L’emploi de grossièretés dans le Coran

Aller en bas

L’emploi de grossièretés dans le Coran

Message par caius le Lun 28 Avr 2008 - 8:07

L’emploi de grossièretés dans le Coran
Auteur: Mumin Salih
23 mai 2007 -


Nous ne devrions jamais sous-estimer la capacité des croyances religieuses à affaiblir l’esprit critique de leurs adeptes. L’esprit de la personne est modelé pour se couler dans le moule de ses croyances religieuses. Sous l'effet d'un tel “opium”, la personne devient aveugle et sourde à la perception ce qui est moralement juste ou mauvais. Je me demande depuis des années comment je pouvais avaler si facilement de telles âneries islamiques quand j’étais musulman. Maintenant que je suis libéré de l'Islam, je ne trouve vraiment aucune raison valable à avoir accepté tant d’absurdités coraniques, qu’elles soient éthiques ou logiques, alors que j’ai lu le Coran pendant des années.

A la lecture du Coran, il est évident que, comme un vulgaire arabe mal embouché, Allah Se met souvent en colère et emploie des mots obscènes et vulgaires envers Ses créatures! Allah se range du côté de Mahomet contre ses adversaires et les considère comme ses ennemis personnels. Il les injurie par des mots blessants, les menace de terribles tortures et promet que Lui et Son prophète régneront.

Pour prouver l’inconduite d’Allah, je vais évoquer le cas de deux arabes qui, à cause de leur rejet des prétentions de Mahomet, firent sortir Allah de Ses gonds et se référer à eux dans le Coran par des termes grossiers :

Abul Uzza Ibn Abdulmuttalib

Abul Uzza Ibn Abdul Muttalib était l’oncle de Mahomet. C’était un homme riche et influent mais il ne croyait pas son neveu quand il prétendait être un prophète. Pourtant, cela ne l'empêchait pas d'assurer une certaine protection à son neveu au nom de la solidarité tribale. Or il apprit un jour que Mahomet disait que feu Abdul Muttalib (qui était le père d’Abul Uzza) serait brûlé dans le feu d'enfer parce qu'il était mort non musulman (et ce alors qu’il n’y avait pas d’Islam à l’époque d’Abdul Muttalib qui était mort alors que Mahomet n’était qu’un enfant). C'est risible mais c’est pourtant ainsi que Mahomet raisonnait. Apprenant donc cela, Abul Uzza fut dégoutté par le total manque de respect de Mahomet envers son propre grand-père qui s'était pourtant occupé de lui quand il n’était qu’un enfant. A partir de ce jour, Abul Uzza devint ouvertement hostile envers Mahomet et lui refusa toute protection ou aide financière.

La sourate Al Masad est un court chapitre uniquement consacré à maudire Abdul Uzza (surnommé Abu Lahab) et son épouse.

Lisons cette sourate :
coran, sourate 111
1. Que périssent les deux mains d'Abu-Lahab et que lui-même périsse.
2. Sa fortune ne lui sert à rien, ni ce qu'il a acquis.
3. Il sera brûlé dans un Feu plein de flammes.
4. de même sa femme, la porteuse de bois,
5. à son cou, une corde de fibres

Dans n’importe quelle rue de n’importe quelle ville arabe moyenne, il n’est pas rare d’entendre certaines personnes jurer et s’insulter en employant des termes comme yukassir ideek. C’est généralement considéré comme très grossier et n’est lancé que par les gens mal élevés quand ils sont en colère. Pourtant c'est très précisément l'équivalent moderne du « Que périssent les deux mains … » utilisé dans le Coran il y a mille quatre cent années. Ce qui est encore plus troublant est que chacun de ces versets est en fait une promesse !

Cette sourate est l’une des sourates les plus fréquemment récitée du Coran. Presque tous les musulmans la connaissent par cœur bien qu’elle n’ait aucune fonction religieuse. On se demande bien pourquoi Allah, du haut de sa grandeur, est si mécontent d’un seul homme et consacre un chapitre entier de Son livre à le maudire lui et son épouse. Pourquoi Allah n'a-t-il pas essayé de les punir de leur vivant ? Dans les sources islamiques, rien n’indique qu’Abu Lahab ou sa femme aient jamais souffert de quoi que se soit quand ils vivaient à La Mecque.

La sourate Al masad est une autre preuve que le Coran n’est que le reflet des pensées d'un malade. Cette sourate devrait mettre la puce à l’oreille du lecteur sur la fausseté de ce livre. Mais les musulmans la voient-ils de cette façon ? Pas du tout !! Les musulmans ne peuvent voir que des miracles dans le Coran et cette sourate ne fait pas exception. La stratégie des oulémas est toujours d'attaquer en convertissant les erreurs du Coran en miracles ! Dans ce cas-ci, ils disent qu'Abu Lahab est mort en incroyant alors que s’il s’était converti à l’islam il aurait prouvé que ce verset est faux. Mais il ne l’a pas fait. En prétendant cela, les oulémas ignorent délibérément le principe de l'abrogation dans le Coran, principe selon lequel les versets coraniques les plus récents abrogent les plus anciens. S’il l’avait voulu, Mahomet aurait facilement pu « révéler » d’autres versets louant son oncle ou même dire qu’Allah lui avait ordonné de supprimer complètement cette sourate.


Al waleed Ibn Almugheera, le fils de p*****!

Al waleed Ibn Almugheera était l’un des chefs de Quraysh. On prétend qu’il était l’un des plus éloquents arabes de son temps. Les musulmans citent fréquemment l’éloge qu’il aurait fait du Coran en une occasion. Cette prétendue remarque faite par cet homme est fréquemment citées comme une preuve de ce que les musulmans prétendent être le miracle littéraire du Coran. La réalité cependant, est qu'il n'y a aucune preuve historique valide qu’Al waleed ait jamais vraiment loué le Coran. En réalité c’est le contraire car Al waleed n’a jamais cru en Mahomet ni accepté le Coran. Mahomet devait nourrir une profonde haine pour Al waleed. Les versets obscènes de la sourate Al qalam (également connue sous le nom de sourate Nun) trahissent l’ampleur du ressentiment de Mahomet envers Al Waleed pour son rejet du Coran.

Lisons ces versets de la sourate Al qalam:

Coran, sourate 68, versets 10-13 :

Et n'obéis à aucun grand jureur, méprisable,
grand diffamateur, grand colporteur de médisance,
grand empêcheur du bien, transgresseur, grand pécheur,
au cœur dur, et en plus de cela bâtard .

Tous les ces versets sont gravement insultants. Par exemple, examinons le verset 13 où le mot arabe zaneem a été édulcoré en « bâtard ». Le sens exact de ce mot est fils d’une femme qui s’adonne au zina (sexe en dehors du mariage). Pour ceux qui connaissent l’arabe cela veut dire « fils de manyuka », ce qui est bien le terme le plus grossier et le plus insultant de la langue arabe. La traduction française la plus appropriée serait « fils de p*****! »

Le Coran, particulièrement les versets Mecquois, comme ceux cités ci-avant, est rédigé dans une langue archaïque. Son style et une partie de son vocabulaire ne sont plus en usage de nos jours. Ce manque de clarté assure une protection à un livre qui autrement n’est rien d’autre qu'une collection d’anciens mythes. Le Coran devient encore plus aseptisé quand il est traduit en français à cause du politiquement correct et de l’approche apologétique des traducteurs. Ces traducteurs adoucissent la grossièreté des obscénités coraniques en ajoutant une pincée de décence à des expressions vulgaires.

Supposons que la mère d'Al waleed avait effectivement commis la zina et qu’Al waleed était le produit de cette zina. Etait-ce la faute d’Al waleed ? Pourquoi Allah le reproche-t-il à Al waleed qui n’existait même pas quand l’acte fut commis ? Après tout, si Al waleed était né ainsi c’est parce qu’Allah l’avait voulu.

Comment les musulmans peuvent-ils prendre la défense d’un langage aussi grossier ? Une fois encore, les musulmans n’y voient qu’un miracle ! Les musulmans prétendent qu'Al waleed aurait interrogé sa mère et qu’elle aurait avoué qu'il était en effet le fruit du zina, ce doit donc être un miracle ! Autrement comment le Coran aurai-il pu le savoir ?

C'est une absurdité typiquement islamique car il est impossible de croire qu'une femme arabe avouera à son fils qu'elle a commis l'adultère. C'est parfaitement impensable. Qui plus est, Al waleed n’a pas changé de comportement à l’égard de sa mère et ne s’est pas converti à l’Islam mais a continué à le rejeter et à réfuter les allégations de Mahomet. L’Allah de Mahomet dû encore s'en mêler pour rassurer son cher prophète et lui promettre qu'Il torturerait Al waleed. Allah demande aux lecteurs du Coran de le laisser s’occuper Lui-même d’Al waleed et que l’on va voir ce qu’on va voir ! Voici comment Allah décrit ses projets pour Al waleed:

Coran.74
11. Laisse-Moi avec celui que J'ai créé seul,
12. et à qui J'ai donné des biens étendus,
13. et des enfants qui lui tiennent toujours compagnie,
14. pour qui aussi J'ai aplani toutes difficultés.

Puis :

26. Je vais le brûler dans le Feu intense (Saqar).
27 Et qui te dira ce qu'est Saqar?
28. Il ne laisse rien et n'épargne rien;

Chaque fois que je relis ces versets, l’image qui me vient à l’esprit est celle de deux arabes mal élevés qui commencent à se quereller en rue mais sont retenus par la foule et chacun des protagonistes crie « Laissez-Moi avec lui ».

Le Coran utilise systématiquement des termes offensants chaque fois qu’il mentionne les non musulmans. Il décrit les non musulmans comme des animaux en général (C.7: 179, C.25: 44, C.47: 12). Il décrit les Juifs comme des ânes C. 62:5 puis comme des singes et des porcs (C.2: 65, C. 5:60, C. 7:166). Être traité d’animal est une grave insulte dans la culture arabe mais cochons, singes et ânes sont particulièrement insultants.

L’usage intensif d’insultes dans le Coran échappe à toute critique depuis des années, alors que l’emploi d’un pareil langage dans tout autre livre ou article le rendrait impubliable.


Dernière édition par caius le Mer 30 Avr 2008 - 14:39, édité 1 fois

caius
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 190
Identité métaphysique : aucune
Humeur : bonne
Date d'inscription : 28/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’emploi de grossièretés dans le Coran

Message par drif le Lun 28 Avr 2008 - 11:51

Oui ces versets ne cachent pas la haine qu'avait Muhammad vis a vis de certains de ses contemporains qui d'ailleurs n'ont aucune signification , c'est des personnages insignifiants même pour les musulmans

Des accès de colère de Muhammad transformés en verset incréé d'Allah !

drif
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 307
Localisation : France
Identité métaphysique : Chrétien
Humeur : raisonnable
Date d'inscription : 01/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’emploi de grossièretés dans le Coran

Message par Abdallah le Mar 29 Avr 2008 - 16:20

Moi je suis content de voir que le langage du coran peut être aussi direct. Ouaip! il y a des gens qui se font directement insulter par Dieu et c'est normal si Il fait l'éloge de d'autres. Quel serait la valeur d'un véridique dans un monde qui ne comporterait pas de salaud ?

En ce qui concerne la comparaison des juifs avec des animaux il s'agit d'une partie d'entre eux et cela pour des raisons précises. Si ces exemples sont mentionné dans le livre c'est pour éviter au musulmans de tomber dans les mêmes travers d'une religion qui à dévié après quelques millénaires.

Pour les infidèles c'est à dire ceux qui ne croient ni en Dieu ni en une vie future ils n'ont pas besoin du coran pour se comparer à des bestiaux. C'est eux même qui le disent: tel Nietzshes qui est à mon avis le penseur athée le plus conséquent: "l'homme est un animal malade".

Si je me trompe sur ce dernier point je suis tout ouie. Car j'aimerais bien comprendre en quoi nous sommes supérieur aux animaux si notre destinée est strictement terrestre? Par notre intelligence ? elle serait plutôt un fardeau par rapport à l'instinct, non? Par notre science ? Elle pollue et nuit plus qu'autres choses aux autres espèces animales et végétales. Pour sa bonté naturelle ? moi j'y crois pas.

Bon okay l'interprétation de ces versets est un peu personnelle et peut être qu'il y a moyen de croire que l'homme a une dignité supérieur à celle de l'animal dans un cadre athée mais pour moi c'est une conséquence inéluctable...

Abdallah
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 540
Localisation : Pays de Loire
Identité métaphysique : Musulman
Humeur : To be or not to be...
Date d'inscription : 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’emploi de grossièretés dans le Coran

Message par drif le Mar 29 Avr 2008 - 16:57

Abdallah a écrit:Moi je suis content de voir que le langage du coran peut être aussi direct. Ouaip! il y a des gens qui se font directement insulter par Dieu et c'est normal si Il fait l'éloge de d'autres. Quel serait la valeur d'un véridique dans un monde qui ne comporterait pas de salaud ?...

Ah ! Parce que pour toi il suffit de ne pas croire a Allah pour être un salaut ?

Al-Baqara - 2.171. Les mécréants ressemblent à [du bétail] auquel on crie et qui entend seulement appel et voix confus. Sourds, muets, aveugles, ils ne raisonnent point.



Abdallah a écrit:En ce qui concerne la comparaison des juifs avec des animaux il s'agit d'une partie d'entre eux et cela pour des raisons précises. Si ces exemples sont mentionné dans le livre c'est pour éviter au musulmans de tomber dans les mêmes travers d'une religion qui à dévié après quelques millénaires.?...
lol ! si vraiment Allah craignait pour les musulmans, il n'avait qu'a leur dire ce qu'il faut pas faire sans insulté les autres.

et puis si vraiment c'était obligatoire d'insulter les autres pour que les musulmans puissent comprendre, les effets ne sont pas vraiment bon, lol ! On ne peut pas dire que les musulmans sont un exemple pour l'humanité

Abdallah a écrit:Pour les infidèles c'est à dire ceux qui ne croient ni en Dieu ni en une vie future ils n'ont pas besoin du coran pour se comparer à des bestiaux. C'est eux même qui le disent: tel Nietzshes qui est à mon avis le penseur athée le plus conséquent: "l'homme est un animal malade"..

lol ! Pour toi Nietzshes representent tous les infidèles ? Et puis Nietzshes n'a jamais eu la prétention d'être Dieu

De plus pour le Coran "infidèle" c'est tout ce qui n'est pas musulman.

faut-il te rappeler le Coran ?

At-Tauba - 9.29. Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n'interdisent pas ce qu'Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu'à ce qu'ils versent la capitation par leurs propres mains, après s'être humilies .

Abdallah a écrit:Si je me trompe sur ce dernier point je suis tout ouie. Car j'aimerais bien comprendre en quoi nous sommes supérieur aux animaux si notre destinée est strictement terrestre? Par notre intelligence ? elle serait plutôt un fardeau par rapport à l'instinct, non? Par notre science ? Elle pollue et nuit plus qu'autres choses aux autres espèces animales et végétales. Pour sa bonté naturelle ? moi j'y crois pas.


Ce n'est pas que tu te trompes, c'est que tu ne peux pas dire autre chose de peur de t'autoflageller (c.a.d de te regarder dans un miroir)

Tu connais un animal qui a laissé son nom à l'humanité toi ? Que l'on étudie dans les écoles et l'université ?

Je te poserais la même question, qu'est-ce que va faire Allah avec des gens qui n'ont fait que gesticuler sur cette terre en direction de la kaaba ? Tu ne crois pas qu'Allah aurait du créer des sortes d'androïdes qui ne sont bon qu'a adorer Allah pendant toute la journée comme le bétail qui broute l'herbe pendant toute la journée ?


Ceci dit, avec un tel raisonnement cela ne étonne pas que les musulmans soient dans une telle misère intellectuelle

drif
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 307
Localisation : France
Identité métaphysique : Chrétien
Humeur : raisonnable
Date d'inscription : 01/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’emploi de grossièretés dans le Coran

Message par Abdallah le Mar 29 Avr 2008 - 23:10

drif a écrit:Ah ! Parce que pour toi il suffit de ne pas croire a Allah pour être un salaud ?

Non deux non-croyants ce n'est pas pareil que l'ensemble des non-croyants.

drif a écrit:lol ! si vraiment Allah craignait pour les musulmans, il n'avait qu'a leur dire ce qu'il faut pas faire sans insulter les autres.

et puis si vraiment c'était obligatoire d'insulter les autres pour que les musulmans puissent comprendre, les effets ne sont pas vraiment bon, lol ! On ne peut pas dire que les musulmans sont un exemple pour l'humanité.

Qui est un exemple les chrétiens ? les juifs ? les bouddhistes ? Les non croyants ? Lesquels les communistes ? les libéraux ? Tous ont du sang sur les mains.

Dire qu'un groupe parmi les juifs ont été transformé en singe et en porc on peut dire que c'est faux ,absurde que l'on en comprend pas le sens mais cela ne signifie pas que l'ensemble des juifs soit insultés.

drif a écrit:
Abdallah a écrit:Pour les infidèles c'est à dire ceux qui ne croient ni en Dieu ni en une vie future ils n'ont pas besoin du coran pour se comparer à des bestiaux. C'est eux même qui le disent: tel Nietzshes qui est à mon avis le penseur athée le plus conséquent: "l'homme est un animal malade"..

lol ! Pour toi Nietzsche representent tous les infidèles ? Et puis Nietzsche n'a jamais eu la prétention d'être Dieu".

De plus pour le Coran "infidèle" c'est tout ce qui n'est pas musulman.[/quote]

Bon ne citer que Nietzsche c'est court je te l'accorde. Mais citer un verset pour dire que dans le Coran "infidèle" c'est tout ce qui n'est pas musulman ca aussi c'est court. Très court même. Je sais que tu peux les multiplier pour démontrer ta thèse mais tu pourras t'apercevoir (mais tu le sais déjà) que dans certains passage les chrétiens et les juifs sont désigné comme étant des croyants. Des milliers d'intellectuels et pas des moindre ont chercher à le comprendre le Coran. Notamment si tu te tournes vers les soufis tu verras que la notion de kufar est loin d'être aussi tranché que la tienne.


drif a écrit:
Abdallah a écrit:Si je me trompe sur ce dernier point je suis tout ouie. Car j'aimerais bien comprendre en quoi nous sommes supérieur aux animaux si notre destinée est strictement terrestre? Par notre intelligence ? elle serait plutôt un fardeau par rapport à l'instinct, non? Par notre science ? Elle pollue et nuit plus qu'autres choses aux autres espèces animales et végétales. Pour sa bonté naturelle ? moi j'y crois pas.

Ce n'est pas que tu te trompes, c'est que tu ne peux pas dire autre chose de peur de t'autoflageller (c.a.d de te regarder dans un miroir)
Tu connais un animal qui a laissé son nom à l'humanité toi ? Que l'on étudie dans les écoles et l'université ?


Qui te dit que je ne me regarde pas dans un miroir ? Après tout n'est ce pas moi qui t'accuse de vivre dans une religion de haine.

Quand à la postérité c'est une réponse possible à ma question... La destinée de l'individus si elle n'est que terrestre est de laisser un souvenir de lui même aux autres hommes. Ca fait qu'il est supérieur aux animaux. Et alors quoi! il faut être reconnu par ces pairs pour avoir une valeur qui dépasse l'animalité ? Et les oubliés de l'histoire alors c'est à dire la majorité de l' humanité sans parler de ceux dont on se souvient en mal, ils sont au niveau de l'animalité ?

drif a écrit:Je te poserais la même question, qu'est-ce que va faire Allah avec des gens qui n'ont fait que gesticuler sur cette terre en direction de la kaaba ? Tu ne crois pas qu'Allah aurait du créer des sortes d'androïdes qui ne sont bon qu'a adorer Allah pendant toute la journée comme le bétail qui broute l'herbe pendant toute la journée ?

Question facile, réponse facile. Les actes de piétés ne suffisent pas ce sont des moyens mais non causes ni même des conditions nécessaires: l'amour est le but, les moyens pour y arriver sont nombreux. Les actes de piétés peuvent aider. Très rare sont ceux qui peuvent y arriver sans eux mais c'est vrai il y en a d'après ce que j'ai pu comprendre.

drif a écrit:Ceci dit, avec un tel raisonnement cela ne étonne pas que les musulmans soient dans une telle misère intellectuelle.


Je doute fort de n'être jamais un intellectuel de qualité pour ma part. Peut être auras tu cette chance dans l'avenir et je te le souhaite si c'est ton but mais tu as encore du taf...

Abdallah
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 540
Localisation : Pays de Loire
Identité métaphysique : Musulman
Humeur : To be or not to be...
Date d'inscription : 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’emploi de grossièretés dans le Coran

Message par Abdallah le Mar 29 Avr 2008 - 23:11

Abdallah a écrit:
drif a écrit:Ah ! Parce que pour toi il suffit de ne pas croire a Allah pour être un salaud ?

Non deux non-croyants ce n'est pas pareil que l'ensemble des non-croyants.

drif a écrit:lol ! si vraiment Allah craignait pour les musulmans, il n'avait qu'a leur dire ce qu'il faut pas faire sans insulter les autres.

et puis si vraiment c'était obligatoire d'insulter les autres pour que les musulmans puissent comprendre, les effets ne sont pas vraiment bon, lol ! On ne peut pas dire que les musulmans sont un exemple pour l'humanité.

Qui est un exemple les chrétiens ? les juifs ? les bouddhistes ? Les non croyants ? Lesquels les communistes ? les libéraux ? Tous ont du sang sur les mains.

Dire qu'un groupe parmi les juifs ont été transformé en singe et en porc on peut dire que c'est faux ,absurde que l'on en comprend pas le sens mais cela ne signifie pas que l'ensemble des juifs soit insultés.

drif a écrit:
Abdallah a écrit:Pour les infidèles c'est à dire ceux qui ne croient ni en Dieu ni en une vie future ils n'ont pas besoin du coran pour se comparer à des bestiaux. C'est eux même qui le disent: tel Nietzshes qui est à mon avis le penseur athée le plus conséquent: "l'homme est un animal malade"..

lol ! Pour toi Nietzsche representent tous les infidèles ? Et puis Nietzsche n'a jamais eu la prétention d'être Dieu".
De plus pour le Coran "infidèle" c'est tout ce qui n'est pas musulman.

Bon ne citer que Nietzsche c'est court je te l'accorde. Mais citer un verset pour dire que dans le Coran "infidèle" c'est tout ce qui n'est pas musulman ca aussi c'est court. Très court même. Je sais que tu peux les multiplier pour démontrer ta thèse mais tu pourras t'apercevoir (mais tu le sais déjà) que dans certains passage les chrétiens et les juifs sont désigné comme étant des croyants. Des milliers d'intellectuels et pas des moindre ont chercher à le comprendre le Coran. Notamment si tu te tournes vers les soufis tu verras que la notion de kufar est loin d'être aussi tranché que la tienne.


drif a écrit:
Abdallah a écrit:Si je me trompe sur ce dernier point je suis tout ouie. Car j'aimerais bien comprendre en quoi nous sommes supérieur aux animaux si notre destinée est strictement terrestre? Par notre intelligence ? elle serait plutôt un fardeau par rapport à l'instinct, non? Par notre science ? Elle pollue et nuit plus qu'autres choses aux autres espèces animales et végétales. Pour sa bonté naturelle ? moi j'y crois pas.

Ce n'est pas que tu te trompes, c'est que tu ne peux pas dire autre chose de peur de t'autoflageller (c.a.d de te regarder dans un miroir)
Tu connais un animal qui a laissé son nom à l'humanité toi ? Que l'on étudie dans les écoles et l'université ?


Qui te dit que je ne me regarde pas dans un miroir ? Après tout n'est ce pas moi qui t'accuse de vivre dans une religion de haine.

Quand à la postérité c'est une réponse possible à ma question... La destinée de l'individus si elle n'est que terrestre est de laisser un souvenir de lui même aux autres hommes. Ca fait qu'il est supérieur aux animaux. Et alors quoi! il faut être reconnu par ces pairs pour avoir une valeur qui dépasse l'animalité ? Et les oubliés de l'histoire alors c'est à dire la majorité de l' humanité sans parler de ceux dont on se souvient en mal, ils sont au niveau de l'animalité ?

drif a écrit:Je te poserais la même question, qu'est-ce que va faire Allah avec des gens qui n'ont fait que gesticuler sur cette terre en direction de la kaaba ? Tu ne crois pas qu'Allah aurait du créer des sortes d'androïdes qui ne sont bon qu'a adorer Allah pendant toute la journée comme le bétail qui broute l'herbe pendant toute la journée ?

Question facile, réponse facile. Les actes de piétés ne suffisent pas ce sont des moyens mais non causes ni même des conditions nécessaires: l'amour est le but, les moyens pour y arriver sont nombreux. Les actes de piétés peuvent aider. Très rare sont ceux qui peuvent y arriver sans eux mais c'est vrai il y en a d'après ce que j'ai pu comprendre.

drif a écrit:Ceci dit, avec un tel raisonnement cela ne étonne pas que les musulmans soient dans une telle misère intellectuelle.

Je doute fort de n'être jamais un intellectuel de qualité pour ma part. Peut être auras tu cette chance dans l'avenir et je te le souhaite si c'est ton but mais tu as encore du taf...

Abdallah
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 540
Localisation : Pays de Loire
Identité métaphysique : Musulman
Humeur : To be or not to be...
Date d'inscription : 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’emploi de grossièretés dans le Coran

Message par fikri le Dim 23 Nov 2008 - 18:43

Et voici Les circonstances de la révélation de cette belle sourate :

D'après Ibn 'Abbâs : Lorsque fut révélé ce verset : le Prophète se dirigea vers le mont As-Safâ et l'escalade, puis poussa un cri d'avertissement. Les gens se demandèrent alors qui appelait ainsi. Connaissant que c'était Muhammad, ils allèrent le retrouver.
- Hé! les Banû untel! Hé! les Banû untel! Hé! les Banû untel! Hé les Banû 'Abd Manâf! Hé! les Banû 'Abd Al-Muttalib.
Quand ils s'étaient tous assemblés, le Prophète leur dit : "Eh bien! Figurez-vous que je vous annonce qu'il y a au pied de cette montagne des cavaliers qui veulent vous attaquer, me croiriez-vous?".
- "Certes oui, répondirent-ils, car, tu n'as jamais menti".
- "Eh bien! reprit-il, je vous avertis que vous êtes menacés d'un châtiment terrible".
- "Que tu périsses!, s'écria Abou Lahab, est-ce pour cela que tu nous as rassemblés?".
C'est alors que fut révélé ce verset : 1 {Que périssent les deux mains de Abou Lahab}, et en fait, il périt.

Quand l'Envoyé appela son peuple à croire en Allah, Abu Lahab a dit : "Si ce que dit mon neveu est vrai, le Jour de la résurrection je donne en rançon ma fortune et ma progéniture pour éviter le châtiment." Alors Allâh fit descendre ce verset. 2 { Sa fortune ne lui sert à rien, ni ce qu'il a acquis}


A la suite de la révélaton de {Que périssent les deux mains d' Aboû Lahab et que lui-même périsse}, la femme d'Abou Lahab vint alors qu'Abou Bakr était assis aux côtés du Prophète Abou Bakr dit à ce dernier : -"si tu t'écartais un peu afin qu'elle ne puisse te nuire,ô Messager d'Allâh."
"On s'interposera entre elle et moi .",fit remarquer le Prophète Quand elle arriva près d'Abou Bakr, elle lui dit :
- "Ton compagnon nous a dénigré , ô Abou Bakr
- "Non, au nom de cet édifice, il n'est pas un poète et n'essaie pas de s'y exercer."
- Toi, tu le crois."
Quand elle repartit, Abou Bakr dit au Prophète :
- "N'a -t-elle pas vu?"
- Non, un ange n'avait cessé de me cacher jusqu'à son départ." Elle ne faisait que médire.C'est alors que fut révelé ce verset 4 {de même sa femme, la porteuse de bois}


Elle avait un collier splendide. Alors elle a dit : "Sûre que je le dépenserai contre Muhammad." C'est pourquoi Allah lui mettra à la place une corde de fibres au cou. 5 {à son cou, une corde de fibres} et la corde de fibres sera de feu..

fikri
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 136
Identité métaphysique : musulman
Humeur : en paix
Date d'inscription : 22/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’emploi de grossièretés dans le Coran

Message par ElBilqîs le Lun 24 Nov 2008 - 12:31

A la suite de la révélaton de {Que périssent les deux mains d' Aboû Lahab et que lui-même périsse}, la femme d'Abou Lahab vint alors qu'Abou Bakr était assis aux côtés du Prophète Abou Bakr dit à ce dernier : -"si tu t'écartais un peu afin qu'elle ne puisse te nuire,ô Messager d'Allâh."
"On s'interposera entre elle et moi .",fit remarquer le Prophète Quand elle arriva près d'Abou Bakr, elle lui dit :
- "Ton compagnon nous a dénigré , ô Abou Bakr
- "Non, au nom de cet édifice, il n'est pas un poète et n'essaie pas de s'y exercer."
- Toi, tu le crois."
Quand elle repartit, Abou Bakr dit au Prophète :
- "N'a -t-elle pas vu?"
- Non, un ange n'avait cessé de me cacher jusqu'à son départ." Elle ne faisait que médire.C'est alors que fut révelé ce verset 4 {de même sa femme, la porteuse de bois}
pardon, mais je n'ai pas compris!
avatar
ElBilqîs
Aka Peace & Love

Féminin Nombre de messages : 4073
Localisation : là haut dans les étoiles
Identité métaphysique : qu'importe
Humeur : douce et calme
Date d'inscription : 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’emploi de grossièretés dans le Coran

Message par fikri le Sam 29 Nov 2008 - 1:15

Ce que vous ne comprenez pas. Dieu nous avertis de la sentance qui est sur nous tous si nous revenons pas dans la voie d'Allah.

Tu trouves que c blessant mais comment faudrait il le dire. Dieu est le Créateur de l'univers, Dieu dit dans le coran "Je n’ai créé les djinns et les hommes que pour qu’ils M’adorent".

fikri
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 136
Identité métaphysique : musulman
Humeur : en paix
Date d'inscription : 22/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’emploi de grossièretés dans le Coran

Message par yacoub le Sam 11 Déc 2010 - 17:50

Allah est aussi grossier que Mahomet
lol!

yacoub
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5292
Localisation : france
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ironique
Date d'inscription : 26/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’emploi de grossièretés dans le Coran

Message par stana le Mer 14 Sep 2011 - 4:34

fikri a écrit:Ce que vous ne comprenez pas. Dieu nous avertis de la sentance qui est sur nous tous si nous revenons pas dans la voie d'Allah.

Tu trouves que c blessant mais comment faudrait il le dire. Dieu est le Créateur de l'univers, Dieu dit dans le coran "Je n’ai créé les djinns et les hommes que pour qu’ils M’adorent".
Voilà un Dieu bien narcissique alors!
avatar
stana
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7327
Age : 43
Localisation : Epinal, Vosges
Identité métaphysique : sataniste pratiquante
Humeur : mystique, aux portes de la perception
Date d'inscription : 25/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’emploi de grossièretés dans le Coran

Message par yacoub le Sam 17 Sep 2011 - 14:02

stana a écrit:
Voilà un Dieu bien narcissique alors!
bravo
Mahomet était très narcissique. Il faisait croire à ses sectateurs que tout ce qui venait de lui était une bénédiction et un salut.

Ainsi pour apporter la baraka à ses hôtes, il commençait à cracher dans la nourriture.

On raconte que Asma, la soeur de la petite Aïcha, qui venait d'avoir un enfant, n'a pas voulu allaiter son bébé avant que Mahomet ne lui crache dans la bouche.

De même, il faisait boire son urine pretextant que c'était un remède.

yacoub
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5292
Localisation : france
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ironique
Date d'inscription : 26/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’emploi de grossièretés dans le Coran

Message par stana le Lun 26 Sep 2011 - 16:52

Berk!Ca me rappel les pratiques de certains gourous plus ou moins actuel.Ou certaines euh pervertions...
avatar
stana
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7327
Age : 43
Localisation : Epinal, Vosges
Identité métaphysique : sataniste pratiquante
Humeur : mystique, aux portes de la perception
Date d'inscription : 25/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum