la solitude

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: la solitude

Message par Lila le Mar 22 Mar 2011 - 8:52

la solitude, c'est quoi ?

IMPOSSIBLE, à moins d'être sourd, aveugle, privé d'odorat et de sens du toucher.

Nous sommes entourés de vie, toute la surface de notre peau est en contact avec le monde, et même l'intérieur: air dans les poumons, émotions ... La plénitude du contact physique peut aussi se faire par ce biais là, même si la tendresse d'un être cher est précieuse. Il faut faire l'amour avec la Nature, se baigner de vent, s'étourdir de ses merveilles, caresser les plantes, plonger ses mains dans la terre, modeler de l'argile, faire corps avec la forêt dans laquelle on se promener seul, en silence, en essayant de ne pas déranger une brindille, se laisser remplir par le chant d'un merle.

On est aimé des moustiques (un amour très intéressé, bien sûr, mais lequel ne l'est pas?), du hérisson qui vient finir l'écuelle du chat, du jeune pigeon soigné qui vient se poser sur notre épaule, de la fleur qui s'ouvre sous nos yeux, de la salade qui pousse pour nous nourrir.

Il faut regarder ce qu'on a et s'en emplir, et non pas regarder ce qui nous manque, qui est un puit sans fond...


C'était la philosophie bon marché d'un beau matin de printemps Wink

Je vous souhaite une journée aussi radieuse que celle que le ciel nous accorde ici aujourd'hui !

Lila
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 6327
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 26/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: la solitude

Message par ElBilqîs le Mar 22 Mar 2011 - 9:22

Mais on peut être seul au milieu de la foule, comme le mendiant près de qui on passe en détournant les yeux; comme cette femme ployant sous le poids de ses courses mais que personne ne songe à aider; comme l'inconnu que l'on bouscule dans le métro sans même s'excuser (ça ne compte pas!)
La solitude, c'est souvent ce qui nous enferme parce que nous ne voulons pas faire l'effort d'aller vers les autres.
La solitude, c'est cette femme qui meurt chez elle sans que personne ne s'en aperçoive avant que l'odeur....
Mais pourquoi? Pourquoi sommes nous incapables de nous ouvrir aux autres? Est-ce parce que nos enfants/parents/amis/ voisins nous délaissent? ou parce que nous délaissons nos parents/enfants/amis/voisins?
Quoi qu'on dise, la solitude, ce n'est pas uni latéral.

Mais malheureusement, c'est devenu une des plaies de notre monde si égoïste.
avatar
ElBilqîs
Aka Peace & Love

Féminin Nombre de messages : 4073
Localisation : là haut dans les étoiles
Identité métaphysique : qu'importe
Humeur : douce et calme
Date d'inscription : 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: la solitude

Message par _L'Olivier le Mar 22 Mar 2011 - 9:51

ElBilqîs a écrit:Mais pourquoi? Pourquoi sommes nous incapables de nous ouvrir aux autres?
On cherche chez les autres ce qu'on ne trouve pas chez soi
Du coté de chez Soi ....
Regarder son nombril n'est pas non plus une solution.
Pour y arriver ... il faut apprendre à NE PAS PENSER.
Arrêter de se faire des idées, des arrière-pensées.
Accepter de ne pas être seul en soi.

L'Olivier

_L'Olivier
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 3005
Date d'inscription : 26/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: la solitude

Message par Geveil le Mar 22 Mar 2011 - 10:51

Lilla, tu confonds " non solitude" avec " plénitude".
Elbi, tu parles de l'isolement.
Quand tu dis, Olivier, qu'il faut accepter de ne pas être seul en soi, c'est exactement le contraire que je soutiens, il faut accepter d'être seul en soi.
La solitude dont je parle, est métaphysique. Relisez l'exemple que je donne d'un spectateur de cinéma.
Chacun est enfermé dans son corps et n'EST PAS l'autre, même s'il communique avec un autre, ce qu'il en reçoit est en lui, pas dans l'autre.
Mais peut-être n'êtes-vous pas prêts à recevoir ce concept, non par manque de neurones, mais parce qu'un certain travail ne s'est pas encore fait dans votre cerveau.
Si vous voulez, ce concept, quand on l'a accepté est celui qui me permet d'affirmer qu'il est impossible de démontrer logiquement que les autres sont vivants, et que de les considérer comme tels est un acte de foi.
Ceci dit, Lila, je t'approuve totalement, il vaut mieux s'emplir des beautés de la nature que se lamenter de n'être pas une chauve-souris.


Dernière édition par Gereve le Mar 22 Mar 2011 - 10:55, édité 1 fois
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: la solitude

Message par JO le Mar 22 Mar 2011 - 10:53

je dois avoir un systême nerveux spécial: il y a des images que je ne peux regarder, parceque j'ai mal . Je ne sais pas écraser un insecte sans ressentir ...un impact nerveux, physiquement désagréable .Et quand on me caresse, verbalement, ma peau se tend comme le cou du chat sous les doigts ...
Je ne sais pas ressentir ça sans monde extérieur mais commuté . Alors, c'est vrai , je ne me sens pas au cinéma, sauf que, au cinéma, on sent le coude, l'odeur, on voit les profils , on perçoit l'émotion : tout ce dehors est un dedans, et quand on pleure, c'est bien que le spectacle nous fait "tiers inclus".
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22439
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: la solitude

Message par JO le Mar 22 Mar 2011 - 10:57

voilà : Gerève, tu restes dans le binaire, les opposés complémentaires, sans passer au sentiment fusionnel du tiers englobant .
Dans un couple, on est deux mais les amis disent " on invite les UNtel", et, quand le couple se sépare, les amis en sont affectés, dans leur vie à eux .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22439
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: la solitude

Message par Geveil le Mar 22 Mar 2011 - 10:59

Bien sûr, JO, mais tout cela se passe en toi.

C'est très intéressant, cet échange, dont je suis convaincu qu'il se fait entre personnes vivantes, me montre à quel point mon concept est difficile à accepter.
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: la solitude

Message par JO le Mar 22 Mar 2011 - 11:07

et dans le binôme Gereve/Jo, il se passe quelque chose qui n'est plus seulement Gereve ou seulement Jo, mais un "nous" unique, même vécu par chacun séparément ... pourtant, la chaleur amicale passe et relie, voire lie .

Ce n'est pas le cinema, mon modèle de concept, c'est la cellule de Monte Christo : on est clos de murs aveugles, mais il y a des points de contact : les cinq sens. Comme les coups qu'on frappe à la cloison . Et, miracle, de l'autre côté, quelqu'un frappe à son tour ... et on apprend à SE parler ...
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22439
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: la solitude

Message par _L'Olivier le Mar 22 Mar 2011 - 11:10

Gereve a écrit:Quand tu dis, Olivier, qu'il faut accepter de ne pas être seul en soi, c'est exactement le contraire que je soutiens, il faut accepter d'être seul en soi.
Tu t'arrêtes à mi-chemin.
Oui, il faut accepter son unicité, sa solitude d'être.
Le Un dans le Tout ....
Après avoir accepté ta propre solitude, ton unicité.
Tu t'introspectes et là ... tu trouves tout au fond de toi ...
les autres ....
Le Tout dans le Un.
C'est mon cheminement, mes sensations, mon ressenti ...
Seul, je ne suis rien.
Ensemble, nous sommes Tout.
Gereve a écrit:me montre à quel point mon concept est difficile à accepter.
Oui, c'est un concept difficile a accepter.
Ce concept est juste.
Il faut que tu le complètes.
Fini le !

L'Olivier

_L'Olivier
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 3005
Date d'inscription : 26/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: la solitude

Message par Geveil le Mar 22 Mar 2011 - 11:14

Mais tu viens de le finir, l'Olivier. Rien à ajouter, si ce n'est que le UN n'est rien s'il ne se construit pas à partir du TOUT et donc qu'il doit être nécessairement créateur de mondes.
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: la solitude

Message par Babylon5 le Mar 22 Mar 2011 - 12:29

JO a écrit:

Je crois quand même que c'est la majorité qui s'abstient d'actes odieux .Et qui font attention aux autres . Dans les petites villes ou à la campagne davantage que dans les metropoles , mais la vie de quartier, ça existe .
Je ne crois pas, JO. Justement, j'ai revu le superbe film "la nuit du chasseur" hier. Ce film, qui est en fait une fable, montre comment les "gens bien" d'une petite ville, les bons chrétiens, amènent le mal dans la ville (le faux prophète), puis, quand il est démasqué, sont prêts à le lyncher comme des sauvages.


Tu es seul, mais non : tu ressens la solitude comme une fatalité de construction . Alors que la physique quantique démontre qu'on se tient tous, irrémédiablement et que l'Unus mondus" des alchimistes est LA réalité du monde .

Nous ne vivons pas psychologiquement dans le monde abstrait de la physique quantique. Même si tout se tient, nous sommes des individus et non des particules élémentaires. Psychiquement, nous nous construisons à travers et à cause de (ou grâce à) la solitude : cela s'appelle le stade du miroir je crois. On peut maintenant penser que "tout se tient" qu'il y a fondamentalement un "Unus Mundus", cela peut nous réconforter. Il n'en demeure pas moins que chaque conscience se ressent comme unique et est fort probablement unique (de même, chaque individu a son empreinte ADN...). Chaque être aspire forcément à l'Être et non au non-Être qui est TOUT, mais sans CONSCIENCE d 'Être.

Mais, je serais assez d'accord avec Tibouc : cette solitude, une fois bien comprise et admise, pourrait être vécue comme LE tremplin permettant d'aller ver l' AUTRE.
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: la solitude

Message par Geveil le Mar 22 Mar 2011 - 12:35

Babylon5 a écrit:Psychiquement, nous nous construisons à travers et à cause de (ou grâce à) la solitude : cela s'appelle le stade du miroir je crois. On peut maintenant penser que "tout se tient" qu'il y a fondamentalement un "Unus Mundus", cela peut nous réconforter. Il n'en demeure pas moins que chaque conscience se ressent comme unique et est fort probablement unique (de même, chaque individu a son empreinte ADN...). Chaque être aspire forcément à l'Être et non au non-Être qui est TOUT, mais sans CONSCIENCE d 'Être.

Mais, je serais assez d'accord avec Tibouc : cette solitude, une fois bien comprise et admise, pourrait être vécue comme LE tremplin permettant d'aller ver l' AUTRE.
Ben dis donc, BAb, tu m'époustoufles ! Ma solitude immanente en est comblée. merci
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: la solitude

Message par Opaline le Mar 22 Mar 2011 - 15:02

Je peux te contredire, Olivier ?
On cherche chez les autres ce qu'on ne trouve pas chez soi
oui mais pas seulement !
on peut y chercher aussi une approbation,
mais souvent, on apprend plus des autres, à notre dépend , parfois !

Regarder son nombril n'est pas non plus une solution.
Ce n'est surtout pas une fin !
C'est un moyen pour se comprendre pour se recentrer.
Si on en reste là, on a renoncé à la moitié de nous-même : notre relation à l'autre, d'égal à égal.

Pour y arriver ... il faut apprendre à NE PAS PENSER.
Il faut , en effet, rejeter certaines pensées qui ne sont pas de nous.
D'où l'impérieuse nécessité de nous connaître, celle de faire des choix éthiques et s'y tenir.

Arrêter de se faire des idées, des arrière-pensées.
Surtout quand elles sont contraires à nos valeurs, à notre expérience. C'est difficile !
Accepter de ne pas être seul en soi.
Accepter...refuser...a-t-on le choix ?

Opaline
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 3483
Date d'inscription : 01/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: la solitude

Message par JO le Mar 22 Mar 2011 - 15:26

Je est un autre. Tant pis pour le bois qui se trouve violon, et nargue aux inconscients, qui ergotent sur ce qu’ils ignorent tout à fait !

Rimbaud

Je me sens bois, comme la table, ou le chêne, ou le cercueil : les formes changent ... l'essence est la même
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22439
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: la solitude

Message par Geveil le Mar 22 Mar 2011 - 15:35

Voilà, l'essence est la même, donc unique et donc seule.
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: la solitude

Message par JO le Mar 22 Mar 2011 - 15:44

ouiii, mais elle comprend TOUT, donc toi, et moi . Qu'on ne se comprenne pas n'est pas grave , si on s'aime.L'amour, ça fait tenir ensemble, sans confusion .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22439
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: la solitude

Message par bernard1933 le Mar 22 Mar 2011 - 15:48

Je me retrouve un peu dans ce que dit gereve .
Personnellement, j' aime la solitude ; il
m' est arrivé de vivre seul et ça m' arrive encore . Un Capricorne introverti à qui on a appris dans son adolescence à " s' introvertir"
encore plus ? J' aime laisser libre cours à mes pensées, à mes réflexions , me promener seul avec mon épagneul ; lui ne m' interrompt pas
par des propos inutiles . Un vieil ours, peut-être, mais bien léché...
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: la solitude

Message par JO le Mar 22 Mar 2011 - 15:51

on peut être seul, aimer l'être et ne pas éprouver la solitude . J'ai besoin de l'amour des gens, pas de leur présence .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22439
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: la solitude

Message par Lila le Mar 22 Mar 2011 - 17:13

Gereve a écrit:Lilla, tu confonds " non solitude" avec " plénitude".(...)
Ceci dit, Lila, je t'approuve totalement, il vaut mieux s'emplir des beautés de la nature que se lamenter de n'être pas une chauve-souris.
quand on ressent un plénitude, une iter-relation avec tout ce qui vit, y compris les gens qu'on apprécie et ceux qu'on apprécie moins (ou pas), et y compris avec soi-même, le sentiment de solitude n'existe plus.

Plusieurs intervenants l'ont évoqué: ce sont les barrières que nous dressons entre nous et le reste du monde qui engendre ce sentiment artificiel et inutile de solitude.

J'ai beaucoup souffert de solitude sentimentale à une période de la vie, et c'est en soignant la cause profonde de ce sentiment que j'ai appris à évoluer dans le sens que je décris.
Il a fallu du temps, et évidemment je ne suis qu'au début du chemin, mais j'en sens déjà très fort les effets.

J'aime être seule, j'aime être en compagnie, les deux sont nécessaires, mais ce qui est indispensable, c'est se sentir bien dans ces deux circonstances.

Souvent, ceux qui ne supportent pas la solitude en fait ne se supportent pas eux même, ou ont peur de se retrouver face à des questions ou des angoisses, et c'est là dessus qu'il faut "travailler" Wink

Lila
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 6327
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 26/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: la solitude

Message par Geveil le Mar 22 Mar 2011 - 17:20

Lilla, je ne parle pas de sentiment de solitude, et de ce point du vue ton message est tout à fait convaincant; je te parle du concept de solitude immanente.
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: la solitude

Message par Lila le Mar 22 Mar 2011 - 17:25

oulalaaaaa la gaffe... heu, mais là je décroche !
Trop compliqué pour moi... Je vais chercher mon dico...

On se retrouve dans quelques semaines Wink

Lila
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 6327
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 26/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: la solitude

Message par Geveil le Mar 22 Mar 2011 - 17:32

Ce n'est pas compliqué, c'est difficile à accepter, affectivement parlé.
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: la solitude

Message par Lila le Mar 22 Mar 2011 - 17:36

Gereve a écrit:Ce n'est pas compliqué, c'est difficile à accepter, affectivement parlé.
heu.... je ne comprends pas dubitatif ça veut dire quoi "affectivement parlé" ? Et c'est quoi qui est difficile à accepter ?
Je disais seulement que j'allais cherche le dico, notamment pour "immanent", et les autres mots savants que je rencontrerai sans doute. Wink.

Lila
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 6327
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 26/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: la solitude

Message par Geveil le Mar 22 Mar 2011 - 17:42

Lila a écrit:
Gereve a écrit:Ce n'est pas compliqué, c'est difficile à accepter, affectivement parlé.
heu.... je ne comprends pas dubitatif ça veut dire quoi "affectivement parlé" ? Et c'est quoi qui est difficile à accepter ?
Je disais seulement que j'allais cherche le dico, notamment pour "immanent", et les autres mots savants que je rencontrerai sans doute. Wink.
Supprime le qualificatif " immanent" qui n'est d'ailleurs peut-être pas bien choisi. Dans le dico, je trouve ceci: qui réside dans le sujet agissant.

Affectivement difficile à accepter veut dire que lorsqu'on a bien assimilé ce concept, il nous met devant quelque chose d'angoissant.
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: la solitude

Message par Lila le Mar 22 Mar 2011 - 18:22

Gereve a écrit:Affectivement difficile à accepter veut dire que lorsqu'on a bien assimilé ce concept, il nous met devant quelque chose d'angoissant.
pette de rire
alors je ne vois vraiment pas pourquoi je ferai l'effort de comprendre: je ne suis pas maso rire Parce que si tu te trompes, tu te rends compte de ta responsabilité, de m'avoir fabriqué une angoisse alors que je vis sans (et je m'en porte très bien !)*

Ca ressemble à "se chatouiller pour se faire rire", ça !
Et puis tu t'étonnes d'être malheureux tire langue

Mais ce que je te demandais d'expliquer, c'est l'expression "affectivement parlé.", pas "Affectivement difficile à accepter" (ça, je comprends)



* ceci dit, tu as piqué ma curiosité, et rien que pour essayer de de détromper, j'essaierai quand même de comprendre ton truc-concept-immanent-angoissant pette de rire

Lila
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 6327
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 26/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum