Sondage : Expérience méditative...

Page 1 sur 19 1, 2, 3 ... 10 ... 19  Suivant

Aller en bas

Sondage : Expérience méditative...

Message par bferrand le Ven 22 Jan 2010 - 1:57

Cela fait déjà quelques années que je médite quotidiennement. Cela, en plus d'une attitude de constante remise en question et d'introspection, a finit par modifier de façon très sensible le contenu de ma vie quotidienne et m'a aussi valu quelques expériences ponctuelles assez marquantes. J'aimerais donc partager, avec ceux d'entre vous qui s'adonnent à cette pratique, leurs conclusions et expériences.

Le fil serait le suivant :
-Pourquoi avez-vous commencé à méditer ou à vous interroger sur le côté spirituel de l'existence ?
-Comment, quand, et où pratiquez-vous?
-Selon vous, quel a été l'impact de votre pratique méditative sur votre vie quotidienne (intérieure et extérieure)?
-Avez vous déjà vécu des expériences méditatives/spirituelles marquantes ?
-Quelles conclusions personnelles en tirez vous sur la nature de votre conscience en général ? Est-ce en adéquation avec la littérature que vous avez du lire sur le sujet ?
etc.

Voilà, à vos claviers !

bferrand
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 225
Localisation : Rouen
Identité métaphysique : quelle importance ?
Humeur : tempérée
Date d'inscription : 12/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sondage : Expérience méditative...

Message par Invité le Ven 22 Jan 2010 - 2:17

Ben, moi, ça fait plusieurs années aussi, quand j'ai commencé le Raja Yoga, le hatha ne me suffisant plus!
Cela a changé beaucoup de choses dans ma vie! Beaucoup de mes proches n'ont pas apprécié mon changement d'attitude ( je n'étais plus "exclusivement " à leur service)... il y en a même un qui s'est renseigné pour savoir si je n'étais pas entrée dans une secte!
personnellement, j'ai appris essentiellement à prendre du recul. À faire le vide en moi, et à ne (presque) plus m'énerver.
Je médite surtout en groupe, pendant les cours de yoga, mais il m'arrive de le faire seule (sauf que je suis souvent dérangée par le téléphone ou une visite inattendue... la maison est un vrai moulin!)

Les séances de méditations m'apportent calme et paix essentiellement. Et d'autres choses plus intimes, difficiles à expliciter.

Bizarrement, je crois que la principale chose que j'en tire, c'est que je n'ai pas peur de la mort. (peur de la souffrance, si, bien sûr! D'autant que je suis plutôt douillette). Mais j'ai appris aussi à maîtriser mon obsession de la douleur. C'est à dire que ce n'est pas que la douleur disparaît, mais elle s'estompe quand je me concentre.

La lecture d'Aurobindo et de quelques maîtres, et aussi de nombreux livres sur les "sagesses" amérindiennes entre autres, m'apportent aide et réconfort.
les livres dits de "méditation" pas plus que ça!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sondage : Expérience méditative...

Message par Invité le Ven 22 Jan 2010 - 6:54

-Pourquoi avez-vous commencé à méditer ou à vous interroger sur le côté spirituel de l'existence ?c'est venu naturellement, je ne pourrais plus dire les raisons: il y a 30 ans... Je n'ai jamais beaucoup médité (on parle de la méditation assise), sauf pendant un an, une heure par jour
-Comment, quand, et où pratiquez-vous?toujours avec d'autres personnes: je n'ai pas la volonté de le faire chez moi, c'est une des raisons pour lesquelles j'ai arrêté, mais j'espère recommencer, en commençant par 10 minutes par jour.
-Selon vous, quel a été l'impact de votre pratique méditative sur votre vie quotidienne (intérieure et extérieure)je ne pourrais pas isoler l'impact de la méditation seul: c'est plutôt toute ma vie qui a progressivement changé: ma façon de voir les choses, d'agir, de réfléchir. Le plus grand impact est certainement un détachement des émotions, une meilleure gestion de celles ci. Détacher ne signifie pas "diminuer", mais ne plus s'y identifier et réduire leur importance relative.
-Avez vous déjà vécu des expériences méditatives/spirituelles marquantes ?non, sauf une fois, ou je pense avoir atteint l'état de méditation, pendant deux heures: une sorte de grand calme, de lucidité, des perceptions accrues mais rien d'extraordinaire (pas de vision, d'illumination,...).
Je dois aussi parler de l'autre raison qui m'a fait arrêté, il y a une quinzaine d'année: je méditais mal et j'ai obtenu le résultat inverse que le résultat souhaité: mes émotions négatives s'amplifiaient, je devenais hyper sensible, mon ego était renforcé. C'est pour cela que je me suis inscrite à des sessions de formation, et qu'au quotidien, j'essaie plutôt de "réaliser le calme dans l'action" plutôt que "d'arrêter l'action pour me calmer."
-Quelles conclusions personnelles en tirez vous sur la nature de votre conscience en général ? Est-ce en adéquation avec la littérature que vous avez du lire sur le sujet ?oui, tout à fait

Merci pour ce fil intéressant, j'y reviendrai Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sondage : Expérience méditative...

Message par domi92 le Mar 26 Jan 2010 - 11:18

-Comment, quand, et où pratiquez-vous?
Je médite depuis très longtemps, 2 fois par jour, chez moi, j'ai fait aussi dans le passé des retraites collectives de méditation intensive.
-Selon vous, quel a été l'impact de votre pratique méditative sur votre vie quotidienne (intérieure et extérieure)?
Ma méditation s'inscrit dans une perspective bouddhiste de libération des conditionnements, et d'accès à d'autres niveaux de conscience.
Cela m'a beaucoup appris sur le fonctionnement du mental, sur la difficulté de se concentrer, de rester dans le présent, ainsi que sur l'attachement aux stimulations sensorielles.
-Avez vous déjà vécu des expériences méditatives/spirituelles marquantes ?
oui, mais ce n'est pas possible d'en parler
[/i]Est-ce en adéquation avec la littérature que vous avez du lire sur le sujet ?
oui, tout à fait.
avatar
domi92
Sorti de l'oeuf

Féminin Nombre de messages : 36
Localisation : hauts de seine
Identité métaphysique : bouddhiste
Humeur : méditative
Date d'inscription : 23/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sondage : Expérience méditative...

Message par bferrand le Mar 26 Jan 2010 - 17:06

-Pourquoi avez-vous commencé à méditer ou à vous interroger sur le côté spirituel de l'existence ?

Tout cela est venu d'une intuition, d'abord floue et diffuse, puis croissante, que ma vie était une sorte de rêve, dont j'allais finir tôt ou tard par m'éveiller. La sensation d'être dans un film ou rien, y compris moi-même, n'est, à proprement parler, réel. Je me suis d'abord orienté vers la science, la philosophie et la psychologie avec l'espoir de comprendre un peu mieux "le réel" et ses fondements. J'ai toujours été opposé à toute forme de croyance niaisement béate, je préfère savoir que je ne sais pas, plutôt que croire que je sais. Puis je suis tombé par hasard sur le livre "conversations avec dieu" de Neal Donald Walsch, qui m'a fait découvrir le concept d'unité, de transcendance/immanence de la conscience.
Bien sûr, comme pour tout livre à ce sujet, il faut en prendre et en laisser, mais ça a été un véritable choc tellement tout cela me semblait évident et logique. Je me suis par la suite orienté vers l'orient qui dispose d'un point de vue plus élaboré sur la question (yoga et zen principalement, pour leur côté épuré des dogmes)

-Comment, quand, et où pratiquez-vous?

Presque tous les jours, seul dans ma chambre, en zazen ou allongé, pendant une heure avant de m'endormir, depuis environ 4 ans.

-Selon vous, quel a été l'impact de votre pratique méditative sur votre vie quotidienne (intérieure et extérieure)?

Comme dit leela, difficile d'isoler l'effet de la méditation seule, cela relève plus d'une attitude générale. En tout cas ce que je constate, c'est une diminution de mes attentes en général, un lâcher prise global. Je ne considère plus ma personnalité que comme un phénomène superficiel, je prend du recul sur mes propres pensées, et une certaine forme de vigilance silencieuse et détachée s'installe. Je tombe moins malade. L'urgence d'obtenir des réponses à certaines questions disparait. Je n'ai plus autant besoin des autres pour me sentir bien, et je me fatigue moins à essayer de répondre aux exigence de mon entourage, à leur besoin d'attention. Au début l'état de méditation était quelque-chose que j'essayais vainement d'atteindre par l'effort, soit par fuite, soit par sacralisation excessive, mais je suis en train de comprendre que cela aussi était une projection du mental. Finalement, cet état s'installe de lui-même quand il n'y a plus rien à atteindre.

-Avez vous déjà vécu des expériences méditatives/spirituelles marquantes ?

Oui, plusieurs fois. C'est très difficile à décrire mais je vais essayer. Quand la méditation est particulièrement profonde, il m'arrive parfois de faire l'expérience d'un état de conscience très vaste et sans objet, les notions de "celui qui observe" et de "ce qui est observé" perdent leur sens, ainsi que celle de temps. Ceci est accompagné d'une intense émotion que je qualifierais d'amour/gratitude, et de sensations physiques faisant penser à une intense "circulation" de chaleur/émotion/frisson, c'est comme si le ressenti physique "d'être moi" se diffusait dans l'environnement ambiant. Une fois, dans cet état, j'ai ressentit une sorte de chute soudaine (exactement comme celle qui arrive de temps en temps la nuit et qui nous fait nous réveiller en sursaut, sauf que là j'étais tout à fait lucide) accompagnée d'un flash de lumière blanche, et de la sensation, l'espace d'une seconde, qu'il n'y avait rien à comprendre, que tout était là. C'était tellement impressionnant que j'ai eu une trouille monstre, ce qui a arrêté net le truc. Cela ne s'est pas reproduit depuis.

Est-ce en adéquation avec la littérature que vous avez du lire sur le sujet ?

Dans les grande lignes, oui, surtout en ce qui concerne le fonctionnement du mental, de la personnalité qui agrippe, se projette, et accumule pour se sentir exister, alors que ça n'est qu'un concept sans fondement... Et un très fort indice en faveur du fait que la conscience est absolue. (à noter que c'est aussi ce que m'ont amené à penser certains faits scientifiques, mais bien sûr, cela n'engage que moi)

bferrand
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 225
Localisation : Rouen
Identité métaphysique : quelle importance ?
Humeur : tempérée
Date d'inscription : 12/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sondage : Expérience méditative...

Message par bferrand le Mer 27 Jan 2010 - 0:14

Myrrha, tu conseilles quoi comme lecture sur la spiritualité amérindienne ? Ces peuples m'ont toujours fascinés par leur calme et leur authenticité... J'aimerais beaucoup en savoir plus sur leur façon de voir les choses. Je vois aussi que tu aimes Aurobindo, la Baghavad-Gîtâ commentée par lui, c'est tout simplement génial. As-tu lu "la vie divine" ? J'aurais aimé me le procurer mais il ne semble plus être édité, et on ne le trouve pas à des prix que mon budget trouve raisonnable... Crying or Very sad

bferrand
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 225
Localisation : Rouen
Identité métaphysique : quelle importance ?
Humeur : tempérée
Date d'inscription : 12/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sondage : Expérience méditative...

Message par _pandore le Mer 27 Jan 2010 - 7:18

bferrand,premièrement vous n'êtes pas assez explicite sur la méditation que vous pratiquez.
quelle livres avez vous lu au juste??

de plus je ne connais pas de méditation qui amènent une constante remise en question personnelle et une introspection sans fin.

pour moi il est très mal sain pour la psyché de vivre de cette manière et dans cette état quotidiennement.

vous savez le lavage de cerveau ,on peu très bien se l'infliger à soi-même et la psyché peut très facilement basculer vers une nouvelle structuration identitaire.

le cerveau état très facilement malléable ,nY plus n'y moins vous deviendrez cette autre individu auquel vous aspirez tant à devenir.

des délires spirituelle vous aurez et en avancant davantage et en vous poussant un peu plus loin et toujours plus haut vous obtiendrez une belle crise psychotique mystique; avec un dédoublement de la personnalité.

il est reconnu que les personnes ayants des difficultés exitentielles; divorces,échecs professionnelles,manques d'argent,maladies graves,dépressions ,fragilités d'ordres psychique,sont plus en clin vers la spiritualité,groupes religieux,les sectes,le mouvement ésotérique,sorcellerie;les covents, etc...

loin de moi de vouloir interférer dans votre situation mais pendant que vous perdez de grande journée à vous jouer dans la tête votre vie s'égraines et ce temps ne reviendra pas!

pour moi le hic dans votre fabuleuse méditation
ainsi que dans votre instrospection personnelle, aurait du vous amenez à vous accepter tel que vous êtes avec vos forces et faiblesse.

elle aurait du vous amener vers vous et non pas vers cette fausse identification ou personne que votre esprit désir ou aspire à devenir.

bientôt vous serez peut-être le christ ,qui c'est ! donc soyez prudent envers vous-même ....

peut-être ,je le dis en toute bonne foi,serait-il temps pour vous de cessez ces choses et le jouage enfantile de la méditation et de poser une nouvelle pierre à votre édifice avant que le château ne s'écroule;car les délires mystiques -psychoses spirituelles existent malheureusement.

la vie vous appelles et ce tel que vous étiez.... avant...vous étiez parfait...et dieu vous a crée exactement tel qu'il vous voulait.

mon avis un ménage s'impose...mais comme j'aime bien le dire ;euh! qu'est-ce que j'en sais!!!!
pandore

_pandore
EXCLUE DU FORUM

Féminin Nombre de messages : 2182
Localisation : Québec
Identité métaphysique : Femme
Humeur : Simple
Date d'inscription : 23/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sondage : Expérience méditative...

Message par Invité le Mer 27 Jan 2010 - 9:06

mais comme j'aime bien le dire ;euh! qu'est-ce que j'en sais!!!!


Blague dans le coin, tes arguments seraient valables si tu parlais de fuir le quotidien en se réfugiant dans un monde parallèle, fait de rêves et illusions, mais si tu lis bien les témoignages, tu verras que c'est le contraire qui se produit: on a les pieds de plus en plus ancrés dans la terre, on apprend à mieux se connaître, à distinguer les émotions perturbatrices qui nous empêchent de fonctionner et à les corriger...

Tu as raison d'attirer l'attention sur les risques d'une méditation dans un mouvemetn sectaire dangereux, mais si tu ne fais pas la distinction entre le moyen (la méditation) et l'objectif (secte ou développement personnel), alors tu peux aussi éliminer la relaxation, la psychothérapie, qui sont aussi utilisées dans les sectes !

Faut pas tout mélanger, Pandore.

Donc, comme tu le dis très bien, il te manque quelques notions élémentaires sur ce sujet: il est probable que tu as été traumatisée par une mauvaise expérience (ou de mauvaises informations) et que tu as tendance à généraliser. Wink


Dernière édition par leela le Mer 27 Jan 2010 - 9:34, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sondage : Expérience méditative...

Message par JO le Mer 27 Jan 2010 - 9:32

La mort de mon père ( promets-moi de chercher" m'a-t-il dit , en mourant),puis le veuvage, à 52 ans, m'ont mis le nez sur la réalité de la mort et la futilité d'une existence bornée au quotidien, même chargé intellectuellement : je lisais beaucoup, depuis toujours . J'ai étudié l'astrologie, versé dans le new age, un temps, sans y perdre le sens commun, puisque j'en suis sortie , enrichie mais pas enchainée .Après, je me suis mise au yoga : révélation de l'impact de la discipline corporelle sur le mental . J'ai médité, en groupe .J'y ai pris goût et retrouvé le plaisir du travail spirituel en groupe . J'ai enchainé les stages, les formations, diverses : l'orientalisme, un temps ( Sahaj Marg), méditation intensive et prolongée . On devient accro: j'ai, depuis, pris l'habitude de méditer chaque matin , mais c'est réduit, désormais à quinze ou vingt minutes, parfois moins . On finit par acquérir une "facilité méditative" qui devient permanente ou presque : on est "relié" et ça suffit , non ?
Après un troisième deuil, cruel, j'ai eu "la voix", qui intervient , mais rarement, dans le silence méditatif ou en rêve . C'est bref, sans concession affective, directif, mais ça éclaire la route . J'ai essayé , en écriture intuitive, de savoir d'où "ça" venait, mais sans obtenir la réponse .
Bien sûr, que ça change la vie, ça calme, la peur de la mort disparait ( je reste douillette, moi aussi !!). Mais surtout, on n'est plus jamais dans la solitude, l'abandon ...
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22717
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sondage : Expérience méditative...

Message par bferrand le Mer 27 Jan 2010 - 16:18

Réponse à pandore :

Merci de vous soucier de ma santé mentale, mais je vous rassure, hormis une légère introversion, qui tend à s'estomper avec le temps et la lucidité, je ne souffre d'aucun trouble de la personnalité (certes, mon détachement fait de moi quelqu'un d'atypique et d'incompréhensible aux yeux des autres, mais ça n'est pas de mon ressort). En comparaison avec mon entourage, je suis même quelqu'un d'assez stable psychologiquement. Je n'adhère à aucune école religieuse ou spirituelle. Je brasse l'info, j'observe et je me fais ma propre loi, selon ma propre intelligence, en connaissance de cause.

Quelle méditation je pratique ? Tout simplement celle qui consiste à ouvrir pleinement l'attention, sans objet particulier, à faire éclore une tranquille lucidité, laissant ainsi se calmer les incessantes divagations et identifications du mental, qui, je suis maintenant contraint de le reconnaitre, sont la source de toute frustration. Cela peut se faire aussi bien dans l'immobilité du corps, que dans le feu de l'action.

L'attitude de remise en question et d'introspection n'a pas réellement été provoquée par la pratique méditative, elle était là bien avant... Pour moi cette attitude relève du simple bon-sens : Si je veux être en paix, il faut d'abord que je comprenne les mécanismes qui, en moi, troublent cette paix. Et loin de moi l'idée de me transformer en une espèce de surhomme en formatant par la force ce que je suis, vers un hypothétique état plus souhaitable (grossière erreur, cela ne serait que fuite du présent par idéalisation du futur). L'idée est plutôt de comprendre que je suis DEJA formaté, et que ce sont précisément ces formats de pensée et d'action préconçues qui troublent toute possibilité de paix, toute possibilité de vivre le présent tel qu'il se présente, sans jugement.

Le but de la méditation n'est pas de modifier ma personnalité, ou de m'identifier de façon aveugle à quelque chose que je ne suis pas, parce que je ne m'accepte pas tel que je suis. Je n'ai aucunement honte de mes faiblesses, elles s'inscrivent dans la marche normale de l'évolution. Mais maintenant j'en comprend mieux l'origine... Et c'est justement dans le processus mental de structuration identitaire. Vous me dites d'accepter ma personnalité telle qu'elle est, mais "ma personnalité" n'est qu'une idée figée que mon mental se fait sur ce qui est, une collection de schémas de pensée et d'action, figés dans la mémoire. Or ce que je suis réellement est irrémédiablement dynamique. Accepter "ma personnalité" reviendrait à coller une étiquette sur quelque chose qu'aucune étiquette ne peut décrire...

Qu'est-ce que je suis ? Voilà toute la question ! Je suis ce qu'il reste quand toute croyance à mon propre sujet s'évanouit... et cet état est précisément l'état de méditation. Cela révèle le vide qui est à la source de la perception du moi. Un vide qui n'a rien d'un néant, car il me reconnecte à la source de la joie. Vide que bien des gens refusent et essayent de combler par l'accumulation d'expériences, d'opinions, et de croyances, par l'addiction, le profit, le pouvoir, la ponction émotionnelle, l'admiration de l'autre... soubresauts futiles pour se sentir exister, et fuir un sentiment profond d'insécurité lié à la marche inexorable du temps... alors qu'il serait si simple d'accepter une bonne fois pour toute que ce vide EST nous, et que rien ne pourra jamais le remplir (quel besoin d'ailleurs ?).

Bien sûr, une foule de gens vivent leur vie sans se poser ce genre de questions... "C'est comme ça"... libre à eux. N'empêche que leur fonctionnement fait plus penser à celui d'automates névrosés, qu'a celui de personnes réellement libres et épanouies. Pourquoi, selon-vous, tant de gens s'empressent-ils d'acheter des voitures -boites à conserve- hors de prix, d'adhérer tête dans le guidon à telle ou telle institution politique ou religieuse, de se "donner un air" en société, d'élever des enfants dans la démarche de perpétuation de leur propre schémas, de juger l'autre négativement dés qu'il s'écarte des conceptions de "ce qui doit être", etc : L'identification, la projection, la peur de la dissolution du moi.

Le ménage que vous me conseillez, voyez-vous, je suis précisément en train de le faire, en cessant de croire être ce que je ne suis pas... à savoir "mon petit moi". Accepter ce que je pense être est une chose, être lucide sur ce que je suis réellement en est une autre... Et c'est au prix de la lucidité que je deviens libre.

Et fort heureusement, cette compréhension n'est pas une compréhension du mental, une identification de plus, une constante prise de tête. Elle vient du fond des tripes, et permet, chaque jours un peu plus, de vivre dans un réel lâcher-prise, dans une joyeuse et dynamique disponibilité.

Peut-être devriez vous essayer...

bferrand
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 225
Localisation : Rouen
Identité métaphysique : quelle importance ?
Humeur : tempérée
Date d'inscription : 12/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sondage : Expérience méditative...

Message par Thierry le Mer 27 Jan 2010 - 17:27

Pour ma part je marche en montagne. C'est étonnant de voir avec quelle facilité les semelles écrasent les pensées.
avatar
Thierry
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 751
Localisation : Savoie
Identité métaphysique : celle qui vous plaira
Humeur : celle qui me convient
Date d'inscription : 03/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sondage : Expérience méditative...

Message par _pandore le Mer 27 Jan 2010 - 17:52

Qu'est-ce que je suis ? Voilà toute la question ! Je suis ce qu'il reste quand toute croyance à mon propre sujet s'évanouit...

mais les croyances à votre propre sujet faits justement de vous un homme comme toutes les autres personnes sur cette terre et non vous n'avez rien de spécial ,n'y de particulier et vous n'êtes pas d'une race supérieur méditation ou pas ;espace ou vide sidéral...

et cet état est précisément l'état de méditation. Cela révèle le vide qui est à la source de la perception du moi.

bon parlons de votre vide ;si vous étiez vide vous ne penseriez pas,vous n'écririez pas ,vous ne travailleriez pas,car vous n'existeriez tout simplement pas ,le vide messieur est exant de toute vie,toute pensées etc...

à qui donc en ce moment précis je m'addresse,je vous le demande??

Un vide qui n'a rien d'un néant, car il me reconnecte à la source de la joie.

ne voyez vous pas votre fourvoyment ;votre esprit est attiré vers un leurre que votre esprit vous à subjuger.

la joie de l'esprit n'est certainement pas un état latent de vide exulté.la joie découle de l'acteur qui lui est le mettre d'oeuvre de toutes ces expériences agréables ,relations,goûts ,amour etc...est en çela la vie est à milles lieux d'un état de vide.

de suite l'erreur et de croire qu'un petit moi et un grand moi existe au tréfond de votre esprit;car il n'y a que vous et rien d'autre.

la vie n'a que faire de ces chimères-fadaises méditative.elle ce joue bien de celui qui ce pert en chemin,la vie continue et avance avec ou sans vous...

et il est clair que le labyrinte de la psyché peux conduire n'importe qui vers la folie.

il faut a un moment donné lâché sa psyché pour le comprendre et vivre sa vie.

des années et des années de pratiques méditatives ne révèle pour moi qu'une longue agonie de son être.

être lucide sur ce que je suis réellement en est une autre..

voilà pourquoi certains maîtres spirituelle battent leurs élèves;car les voyants se perdrent vers un chemin nuisible ils préfères les battres et de là ils retournent à leurs vies.

je préfère le caractère de l'homme que la sagesse du vide au moins à ce niveau je découvre émerveillé la beauté et la laideur de cet individu unique.

mais comme j'aime bien dire ;euh! qu'est-ce que j'en sais???



ange pandore

_pandore
EXCLUE DU FORUM

Féminin Nombre de messages : 2182
Localisation : Québec
Identité métaphysique : Femme
Humeur : Simple
Date d'inscription : 23/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

pandore dit

Message par _pandore le Mer 27 Jan 2010 - 17:57

tout a fait d'accord avec toi ,rien de mieux pour le ciboulot!

Thierry a écrit:Pour ma part je marche en montagne. C'est étonnant de voir avec quelle facilité les semelles écrasent les pensées.

_pandore
EXCLUE DU FORUM

Féminin Nombre de messages : 2182
Localisation : Québec
Identité métaphysique : Femme
Humeur : Simple
Date d'inscription : 23/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sondage : Expérience méditative...

Message par Opaline le Ven 29 Jan 2010 - 0:16

BFERRAND : Une fois, dans cet état, j'ai ressentit une sorte de chute soudaine (exactement comme celle qui arrive de temps en temps la nuit et qui nous fait nous réveiller en sursaut, sauf que là j'étais tout à fait lucide) accompagnée d'un flash de lumière blanche, et de la sensation, l'espace d'une seconde, qu'il n'y avait rien à comprendre, que tout était là. C'était tellement impressionnant que j'ai eu une trouille monstre, ce qui a arrêté net le truc. Cela ne s'est pas reproduit depuis.

Attention ! s'il n'est pas possible de reproduire l'expérience , c'est qu'elle ne vient pas de toi .

Opaline
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 3483
Date d'inscription : 01/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sondage : Expérience méditative...

Message par bferrand le Ven 29 Jan 2010 - 0:32

pandore a écrit:... et non vous n'avez rien de spécial ,n'y de particulier et vous n'êtes pas d'une race supérieur méditation ou pas

Qui a dit que je me sentais spécial, particulier, voir même de "race supérieure" ? (quand même ! elle est bonne celle là ! bravo)

J'ai juste dit que "comme tout le monde" je suis conscient, "comme tout le monde" je n'ai initialement aucune idée d'où cela peut bien venir, "comme tout le monde" je fais des expériences, je m'interroge, je réfléchis, et "comme tout le monde" je propose mes interprétations du moment (qui, je le rappelle, ne sont que des théories et n'engagent que moi, même si visiblement cela ne plait pas à "tout le monde"...) et essaye de les soumettre à l'épreuve de la pratique.

Mais, trêve de sarcasmes, laissons le maître yogi qui se tapis dans l'ombre reprendre la parole... Avant que tout cela ne se transforme en un jeu du "qui qu'a la plus grosse" (aahhhh, l'ego...)

se tape tête

Donc... Avant tout je tiens à (re)préciser que ce que je dit n'est qu'un modèle explicatif (et que les mots seront toujours une grave limitation).

Ce que j'essaye de dire, c'est précisément que le concept même de "moi" (qu'il soit grand ou petit) est un mot/une étiquette pour modéliser l'aspect le plus commun de l'expérience subjective, mais qu'en définitive et après un examen véritablement attentif, ce concept se révèle trop imprécis pour pouvoir prétendre à l'exactitude (de même pour tout autre concept, représentant toute autre chose imaginable). Pour moi, il n'y a que le Soi, la vie, l'univers, l'être, le réel indicible, dieu, le vide, la liberté, le processus, la conscience, l'ici et maintenant (peu importe comment vous appelez cela, tant que vous ne divisez rien), et que cette chose est tellement intriquée, tellement indivisible, tellement globale et riche, que le seul concept d'individu qui peut, en définitive, tenir la route, est celui qui englobe tout. Sinon on coupe l'insécable. Et si cela concerne tout, cela concerne aussi l'apparence première d'être un moi, isolé et séparable du reste, apparence qui devient un concept qui s'appelle : moi. Quand je parle d'un vide, en fait je parle d'un vide de toute séparation, et donc d'un vide d'usage de tout concept capable de décrire cette chose. Bien sur Cela contient toute l'expérience. Il est l'expérience. Il n'y a pas de "moi" qui "fait" l'expérience. Il n'y a que l'expérience, synthèse du sujet et de l'objet. A la fois multiple et une par essence.

Prenez simplement l'image d'une goutte d'eau dans un lac (cette goutte d'eau existe bel et bien selon-vous, tout comme le moi) mais en quoi peut-elle être différenciée du lac lui-même (l'être). En quoi une vague est-elle séparable de l'océan qui la véhicule? Réponse : ce n'est qu'une division arbitraire, un concept du mental appuyé par les apparences, qui n'a de portée qu'explicative. Mais elle est inexacte, le tout forme un système indissociable, qu'a la fois la goutte et le lac, l'océan et la vague, sont.

Certes, tout cela est un peu abstrait et loin de la vie quotidienne (quoique...Wink)

Les autres qu'en pensez-vous ? Voyez-vous ou je veux en venir ? Et voyez-vous en quoi tout cela est lié à une certaine vision de la méditation ?


Dernière édition par bferrand le Ven 29 Jan 2010 - 3:26, édité 2 fois

bferrand
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 225
Localisation : Rouen
Identité métaphysique : quelle importance ?
Humeur : tempérée
Date d'inscription : 12/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sondage : Expérience méditative...

Message par bferrand le Ven 29 Jan 2010 - 2:12

Opaline a écrit:
Attention ! s'il n'est pas possible de reproduire l'expérience , c'est qu'elle ne vient pas de toi .

Comment cette expérience pourrait-elle "venir de moi" alors que le but est justement que "je" ne provoque rien ?
Comment cette expérience pourrait-elle venir de "moi" (au sens de l'esprit pensant) alors que le but est justement que le moi s'efface ?
Je pense justement que si elle ne s'est jamais représentée, c'est parce que j'essaye de la reproduire, ce qui justement m'en empêche. A mon avis cette expérience, de par sa nature même, ne peut pas être le résultat d'une intention. Elle se présente spontanément quand il y a absence d'intention et de pensée, quand il y a total lâcher prise.

Mais pour se rendre compte de la difficulté que cela représente il suffit de tenter le coup soi-même (les règles sont simples et en plus cela ne coute rien). Voyez combien de temps vous pouvez tenir en état de simple observateur, sans la moindre intervention de votre esprit, sans pensée, sans commentaire, sans focalisation, sans attente, sans divagation, sans intention de réussite, ni anticipation d'échec. (quand je l'ai fait pour la première fois, j'ai tout simplement "pensé" que c'était impossible : échec...rire).
Plus j'essayais, plus j'avais l'impression d'être esclave de mon mental récalcitrant. (impression qui, après examen, m'a convaincue, et ce, dans un sens beaucoup plus large que celui que j'envisageais...)
diable au fouet stop

bferrand
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 225
Localisation : Rouen
Identité métaphysique : quelle importance ?
Humeur : tempérée
Date d'inscription : 12/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sondage : Expérience méditative...

Message par Invité le Ven 29 Jan 2010 - 5:41

bferrand
Je trouve que tu décris très bien ces choses là.
En effet, rien de "supérieur", mais une prise de conscience, hélas impossible à transmettre.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sondage : Expérience méditative...

Message par JO le Ven 29 Jan 2010 - 8:09

Dans l'expérience méditative - reproductive, Pandore, même si ses effets varient , en effet, de façon involontaire-, la présence à soi se confond avec la présence à l'univers : les deux centres coincident , donc, se confondent . On est au centre parfait du fameux cercle dont les points sont partout et nulle part : ils sont, , et moi avec . L'ego disparait , comme la planète trop proche du soleil devient invisible . La coincidence totale est impossible , dit la bible : on serait consumé .Mais on parvient à se dissocier de son ego incarné en un individu particulier pour s'identifier à la totalité ...coincider , donc disparaitre . Changer de centre comme on change d'allure quand ça monte !
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22717
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sondage : Expérience méditative...

Message par _athéesouhaits le Ven 29 Jan 2010 - 9:06

je m'édite....
souvent car je fais des fautes lol!



on peut plaisanter ...quoi!!!!!

puis je dire que je médite quand je passe une heure allongé dans ma chaise longue ou dans mon canapé en pensant a des tas de trucs concernant ma vie?

_athéesouhaits
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6507
Date d'inscription : 22/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sondage : Expérience méditative...

Message par Invité le Ven 29 Jan 2010 - 10:10

bien sûr qu'on peut plaisanter Wink SURTOUT avec les choses sérieuses pette de rire

Pour ta question, je dirais que c'est l'inverse de la méditation telle qu'on en parle ici. Un autre sens de méditation est "réfléchir", mais il entraîne des confusions, donc on va séparer ici "méditer" et "penser".
Je vais essayer d'expliquer.

Imagine que tu es au bord d'une rivière. L'eau, c'est le flot des pensées.

Quand tu t'allonges en pensant, tu es plongé dans tes pensées, donc tu es en train de nager dans la rivière. Selon que tu es capable de concentrer tes pensées sur un sujet (réflechir), tu te dirige à gauche, à droite, à ton gré.

Tu peux aussi laisser aller tes pensées sans essayer de les contrôler: là tu te laisses siplement aller.

Tu peux aussi faire des "rêves éveillés", technique employée en relaxation: imaginer que tu es dans un lieu enchanteur, et que tu y fais ceci ou cela. (Pour cela, je ne sais pas te donne rune comparaison avec la rivière, mais tu es dedans).

Méditer, c'est sortir de l'eau, et la regarder s'écouler. Etre présent à l'environnement, entendre les bruits, les sensations, le vent qui caresse ta peau. Tu constates tes émotions, tes pensées, mais tu ne les "suis" pas: tu les laisse passer, comme l'eau qui s'écoule devant toi.

Petit à petit, tu te rends compte que ces émotions, ce n'est pas TOI, mais le résutat de facteurs extérieurs. Tu les ressentiras toujours, mais tu ne t'identifieras plus à elles. Tes pensées se calmeront, s'éclairciront.


Par exemple, un jour tu es de très mauvaise humeur . En te "détachant" de ces émotions, tu sentiras qu'elles sont le résultat de fatigue, de contrariété, et donc tu n'y attacheras plus autant d'importance: tu vas attendre que cela passe, tu ne te culpabiliseras plus, tu contrôleras plus facilement la situation, au lieu d'alimenter ta mauvaise humeur par toutes sortes de justifications, tu t'excuseras "je suis d'une humeur massacrante aujourd'hui, on en reparlera demain".

OK, certaines personnes font cela spontanément, mais c'est juste un exemple, je pourrais en trouver 1000 autres.

Par exemple, les perçeptions augmentent. Quant tu nages en luttant contre le courant, tu n'as pas l'occasion de voir ou d'entendre le reste. Quand tu es en dehors, tu vois mieux où il va, pourquoi il accélère là, pourquoi l'eau est boueuse ici, tu entends et voit tout l'environnement, c'est cela qu'on appelle "avoir consceince du moment présent".

Donc il n'est pas question de "vide", ou ne de plus penser, mais seulement de ne plus réagir aux pensées et aux émotions.
Ceci dans un premier temps. A un moment donné, tu arrives en état "onde alpha", qui est celui qu'on a quand on glisse vers le sommeil: les pensées disparaissent, on est dans un état de réceptivité et de relaxation. C'est l'état de méditation: présence sans pensées agitées: d'ailleurs, à ce moment là, souvent on trouve la solution à un problème, on se souvient où on a déposé un objet qu'on a perdu, ce qui montre les bénéfices quu'on peut retirer de cet exercice.

C'est déjà long, mais loin d'être complet, disons que c'est une petit introduction Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sondage : Expérience méditative...

Message par _athéesouhaits le Ven 29 Jan 2010 - 10:35

comme quand on fume un pétard ...quoi...on plane...

_athéesouhaits
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6507
Date d'inscription : 22/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sondage : Expérience méditative...

Message par Invité le Ven 29 Jan 2010 - 10:39

ça, c'est encore tout autrechose: tu libères l'inconscient, c'est lui qui te domine.... rien à voir: pour reprendre la comparaisonon dirait là que tu te noies: tu es entièrement submergé par tes émotions et tu perds conscience du moment présent. Tu ne contrôles rien, tu es tout à fait en dehors de la réalité, donc c'est tout l'opposé.

Ou alors, tu me donnes la composition de tes pétards ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sondage : Expérience méditative...

Message par _athéesouhaits le Ven 29 Jan 2010 - 17:04

bon je te taquinais merci pour tes explications...
mais c'est pas demain que je m'y mettrais...
Spoiler:
je suis souple comme un verre de lampe ...impossible de m'assoir en lotus

_athéesouhaits
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6507
Date d'inscription : 22/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sondage : Expérience méditative...

Message par Invité le Ven 29 Jan 2010 - 17:09

je ne t'ai jamais proposé de t'y mettre... je répondais juste à tes questions. Wink


NB si jamais tu attrappes une crise mystique et que tu as envie d'essayer, je te signale que tu peux aussi bien méditer assis sur une chaise: inutile de et mettre en lotus: c'est même déconseillé pour ceux qui ne le font pas depuis leur plus jeune âge.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sondage : Expérience méditative...

Message par Opaline le Ven 29 Jan 2010 - 19:22

athéesouhaits a écrit:
mais c'est pas demain que je m'y mettrais...
Spoiler:
je suis souple comme un verre de lampe ...impossible de m'assoir en lotus

Et même si tu t'y adonnais sérieusement, il n'est pas assuré que tu obtiennes des résultats si tu n'es pas complètement acquis à cette pratique. lol!

Opaline
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 3483
Date d'inscription : 01/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 19 1, 2, 3 ... 10 ... 19  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum