L'univers un ''être vivant'' au parties interdépendantes

Aller en bas

L'univers un ''être vivant'' au parties interdépendantes

Message par lennonslegacy le Mer 23 Sep 2009 - 4:46

Je vais tenter de démontrer par le présent texte que l'univers est un être vivant et que tous les niveaux d'organisation sont liés par la dépendance mutuelle. Ce

qui selon moi donne un sens à l'univers.



Commençons par ce que je veux dire par « être vivant ''. Tout système cybernétique est en quelque sorte un être vivant. J'appellerais système adaptatif

complexe ce terme que l'on retrouve

chez Murray Gell-Mann prix Nobel de physique, tout particulièrement dans son livre le quark et le jaguar. Tout être vivant est un système adaptatif complexe.

Voilà la définition qu'en donne Gell-Mann



'Un système adaptatif complexe acquiert de l'information sur son environnement et sur son interaction avec cet environnement, identifiant des régularités

dans cette information, condensant cette régularité en une sorte de ''schéma'' ou modelé, pour agir dans le monde réel sur la base de ce schéma. Dans chaque

cas il existe plusieurs schémas en compétition, et les résultats de l'action dans le monde exercent une influence rétroactive sur cette compétition.''


Un autre mot trait important à comprendre est le terme cybernétique, voila une définition tirée de wikipedia.org


La cybernétique est une modélisation de l'échange, par l'étude de l'information et des principes d'interaction. Elle peut ainsi être définie comme la science des

systèmes autorégulés, qui ne s'intéressent pas aux composantes, mais à leurs interactions, où seul est pris en compte leur comportement global.

Aujourd'hui, on définit la cybernétique comme « la science constituée par l'ensemble des théories sur les processus de commande et de communication et leur

régulation chez l'être vivant, dans les machines et dans les systèmes sociologiques et économiques ». Elle a pour objet principal l'étude des interactions entre «

systèmes gouvernants » (ou systèmes de contrôle) et « systèmes gouvernés » (ou systèmes opérationnels), régis par des processus de rétroaction ou

feed-back. D'où le terme « cybernétique » qui provient du mot grec « kubernesis », et qui signifie au sens figuré l'action de diriger, de gouverner.'''



Retenez bien le terme de rétroaction et de feed-back. L'exemple le plus simple d’un système de rétroaction serait un système de chauffage muni d'un simple

thermostat. Lorsque la température atteint une certaine chaleur, le thermostat cesse d'activer le chauffage. La température alors diminue et dès qu'elle atteint

un certain niveau le thermostat réactive le chauffage, ainsi de suite, et un certain niveau de confort peut-être atteint. Voilà un système de rétroaction. Gardez

ceci en tête.



Dépendance mutuelle



Ces un fait qu'un individu, un être humain, est un système adaptatif complexe qui acquiert de l'information sur son environnement et sur son interaction avec cet

environnement, identifiant des régularités dans cette information, condensant cette régularité en une sorte de ''schéma'' ou modelé, pour agir dans le monde réel

sur la base de ce schéma. C'est le propre de tout être vivant du plus simple au plus complexe. L'individu lui-même fait une nette distinction entre lui et le monde

extérieur. Chez un individu à part entière, sa vie repose sur le bon fonctionnement de son corps. Ici, cela devient intéressant. Le bon fonctionnement du corps

dépend du bon fonctionnement des divers systèmes présent au sein du corps humain, la plus part cybernétique, tels le système nerveux, le système immunitaire,

etc..Ces systèmes eux-mêmes dépendent du bon fonctionnement de leurs composantes, c'est-à-dire, les cellules, qui elles, dépendent du bon fonctionnement de

leurs organelles qui elles dépendent de l'activité macromoléculaire. On peut pousser plus loin et dire que la matière elle-même dépend du bon équilibre des forces

qui réside à l’intérieur des atomes les constituants. Et quand le tout (l’individu) se porte bien, ses composantes auront plus tendances à bien se porter.

Individu, organe,cellule,organelle ont ce point commun que chacune d'elle représente un 'Niveau d'organisation '' différent.



Donc, si nous allons en rapetissant, vers des niveaux d'organisation plus petit, vous ne pouvez ne pas être d'accord si j'affirme qu'un individu pour être en bonne

santé, dépend du bon fonctionnement des niveaux d'organisation cités plus haut. La leçon à retenir est la suivante il y a une relation de dépendance mutuelle

entre les différents niveaux d'organisation qui constituent un être vivant.



Dépendance mutuelle élargie



Après mures réflexions, notre vie dépend non seulement des niveaux d'organisation plus petite citée plus haut, mais également des niveaux d'organisations

“plus grands” que nous '' si on peut dire. L'exemple le plus flagrant pour démontrer ce que j'avance est le fait que toute créature vivante terrestre nécessite de

respirer pour survivre. L'air que l'on respire est une extension de notre corps, puisque l'on en dépend absolument. En gros, la cause de votre vie ne s'arrête pas à

la limite de vote peau. En fait, nous dépendons autant de l'air que nous respirons que du bon fonctionnement de notre coeur.



Le mélange de gaz que l'on respire dépend de la biosphère au complet. Vous dépendez de l'air que vous respirez, vous dépendez du bon fonctionnement de la

biosphère. Et voila les limites de votre corps sont élargies.

Cette biosphère de quoi dépend-elle, oui c’est un système, mais qu'est-ce qui l'alimente? Le Soleil bien sur! Et qu'est-ce que le Soleil? Un système cybernétique,

mais sur une autre échelle de niveau d'organisation.

En fait, le Soleil est un système en boucle de rétroaction ou deux forces sont en jeu. D’un, la fusion nucléaire tendant à dilater le Soleil et la gravité, de deux,

tente de le compresser. Durant la période de vie active de l'étoile, un équilibre se crée entre les deux forces et le système fonctionne tant qu'il y a du

combustible. Et bien, vous êtes sans doute d'accord avec moi, qu'avec sa grosseur le Soleil se situe à autre niveau d'organisation supérieur. il de beaucoup plus

gros que la Terre. Vous dépendez du Soleil et tout ce qui vit sur terre. Il fait donc, partie intégrante du bon fonctionnement de votre corps, de la biosphère, bref

de l'humanité en entier. Et voila les limites de votre corps sont élargies.



La nourriture que vous ingurgitez, dépend elle aussi du soleil et de la biosphère. Nous dépendons aussi du climat qui est en quelque sorte lui aussi un système

cybernétique, alimenté en énergie par le soleil.donc, les differents niveau d'organisations s'imbriquent un dans l'autres, liés par la dépendance mutuelle et

fonctionnant comme des systemes adaptatif complexes.



Mais de quoi dépend le Soleil? Il dépend du bon fonctionnement (bien qu'il se fait sur une base automatique) de la galaxie. En d'autres termes, la galaxie et tout

ce qui lui tourne autour du centre provoquent des circonstances qui encouragent la naissance de nouvelles étoiles. En faisant se percuter de gigantesque nuage

de gaz, de nouvelles étoiles naissent, et de plus le certain ordre apporté par la révolution des astres autour du centre prévient l’effondrement de la galaxie sur

elle même. Donc, si vous dépendez du soleil, lui dépend de la galaxie donc, d'une certaine façon vous dépendez de la galaxie. Et voila les limites de votre corps

sont élargies.


De quoi dépendent les galaxies? Du fait que l'univers est en expansion. Sinon la gravité les ferait toutes s'effondrer l'une sur l'autre. Et de quoi l'expansion de

l'univers dépend? De l'équilibre entre la force d'expansion, qui éloigne les galaxies une de l'autre et la gravité qui tendent à les attirer. Et l'univers est en équilibre,

croyez-moi! Pourquoi? Puisque nous y sommes, n'est-ce pas?

Bien que cela n’est pas démonter par l'astrophysique moderne» ' l'univers dans sa totalité, dois peut-être son existence à un système cybernétique de régulation

qui la tient ''en lieu d'exister''. Nous savons , d'après nos calculs, que l’univers semble avoir une masse adéquate pour contrer la gravité et créer un équilibre, mais

il manque 90% (au stade ou nous en somme) de cette matière qui expliquerait l’état que l'on constate actuellement. Un système de rétroaction a peut-être

échappé à notre regard qui sait.....Donc, notre existence dépend du bon fonctionnement de l'univers en entier, et l'univers entier dépend du bon fonctionnement

de ses composantes. Et voilà, les limites de votre corps sont élargies.



Récapitulons, comme j'ai démontré vous dépendez en tant qu'être vivant de niveau d'organisation inférieur (organe,cellule,organelle.etc.) et supérieur (biosphère,

soleil, galaxies, univers). Chaque niveau d'organisation est dépendant du bon fonctionnement de ceux situé plus haut et plus bas. Aucun système n'est isolé, une

dépendance mutuelle relie la totalité de l'univers, de l'infiniment grand à l'infiniment petit et dans toutes ces parties. S’il n'y avait pas d’atomes stables, l'univers

en entier courrait à sa perte. La sagesse Indou a bien cerné le problème. ''Brahman (TOUT-ou-DIEU), quand il est soutenu, soutiens.''

Si vous pensez que l'univers n'a aucun sens, pensez bien à ceci : cessez de voir le hasard et la fatalité dans la vie, la beauté de l’univers et son sens se trouve

dans ses composantes et les relations qui les relient, donnant naissance à une infinité de formes de la molecule d'eau à la galaxie.. Vous dépendez de plusieurs

systèmes supérieurs, l'univers, le soleil, la biosphère, et inférieur, les organes,

cellules, organelles, macromolécules..Pensez-vous que vous êtes le seul responsable de votre existence? Du moins de votre vie, c'est oublier 99.9% de la

création et de faire de vous un genre de Dieu dans un monde dont de vous émerge un sens, puisque que vous croyez à tort que l'univers en est dénué.



Oui, l'univers est un être vivant, dans le sens très simple qu'il se maintient en vie. ''Soutenu, il se soutient '"" et c'est ce dont il est composé qui le maintient,

étant maintenu ce dont il est composé se maintient. Effectivement, nous aurions pu ne pas être. L'univers pourrait ne pas avoir de sens. Apparemment, l'univers

est bien trop vaste, et sans doute que si la conscience n’était pas apparue sur Terre elle aurait aussi bien pu apparaitre sur une autre planète tournant autour

d'une autre étoile que le Soleil (si cela n'est pas déjà fait). Le hasard parait être le maitre de l'univers pour ceux qui n'y voient aucun sens, mais moi, je n'y

accorde aucun poids comme argument. Le hasard peut dominer l'univers, il n'empêchera en rien de prendre une certaine direction, d’avoir un certain sens. En

fait, si l'on regarde le hasard de plus près, on peut voir que le hasard peut prendre

une DIRECTION. Comme dans un jeu de dés. Vous ne pourrez, au bout de 2 ou 3 essais, tirer quoi que ce soit ressemblant à une prédiction ou un certain

« modèle ».


Par contre, si vous faites 100 millions de jetées, il sortira nettement de vos résultats qu'une probabilité de 16 % demeure accorder à chaque chiffre possible. Soit

1 divisé par 6 = 0.16. Un modèle émerge. Il semble donc que le hasard n'est pas quelque chose de désordonné, au contraire, dans une chaine d'évènement se

produisant au hasard, des modèles de probabilités surgissent, comme pour le jeu de dés.


Conclusion


L'homme à ce côté bestial qui le pousse à une attitude territoriale. Malheureusement, elle n'est pas assez large pour qu'il constate sa vraie place dans l'univers.

Chancelant, certains se perdent dans la monotonie de l'existence strictement humaine. Le travail, l’acquisition de biens, la réussite, le prestige, la mise au monde

d’enfants, tout cela, pour plusieurs représente la limite de leur territoire, de leurs espaces vitale. En ce qui me concerne, en liaison avec ce que j'avance, mon

espace vital, la provenance et l'histoire de la matière même dont je suis constitué, les influences culturelles que j'ai pu avoir, sont loin de s’arrêter a la frontière

entre les États-Unis et le Québec. Ces ce que j'ai tenté d’expliquer dans le présent texte. Il est temps d'adopter une vision de l'homme non plus en terme de

nation, mais en terme d'ethnie. De toute façon le nationalisme , cause de tant de guerres et de désordre, va devenir obsolètes. La territorialité est un trait

bestial, l'unique façon d’élever cette bassesse héritée de notre héritage évolutif, est de faire en sorte que le plus grand nombre d'humains sur terre soit considéré

comme concitoyens. Il faut élargir le plus possible notre 'territoire '. Nous sommes une cellule d'un quelconque organe qui pense, et se demande le pourquoi et le

comment des choses. Un jour elle évolue, prend conscience qu'elle fait partie d'un tout, l'organe. puis un autre jours,elle découvre qu'en fait l'organe n,est qu'une

partie d'un bien plus grand organisme et voila qu'il évolue de nouveau. Tout est dans la vision des choses.


Vous voulez un territoire ou l'univers en entier? Choisissez

lennonslegacy
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 227
Localisation : 3ieme roche à partir du Soleil
Identité métaphysique : Organisme à base de carbone
Humeur : Agréablement Contagieuse
Date d'inscription : 23/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'univers un ''être vivant'' au parties interdépendantes

Message par JO le Mer 23 Sep 2009 - 11:37

partie d'un Tout conscient , donc .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22727
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'univers un ''être vivant'' au parties interdépendantes

Message par Geveil le Mer 23 Sep 2009 - 15:04

Bonne question, JO, et je ne suis pas d'accord avec la définition qu'en donne legacy.
Par contre, sa plaidoierie pour expliquer que tout se tient est très utile.
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'univers un ''être vivant'' au parties interdépendantes

Message par Radha2 le Mer 23 Sep 2009 - 16:31

Beau rappel de ce qu'est le principe d'homéostasie, auquel l'homme ne fait pas exception

Radha2
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 736
Date d'inscription : 16/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'univers un ''être vivant'' au parties interdépendantes

Message par SEPTOUR le Ven 25 Sep 2009 - 13:58

Le hasard n'existe pas comme "entité" séparée et non pensée, il n'est qu'une des expressions souvent déroutantes de l'architecte de cet univers vivant et qui bouge, se transforme constamment.

SEPTOUR
Maître du Relatif et de l'Absolu

Nombre de messages : 1851
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'univers un ''être vivant'' au parties interdépendantes

Message par Invité le Sam 26 Sep 2009 - 7:40

"Tout est dans tout", le principe d'interdépendance sont très anciens, ainsi que l'hypothèse que la Terre serait un être conscient dont nous ne serions que des cellules: Gaïa, Pachamamma, le corps du christ ressuscité chez les rocicrusciens Max Heindel...

Mais QUI "croit" que l'Univers n'a pas de sens ? On ne peut qu'être étonné et émerveillé de son ordre parfait. Rien ne se fait par hasard, il y a des règles qui le régissent, même si nous sommes encore loin de les connaître.

NB Excusez-moi, mais j'ai du mal à suivre le post initial il parle une peu de tout en sautant d'un sujet à l'autre, et cette coupure en doubles lignes est en rend la lecture difficile: j'y renonce ! Wink

Faut un peu soigner la forme, quand même ! C'est une question de respect du lecteur.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'univers un ''être vivant'' au parties interdépendantes

Message par _Le Grand Absent le Sam 26 Sep 2009 - 14:35

Ce n'est pas encore du Bortoli mais ça viendra.
avatar
_Le Grand Absent
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 1925
Identité métaphysique : athée
Humeur : bonne
Date d'inscription : 19/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum