Quelles valeurs morales enseignent les évangiles. ?

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Quelles valeurs morales enseignent les évangiles. ?

Message par dan 26 le Mer 25 Nov 2009 - 23:37

Myrrha a écrit:

pardonner pas pareil que "laisser faire".
Femme cocue peut pas pardonner à mari salaud si lui y'en a pas vouloir arrêter coucher avec autres dames.
Si femme cocue laisse faire mari salaud, peut-être femme cocue pas possible pouvoir pardonner lui vraiment.
Si mari arrête de coucher avec autres dames, femme cocue toute contente peut pardonner.
Ce qui se conçoit bien....

Mais ne peut-on imaginer un autre scénario?
femme trompée prend conscience que son mari est amoureux d'une autre, et au bout d'un moment, comprend qu'il vaut mieux divorcer que de faire trois malheureux?

Ce que j'en dit....

à moins qu'il vaille mieux "garder les apparences", ne pas vraiment pardonner, mais ne pas divorcer? rester ensemble " à cause des gosses" et chercher la consolation avec un autre (marié? ou non si possible?)

Et Demander à Dieu de démêler le "vrai" du "faux" , le mal du bien, la sincérité du mensonge?

N'est-on pas, là, plus proche de la réalité du 21ème siècle?
Preuve au demeurant que l'on peut interpreter ces textes à l'infini.
CQFD, de vraies révélateur psy............

dan 26
Le Découvreur de l'Etrange

Masculin Nombre de messages : 16096
Date d'inscription : 15/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles valeurs morales enseignent les évangiles. ?

Message par JO le Jeu 26 Nov 2009 - 6:00

la recherche de la vérité , en matière religieuse est une dangereuse obsession sectaire . Dan a raison de dire que, si Jesus se croyait Dieu, on ne voit pas pourquoi il aurait invoqué son père .
Il y l'histoire et puis les textes catéchétiques, qui réécrivent l'histoire pour l'édification des fidèles .
La recherche de la vérité est une valeur scientifique universelle, mais elle n'a de valeur évangélique que pour les chrétiens, ou les musulmans . Encore : le protestantisme admet le libre examen .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22363
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles valeurs morales enseignent les évangiles. ?

Message par libremax le Jeu 26 Nov 2009 - 12:21

JO a écrit:Dan a raison de dire que, si Jesus se croyait Dieu, on ne voit pas pourquoi il aurait invoqué son père .

Il a raison dans la mesure où on se fait une idée très précise de Dieu, qui exclut catégoriquement l'idée qui rend logique cette invocation. Cette idée, c'est l'idée chrétienne, et l'intérêt est de se demander pourquoi elle est née, et comment elle serait née "pour l'édification des fidèles".
avatar
libremax
Aka Taulique

Masculin Nombre de messages : 5035
Identité métaphysique : catholique
Humeur : bonne, tiens!
Date d'inscription : 26/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles valeurs morales enseignent les évangiles. ?

Message par dan 26 le Jeu 26 Nov 2009 - 18:33

JO a écrit:la recherche de la vérité , en matière religieuse est une dangereuse obsession sectaire . Dan a raison de dire que, si Jesus se croyait Dieu, on ne voit pas pourquoi il aurait invoqué son père .
Il y l'histoire et puis les textes catéchétiques, qui réécrivent l'histoire pour l'édification des fidèles .
La recherche de la vérité est une valeur scientifique universelle, mais elle n'a de valeur évangélique que pour les chrétiens, ou les musulmans . Encore : le protestantisme admet le libre examen .
je pense qu'il faut voir les livres (evangiles), comme des textes de propagande, utilisés pour construire une religion, qui a fortement evoluée depuis que des hommes l'ont imaginée.
Amicalement

dan 26
Le Découvreur de l'Etrange

Masculin Nombre de messages : 16096
Date d'inscription : 15/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles valeurs morales enseignent les évangiles. ?

Message par dan 26 le Jeu 26 Nov 2009 - 18:43

[quote]
libremax a écrit:
JO a écrit:Dan a raison de dire que, si Jesus se croyait Dieu, on ne voit pas pourquoi il aurait invoqué son père .

Il a raison dans la mesure où on se fait une idée très précise de Dieu, qui exclut catégoriquement l'idée qui rend logique cette invocation.


Non excuse moi, si Dieu est incarné dans un homme , il n'est plus a sa place, et ne peut en aucun cas s'appeler lui meme . Tu me fais penser par ta réponse à la fameuse phrase toute faite , et répété quand les croyants n'ont plus d'explication plausible "les desseins de Dieu sont innexplicables", une formule qui permet de venir au secours de la foi, quand la raison la dérange.

Cette idée, c'est l'idée chrétienne, et l'intérêt est de se demander pourquoi elle est née, et comment elle serait née "pour l'édification des fidèles"
L'incarnation d'un Dieu, dans un homme ou un animal, est une idée polythéiste grecque au depart, elle a été rajoutée apres les synoptiques (debut du 2 eme siècle) , justement pour ratisser plus large, et pour ralier les hellenistes, qui étaient nombreux dans ces contrées.
Je rappelle que ni les synoptiques, ni paul dans ses epitres n'emettent cette idée.
Amicalement

dan 26
Le Découvreur de l'Etrange

Masculin Nombre de messages : 16096
Date d'inscription : 15/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum