LE TEMPS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LE TEMPS

Message par Invité le Jeu 10 Déc 2009 - 23:35

Ce n’est qu’une extrapolation je n’infirme et ne confirme rien. Chacun peut à sa guise se faire sa propre idée du temps je vous révèle la mienne mais comme c’est le temps elle peut êtremodifiée dans quelques temps.

L'unité organique possède une vision de l'espace, étriquée, figée et immobile, comme une sorte d'immense plate-forme dont elle ne voit pas le bout.

Alors que celle qui ressort de mes recherches, me le présente comme une chose qui bouge en mouvement circulaire perpétuel. Il est comme la terre qui possède son propre temps, tournant en synchronisé à l'inverse du mouvement de l'espace et de celui que nous occupons.

Les mouvements effectués par les planètes et par l'espace ressemblent à s'y méprendre au fonctionnement d'une immense horloge.

Le né oscille plus vite que la terre, plus vite que l'espace en mouvement inverse.

Il ne peut donc pas percevoir les mouvements circulaires de l'espace, qui lui parviennent comme une chose immobile.

De ce fait il croit, que seules les planètes perceptibles à ses vibrations bougent avec une certaine intensité.

Contrairement à l'espace qui ne bat pas avec la même densité et qui use pour ses mouvements d'une vibration différente que celle nous connaissons.

C'est pour cela qu'il nous parvient comme une chose immense plate et figée.

Chaque créature vacille avec deux forces d'énergie.

La première permet à l'homme de pouvoir évoluer dans ses mouvements.
Ce sont les cellules entre elles qui nous permettent d'être ce que nous sommes et de pouvoir exister grâce à l'énergie.

La seconde, toute aussi essentielle, tourne autour de nous à l'inverse de la première énergie laissant entre elles un écart, que l'on peut appeler temps mort. Cette énergie est notre résultante.

Toutes deux sont séparées par l'attraction qu'elles produisent dans les mouvements entre elles.

Chacun de nous ne possède pas le même temps, mais réagit par rapport aux forces attractives qui l'entourent.

C'est cette attraction, associée aux vibrations des mouvements des énergies, qui crée le temps dans lequel nous évoluons.

Chaque espèce possède ses propres vibrations.

Le temps est donc généré par les attractions des énergies entre elles.

Associées aux forces du son émis par les vibrations elles créent l'espace.

Nous sommes également soumis à d’autres forces vibratoires lointaines, leurs résonances étant plus fortes. Elles contrôlent de ce fait, malgré nous, la spirale attractive que compose le champ de force du son émis par leurs pulsations.

Nacre

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LE TEMPS

Message par Leleu le Ven 11 Déc 2009 - 1:40

Les mouvements effectués par les planètes et par l'espace ressemblent à s'y méprendre au fonctionnement d'une immense horloge.

L’ horloge de Voltaire !
Si le temps est mouvement, soit un déplacement, court, long, passé voir futur, le temps est relatif. Le temps est la première manifestation de l’espace. C’est le temps qui génère l’espace.
Mais d’où « vient » le temps ?
Le temps, est un « ralentissement » de l’Absolu, un « ralentissement » du fixe donc, sa décompression. Le mobile, le temps est relatif au fixe, au non temps sans commencement ni fin de l’Absolu. L’Absolu n’a aucune densité d’où que l’on parle d’abstrait.
La concrétisation progressive, donne du temps par la limite comprise entre un début et une fin quand bien même cette « limite » serait infinie, car l’infini est déjà un temps en regard de l’Absolu.
La décompression de l’instant perpétuel absolu se décompose comme suit :
Lumière, Temps, Espace. L’Espace lui-même se décompose en espace-temps, en espace et en temps. L’espace-temps est l’univers concret, il y a une densité de l’espace-temps ; la fameuse « matière noire » si mal nommée, mais la découverte en sera capitale sous peu car c’est elle qui est à l’origine des corps célestes.
Le temps est tout pour nous comme pour l’univers qui en procède. Si le temps venait à s’arrêter tout, absolument tout, disparaîtrait sans laisser de trace à l’instant même ! Le temps est la Lumière du concret.
avatar
Leleu
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1538
Localisation : Jura
Identité métaphysique : chercheur
Humeur : sociable
Date d'inscription : 16/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE TEMPS

Message par Invité le Ven 11 Déc 2009 - 1:56

Et pourtant, comme avec Lamartine, j'aimerais dire souvent "Ô temps, suspends ton vol"
La poésie nous permet de jouer avec le temps.
L'âge nous le fait passer trop vite et l'ennui trop lentement!

Le temps le temps, le temps et rien d'autre
Le temps présent, "notre temps" (celui de la nostalgie)
et cette affirmation terrible:
"Le temps est Lumière" (du concret)

Je trouve cela très beau, quelques jours avant la fête des Lumières!
Je vais prendre le temps d'y penser
Je vais attraper le temps et le suspendre à la fenêtre.
Ajouter des étoiles à celles créées par le temps!
Et continuer à vivre ....un certain temps ... dans la Lumière!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LE TEMPS

Message par bernard1933 le Ven 11 Déc 2009 - 11:14

Myrrha, tu es à ma portée, à mon niveau de compréhension ...

" Aimons donc, aimons donc ! de l'heure fugitive,
Hâtons-nous, jouissons !
L'homme n'a point de port, le temps n'a point de rive ;
Il coule, et nous passons ! "

Temps jaloux, se peut-il que ces moments d'ivresse,
Où l'amour à longs flots nous verse le bonheur,
S'envolent loin de nous de la même vitesse
Que les jours de malheur ? "
Et notre propre temps va bientôt s' arrêter ...
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE TEMPS

Message par Cochonfucius le Ven 11 Déc 2009 - 11:24

C'est sûr qu'à vingt ans, nous avions tendance, comme chante Aznavour, à "gaspiller le temps en croyant l'arrêter".
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 22635
Age : 62
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE TEMPS

Message par JO le Ven 11 Déc 2009 - 11:44

Quand on a un chien, on ne peut qu'être frappé de la rapidité de "son temps" à lui : vieux à dix ans, mort à quinze : s'il savait le réaliser, en se comparant à nous, quelle angoisse ! Et l'éphémère , alors ...Ma petite fille m'a envoyé par la poste, il y longtemps, le cadavre de son rat apprivoisé, aux fins d'enterrement dans le jardin, avec une lettre à vous tirer des larmes . La cérémonie achevée avec le maximum de componction réclamée, j'ai rendu compte de la mission et conseillé de choisir un nouveau compagnon . Réponse indignée : "plus jamais! les animaux , ça meurt !!"
C'est ça , le temps : ça dépend de l'espèce à laquelle on appartient . La Bible dit bien que, pour Dieu, mille ans sont comme un jour ...Donc, on est une composante du temps, ou le contraire ?
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22245
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE TEMPS

Message par Cochonfucius le Ven 11 Déc 2009 - 13:31

Mark Twain s'est un jour déguisé en microbe

http://fr.wikipedia.org/wiki/Trois_mille_ans_chez_les_microbes

pour passer trois mille ans (de leur temps) chez eux.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 22635
Age : 62
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE TEMPS

Message par Invité le Ven 11 Déc 2009 - 18:56

En cliquant sur le Temps , je m’attendais il faut vous l’avouer à encore des messages du gerbe que ceux à quoi certains m’ont habitués.

Et ! Oh! Plaisir Sublime…


Nacre



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LE TEMPS

Message par Cochonfucius le Sam 12 Déc 2009 - 10:21

Oui, parfois, nous essayons de faire des réponses sérieuses...
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 22635
Age : 62
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE TEMPS

Message par bernard1933 le Sam 12 Déc 2009 - 15:40

Nacre, les plaisantins sont souvent les gens les plus sérieux ! D' ailleurs,
ne faut-il pas être très sérieux pour comprendre la vanité de l' existence ?
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE TEMPS

Message par Invité le Sam 12 Déc 2009 - 19:32

Cochonfucius
Oui, parfois, nous essayons de faire des réponses sérieuses...

bernard1933
Nacre, les plaisantins sont souvent les gens les plus sérieux ! D' ailleurs,
ne faut-il pas être très sérieux pour comprendre la vanité de l' existence ?

Je n’en doute pas je voulais juste rectifier certaines petites choses et je l’ai fait comme je le fait toujours quand on me fait des reproches injustifiés comme ce fût le cas dans l’hymne à l’amour qui ce voulait être un élan du cœur ou ont auraient pus partager ensemble des poèmes.
Pour moi c’est déjà du passé.

Il y a plus grave dans la vie Non?

Nacre

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LE TEMPS

Message par Invité le Dim 13 Déc 2009 - 22:33

bernard1933 a écrit:Myrrha, tu es à ma portée, à mon niveau de compréhension ...

" Aimons donc, aimons donc ! de l'heure fugitive,
Hâtons-nous, jouissons !
L'homme n'a point de port, le temps n'a point de rive ;
Il coule, et nous passons ! "

Temps jaloux, se peut-il que ces moments d'ivresse,
Où l'amour à longs flots nous verse le bonheur,
S'envolent loin de nous de la même vitesse
Que les jours de malheur ? "
Et notre propre temps va bientôt s' arrêter ...

Est-ce encore du Baudelaire? ou du "Bernarlaire?"

C'est parfois difficile de suivre les grands savants du forum, mais leurs contributions, quand je les comprends, ou quand j'essaie, me permettent de prendre conscience de ce que je suis.
Et c'est bien.
En même temps, je m'efforce de faire "rentrer dans mon monde" (celui de la poésie) ce qui me semble trop abstrait!

Je crois que c'est aussi ce que fait Nacre, mais j'ai souvent du mal à entrer dans son monde, dans son imaginaire peut-être trop éloigné du mien.

Je crois au pouvoir des "racines" Tu viens de la terre de la France profonde, comme on dit, moi aussi, même si mes lointains ancêtres étaient "bien nés", de nombreux paysans sont à l'origine de l'arrivée dans cette vie de la future "Myrrha" je ne l'oublie pas, citadine que je suis devenue, balançant par dessus les moulins ses origines aristos lointaines!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum