J'ai du talent.

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Re: J'ai du talent.

Message par _bradou le Lun 8 Fév 2010 - 10:13

Sebi a écrit:Oh la mauvaise foi... Tu ne fais pas passer pour des barbares les "civilisés" de ton texte? Tu ne soulignes pas qu'ils ont eu des comportements "désagréables" alors que l'infirmière dont tu parles au début du texte est probablement morte depuis un demi-siècle?

"Assassins", "voleurs" sont des paroles d'amour?

Puis "Al Djihad" et "Allah Akbar" mériteraient peut-être un commentaire... Comment se fait la guerre sainte selon toi et pour quelles raisons?

A mon sens, pour ce que je comprend du Jihad, voilà un exemple de Jihad "convenable" :

https://www.youtube.com/view_play_list?p=AAC757C5AB0E20F7&search_query=gay+muslim+jihad&rclk=pti

Bref, j'ai pas envie que ça tourne à une bataille de tranchées entre nous. Je dis que je trouve que tu devrais revoir non tes plaintes, mais la manière de les présenter...

Mes pensées ne sont pas braquées sur du ressentiment et ce n'est par conséquent pas à moi je crois de me mettre à l'aise et de libérer ma parole.


6 Et l’Éternel dit à Caïn : Pourquoi es-tu irrité, et pourquoi ton visage est-il abattu ?
7 Si tu fais bien, ne seras-tu pas agréé ?* Et si tu ne fais pas bien, le péché** est couché à la porte. Et son désir sera [tourné] vers toi, et toi tu domineras sur lui.
(Darby)
1/ Tu dis que je fais passer les « civilisés » pour des barbares. Comment faut-il appeler ceux qui ont massacré, spolié, incendié, affamé, dévasté et asservi? Où veux-tu dire qu’ils n’ont rien fait de tout cela ? Dans ce cas je te citerai les rapports des généraux et maréchaux français eux-mêmes. Nier les crimes colonialistes ! pfff

2/Il n’y a aucune infirmière dans mon texte. Je dis justement que si on avait voulu civiliser, comme on le prétend, il fallait envoyer des bataillons d’assistantes sociales et non une armée. Ce qui apparemment t’a échappé. Tu n’as donc rien compris à mon texte, pourtant simple et bien écrit.

3/ tu parles de ressentiment et d’absence de mots d’amour. Je devine ce que tu veux dire : si j’exhume le passé, ça ne peut être que par haine. Il faut donc oublier l’histoire, se souvenir juste de la shoah. Le reste ne mérite pas qu’on s’en souvienne et qu’on en parle. Mais même là il y a un hic, c’est que le colonisateur français lui-même parle du colonialisme pour en faire l’apologie au 21° siècle (loi française du 23 février 2005).

Cette loi qui a scandalisé le monde entier ne t’a pas offusqué, c’est mon petit écrit à moi, victime du colonialisme, pour dire le contraire de ce que dit cette loi, pour dire que ce que j’ai subi n’a rien de positif, c’est mon écrit qui est insupportable.
Et c’est moi qui suis haineux et de mauvaise foi !!!!pfffffffffffffff
Quand vous parlez d'amour, c'est toujours pour dire que les autres n'en ont pas. Alors que c'est vous qui faites tout un plat pour un texte tout à fait banal et inoffensifs. Faut vous réexaminer un peu de temps en temps
avatar
_bradou
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 5099
Localisation : fixe.
Identité métaphysique : terre-à-terre.
Humeur : têtu.
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai du talent.

Message par _athéesouhaits le Lun 8 Fév 2010 - 12:36

je te repondrais toujours la même chose et comme toujours tu feras semblant de ne pas avoir vu....
Mahomet en Arabie et ses successeurs jusqu' a Poiters...
tu peux en parler aussi ...
les musulmans ont été colonisateurs bien avant les français avec toute la barbarie de l'époque...
si tu veux parler d'histoire et de colonies n'oublie pas l'histoire coloniale musulmane!!!
voleurs ...assassins!!!

aurais je une réponse cette fois?

_athéesouhaits
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6507
Date d'inscription : 22/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai du talent.

Message par Sebi le Mar 9 Fév 2010 - 0:01

Tu peut rêver Atchoum...

Il ne voit pas cela, malgré que qui dit "armée de terre en déplacement" dit aussi "viols massifs", "pillages", "extorsion", "meurtres impunis" et encore bien d'autres joyeuseries.

Il ne semble non plus pas voir ce que Jo met en avant en parlant de certaines "propositions de relogement" qui ont été faites à des pieds-noirs.

Certes, ils étaient sur des terres usurpées, mais pour toi ou moi, ça n'implique pas qu'il faille les menacer de mort vu que c'est le gouvernement qui leur a confié tel ou tel terrain et que c'étaient de simples gens à la recherche d'un foyer, d'un avenir. Coupables, mais pas à ce point là, pour ainsi dire...


Maintenant, Bradou, j'avais dit ne pas vouloir d'une guerre de tranchée, dès lors que je circule dans tous les camps pour y voir ce qui s'y passe tandis que tu erres bêtement d'un côté à l'autre de la tienne, guettant l'ennemi dont tu ne peux te passer.

1) le négationniste, c'est toi je crois. Tu ne semble vraiment pas avoir conscience de la souffrance des autres et de toute l'Histoire, pas seulement celle de ta tranchée, dont tu occultes manifestement certains passages.

2) j'ai confondu "infirmière" et "assistante sociale". Voilà qui fait de tout ce que j'ai écrit un ramassis de clowneries, bien évidemment. Ceci dit, moi qui ne sais pas lire te demande si tu sais écrire dès lors que ton "assistante sociale" semble quand même avoir des compétences médicales de base au vu des opérations décrites... Le lapsus est-il si abscons que cela?

3) Tu devines bien mal. Peut-être pourrais-tu améliorer cela avant d'envisager d'écrire sérieusement? Etre responsable de ce que l'on écrit n'est pas à mon sens une chose dont on peut se dispenser, même s'il arrive de s'emporter ou de ne pas avoir pleinement conscience de l'impact qu'aura un texte.


Je suis contre la publicité excessive qui est faite à la Shoah.

Tout cet "anti-anti-sémitisme", en plus d'être souvent hypocrite, dès lors qu'on néglige par exemple le fait que les "Sémites" ne désignent que les Juifs suite à la volonté nazie, a souvent tendance à devenir du "prosémitisme", dans un sens restreint, selon la volonté nazie...

Ce "prosémitisme" qui se constate à mon sens aisément dans le fait que critiquer, même constructivement, les Juifs est condamnable aujourd'hui en Europe par une peine assimilable à la peine de mort. Qu'un Juif se fasse agresser et c'est tout le monde qui doit être mis au courant et bien sûr, d'une manière ou d'une autre, le motif est toujours "l'antisémitisme", même quand c'est des méditerranéens plutôt du sud qui tappent... C'est à croire qu'on a le droit de se prendre le bec avec tout le monde sauf avec un Juif...

Et ce qui me dérange là-dedans, c'est qu'il semble évident que cela risque fortement de nuire aux Juifs d'être ainsi choyés auprès de l'opinion et tout le temps mis en avant et loués pour "tous leurs grands accomplissements". Un jour où l'autre, ce que l'on nous présente de plus en plus comme "super" et "sans taches", nous l'aurons sous les yeux et franchement, je ne vois pas vraiment de différences entre un Juif et tout autre être humain... Ce jour, il me semble, sera un jour de nivellement de l'imaginaire collectif avec la réalité et ce qui dépasse sera forcément raboté...


Ceci dit, je considère par ailleurs la Shoah comme un symbole pour bien d'autres cas de figures, du fait que la méthode politique utilisée pour parvenir au "résultat" est extrêmement révélatrice. "Ce n'est qu'un génocide", mais il reste à ma connaissance plus paroxystique que tout autre. Je suis favorable à l'entretien du souvenir de la Shoah en particulier en tant que sujet d'étude, tout simplement. Ce crime par ailleurs ne mérite pas plus de considérations que tout autre qui lui est comparable (la déportation des "nègres" par exemple, orchestrée pour l'essentiel par les Chrétiens et... je sais plus ).

Je parie que tu n'avais pas deviné cela


Enfin, je suis Belge (oui oui, Bruxelles, c'est en Belgique), alors les lois françaises, hein... J'ai mon opinion, mais n'ai pas été invité à l'exprimer selon les modalités prévues par la loi.
avatar
Sebi
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1106
Localisation : Bruxelles
Identité métaphysique : Empereur
Humeur : Printanière
Date d'inscription : 26/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai du talent.

Message par _bradou le Mar 9 Fév 2010 - 11:08

1/Tu vois des infirmières dans mon texte, alors qu’il n’yen a pas.
2/Tu vois ensuite des assistantes sociales dans mon texte, alors qu’il n’y en a aucune.
3/Tu entends JO parler de relogement alors qu’elle n’en a jamais parlé
4/Pour toi il y a colonialisme mais sans colons. Je connais cette chanson.
5/Tu n’as pas compris où est la haine et je vais te la montrer :
-quand j’ai parlé ailleurs de l’identité française(quelque part dans rubrique société), ta JO a débarqué toutes voiles dehors pour crier « mon identité pied noire, et je ne sais quoi encore…….. !! » alors qu’il n’a jamais été question de cette identité là ni directement ni indirectement. Ça la démangeait c’est tout, et cherchait de toute évidence n’importe quel pretexte, même un non-prétexte, pour me tomber dessus. Mais elle est tombée sur un os.
-dans ce texte « j’ai du talent » il n’est question strictement que de la puissance coloniale qui a détruit au lieu de civiliser comme elle ne cesse de le répéter même aujourd’hui. Les colons n’y sont nullement pris à partie. Et c’est encore ta JO de toute évidence pro-colonialiste, rongée par la haine, qui débarque toujours toutes voiles dehors pour nous sortir encore son histoire de colons.
Cette haine là LA SEULE tu ne l’as pas vue.
6/ tu parles des colons comme le fait ta JO, en occultant la réalité et en débitant des mensonges. Les colons n’ont jamais vécu avec les autochtones, n’ont jamais eu d’amis algériens, n’ont jamais eu de copines lycéennes, faut pas me faire rire. Les colonisés qui allaient au lycées se comptaient sur les doigts d’une seule main, les colonisés n’avaient ni électricité, ni eau courante, ni tout à l’égout, ni à manger ni à s’habiller.
Pourquoi ? Parce que les colons de 1962 n’étaient pas de simples descendants innocents victimes de l’histoire vivant avec les autochtones. Ils avaient PERPETUE le système d’exploitation , d’esclavage et d’exclusion des premiers colons :leurs parents.
Quand le moment était venu de libérer le pays, ils ne se sont pas rangés du côté des colonisés(leurs soi-disant concitoyens), ils ne sont pas resté neutres, ils s’étaient rangés du COTE DE la puissance qui occupait leur pays pour se livrer à la répression. C’est par humanité et grandeur d’âme qu’on leur a laissé le choix entre la valise et le cercueil. Partout ailleurs ils auraient été accusés de trahison pour s’être rallié à l’ennemi (la France occupait l’Algérie qui était leur pays) par temps de guerre et traduits devant une cour martiale.
avatar
_bradou
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 5099
Localisation : fixe.
Identité métaphysique : terre-à-terre.
Humeur : têtu.
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai du talent.

Message par _athéesouhaits le Mar 9 Fév 2010 - 13:54

j'en etait sur ....
Mahomet lui etait un bon colonisateur...qui tuait, egorgeait, assassinait pour le biendes infidèles..
les musulmans ont le droit de coloniser dar el harb...

alors Bradou tu refuses toujours de me répondre?
mahomet le colonisateur ...tu connais?

_athéesouhaits
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6507
Date d'inscription : 22/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai du talent.

Message par Sebi le Mer 10 Fév 2010 - 1:01

Je m'en contrefous qu'il n'y ai pas ceci ou cela. Ca mène à quoi de revenir avec ça? Je suis obligé d'adopter ton langage "jolie roumie"? Boulet...

JO a écrit:Mon grand-père a dû débarquer en Algérie , chassé d'Espagne, va savoir par quoi : la misère, peut-être? vers 1850 . Il a obtenu la concession d'un morceau de terre pleine de cailloux, où broutaient les chèvres, et a gratté de ses mains cette terre qu'il a aimée comme une mère, qui l'accueillait, même pauvre et ingrate . Il y a planté trois pieds de vigne , habitant le douar voisin, travaillant avec ses habitants, fraternellement . Alors : la littérature , moi, je l'ai vue et entendue, in situ . Et j'ai reçu le choix entre "la valise ou le cercueil", et je suis repartie, à mon tour , chassée de ce qui était "ma terre" ancestrale. J'ai pleuré sur quatre amies de lycée, assassinées .Dont une juive, qui rêvait de rentrer en Palestine . Tu comprends pourquoi je perds le sens de l'humour, face à la calomnie et au mensonge, Bradou ? La tombe de mes grands-parents , elle est là-bas... je ne la retrouverais sûrement pas : je n'ai plus jamais voulu retourner là-bas . Mais ce n'est pas une raison pour que je te haïsse, toi . C'est absurde : c'est comme si on me reprochait la mort de Louis 16 . Charlotte Corday, c'est pas moi, non plus !


"Cette haine là LA SEULE tu ne l’as pas vue."

Ben si, tout le monde voit que tu as la haine...



Tu n'as pas de talent, c'est tout. Pourris-toi tout seul.
avatar
Sebi
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1106
Localisation : Bruxelles
Identité métaphysique : Empereur
Humeur : Printanière
Date d'inscription : 26/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai du talent.

Message par Gepeto le Mer 10 Fév 2010 - 6:20

Bonjour

Je suis admiratif de vos talents de bretteurs et d'avocats de votre cause.
N'ayant pas de vécu trop sensible sur ce sujet, je me laisse entrainer par les arguments des uns puis les arguments des autres et par ce jeu d'échanges et de plaidoirie successives, j'arrive à me construire un point de vue personnel et argumenté sur ce sujet, plus pertinent qu'auparavant.

Je vous remercie du plaisir que j'ai à vous lire; Un échange qui, in fine est très didactique.
Je me demande si il ne serait pas intéressant de créer des jeux de rôles en classe, où deux parties s'affronteraient en respectant certaines règles de correction de base à établir ? Plus vivant qu'un cours ou une dissertation?

Cordialement

Gepeto
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 532
Date d'inscription : 07/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai du talent.

Message par JO le Mer 10 Fév 2010 - 8:20

bonjour, Gepeto . Inutile de te raconter ceci ou cela: les paroles ne s'envolent pas, ici, elles nous révèlent, parfois nous trahissent. C'est bel et bien un jeu de rôles, mais , même dans un tel jeu, le personnage a le talent de sa vérité .
Tu as l'air profondément chrétien . A 60 ans , c'est depuis tout petit, ou tu y es revenu, comme le font beaucoup?
Moi, j'essaye de pratiquer l'enseignement , pour ne pas être comme ceux qui crient "Seigneur! Seigneur" et puis trahissent ce qu'ils devraient être pour être cohérents, en faisant le contraire .
Race de vipères ( il n'était pas doux, Jésus, dans l'indignation) .Et, si l'on n'est pas compris, il faut sortir de la maison sans hospitalité, et secouer la poussière de ses semelles . J'essaye ...
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22727
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai du talent.

Message par Gepeto le Mer 10 Fév 2010 - 10:21

Je n'ai jamais cessé d'être Chrétien mais je préfère le Tao et d'autres livres, à la Bible. Je suis très attaché quand même à l'évangile de Jean.

Je ne mets les pieds dans une église que contraint et forcé, le ton doucereux et lénifiant des prêtres m'horripile, bien que le symbolisme de la Messe soit pour moi très puissant.

Les églises sont à mon sens des coquilles vide dans lesquelles l'ignorance crasse des vérités profondes de leur représentants, à quelques exceptions prés, fait fuir l'Adam de base que je suis.

Depuis le Concile de Nicée, l'Église catholique n'a plus de pontife dans le sens étymologique du terme, ce n'est qu'un chef d'État.

Gepeto
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 532
Date d'inscription : 07/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai du talent.

Message par _bradou le Mer 10 Fév 2010 - 10:26

JO a écrit:
Race de vipères ( il n'était pas doux, Jésus, dans l'indignation) .Et, si l'on n'est pas compris, il faut sortir de la maison sans hospitalité, et secouer la poussière de ses semelles . J'essaye ...

Ceux qui devaient sortir, on les a jetés dehors. Les sangsues, les parasites,leur élevage de porcs, les tenancières de tripots et de bordels au langage bien caractéristique qui se nourrissaient des déjections de leurs pensionnaires. Tout nettoyé ! Reste plus que quelques cadavres….ils sentent mauvais, et on manque de place pour installer nos décharges.
avatar
_bradou
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 5099
Localisation : fixe.
Identité métaphysique : terre-à-terre.
Humeur : têtu.
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai du talent.

Message par _athéesouhaits le Mer 10 Fév 2010 - 11:20

ha oui... les 150 000 algériens morts pendant la . guerre civile ...
on veut l'indépendance et après on s'entretue...
prevoyez des cimetieres les islamistes n'ont pas dit leur dernier mot...

250 000 morts pendant la guerre de liberation
150 000 pendant la guerre civile...pour l'instant...
je suis persuadé que vous allez faire mieux que les colonisateurs...

_athéesouhaits
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6507
Date d'inscription : 22/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai du talent.

Message par JO le Mer 10 Fév 2010 - 13:37

"Depuis ses 18 ans, Linda vit dans les rues d'Alger. Cette jeune femme originaire de Ouargla, dans le sud du pays, en a aujourd'hui 28. "Je suis une guerre", souffle-t-ell. Son visage doux et rond enveloppé dans un hijab rose contraste avec ce caractère forgé par dix ans de vie sans toit. A la sortie de l'orphelinat algérois auquel sa belle-mère adoptive l'avait confiée à ses 11 ans, elle s'est enfuie pour éviter un mariage forcé. Il y a sept ans, elle a eu un enfant avec un homme dont elle ne veut plus parler, une "grosse bêtise" qu'elle ne regrette pourtant pas car c'est bien la seule chose qu'elle ait choisie. Son fils Zacaria a vécu trois ans avec elle puis elle l'a placé dans une famille d'accueil. La vie dans la rue était trop dure pour un enfant.

Il n'est pas rare de croiser, sur les trottoirs d'Alger, des femmes, parfois avec leurs jeunes enfants, enfouies dans leurs voiles et sous des couvertures. Comme Linda, elles ont fui suite à un mariage forcé, un divorce, un inceste, une grossesse ou une relation sexuelle hors mariage.

C'est dans les années 1980 que le phénomène est apparu. En 1984, l'adoption du Code de la famille, inspiré de la Charia, consacre une inégalité de statut entre l'homme et la femme. La femme ne peut pas se marier sans l'autorisation de son tuteur ; dans le cadre d'un héritage, elle n'a droit qu'à la moitié de la part d'un homme ; en cas de divorce, elle garde les enfants tandis que l'époux conserve le logement, enfin polygamie et répudiation sont les privilèges de l'homme. Autant de discriminations, qui, malgré l'assouplissement du code en 2005, ont poussé les femmes algériennes dans la rue.

"La création de 'SOS Femmes en détresse' en 1992 a répondu à un besoin urgent, rappelle Myriam Belala, présidente de cette association, puis nous avons constaté que les femmes n'étaient pas seulement victimes du Code de la famille mais de la violence familiale en général. Se voir interdire de continuer ses études ou de travailler, ne pas pouvoir sortir, être une esclave domestique… De plus en plus de femmes refusent ces diktats." Le chalet bleu et blanc de l'association abrite sept appartements sur les hauteurs de la capitale. C'est un des seuls centres d'hébergement d'Algérie destinée aux femmes victimes de violences.

Myriam Belala raconte l'histoire d'Amina qui, après son divorce, n'a pas pu revenir dans la maison familiale où belles-sœurs, neveux et nièces s'étaient installés, celle de Meriem rejetée par sa famille car elle trouvait injuste de ne pas avoir sa part d'héritage. Récemment amenées par la police qui les avait récupérées dans la rue, toutes deux ont été logées dans les locaux de l'association et se sont vues proposer une formation de couture pour l'une et un travail d'employée de maison pour l'autre.

Mais souvent les femmes qui ont quitté une vie faite d'interdits trouvent une forme de liberté à vivre dans la rue. Linda lève les yeux au ciel quand on lui parle d'associations et de centres d'hébergement. Elle ne supporterait pas qu'on lui impose un rythme de vie. Dans la journée, elle s'assied toujours sur un banc, place Audin, où elle dessine. Avec les quelques dinars gagnés, elle se paie un café, une pizza, un moment au cyber café pour se réchauffer et regarder des films indiens. Sur Didouche Mourad, l'artère principale de la capitale, tout le monde ou presque la connaît.

"Les gens s'y sont habitués. Ces femmes font partie du paysage, constate Myriam Belala de SOS femmes en détresse. Avant on en avait honte, aujourd'hui le fatalisme a pris le dessus." Ce soir, comme les autres, Linda va chercher ses couvertures dans le café de la rue Charras où elle laisse ses petites affaires. Elle dort dans un hall d'immeuble, en face, sur le palier d'une dame qui lui donne chaque soir une part du plat familial. Demain, elle verra peut-être son fils. La dernière fois, il lui a dit qu'il voulait être policier pour la défendre. Elle le lui a déconseillé. Linda n'aime pas les policiers.

"Ni sœur, ni épouse, ni fille, elles sont sorties du champ social et de toutes formes de protection, analyse la sociologue Fatma Oussedik. Pour la chercheuse, la solidarité qui a prédominé pendant longtemps dans la société algérienne recule. Les familles n'ont bien souvent plus les moyens de réintégrer ces femmes en leur sein. "Elles sont au premier front d'une détresse partagée, ajoute-t-elle, de la même façon que les jeunes hommes prennent la mer ou le maquis, faute de ne pouvoir remplir la fonction économique que la société attend d'eux." "Pire, souligne la sociologue, aujourd'hui ce sont des familles entières que l'on voit dans les rues d'Alger, chef de famille compris. C'est éclairant sur l'état de la famille algérienne et de la société en général : une société en crise accouche de familles en crise. "
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22727
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai du talent.

Message par JO le Mer 10 Fév 2010 - 13:41

Lu dans le Monde ...
On comprend qu'il faille donner des leçons au monde entier
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22727
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai du talent.

Message par Sebi le Mer 10 Fév 2010 - 23:08

Bah voilà quelqu'un qui écrit avec talent! Le début verse un peu trop dans le sentimental à mon goût, mais sur la fin, on sent qu'on arrive dans le général et des constats qui ne blâment pas quelqu'un en particulier.

Une société en crise, traumatisée pourrait-on rajouter, accouche d'individus et de groupes un peu paumés. C'est clair!

C'est autre chose que les gens qui écrivent "leurs élevages de porcs" pour ensuite se plaindre que des connards puissent dire : "leurs abattoirs sanglants" ou "leurs femmes voilées"...
avatar
Sebi
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1106
Localisation : Bruxelles
Identité métaphysique : Empereur
Humeur : Printanière
Date d'inscription : 26/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai du talent.

Message par _bradou le Jeu 11 Fév 2010 - 11:09

Je vois que la volaille est effarouchée, change de sujet, fait du brouillage, de la fuite en avant.

Lisons El watan, on verra après.

El watan n° 5864, mercredi 10 février 2010

Page 25 : hommage rendu au chahid Fernand Yveton
Il a été exécuté en 1957 : Ne pas oublier Fernand Iveton
Ce jeudi 11 février 2010 à partir de 9h30, au cimetière chrétien de Bologhine (Alger), l’Association de la zone autonome d’Alger commémorera le 53e anniversaire de l’exécution du militant de la cause nationale, le chahid Fernand Yveton, exécuté faut-il le souligner, le lundi 11 février 1957 à la prison civile de Serkadji (Alger) exactement à 5h10.

Il aura été l’un des volontaires qui ne s’est jamais désistés pour accomplir des missions périlleuses au niveau de certains points sensibles durant la Révolution. Fernand Yveton est arrêté le 14 novembre 1956 et transféré immédiatement au commissariat central où il subit un interrogatoire musclé. Condamné à mort par le tribunal militaire des forces armées coloniales d’Alger le 24 novembre 1956, sa demande de grâce a été rejetée par le président de la République française, René Coty. Le bourreau lui a tranché la tête à l’aube du 11 février 1957, avant que les chouhada Lakhnache Mohamed et Ouennouni Mohamed, connu sous le pseudo de « Petit Maroc » ne subissent le même sort dans cette horrible prison de Barberousse.
Par M’hamed H.

Page 21 :billet de la famille Yveton

Commémoration :à la mémoire de Fernand Yveton
Il y a 53 ans était exécuté le chahid Fernand Yveton. En répondant à l’appel de la patrie, Fernand, l’enfant de Clos-Salembier (El Madania) a offert sa vie pour que vive l’Algérie libre, indépendante et fraternelle. Avant son exécution, il déclara : « La vie d’un homme, la mienne compte peu ; ce qui compte, c’est l’Algérie, son avenir, et l’Algérie sera libre demain. » Pour mémoire et afin que nul n’oublie, une cérémonie de recueillement sur sa tombe aura lieu jeudi 11 février 2010 au cimetière chrétien de Bologhine (ex-St-Eugène), à Alger, face au stade. Gloire éternelle à tous nos valeureux chouhada. La famille Yveton
avatar
_bradou
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 5099
Localisation : fixe.
Identité métaphysique : terre-à-terre.
Humeur : têtu.
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai du talent.

Message par _bradou le Jeu 11 Fév 2010 - 11:15

Voilà !!!!!!!!!!!!!!! Pour confondre les menteurs et les outres de haine.

Personne n’a interdit aux pieds noirs d’être algériens. C’était à eux de se reconnaitre dans leur pays. Personne ne leur a tenu rigueur des fautes de leurs pères, ni même de leurs fautes à eux, ni d’être blancs, ni d’être chrétiens. Ceux qui s’étaient reconnus dans leur pays peuvent parler de leur terre, de leur maison, de leur patrie, y vivre, y mourir.

Qui a été mis dehors ?
Les traitres ! Tous les traitres sans discrimination, les harka arabes musulmans qui avaient trahi et les pieds noirs blancs chrétiens qui avaient trahi la patrie.
Ont été mis dehors ceux qui étaient complices de ceux qui ont tué Fernand Yveton le militant algérien, ceux qui avaient dit « les nôtres sont les oppresseurs », ceux qui comme JO disaient « on est solidaire des siens » et qui ont le culot de venir clamer aujourd’hui « ma terre, ma maison, mes aïeux », mais ta mère patrie c’est toi qui l’a tuée de tes propres mains !!!!!!!!!
avatar
_bradou
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 5099
Localisation : fixe.
Identité métaphysique : terre-à-terre.
Humeur : têtu.
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai du talent.

Message par JO le Jeu 11 Fév 2010 - 11:23

moi, je veux bien que ce soit du délire paranoïaque : j'en appelle au juge du tribunal des flagrants délires . Votre honneur, qu'en penser ? Le plaignant me semble irresponsable des sornettes qu'on lui a fourrées dans la tête, quand sa nourrice sadique lui racontait des horreurs pour ne pas l'endormir ( elle en voulait à ses patrons, parcequ'elle avait vu le mari de sa patronne armé d'un couteau sanglant et en avait conclu qu'il venait d'assassiner ses frères !Il était boucher, de son état . Son père, à elle, brave nourrice à histoire, était spécialiste du "sourire kabyle" : vous connaissez ? Une joyeuseté...
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22727
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai du talent.

Message par Sebi le Lun 15 Fév 2010 - 18:44

A ce stade-ci, les talents de bretteurs des uns et des autres semblent enlisés dans un manque de talent communicationnel.

On est entrés dans la phase mimétique du conflit. C'est l'escalade de la violence, laquelle peut tendre vers une violence infinie : avec des mots, on tue nettement plus et plus vite qu'avec ses mains.

Voyez d'ailleurs, comptez déjà les morts, ces braves qui ont "vu la fin de toute guerre"! Ils maculent les écrans de part en part, à chaque ligne, chaque souffle.

L'Algérie a-t-elle besoin d'être une patrie? Comme les Etats européens? Et en avant, mourrons pour la partie? N'aurait-elle pas besoin avant tout d'une identité?

Avoir du talent, est-ce faire pleuvoir les cimetières et les corps vers ceux-ci ou forger cette identité de manière cohérente avec l'histoire des peuples qui ont habité ce bout de Terre?
avatar
Sebi
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1106
Localisation : Bruxelles
Identité métaphysique : Empereur
Humeur : Printanière
Date d'inscription : 26/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai du talent.

Message par _bradou le Mer 17 Fév 2010 - 11:52

Hommage : Il y a 53 ans était exécuté le chahid Fernand Yveton

Pour lutter contre la culture de l’oubli, et afin d’honorer sa mémoire, une cérémonie de recueillement sur sa tombe a eu lieu jeudi, au cimetière chrétien de Bologhine (ex-St-Eugène).

L’enfant de ClosSalembier (El Madania) avait offert sa vie pour que vive l’Algérie libre, indépendante et fraternelle. Avant son exécution, il déclara : « La vie d’un homme, la mienne, compte peu, ce qui compte c’est l’Algérie, son avenir, et l’Algérie sera libre demain. » La famille, ses amis et ses frères de combat étaient là, malgré la pluie battante. Mustapha Boudina, ancien condamné à mort et président de l’association éponyme, a, dans une courte intervention, mis en avant la bravoure et l’esprit de sacrifice d’Yveton.
Hassani Abdelkrim et Fettal Mustapha se succédèrent pour mettre en exergue les convictions d’Yveton et son amour de la justice et de la liberté. Parmi l’assistance, on pouvait distinguer Yvette, la sœur d’Henri Maillot, Maurice Taglietto, Perles, Chaulet, Mme Belkaïd, les sœurs Sahraoui, Felix Collosi, les généraux en retraite Touati et Djouadi, le colonel Senouci, Bencherchalli, Sid Ahmed Ghozali, Brerhi, Boualem Oussedik, Guerroudj, Eliette Loup, Djouher Akrour et bien d’autres.

Par H. T.(el watan du 13 février 2010)

Voilà des hommes et des femmes dignes, qui savaient où le devoir les attendaient, qui savaient ce que les mots honneur, liberté, patrie, justice signifient. Ceux-là personne ne les oublie, ils sont célébrés chez eux et par tout dans le monde.
Les autres vivront dans la solitude et le sentiment d’être inutiles et sans attaches réelles ; ils mourront dans les atroces souffrances du remord et le mépris de soi. C’est le sort des traitres.
avatar
_bradou
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 5099
Localisation : fixe.
Identité métaphysique : terre-à-terre.
Humeur : têtu.
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai du talent.

Message par Sebi le Mer 17 Fév 2010 - 17:19

Pff, tant que tu es à la recherche de l'Algérie pure, pourquoi ne pas rejeter l'Islam? Ca n'y était pas avant que les Musulmans envahissent le pays et convertissent les locaux à leur vision...

avatar
Sebi
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1106
Localisation : Bruxelles
Identité métaphysique : Empereur
Humeur : Printanière
Date d'inscription : 26/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai du talent.

Message par bernard1933 le Mer 17 Fév 2010 - 17:50

Pourquoi remuer des cendres encore chaudes ? Je ne vois là-dedans que des victimes , de quel côté que l' on regarde ...Les guerres, une fabrique de héros ? Les hymnes, le clairon, les déclamations triomphantes , le salut aux morts ? Quelle mascarade ! Que de drames, de vies brisées pour satisfaire la mégalomanie des puissants et remplir les poches des nantis ! Le drame de l' Algérie...tout ça pour une gifle !
Honteux , comme le sacrifice programmé des soldats pendant nos essais atomiques à Colomb- Bechar, et tant d' autres saloperies !
Le héros est toujours à l' honneur...
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai du talent.

Message par Invité le Ven 19 Fév 2010 - 11:52

tu as raison, Bernard, il est temps de pardonner aux anglais d'avoir tué Jeanne d'Arc.
La haine de Bradou (et de ses descendants) s'éteindra d'elle même (peut-être) dans 500 ans.
Des voisins se déchirent pour 50cm de terrain ou une branche qui dépasse du mur.
D'autres mâchent et remâche leur rancoeur en criant à la trahison.
Nous sommes loin du chemin de la Paix.
Prions! Le Ciel, la Terre-Mère, le ou les Dieux, l'Un ...mais sûrement pas les hommes qui n'ont rien compris.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai du talent.

Message par Sebi le Ven 19 Fév 2010 - 15:33

On sait jamais, peut-être qu'en priant les hommes, ils se prendront pour des dieux, puis ils feront plein de choses. Ils les détruiront peut-être aussi, au passage, sous un déluge, mais ça leur apprendra à éprouver des remords et ils arriveront alors peut-être à bon port?
avatar
Sebi
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1106
Localisation : Bruxelles
Identité métaphysique : Empereur
Humeur : Printanière
Date d'inscription : 26/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai du talent.

Message par JO le Dim 21 Fév 2010 - 11:47

Sebi a raison : les seuls vrais habitants originaires du Maghreb sont les Berbères, Kabyles . Les Arabes ne sont que les derniers colons avant la France , et, si je me souviens bien, les autochtones ont été refoulés en Kabylie par les envahisseurs arabes .Et pas en douceur ...
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22727
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai du talent.

Message par Sebi le Dim 21 Fév 2010 - 18:42

Encore aujourd'hui, quand j'écoute certains Marocains, j'entends que les Berbères sont assez peu considérés dans leur pays, par les Arabes... Et ça aide à comprendre leur motivation pour venir en Belgique, ces Marocains qui sont pour beaucoup des Berbères dans nos régions...

Vous n'avez jamais vu ça?




C'est un symbole utilisé aujourd'hui par pas mal de jeunes Marocains en Belgique qui l'utilisent à mon sens comme un symbole identitaire au milieu de la nouvelles forêt de loups dans laquelle ils vivent...
avatar
Sebi
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1106
Localisation : Bruxelles
Identité métaphysique : Empereur
Humeur : Printanière
Date d'inscription : 26/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum