Nuits de 2010

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une voix ténébreuse

Message par Cochonfucius le Lun 6 Déc 2010 - 14:19

En alignant des mots, mais sans les contrôler,
Un poète explorait sa mémoire abolie,
Et bientôt, devant lui, l'écran fut constellé
De notes de tristesse et de mélancolie.

Aucun de ses copains n'a pu le consoler
Dans son petit troquet, avenue d'Italie ;
Le vide règne dans son esprit désolé
Où la lourde amnésie au désespoir s'allie.

Ainsi pendant des nuits, son verbe tourne en rond,
Qui évoque tantôt Pénélope, la reine
Abandonnée longtemps, ou la pâle sirène.

Mais dans guère de temps, ses mots s'endormiront.
Un soir ils entreront au pays de Morphée
Où n'ira les reprendre aucun vaillant Orphée.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23581
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nuits de 2010

Message par Cochonfucius le Ven 24 Déc 2010 - 18:07


*




*
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23581
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Les trois petits constructeurs

Message par Cochonfucius le Jeu 13 Jan 2011 - 17:10

source : http://lutecium.org/stp/cochonfucius/3-c.html

* * *
Trois petits constructeurs ont un jour inventé
Trois machines par quoi ils montrent leur puissance.
C'est Caleçonfucius, le plus rempli de science,
Qui a fait la première, on ne peut l'imiter,

Mais j'ai soufflé dessus, et elle a éclaté.
Puis Pataponfucius, avec intelligence,
A construit à son tour un appareil immense.
J'ai soufflé de nouveau, il n'en est rien resté.

Alors, Démonfucius a fait un truc en pierre,
Et de souffler dessus ne le détruisait guère;
Donc, par la cheminée, j'entre comme je peux.

Ah, mais, je ne sais plus comment finit la fable;
Et ce trou de mémoire est vraiment regrettable,
La chute nous aurait, je crois, fait rire un peu.

avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23581
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nuits de 2010

Message par allégorie le Jeu 13 Jan 2011 - 23:19

C'est complètement débile tous ces liens, on se demande où est la fin...? C'est drôle, c'est épatant d'Ingéniosité !

allégorie
Maître du Relatif et de l'Absolu

Féminin Nombre de messages : 1036
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 05/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nuits de 2010

Message par Cochonfucius le Sam 15 Jan 2011 - 10:45

Dans le même genre:

http://lutecium.org/stp/cochonfucius/cascade.html

en hommage à Blaise Cendrars.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23581
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Une danseuse

Message par Cochonfucius le Mer 26 Jan 2011 - 11:44

Merci à Marie Sallantin pour l'illustration


* * *
Sous une lune bleue dansait une inconnue,
Elle était jeune et pâle, énigmatique et nue,
Le fleuve lui baignait à peine les mollets ;
Tout en la contemplant, mon esprit s'envolait.

On ne m'a jamais dit ce qu'elle est devenue,
Et je ne savais pas d'où elle était venue,
Comment elle vivait, ni ce qu'elle voulait.
Le fleuve sur ses pieds doucement s'écoulait.

Hélas, de ce grand livre il faut tourner les pages
En survolant de loin les plus charmants passages,
Et peu de temps après, il faut le refermer.

La lune reviendra sur ce fleuve paisible,
Et la danseuse aussi, mais plus imprévisible,
Notre esprit, de nouveau, en sera désarmé.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23581
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Un trésor

Message par Cochonfucius le Jeu 27 Jan 2011 - 11:19

Lorsqu'un sage transporte un morceau de diamant,
Il le tient enfermé dans une toile grise.
Muni de son trésor, il traverse à sa guise
La ville et le désert, sous le grand firmament.

Roi qui d'une bergère est devenu l'amant
Avec simplicité en berger se déguise
Et sur les hauts plateaux monte affronter la bise,
Gardant royale allure et fier tempérament.

Roi ni sage ne suis, mais simple bateleur,
En chemin n'ai trouvé nul objet de valeur
Et ne fus séducteur de vive pastourelle.

Dans la toile, je n'ai que de quoi grignoter
Avec quelques copains marchant à mes côtés ;
Et je souhaite à ma muse autant de bien pour elle.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23581
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum