Nuits de 2010

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Nuits de 2010

Message par ElBilqîs le Sam 14 Aoû 2010 - 12:03

Je crois que nous regardons la même chose, mais que nous le traduisons différemment!
la poésie érotique, j'ai du mal, je l'avoue!
Certaines choses demeurent pour moi de l'ordre du jardin secret!!
avatar
ElBilqîs
Aka Peace & Love

Féminin Nombre de messages : 4073
Localisation : là haut dans les étoiles
Identité métaphysique : qu'importe
Humeur : douce et calme
Date d'inscription : 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nuits de 2010

Message par Cochonfucius le Lun 30 Aoû 2010 - 10:54

Des choses que l'on fait mais qu'on n'ose pas dire,
Combien le souvenir en est tendre et puissant!
Je ne veux pas aller sur ce terrain glissant,
Et je garde pour moi mon meilleur et mon pire.

avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23626
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nuits de 2010

Message par Cochonfucius le Mer 1 Sep 2010 - 17:08

L'automne reviendra, et la longueur des nuits.
Si le printemps passé revivait dans mes rêves,
Même s'il n'y faisait qu'une apparition brève,
J'oublierais un instant qu'au loin il s'est enfui.

avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23626
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nuits de 2010

Message par Cochonfucius le Jeu 2 Sep 2010 - 11:09

Trois buveurs échangeant leurs récits de vacances
En ont fait un recueil de brèves de comptoir.
Un recueil ? pas vraiment, c'est plutôt un foutoir ;
Ici, les discours n'ont pas la moindre importance.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23626
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nuits de 2010

Message par Cochonfucius le Ven 3 Sep 2010 - 11:20

La rose dit adieu, ce jour, à l'hirondelle,
L'une va s'éloigner, l'autre va se faner.
Je lis dans mon jardin des textes surannés
Qui rendent pour un temps ma peine moins cruelle.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23626
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nuits de 2010

Message par JO le Ven 3 Sep 2010 - 11:38

C'est le temps des vendanges,où le fruit de la vigne
Tassé dans les pressoirs,va devenir du vin:
alchimie de l'alliance de l'homme et du divin .
Et les fils de Noe, veillent à rester dignes .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22400
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nuits de 2010

Message par ElBilqîs le Ven 3 Sep 2010 - 14:27


Un tout dernier adieu, juste pour parler d'elle
Le souvenir, lui, ne peut pas se faner
Lire pour oublier, pour se dédouaner
De ces amours qui furent à tes yeux si cruelles...
avatar
ElBilqîs
Aka Peace & Love

Féminin Nombre de messages : 4073
Localisation : là haut dans les étoiles
Identité métaphysique : qu'importe
Humeur : douce et calme
Date d'inscription : 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Notre amitié

Message par Cochonfucius le Sam 4 Sep 2010 - 16:01

Le prince apprivoisant son copain le renard
Se sent de plus en plus chez lui sur cette terre ;
Vague est le souvenir de la lointaine sphère
Où une fleur l'avait subjugué par son art.

Ainsi, quand notre vie prend un nouveau départ,
Ce qui venait avant, nous voudrions le taire ;
Mais fort heureusement, cela ne peut se faire :
Barbe-Bleue doit un jour ouvrir tous ses placards.

Merci à ce forum qui m'a permis de dire
En un sonnet par jour mon meilleur et mon pire,
Et d'avoir eu patience, et d'avoir eu pitié.

Le renard et le prince ont partagé leurs rêves,
Ce qui à leur douleur a pu mettre une trève ;
Merci à qui me lit avec cette amitié.

avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23626
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

S'il te plaît, dit le renard....

Message par ElBilqîs le Dim 5 Sep 2010 - 9:22

J'ai fréquenté la rose, et aussi le renard
Me sentant parfois loin de la planète terre,
Surtout quand je sentais le poids de l'atmosphère...
Faut-il toujours aimer dans les règles de l'art?

S'il faut des amours mortes accepter le départ,
Est-ce qu'il faut pleurer? Est-ce qu'il faut se taire?
L'un réagit ainsi, l'autre ne peut le faire.
Chacun range sa peine dans le fond d'un placard.

Ces mots que tu craignais, Curare a su les dire!
Les amis du forum t'ont préservé du pire.
Votre idylle était belle, on rêvait volontiers.

Renard, prince et rose n'ont pas brisé le rêve.
La vie n'est pas finie quand une histoire s'achève.
Accepte les sourires des rêveurs du quartier...
avatar
ElBilqîs
Aka Peace & Love

Féminin Nombre de messages : 4073
Localisation : là haut dans les étoiles
Identité métaphysique : qu'importe
Humeur : douce et calme
Date d'inscription : 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nuits de 2010

Message par Cochonfucius le Mar 7 Sep 2010 - 17:13

Je ne sais pas vraiment si je suis un renard,
Je sais que j'aime bien quelqu'un sur cette Terre :
La princesse qui a changé mon atmosphère,
Et qui m'a réappris les secrets de mon art.

Et si je meurs bientôt, préparons ce départ,
De ce qui nous détruit ne faisons nul mystère.
Une fois qu'on est mort, on n'a plus à s'en faire,
On ne craint plus d'aller au loin sur un brancard.

Ma princesse est pour moi ce que je ne sais dire,
Et le son de sa voix m'a préservé du pire.
Mais d'être un amoureux je ne fais mon métier.

Prince, rose et renard n'ont pas le même rêve,
Et le sang d'un serpent n'est pas la verte sève.
Ces quatre cents sonnets, quel effrayant chantier...








avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23626
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nuits de 2010

Message par Curare- le Mar 7 Sep 2010 - 20:07

Tanka- pour lui - 15 mai 2010-

Redouter les jours,
Les semaines et puis les mois :

L'attente de la mort;

Redouter de cet émoi
Juste la fin immortelle...

(400 sonnets pour édifier 1 légende sur 1 désir ...illicite ?)

Curare-
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 479
Localisation : --
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 16/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nuits de 2010

Message par JO le Mer 8 Sep 2010 - 7:15

Peut-être Furetière voyait-il double… Dans son classement pour dictionnaire, on lit : étourneau, « oiseau qu’on nourrit en cage et auquel on peut apprendre à parler », puis sansonnet, « oiseau qui siffle ». Le même oiseau, en fait ! Entendez-vous en ce moment les bavardages incessants de ces grappes d’étourdis quittant d’un seul coup une cime d’arbre pour en rejoindre à toutes plumes une autre ? Comme une répétition de la migration vers les ciels plus doux (tiens, c’est donc que la planète ne se réchauffe pas tant que ça ?).

(La langue sauce piquante )
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22400
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nuits de 2010

Message par Curare- le Mer 8 Sep 2010 - 7:50

Rédigé par : vergatus erectus | le 27-11-2005|
Voici des vers holorimes de Daniel Marmié où il est question de sansonnet
(http://www.fatrazie.com/Holo%20Marmie.htm).

Des vers holorimes sont des vers qui ne riment pas seulement par la finale mais par le vers tout entier.

Des noues, étourdissait la tendre aube et sonnait
Loriot réveillant, tôt matines, des rives
D’où bleus perçaient tes cris, doux bleu-vert sansonnet.

Dénouer, tour d’icelle attendre ô bessonne et
Lors, y aurai, veillant aux mâtines dérives,
Double, pair, cet écrit double versant : Sonnet !

Holorime je ne connaissais pas tiens ..
c'est 1 belle journée qui commence ..
Bonjour ma Jo-

Curare-
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 479
Localisation : --
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 16/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nuits de 2010

Message par JO le Mer 8 Sep 2010 - 8:00

Bonjour, ma tourterelle,
répond la caille des prés,
imaginant la toute belle,
bien que jamais vue de tout près . copains
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22400
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nuits de 2010

Message par Curare- le Mer 8 Sep 2010 - 8:26

Je mettrais 1 photo en ligne ..bientôt-
pour toi ma Jo-

Curare-
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 479
Localisation : --
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 16/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nuits de 2010

Message par Cochonfucius le Mer 8 Sep 2010 - 11:29

Une photo? Tiens, bonne idée...



avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23626
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nuits de 2010

Message par Cochonfucius le Mer 8 Sep 2010 - 17:41

Sur la photo: un "banc de sardines" au jardin du prieuré de Souvigny, dans l'Allier, près de Moulins.

D'autres bancs:

http://www.2a2b.fr/html/bancs_poemes2/index.html


avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23626
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

La gravitation quantique

Message par Cochonfucius le Lun 18 Oct 2010 - 13:12

Le concombre masqué vole à bord d'une enclume
Pour aller récolter la pomme d'arc-en-ciel.
Fort de cette mission (qui n'a rien d'officiel)
Il recrute un chou-rave et plein d'autres légumes.

Noire comme l'enfer soit l'encre de ma plume
Pour narrer du héros les exploits démentiels !
L'arc-en-ciel, béni par un sort providentiel,
Portait un fruit cent fois plus gros que de coutume.

Lorsqu'il eut embarqué la pomme gigantesque,
Le concombre sourit, car sa mission est presque
Accomplie, le butin est presque acheminé.

Mais dans un grand virage, il dérape, il capote,
L'enclume en marmelade et la pomme en compote
Sur Newton que Gotlib venait de dessiner.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23626
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nuits de 2010

Message par Cochonfucius le Lun 18 Oct 2010 - 17:01

avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23626
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Habitants du cosmos

Message par Cochonfucius le Jeu 28 Oct 2010 - 11:42

Quand nous allons disant que nous sommes au monde,
Le monde est-il à nous, par réciprocité?
Sommes-nous possesseurs de cette immensité?
L'horizon toujours fuit devant nos coups de sonde.

Pourtant vibrent nos corps des vibrations profondes
Que semble à chaque instant le monde susciter.
Cela nous donne-t-il en lui droit de cité
Comme nous l'a donné notre planète ronde?

D'aucune galaxie ne sommes empereurs,
Mais elles sont pour nous un décor enchanteur
Où notre oeil effectue des incursions furtives.

De poésie non plus ne sommes souverains,
Pour nos ébattements c'est tout juste un terrain;
Heureux quand nous chantons nos rimes fugitives.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23626
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Une remembrance

Message par Cochonfucius le Sam 13 Nov 2010 - 11:27

Du pays de mémoire un chant m'est parvenu
Qui date de ce temps où je courais ma chance
En allant t'admirer, à ta porte, en silence,
Mon âme était brûlante et mon coeur était nu.

D'où vient que de cet air je me suis souvenu?
La mémoire a parfois d'étranges turbulences
Et l'esprit au travers des temps anciens s'élance
Dont il n'était, pour vrai, pas même revenu.

Moi qui ne sais trancher entre veilles et songes
Car chacun de ces deux dans l'autre se prolonge,
Chacun des deux reprend de l'autre les tracas,

Jusqu'ici ma vie n'a pas été tragédie
Mais plutôt un pastiche ou une parodie,
Du jour de ma naissance au jour de mon trépas.

avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23626
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nuits de 2010

Message par Geveil le Sam 13 Nov 2010 - 13:00

Pas mal, juste ce ver qu'il faudrait reprendre, il compte seize pieds
Cochonfucius a écrit:
Jusqu'ici ma vie n'a pas été tragédie
Je cherche l'auteur d'un poème où Dieu porte les morts à ses narines pour se délecter de leur odeur.
De quel poème s'agit-il, de qui, Rimbaud, Verlaine, Baudelaire, Mallarmé ?
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nuits de 2010

Message par Curare- le Sam 13 Nov 2010 - 13:14

Jus/qu'i/ci/ma/vie/n'a ==> 6
pas/é/té/tra/gé/die/ ==> 6

Comment vous comptez Gereve ?

Curare-
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 479
Localisation : --
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 16/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nuits de 2010

Message par Cochonfucius le Sam 13 Nov 2010 - 16:10

le "e" final de vie pourrait compter un pied ===style occitan-provençal, pas le mien, mais Brassens :

(...) risquer sa vi-e
Pour offrir un myosotis à une fill-e



avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23626
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nuits de 2010

Message par Geveil le Dim 14 Nov 2010 - 11:18

Curare- a écrit:Jus/qu'i/ci/ma/vie/n'a ==> 6
pas/é/té/tra/gé/die/ ==> 6

Comment vous comptez Gereve ?
Oui, j'avais mal lu.

Et la réponse à ma question ?
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum