le temps est il dieu

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

le temps est il dieu

Message par tiopere le Mar 15 Déc 2009 - 10:03

le temps est autre chose que le tictac,le temps est puissant d,une force impensable pour nous humains,une puissance qui ne detruit rien mais transforme tout ,qui fait et défait les galaxies,qui a fait et qui un jour transformera notre terre en nuage de poussieres ,pour en faire une autre planette ,c,est une force passive, inerte,nous en prenons conscience qu,a travers les saisons,les cycles solaires ou lunaires,s,il n,y avait pas ces trois elements nous n,aurions plus conscience du temps,mais il serait là toujours present.car rien ne se fait sans lui.
avatar
tiopere
Jeune Padawan

Masculin Nombre de messages : 97
Localisation : france
Identité métaphysique : libre penseur,athé convaincu.
Humeur : septique
Date d'inscription : 21/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: le temps est il dieu

Message par Geveil le Mar 15 Déc 2009 - 10:26

SEPTOUR a écrit:Temps et matiere sont intimement liés. Pas de matiere, pas de temps.
Nous ressentons l'écoulement du temps par ttes nos céllules, c'est a dire par l'intermédiaire notre esprit qui siege dans chacune de celles ci.
La matiere vibre, chaque atome fait de minuscules allers retours, voila le temps!
L'esprit transmet au cerveau/ordi cette "sensation"de deplacement et ce dernier ''traduit''ces micros mouvements en qq chose de moins abstrait, mesurable....le temps.
Tous les concepts suivants:
vibration
écoulement
aller-retour
mouvements
se définissent à partir du concept mathématique de temps.
Ce ne sont donc pas eux qui expliquent le temps, mais le temps qui les explique.

Quant à la question de ce sujet " le temps est-il dieu?" question posée parce que le temps fait et défait toute chose, la réponse est " Non, le temps n'est pas un dieu, c'est une abstraction née du sentiment de durée". C'est parce que les choses se font et se défont que nous vivons le sentiment de durée et définissons une dimension, le temps.
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le temps est en fait peu connu...

Message par Invité le Mar 15 Déc 2009 - 14:09

Nous nous référons à un temps linéaire, causal : A est suivi de B qui est lui-même suivi de C, etc. Oui, mais il semble que 1° le temps ne s'écoule pas de la même manière partout. Des recherches démontrent que par exemple sur un disque 33 tours microsillon, la vitesse près du centre est très très légèrement supérieure qu'a la circonférence. 2° D'autre part la synchronicité (théorisée par C.G. Jung avec l'aide théorique et scientifique de Wolfgang Pauli) et toute la phénoménologie qui en découle comme par ex. la perception d'événement non encore actuels, etc, démontre que l'état de l'esprit humain, dans certaines circonstances, accède à une perception qui transcende la linéarité du temps et l'espace. Ainsi lorsque « l’esprit est emprunt d’une grande excitation » il arrive que l’on capte une bribe de « temps » non encore échu.

Je suis photographe et pratique aussi l’infographie comme outil de création artistique. En mai 2001 j’ai eu une brève période où j’ai réalisé une série d'infographies ayant pris comme modèle une photo des twin towers du WTC de New York, et particulièrement une, que j’ai spontanément nommé « George Machinegun gelly » (va t’en savoir pourquoi) Quel ne fut pas le choc (quasi traumatique) lorsque 4 mois plus tard…. Cette infographie décrit quasiment l’événement du 11 septembre, cela m’a tout d’abord effrayé. J’ai entendu ensuite qu’un infographiste américain avait réalisé un truc assez semblable comme pochette de disque d’un groupe punk américain. Mais me souvenant de l’infographie réalisée quatre mois auparavant, j’ai su à cet instant que cet événement allait changer la face du monde.

J’us alors en imaginaire la perception du temps comme la surface d’un lac. Deux personnes sont côte à côte au bord d’un lac où l’eau est parfaitement calme. L’une de ces personnes (Mr A) se trouve à deux mètre à gauche de Mr B et porte des œillères comme un cheval ainsi qu’une isolation acoustique afin de ne pas entendre. Mr B jette une pierre dans l’eau. Mr A saura que quelque chose est tombé à l’eau par les ondes qu’il percevra dans son champ de vision mais il sera incapable de dire quoi. Cependant il se dira spontanément qu’il s’agit d’une pierre mais il ne pourra par l’affirmer n’ayant rien vu !

Continuons à considérer le temps comme la surface d’un lac. Un événement habituel, quotidien : pr. ex. une petite altercation avec un collègue ne laisse qu’un impact très léger sur la surface du temps. Par contre un événement à caractère plus dramatique et/ou touchant un grand nombre, laisse une trace d’impact beaucoup plus résonnante.

La métaphore de la surface d’un lac est intéressante dans la mesure où sa schématisation la fait ressembler à l’espace euclidien : les planètes laissent un incurvation gravitationnelle légère, l’incurvation augmente en fonction de la gravitation impliquée (masse de l’objet) pour en arriver à une singularité générée par un trou noir ou l’on peut supposer qu’à ce stade il y a perforation de la surface de l’espace.

Donc dire que le temps et l’espace sont intimement liés est tout à fait valide. Je dirais qu’ils sont des composantes voir des états d’une même chose. Comme les quatre éléments sont simplement les quatre états de la matière : solide, liquide, gazeux et igné.
Alors le temps est il dieu. Le problème est que nous nommons et individualisons quelque chose qui ne saurait en aucun cas être nommer ou individualiser « dieu est ceci ou cela » est pour moi un non sens dans la mesure où nous parlons peut être d’un des état de l’univers qui pourrait être à la fois matière, temps mais aussi «holopsychisme ».

On peut actuellement spéculer en toute logique que la vie à l’instar des planètes et des étoiles existe partout dans l’univers. Il nous est cependant actuellement impossible de déduire, de mesurer ou de quantifier le poids et l’impact à la fois physique et psychique de TOUTE cette vie. Mais il est tout à fait possible qu’il y ait quelque chose que tout être vivant dans l’univers partage… à commencer par le fait d’exister. C’est déjà en soi un mystère que cette alchimie des quatre éléments en un cinquième : la matière qui se dote du souffle de vie

La science aussi bien que les religions ignorent complètement ou du moins sous-estiment la possibilité de la notion d’un autre composant non encore scientifiquement découvert qui concernerait ce que Jung a nommé « l’unus mundus », soit, un inconscient collectif à l’échelle de l’univers. Pour en revenir à la matière (sous forme de métaphore pitoresque), on à longtemps spéculé sur le cinquième élément et on l’a cherché partout… sans le trouver jusqu’au jour où un chercheur français dont j’ai oublié le nom, se regardant dans le miroir le matin en se rasant eut soudain la révélation : «mais c’est évident, le cinquième élément c’est nous, la vie ! »

Intellectuellement et logiquement se dire croyant ou athée ou simplement prétendre avoir LA Vérité n’est pas valide, car nous ne connaissons pas assez la nature réelle de l’univers.

Donc toute affirmation n’est que spéculation plus ou moins argumentée mais dans le fond on n’en sait foutre rien…

Nous en somme actuellement à découvrir petit à petit les pièces d’un puzzle (et plus nous découvrons plus nous prenons conscience que c’est beaucoup, beaucoup plus complexe que nous nous l’imaginions) mais nous sommes encore loin de pouvoir construire le puzzle afin d’en avoir une vision réelle et totale.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: le temps est il dieu

Message par bernard1933 le Mar 15 Déc 2009 - 21:53

lastprophet, très intéressante ta réflexion . Le puzzle, nous ne le terminerons jamais car il nous est inaccessible . Simplement comprendre l' espace et le temps dépasse notre raisonnement humain; seules les équations mathématiques réservées aux gros cerveaux permettent une vague idée de...L' image qu' a utilisée une scientifique, il y a trois ou quatre jours, dans l' émission télé sur l' Univers , m'a paru inadéquate.Comparer l' Univers en expansion avec ses galaxies à un cake avec ses grains de raisins ? Si le cake gonfle, les grains de raisin se déplacent . Ca peut se discuter.
Dieu et sa Création ? Sur la chaîne Sénat, j' ai entendu Albert Jacquard
se montrer plus que sceptique. Certains théologiens, a-t-il dit, ne croient pas à la Création ex nihilo. C'est presque humiliant pour Dieu ; il ne serait pas infini puisqu'il crée quelque chose d' extérieur à lui; et puis, c' est considérer qu' il s' emm...un peu dans son ciel !
Je préfère ma propre conception d' une Réalité globale, Conscience
Energie, dont nous sommes, chacun, un tout tout tout petit morceau !
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: le temps est il dieu

Message par tiopere le Jeu 18 Aoû 2011 - 17:35

mais tout est rythmé a mon avis,j,en ai fait le tour (60 pulsations minute,60 minutes en 1 heure,24 heures par jour, 365 jours par an ou pour faire le tour du soleil et ainsi de suite. interroge
avatar
tiopere
Jeune Padawan

Masculin Nombre de messages : 97
Localisation : france
Identité métaphysique : libre penseur,athé convaincu.
Humeur : septique
Date d'inscription : 21/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: le temps est il dieu

Message par Nailsmith le Jeu 18 Aoû 2011 - 20:39

Il y a un concept contemporain qui a apparu au début du siècle. On l’appelle l’irréversibilité du temps. Si nous joignons ensemble l’irréversibilité, la périodicité et linéarité du temps, l’ensemble devient la nature, la vie, peut être l’intelligence, qui sait? Je crois que la nature spécifique de l’homme n’est pas l’intelligence, la mémoire, la logique, mais plutôt la conscience de la flèche du temps, parfois les remords sur les actions faites du temps passé.
L'attente se fait avec l'esprit. L'analyse se fait avec l'intelligence. On extrapole avec la raison mais, on espère avec le cœur et le cœur fonctionne avec du présent.
Le temps est comme un solvant, certaines paroles et actions apparaissent dans le temps mais se dissolvent dans le temps, par le temps, parce que l'essence même de ces paroles et de ces actions fait partie du temps ou du monde. Mais l'érosion de ces paroles et de ces actions crée des bienfaits ou des désastres dus au courant fait par l’homme et par le temps.
Il existe un élément insoluble dans le temps. La forme de cet élément se fait broyer par les mouvements du temps mais ne disparaît pas parce que l'essence même de cet élément n'appartient pas au temps ni au monde.
Il arrive parfois que cet élément par sa nature se rassemble, s'assemble pour contrer ou harmoniser les mouvements du temps. Cet élément a trois composantes primaires. La foi, l'espérance et la charité. La foi étant un état d'être, la charité un état d'action et l'espérance un état d'âme.
L'homme est en partie fait de temps et aussi de cet élément indissoluble dans le temps. Si l'homme délaisse ces trois composantes primaires, il disparaîtra de la même façon que ses paroles et de ses actes.
avatar
Nailsmith
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1181
Localisation : Québec,Canada
Identité métaphysique : Chrétien lucide
Humeur : Égale
Date d'inscription : 06/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum