Sagesse du pluvian

Page 38 sur 40 Précédent  1 ... 20 ... 37, 38, 39, 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Rose, livre sans couverture

Message par Cochonfucius le Mer 29 Oct 2014 - 10:05



Rose, livre sans couverture
Et sans « Achevé d'imprimer »,
Qui sans mots parviens à rimer
Avec la joie de la nature !

Le vent, souvent, t'apprend par coeur
Et te récite à l'hirondelle,
Lui disant, sans être moqueur,
Qu'un pareil livre est fait pour elle.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23619
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Agir et non-agir

Message par Cochonfucius le Mer 29 Oct 2014 - 10:05



C'est rester en action qui entretient l'ardeur ;
Car une activité se nourrit d'être active.
D'un retard la mesure est toujours relative,
Que ce soit près du pôle ou près de l'équateur.

Et ne se perdent point ces minutes pensives,
Où l'esprit se complaît dans une profondeur ;
Inactif, à lui-même il sera moins trompeur,
Moins en danger d'entrer en adhésion passive.

Agir et non-agir, on peut les alterner,
Tantôt se dépenser, comme atteint de folie,
Tantôt aimer la vie qui parfois est jolie ;

Et notre langue est là pour le tout gouverner,
Que ce soit nos labeurs ou bien nos indolences,
La clameur estivale ou l'hivernal silence.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23619
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Au bistrot avec Rilke

Message par Cochonfucius le Mer 29 Oct 2014 - 10:06



Pour un peu de monnaie qui tinte,
Une tournée prend son essor ;
Tavernier, verse ton absinthe
À prix d'argent ou à prix d'or.

Que notre gosier soit alerte,
Et qu'il ne s'arrête en chemin !
Voici, la séance est ouverte,
Qu'elle ne le soit pas en vain.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23619
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Autres noms de Prévert

Message par Cochonfucius le Mer 29 Oct 2014 - 13:48



Jacques, tu aurais pu t'appeler Dromadaire,
Le seul de ce nom-là dans le Bottin Mondain ;
Coq ou Catoblépas, Rhinocéros ou Daim,
Ou n'importe quel nom qu'on voit aux annuaires ;

Mais c'est plus élégant de se nommer Prévert,
Un mot pour évoquer le bocage et sa flore
Que les quatre saisons diversement colorent ;
Un site verdoyant, même au coeur de l'hiver.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23619
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Expédition lointaine

Message par Cochonfucius le Mer 29 Oct 2014 - 14:09



Je veux franchir les étendues ;
Découvrir les lieux les plus hauts,
Les pays froids, les pays chauds,
Les langues jamais entendues.

Les yeux des femmes inconnues,
Les traces de Marco Polo,
Les faubourgs aux mille tableaux,
Tant de merveilles jamais vues.

J’irai, sans craindre nul danger
(Auquel mon coeur ne veut songer)
Car c’est un jeu plein de surprises.

Ou bien, fidèle à mon comptoir,
J’y paresserai chaque soir ;
C’est l’habitude que j’ai prise.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23619
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Vieux chêne

Message par pierre_b le Jeu 30 Oct 2014 - 10:43




La terre dure et noire accueille ses racines,
Elles poussent le roc, se frayent un chemin;
Serpents insinués au sein de l'inhumain,
Qui vont, tissant leur toile en fibres intestines.

De la cime élevée vers le ciel qu'on devine
Une envolée d'oiseaux est partie ce matin
Et leurs plumes grattaient l'azur d'un lendemain
Qu'on espère joyeux en rêvant d'Argentine.

A l'écorce ridée s'agrippe un écureuil
Immobile, attentif, il respecte le deuil
Du corbeau croassant sur la branche là-haut.

Mon vieux chêne est bien seul, accroché à l'ennui
Et de la terre au ciel il assemble la nuit
Qui vient si pesamment offrir ses oripeaux .


.
avatar
pierre_b
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1214
Localisation : nord du lot
Identité métaphysique : c'est à dire?
Humeur : c'est suivant
Date d'inscription : 09/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

Les sept pantoufles

Message par Cochonfucius le Jeu 30 Oct 2014 - 13:52



La pantoufle d'argent se porte aux jours de fête,
Lorsque les bateleurs sur scène font des tours ;
De gueules pantouflé, l'évêque en grands atours
Séduit une vestale, une muse parfaite.

La pantoufle d'azur arpente, satisfaite,
L'incroyable douceur des tapis de velours ;
Pantouflé de sinople, un bouffon de la Cour
Fait rire un vieux noceur à la mine défaite.

Une pantoufle d'or, instrument du destin,
Conduit vers le triomphe un chétif palotin ;
La pantoufle de sable habille et transfigure

Dans le coeur de la nuit, le pied d'un dieu païen ;
La pantoufle d'hermine, en voulant rester pure,
Dormant dans son placard, ne contribue à rien.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23619
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Sagesse du succube

Message par Cochonfucius le Jeu 30 Oct 2014 - 14:23



Verlaine, qu’un désir dévaste,
Même en dormant, n’est pas très chaste.
Alors un succube aux yeux doux
S’en vient lui chatouiller le cou.

Le poète empli de bonheur
Demande d’où vient cet honneur.
Avec une candeur non feinte,
L’apparition dit : « De l’absinthe ».
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23619
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Quelques roses

Message par Cochonfucius le Ven 31 Oct 2014 - 10:45



C'est la rose d'argent (que j'aime ce métal !
Même si son usage est quelquefois funeste)...
Rose de gueules, viens orner la voie céleste
Où chaque étoile évoque une rose en cristal.

C'est la rose d'azur, tout comme un ciel fatal,
Qui séduit nos regards de sa lueur modeste ;
La rose de sinople au rosier palimpseste,
Est au matin cueillie par un garçon brutal.

Rose d'or convoitée par les gens de la ville
Au point qu'ils en feront une guerre civile ;
Par la rose de sable ils seront condamnés.

Rose d'hermine, viens redorer notre lustre :
Autrement, nous serons penauds, comme des rustres
Qui d'héraldiques fleurs se verraient piétiner.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23619
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Flânerie, mode d'emploi

Message par Cochonfucius le Ven 31 Oct 2014 - 11:05



D’avoir fort peu à faire, il tire son plaisir,
Le flâneur, ce lambin, cet homme de loisir.
Plusieurs fois dans un jour, il traîne, il se délasse ;
Il le faisait déjà quand il allait en classe.

Certes, ce n’est pas lui qui se hâte en marchant ;
Lent et majestueux comme un soleil couchant,
Il suit les boulevards pour tenter l’aventure
D’avoir, pour son dîner, un grand plat de friture.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23619
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Un vieux traité prend la parole

Message par Cochonfucius le Sam 1 Nov 2014 - 11:22



Lis-moi d’une âme non fiévreuse,
Je suis moins dur qu’il n’y paraît ;
Je ne dis nulle histoire affreuse,
Déchiffre-moi donc sans regrets.

Je ne dis nulle fable creuse,
Ma prose n’est pas sans attrait ;
Je dis l’Antiquité heureuse
Et les dieux que l’homme adorait.

Ne me mets point à l’agonie
En commentant, plein d’ironie,
Les phrases qui font ma fierté ;

Les mots dont mon papier rayonne
Sont les joyaux de la couronne
D’une authentique royauté.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23619
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Arche de Robert

Message par Cochonfucius le Sam 1 Nov 2014 - 11:43



Dans ton rêve, Robert, le déluge s'approche,
Ce qui charme l'anguille en son terrier de roche ;
Tu prends les animaux, tous ceux que tu connais,
Tu construis un navire en tiges de genêt,

Voguant vers le Ponant, plus loin que la Bretagne,
Allant trouver refuge en Grande Garabagne.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23619
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Mythologie barbare

Message par Cochonfucius le Dim 2 Nov 2014 - 11:17



Dans le jardin de Pan, le gentil dieu cornu,
Ce grand parc fleurissant de Gaule jusqu'en Thrace,
Danse le chèvre-pied, ne laissant nulle trace,
Et rit en dévorant un noble fruit charnu.

Mille cours d'eau bien fraîche, il peut s'y baigner nu,
Celui qui ne craint pas qu'une ondine l'embrasse ;
Elle n'a point rougi, le regardant en face,
Son visage arborant un sourire ténu.

Ondine et chèvre-pied, qui peut dire où ils sont ?
Le promeneur en vain contemple les buissons
Car plus rien d'enchanté n'y danse, ce me semble.

Mais peut-être qu'un jour, le dieu Pan reviendra,
La fête en ces grands bois de nouveau se tiendra,
Ondine et chèvre-pied s'amuseront ensemble.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23619
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Sagesse du troll

Message par Cochonfucius le Dim 2 Nov 2014 - 11:38



Un troll se promenait aux rues d’un patelin,
Mais entendit soudain résonner le tonnerre :
Changé en salamandre, il squatte un lampadaire.
« Je me tiens là, dit-il, car je suis très malin. »

Le feu du lampadaire échauffe ses orteils,
D’être une salamandre, il n’a point l’habitude ;
Il voudrait attiédir une flamme trop rude,
Ce squatteur imprudent, ce batracien vermeil.

Le lampadaire explose, et les passants surpris
Voient surgir devant eux un tout petit troll gris.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23619
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Quelques trolls

Message par Cochonfucius le Lun 3 Nov 2014 - 14:54



Troll d’argent, tu connais des blagues polissonnes ;
À table tu les dis, ton regard restant pur.
Troll de gueules, ta face évoque le fruit mûr
Du pampre qui ma treille en septembre festonne.

Loin des humains, ta danse, excellent troll d’azur,
Apporte un air joyeux dans les bois en automne ;
Troll de sinople, on sait ton plaisir monotone,
Absorber de la bière en contemplant un mur.

Troll d’or (et je t’admire à cause de cela)
Tu narres des récits au somptueux éclat ;
Troll de sable, en quittant ta maison délabrée,

Tu gagnes la taverne en mes vers célébrée.
Troll d’hermine, élégant comme l’est un prélat,
Tu es de tes pareils celui qui plus m’agrée.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23619
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Le monde est un collage

Message par Cochonfucius le Lun 3 Nov 2014 - 15:13



L'éléphant te visite en ces lieux où tu bois ;
Sa couleur est pareille à celle des framboises.
Pour ton envie de lire un vallon se déboise,
Le monde est un collage, et la colle se voit.

Contemple ces fragments aux lueurs de bougies :
De ce vaisseau perdu, veux-tu être vigie ?
Sur ce que tu verras, n'établis nul rapport ;
Surtout, ne t'attends pas à finir à bon port.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23619
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Quelques pigments

Message par Cochonfucius le Mar 4 Nov 2014 - 13:33



Pour l’argent, nous prendrons un long rayon de lune ;
Gueules nous tirerons de la fraise des bois,
Azur du vaste ciel qui surplombe les toits,
Sinople du bocage où mûrissent les prunes,

Or d’une vieille mine auprès d’un torrent froid
Et sable de la nuit aux songes opportune.
Posant sur notre écu ces couleurs de fortune,
Nous serons aussi fier que les ducs ou les rois.

Dans l’éclat du grand jour ou dans celui des lampes,
Portières de carrosse ou lambeaux de vieux murs
Porteront noblement la polychrome estampe ;

Même en notre tombeau, dans ce logis obscur,
Le pourra blasonner la vermine qui rampe,
En langage héraldique, en mots formels et purs.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23619
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Ménagerie

Message par Cochonfucius le Mar 4 Nov 2014 - 14:01



Les grillons ni les ours ne sont faits pour la cage,
Ils y trouvent amer le plus excellent miel.
Ours ou grillon marchant lentement sous le ciel
Y prennent leur plaisir, même par temps d'orage.

De tout emprisonner les humains ont la rage,
Les poètes aussi, sur leurs futiles pages.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23619
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Sagesse de la tavernière

Message par Cochonfucius le Mer 5 Nov 2014 - 14:07



Que nul gosier ici ne demeure asséché !
Sachez-le, visiteurs qui franchissez ma porte,
Vous trouverez ici un choix de boissons fortes
Et je souris aussi aux clients éméchés.

J’aime ceux du comptoir, légèrement penchés,
Débitant leurs propos d’une voix un peu forte,
Pour qui mon injonction n’est jamais lettre morte ;
Ils ne sont pas pressés de partir se coucher.

Certains dans cet endroit aiment prendre racine :
Celui qui versifie et celui qui dessine,
Celle qui boit les mots du conteur inspiré ;

Quand ils ont assez bu, je leur en verse encore,
Afin qu’ils soient dispos pour saluer l’aurore ;
Dispos, ou presque tels, ou un peu déchirés.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23619
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Partager un nuage

Message par Cochonfucius le Mer 5 Nov 2014 - 14:25



Je me crus seul à bord de mon frêle vaisseau ;
Mais une demoiselle, au hasard d'une escale,
S'assit auprès de moi. Sa présence amicale
Évoquait en mon coeur l'ondine du ruisseau.

Après quelques instants de savoureux silence,
La demoiselle a dit : « Allons où tu voudras ! »
Un blanc nuage au ciel s'étirait comme un drap ;
C'était au temps lointain de mon adolescence.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23619
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Nef allant vers ailleurs

Message par Cochonfucius le Jeu 6 Nov 2014 - 15:10



La trirème voguant sur une mer étale
Ne porte de rameurs dans aucun de ses rangs,
Mais plus vite se meut que même un trimaran :
Cela par la magie d'une jeune vestale.

Elle guide la nef loin des villes brutales,
Loin du stérile culte et loin des soupirants,
Vers le Ponant où sont des oiseaux délirants
Et (dit un vieux grimoire) une Inde Occidentale.

Qui l'attend sur la rive ? Un berger fou d'amour ?
Une troupe marchant au fracas du tambour ?
Un fabuleux troupeau de bacchantes lascives ?

Un Alexandre fier ? Un Diogène tout nu ?
La vestale entretient une espérance vive :
Que strictement désert soit ce monde inconnu.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23619
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Rêve de comptoir

Message par Cochonfucius le Jeu 6 Nov 2014 - 15:41



J’ai rêvé qu’au comptoir je mangeais du potage
(La belle tavernière ayant choisi ce gage)
Et qu’afin que j’en fusse un peu plus tourmenté,
La vaurienne l’avait lourdement pimenté.

J’ai rêvé que j’étais un éphèbe élastique
Qui dansait sur le zinc un ballet fantastique ;
La tavernière alors m’inondait de parfum,
Chose que j’acceptai, mais sans plaisir aucun.

J’ai rêvé que, par jeu, la dame déchaînée
Emprisonnait mon corps d’une étreinte effrénée.
Je me disais : pour qui ces jeux incandescents ?
Ça conviendrait bien mieux à un adolescent.

J’ai rêvé qu’à l’auberge arrivait ma maîtresse
Qui  se bornait à rire en voyant ma détresse,
Disant : je connaissais nombre de tes talents,
Mais certes pas celui de dresseur de juments !
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23619
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Navire en vue

Message par Cochonfucius le Ven 7 Nov 2014 - 14:46



Un Indien du Ponant voit venir un bateau
Sans pouvoir discerner quel est son équipage ;
Un profil solitaire, aux allures de page,
Se tenant sur le pont, sans cape ni manteau.

Ce navire étonnant doit accoster bientôt,
Le vent venu de l'Est le pousse vers la plage ;
Il glisse sur les eaux sans houle, sans tapage.
Sa poupe est couronnée d'un imposant château.

Indien et voyageuse ont croisé leurs regards.
L'étrangère a saisi un flacon de nectar
Pour en badigeonner la coque du navire,

Et voilà qu'il s'envole avant que d'accoster ;
Sur le blanc littoral, l'homme reste posté,
Voyant fuir loin du sol la trirème en délire.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23619
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Chemin des écoliers

Message par Cochonfucius le Ven 7 Nov 2014 - 15:11



Un promeneur de festins alourdi
Traîne sa flemme aux campagnes du rêve ;
Le trottoir semble une paisible grève
Où vont jouant des oiseaux étourdis.

Vient de la ville une sourde rumeur
Qui tantôt monte et puis tantôt s’apaise,
Vient une odeur de viande sur la braise,
Une musique, une faible lueur.

Chauve-souris et grillon se répondent,
L’une inaudible et l’autre assez ténu ;
L’autre chanteur se présente tout nu,
C’est la grenouille au rivage des ondes.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23619
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Repreneurs de poèmes

Message par Cochonfucius le Sam 8 Nov 2014 - 11:26



Quelques vers pour dire une belle histoire,
Et le plus souvent, ça forme un sonnet.
Une idée limpide, un peu d’encre noire,
Deux ou trois oiseaux dansant un ballet ;

Un trait d’espérance, un jeu de mémoire,
Quelques fleurs formant un joli bouquet ;
Ni d’argent, ni d’or (on n’est pas coquet),
De vieux ornements trouvés dans l’armoire.

L’étoile en papier à la boutonnière,
Papier recyclé, on est vert, ici ;
Un gentil poème à notre manière,

Sur le tableau noir, une oeuvre à la craie,
Bien imaginaire, et ça la rend vraie :
Aux inspirateurs, nous disons merci.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23619
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Page 38 sur 40 Précédent  1 ... 20 ... 37, 38, 39, 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum