Nous sommes tous Dieu

Page 5 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Aller en bas

Re: Nous sommes tous Dieu

Message par Invité le Ven 11 Déc 2009 - 17:44

Si tu regardes bien celà ne veut rien dire
.si, Dan, bien sûr: cela veut dire quelque chose pour ceux qui voient les choses comme cela.
C'est à eux que je m'adressais: ta position, je la connais déjà, la leur, pas. Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nous sommes tous Dieu

Message par Geveil le Ven 11 Déc 2009 - 23:14

leela a écrit:Gereve, je suis intrigué par tes propos. Tu pourrais ouvrir un fil pour en dire plus ?
D'une part tu évoques l'interdépendance telle que décrite par le bouddhisme, d'autre part, tu donnes une existence réelle et importante aux émotions (qui ne le sont pas, même moins que la pensée), puis tu évoques un but (retour à l'unité) qui est en contradiction avec le besoin de se "séparer" pour "ressentir"... Bref, je ne comprends pas grand'chose mais ça a l'air intéressant.
Je viens de lire " le monisme " du Wikipédia que tu nous as conseillé dans un de tes messages.
Passionnant, clair, précis, et qui m'a donné envie de répondre à ta demande.


Pour le moment je vais tenter de lever ce qui te paraît être une contradiction.
- L'être se divise car il ne peut se connaître lui-même, il est donc comme le néant. C'est exactement ce que j'ai lu dans l'article de Wikipédia:
Dans le Tao Té King, au chapitre XLII, Lao-Tseu écrit :
"Le Tao engendre Un"
Le Tao est donc placé en amont de l'Un absolu qui est tout ce qui existe. Mais si le Tao est "avant" Un, le Tao est donc … zéro, néant, vide, vacuité ….
En termes modernes, ce que nous dit Lao-Tseu, c'est que le Devenir précède et engendre l'Être, l'Existence précède et engendre l'Essence, le processus précède et engendre la structure. Le Tao précède et engendre le Taï-yi.
- Quoique divisé, l'Être est tout entier dans chacune de ses parcelles ( C'est en ce sens que nous sommes tous Dieu )
- Donc, comme l'Être dans son unité, aucune parcelle ne peut se connaître elle-même. C'est dans la rencontre avec d'autres parcelles qu'apparaît la vie ( Sensations, puis plus tard émotions, puis sentiments puis pensée ). C'est pour qu'apparaisse la vie '( ressentir) que la division est nécessaire. Mais il se trouve que lorsque deux parcelles se sont unies, elles forment une nouvelle parcelle, plus complexe qui à son tour ne peut vivre ( ressentir) si elle n'entre en relation avec une autre parcelle,et ainsi de suite, d'où une marche vers un Être unique. Où vois-tu une contradiction ?
Je ne crois pas avoir évoqué de but, ou sinon, c'est une erreur de ma part. L'UN quand il s'éclate a bien un but oui, vivre, ressentir, penser. Mais une fois éclaté, il n'y a plus de but CONSCIENT, mais il reste dans chaque particule, un désir de vivre, sorte de volonté, d'énergie qui provoque le mouvement, mais c'est le hasard qui provoque les rencontres, parfois les unions, aussi des séparations.
Ceci dit, des structures de plus en plus complexes se forment, et ces structures ont une mémoire. Cette mémoire permet une vie en autarcie, comme tu pourrais vivre uniquement en te rémémorant ton passé. Mais ce serait une vie peu intense. D'où la nécessité d'entrer en relation avec d'autres structures et de s'unir avec certaines d'entre elles pour former une structure plus complexe, plus riche, comme par exemple un coupe humain. Une union réussie est plus que la somme de ses composants. Ainsi, l'humanité est plus que la somme des individus.

Maintenant, voici un extrait du texte sur le monisme:
Le problème est profond : c'est tout le procès de l'idéalisme platonicien qu'il faut instruire.
De deux choses l'une : ou bien le mouvement est un accident dans les mondes inférieurs et épiphénoménaux et l'absolu est bien immuable (un Dieu extérieur au monde, figé dans son infinie perfection éternelle), ou bien le mouvement est l'essence même du Réel et rien, pas même Dieu, n'est immuable, achevé, accompli et fixe.
Ou Platon, ou Héraclite !
Ou l'Être, ou le Devenir !
Ou l'absolument absolu, ou le relativement relatif !
Et bien, je ne suis pas d'accord avec ce OU exclusif.
Dans le texte sur le Tao précédemment cité, il est vrai que dans le monde que nous vivons, l'existence précède l'essence, le processus précède la structure ( Ce que je disais ci-dessus, des rencontres se font au hasard ( le processus) et ces rencontres provoquent la vie ( l'essence))
Mais dans l'optique de Theilard de Chardin, l'unité, la fusion dans le UN peut résulter de l'évolution.
Or, une fois l'unité retrouvée dans une sorte de prise de conscience cosmique, conscience de soi infinie, l'Être n'est plus dans le temps. On peut donc dire que cette conscience est éternelle, en ce qu'elle est hors du temps.( Je t'invite à lire mon texte " de la sensation à l'Être, ICI )
Nous avons donc à la fois une conscience infinie, hors du temps, et l'Être en devenir dans le temps, raison pour laquelle je ne suis pas d'accord avec le OU exclusif.
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nous sommes tous Dieu

Message par dan 26 le Ven 11 Déc 2009 - 23:33

leela a écrit:
Si tu regardes bien celà ne veut rien dire
.si, Dan, bien sûr: cela veut dire quelque chose pour ceux qui voient les choses comme cela.
C'est un sophisme ta réponse, "celà veut dire quelque chose pour se qui y trouve quelque chose!!! "
C'est à eux que je m'adressais: ta position, je la connais déjà, la leur, pas.
Celà n'empeche pas que lu littéralement ton message ne veut stricement rien dire .
Excuse moi.
Amicalement

dan 26
Le Découvreur de l'Etrange

Masculin Nombre de messages : 16096
Date d'inscription : 15/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nous sommes tous Dieu

Message par Invité le Ven 11 Déc 2009 - 23:46

dan 26 a écrit:Celà n'empeche pas que lu littéralement ton message ne veut stricement rien dire .[/color][/b]
Parle pour toi, et pour toi uniquement. Ne généralise pas. Des gens qui comprennent des choses que toi tu ne comprends pas, cela existe, tu sais Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nous sommes tous Dieu

Message par Invité le Ven 11 Déc 2009 - 23:52

Gereve, merci, c'est très chouette d'avoir ton point de vue sur ce sujet. Je relirai encore cet article de Wiki qui est très riche, en effet, je ne peux pas avoir tout saisi d'un coup !

C'est une approche vraiment intéressante, qui vaut la peine d'être approfondie.

J'y reviendrai, mais pas ce soir. Je viens de me payer une excellente tranche de rire avec la pièce de théâtre "Bosseman et Coppenole" à la tv et je vais faire un bon dodo.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nous sommes tous Dieu

Message par Tibouc le Ven 11 Déc 2009 - 23:54

Si j'ai bien compris Gérêve, le Taoisme c'est assez sartien. A moins que ce soit Sarte qui soit assez taoiste. ^^

Mais pour ma part, je ne suis pas d'accord. Je ne crois pas que le tout puisse venir du rien. Et je pense que l'essence précède l'existence.
avatar
Tibouc
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4585
Localisation : Pas de ce Monde
Identité métaphysique : Mystique Humaniste
Humeur : Chevalier Solitaire
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nous sommes tous Dieu

Message par dan 26 le Sam 12 Déc 2009 - 9:26

leela a écrit:
dan 26 a écrit:Celà n'empeche pas que lu littéralement ton message ne veut stricement rien dire .[/color][/b]
Parle pour toi, et pour toi uniquement. Ne généralise pas. Des gens qui comprennent des choses que toi tu ne comprends pas, cela existe, tu sais
Je parle de lu "littéralement ", apres on peu interpreter à l'infini c'est certain (la fameuse interprétation ) , il y en a qui sont capables de lire des messages dans le botin du télephone.
Bonne journée

dan 26
Le Découvreur de l'Etrange

Masculin Nombre de messages : 16096
Date d'inscription : 15/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nous sommes tous Dieu

Message par Geveil le Sam 12 Déc 2009 - 10:56

Tibouc a écrit:Si j'ai bien compris Gérêve, le Taoisme c'est assez sartien. A moins que ce soit Sarte qui soit assez taoiste. ^^

Mais pour ma part, je ne suis pas d'accord. Je ne crois pas que le tout puisse venir du rien. Et je pense que l'essence précède l'existence.
L'essence ne précède ni ne suit l'existence, c'est la présence, elle est hors du temps,ou si tu préfères, l'essence est le tissus de l'existence.
Maintenant, on peut se demander si l'Être précède ou suit l'existence.
Si tu as lu mes messages, tu auras compris que selon moi, ils s'engendrent l'un l'autre, l'univers est une espèce de respiration entre l'Être et le néant.
De l'existence émerge l'Être puis de l'Être, naît l'existence, etc.
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nous sommes tous Dieu

Message par JO le Sam 12 Déc 2009 - 11:18

encore faut-il s'entendre sur le sens des mots et qu'ils veuillent dire la même chose pour les interlocuteurs .
Sartre a voulu dire, avec son exemple du garçon de café, que, en tant que garçon de café, , existant, son essence prend forme en tant que tel . En ce sens, l'existence( en tant que garçon de café) précède en effet l'essence, ce qu'il est devenu en s'incarnant dans la peau de CE garçon de café-là .
Mais pour le bouddhisme, le garçon de café est illusion, maya ... comme tout le reste et il n'y a que des formes pas des êtres ... Ce qui est très angoissant, je trouve et qui contredit le foisonnement d'entités qui peuplent le bouddhisme . Mais j'ai sûrement mal compris quelque chose en route ...Explications bienvenues .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22722
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nous sommes tous Dieu

Message par dan 26 le Sam 12 Déc 2009 - 11:43

[quote="dan 26"]
Je pensais que celà pouvait etre ennuyeux, mais puisque tu y tiens :
Quelques uns rapides, Histoire des religions de Denis Sauras dont l'introduction ne laisse aucun doute, quand au fait que c'est l'homme qui a imaginé (crée ) Dieu . .
Introduction, L'histoire des religions est l'histoire du développement de deux grands désirs humains, étroitement liés , l'un a l'autre : le besoin qu'il y ait un Dieu, et le besoin de survivre apres la mort . Souvent Dieu n'est que le moyen nécessaire d'atteindre l'immortalité!!!

L'histoire de Dieu de marcel Ruby.
Toute l'histoire des espèces montre que les cerveaux sont adaptés à l'existence qu'elles mènent en tentant de l'améliorer physiologiquement. Or le cerveau humain, a des facultés inifnimement plus vaste. par exemple l'homme veut savoir d'où il vient et où il va(les fins premières et dernières)Seul il cherche à savoir ce qui lui arrivera après sa mort. Seul l'homme peut analyser sa propre pensée et imaginer des hypothèseses, les vérifier, scientifiquement, choisir des objectifs, et lutter pour les atteindre, mettre au point des moyens techniques prodigieux. Page 17 en introduction ..

Les 3 tomes fabuleux de Dupuis ecrit en 1800environ. Sur l'origine de tous les cultes.
Trop long à te détailler et ecrit en vieux Français, sur 3 immenses volumes .



Au coeur de mythologies de Lacarrière.introduction domaine mythique page 13 . Aussi loin que l'on remontet dans le passé de l'homme on trouve chez lui un cosntant besoin, de connaitre et de comprendre. connaitre ce qui l'entoure , le ciel et ses astres, la terre et ses richesses, et comprendre le pourquoi de son existence en ce monde découvrir sa vocation et son destin. Apres description des tombes, montrant cette prise de conscience, et ce besoin d'un audelà, assez longue la description . les peuples d'autres fois firent appel, aux mythes, qui décrivaient comem l'univers s'était formé, comemnt l'homme avait été crée, qui expliquaient le pourquoi et le comment de tout ce qui exsite . Cet aspect vital des mythes est aujourd'hui pratiqueemtn oublié: à plus de 3000 ans de distance, ces recsites sont percus comme des contes et des beaux poèmes . Mais le "besoin" de mythe n'est pas mort pour autant ni meme leur création.


L'histoire générale des religions de Gorce et Mortier en 5 volumes. En introduction", il est permis de penser que la religion, est née spontanément, et immédiatement n, lorque pour répondre à un besoin obscur, mais imérieux, de sa conscience , l'etre humain, tourmenté par les idées de la vie, det de la mort, de la disparition et de la survie, a demandé a une foi une explication, ou une interprétation, c'est à dire non seulement la consolation d'un désespoir, mais la certitude d'une espérance.



Etc etc....
Voilà je t'avais promis, c'est fait!!!
Si tu désires d'autres exemples, j'en ai.
Amicalement

dan 26
Le Découvreur de l'Etrange

Masculin Nombre de messages : 16096
Date d'inscription : 15/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nous sommes tous Dieu

Message par dan 26 le Sam 12 Déc 2009 - 11:47

[quote]
leela a écrit:Dan, je te demandais Au lieu de dire "qu'il existe des livres", ce serait sympa de citer des exemples.Pas des titres de livres, mais des informations, des trucs qui sont racontés dans les livres, tu comprends ? A quoi cela me sert-il d'avoir une liste de titres ou d'auteurs ? Il ne me reste plus assez d'années à vivre pour lire plein de livres: ma pile de bouquins en attente est déjà assez grosse.
Voilà c'est fait.

dan 26
Le Découvreur de l'Etrange

Masculin Nombre de messages : 16096
Date d'inscription : 15/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nous sommes tous Dieu

Message par Invité le Sam 12 Déc 2009 - 11:48

JO: j'en ai parlé dans "bouddhisme". C'est le terme vacuité qi pose problème. La vacuité n'est PAS le vide. Quand on dit "un objet n'a pas d'existence propre", cela signifie qu'il n'a pas d'existence indépendante de ce qui l'entoure, tout est en interaction, "interdépendant". Pour les "déités", tu ne les trouveras que dans certains courants de bouddhisme, elles représentent des archétypes (qualités à développer en soi, etc). En zen, par exemple, il n'y en a pas une seule.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nous sommes tous Dieu

Message par Invité le Sam 12 Déc 2009 - 11:53

Merci Dan, c'est en effet autrement plus instructif que d'affirmer simplement que "c'est expliqué dans beaucoup de livres", ce qui n'apporte rien au débat.

Par contre, les extraits que tu cites ne constituent en aucun cas des preuves de quoique ce soit, ce sont simplement des opinions, des déductions. Et ce n'est pas parce qu'un tel a telle opinion que c'est vrai, même si elle est plausible. Il faut plus que cela Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nous sommes tous Dieu

Message par Tibouc le Sam 12 Déc 2009 - 12:20

L'essence ne précède ni ne suit l'existence, c'est la présence, elle est hors du temps,ou si tu préfères, l'essence est le tissus de l'existence.
Maintenant, on peut se demander si l'Être précède ou suit l'existence.
Si tu as lu mes messages, tu auras compris que selon moi, ils s'engendrent l'un l'autre, l'univers est une espèce de respiration entre l'Être et le néant.
De l'existence émerge l'Être puis de l'Être, naît l'existence, etc.
Je suis d'accord pour dire que l'essence est hors du temps.
La suite je comprend pas bien. Quelle différence fait-tu entre l'Etre et l'essence ? Je pensais que c'était la même chose, "essence" étant le nom relatif au verbe "être".
avatar
Tibouc
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4585
Localisation : Pas de ce Monde
Identité métaphysique : Mystique Humaniste
Humeur : Chevalier Solitaire
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nous sommes tous Dieu

Message par dan 26 le Sam 12 Déc 2009 - 13:00

leela a écrit:Merci Dan, c'est en effet autrement plus instructif que d'affirmer simplement que "c'est expliqué dans beaucoup de livres", ce qui n'apporte rien au débat.

Par contre, les extraits que tu cites ne constituent en aucun cas des preuves de quoique ce soit, ce sont simplement des opinions, des déductions. Et ce n'est pas parce qu'un tel a telle opinion que c'est vrai, même si elle est plausible. Il faut plus que cela

Celà donc ne servait a rien, de demander de te donner des passages . tu m'aurais dit celà avant , celà m'aurait evité de perdre du temps. Que te faut 'il , pour te faire une idée précise ?
Amicalement

dan 26
Le Découvreur de l'Etrange

Masculin Nombre de messages : 16096
Date d'inscription : 15/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nous sommes tous Dieu

Message par Invité le Sam 12 Déc 2009 - 13:12

l'idée est assez précise, Dan, elle me permet de me confirmer dans mon opinion. Il n'est donc pas nécessaire d'en donner davantage, je suppose que tu as choisi parmi les plus convaincants.
Merci pour l'effort.

Pour m'en faire changer (ici je parle de la preuve de l'inexistence d'un éventuel Dieu), il faudrait une véritable démarche scientifique, qui suit les règles en vigueur dans la recherche, avec des expériences menées à suffisamment grande échelle, des objectifs précis, bien définis et pas des trucs vagues comme ce que tu as cités, basés sur de simples "opinions" personnelles.

Je suis absolument certaine que ces études n'existent pas, ou alors ne sont pas sérieuses (restées au stade d'hypothèses) ou n'ont pas abouti, comme l'exprime très clairement la neuropsychiatre Monique Bertaud, dans l'extrait que j'ai posté en ouverture du topic "Pour Dan..."

Tu me le confirmes, puisque tu n'en renseignes aucune, tu ne peux opposer que de vagues "opinions", pas des arguments. De toutes façon, une telle étude est impossible puisque l'hypothèse "dieu n'existe pas ou n'est qu'une émanation d'un cerveau qui y est prédisposé" n'est absolument pas réfutable.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nous sommes tous Dieu

Message par bernard1933 le Sam 12 Déc 2009 - 16:02

Gereve, ce que tu écris me convient parfaitement.
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nous sommes tous Dieu

Message par Geveil le Sam 12 Déc 2009 - 16:13

Tibouc a écrit:
Je suis d'accord pour dire que l'essence est hors du temps.
La suite je comprend pas bien. Quelle différence fait-tu entre l'Etre et l'essence ? Je pensais que c'était la même chose, "essence" étant le nom relatif au verbe "être".
Moi non plus. Je cherche.
Disons que le mot "essence" a une connotation de substance et Être une connotation de personne. Mais quand on est moniste, comme je le suis, il est vrai que c'est la même chose.

Par contre, j'ai une tendance larvée, sournoise, sans doute apprise, au dualisme; en effet, je constate la vie ( en vivant ) et j'imagine une " substance" qui serait le support de la vie. Je m'explique, une chaîne complexe de phénomènes se forme entre le ciel et le bleu qu'il y a au bout de cette chaîne. Le bleu, c'est la vie. Mais dans mon imagination, la chaîne ce n'est pas la vie, c'est comme un substrat en transformation.
Comment échapper à ce dualisme sournois ?
Il faut revenir à la définition que j'ai donné de l'Être, l'Être est aux morceaux de vie ce que la lumière blanche est aux couleurs.
Autrement dit, Il est tous les possibles, l'amour, la haine,la logique, l'absurde, le désir, la jalousie, le bleu, le jaune, l'ultra-violet, les sons aigus les sons graves, les odeurs, le chaud, le froid, etc. Mais tous les possibles non manifestés.
C'est la séparation qui permet à tous ces possibles de se manifester, car la séparation crée l'Autre.
Et ils se manifestent dans la relation à l'autre, chaque parcelle d"Être étant l'autre pour l'une.
C'est donc dans les unions ( et les séparations) que la vie se manifeste.
Mais l'Être, (en tant qu'ensemble de toutes les manifestations de vie possibles) et ces manifestations ( en tant que "morceaux de vie ) sont évidemment de même nature, pour employer nos mots humains. Tout cela est de la pure subjectivité. C'est donc bien du monisme.
L'existence de cette subjectivité, la vie, sont pour moi un mystère insondable, inouÏ auquel il n'y a aucune explication rationnelle ou autre.
D'ailleurs, si explication il y avait , ce serait un raisonnement circulaire, car l'Être s'expliquerait à partir de lui-même, donc n'expliquerait rien.
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nous sommes tous Dieu

Message par bernard1933 le Sam 12 Déc 2009 - 21:54

Qui peut me dire ce qu' est vraiment l' énergie ? On ne la définit que par ses effets, comme d'ailleurs la notion de champ électromagnétique .
J' en suis arrivé à la notion de l' Etre Unique, Energie, Conscience universelle, éternelle dans l' espace et le temps, en perpétuel mouvement, brassage, transformation...
Pourquoi Conscience ? Parce que je vois mal ma propre conscience exister d' elle-même, et parce qu 'il existe des règles mathématiques que je vois mal sortir d' un chapeau....
L' incréé, le permanent, mais l' incompréhensible...
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nous sommes tous Dieu

Message par Invité le Dim 13 Déc 2009 - 2:46

bernard1933 a écrit:Qui peut me dire ce qu' est vraiment l' énergie ? On ne la définit que par ses effets, comme d'ailleurs la notion de champ électromagnétique .
J' en suis arrivé à la notion de l' Etre Unique, Energie, Conscience universelle, éternelle dans l' espace et le temps, en perpétuel mouvement, brassage, transformation...
Pourquoi Conscience ? Parce que je vois mal ma propre conscience exister d' elle-même, et parce qu 'il existe des règles mathématiques que je vois mal sortir d' un chapeau....
L' incréé, le permanent, mais l' incompréhensible...

attention bernard, il me semble qu'il faut accepter une chose très simple combattue mais je crois démontrée : aucun concept ne peut s'expliquer absolument.
les connaissances s'appuient sur le langage et tout langage est auto référent, circulaire (cf le dictionnaire) : on peut même montrer qu'il n'existe pas de concepts de base ou de mots de base en nombre réduit à partir des quels on pourrait expliquer tout rationnellement, par exemple des concepts de base accessibles à l'expérience empirique, sauf peut être par le "bon sens" (je me sens bien moi-même, dans ma peau etc) : évidemment certains concepts sont reliables de façons communément acceptée à l'expérience empirique. évidemment on peut articuler certains concepts entre eux de façon rationnelle afin de produire des théories. mais ce la ne reste que des mots comme le dirait certainement plus poétiquement bradou (cf discussion sur l'épistémologie).
mais en fin de compte, ce n'est pas du jeu que de finir par douter de la réalité en demandant des définitions qui disent "vraiment" ce que sont les choses. les concepts deviennent des connaissances quand on peut les "valider" par la réalité empirique et notre perception de celle ci.
il faut accepter les discours philosophiques où les concepts se définissent les uns les autres : c'est la forme du discours, la puissance prédictive et les liens perçus avec la réalité (ou la confiance que l'on a dans le discours des autres à ce sujet ) qui disent ce que sont "vraiment" les choses.
et ça ne dure jamais longtemps : va savoir ; dieu existera peut-etre un jour
lol!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nous sommes tous Dieu

Message par Invité le Dim 13 Déc 2009 - 2:56

quand à l'existence de la conscience et des règles mathématiques, c'est le cœur de la réflexion philosophique. pour le premier point, j'ai lu un bouquin ("la boucle étrange" ou quelque chose comme cela) qui propose une explication mais c'est brumeux.
quand à l'existence par exemples des entiers naturels et des constantes physiques cela reste énigmatique : mais on peut retourner l'argument. pourquoi y aurait il forcément un créateur de règles parce qu'il y a des règles ? il semble que là notre cerveau soit totalement câblé pour cela : nous ne pouvons accepter une régularité, une manifestation d'un ordre différent du hasard sans supposer qu'il y ait un "agent" au sens de boyer derrière. d'autre part ces règles n'existe que dans notre cerveau : un chien n'est un chien que parce que nous sommes câblés neurologiquement par des siècles d'évolution pour classer les êtres vivants en catégories (chats, chiens, hommes etc).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nous sommes tous Dieu

Message par JO le Dim 13 Déc 2009 - 8:26

le cablage qui nous fait classer , est le même qui nous fait comprendre, puisqu'il fonde la mémoire, le discernement et, bientôt, le raisonnement abstrait .Le cerveau humain ne peut fonctionner autrement, sauf dans l'absurdité volontaire, la caricature, la déconstruction qui suit la construction et permet d'autres formes, cohérentes .L'"agent" est quand même bien de la pensée, humaine, ou divine, ou divino humaine ...
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22722
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nous sommes tous Dieu

Message par Invité le Dim 13 Déc 2009 - 9:24

"câblés" ou "programmés", Caillou ?

Si c'était "câblés", nous pourrions un jour lire nos pensées, en décodant les signaux électriques dans notre cerveau ? Par exemple un circuit passant par la un trajet dans la zone de la mémoire puis d'autres endroits donnerait "chien". Une légère déviation donnerait "chat".
Je pense que c'est plutôt "programmé", la pensée étant la cause de l'activation du cerveau, ou une interaction des deux, mais ce qui suppose une autre "matière" que les courants électriques, qui est structurée: une "matière-pensée", comme il pourrait y avoir une "matière émotion" structurée en un "corps d'émotion" qui agit sur nos glandes.

Si on compare à un ordinateur, la pensée serait le "software" et les neurones le "hardware" ?

Dans l'état actuel de mes méconnaissances, je compare notre univers à un "second world" très élaboré, dont nous pourrions être les programmeurs et concepteurs, et nos personnes: des avatars créées dans un but précis que eux ignorent. Dans ce sens, nous "serions" dieu et créateurs de l'univers, mais cela ne signifie pas que nous soyons le seuls dans cette entreprise.

C'est l'enfant qui observe comment s'en sort une mouche tombée dans son bol de lait et comment elle "apprend" à en sortir. Si nous sommes la mouche, "qui est l'enfant?", ça, c'est un autre problème !
Pure imagination, bien sûr, mais que je trouve plus plausible que les dieux des religions ou le hasard pur. Il n'y a rien d'inutile dans la Nature, alors il serait illogique qu'elle soit inutile elle même...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nous sommes tous Dieu

Message par bernard1933 le Dim 13 Déc 2009 - 10:14

Je n' ai jamais parlé de création; pour moi, l' existant est éternel . A la rigueur je parlerais d' émanation ; je conçois une Réalité toujours en mouvement dont nous sommes d' infimes et très temporaires mécanismes .
Et cette Réalité, je la conçois Conscience, Energie, la matière n' étant
d' ailleurs qu' une forme d' énergie . Et je pense que, dans cette optique
conscience-énergie, il n' est pas utile d' ajouter un esprit pour expliquer le fonctionnement du cerveau . La cellule n'a pas besoin de cerveau, et pourtant, c' est une merveille d' organisation . Et l' on peut descendre ainsi jusqu' aux limites de ce que nous connaissons dans les sciences de
l' infiniment grand et de l' infiniment petit . La théorie du chaos ? Elle me semble bien organisée...Et les fractales ?
Le dessein intelligent ? Dans mon optique, il n' y a pas de Créateur, il
n' y a qu' une Conscience...qu' on peut appeler Dieu !
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nous sommes tous Dieu

Message par Geveil le Dim 13 Déc 2009 - 10:53

En effet, Caillou, l'existence de nombres et de constantes reste énigmatique.
Mais ce qui est plus énigmatique encore, c'est l'existence tout court.
A mon avis, la seule et unique chose qui ait été décidée par cette conscience cosmique dont parle Bernard et dont j'ai expliqué qu'elle émane de l'univers en marche vers l'unification et qu'une fois l'unité atteinte, elle se divise, c'est que la division est consciemment limitée à un nombre fini de particules.
Pourquoi ?
Parce que si la division n'avait de cesse, aucune histoire ne serait possible.
Je pense que ce nombre a un rapport avec les constantes de la physique, en particulier avec la vitesse de la lumière. Mais il faut soumettre cette idée aux chercheurs qui voudraient bien l'examiner de près.
Ceci implique que cette conscience est un mathématicien de haut niveau.
Ce qui ne m'étonne pas, puisque parmi les hommes il existe des mathématiciens de haut niveau.
Et que l'Être, l'UN, la Conscience cosmique, est la synthèse de tous les possibles, comme la lumière blanche est la synthèse non seulement de toutes couleurs, mais de tous les rayonnements électromagnétiques.
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum