Les effets secondaires nocifs du yoga

Page 1 sur 6 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les effets secondaires nocifs du yoga

Message par Durandal le Mar 22 Sep 2009 - 0:42

Via La Voix de l'Est.

Les adeptes du yoga pourraient parler longtemps des bienfaits qu’ils en retirent : la relaxation et la sensation de bien-être pour en nommer quelques-uns. Mais cette pratique n’a pas que des côtés positifs, il peut y avoir des dangers à pratiquer le yoga soutient la sociologue de la santé Marie-Josée Croteau.

[...]

Depuis cinq ans, la Granbyenne accumule les études scientifiques menées au sujet d’effets nocifs liés à la pratique du yoga, de la méditation et du qi gong (le yoga chinois) chez certaines personnes. Ses recherches ont débuté après qu’elle a vécu de mauvaises expériences en suivant un cours de kundalini yoga dans lequel il y avait aussi une initiation à la méditation transcendantale.

« Le yoga, la méditation transcendantale et le qi gong peuvent présenter des bénéfices pour la santé mais ils ont aussi des effets secondaires qui peuvent être très sévères. Les symptômes peuvent être autant d’ordre physique que mental. Le yoga et la méditation semblent être les principaux déclencheurs du syndrome de kundalini et des crises d’émergence spirituelle », note Marie-Josée Croteau qui a fait une revue de littérature scientifique à ce sujet.

« Le but du yoga, c’est d’éveiller l’énergie de la kundalini, c’est l’énergie sexuelle qui se trouve à la base de la colonne vertébrale par les postures, la concentration et les mantras. Selon la philosophie hindoue, l’énergie va commencer à aller d’un chakra à l’autre jusqu’au cerveau », explique Marie-Josée Croteau.

« Une fois que l’énergie arrive au cerveau, il y a un genre d’illumination, une énergie puissante, un peu comme l’effet que procurent certaines drogues. Il y en a qui disent que le but du yoga est d’atteindre des états modifiés de conscience », indique-t-elle.

Un des auteurs qu’elle a consultés, Marc-Alain Descamps, est psychologue, psychanalyste et professeur de yoga. Il a écrit le livre intitulé L’Éveil de la kundalini, publié aux éditions Alphée. « Les montées sauvages de kundalini se multiplient à notre époque et provoquent des malaises divers qu’encore trop de médecins et de psychiatres ne savent pas bien reconnaître. Pourquoi donc ? », écrit cet écrivain français.

Les études parcourues par Mme Croteau font état de cas de dépersonnalisation temporaire ou permanente, d’hallucinations visuelles ou auditives, de paranoïa, d’agitation et d’agressivité chez certains adeptes de yoga.

Certaines personnes qui pratiquent la méditation transcendantale ont souffert d’anxiété et de problèmes psychiatriques. La « réaction psychotique de qi gong » est un diagnostic inclus dans le manuel chinois de classification des troubles mentaux, fait valoir Marie-Josée Croteau.

Plusieurs études portent plus spécifiquement sur le syndrome de kundalini, dont les principaux déclencheurs sont le yoga et la méditation, fait-elle valoir. Parmi les observations notées par les scientifiques on trouve : comportements irrationnels, visions, mouvements involontaires habituellement associés à la maladie mentale, troubles psychologiques et émotionnels, sautes d’humeur, confusion, etc…

[...]

Des scientifiques qui ont mené une étude sur les réactions psychotiques relevées chez certains adeptes du qi gong croient que cette pratique aurait pu précipiter l’apparition d’une maladie mentale sous-jacente comme la schizophrénie, la maladie bipolaire ou un désordre de stress post-traumatique.

Mme Croteau relève que les effets secondaires négatifs de ces pratiques sont suffisamment importants pour que l’on trouve des centres pour aider ces personnes à Ottawa, Vancouver et en Californie notamment.

« La population n’est informée que des côtés positifs du yoga, mais elle devrait avoir l’heure juste, savoir que ces techniques-là peuvent aussi avoir des effets secondaires négatifs. C’est une question de transparence », soutient-elle.

[...]

Marie-Josée Croteau, qui est aussi présidente de la Coalition pour la liberté en éducation, s’oppose à l’entrée du yoga et de la méditation transcendantale dans les écoles à cause des effets secondaires nocifs notés chez certaines personnes.

Elle est aussi en désaccord d’un point de vue spirituel. « On n’a pas déconfessionnalisé les écoles, on a déchristianisé les écoles », déplore-t-elle. On a retiré la religion catholique, mais en faisant entrer le yoga, c’est comme si on introduisait une pratique qui est fortement connectée à l’hindouisme par la porte arrière, déplore-t-elle.

Durandal
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 6
Localisation : Estrie, Québec, Canada
Identité métaphysique : Chrétien baptiste
Humeur : Habituellement sérieux
Date d'inscription : 19/06/2008

http://ralliementidentitaire.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les effets secondaires nocifs du yoga

Message par Invité le Mar 22 Sep 2009 - 2:03

Bonjour, Durandal,
Il y a de nombreuses années que je pratique le yoga et la méditation "transcendantale" et la première chose que j'ai apprise, c'est que la voie montante (= le Kundalini -yoga) était très dangereuse, et qu'il était préférable, surtout pour un occidental, d'utiliser la voie descendante (celle qui éveille d'abord "ajna", le chakra qui se trouve sur le front, un peu au dessus des sourcils.
J'ai lu le livre "Éveil de la kundalini" , et mon mental est plutôt serein, je ne suis pas bipolaire, et la schizophrénie ne m'a pas encore "mangée" après plus de dix ans de pratique!

Le seul point sur lequel je suis relativement d'accord, c'est que le yoga est avant tout une démarche spirituelle, ce n'est ni un cours de gym, ni une simple relaxation.
C'est peut-être plus proche du bouddhisme que de l'hindouisme, mais ces deux mouvements religieux ne sont pas incompatibles avec la pratique d'une autre religion, ni même avec pas de religion du tout! (mais il faut tout de même un certain sens du sacré),
Ce qui n'en fait pas, à mon sens, un " sport" laïque... d'autant qu'il n'y a aucune compétition possible!

Et pratiquer le yoga, sauf si on se contente du "hatha -yoga" qui est proche d'une gymnastique du souffle, il vaut mieux réserver ça à l'extérieur de l'école. Au moins jusqu'à 11 ou 12 ans.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les effets secondaires nocifs du yoga

Message par Invité le Mar 22 Sep 2009 - 6:36


Ceux qui subissent des effets nocifs sont en général des gens déjà déséquilibrés au départ, et dont la recherche est obsessionnelle : ils veulent acquérir des pouvoirs, "maîtriser leurs énergies". Ils veulent tout, tout de suite et cherchent les recettes pour y arriver: pas étonnant qu'ils pètent les plombs ! Quelqu'un d'équilibré ne versera pas dans ces excès, cherchera simplement à se détendre et mieux se porter, et n'aura aucun problème, ni avec le chi qong, ni avec le yoga. De nouveau: il ne faut pas inverser cause et conséquence.

De plus en plus, la version spirituelle du yoga s'est répandue, et je la trouve inadaptée à notre société. De plus il est transformé pour répondre à cette attente, dans le but de gagner de l'argent. Ce n'est plus le yoga spirituel originel. Les occidentaux en mal de sensations fortes envahissent des ashram construits spécialement pour eux, que l'on construit même en dehors de l'Inde.

Myrrha: rien à voir avec le bouddhisme.

Le yoga (Sanskrit योग Yoga) est l'une des six écoles de philosophie indienne āstika1. C'est aussi une discipline visant, par la méditation, l'ascèse morale et les exercices corporels, à réaliser l'unification de l'être humain dans ses aspects physique, psychique et spirituel2.
Le yoga se pratiquait déjà vers le IIIe millénaire avant notre ère. Vers le IIe s. av. J.-C. (?), en rédigeant les Yoga-Sûtra, Patañjali systématise la philosophie du yoga en réalisant une synthèse de toutes les théories3 sur la pratique intérieure
. (Wiki)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les effets secondaires nocifs du yoga

Message par Leleu le Mar 22 Sep 2009 - 8:47

Il y a de nombreuses années que je pratique le yoga et la méditation "transcendantale" et la première chose que j'ai apprise, c'est que la voie montante (= le Kundalini -yoga) était très dangereuse, et qu'il était préférable, surtout pour un occidental, d'utiliser la voie descendante
Ceci est fondamental.
Si chacun des peuples de la terre possède sa spiritualité, ses pratiques, ce n’est pas par séparation des hommes mais par adaptation à son écologie.
Par déspiritualisation, nos sociétés dites modernes ont considéré les spiritualités importées comme des pratiques parmi d’autres dans le grand fourre tout consommable du super-marché planétaire. Nous sommes les fruits de la terre, pas ses envahisseurs venus d’ailleurs. Or tous les fruits ne poussent pas semblablement ni n’importe où. Le bien fait à l’un peut-être le mal de l’autre ou simplement le pas très bon. Rien ne peut se faire comme çà sans conscience, sans accompagnement sérieux. Les pratiques orientales s’accompagnent de philosophies, de comportements adéquats. Nous ne sommes pas des orientaux !!!
Idem pour chez-nous, médecine des plantes, homéopathie, etc, sans connaissances réelles, sans accompagnement, il peut y avoir danger, parce que c’est efficace très efficace même.
L’empirisme n’est pas la connaissance !
Vouloir sortir du système que nous ne supportons plus, très bien bravo, mais nous ne ferons pas l’économie de la Réflexion de la somme fructueuse de nos erreurs, de la Conscience.
avatar
Leleu
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1538
Localisation : Jura
Identité métaphysique : chercheur
Humeur : sociable
Date d'inscription : 16/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les effets secondaires nocifs du yoga

Message par Invité le Mar 22 Sep 2009 - 11:42

Myrrha: rien à voir avec le bouddhisme.
au temps pour moi!
je connais assez mal les religions orientales et il m'arrive de confondre! D'autant que j'entends souvent parler de Khrishnamurti par un des profs de la FFY (fédération française de yoga) qui me semble plutôt bouddhiste! (mais elle ne fait aucune pub pour l'une ou pour l'autre!
et l'enseignement que je reçois vient plutôt de Srî Aurobindo, qui n'est effectivement pas spécialement bouddhiste!
Pardon! :confus:

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les effets secondaires nocifs du yoga

Message par JO le Mar 22 Sep 2009 - 18:55

Une courte séance de yoga matinale , depuis des années, me maintient dans la forme physique et la sérénité mentale . Mais méditer plusieurs heures ou tenir une posture acrobatique logtemps ne sont pas forcément bons pour la santé physique et mentale du pratiquant .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22439
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les effets secondaires nocifs du yoga

Message par Invité le Mar 22 Sep 2009 - 19:08

JO a écrit:Une courte séance de yoga matinale , depuis des années, me maintient dans la forme physique et la sérénité mentale . Mais méditer plusieurs heures ou tenir une posture acrobatique longtemps ne sont pas forcément bons pour la santé physique et mentale du pratiquant .
Mais quel pratiquant sensé va vouloir "tenir une posture acrobatique" pendant cent sept ans? c'est pas un concours à celui qui tiendra le plus longtemps! Chacun pratique en fonction de ses capacités, de sa souplesse, de son équilibre, dans le respect (en particulier) de ses articulations! Si des gens cherchent à faire du yoga un lieu de compétition, il a tout faux!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les effets secondaires nocifs du yoga

Message par _La plume le Mar 22 Sep 2009 - 19:26

Leleu
Ceci est fondamental.
Si chacun des peuples de la terre possède sa spiritualité, ses pratiques, ce n’est pas par séparation des hommes mais par adaptation à son écologie.
Par déspiritualisation, nos sociétés dites modernes ont considéré les spiritualités importées comme des pratiques parmi d’autres dans le grand fourre tout consommable du super-marché planétaire. Nous sommes les fruits de la terre, pas ses envahisseurs venus d’ailleurs. Or tous les fruits ne poussent pas semblablement ni n’importe où. Le bien fait à l’un peut-être le mal de l’autre ou simplement le pas très bon. Rien ne peut se faire comme çà sans conscience, sans accompagnement sérieux. Les pratiques orientales s’accompagnent de philosophies, de comportements adéquats. Nous ne sommes pas des orientaux !!!

ah bon ? alors en partant du même principe le christianisme n'a rien à faire en orient, et on peut même se demander en Europe car nous pouvons rétorquer que nous ne sommes pas des sémites et que cette religion vient d'ailleurs... non désolé, Leleu, je ne crois pas un seul instant en cette théorie, sinon nous serions toujours des païens adeptes de la religion celte, d'ailleurs bien plus proche des philosophies orientales que du christianisme.

_La plume
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5987
Localisation : au sud du sud
Identité métaphysique : hérétique
Humeur : c'est selon avec qui
Date d'inscription : 17/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les effets secondaires nocifs du yoga

Message par Leleu le Mer 23 Sep 2009 - 0:53

Bonsoir La plume.
Je crois que vous ne m’avez pas bien lu, je ne parle pas de catholicité ni de religion orientale mais de spiritualité. En cela je me place sous l’angle d’une vision écologiste non politique il y va de soi. Que cette région du monde que nous habitons se nomma Celtie durant un temps et qu’elle fut catholique un autre, cela change quoi à notre biotope ? Il y poussent les mêmes végétaux, des animaux semblables y vivent et pour notre part française nous persévérons à être d’irréductibles gaulois bien qu’un peu, beaucoup, mondialisés tout de même.
Je ne vois pas trop de quelle théorie vous m’affublez. Dire que l’orient a ses manières d’être et que l’occident les siennes ne me paraît pas très osé et ne porte préjudice à personne.
Imaginons que l’orient fut chrétien croyez-vous qu’il le serait comme nous ? Et nous même qui le sommes, nous le sommes comment, comme qui ? Comme nous, comme à leur façons des péruviens peuvent l’être. Quelques soient les idées dominantes, les caractéristiques des peuples demeurent, et c’est bien là la force des régions qu’elles seront toujours le talon d’Achille de Mammon. Les hommes ne sont pas des pions indifférenciés que l’on peut déplacer et mélanger à merci ni que l’on puisse échanger leurs manières comme des maillots de footeux, les natures sont enracinées profonds, nées du climat local et parfois même du micro-climat. Les frontières n’ont plus aucune raison d’être et c’est pourquoi il est tant agréable de pouvoir librement visiter chacun chez lui, au centre du monde, mieux que de faussement l’imiter chez soi.
avatar
Leleu
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1538
Localisation : Jura
Identité métaphysique : chercheur
Humeur : sociable
Date d'inscription : 16/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les effets secondaires nocifs du yoga

Message par Babylon5 le Mer 23 Sep 2009 - 9:32

Durandal a écrit:

« Le yoga, la méditation transcendantale et le qi gong peuvent présenter des bénéfices pour la santé mais ils ont aussi des effets secondaires qui peuvent être très sévères. Les symptômes peuvent être autant d’ordre physique que mental. Le yoga et la méditation semblent être les principaux déclencheurs du syndrome de kundalini et des crises d’émergence spirituelle », note Marie-Josée Croteau qui a fait une revue de littérature scientifique à ce sujet.
Sujet intéressant. Je ne connais pas la méditation transcendantale : est-elle aussi d'origine orientale ?

« Le but du yoga, c’est d’éveiller l’énergie de la kundalini, c’est l’énergie sexuelle qui se trouve à la base de la colonne vertébrale par les postures, la concentration et les mantras. Selon la philosophie hindoue, l’énergie va commencer à aller d’un chakra à l’autre jusqu’au cerveau », explique Marie-Josée Croteau.
Je remarque qu'en effet, cette attitude à l'égard de la fameuse énergie sexuelle est exactement à l'opposé de la spiritualité chrétienne (entre autres), où il s'agit avant tout de nier, refouler, cette énergie.

« Une fois que l’énergie arrive au cerveau, il y a un genre d’illumination, une énergie puissante, un peu comme l’effet que procurent certaines drogues. Il y en a qui disent que le but du yoga est d’atteindre des états modifiés de conscience », indique-t-elle.
De quoi parle t-on en fait ? Si cette énergie existe bien, elle peut se manifester spontanément, sans faire de yoga ni d'exercices spéciaux. Les adeptes du yoga l'appellent kundalini. Etant peut-être plus pragmatiques et moins ennemis du corps, ils acceptent plus aisément de l'intégrer. Cependant, des chrétiens l'ont expérimentée, (comme Sainte Thérèse d'Avila je crois) ; mais je pense que l'église a toujours plus ou moins été gênée par l'aspect sexuel de ces expériences mystiques. l'occident a toujours voulu ériger le "spirituel" en l'opposant au "physique" et au matériel, ce qui est particulièrement mortifère (à mon sens) en plus d'être stupide.

Un des auteurs qu’elle a consultés, Marc-Alain Descamps, est psychologue, psychanalyste et professeur de yoga. Il a écrit le livre intitulé L’Éveil de la kundalini, publié aux éditions Alphée. « Les montées sauvages de kundalini se multiplient à notre époque et provoquent des malaises divers qu’encore trop de médecins et de psychiatres ne savent pas bien reconnaître. Pourquoi donc ? », écrit cet écrivain français.

premièrement, pour la psychiatrie, ce qui est hors norme est maladif : la bonne santé mentale, c'est de bien fonctionner. Deuxièmement, dès lors qu'on vit ces montées d'énergie sexuelle -que toute notre éducation nous fait rejeter comme mauvaise", on s'expose en effet à des troubles, ne serait-ce que parce qu'on ne comprend pas et surtout n'admet pas ce qui se passe en nous.

Les études parcourues par Mme Croteau font état de cas de dépersonnalisation temporaire ou permanente, d’hallucinations visuelles ou auditives, de paranoïa, d’agitation et d’agressivité chez certains adeptes de yoga.
Et ces troubles se rencontrent également chez des personnes qui ne pratiquent pas le yoga... conclusion...

Plusieurs études portent plus spécifiquement sur le syndrome de kundalini, dont les principaux déclencheurs sont le yoga et la méditation, fait-elle valoir. Parmi les observations notées par les scientifiques on trouve : comportements irrationnels, visions, mouvements involontaires habituellement associés à la maladie mentale, troubles psychologiques et émotionnels, sautes d’humeur, confusion, etc…
Mêmes remarques que plus haut.

Elle est aussi en désaccord d’un point de vue spirituel. « On n’a pas déconfessionnalisé les écoles, on a déchristianisé les écoles », déplore-t-elle. On a retiré la religion catholique, mais en faisant entrer le yoga, c’est comme si on introduisait une pratique qui est fortement connectée à l’hindouisme par la porte arrière, déplore-t-elle.
Ah ! Madame Croteau se dévoile ici : elle fait partie d'un mouvement d'opposition à la déconfessionnallisation des écoles au Canada, et plus particulièrement au Québec. Son point de vue n'est pas objectif, il est religieux et idéologique sous couvert de d' "études scientifiques" (auxquelles on peut faire dire ce quon veut).
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les effets secondaires nocifs du yoga

Message par Leleu le Mer 23 Sep 2009 - 10:34

Bonjour Babylon5.
Je remarque qu'en effet, cette attitude à l'égard de la fameuse énergie sexuelle est exactement à l'opposé de la spiritualité chrétienne (entre autres), où il s'agit avant tout de nier, refouler, cette énergie.
Je ne crois pas qu’il y est une réelle différence sur le fond, sur la forme c’est autre chose. Sur le fond toutes les traditions sont semblables. Il s’agit avant tout d’un tantrisme des énergies afin de les concentrer sur la tête, la méditation, la réflexion sans nier le sexe pour autant. La science hermétique parle de lion vert concernant l’énergie vitale, le sexe et de lion rouge concernant l’énergie spirituelle, la pensée, le vert étant le corps du rouge, l’incarnation.
La moralisation castratrice des religions prend appuie sur une vérité pour asseoir le pouvoir temporel des églises. La Tradition n’a pas de chapelle !
avatar
Leleu
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1538
Localisation : Jura
Identité métaphysique : chercheur
Humeur : sociable
Date d'inscription : 16/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les effets secondaires nocifs du yoga

Message par _La plume le Mer 23 Sep 2009 - 16:50

Leleu a écrit:Bonsoir La plume.
Je crois que vous ne m’avez pas bien lu, je ne parle pas de catholicité ni de religion orientale mais de spiritualité. En cela je me place sous l’angle d’une vision écologiste non politique il y va de soi. Que cette région du monde que nous habitons se nomma Celtie durant un temps et qu’elle fut catholique un autre, cela change quoi à notre biotope ? Il y poussent les mêmes végétaux, des animaux semblables y vivent et pour notre part française nous persévérons à être d’irréductibles gaulois bien qu’un peu, beaucoup, mondialisés tout de même.
Je ne vois pas trop de quelle théorie vous m’affublez. Dire que l’orient a ses manières d’être et que l’occident les siennes ne me paraît pas très osé et ne porte préjudice à personne.
Imaginons que l’orient fut chrétien croyez-vous qu’il le serait comme nous ? Et nous même qui le sommes, nous le sommes comment, comme qui ? Comme nous, comme à leur façons des péruviens peuvent l’être. Quelques soient les idées dominantes, les caractéristiques des peuples demeurent, et c’est bien là la force des régions qu’elles seront toujours le talon d’Achille de Mammon. Les hommes ne sont pas des pions indifférenciés que l’on peut déplacer et mélanger à merci ni que l’on puisse échanger leurs manières comme des maillots de footeux, les natures sont enracinées profonds, nées du climat local et parfois même du micro-climat. Les frontières n’ont plus aucune raison d’être et c’est pourquoi il est tant agréable de pouvoir librement visiter chacun chez lui, au centre du monde, mieux que de faussement l’imiter chez soi.

Bonjour Leleu
Ce que vous dites était peut être valable autrefois, quand les "tribus" vivaient chacune dans leur vallée et avaient développé des caractéristiques propres, mais aujourd'hui, tout le monde bouge sans cesse, vit dans la plaine, le terroir a de moins en moins d'influence, les peuples et les cultures se rencontrent, s'influencent et se nourrissent mutuellement, c'est inévitable.

Pensez-vous que les américains, les australiens ont-ils développé des caractéristiques ou des aptitudes différentes en matière de spiritualité, parce qu'ils sont sur un autre continent depuis plusieurs siècles ?

Je crois que l'Orient et l'Occident doivent se rencontrer, beaucoup de mystiques témoignent de cette rencontre depuis plus d'un siècle. Mais je ne vois pas pourquoi les spiritualités orientales seraient interdites aux européens, car elles aussi évoluent à notre contact. C'est ainsi. Il en ressortira peut être une nouvelle synthèse ? C'est ce que je pense.

_La plume
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5987
Localisation : au sud du sud
Identité métaphysique : hérétique
Humeur : c'est selon avec qui
Date d'inscription : 17/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les effets secondaires nocifs du yoga

Message par Radha2 le Mer 23 Sep 2009 - 16:56

Comme il est précisé par les textes même, qui ont décrit ce qu'est le Yoga originel; l'âge de Kali ne permet plus vraiment une pratique exclusive du yoga, des austérités, ou de la méditation comme modus operandi à la libération. Au mieux, aideront-ils à apaiser les sens et le mental , ce qui n'est pas négligeable
La neuroscience va même au-delà dans les pratiques méditatives bouddhistes, jusqu'à 'l'auto traitement' de maux physiques

Nous trouvons aujourd'hui en occident des écoles qui contribuent à faire croire que le yoga est une simple pratique posturale ou physique au détriment d'un enseignement plus sérieux.
C'est ainsi l'assimilation au corps et à l'égo qui s'en trouve renforcée et sert Maya en tout point

Par ex les énergies sexuelles sont effectivement les plus puissantes accessibles à l'homme, d'ou la nécessité de l'abstinence : afin d'orienter ses pensées et ses énergies vers l'objectif visé, qu'il soit personnel ou impersonnel.

Mais qui le concoit de même aujourd'hui et pratique l'abstinence ? :heu:

Le purusha, le principe créatif masculin, l'esprit, et la prakriti, la nature matérielle, identifiés avec Shiva et Shakti, en s'intégrant l'un à l'autre, créent continuellement la vie.

L'union des deux sexes élimine la polarité des contraires et conduit à l'indivisible originel qui précéda la création. Le dépassement de tout dualisme, qui coïncide avec la libération ultime, est obtenu à travers des rites et des formes de méditation particulières

Radha2
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 736
Date d'inscription : 16/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les effets secondaires nocifs du yoga

Message par Bulle le Mer 23 Sep 2009 - 17:29

Hello Babylon ! Contente de te revoir !
Babylon5 a dit :
premièrement, pour la psychiatrie, ce qui est hors norme est maladif : la bonne santé mentale, c'est de bien fonctionner.
Je ne crois pas que la psychiatrie prétende que ce qui est "hors norme" est maladif. Il y a pathologie mentale quand il y a souffrance ; que la souffrance atteigne le malade ou son entourage (dans le cas des perversions).
Mais oui, la bonne santé mentale est de "bien fonctionner" avec "nos différences".

_________________
Hello Invité ! Le du 01 janvier 2018 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 40511
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les effets secondaires nocifs du yoga

Message par Babylon5 le Mer 23 Sep 2009 - 21:04

Bulle a écrit:
Je ne crois pas que la psychiatrie prétende que ce qui est "hors norme" est maladif. Il y a pathologie mentale quand il y a souffrance ; que la souffrance atteigne le malade ou son entourage (dans le cas des perversions).
Mais oui, la bonne santé mentale est de "bien fonctionner" avec "nos différences".

Hello, Bulle

C'est sympa de se retrouver. Mais comme tu en as peut-être l'habitude, je ne suis pas d'accord (ce qui n'empêche pas la sympathie, lol). La souffrance, pathologie mentale... Cela voudrait dire que l'être mentalement sain ne devrait pas souffrir mentalement. Je crois que, malheureusement, la souffrance fait partie de la vie (mentale ou autre). Le problème c'est qu'on veut rejeter la souffrance qui fait partie de la vie (as-tu par exemple ressenti les douleurs de croissance quand tu étais enfant ?), comme on veut rejeter le plaisir.... on rejete la vie.
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les effets secondaires nocifs du yoga

Message par Babylon5 le Mer 23 Sep 2009 - 21:16

Radha a écrit:Comme il est précisé par les textes même, qui ont décrit ce qu'est le Yoga originel; l'âge de Kali ne permet plus vraiment une pratique exclusive du yoga, des austérités, ou de la méditation comme modus operandi à la libération. Au mieux, aideront-ils à apaiser les sens et le mental , ce qui n'est pas négligeable
La neuroscience va même au-delà dans les pratiques méditatives bouddhistes, jusqu'à 'l'auto traitement' de maux physiques
Désolée, je ne comprends pas. je ne crois pas à l'austérité, aux écoles, à la méditation. Je ne crois pas non plus à la libération : je pense que nous sommes déjà libérés.


C'est ainsi l'assimilation au corps et à l'égo qui s'en trouve renforcée et sert Maya en tout point
D'accord.

Par ex les énergies sexuelles sont effectivement les plus puissantes accessibles à l'homme, d'ou la nécessité de l'abstinence : afin d'orienter ses pensées et ses énergies vers l'objectif visé, qu'il soit personnel ou impersonnel.
On oublie que l'énergie sexuelle est tout bêtement l'énergie de l'amour.

Mais qui le concoit de même aujourd'hui et pratique l'abstinence ? :heu:
l'abstinence sexuelle, veux-tu dire ? Mais pourquoi ? C'est idiot. A moins que ce soient des plaisirs sexuels de niveau très bas, au contraire, pourquoi l'abstinence sexuelle serait-elle favorable ? Favorable à quoi au fait ? Atteindre une supériorité spirituelle ? Mais justement, le fait de vouloir atteindre une supérioté spirituelle, c'est ça, l'ego. Mieux vaut mourir sprituellement dans les bras de l'amant ou de l'amante que chercher cette spiritualité par l'abstinence. C'est mon avis.

Le purusha, le principe créatif masculin, l'esprit, et la prakriti, la nature matérielle, identifiés avec Shiva et Shakti, en s'intégrant l'un à l'autre, créent continuellement la vie.

L'union des deux sexes élimine la polarité des contraires et conduit à l'indivisible originel qui précéda la création. Le dépassement de tout dualisme, qui coïncide avec la libération ultime, est obtenu à travers des rites et des formes de méditation particulières

Incompréhensible. Que veux-tu dire ? Rites ? Formes de méditation ? Gourous ? Pas pour moi en tout cas !
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les effets secondaires nocifs du yoga

Message par Babylon5 le Mer 23 Sep 2009 - 21:21

Leleu a écrit:Bonjour Babylon5.
Je remarque qu'en effet, cette attitude à l'égard de la fameuse énergie sexuelle est exactement à l'opposé de la spiritualité chrétienne (entre autres), où il s'agit avant tout de nier, refouler, cette énergie.
Je ne crois pas qu’il y est une réelle différence sur le fond, sur la forme c’est autre chose. Sur le fond toutes les traditions sont semblables. Il s’agit avant tout d’un tantrisme des énergies afin de les concentrer sur la tête, la méditation, la réflexion sans nier le sexe pour autant. La science hermétique parle de lion vert concernant l’énergie vitale, le sexe et de lion rouge concernant l’énergie spirituelle, la pensée, le vert étant le corps du rouge, l’incarnation.
La moralisation castratrice des religions prend appuie sur une vérité pour asseoir le pouvoir temporel des églises. La Tradition n’a pas de chapelle !

Bon. Si, il y a une différence. Non, toutes les traditions ne sont pas semblables. C'est un peu trop facile de parler "d'écologies spirituelles différentes" d'un côté, pour dire ensuite que toutes les traditions sont semblables. Enfin, si ça vous amuse...Et je ne vois pas pourquoi vous mettez une majuscule à Tradition. Et excusez-moi, mais "science hermétique", c'est un peu trop hermétique. C'est du charabia vide de sens.
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les effets secondaires nocifs du yoga

Message par Radha2 le Mer 23 Sep 2009 - 23:12

Bonjour Babylon,

Et je ne vois pas pourquoi vous mettez une majuscule à Tradition. Et excusez-moi, mais "science hermétique", c'est un peu trop hermétique. C'est du charabia vide de sens

Leuleu fait probalement référence à la Tradition primordiale, Sanatana Dharma, sophia perennis - d'ou le T.

Avant d'éventuellement vous répondre sur fond

Incompréhensible. Que veux-tu dire ? Rites ? Formes de méditation ? Gourous ? Pas pour moi en tout cas !

Incompréhensible ou pas pour vous ?

Juger sans comprendre, toujours audacieux

Par ailleurs, puisque nous parlons du Yoga, je fais références aux textes qui en précisent le contexte, les applications, les objectifs. Pas de spéculation intellectuelle ni la distinction des aspects du Yoga spécifique à notre époque. Peut-être envisagez-vous une autre manière d'aborder ce sujet ?

Radha2
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 736
Date d'inscription : 16/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les effets secondaires nocifs du yoga

Message par Leleu le Jeu 24 Sep 2009 - 0:23

Bonsoir La plume.
Mon propos se veut simple. Le mode d’être nordiste est différent du sudiste, idem Est Ouest. C’est tout. Mange t-on la même chose sur tous les points de la planète, vit-on la même chose ? Autres cieux autres mœurs voilà tout, c’est l’écologie appliqué à l’homme. Les morphopsychologies sont différentes adaptées aux réalités de la vie de chacun. Je ne me positionne pas dans une opposition des uns contre les autres, bien au contraire, mais dans une complémentarité. Je dis, si vous voulez bien me lire, que le yoga asiatique a son équivalence chez-nous adapté à nos besoins propres et que l’on est servis tous en plantes qui nous soignent. Sur toutes la surface de la planète se répètent les mêmes remèdes cependant qu’ils sont différents en cela que toutes les plantes ne se rencontrent pas naturellement sous toutes les latitudes.
Alors l’avenir. L’avenir sera différent , des migrations de masses provoqueront des mélanges de cultures sans précédent. Mais à ce moment là beaucoup d’autres choses aurons changées et les habitudes de chacun se fonderont en une nouvelle façon de vivre planétaire. Ce que vous évoquez d’aujourd’hui en sont les prémices, la décomposition d’un monde, mais pas la recomposition du prochain où il y aura toujours N.S.E.O.
Il y a bien longtemps que les initiés d’orient et d’occident se sont rencontrés, mais en tant qu’initiés chacun à pris de l’autre sa complémentarité. Tous repartent renforcés par l’échange sur le fond pour mieux rentrer chez soi dans la forme. L’écologie spirituelle est une réalité incontournable qui explique par exemple comment « le Livre » s’ouvrit en 3 (4 ?) grandes religions monothéistes. Mais ne nous trompons pas sur l’avenir, aussi unitaire qu’il puisse être il le sera d’autant plus qu’il saura respecter et entretenir le particularisme. Ne confondons pas unité et nivellement.
avatar
Leleu
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1538
Localisation : Jura
Identité métaphysique : chercheur
Humeur : sociable
Date d'inscription : 16/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les effets secondaires nocifs du yoga

Message par Leleu le Jeu 24 Sep 2009 - 0:28

Bonsoir Babylon5.
Tradition vient de trait, le trait, la colonne vertébrale de la manifestation, sa projection ou création. Le trait c’est le tronc de l’arbre de vie passé, présent, futur. Toutes les traditions y sont souchées, c’est leur fond commun. Toutes les traditions sont différentes en cela qu’elles s’expriment différemment en fonction des signatures spécifiques des peuples, l’écologie humaine.
Science hermétique vient d’Hermès dit trois fois grand. C’est la science, la connaissance, le savoir de la Tradition.
Voilà pour répondre un peu beaucoup rapidement puisque vous dites que cela ne vous intéresse pas s’agissant d’un charabia vide de sens, mais comment le savez-vous ? Avez-vous étudié ces sujets ?
avatar
Leleu
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1538
Localisation : Jura
Identité métaphysique : chercheur
Humeur : sociable
Date d'inscription : 16/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les effets secondaires nocifs du yoga

Message par Bulle le Jeu 24 Sep 2009 - 8:53

Babylon5 a écrit:
Hello, Bulle
C'est sympa de se retrouver. Mais comme tu en as peut-être l'habitude, je ne suis pas d'accord (ce qui n'empêche pas la sympathie, lol). La souffrance, pathologie mentale... Cela voudrait dire que l'être mentalement sain ne devrait pas souffrir mentalement. Je crois que, malheureusement, la souffrance fait partie de la vie (mentale ou autre). Le problème c'est qu'on veut rejeter la souffrance qui fait partie de la vie (as-tu par exemple ressenti les douleurs de croissance quand tu étais enfant ?), comme on veut rejeter le plaisir.... on rejete la vie.
Hello Bab !
Je me suis mal exprimée car au bout du compte, nous sommes tout à fait d'accord.
Comme ton exemple l'illustre, la souffrance fait bien partie de la vie. Le psychiatre n'a à intervenir que lorsqu'il y a "pathologie" c'est à dire maladie. Les douleurs de la croissance, pour pénibles qu'elles soient, ne sont pas une maladie ; pas plus que la douleur d'un deuil ou d'un choc psychologique.
Par contre la scoliose en est une ; comme la bipolarité ou les addictions toxiques...
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 40511
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les effets secondaires nocifs du yoga

Message par Babylon5 le Jeu 24 Sep 2009 - 9:36

Bonjour,

Je réponds à la fois à Radha et à Leleu. Tout d'abord, je ne juge pas. J'ai remarqué que les tenants de diverses "traditions" (avec ou sans majuscules) s'estiment jugés simplement quand on exprime une opinion ou une critique. Si tu entends par "juger" "faire usage de sa capacité d' utiliser ses facultés de jugement" (confer : avoir de la jugeotte"), alors oui, je "juge". Il évident que "ce qui se conçoit bien s'énonce clairement...".

"L'union des deux sexes élimine la polarité des contraires et conduit à l'indivisible originel qui précéda la création. Le dépassement de tout dualisme, qui coïncide avec la libération ultime, est obtenu à travers des rites et des formes de méditation particulières"

"L'indivisible originel" ? "Le dépassement de tout dualisme" ? "la libération ultime" ? "Obtenu à travers des rites ?" "Des formes de méditation particulières ?" Pour moi, ce n'est pas du raisonnement, cela peutt à la rigueur se vouloir enseignement... mais enseignement avec présupposés métaphysiques qu'on n'est absolument pas obligé d'accepter raisonnablement. Mais si tu estimes que c'est du raisonnement et de la pensée, eh ! bien, cela ne me dérange absolument pas.

A Leleu : et comment se dit tradition en Chinois ? En Sanscrit ? En Egyptien antique ? En Hébreu ? En Arabe ? C'est dans toutes ces langues un mot qui commence avec le son "t", son qui se traduit par écrit par ce super grand "T" qui évoque tant de pensées profondes chez vous ? Excusez-moi, mais je n'ai pas trop le temps d'aller me plonger dans ces subtilités linguistiques autour d'une majuscule, qui tout simplement signifie pour moi : "Je m'incline devant cette Tradition, que je mets au-dessus de tout, et qui me donne le sentiment de posséder un savoir". Libre à vous de penser ainsi, ce n'est pas mon mode de pensée personnel, et je crois que cela n'est pas illégitime de le dire sur ce forum.
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les effets secondaires nocifs du yoga

Message par Babylon5 le Jeu 24 Sep 2009 - 11:15

Comme je suis curieuse, je vous livre l'étymologie savoureuse du mot "tradition" :
Nature : s. f.
Prononciation : tra-di-sion ; en vers, de quatre syllabe
Etymologie : Provenç. tradition ; espagn. tradicion ; ital. tradizione ; du latin traditionem, qui a donné, dans l'ancienne langue, trahison (voy. ce mot).
Etymologie trouvée sur http://www.dico-definitions.com

Alors, des commentaires sur ce "tradition" qui a aussi donné "trahison" ?

Pour la traduction en hébreu : מסורת

Si quelqu'un est spécialiste de l'hébreu, merci de dire comment ça se prononce. Je ne vois pas trop bien dans la graphie ce "T" dont parle Leleu en expliquant son symbolisme...

PS : je reconnais que nous nous écartons du sujet d'origine... :rj:
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les effets secondaires nocifs du yoga

Message par Leleu le Jeu 24 Sep 2009 - 11:17

Libre à vous de penser ainsi, ce n'est pas mon mode de pensée personnel, et je crois que cela n'est pas illégitime de le dire sur ce forum.
Je vous remercie de m’accorder cette liberté.
Je ne sais pas comment se dit « trait » dans les divers langues que vous citez de même que d’autres mots d’ailleurs. Ce que je sais par contre c’est que par le trait, la géométrie, au-delà des langues et des cultures, les chercheurs se comprennent très exactement au travers du temps et de l’espace.
avatar
Leleu
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1538
Localisation : Jura
Identité métaphysique : chercheur
Humeur : sociable
Date d'inscription : 16/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les effets secondaires nocifs du yoga

Message par Babylon5 le Jeu 24 Sep 2009 - 13:50

Leleu a écrit:
Libre à vous de penser ainsi, ce n'est pas mon mode de pensée personnel, et je crois que cela n'est pas illégitime de le dire sur ce forum.
Je vous remercie de m’accorder cette liberté.
Je ne sais pas comment se dit « trait » dans les divers langues que vous citez de même que d’autres mots d’ailleurs. Ce que je sais par contre c’est que par le trait, la géométrie, au-delà des langues et des cultures, les chercheurs se comprennent très exactement au travers du temps et de l’espace.

Mais je ne suis pas à même de vous accorder ou vous refuser une liberté, il s'agit d'un expression de notre langue... vous ne connaissiez pas ?

Vous parlez de "trait", je pensais que vous parliez de "tradition"... où je m'étonnais du T majuscule. le T majuscule étant justifié par le T de trait ? Quel rapport entre "trait" et "tradition" ? Enfin, si vous autres "chercheurs" vous comprenez, tant mieux. Moi j'ai plutôt l'impression que vous vous embrouillez, ou que vous cherchez à embrouiller. Bon après-midi, je vous souhaite de bonnes recherches, sans embrouilles.
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 6 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum