Les principes enseignés dans le bouddhisme: l'ILLUMINATION

Page 3 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Les principes enseignés dans le bouddhisme: l'ILLUMINATION

Message par Invité le Sam 2 Jan 2010 - 14:01

oui, mais elles ne devraient pas influencer notre "vue" des choses, justement, si on veux une "claire vision" (= illumination). Je rappelle que "se détacher" ne signifie pas "étouffer" ni "effacer".

Explication. Notre esprit est comme un verre d'eau boueuse agitée. Les émotions et les pensées anarchiques sont cette agitation. Si on laisse reposer le verre (état de méditation, zen, détachement des émotions), la boue se dépose et l'eau devient claire: on "voit" la vraie nature des choses. La première étape étant justement que nos possessions matérielles et notre corps ne sont pas "nous", et nos émotions non plus (deuxième étape).
Ce sont des "outils", fort utiles, mais des outils quand même (là on est dans l'interprétation, mais je reviens au sujet du fil qui est "l'enseignement").

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les principes enseignés dans le bouddhisme: l'ILLUMINATION

Message par _athéesouhaits le Sam 2 Jan 2010 - 16:48

ça va les illuminés...vous pouvez discuter sans contradicteur?

_athéesouhaits
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6507
Date d'inscription : 22/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les principes enseignés dans le bouddhisme: l'ILLUMINATION

Message par Invité le Sam 2 Jan 2010 - 17:05


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les principes enseignés dans le bouddhisme: l'ILLUMINATION

Message par _athéesouhaits le Sam 2 Jan 2010 - 17:28

oui oui je sorts...
je ne voudrais pas vous géner dans votre recherche nirvanesque...

c'etait juste un petit coucou du censuré sur ce fil...

_athéesouhaits
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6507
Date d'inscription : 22/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les principes enseignés dans le bouddhisme: l'ILLUMINATION

Message par bernard1933 le Sam 2 Jan 2010 - 17:39

Athéesouhaits, nous avons tous besoin de lumière ! Illuminés ? Le peu que je connaisse du bouddhisme me semble intéressant. Le bouddhisme est à l' origine foncièrement athée. Bouddha ne parle pas de Dieu. Il n' y a pas d' âme, pas de vie future, pas de métempsycose. La divinité est un mythe . Mais il est vrai que le bouddhisme a revêtu de multiples formes , sans doute sous l' influence de l' hindouisme ; le bouddhisme de la Thaïlande ou de la Birmanie a des couleurs de folklore...J' aimerais avoir l' avis des spécialistes .
Et je vois que Bouddha serait mort d' une dysenterie après avoir mangé du cochon . Et je m' interroge : l' interdiction faite de manger du porc dans l' Islam n' aurait- elle pas pour origine le danger de corruption que présentait cette viande à l' époque de Mahomet ?
Je pense que ç 'était l' une des raisons . Mais pourquoi donc continuer à observer aujourd'hui des préceptes aussi " préhistoriques "?
Pourquoi les religions sont-elles incapables de s' adapter , elles qui sont en contact direct avec le grand Sorcier ?
Athéesouhaits, ne te fâche pas ! Je te préfère avec l' humour de ton congénère Gérard Shivardi ! Amitiés !
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les principes enseignés dans le bouddhisme: l'ILLUMINATION

Message par idrom le Sam 2 Jan 2010 - 17:53

leela a écrit:Etre capable d'expérimenter la réalité telle qu'elle est, sans interférence, sans distorsion, sans apport personnel, dans une complète acceptation, sans projection, sans peur, sans attente, sans espoir, est un état d'illumination.

Sans espoirs? Et quant est il des rêves?

idrom
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 417
Localisation : France
Identité métaphysique : aucune, rien, a pu
Humeur : sais pas
Date d'inscription : 04/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les principes enseignés dans le bouddhisme: l'ILLUMINATION

Message par Cochonfucius le Sam 2 Jan 2010 - 18:18

Et de la poésie?
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23858
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les principes enseignés dans le bouddhisme: l'ILLUMINATION

Message par JO le Sam 2 Jan 2010 - 18:39

espoir et rêve sont les habits de l'illusion . C'est un peu tristounet, le bouddhisme littéral .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22440
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les principes enseignés dans le bouddhisme: l'ILLUMINATION

Message par Invité le Sam 2 Jan 2010 - 23:20

idrom a écrit:
leela a écrit:Etre capable d'expérimenter la réalité telle qu'elle est, sans interférence, sans distorsion, sans apport personnel, dans une complète acceptation, sans projection, sans peur, sans attente, sans espoir, est un état d'illumination.

Sans espoirs? Et quant est il des rêves?
C'est pas moi, mais Thierry qui a écrit cela.

"Ma" réponse, est qu'il ne faut pas confondre rêves (rêverie éveillée, souhaits n'aboutissant à aucune action) et objectifs, qui font planifier des actions dans le présent pour préparer l'avenir, même s'il faut adapter en cours de route.

Ma mère est une rêveuse, elle s'échappe de la réalité dans ses rêves, et finalement ils ont remplacé la réalité chez elle, elle est devenue confuse, ne sait plus distinguer ce qui est rêve et ce qui est réalité.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les principes enseignés dans le bouddhisme: l'ILLUMINATION

Message par idrom le Sam 2 Jan 2010 - 23:28

Moi, je ne définit pas le mort rêve seulement comme un objectif (pas forcement facile mais pas irréalisable), mais aussi comme une chose a laquelle on tient énormément et que l'on veut qu'il se réaliser. Comme si on se sentait incomplet sans. Ce genre de rêve est il a proscrire chez les bouddhistes?

idrom
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 417
Localisation : France
Identité métaphysique : aucune, rien, a pu
Humeur : sais pas
Date d'inscription : 04/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les principes enseignés dans le bouddhisme: l'ILLUMINATION

Message par Invité le Sam 2 Jan 2010 - 23:35

idrom a écrit:Moi, je ne définit pas le mort rêve seulement comme un objectif (pas forcement facile mais pas irréalisable), mais aussi comme une chose a laquelle on tient énormément et que l'on veut qu'il se réaliser. Comme si on se sentait incomplet sans. Ce genre de rêve est il a proscrire chez les bouddhistes?
pourquoi serait-il proscrit ? Ou aurais-tu lu cela ? Quelle drôle d'idée...

Ce n'est évidemment pas le mot qui est important, mais la notion qu'il recouvre et si tu appelles "rêve" ce que j'appelle "objectif", alors on est d'accord sur le fond. Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les principes enseignés dans le bouddhisme: l'ILLUMINATION

Message par idrom le Sam 2 Jan 2010 - 23:56

leela a écrit:Ou aurais-tu lu cela ?

c'etait dans le tout premier message, ici:
"une complète acceptation, sans projection, sans peur, sans attente, sans espoir, est un état d'illumination."

Si cette citation est juste, pour moi, sans attentes et sans espoirs... cela signifie sans rêves.

D'ou la question, celui qui est dans un etat illuminé, a t'il réussi tout ces rêves, ou les a t'ils abandonnés?

idrom
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 417
Localisation : France
Identité métaphysique : aucune, rien, a pu
Humeur : sais pas
Date d'inscription : 04/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les principes enseignés dans le bouddhisme: l'ILLUMINATION

Message par Talek le Dim 3 Jan 2010 - 0:50

Qui suis-je pour savoir ce qu'est la vrai nature des choses !?
La réalité est ce que je suis disposé à voir et tel que je suis disposé à me montrer. Une sorte d'accord entre les multiples instruments d'une symphonie.

L'illumination, pourquoi pas, c'est de ne jamais l'oublier et devenir ainsi un "Rêveur".

Talek
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 103
Localisation : P2 Dôme
Identité métaphysique : bof
Humeur : Serein
Date d'inscription : 28/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les principes enseignés dans le bouddhisme: l'ILLUMINATION

Message par Invité le Dim 3 Jan 2010 - 7:35

cher idrom
si tu connaît un peu Thierry, sa passion pour son métier d'enseignant, pour l'escalade... tu comprendras qu'il ne faut pas s'arrêter aux mots, qui sont impuissants à traduire ces sensations.

Tu en as sûrement vécu toi aussi, des moments de bonheur parfait, de paix intérieure, une sensation que tu t'ouvres au monde, une plénitude... peut être devant un merveilleux coucher de soleil, ou dans un bon moment passé avec celle que tu aimes, tu t'es dit "c'est CA la Vie". A ce moment précis, tu n'attendait rien, tu n'espérais rien, tu vivais simplement ce moment le plus intensément possible, avec le plus de conscience possible pour ne pas en perdre une micro seconde.
Tu étais conscient de ton bonheur, de la force de la vie en toi et de la façon dont elle pouvait être dépendante et liée avec ton environnement humain, la Nature, etc...
Ces moments là sont des "mini-illuminations", des moments de pleine conscience.

Est ce que ces moments là ont détruit tes rêves, tes espoirs ? Non bien sûr ! Ils t'ont rendus plus vivant, plus entreprenant encore.

Ce n'est donc pas du tout contradictoire, bien au contraire !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les principes enseignés dans le bouddhisme: l'ILLUMINATION

Message par Thierry le Dim 3 Jan 2010 - 8:14

idrom a écrit:
leela a écrit:Ou aurais-tu lu cela ?

c'etait dans le tout premier message, ici:
"une complète acceptation, sans projection, sans peur, sans attente, sans espoir, est un état d'illumination."

Si cette citation est juste, pour moi, sans attentes et sans espoirs... cela signifie sans rêves.

D'ou la question, celui qui est dans un etat illuminé, a t'il réussi tout ces rêves, ou les a t'ils abandonnés?

Même si les réponses de Leela complètent parfaitement ce que j'ai essayé d'exprimer je rajouterai ici que l'absence d'attente et d'espoir ne signifie absolument pas que l'individu a abandonné ses rêves mais bien au contraire qu'il se trouve dans un état de perception, de réception absolument complet, qu'il n'y a aucune interférence liée à une projection temporelle. L'individu existe dans le présent, dans l'instant, il n'est pas question de laisser les pensées couper l'individu de cette vie immédiate. Je fais une distinction entre l'espoir et le projet. L'espoir est à mon sens une projection des pensées dans une dimension temporelle, futur et même passé.
"J'espère que demain il va neiger."
"J'espère qu'il va neiger autant que l'hiver dernier."
Ces deux exemples expriment quelque chose qui ne relève pas de la volonté de l'individu. Ce ne sont que des extrapolations imaginaires. C'est très infantile en fait et le meilleur moyen d'être déçu. Le désir est très lié à la notion de manque. Ce que l'individu aime dans cette dimension, c'est l'idée qu'il se fait d'une réalité qu'il espère et dès lors, étant donné qu'il se soumet à des paramètres extérieurs à lui, il se place dans une situation de dépendance.
Le projet est quelque chose qui relève de la volonté de l'individu. Il s'agit de construire des actes par une projection temporelle mais qui s'ancre dans l'instant.
"Je vais préparer mon sac, mes skis, un itinéraire, prendre la météo, et si jamais la neige est au rendez-vous, je pourrai en profiter. Je sais pourtant parfaitement que tout cela sera peut-être inutile. Ca ne dépend pas de moi mais en tout cas je serai prêt si ça s'avère possible. Et si ça ne l'est pas, et bien j'irai marcher mais je ne serai pas déçu pour autant. Je ne pourrais être déçu que si je me laisse emporter par un rêve qui me coupe de la réalité."
Il s'agit en fait pour ma part d'établir clairement et constamment ce qui relève de moi, de ma liberté, et ce qui est extérieur à moi. Si je m'enferme inconsciemment dans des projections mentalisées, je n'ai pas le droit de me plaindre...J'ai "choisi" d'être dépendant de mes rêves. Il faut assumer.
Si je parviens par contre à identifier ce qui relève de ma responsabilité, je me dois de tout mettre en oeuvre pour parvenir à mes fins. Imaginons qu'il ait neigé toute la nuit et que j'arrive sur le parking, que j'ouvre le coffre et que je réalise que j'ai oublié de prendre mon arva parce que j'avais vu qu'il n'y avait plus de piles, que je suis allé en chercher, que j'ai rencontré un copain, qu'on s'est mis à parler de la neige, du sommet qu'on allait faire etc etc...Le rêve et toutes les images afférentes m'ont coupé de la réalité, je me suis laissé embarquer dans des schémas de pensées temporelles alors que je devais rester dans l'instant pour que ce projet se réalise. Et on ne part pas en montagne sans son arva...La sortie est foutue. Il se peut même que je décide d'y aller quand même et là, parce que le rêve est le plus fort en moi, je me mets gravement en danger...
Il ne s'agit pas de ne pas avoir de rêves, d'attentes, d'espoirs mais de faire en sorte que toutes ces pensées ne soient pas des paravents à la réalité.

Evidemment, on peut prendre un autre exemple que la sortie en montagne lol!
avatar
Thierry
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 751
Localisation : Savoie
Identité métaphysique : celle qui vous plaira
Humeur : celle qui me convient
Date d'inscription : 03/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les principes enseignés dans le bouddhisme: l'ILLUMINATION

Message par Thierry le Dim 3 Jan 2010 - 8:37

Continuons la balade de ski de rando.
Imaginons que je sois parti sans mon arva parce que mon copain m'a convaincu que le manteau neigeux était suffisamment stable. Je risque pendant une bonne partie de la sortie de me fabriquer des scénarios catastrophe: si je pars dans une coulée, mon ami ne pourra pas me retrouver. Si c'est lui qui part, il a un arva mais pas moi et donc je ne pourrai même pas le chercher. Dans un cas, j'y reste et dans l'autre je suis responsable de sa mort...Super sortie...
Bon, deuxième possibilité, mon copain avait un deuxième arva. Ouf sauvé.
Mais étant donné que mon fonctionnement habituel est de créer sans cesse des tensions liées au désir, je vais pendant la sortie me mettre à regretter que la neige ne soit pas tomber autant que ce que j'espérais, que le vent ait soufflé et qu'il y ait des plaques, qu'elles soient croûtées, que le vent au sommet va nous gâcher le plaisir d'être arrivé, qu'on aurait peut-être dû aller faire une sortie sur un versant sud-est pour que le soleil ait le temps de ramollir la croûte, on aurait eu une descente plus agréable, tiens oui, la semaine prochaine on ira faire une autre pente mieux orientée, j'espère qu'il va reneiger pendant la semaine, j'espère que la météo sera bonne pendant le we, j'espère que Blandine pourra venir, j'aimerais bien lui montrer les montagnes mais c'est qui ce gars qui lui tourne autour au boulot, quel con celui-là avec sa BMW, un vrai kéké, putain ce vent de merde là-haut ça va être l'enfer, y'a toute la poudre qui est soufflée, pas la pe^che moi, pas bien dormi à force de penser à cette météo j'ai les jambes en coton et puis Blandine aussi, comment je vais faire pour lui dire, faut pas que je traîne, deux semaines qu'elle est arrivée et y'a déjà trois gars qui lui tourne autour... etc etc etc etc etc etc etc ...

Jamais là. Jamais dans la réalité. On peut considérer que cet individu là continue à dormir d'ailleurs. Et le cinéma qu'il se fait voile le film de sa vie.
avatar
Thierry
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 751
Localisation : Savoie
Identité métaphysique : celle qui vous plaira
Humeur : celle qui me convient
Date d'inscription : 03/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les principes enseignés dans le bouddhisme: l'ILLUMINATION

Message par Cochonfucius le Dim 3 Jan 2010 - 10:48

Alors que si on a établi le silence intérieur...

...Bon, des fois on s'énerve, et on peut le perdre.

Mais quand il règne, on se rend compte à quel point c'est merveilleux d'être au monde, tout simplement, à sa randonnée, à son repas, à sa séance de forum.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23858
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les principes enseignés dans le bouddhisme: l'ILLUMINATION

Message par Highlander le Dim 3 Jan 2010 - 13:22

Peut-être que dans le silence il n'y a plus que l'essentiel; d'où l'éveil de Bouddha...
avatar
Highlander
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 478
Localisation : Austrasie
Identité métaphysique : Catholique, croyant, pratiquant et royaliste
Humeur : Carnassière...
Date d'inscription : 03/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les principes enseignés dans le bouddhisme: l'ILLUMINATION

Message par domi92 le Dim 3 Jan 2010 - 15:51

athéesouhaits a dit : il faut nous mettre d'accord sur ce qu'est la réalité et ce que veut dire "experimenter la réalité"
la réalité pour moi c'est tout ce qui m'entoure , tous les événements qui se passent dans le monde , dans l'univers , tout ce qui est visible ou vérifiable , prouvé par l"'expérience.tout ce qui est rationnel, pas seulement ce qui est concret , pourquoi pas les phénomènes paranormaux s'ils sont constatés , filmés analysés et qu'aucune explication scientifique ne soit donnée...

La qualité de nos pensées, nos bavardages intérieurs, nos rêves nocturnes, mais aussi notre émotion devant un beau paysage, une musique sublime, l'intensité d'un échange affectif, toute notre vie psychique n'est pas mesurable expérimentalement, scientifiquement, et pourtant, tu ne peux pas nier que c'est une part et même une part essentielle de la vie.

Le matériel, le tangible tel que nous le percevons au travers de notre conditionnement d'humain est une projection du spectateur qui observe le spectacle, lui donne une myriade de noms, comme s'il en était l'inventeur.
Si nous avions des organes de perception semblables à ceux d'une chauve souris ou d'un serpent, nous verrions le monde bien autrement, si nous étions beaucoup plus petits ou beaucoup plus grands encore autrement.
Si nous avions les organes capables de percevoir le coeur des atomes en mouvement, le monde paraitrait tellement différent, inimaginablement différent.
Si nous pouvions percevoir les pensées et la conscience des autres, à nouveau le monde serait très différent.

Tout dépend du niveau de conscience auquel on est, la conscience d'un ver de terre n'est pas la conscience d'un chien, qui n'est pas la conscience d'un humain ordinaire, qui n'est pas la conscience d'un Bouddha.

Ce que nous croyons être la réalité tangible, concrète est un aspect du monde seulement, un aspect réel certes, mais relatif.
avatar
domi92
Sorti de l'oeuf

Féminin Nombre de messages : 36
Localisation : hauts de seine
Identité métaphysique : bouddhiste
Humeur : méditative
Date d'inscription : 23/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les principes enseignés dans le bouddhisme: l'ILLUMINATION

Message par Thierry le Dim 3 Jan 2010 - 16:46

J'adhère totalement à ce que tu écris Domi. J'ajouterai que cette perception sensorielle à laquelle nous sommes tellement habitués peut se révéler être un paravent à une perception d'une autre qualité mais qui n'est pas relative à nos cinq sens. Le problème vient du fait qu'elle n'est pas reproductible, qu'elle n'est pas identifiable et que par conséquent elle n'entre pas dans le champ de compétences de la science. Néanmoins il existe de très nombreux phénomènes qui laisse entrevoir une autre "réalité."
Juste un exemple:
Walter Bonatti est un alipiste italien très connu dans le milieu et totalement respecté. Pendant un hiver il avait décidé d'escalader en solitaire la face de la Brenva au Mont Blanc. Il rejoignit au milieu de la face une cordée de grimpeurs italiens, deux guides qu'il connaissait. Le temps était magnifique, glacial, des conditions idéales pour une ascension hivernale, aucun risque objectifs. Pourtant, après avoir dépassé cette cordée d'alpinistes Bonatti se mit à traverser vers une bande de rochers en criant aux deux guides italiens de sortir du couloir dans lequel ils se trouvaient tous les trois. Il n'y avait aucun signe de dangers perceptibles, aucune chute de neige, de coulée, de séracs, rien. Et pourtant Bonatti continuait à hurler aux deux guides de traverser vers les rochers. Ils ne comprirent pas et ne l'écoutèrent pas, ils continuèrent à avancer dans le couloir. Bonatti rejoignit le bord du couloir. Une coulée, partie du sommet, dévala le couloir et emporta les deux guides italiens. Bonatti y réchappa.
Dans quelle "réalité" était-il lorsqu'il prit conscience de ce danger imminent ?
On peut appeler ça le "sixième sens". On peut lui donner tous les noms qu'on veut. Il n'en reste pas moins que la science n'y comprend rien. Pourtant ça existe. C'est réel.
avatar
Thierry
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 751
Localisation : Savoie
Identité métaphysique : celle qui vous plaira
Humeur : celle qui me convient
Date d'inscription : 03/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les principes enseignés dans le bouddhisme: l'ILLUMINATION

Message par _athéesouhaits le Dim 3 Jan 2010 - 17:12

domi92 a écrit:
athéesouhaits a dit : il faut nous mettre d'accord sur ce qu'est la réalité et ce que veut dire "experimenter la réalité"
la réalité pour moi c'est tout ce qui m'entoure , tous les événements qui se passent dans le monde , dans l'univers , tout ce qui est visible ou vérifiable , prouvé par l"'expérience.tout ce qui est rationnel, pas seulement ce qui est concret , pourquoi pas les phénomènes paranormaux s'ils sont constatés , filmés analysés et qu'aucune explication scientifique ne soit donnée...

La qualité de nos pensées, nos bavardages intérieurs, nos rêves nocturnes, mais aussi notre émotion devant un beau paysage, une musique sublime, l'intensité d'un échange affectif, toute notre vie psychique n'est pas mesurable expérimentalement, scientifiquement, et pourtant, tu ne peux pas nier que c'est une part et même une part essentielle de la vie.


Le matériel, le tangible tel que nous le percevons au travers de notre conditionnement d'humain est une projection du spectateur qui observe le spectacle, lui donne une myriade de noms, comme s'il en était l'inventeur.
Si nous avions des organes de perception semblables à ceux d'une chauve souris ou d'un serpent, nous verrions le monde bien autrement, si nous étions beaucoup plus petits ou beaucoup plus grands encore autrement.
Si nous avions les organes capables de percevoir le coeur des atomes en mouvement, le monde paraitrait tellement différent, inimaginablement différent.
Si nous pouvions percevoir les pensées et la conscience des autres, à nouveau le monde serait très différent.

Tout dépend du niveau de conscience auquel on est, la conscience d'un ver de terre n'est pas la conscience d'un chien, qui n'est pas la conscience d'un humain ordinaire, qui n'est pas la conscience d'un Bouddha.

Ce que nous croyons être la réalité tangible, concrète est un aspect du monde seulement, un aspect réel certes, mais relatif.

qu'est ce que la réalité?
ou commence t'elle ou s'arrete t'elle?
peut on dire que le reve est réalité?
oui le reve fait partie de la réalité ...on peut en observer les rythmes; on connait de mieux en mieux le fonctionnement du cerveau ...
mais le contenu du rêve ne fait pas partie de la réalité... lui...
une émotion ...oui on peut l'observer par des symptomes et l'expliquer par des productions d'hormone
la musique bien sur que oui...
nos pensées interieures NON...tant qu'elle restent a l'idée de pensées elle ne sont pas réelles..
la réalité est ce qui est pas ce qui est pensée ,idée, fantasme etc

_athéesouhaits
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6507
Date d'inscription : 22/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les principes enseignés dans le bouddhisme: l'ILLUMINATION

Message par bernard1933 le Dim 3 Jan 2010 - 17:44

Je partage les opinions de Domi et de Thierry . Nous ne connaissons qu'une infime partie de la réalité , grâce à nos sens et à l' interprétation que notre cerveau donne à ce que les sens lui transmettent. Mais la science nous fait découvrir une réalité fantastique dont nos ancêtres n' avaient aucune idée , et le regard intérieur nous fait pressentir un monde merveilleux mais inaccessible à qui ne le cherche pas.
Hier soir, sur TF1, émission Ushuaïa , splendide ! Devant ces paysages désertiques et merveilleux, on comprend mieux le cheminement des esprits vers le sublime ....
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les principes enseignés dans le bouddhisme: l'ILLUMINATION

Message par _athéesouhaits le Dim 3 Jan 2010 - 18:34

c'est quoi la réalité Bernard?

_athéesouhaits
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6507
Date d'inscription : 22/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les principes enseignés dans le bouddhisme: l'ILLUMINATION

Message par JO le Dim 3 Jan 2010 - 18:38

pourtant, les pensées s'inscrivent sur l'électroencéphalogramme, comme les gestes. Et sur l'électrocardiogramme, les émotions ...
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22440
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les principes enseignés dans le bouddhisme: l'ILLUMINATION

Message par _athéesouhaits le Dim 3 Jan 2010 - 18:44

l'electroncephalogramme , l'encre le diagramme...c'est la réalité,

les connexions électriques des synapses du cerveau... c'est la réalité ...les pensées restent abstraites...

mais tous autant que vous etes vous ne donnez pas votre définition de la réalité...
quelle est la tienne JO?

_athéesouhaits
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6507
Date d'inscription : 22/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum