Renaissance ou réincarnation ?

Page 8 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Aller en bas

Re: Renaissance ou réincarnation ?

Message par Athéna le Mer 7 Avr 2010 - 20:58

Gereve a écrit:

Depuis, on sait, par la thermodynamique, que l'information se perd.
Mais je trouve utile que tu exprimes ce que tu as compris avec tes mots, c'est ce qui permet de progresser. Veux-tu essayer autre chose ?

Je pense que je vais en rester là. Je ne prise pas trop les extrapolations métaphysiques.
Je ne sais pas exactement ce que tu appelles information, mais un physicien , Jean Charon, qui s'est lui aussi laissé aller à l'interprétation libre, pense le contraire .

Athéna
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 869
Localisation : Hennuyère
Identité métaphysique : Libre penseuse
Humeur : Fouineuse
Date d'inscription : 20/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Renaissance ou réincarnation ?

Message par JO le Mer 7 Avr 2010 - 21:25

l'entropie de Shanon, c'est mathématique, pas métaphysique
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22606
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Renaissance ou réincarnation ?

Message par _La plume le Mer 7 Avr 2010 - 21:41

Je suis d'accord avec Radha.
La Bhagavad-Gita n'est pas un mythe mais un enseignement, sans aucun doute le plus élevé qui ait jamais été donné à l'humanité, qui fait la synthèse des différentes voies existantes pour atteindre la libération ou l'union avec le divin. Toutes les philosophies et les mystiques sont déjà contenues dans la Bhagavad-Gita.

_La plume
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5987
Localisation : au sud du sud
Identité métaphysique : hérétique
Humeur : c'est selon avec qui
Date d'inscription : 17/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Renaissance ou réincarnation ?

Message par JO le Mer 7 Avr 2010 - 21:48

je partage aussi cet avis
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22606
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Renaissance ou réincarnation ?

Message par Athéna le Jeu 8 Avr 2010 - 14:28

La plume a écrit:Je suis d'accord avec Radha.
La Bhagavad-Gita n'est pas un mythe mais un enseignement, sans aucun doute le plus élevé qui ait jamais été donné à l'humanité, qui fait la synthèse des différentes voies existantes pour atteindre la libération ou l'union avec le divin. Toutes les philosophies et les mystiques sont déjà contenues dans la Bhagavad-Gita.

Que la guerre dont on parle dans la B.G. ai des fondements historiques, c'est possible, que les princes Pandava soient d'origine divine, non, qu'un dieu (Krishna) se tienne dans un char avec Arjuna, non plus. C'est donc un mythe, et comme tout les mythes, il contient un enseignement précieux.
Le fait que tous les Kurus tendraient à la matérialité et tous les Pandavas à la spiritualité ne peut être une réalité. Les Kurus symbolisent le matérialisme et les Pandavas symbolisent la spiritualité. Krishna symbolise le logo, l'esprit, c.à d. la délibération intime d'Arjuna (aussi nommé Nara ce qui signifie : homme).
Dire d'un récit qu'il est un mythe, n'est pas péjoratif. On peut définir le mythe comme une psychologie intime qui s'exprime à l'aide d'une terminologie symbolique. La B.G. est truffée de symboles, c'est donc un mythe au sens noble du terme.
Non seulement la Bhagavad-gîtâ délivre un enseignement aussi précieux que celui des mythes grecs, hébraïques, chrétiens, mais le message est le même!

Athéna
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 869
Localisation : Hennuyère
Identité métaphysique : Libre penseuse
Humeur : Fouineuse
Date d'inscription : 20/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Renaissance ou réincarnation ?

Message par bernard1933 le Jeu 8 Avr 2010 - 15:18

Je pense comme Gereve. Cette façon d' imaginer l' homme repose sur des bases très anciennes qui n' ont plus rien à voir avec nos connaissances modernes .
Mais ces fichiers éculés , transmis depuis des millénaires et intégrés à notre machinerie cérébrale, continuent à agir sur notre raisonnement.
Nos anciens ne peuvent nous transmettre que la sagesse, sans plus . Le reste n' a aucune base scientifique.
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Renaissance ou réincarnation ?

Message par Radha2 le Jeu 8 Avr 2010 - 19:30

Je crois que rien n'est plus faux Bernard

Sauf en isolant les concepts et en oubliant ce qui leur est indissociable - ce qui est a mon avis le cas. L'affirmation gratuite ne porte pas le poids de ses arguments....

Cela me rappel un papier que j'avais écrit sur le sujet

Les Siddhânta sont le nom générique donné aux ouvrages scientifiques sanskrits.

Certains textes traitaient donc de la science 'matérielle' et sont devenus les ciments oubliés de notre science - non seulement ont-ils une base scientifique mais ils sont notre base scientifique.

Deux époques de découvertes techno et d'innovations 'conceptuelles en Inde antique - les maths de l'époque védique et celles de l'époque jaïniste. C'est sur ce terreau que s'est développé la représentation des nombres, les mathématiques complexes ou Ganita
Spoiler:

http://www.vedicganita.org/

Les arabes et les chinois reprendront la numérotation décimale de position et les symboles qui deviendront les chiffres arabes - connu a l'époque en inde sous le nom d'âryabhatta.

Et c'est au IX siècle seulement qu'Al-Khawarizmi traduira les classiques de l'inde avant de donner naissance a l'algorithme... Reprise du 'zero' et des nombres négatifs, des fonctions trigo et du calcul différentiel et intégral, approximation de Pi

Gaṇitapāda 10
'Ajouter 4 à 100, multipliez par 8 puis ajoutez 62.000. Par cette règle la circonférence d'un cercle peut être approchée.'

Spoiler:
Chaturadhikam śatamaśṭaguṇam dvāśaśṭistathā sahasrāṇāmAyutadvayaviśkambhasyāsanno vrîttapariṇahaḥ


Bhâskara découvrit le principe du calcul différentiel cinq siècles avant Newton. Il y a aussi la médecine Ayurvédique et la connaissance antique de la circulation du sang et de l'existence des microbes. Les brahmanas parlent d'héliocentrisme au moins 20 siècles avant newton.

Mais le temps me manque pour prolonger le sujet et je passe les points les plus surprenants. L'incohérence 'historique' est à mon sens, de n'avoir gardé que la connaissance applicable a la matière - ce qu'explique la théorie des âges.

N'oublions pas que la science concerne au sens large les vérités apprises et vérifiables - je citais précédemment l'exemple des 5 souffles entourant l'âme pure que la pratique sérieuse du Yoga permet de constater: c'est bien le caractère empirique des vérités énoncées qui explique la cohérence unique des shastras a travers le temps.

C'est en sens que la Smrti est le souvenir 'mis en forme' de cette science spirituelle, et que le karma et la réincarnation sont aussi sérieux que les nombres premiers...

Radha2
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 736
Date d'inscription : 16/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Renaissance ou réincarnation ?

Message par Radha2 le Jeu 8 Avr 2010 - 21:43

Les brahmanas parlent d'héliocentrisme au moins 20 siècles avant newton.
... Copernic... Embarassed Razz

Radha2
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 736
Date d'inscription : 16/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Renaissance ou réincarnation ?

Message par bernard1933 le Jeu 8 Avr 2010 - 21:53

Je me suis sans doute mal exprimé . Les grands esprits ont existé de tout temps et je ne doute pas qu' intelligence et intuition peuvent conduire à une grande compréhension de notre monde. Mais la découverte de la Relativité, du fameux E = MC2, de la théorie quantique, nos connaissances en astrophysique et dans la connaissance intime de la matière, les avancées de la médecine etc...nous conduisent à une perception du réel que nos anciens ne pouvaient ni imaginer ni concevoir .
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Renaissance ou réincarnation ?

Message par Invité le Jeu 8 Avr 2010 - 23:41

Radha a écrit:Je crois que rien n'est plus faux Bernard..

Qui te rend hardi
croire prétendre le faux
et s'affirmer vrai !

5/7/5 Raddha !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Renaissance ou réincarnation ?

Message par Radha2 le Ven 9 Avr 2010 - 0:57

Eh bien Bernard te répondre nécessite toujours un certain effort

Et ce n'est vraiment pas par esprit de contradiction mais la....non mais
Je crois qu'on ne s'imagine pas a quel point ces textes sont modernes j'ose espérer que quelques exemples précis nuanceront ces a-priori sur la pensée de l'époque. Essayons de voir plus loin que ce mots sanskrits barbares
Si nous sommes d'accord sur l'idée que les grands esprits ont toujours existé, pourquoi ne le serions-nous pas sur l'idée que les vérités exprimées revêtent des habits différents ?

A propos de relativité, une citation du Manusmirti, qui régit les codes de conduite entre les individus

M.S
64 - Dix-huit Nimeshas (un clignement d'oeil est un kashta), trente Kashtas un Kala, trente Kalas une Muhurta, et autant (de Muhurta) un jour et une nuit

65 - Le soleil divise jours et nuits, a la fois humains et divins, la nuit (étant destinée) pour le repos des êtres crées et le jour, pour l'effort

67 - Une année est une journée et une nuit des dieux, leur division est (comme suit): la demi-année durant laquelle le soleil progresse vers le nord sera le jour, celui au cours duquel il va vers le sud, la nuit.


J'ajoute a cette citation une autre, du Srimad Bhagavatam, qui concerne le début de l'âge du vice

SB 12.2.32
Quand la constellation des Septs Sages passe a travers le manoir lunaire Magha, l'âge de Kali débute. Il durera douze-cent année de devas.

dvadasa—douze; abda-sata—siècles (Ces 1200 ans de demi dieux = 432,000 années terrestres); atmakah— consistant en.

Je ne suis certes pas le premier a y voir un apercu de la théorie de la relativité et particulièrement le concept appelé dilatation du temps

Si la course solaire est nécessaire a notre horloge bio, une année solaire de 365 jours est vécue différemment par un chien, l'homme ou de demi-dieu. Il est communément admis qu'un an chien est équivalent à sept ans de l'homme alors qu'une année de l'homme est équivalent à une seule journée des demi-dieux. Ainsi, notre existence dans le cadre de la demi-dieux serait comparable à celle des microbes par rapport à nous. Plusieurs générations de microbes se sont succédé au cours d'une journée pour nous.

Puis il ya les demi-dieux supérieurs tels que Brahma et ses associés. Brahma a une durée de vie de 100 ans par son calcul qui se traduisent à 311.040.000.000.000 années humaines. Ainsi, une seconde pour Brahma est égal à 100.000 ans pour nous. Selon les textes astronomiques comme Surya-Siddhanta et les Puranas, dans le temps cosmique, nous sommes actuellement le lendemain du 50e anniversaire de Brahma et il est environ 11h40 chez lui. Il sera en train de déjeuner dans environ 20 de ses minutes, ce qui prendrait 120.000.000 années de notre temps.

Maintenant précisons donc en quoi les vêtements sont différents - au risque 'd'alourdir' cette réponse

Le temps (kala) est l'un des cinq tattva (réalités) de l'existence qui sont les cinq sujets de la Bhagavad-Gita. Les autres sont: Isvara - Dieu, jiva - être vivant, - la nature matérielle prakrti, et - l'activité matérielle karma. Il est créé par l'Absolu (SB 7.1.11-12)

1) Kala (le temps) est une manifestation particulière de l'énergie de l'Absolu (Krsna)
"La Personne Suprême dit: Je Suis Le Temps, le grand destructeur des mondes, et je suis venu ici pour détruire toutes les personnes ..." (BG 11.32)

2) Le monde spirituel est libre de l'influence du temps
"Maitreya dit: le temps éternel est la source primitive des interactions entre les trois modes de la nature matérielle. Il est immuable et sans limites, et il fonctionne comme l'instrument de la personnalité de la divinité suprême dans la création matérielle." (SB 3.10.11)

3)Le temps est décrit comme le regard Seigneur (personnifié par Siva) sur la nature matérielle afin d'entamer le processus de création. (BG 14.3-4, SB 3.5.26-27, Brahma-samhita 5.10)
"Quiconque ne sait pas que le temps est la même personnalité suprême a peur du facteur temps." (SB 3.29.37)

Synonyme de souffrance, il est un stimulus a la volonté de libération

Je ne saurai toutefois conclure sans rappeler que la description de l'atome dans le SB est la même que celle de la science moderne mais sans microscope (translitération pour ce verset tout de même)

SB.3.11.1
L'ultime particule de la manifestation matérielle, qui est indivisible et non faconnée dans un véhicule, est appelé atome. Il existe toujours comme une identité indivisible, même après la dissolution de toute forme. La corps matériel est une combinaison de tels atomes, mais ce fait est mal compris de l'homme du commun.'
Spoiler:

maitreya uvāca

caramaḥ sad-viśeṣāṇām

aneko 'saḿyutaḥ sadā

paramāṇuḥ sa vijñeyo

nṛṇām aikya-bhramo yataḥ

Et donc pour revenir au temps

SB.3.11.3
Il est possible d'estimer le temps en mesurant le mouvement des combinaisons atomiques du corps. Le temps est le pouvoir de la personnalité toute-puissante de la divinité, Hari, qui contrôle tout mouvement physique bien qu'il ne soit pas visible dans le monde physique.

Spoiler:
evaḿ kālo 'py anumitaḥ

saukṣmye sthaulye ca sattama

saḿsthāna-bhuktyā bhagavān

avyakto vyakta-bhug vibhuḥ

SB.3.11.4
Le temps atomique est mesuré selon sa couverture d'un espace atomique particulier. Ce temps qui couvre l'aggrégat non manifesté d'atomes est appelé paramo mahān, le grand temps

Aussi Le temps est mesuré en termes de son couvrant un certain espace d'atomes. L'heure normale est calculé en fonction du mouvement du soleil. La période couverte par le soleil en passant sur un atome est calculé comme du temps atomique

C'est ainsi qu'en plus du concept de la relativité, toute les échelles de temps dans le macro ou le micro que la science la plus moderne est amenée a envisager est déja comprise dans la conception védique du temps.

On ne s'étonnera guère que Vivekananda, apportant des enseignements védiques en occident, ait influencé plus d'un physicien 'de génie'...

Radha2
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 736
Date d'inscription : 16/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Renaissance ou réincarnation ?

Message par Athéna le Ven 9 Avr 2010 - 13:55

Rhada a écrit:On ne s'étonnera guère que Vivekananda, apportant des enseignements védiques en occident, ait influencé plus d'un physicien 'de génie'...
Les scientifiques occidentaux ont surtout été influencés par les philosophes atomistes grecs de l'antiquité dont l'intuition n'a rien à envier à celle des auteurs du Srimad Bhagavatam et Aristarque de Samos a aussi imaginé le système héliocentrique . Sans la chape de plomb du dogmatisme chrétien, il n'aurait peut-être pas fallu non plus presque deux millénaires pour le redécouvrir avec Copernic.

Svet.V.9
Lorqu'on sépare la pointe d'un cheveux en cent parties, qu'on divise a leur tour en cent parties, on trouve la mesure de l'âme.
Il existe d'innombrables atomes spirituels, ayant chacun la taille d'un dix-millième de la pointe d'un cheveux.

Quel précision!
J'avais déjà cru comprendre que ce n'était le genre à se contenter de les couper en quatre rire
Nous venons de ce que nous sommes incapables de comprendre et nous y retournons. Il faut avoir l'humilité de le reconnaître.
Les images mythiques sont d'une grande beauté tant qu'on ne les prend pas pour des réalités, y voir que l'âme est une entité qui survit à la mort du corps et qui en plus est jugée ! (par qui? par quoi?) pour ensuite être gratifiée d'une vie éternelle dans un paradis ou un nirvana ou au contraire, condamnée à l'enfer ou la réincarnation, c'est une illusion.
De la vie avant et après la mort, nous ne savons rien, vouloir l'expliquer avec des notions de métaphysique, c'est de l'obscurantisme.

La plume a écrit:Bien sûr si tu es un matérialiste pur et dur, tu penses que tu es uniquement ce corps, donc rien de plus qu'un sac de produits chimiques en quelque sorte, et qui par réaction de certains acides produit des sentiments, de la pensée ... Haute conception de l'être humain ... et dans ce cas pourquoi devrais-t-on respecter la vie ? Je pose la question à ceux qui pensent que tout est matière, et rien que matière.
Pour un matérialiste, l'esprit découle de la matière et pas le contraire. L'univers est le produit de son évolution (la matière) et pas celui d'une quelconque instance transcendante venue de je ne sais où."C'est de la terre au ciel que l'on monte ici" disait je ne sais plus quel philosophe "l'ascension sans fin de l'inférieur au supérieur" Je ne vois pas pourquoi l'idée qu'on vienne de si bas devrait influencer l'idée qu'on se fait de l'être humain de sa capacité à plus d'humanisme ou devrait empêcher de respecter la vie tu sais...il faut arrêter de faire de la spiritualité la chasse gardée du spiritualisme.

Jo a écrit:l'entropie de Shanon, c'est mathématique, pas métaphysique
Que vient faire ici l'entropie de Shannon Jo?

Athéna
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 869
Localisation : Hennuyère
Identité métaphysique : Libre penseuse
Humeur : Fouineuse
Date d'inscription : 20/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Renaissance ou réincarnation ?

Message par bernard1933 le Ven 9 Avr 2010 - 14:19

Radha, je ne suis toujours pas convaincu . L' Univers ne s' arrête pas à l' atome, comme le disait d' ailleurs Démocrite; dans ce cas, , il suffit d' une simple déduction logique : on coupe, on coupe , et on arrive à la fin à l 'insécable . De nos jours, il semble bien qu' il n'y ait pas de limites , sinon quantiques . On se noie dans ...l' énergie . Et puis, si la science de nos anciens était si développée, pourquoi a-t-il fallu attendre Descartes pour que nos connaissances scientifiques
prennent l' essor fantastique qu' on lui connait ? Reconnaissons que
l' Eglise était passée maître pour tenir la lumière sous le boisseau...
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Renaissance ou réincarnation ?

Message par Invité le Ven 9 Avr 2010 - 15:49

Sécable - le comprimé pour la prise de tête !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Renaissance ou réincarnation ?

Message par Radha2 le Ven 9 Avr 2010 - 19:29

Athena

Les scientifiques occidentaux ont surtout été influencés par les philosophes atomistes grecs de l'antiquité dont l'intuition n'a rien à envier à celle des auteurs du Srimad Bhagavatam et Aristarque de Samos a aussi imaginé le système héliocentrique

Pas intuition mais inspiration. Il existait des colonies d'Hindous sur le haut Euphrate bien avant l'ère chrétienne et seulement st gregoire accentua la rupture. Alexandrie, la Syrie et la Palestine, Athènes, étaient des carrefours où se trouvaient de nombreux Hindous. Aristoxène évoque des débats entre Socrate et un philosophe indien. L'école des Sceptiques est issue des principes jaïna ! La plupart des principes mathématiques et metaphysiques de Pythagore sont dérivées du Sankhya et étaient déja lieu commun pour ses contemporains indiens...

Par conséquent la philosophie du Sankhya se retrouve chez Héraclite, Anaximandre, Anaxagore, Démocrite, Épicure...

Tout cela afin de s'interroger sur un 'cyclisme' de 'l'acuité' et la reprise des connaissances bien sur

Salut Bernard,

J'ai répondu a tes affirmations sur le manque de bases scientifiques et l'adéquation de ces connaissances avec la science moderne, en voulant insister sur la différence dans l'utilisation de ces connaissances, ce qui est un autre débat.

Peut-être est-il plus confortable d'imaginer que les rédacteurs des vedas, bien avant JC, n'aient pu imaginer la relativité, l'illusoire distinction entre masse et énergie, le voyage dans le temps, la vitesse supraluminique, les cordes, les dimensions parallèles ou les ETs - il n'en est rien.

Cela ne change rien en vérité puisque la question qui ressort est: pourquoi diable n'ont-ils inventé l'avion, la TV et deux ou trois choses 'utiles' - pourquoi diable ne sont-ils pas comme nous ?

Débat impossible a moins de concevoir une société dans laquelle la satisfaction du corps et des sens n'est pas la priorité - a moins d'envisager que nous ne sommes pas notre plein potentiel.... sacré claque, surtout fatigué...

Science sans conscience, avertissement premier de l'homme. Les shastras parlent de Rois s'affrontant en raison de la différence d'utilisations de certaines technologies oubliées (ou inventées)

Et pour reprendre Guenon je pense que Descartes fût un des premier a limiter l'intelligence a la raison

A bien regarder le bilan de quelques décennies d'activités industrielles et technos, la 'déduction nécessaire' de descartes n'a t-elle pas remplacé son 'intuition évidente' ?
Peut-être les survivants du désastre écologique prochain se demanderont comment appliquer la relativité

Je m'arrête la - les pistes sont lancées. Tout ce qui brille n'est pas d'or. Dans certaines traditions amérindiennes le lit de la rivière déborde parce-qu'on y a trop pêché: c'est leur version du déluge.

Bon, j'ai l'impression d'être chiant, je vais passer aux rimes.

Radha2
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 736
Date d'inscription : 16/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Renaissance ou réincarnation ?

Message par Athéna le Ven 9 Avr 2010 - 20:50

C'est peut-être pour ça qu'on dit de notre culture qu'elle est d'abord indo-européenne puis greco-romaine et ensuite judéo-chrétienne!
Serait-il outrecuidant de ma part de penser que les hindous on peut-être tirer eux aussi quelques enseignements de l'école d'Athènes ? rire (qui elle aussi existait bien avant le christianisme).
Inspiration a une connotation trop religieuse, je préfère dire intuition, (surtout lorsque je parle de matérialisme philosophique).

Athéna
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 869
Localisation : Hennuyère
Identité métaphysique : Libre penseuse
Humeur : Fouineuse
Date d'inscription : 20/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Renaissance ou réincarnation ?

Message par JO le Ven 9 Avr 2010 - 22:07

inspiration et intuition sont des réalités contrariantes pour le matérialisme , qui postule que le cerveau les sécrète, comme la vache, le lait .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22606
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Renaissance ou réincarnation ?

Message par Athéna le Sam 10 Avr 2010 - 16:18

JO a écrit:inspiration et intuition sont des réalités contrariantes pour le matérialisme , qui postule que le cerveau les sécrète, comme la vache, le lait .

ha bon! tu m'étonnes, les scientifiques, massivement matérialistes, fonctionnent souvent à l'intuition, ils lui doivent leurs découvertes les plus importantes. Personnellement, je n'ai jamais eu l'impression que ça les contrariait; ils ont même l'air d'en tirer une certaine fierté...
Je pense effectivement que c'est du cerveau qu'émanent les intuitions, ce qui est probablement lié au fait que je ne vois vraiment pas d'où elles pourraient provenir d'autre. Manque d'imagination peut-être? Tu as une idée?
Les orteils? une intuition universelle comme il y aurait une conscience universelle? qui viendrait s'enrouler comme une volute autour de la matière? Plus la matière est complexe (comme un cerveau) et plus l'intuition trouve de quoi s'enrouler?
Finalement, je ne manque peut-être pas autant d'imagination que je le pense, si tu as d'autres idées, je suis ouverte. En attendant, je vais faire comme la minorité à laquelle j'appartiens ; je vais choisir ce qui me semble le plus probable : La matière/énergie produit la conscience et tout le reste.

Athéna
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 869
Localisation : Hennuyère
Identité métaphysique : Libre penseuse
Humeur : Fouineuse
Date d'inscription : 20/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Renaissance ou réincarnation ?

Message par Radha2 le Sam 10 Avr 2010 - 23:11

A la lecture de Pandore et Athena par ex - j'invite ceux qui se disent 'matérialistes' a développer un peu leur pensée sur un topic adéquat

En quoi cela vous semble
le plus probable
a l'aune des observations scientifiques actuelles

Selon disponibilité bien entendu

Je suis convaincu que les arguments avancés - que je n'ai pas eu la chance de lire encore - limiteront de bcp mes questions - et les risques de hors sujet !

A vous lire,

Radha2
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 736
Date d'inscription : 16/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Renaissance ou réincarnation ?

Message par Geveil le Sam 10 Avr 2010 - 23:18

Et moi je pense le contraire, ma chère Athena, l'esprit produit la matière par des processus extrêment complexes dont la division.
Ceci dit, je pense que l'esprit scientifique est un immense progrès de l'humanité, un dépassement nécessaire de l'esprit magique.
Mais j'arrête, j'en ai déjà assez dit dans plusieurs autres sujets.
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Renaissance ou réincarnation ?

Message par JO le Dim 11 Avr 2010 - 8:59

La matière/énergie produit la conscience et tout le reste.
Définition de la "matière/énergie? : viennent d'où? Ne peut-on aussi, dire l'énergie/matière ? car il semble bien que la matière découle de l'énergie et que les deux soient les deux faces d'une même réalité . Mais, si l'intelligence est sécrétée par la matière cérébrale, laquelle découle de l'énergie cérébrale, on peut dire
L'Energie divine créa le "ciel cerveau" pour récepteur intelligent, transformateur de virtuel en actuel, et la terre matière pour potentiel évolutif concret.
Là, c'est complet . Juste, je ne sais pas, mais cohérent .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22606
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Renaissance ou réincarnation ?

Message par JO le Dim 11 Avr 2010 - 9:04

L'énergie façonnerait ainsi un darwinisme intelligent, et non manipulé par un Truc ( prestidigitation ?)nommé hasard, sans définition ni origine, ou dieu : quelle différence ?
L'énergie, c'est vague, mais on en constate les effets, on la manipule : c'est une première présomption de preuve d'existence .Elle alimente le potentiel musculaire et cérébral, la lune , les marées, les comètes porteuses de vie ... merveilles de la divine mère nature .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22606
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Renaissance ou réincarnation ?

Message par bernard1933 le Dim 11 Avr 2010 - 11:22

Réalité suprême: l' Energie-Conscience, éternelle, de l' infiniment petit à l' infiniment grand ...? C' est à peu près ainsi que je conçois
l 'incompréhensible . L' appeler Dieu ne me dérange en aucune manière.
Mais j' ai peut-être tout faux !
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Renaissance ou réincarnation ?

Message par _La plume le Dim 11 Avr 2010 - 11:59

Moi non plus ça ne me dérange pas d'appeler la source unique, Dieu, même si c'est un concept très éloigné du dieu de la Bible. La Nature matérielle et les âmes conscientes qui la soutiennent étant ses deux modes de manifestation.

_La plume
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5987
Localisation : au sud du sud
Identité métaphysique : hérétique
Humeur : c'est selon avec qui
Date d'inscription : 17/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Renaissance ou réincarnation ?

Message par _La plume le Dim 11 Avr 2010 - 12:37

Athéna a écrit:
La plume a écrit:Je suis d'accord avec Radha.
La Bhagavad-Gita n'est pas un mythe mais un enseignement, sans aucun doute le plus élevé qui ait jamais été donné à l'humanité, qui fait la synthèse des différentes voies existantes pour atteindre la libération ou l'union avec le divin. Toutes les philosophies et les mystiques sont déjà contenues dans la Bhagavad-Gita.

Que la guerre dont on parle dans la B.G. ai des fondements historiques, c'est possible, que les princes Pandava soient d'origine divine, non, qu'un dieu (Krishna) se tienne dans un char avec Arjuna, non plus. C'est donc un mythe, et comme tout les mythes, il contient un enseignement précieux.
Le fait que tous les Kurus tendraient à la matérialité et tous les Pandavas à la spiritualité ne peut être une réalité. Les Kurus symbolisent le matérialisme et les Pandavas symbolisent la spiritualité. Krishna symbolise le logo, l'esprit, c.à d. la délibération intime d'Arjuna (aussi nommé Nara ce qui signifie : homme).
Dire d'un récit qu'il est un mythe, n'est pas péjoratif. On peut définir le mythe comme une psychologie intime qui s'exprime à l'aide d'une terminologie symbolique. La B.G. est truffée de symboles, c'est donc un mythe au sens noble du terme.
Non seulement la Bhagavad-gîtâ délivre un enseignement aussi précieux que celui des mythes grecs, hébraïques, chrétiens, mais le message est le même!

Il y a plusieurs niveaux de lecture de la Gita comme tous les livres sacrés, c'est ce qui est génial. Il y d'une part le cadre, la guerre du Mahabaratha, qui sert de prétexte et peut être vu d'un point de vue mythique mais aussi cosmologique, et pourquoi pas historique.
En tant que mythe, il contient son propre enseignement, on peut certes y trouver toute une symbolique, et il y a l'enseignement de la Gita proprement dit qui se détache du mythe et propose une synthèse pratique des différentes voies. Chaque école de pensée en a développé une interprêtation particulkière de la Gita, mais on ne peut pas affirmer qu'une soit supérieure, ou totale, elles se complètent. Krishna est à la fois l'Avatar, Incarnation divine venue pour guider le monde dans une époque de chaos, l'enseignant, mais aussi le dieu intrinsèque, l'Âme divine en l'homme; le guide intérieur (Paramatman), mais la Gita va beaucoup plus loin, il est le Purushottama, l'Être suprême, à la fois transcendant et immanent, à la fois statique et dynamique, il contient en lui-même l'aspect de l'Absolu indifférencié, et l'aspect de la divinité agissante dans l'univers (Ishvara) source de toutes les énergies. Il réconcilie et chapeaute ses différentes visions sur son éternel sommet.

_La plume
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5987
Localisation : au sud du sud
Identité métaphysique : hérétique
Humeur : c'est selon avec qui
Date d'inscription : 17/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 8 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum