Dame de ses pensées.

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Dame de ses pensées.

Message par Cochonfucius le Jeu 31 Déc 2009 - 17:15

Bon, faut parler de soi avec de la distance, ciomme Lewis Carroll dans "Alice".

"dans un miroir", voir aussi Jostein Gaarder.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23626
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dame de ses pensées.

Message par JO le Jeu 31 Déc 2009 - 18:54

Si on ne parle jamais de soi , on parle à la cantonade de sujets généraux . Et la Cantonade est aussi triste que le "moi-je-ego" toujours ramenant le sujet autour de ses mollets personnels dont le tour sert d'étalon international de la vérité .
De la distance, donc, mais pas d'éradication, à mon avis . De l'humour, par exemple ?
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22400
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dame de ses pensées.

Message par Cochonfucius le Ven 1 Jan 2010 - 10:42

JO a écrit:De la distance, donc, mais pas d'éradication, à mon avis . De l'humour, par exemple ?

Voilà, faut transposer.

L'empereur avait forcé un officier à passer la nuit dans un bassin d'eau froide. De plus, il s'était moqué de ce personnage en lui faisant remarquer que grâce à la pleine lune, il aurait moins froid.

Un peu plus tard, l'officier reçoit son empereur au moment du repas de midi. L'eau de la marmite est encore froide quand l'impérial convive entre dans la cuisine.

"Pas d'inquiétude, mon empereur, j'ai posé une bougie sur une étagère, le riz sera bientôt prêt."
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23626
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dame de ses pensées.

Message par Invité le Ven 1 Jan 2010 - 17:52

"Pas d'inquiétude, mon empereur, j'ai posé une bougie sur une étagère, le riz sera bientôt prêt."
c'est ce qui s'appelle prendre ses distances!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dame de ses pensées.

Message par Babylon5 le Ven 1 Jan 2010 - 19:59

[quote="Cochonfucius"]
JO a écrit:De la distance, donc, mais pas d'éradication, à mon avis . De l'humour, par exemple ?

L'humour est la plus noble, la plus mortelle des formes de violence.

L'empereur avait forcé un officier à passer la nuit dans un bassin d'eau froide. De plus, il s'était moqué de ce personnage en lui faisant remarquer que grâce à la pleine lune, il aurait moins froid.

Un peu plus tard, l'officier reçoit son empereur au moment du repas de midi. L'eau de la marmite est encore froide quand l'impérial convive entre dans la cuisine.

"Pas d'inquiétude, mon empereur, j'ai posé une bougie sur une étagère, le riz sera bientôt prêt."

Comme quoi la vengeance est un plat qui se mange froid.
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dame de ses pensées.

Message par JO le Ven 1 Jan 2010 - 21:03

oui, mais le riz,surtout cru, ça constipe et on a les yeux tout bridés, après ... oui: bof, d'accord ...
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22400
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dame de ses pensées.

Message par Cochonfucius le Sam 2 Jan 2010 - 18:07

(et aussi, un peu hors sujet).
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23626
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Complainte du chevalier

Message par Cochonfucius le Lun 4 Jan 2010 - 17:19

Par un beau matin de prières,
matin plus bel à dire,
un chevalier au sanctuaire
la lumière va quérir.

(Pièce librement inspirée de la ballade anglaise

http://aneala.sca.org.au/arts/mattiegroves.html

"Mattie Groves")

Il vit prier trois robes noires
aux pieds d'une statue,
puis vint prier dedans sa gloire
la dame la plus belle.

Elle était à peu de distance,
les yeux devers le sol,
disant: viendras-tu dans ma chambre,
prendre mon coeur au vol?

Je n'irai pas, ce ne peut être,
ma vie est en péril,
car vous portez la bague d'un maître,
celle du Seigneur des Iles.

Chose soit vraie ou le paraisse,
le dire n'est pas facile,
mais est mon seigneur est à la messe
dans une toute autre ville.

Viens donc, viens donc dedans ma chambre,
nul ne verra ta face,
tu seras trop servi, que diantre;
la nuit, que veux-tu qu'on fasse?

Mais un page ouvrait ses oreilles
à ces tendres discours,
avant le retour du soleil,
au fil des routes il court.

Ainsi il court et il s'envole,
son visage était de marbre,
il ne s'asseoit ni ne s'arrête
qu'aux pieds du seigneur des Iles.

Quoi donc, quoi donc, mon joli page,
quelles nouvelles dis-tu?
Le peuple est-il levé en masse,
la récolte perdue?

Pas de malheur en vos terroirs,
répond le petit page,
mais un chevalier dort ce soir
au lit en votre place.

Le seigneur appela ses gardes
à marcher avec lui,
disant: de rentrer il me tarde,
si ce traître n'a fui.

Mais le seigneur parmi ses gardes
en avait un qui était trop pur,
qui cria d'une voix terrible
à faire éclater les murs.

Or donc, a dit le chevalier,
qui fait frémir les murs?
c'est le seigneur sur le sentier,
de la rencontre n'ai cure.

Dors encore, mon fier chevalier,
laisse pas mon coeur froidir,
c'est un berger ou un bouvier
qui veut se divertir.

Le chevalier dormit une heure
dans l'aube rosissante;
il ouvre un oeil, et le seigneur
au pied du lit se présente.

Comment est-il, mon chevalier,
ce grand lit conjugal,
comment trouvez-vous ma moitié,
qui vous prodigua son art?

Moi, j'aime votre grand château,
et j'aime aussi les draps de votre lit,
mais la cerise sur le gâteau,
c'est quand votre femme me sourit.

Sors de ton lit, fier chevalier,
aujourd'hui on va se battre.
Tous trouveront ça singulier,
s'il ne voient ton cadavre.

Le chevalier au même instant
trépasse comme un seul homme,
et voilà son réveil qui sonne,
il n'avait plus sommeil.


(Bon, encore heureux que ce fut un rêve;

http://lutecium.org/stp/cochonfucius/ima-matty.html

est une variante au miroir déformant.)
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23626
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum