"Oyé ! Oyé ! Gente Dame et Messire - Concours de Poème

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

Re: "Oyé ! Oyé ! Gente Dame et Messire - Concours de Poème

Message par Babylon5 le Mer 27 Jan 2010 - 15:38

...ou de rien...
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Oyé ! Oyé ! Gente Dame et Messire - Concours de Poème

Message par Invité le Mer 27 Jan 2010 - 22:52

Caillou a écrit:
Là il sait elle pleure les yeux grand ouverts
Sa main sent les tremblements de sa tête
Les vagues de sanglots en tempête
Ont déferlé en elle arbitraires

Et l'ont étranglé, muet, petits serpents mordants
Lui destinant leur venin mortel. Elle se rend
Minérale, et l'obscurité sans fond s'écoule
De ses battements assourdis. Minuit s'écroule

Elle a le coeur immense de souvenirs et de pleurs
Qui s'étanche du silence transparent, et repart
Bat lourdement son corps sans espoir
Immobiles. Regardant de leur vie morte la noirceur

Un regret inutile se dessine sur le mur sombre.
Comme une sculpture de leurs deux ombres
Au dessus de leur mariage enterré, l'épée au milieu ;
L'épée qui découpe les désirs impérieux.

Je trouve ta version plus proche de l'auteur que celle de Cochonfucius..
On sent mieux le reproche de ''l'infidélité''
Lorsqu'on lit sa vie et qu'on apprend que sa femme le trompait ..

Mais vos deux versions sont étourdissantes ..
Et me réconforte dans l'idée que je ne suis pas unique
à écrire des mots sombres .

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Oyé ! Oyé ! Gente Dame et Messire - Concours de Poème

Message par Invité le Mer 27 Jan 2010 - 23:02

Merci, c'est prenant d'essayer de traduire mais oui j'ai essayé d'être plus proche que cochon qui est certainement plus poétique, moi j'essaye de resortir ce que j'ai ressenti de Mereredith que je ne connaissais pas, très gothique on dirait mais c''est beau. En plus faudrait comprendre les nuances de l'anglais qui plus est de l'époque, mais je trouve que l'anglais en poème c'est prenant, j'aimerais mieux comprendre.
En tout cas ce que je comprend qu'il essaye de retransmettre c'est du vécu :-)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Oyé ! Oyé ! Gente Dame et Messire - Concours de Poème

Message par Invité le Mer 27 Jan 2010 - 23:07

et "gaping snakes", dur dur mais on sent l'idée, ces choses qui surgissent et t'assaillent, chacune te tue de ta culpabilité. ouaip; c'est fort, je ne sais trop comment le traduire

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Oyé ! Oyé ! Gente Dame et Messire - Concours de Poème

Message par Invité le Mer 27 Jan 2010 - 23:08

Ne l'appelle pas Cochon s'il te plait -

Comprendre
comprendre
comprendre
tu l'as dit 3 fois comme le chant du ressac de la mer ..

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Oyé ! Oyé ! Gente Dame et Messire - Concours de Poème

Message par Invité le Mer 27 Jan 2010 - 23:09

L'image du serpent entre Adam et Eve..

Les histoires s'étourdissent de ce passé ancré .

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Oyé ! Oyé ! Gente Dame et Messire - Concours de Poème

Message par Invité le Mer 27 Jan 2010 - 23:12

beau sens de l'observation, c'est vrai que c'est une obsession inatteignable, et c'est tellement bon quand on ne cherche plus à comprendre.
Quand tu aimes, ou quand tu plaques, pareil pour moi. (je parle de plaquer au rugby, un geste instantané où tu réfléchis après, ou tu sens le corps de ton adversaire, le gazon, tout au ralenti ; comme l'amour, sauf que l'adversaire n'est pas du m^me sexe, je précise).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Oyé ! Oyé ! Gente Dame et Messire - Concours de Poème

Message par Invité le Mer 27 Jan 2010 - 23:13

tu écris plus vite que ton ombre (ou tu es ton ombre ?)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Oyé ! Oyé ! Gente Dame et Messire - Concours de Poème

Message par Invité le Mer 27 Jan 2010 - 23:40

L'esprit souvent raisonne
Et le coeur se déchaîne
Jamais ce coeur renchaîne
Quand l'esprit déraisonne



Je ne trouve pas le sommeil, lorsque je suis ..préoccupée.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Oyé ! Oyé ! Gente Dame et Messire - Concours de Poème

Message par Invité le Jeu 28 Jan 2010 - 0:04

LiLitH a écrit:
L'esprit souvent raisonne
Et le coeur se déchaîne
Jamais ce coeur renchaîne
Quand l'esprit déraisonne



Je ne trouve pas le sommeil, lorsque je suis ..préoccupée.

Bah il me semble connaître ce sentiment étrange et pénétrant où il faudrait aller se coucher et l'on continue à écrire des inepties sur des forums déserts,car le cerveau est en vrille alors que l'on a l'impression qu'il est vide. Ou quelque chose comme ça.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Oyé ! Oyé ! Gente Dame et Messire - Concours de Poème

Message par Invité le Jeu 28 Jan 2010 - 0:07

Non mon esprit est rempli d'1 autre ..

Bonne nuit -

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Oyé ! Oyé ! Gente Dame et Messire - Concours de Poème

Message par Invité le Jeu 28 Jan 2010 - 0:09

Bonsoir :-)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Oyé ! Oyé ! Gente Dame et Messire - Concours de Poème

Message par Sebi le Jeu 28 Jan 2010 - 0:41

Nombreux sont les poèmes silencieux. Pas forcément parmi ceux que l'on lit, mais vraisemblablement lorsqu'on les écrit. Aux rendez-vous des amoureux, ils n'y sont pas, eux.

Quand tout se passe bien, on n'écrit point... on vit les choses pleinement, tout simplement.

"O femme que j'ai vue passer"
"O femme qui s'en est allée"
"O femme que je voudrais désirer"
"O ciel dans lequel je ne puis pas voler"
...

Les tourments à milles yeux exposés n'ont pas fini d'être des propos de frustrés. En y pensant, on peut même les trouver dégoûtants. L'un s'épanche laborieusement, sur la feuille, l'autre s'en sert et gagne sans effort. Quel écueil!

Les vers tuent la pomme, surtout celle d'Adam, ce simple homme, tout juteux qu'ils soient pourtant. Ainsi les miens, rampant, improvisés et affluents, vous souhaitent une douce nuit au pays sans ennui.
avatar
Sebi
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1106
Localisation : Bruxelles
Identité métaphysique : Empereur
Humeur : Printanière
Date d'inscription : 26/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Oyé ! Oyé ! Gente Dame et Messire - Concours de Poème

Message par Babylon5 le Jeu 28 Jan 2010 - 9:40

Je vois que la soirée a été longue et peut-être un peu pénible pour certains... Un petit Thiefaine avec le café ?