kalachakra, mythes et lecture

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Re: kalachakra, mythes et lecture

Message par komyo le Mer 28 Mar 2012 - 21:09

Je ne connais pas ce tantra mais pour ce que j'ai pu en lire l'apport principal est au niveau des moyens habiles.


[i]Dans le livre Initiation de Kalachakra, POUR LA PAIX DANS LE MONDE (Sofia Stril-Rever, ed. Desclée de Brouwer, octobre 2001) le rituel de l’initiation est pour la première fois présenté et traduit intégralement en français. Il est accompagné du commentaire du Dalaï-Lama, donné dans le style chaleureux d’un enseignement oral, avec humour, clarté et profondeur. Toute initiation est marquée au sceau du secret mais dans la préface de la traduction du Tantra de Kalachakra en français, le Dalaï-Lama se disait favorable au dévoilement du secret des textes pour éviter les interprétations erronées du bouddhisme tantrique. Car le secret n’est pas dans la lettre des textes ou la forme des rituels. Le secret est secret du vécu, intériorisation de l’enseignement qui descend dans notre cœur et nous relie à notre nature de Bouddha.

Le rituel de l’initiation de Kalachakra, telle que la donne le Dalaï-Lama, est adapté de deux œuvres différentes. La première est L’Illumination de la pensée, Rituel d’entrée dans le mandala du glorieux Kalachakra, composée par le pratiquant et érudit tibétain du XV° siècle, Khedrup Je, l’un des principaux disciples de Je Tsong Khapa. Ce texte décrit la cérémonie de purification des disciples et l’intronisation des déités dans le mandala. Il est destiné à ceux qui ont déjà reçu l’initiation et pratiquent par eux-mêmes le rite d’entrée dans le mandala de Kalachakra afin de purifier leurs fautes ou la transgression de leurs vœux. Ces textes de pratique, intitulés dang juk en tibétain ou « auto-initiation », restaurent la transmission de pouvoir et sont récités une fois par mois.

L’Illumination de la pensée est complété par Le Rituel de Kalachakra sous forme simplifiée, écrit au début du XX° siècle par Drewo Khangsar Rinpoche, maître et érudit gelugpa de la province du Kham. Il ajoute au texte de Khedrup Je une description des rituels de purification accomplis par le maître lors de l’initiation.

Dans la version française, des notes ont été ajoutées pour élucider les références du rituel, ainsi qu’un lexique sanskrit-français des noms de déités de l’initiation. Ces noms propres ont en effet un sens et une expressivité qui permet d’identifier immédiatement quelle qualité du principe d’Eveil les déités représentent. Une recherche a également permis d’établir la chronologie de la dynastie des rois et kalkins de Shambhala car le Dalaï-Lama, lui-même une émanation de ces souverains, s’y réfère lors de chaque initiation de Kalachakra. Enfin des tables et des graphiques font ressortir la logique interne du processus de transformation intérieure qui, dans l’expérience de l’initiation, intègre nos facteurs d’existence et les transforme en facteurs d’Eveil.

Chaque année Sa Sainteté le Dalaï-Lama transmet l’initiation de Kalachakra « pour la paix dans le monde » à plusieurs milliers de personnes. La paix dans le monde passe par la pacification et la transformation de nos esprits. Avec l’initiation de Kalachakra, le Dalaï-Lama nous fait directement entrer dans la voie de cette transformation en nous enseignant que la paix authentique résulte d’un lâcher-prise méthodique effectué par la réalisation de la vacuité.

Kalachakra signifie Roue du temps et, dans la Roue du temps, la vacuité est le lien universel. Comprendre la vacuité, c’est se relier à toute forme de vie, élémentaire ou macrocosmique, comme les grands yogis de Kalachakra, capables de connaître les positions des astres d’après les modifications de l’énergie sur les lotus de leur corps subtil. La vacuité vécue, c’est aussi le Dalaï-Lama souhaitant donner l’initiation de Kalachakra place Tiananmen, dans une compassion infinie envers les Chinois. Car la compassion est au cœur de la vacuité l’expérience directe du lien foncier qui ne discrimine plus entre ami et ennemi, soi et autrui.

Kalachakra peut servir la paix parce que ce système de méditation, vraie science de l’esprit, nous donne les moyens du désarmement intérieur. Il révèle le fonctionnement de notre esprit ordinaire de non-Bouddha, et, lors de l’initiation, actualise le potentiel considérable et méconnu de notre nature de Bouddha.

Les états et modifications de la conscience sont en effet répertoriés en liaison avec l’activation des quatre gouttes qui, dans la physiologie subtile des tantras, sont des supports de conscience, situés aux quatre lotus du front, de la gorge, du cœur et du nombril. La goutte du front correspond à l’état de veille, la goutte de la gorge au rêve, la goutte du cœur au sommeil profond, et celle du nombril, à la félicité. Ces quatre gouttes sont associées à chacun des quatre visages de Kalachakra, devant lesquels se déroulent les phases successives de l’initiation. De sorte qu’au terme de l’initiation, nous avons purifié les potentialités de chaque goutte et des états de conscience qui leur sont corrélés. Et l’initiation a déposé en nous les graines causales qui, au stade du fruit, nous permettront d’accomplir les activités d’un être Eveillé. Tel est le don incomparable de Kalachakra que fait chaque année au monde le Dalaï-Lama.

source buddhaline
avatar
komyo
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1584
Localisation : france
Identité métaphysique : cercle
Humeur : stable
Date d'inscription : 28/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: kalachakra, mythes et lecture

Message par Rio sur Seine le Jeu 29 Mar 2012 - 17:53

komyo a écrit:
Le secret est secret du vécu, intériorisation de l’enseignement qui descend dans notre cœur et nous relie à notre nature de Bouddha.
...
Et l’initiation a déposé en nous les graines causales qui, au stade du fruit, nous permettront d’accomplir les activités d’un être Eveillé. Tel est le don incomparable de Kalachakra que fait chaque année au monde le Dalaï-Lama.


C'est le principe de la dualité entre le Bouddha et la Loi de Cause et d'effet.

Cette causalité englobe le tantra dans tout ces termes jusqu'au moindre caractère. Maintenant il faut analyser à la lecture les termes du Tantra, pour comprendre exactement ce que cela implique eschatologiquement pour la Paix Mondiale.

D'autre part, est-ce que les bases de ce type de principes métaphysiques en termes de Loi de Cause et d'Effet, particulier au Bouddhisme ésotérique, sont réellement contenues et expliquées dans le Tantra Kalachakra avec le comment et le pourquoi ?


Rio sur Seine
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1744
Localisation : Sud Ouest
Identité métaphysique : Bouddhiste
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 13/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: kalachakra, mythes et lecture

Message par komyo le Jeu 29 Mar 2012 - 22:00

On peut l'espérer en effet, si ce n'était le cas, je doute que ce tantra qui semble un des plus récent dans l'histoire du bouddhisme entrainerait autant d'adhésion. Si l'on se place dans une perspective historique, les maître du bouddhisme ont intégré dans leur pratique des éléments du yoga. La purification opérée sur les centres subtiles par ces pratiques permet d'avancer plus vite et théoriquement de s'éveiller en une vie. L'apport pour revenir a la question de base, se situe a mon avis là.
Au niveau de l' eschatologie, s'il y a de plus en plus de gens éveillés ou en voie de le devenir, le monde ne peut que mieux s'en porter. Concernant les guerres et autres attention néanmoins a ne pas prendre tout au sens premier, beaucoup d'éléments peuvent être métaphoriques.
Maintenant c'est un ensemble de supposition je n'en ai pas reçu l'initiation blabla


avatar
komyo
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1584
Localisation : france
Identité métaphysique : cercle
Humeur : stable
Date d'inscription : 28/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: kalachakra, mythes et lecture

Message par Rio sur Seine le Jeu 29 Mar 2012 - 23:39

komyo a écrit: Concernant les guerres et autres attention néanmoins a ne pas prendre tout au sens premier, beaucoup d'éléments peuvent être métaphoriques.

On est sur des principes métaphysiques basés sur la Loi de Causalité, il faut donc être très
prudent avec les conceptions métaphoriques.

La Loi de Causalité ne comprend pas forcément les métaphores à moins qu'en terme d'attitude
intérieures et psychologique on n'arrive à compenser.

Mais on atteint là des niveaux d'initiation extrêmement élevés en terme ésotériques.

Au niveau de l' eschatologie, s'il y a de plus en plus de gens éveillés ou en voie de le devenir, le monde ne peut que mieux s'en porter.

C'est forcément bien, on ne peut pas dire le contraire.

Sur les enseignements auxquels j'ai accès, il existe différentes étapes d'éveil, où les gens
qui n'y sont pas parvenu peuvent être subjugués par des personnes qui ont un certain
degré d'omniscience, mais potentiellement tombent dans les voies négatives.

C'est une conception qui tranche avec la notion qu'une forme d'éveil s'accompagne
forcément d’attributs automatiques en terme de compassion et d'amour universel.


Rio sur Seine
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1744
Localisation : Sud Ouest
Identité métaphysique : Bouddhiste
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 13/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: kalachakra, mythes et lecture

Message par komyo le Ven 30 Mar 2012 - 8:35

Rio sur Seine a écrit:
komyo a écrit: Concernant les guerres et autres attention néanmoins a ne pas prendre tout au sens premier, beaucoup d'éléments peuvent être métaphoriques.

On est sur des principes métaphysiques basés sur la Loi de Causalité, il faut donc être très
prudent avec les conceptions métaphoriques.

La Loi de Causalité ne comprend pas forcément les métaphores à moins qu'en terme d'attitude
intérieures et psychologique on n'arrive à compenser.

Mais on atteint là des niveaux d'initiation extrêmement élevés en terme ésotériques.


Bonjour Rio,
Je ne suis pas sur de comprendre tout à fait bien ce que vous voulez exprimer. Concernant les métaphores
vous dites par exemple que la loi de causalité (le karma) ne les comprend pas !

Si nous parlons bien de la même chose, quand je parle de métaphore, je parle du langage crypté propre au tantra
qu'il soit indien ou bouddhiste. Ce langage véhicule un enseignement propre à ces traditions, après pourquoi sont elles cryptées, c'est une question qu'il faudrait plutot poser sur un forum spécifiquement bouddhiste comme l'arbre des refuges.


Au niveau de l' eschatologie, s'il y a de plus en plus de gens éveillés ou en voie de le devenir, le monde ne peut que mieux s'en porter.

C'est forcément bien, on ne peut pas dire le contraire.

Sur les enseignements auxquels j'ai accès, il existe différentes étapes d'éveil, où les gens
qui n'y sont pas parvenu peuvent être subjugués par des personnes qui ont un certain
degré d'omniscience, mais potentiellement tombent dans les voies négatives.

C'est une conception qui tranche avec la notion qu'une forme d'éveil s'accompagne
forcément d’attributs automatiques en terme de compassion et d'amour universel.


J'ai lu quelque part qu'il y a une spécificité du tantra de kalachrakra, qui fait qu'il peut être reçu sans trop d'obligations. Le lien karmique et la transmission reçue peut ainsi se manifester plusieurs vies plus tard. Que les spécialistes de ce tantra m'arrêtent si je dis trop de bêtises ^^ Et comme le but semble être la paix dans le monde... Cela peut se comprendre que des personnes comme l'actuel Dailai lama veulent en assurer la transmission au plus grand nombre.
Maintenant concernant l'enseignement que vous avez reçu et qui parle de risque de subjugation, il n'est pas forcément propre aux tibétains. Les hommes politiques, les leaders économique ou d'opinion le font tous les jours, maintenant c'est une possibilité et effectivement il vaut mieux que la personne dont on reçoit l'initiation soit quelqu'un de bien.


avatar
komyo
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1584
Localisation : france
Identité métaphysique : cercle
Humeur : stable
Date d'inscription : 28/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: kalachakra, mythes et lecture

Message par Rio sur Seine le Ven 30 Mar 2012 - 12:07

komyo a écrit: il n'est pas forcément propre aux tibétains.

Je disais ça de forme beaucoup plus généraliste, pas spécifiquement aux
tibétains.

Rio sur Seine
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1744
Localisation : Sud Ouest
Identité métaphysique : Bouddhiste
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 13/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: kalachakra, mythes et lecture

Message par manuramolo le Ven 30 Mar 2012 - 12:30

Le problème que me pose ce suejt en particulier, et le boudhisme en générale, est que cela me cause plus de questions que de réponses.
avatar
manuramolo
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 888
Localisation : vaulx en velin
Identité métaphysique : Athée
Humeur : courageuse
Date d'inscription : 10/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: kalachakra, mythes et lecture

Message par Rio sur Seine le Ven 30 Mar 2012 - 13:20

manuramolo a écrit:Le problème que me pose ce suejt en particulier, et le boudhisme en générale, est que cela me cause plus de questions que de réponses.


C'est normal, car dès lors que l'on expose pas les choses de façon synthétique en
les prenant dans le bon ordre c'est très difficile de comprendre quoi que ce soit.

Si je devais prendre le moindre principe théorique de base et l'exposer de forme
structurée, il y a bien quelqu'un qui va venir me traiter d'intégriste ou de fondamentaliste,
ce qui est totalement débile puisque on ne peut guère expliquer concrètement le Bouddhisme
pour que ce soit compréhensible que par des théories mécaniques.

Il faut tenir compte du choc des cultures, car des trucs simples pour quelqu'un de culture
asiatique ne le sont pas forcément pour un européen.

Si l'on prend les choses à l'envers, c'est à dire rentrer directement dans les méandres de concepts
subjectifs et occultes, teinté d'une philosophie humanistes et universaliste cela reste extrêmement
vague pour un profane.

Les gens qui abordent le Bouddhisme dans ce sens et tentent de l'expliquer à partir de là, c'est qu'ils
n'ont pas une idée très claire des fondamentaux, leur explications ne peuvent pas par conséquent être très
cohérentes.

Rio sur Seine
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1744
Localisation : Sud Ouest
Identité métaphysique : Bouddhiste
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 13/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: kalachakra, mythes et lecture

Message par manuramolo le Ven 30 Mar 2012 - 13:30

J'en suis resté à un stade sans doute primaire de ma compréhension du bouddhisme:
- Rien n'est permanent.
- Connais-toi toi même...
- N'accepte aucun précepte que tu n'aies validé par ta propre expérience.
avatar
manuramolo
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 888
Localisation : vaulx en velin
Identité métaphysique : Athée
Humeur : courageuse
Date d'inscription : 10/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: kalachakra, mythes et lecture

Message par komyo le Ven 30 Mar 2012 - 13:41

manuramolo a écrit:Le problème que me pose ce suejt en particulier, et le boudhisme en générale, est que cela me cause plus de questions que de réponses.

C'est une bonne réponse ! sourire

Plus sérieusement, il y a non pas un mais des bouddhismes. Si le fond est commun, les formes sont très diverses, cela va de la dévotion simple, aux pratiques yogiques des tibétains ou encore contemplative du zen, sans parler de l'école des anciens, qui est un mélange d'ascétisme et de contemplation.
La difficulté revient a vouloir interpréter la doctrine de base à travers des manifestations parfois étranges pour des occidentaux, et particulières a des population (japon tibet), ce qui est le cas du kalachakra. Sachant qu'aux cours des siècles la doctrine de base, que tu résumes bien, à elle même évoluée en intégrant des apports divers...
avatar
komyo
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1584
Localisation : france
Identité métaphysique : cercle
Humeur : stable
Date d'inscription : 28/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: kalachakra, mythes et lecture

Message par Rio sur Seine le Ven 30 Mar 2012 - 13:57

manuramolo a écrit:
- Rien n'est permanent.
- Connais-toi toi même...


Si je devais énoncer un principe fondamental essentiel :

- Aucune Cause de la souffrance humaine n'existe à l'extérieur de la
vie humaine.

A savoir que tout ce que nous percevons de l'extérieur de nous, ce sont
des Effets, mais les Causes fondamentales n'existent pas ailleurs qu'à
l'intérieur de nous même.

Intellectuellement c'est acceptable, mais dès lors que nous sommes
confrontés aux phénomènes pour peu qu'ils soient douloureux c'est
beaucoup mois évident a accepter.

C'est déjà une bonne base pour comprendre profondément le Bouddhisme
et tout les concepts qui en découlent car tout le reste est interdépendant.

Rio sur Seine
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1744
Localisation : Sud Ouest
Identité métaphysique : Bouddhiste
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 13/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: kalachakra, mythes et lecture

Message par manuramolo le Ven 30 Mar 2012 - 14:09

merci pour ta réponse.
Soyons clair :
Si un évènement extérieur à moi me fait souffrir, prenons le cas extrème de la perte d'un être cher, cet évènement n'est pas cause de ma souffrance mais un effet d'une cause qui est en moi. Est-ce cela ?
avatar
manuramolo
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 888
Localisation : vaulx en velin
Identité métaphysique : Athée
Humeur : courageuse
Date d'inscription : 10/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: kalachakra, mythes et lecture

Message par Rio sur Seine le Ven 30 Mar 2012 - 14:23

manuramolo a écrit:merci pour ta réponse.
Soyons clair :
Si un évènement extérieur à moi me fait souffrir, prenons le cas extrème de la perte d'un être cher, cet évènement n'est pas cause de ma souffrance mais un effet d'une cause qui est en moi. Est-ce cela ?

Oui, c'est bien ça.

Mais l'exemple que tu donnes est assez brutal, et doit être relativisé.

On peut exprimer la souffrance dans les états de vie les plus bas, tout comme
l'exprimer dans les états de vie les plus hauts, car perdre un être chère n'est
jamais un motif de réjouissance.

Tout dépendant de notre état de vie dominant.

Nous nous basons sur un principe de dix états de vies, du plus bas au plus haut,
et le fait que chaque état de vie contient en lui-même les neufs autres.

La façon dont on les gère dépend de notre Karma, c'est à dire la cause interne.

Rio sur Seine
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1744
Localisation : Sud Ouest
Identité métaphysique : Bouddhiste
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 13/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: kalachakra, mythes et lecture

Message par zizanie le Ven 30 Mar 2012 - 14:24

manuramolo a écrit:merci pour ta réponse.
Soyons clair :
Si un évènement extérieur à moi me fait souffrir, prenons le cas extrème de la perte d'un être cher, cet évènement n'est pas cause de ma souffrance mais un effet d'une cause qui est en moi. Est-ce cela ?
Et oui, c'est clair, si tu souffres, ce n'est pas parce que la personne est morte mais parce que cette personne t'est chère et va te manquer terriblement, sa mort t'est donc insupportable, non?
avatar
zizanie
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7436
Localisation : France
Identité métaphysique : Matérialiste
Humeur : Taquine
Date d'inscription : 19/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: kalachakra, mythes et lecture

Message par Rio sur Seine le Ven 30 Mar 2012 - 14:39

Un exemple qui est beaucoup plus symbolique pour expliquer ce type de principe, serait lorsque l'on vit une situation de harcèlement moral dans son entreprise.

Rio sur Seine
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1744
Localisation : Sud Ouest
Identité métaphysique : Bouddhiste
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 13/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: kalachakra, mythes et lecture

Message par manuramolo le Ven 30 Mar 2012 - 14:39

Ok mais dans ce cas, la cause première de ma souffrance est la mort de l'être cher et la cause secondaire mon attachement.
avatar
manuramolo
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 888
Localisation : vaulx en velin
Identité métaphysique : Athée
Humeur : courageuse
Date d'inscription : 10/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum