De l'enfance à la maturité

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: De l'enfance à la maturité

Message par JO le Mer 4 Nov 2009 - 8:45

tort ne prend pas de T . Pas de quoi en faire un roman, je le signale juste parceque je t'ai agacé et que ça m'agace . Je réagissais à ton dernier commentaire, et, si c'était contradictoire, ce n'est pas de ma faute .

Typique raisonnement de mauvaise foi, oui . Je provoque, exprès , pour la satisfaction d'avoir raison, enfin, de n'avoir pas tort . Mais oui, je n'avais pas relu le commentaire d'introduction : tu relis tout chaque fois, toi ? Moi, je remonte à ma dernière intervention - si elle existe-, parce qu'elle terminait ce qui la précédait , alors je pars de là .
Excuse-moi, donc . Je crois avoir assez peu d'amour-propre , et peu de convictions à défendre avec acharnement . Je tiens aux gens, pas aux idées, ni aux lieux, ni ... juste aux gens . C'est aussi, sans doute , une racine de mauvaise foi : on ne veut pas "perdre" l'autre . câlinchat
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22400
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'enfance à la maturité

Message par JO le Mer 4 Nov 2009 - 8:46

de D, je veux dire, ohh! furieux
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22400
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'enfance à la maturité

Message par Geveil le Mer 4 Nov 2009 - 9:24

JO a écrit:tort ne prend pas de T .
Merci de cette correction, faute d'étourderie.
ce n'est pas de ma faute .
Typique raisonnement de mauvaise foi, oui .
Hi,hi!
tu relis tout chaque fois, toi ?
Pas chaque fois, mais souvent oui, et je lis attentivement. C'est ce que tu devrais faire , surtout lorsqu'il s'agit d'un de mes textes géniaux supercontent
Excuse-moi, donc .
Dieu seul peut te pardonner. Moi, je ne suis qu'un pauvre pécheur.
Je crois avoir assez peu d'amour-propre , et peu de convictions à défendre avec acharnement . Je tiens aux gens, pas aux idées, ni aux lieux, ni ... juste aux gens .
Que dois-je lire entre les lignes, est-ce une leçon de morale?

C'est aussi, sans doute , une racine de mauvaise foi : on ne veut pas "perdre" l'autre . câlinchat
Excellente remarque......... contenue dans mon texte.... supercontent
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'enfance à la maturité

Message par Invité le Mer 4 Nov 2009 - 10:18

Le problème avec tes définitions Gereve, c'est que l'on est adulte que lorsque l'on demande l'heure à quelqu'un, ou autre chose du même genre. On dirait que pour toi seul l'échange d'informations objectives compte.
Je ne vois cependant pas pourquoi le comportement sentimental serait immature (s'il est maîtrisé).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'enfance à la maturité

Message par JO le Mer 4 Nov 2009 - 10:34

Une classification distingue les humains en trois catégories : les cérébraux, les pneumatiques et les hiliques .En clair, ceux chez qui domine, soit la tête, soit le coeur, soit le sens pratique .Mais je crois que les hybridations sont nombreuses . L'ennéagramme reprend tout ça et le complexifie .La réflexion de Miphum me parait pertinente : quel que soit le tempérament de base, il faut , d'abord le connaitre, ensuite , le maitriser . La maturité réside , pour moi, dans cette connaissance et cette maitrise , pas dans la complexion originelle .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22400
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'enfance à la maturité

Message par Tibouc le Mer 4 Nov 2009 - 20:46

Le problème de Gérève aussi, c'est qu'il dit ce qu'il ne faut pas faire pour être mûr, au lieu de dire ce qu'il faut faire.
Je suis pour ma part convaincu qu'une rêgle positive est mieux accepté qu'une rêgle négative.
avatar
Tibouc
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4585
Age : 28
Localisation : Pas de ce Monde
Identité métaphysique : Mystique Humaniste
Humeur : Chevalier Solitaire
Date d'inscription : 15/02/2009

http://thibautbouquet.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'enfance à la maturité

Message par Geveil le Mer 4 Nov 2009 - 22:53

Miphum a écrit:Le problème avec tes définitions Gereve, c'est que l'on est adulte que lorsque l'on demande l'heure à quelqu'un, ou autre chose du même genre. On dirait que pour toi seul l'échange d'informations objectives compte.
Je ne vois cependant pas pourquoi le comportement sentimental serait immature (s'il est maîtrisé).
Le problème n'est pas mes définitions, mais l'interprétation que tu en fais.
D'ailleurs, tu fais référence aux états du moi définis par l'analyse transactionnelle. Or on peut demander l'heure en état dans l'enfant ou dans le parent.
Aurais-tu l'obligeance de citer ma ou mes phrases qui laisseraient entendre que le comportement sentimental est immature ?
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'enfance à la maturité

Message par Invité le Jeu 5 Nov 2009 - 13:39

Gereve a écrit:Aurais-tu l'obligeance de citer ma ou mes phrases qui laisseraient entendre que le comportement sentimental est immature ?

Mais bien entendu :

Pour tenter de définir la maturité, je me suis contenté d'observer les enfants et constaté que certains comportements sont propres à l'enfance et devraient disparaître avec la maturité. Voici ces caractéristiques enfantines:


L’AFFIRMATION DE SOI

L’ATTRAIT DU BRILLANT

LA CONFIANCE AVEUGLE

LA CREDULITE

DE LA CROYANCE A LA FOI

LA CRUAUTE

LA DÉLATION

LE DEFI

LE DENIGREMENT

LA DEPENDANCE

L’EGOISME

L’EMBALLEMENT

DE L’ENVIE A LA PLENITUDE

L’ILLUSION

L’IMPATIENCE

L’INSOUCIANCE

L’IRRESPONSABILITE

le JEU

JUSTICE

LE MANQUE À LA PAROLE

LA MAUVAISE FOI

LA MEGALOMANIE

LA PARESSE

LA PENSEE MAGIQUE

PRINCIPE DE PLAISIR ET PRINCIPE DE REALITÉ

LA RÉPÉTITION

LA SPONTANEITE

LA VERSATILITE

Toutes les affections que tu cites ici sont intimement liées au comportement sentimental.
Par exemple, l'Amour implique une forme d'Emballement, ou bien une forme d'Insouciance, ou encore une forme d'Illusion.

Je crois que tu es trop radical. Je cherche pour ma part non pas à supprimer ces affections, mais à les maîtriser : certaines d'entre elles peuvent devenir une puissante source d'énergie, et un moteur pour l'action (exemple : le Défi).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'enfance à la maturité

Message par Geveil le Jeu 5 Nov 2009 - 20:05

Ma foi, Miphum, tu me fais réfléchir, mais en préalable, toi qui aimes réfléchir avec précision et exactitude il me semble que les comportements suivants ( que je ne nomme pas " affections" ) n'ont rien à voir avec l'amour:
L’AFFIRMATION DE SOI

L’ATTRAIT DU BRILLANT

LA CREDULITE

DE LA CROYANCE A LA FOI

LA CRUAUTE

LA DÉLATION

LE DEFI

LE DENIGREMENT

LA DEPENDANCE

L’EGOISME

DE L’ENVIE A LA PLENITUDE

L’IMPATIENCE

L’IRRESPONSABILITE

JUSTICE

LE MANQUE À LA PAROLE

LA MAUVAISE FOI

LA MEGALOMANIE

LA PARESSE

LA PENSEE MAGIQUE

PRINCIPE DE PLAISIR ET PRINCIPE DE REALITÉ

LA RÉPÉTITION

LA VERSATILITE

Toutefois, ces comportement ont une fonction dans le développement de l'enfant, mais n'en ont plus pour un homme mûr.

Mais tous ceux qui récusent mes hypothèses n'ont peut-être tout simplement pas envie de grandir?
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'enfance à la maturité

Message par Tibouc le Jeu 5 Nov 2009 - 22:07

C'est peut-etre aussi qu'on la trouve trop rationnaliste Gérève. Et que la hiérarchie qu'elle fait entre la pensée rationnelle et les autres formes de pensée ne nous plait pas.
avatar
Tibouc
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4585
Age : 28
Localisation : Pas de ce Monde
Identité métaphysique : Mystique Humaniste
Humeur : Chevalier Solitaire
Date d'inscription : 15/02/2009

http://thibautbouquet.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'enfance à la maturité

Message par Geveil le Jeu 5 Nov 2009 - 23:11

C'est possible, mais il se trouve que selon moi, et je ne le présente pas comme une vérité universelle, la rationnalité est un signe de maturité.
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'enfance à la maturité

Message par Radha2 le Ven 6 Nov 2009 - 0:17

Maturité dans une société qui considère des moyens de pensés cohérents avec des buts 'acceptés'. Vraisemblablement ils ne le sont pas vraiment. Les moyens utilisés par le varnasrama-dharma en vue de la libération de tout les êtres sont tout à fait rationnels . Logos, psycho-logie, anthropo-logie, socio-logie sont autant de déclinaisons rationelles dans leur segments indépendants, qui tendent à réintroduire le métaphysique dans le physique car théorisant au-delà de l'empirique commun, tout comme la relativité de la perception des idées exprimées plus tôt pour ce fil. Non seulement, nous frôlons philosophiquement l'irrationalité en ce qui concerne le sentiment et l'affect, de plus, selon d'autres référents ils pourraient apparaître comme des expression de l'Amour.

Radha2
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 736
Date d'inscription : 16/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'enfance à la maturité

Message par JO le Ven 6 Nov 2009 - 7:17

à force d'être mûr, le fruit devient blet !

La maturité, pour moi, évoque ce point d'équilibre où l'on est pleinement conscient du monde intérieur et du monde extérieur, sans conflit paralysant entre les deux .
L'enfant prend conscience de la nécessité de penser rationnellement mais la maturité ne devrait pas perdre cette part de créativité qui permet à l'enfant de développer son unicité .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22400
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'enfance à la maturité

Message par Invité le Sam 7 Nov 2009 - 14:01

Avant de te répondre, Gereve, j'aimerais que tu développe ce que tu appelles "Principe de plaisir et principe de réalité". Cela évitera les malentendus.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'enfance à la maturité

Message par Invité le Sam 7 Nov 2009 - 14:07

Ah oui, et aussi : par Défi, tu entends provocation ou... ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'enfance à la maturité

Message par Geveil le Sam 7 Nov 2009 - 14:12

En psychologie, le principe de réalité désigne la capacité d'ajourner la satisfaction pulsionnelle.
Respecter le principe de réalité consiste à prendre en compte les exigences du monde réel, et les conséquences de ses actes. Le principe de réalité désigne avant tout la possibilité de s'extraire de l'hallucination, du rêve, dans lesquels triomphe le principe de plaisir et d'admettre l'existence d'une réalité, insatisfaisante.
Wikipedia]wikipedia

Par défi, j'entends provocation du genre " T'es pas cap !"
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'enfance à la maturité

Message par Invité le Sam 7 Nov 2009 - 14:26

Par Défi, j’entends pour ma part la volonté de surmonter une épreuve : à court terme pour mesurer sa force, et à long terme pour l’augmenter. Le Défi peut s’adresser à soi-même, ou à une entité extérieure.

Dans le premier cas, le Défi peut être vu comme une tentative de se surpasser : par exemple pour un fana de musculation, cela peut-être de faire un certain nombre de tractions, ou pour un fana de natation, de faire un certain nombre de longueurs. Le Défi a aussi dans ce cas un rôle de motivation : à chaque défi réussi suit naturellement un nouveau plus difficile. C’est le Défi qui pousse un sportif à arriver au plus haut niveau, ou encore un politicien à arriver au pouvoir (malheureusement).

Dans le deuxième cas, le Défi est une provocation. Elle joue en général un rôle psychologique, elle permet d’avoir une influence sur l’autre, mais celle-ci peut être de nature positive. Toujours sur l’exemple du sportif, un entraîneur « défie » sans cesse son sujet pour le motiver, on voit bien ici que c’est une provocation bienveillante. Par contre, la provocation uniquement pour montrer aux « spectateurs » qu’on est le meilleur doit être bien sûr prohibée (c’est apparemment le défi dont tu voulais parler, non ?).

Bref, le Défi me semble est utile parfois, comme je l’ai déjà dit c’est un moteur pour l’action. S’il est maîtrisé, ce n’est pas un signe d’immaturité.


Dernière édition par Miphum le Sam 7 Nov 2009 - 14:44, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'enfance à la maturité

Message par Invité le Sam 7 Nov 2009 - 14:31

Concernant le principe de réalité et de plaisir, je ne vois absolument pas pourquoi c'est un signe d'immaturité. Explique-toi.
Je sais que tu considères la vie comme un rêve, tu l'as déjà dit sur le forum, mais Escape avait alors répondu : "Même si la vie est un rêve, cela ne change rien : il faut la vivre". Ce qui résume très bien mon idée sur le sujet.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'enfance à la maturité

Message par Geveil le Sam 7 Nov 2009 - 14:42

Miphum a écrit:Concernant le principe de réalité et de plaisir, je ne vois absolument pas pourquoi c'est un signe d'immaturité. Explique-toi.
Parce que les enfants ne connaissent pas encore les lois de la nature, de la société, et qu'ils cherchent à satisfaire leurs désirs sans en tenir compte.
Je sais que tu considères la vie comme un rêve, tu l'as déjà dit sur le forum, mais Escape avait alors répondu : "Même si la vie est un rêve, cela ne change rien : il faut la vivre". Ce qui résume très bien mon idée sur le sujet.
La vie a la consistance du rêve, ou la substance, mais je postule que c'est un rêve partagé. Autrement dit, je définis la réalité comme un partage du rêve, alors que le rêve individuel ne saurait être partagé ( Sauf par la parole, l'écriture ou l'art, mais on ne peut y avoir un accès direct )
Ce rêve partagé fonctionne selon des lois.
Apprendre à connaître ces lois, et s'y conformer, c'est accepter le principe de réalité.

Suivre ses pulsions sans tenir compte des lois, ( physiques, biologiques, sociales ) c'est prendre le plaisir comme loi de son comportement.

Vas donc voir le lien de Wiki que j'ai donné avant de discuter.
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'enfance à la maturité

Message par Invité le Sam 7 Nov 2009 - 14:46

O.K., en fait je croyais que tu avais défini le principe de réalité comme immature, c'est pourquoi je ne comprenais pas. Il y avait malentendu.

Par contre, tu as ignoré ma réponse sur le défi.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'enfance à la maturité

Message par Geveil le Sam 7 Nov 2009 - 14:46

LE DEFI

“ T’es pas chiche” est une phrase couramment prononcée dans les cours de récré. Le défi est un comportement programmé pour la sélection des meilleurs et dans la mesure où il est relevé, il aide à la construction de l’enfant, de sa confiance en lui et de son indépendance.
Il y a ensuite, à l’adolescence, le défi qui prend la forme de la provocation.
Est-ce un comportement qui disparaît avec la maturation ?

Pour répondre je vais tenter de me souvenir des émotions que j’éprouvais dans mon enfance lorsque nous nous lancions des défis. Il y a plusieurs types de défis, ceux qui vous mettent en compétition avec vous même, ceux qui vous mettent en compétition avec l’environnement, ceux qui vous mettent en compétition avec un ou plusieurs autres.
Qu’est ce que j’éprouvais quand on me lançait un défi ? Il s’agissait essentiellement de réagir à une tentative d’atteinte à l’image de soi d’une part et d’une occasion de grandir d’autre part. Mais aussi, il y avait le désir d’être le meilleur, que ce soit physiquement ou mentalement.
En ce qui concerne l’image de soi, je pense que ce souci disparaît avec la maturité
C'est ma façon de définir la maturité.
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'enfance à la maturité

Message par Invité le Sam 7 Nov 2009 - 14:50

En ce qui concerne l’image de soi, je pense que ce souci disparaît avec la maturité

Bien sûr, mais ce n'est pas parce que l'on ne fait pas attention à son image que l'on ne souhaite pas devenir le meilleur.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'enfance à la maturité

Message par Geveil le Sam 7 Nov 2009 - 19:59

Oui, et alors ?
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'enfance à la maturité

Message par Invité le Dim 8 Nov 2009 - 13:37

Hé bien, dans ce cas je ne vois pas pourquoi il faudrait prohiber le défi. Il faudrait juste que la cause du défi soit différente... ce qui est largement possible.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'enfance à la maturité

Message par Tibouc le Dim 8 Nov 2009 - 14:49

Il y a quelque chose que tu ne cites pas, et qui est pour moi un signe d'immaturité.

LE MANICHEISME, càd le fait de croire que le monde est en noir et blanc (les gentils d'un coté et les méchants de l'autre). Devenir mature, c'est comprendre que le monde est plus complexe que ça.
avatar
Tibouc
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4585
Age : 28
Localisation : Pas de ce Monde
Identité métaphysique : Mystique Humaniste
Humeur : Chevalier Solitaire
Date d'inscription : 15/02/2009

http://thibautbouquet.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum