Hyènes de Kipling

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Hyènes de Kipling

Message par Cochonfucius le Mar 13 Oct 2009 - 17:21

After the burial-parties leave
And the baffled kites have fled;
The wise hyaenas come out at eve
To take account of our dead.

Après le funèbre au-revoir,
Les vautours restent sur leur faim.
Les hyènes sages, sur le soir,
Viennent s'occuper du défunt.



How he died and why he died
Troubles them not a whit.
They snout the bushes and stones aside
And dig till they come to it.

Les faits de son heure dernière
N'ont pour elles aucune importance.
Leur museau pousse branches et pierres
Creusant toujours vers leur pitance.


They are only resolute they shall eat
That they and their mates may thrive,
And they know that the dead are safer meat
Than the weakest thing alive.

Ce qu'elles veulent, c'est manger,
Que du groupe la force augmente.
En cadavre est moins de danger
Qu'en la moindre chose vivante.


(For a goat may butt, and a worm may sting,
And a child will sometimes stand;
But a poor dead soldier of the King
Can never lift a hand.)

(Cornes des boucs, dards des cloportes,
Même un enfant se bat parfois;
Un soldat, quand sa chair est morte,
Ne lève pas le petit doigt).


They whoop and halloo and scatter the dirt
Until their tushes white
Take good hold in the army shirt,
And tug the corpse to light,

Glapissements dans la poussière.
Leurs blanches canines saisissent
Le mort par l'habit militaire,
Hors de la fosse elles le hissent.


And the pitiful face is shewn again
For an instant ere they close;
But it is not discovered to living men --
Only to God and to those

Reparaît le pauvre visage
Un instant avant l'hallali.
Mais ne le voit nul personnage,
Seul Dieu et les démons salis



Who, being soulless, are free from shame,
Whatever meat they may find.
Nor do they defile the dead man's name --
That is reserved for his kind.

Qui de vergogne ou d'âme n'ont
Et mangent de toute charogne.
Hyènes ne tachent point le nom
Du mort : c'est humaine besogne.



Texte de Rudyard Kipling,
tentative de traduction par Cochonfucius.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 22408
Age : 62
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hyènes de Kipling

Message par Invité le Mar 13 Oct 2009 - 19:55

Je le crois pas -
Tu as fait rimer le texte en français

Prosternation extasiée !
Je suis bluffée ...vraiment -
Merci pour ce carnage, euh ce partage barbare oh pardon de cette barbaque ! :qi:

PS : J'ai faim ! c'est malin ..

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hyènes de Kipling

Message par Invité le Mer 14 Oct 2009 - 1:14

Joli, effectivement, même si la traduction n'est pas tout à fait littérale!
La version Cochonfucius s'en trouve parfois un peu moins "crue" (si je peux me permettre!)
T'as un vrai don, M'sieur le poète!
mais le sujet est rude, mazette!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hyènes de Kipling

Message par JO le Mer 14 Oct 2009 - 7:58

Chute admirable .Admiration partagée pour le tour de force de la traduction qui n'est pas trahison, même si la transposition est inévitable en un tel effort .
En pareil cas, le paysous de chez moi s'exclame : "faaaa!! ça m'espante ..."
C'est la deuxième fois que j'emploie ce terme patois ici . Oui, je suis bon public, mais non, pas tant que ça . Et pourquoi trouver la critique normale et pas l'approbation ? blabla
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22215
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum