Les trois facettes de l'amour.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les trois facettes de l'amour.

Message par Thierry le Jeu 4 Fév 2010 - 19:00

http://www.psychologie-positive.net/spip.php?rubrique50



L’être humain est un être de relation. De nombreuses recherches ont mis en évidence ce besoin universel de liens pour l’épanouissement et le sentiment de valeur personnelle. D’ailleurs, plus que le nombre de personnes de l’entourage, c’est la qualité du soutien qui importe vraiment. La plupart des gens préfèrent avoir quelques amis ou membres de la famille intimes plutôt que de nombreuses relations superficielles.



LA PRINCIPALE SOURCE DU SENS A LA VIE

Un couple de chercheurs en psychologie, Karen L. de Vogler et Peter Ebersole, de l’université d’état de Californie, ont mené avec leurs collaborateurs une série de recherches sur les facettes de l’existence qui donnent du sens à celle-ci. Quel que soit l’âge, ce sont systématiquement les relations interpersonnelles qui arrivent très largement en tête (1).

Les relations sociales positives jouent un rôle essentiel dans l’équilibre psychologique et ont également un impact sur la santé physique et sur la mortalité (2). Les personnes qui en jouissent trouvent leur vie plus satisfaisante, sont moins sujettes à la dépression et à d’autres troubles psychologiques, présentent un taux de suicide moins élevé que celles qui n’en ont pas et supportent mieux les coups du sort tels que le deuil, le chômage et la maladie. La causalité va d’ailleurs dans les deux sens, réalisant une sorte de cercle vertueux : pouvoir compter sur des proches facilite le bonheur de vivre, et être heureux conduit à entretenir des relations proches avec d’autres personnes.

LES TROIS FACETTES DE L’AMOUR


Mais au fait, qu’est-ce que l’amour ? Une émotion, une attitude, un comportement, une décision ? Probablement tout cela à la fois. Plusieurs chercheurs en psychologie se sont précisément efforcés de présenter une vision globale de l’amour qui intègre l’ensemble de ses facettes. L’une des approches les plus convaincantes est celle proposée par Robert Sternberg, de l’université de Yale, la théorie triangulaire de l’amour, reposant sur trois caractéristiques : l’intimité, la passion et l’engagement (3).
L’intimité représente la composante affective de l’amour. Elle concerne les sentiments de proximité, d’attachement, de chaleur humaine, et s’exprime par le besoin de la présence de l’autre avec lequel on se sent en communion. Elle est généralement présente dans les relations familiales et amicales.
La passion est la composante motivationnelle de l’amour. Elle conduit à l’état amoureux, à l’attirance physique et à l’acte sexuel. Elle implique un niveau élevé d’activation physiologique.
La décision-engagement constitue la composante cognitive de l’amour. Elle s’exprime à la fois dans le court terme (décision d’aimer quelqu’un) et dans le long terme (décision de maintenir cet amour).

Sternberg parle d’amour achevé lorsque ces trois composantes sont présentes à un niveau d’intensité suffisant, dans l’attachement à un partenaire.

Sternberg précise les différents cas de figure qui peuvent se présenter, selon la présence ou l’absence de telle ou telle composante. Bien entendu, il est rare que ceci se présente sous forme de tout ou rien (par exemple, soit une passion absolue, soit pas de passion du tout). Les propos qui suivent décrivent donc des tendances plutôt que d’être le reflet exact de la réalité.

Lorsque les trois facettes du triangle intimité-passion-engagement sont présentes, nous nous trouvons devant un amour achevé (consumate love).

Lorsque deux facettes seulement sont présentes, trois cas de figure sont possibles : l’amour fou, le compagnonnage et l’amour romantique.

L’amour fou associe la passion et l’engagement. C’est le cas en particulier lorsque deux personnes décident de se marier rapidement, avant d’avoir pu vérifier, par l’expérience de l’intimité, qu’elles sont vraiment faites l’une pour l’autre.

Le compagnonnage, tissé d’intimité et d’engagement, est une sorte d’amitié à long terme, qui arrive fréquemment dans les couples où la passion a peu à peu disparu pour laisser place à une complicité quotidienne.

L’amour romantique, composé de passion et d’intimité est typique des relations naissantes à forte intensité relationnelle. Il y a découverte, admiration et partage réciproques entre les deux partenaires. Il ne contient pas (pas encore ?) d’engagement.

Lorsqu’une seule facette est présente, il y a, de nouveau, trois situations possibles : le choc amoureux, l’affection et l’amour vide.

Le choc amoureux, constitué de la seule passion, correspond au « coup de foudre ». Il disparait parfois aussi rapidement qu’il est apparu, par absence d’intimité et d’engagement.

L’affection, composée uniquement de l’intimité, est surtout présente dans les relations entre personnes de même sexe. Elle est plus rare entre personnes de sexes opposés en raison de l’irruption possible de l’attrait sexuel, voire de la passion.

L’amour vide ne comporte que de l’engagement. Il est caractéristique de deux situations : d’une part les mariages « arrangés », où c’est la famille et non les conjoints qui ont choisi les partenaires ; d’autre part les couples qui vivent ensemble depuis de longues années et qui ne communiquent plus réellement. C’est la routine qui domine la relation.

LES COUPLES HARMONIEUX... ET LES AUTRES

Les confidences constituent évidemment une base essentielle d’une relation intime. Comme l’on peut s’en douter, les femmes ont plus de facilité que les hommes à communiquer en profondeur et à accueillir les secrets d’autrui. Lorsqu’une femme hésite à se révéler à son partenaire, c’est généralement parce qu’elle craint que ce dernier ne l’écoutera pas vraiment ; lorsque c’est l’homme qui hésite à se confier, c’est habituellement parce qu’il préfère dissocier clairement vie professionnelle et vie familiale, et parce qu’il pense que son épouse ne peut pas l’aider dans ses problèmes professionnels. Le mode de gestion des conflits influe énormément sur le niveau de satisfaction dans le couple. Car ce n’est pas l’absence de conflits qui fait progresser le couple, mais la manière de les gérer. Une enquête menée sur ce thème auprès de vingt couples a mis en évidence trois manières de fonctionner lors d’un conflit : l’évitement, la mise en cause du partenaire et le compromis. Cette dernière attitude, consécutive à une discussion, est la seule qui soit liée à la satisfaction dans le couple.

(1) Jacques Lecomte, Donner un sens à sa vie, chapitre 2, Paris, Odile Jacob, 2007.
(2) Lubomir Lamy, L’impact du soutien social sur la santé, dans Jacques Lecomte (dir.). Introduction à la psychologie positive, Paris, Dunod, 2009.
(3) Sternberg R. J. (1986). A triangular theory of love, Psychological review, 93 (2). 119-135. Sternberg R. J. (1989). The psychology of love, Yale University Press.

par Jacques Lecomte

Vous trouverez une description plus détaillée de ce thème dans le chapitre L’amour, un diamant à trois facettes ; dans Jacques Lecomte, Donner un sens à sa vie, Paris, Odile Jacob, 2007.
avatar
Thierry
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 751
Localisation : Savoie
Identité métaphysique : celle qui vous plaira
Humeur : celle qui me convient
Date d'inscription : 03/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les trois facettes de l'amour.

Message par JO le Ven 5 Fév 2010 - 7:56

On s'y retrouve, en effet .La répartition ternaire à tous les étages évoque la triple dimension interne : instinct/passion - affect/intimité et mental/ engagement . Chacun, selon ce qui domine, se complaira dans une des formes décrites. Mais la passion n'obéit pas aux normes : l'instinct prendra le dessus chez un homme de devoir, sans crier gare, et il abandonnera femme et enfants , partira avec la caisse , pour sa Carmen . L'affect empêchera tel autre de partir, qui partagera sa vie entre des amours superposées . Le mental ne persuadera jamais le conformiste d'abandonner un lien vidé depuis longtemps : "ça ne se fait pas ", "et le chien? le poisson rouge, les "gens" ...
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22400
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les trois facettes de l'amour.

Message par Invité le Ven 5 Fév 2010 - 13:30

"Nous sommes ici, race ignoble de hacker. Ce que nous hackons? Les pensées mais surtout leurs interjections sur la réalité. Nous sommes pas peu fiers de ne pas être ici pour laisser passer le temps. Nous souhaiterions ardemment que le temps ne passe pas car il nous balafre au passage... Nous ne sommes pas des prosélytes, car nous n'avons rien à prosélyter... Bien que nos mots forment des proses élitistes... En sommes nous ne cherchons qu'à crier pour entendre nos voies en écho dans la vallée des morts, presque comme le colorado mais en plus coloré... Nous ne nous amusons pas... ici en tous cas... Rien d'amusant, non... ''

Parfois il n'y a rien à comprendre..de plus.. on s'introduit ...et on repart..


Dernière édition par LiLitH le Ven 5 Fév 2010 - 13:33, édité 3 fois (Raison : l'auteur inconnu à mon esprit mais présent quelque fois..comme dans 1 rêve qui surgira dans 1 autre rêve mais pas maintenant ..)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Interjection

Message par Cochonfucius le Sam 6 Fév 2010 - 14:51

Nos voix font un écho dans la vallée des morts,
Plus qu'un Colorado, muraille polychrome.
Hackeurs de bidonville et hackeurs du royaume,
On arrive, on repart, on entre et puis on sort.

Si tu crois qu'on s'amuse ici, tu as bien tort.
On explore, on apprend, on visite, on se paume,
On écrit des sonnets ou bien des antipsaumes.
Le citoyen lambda est content de son sort,

Nous on voudrait stopper le temps qui nous balafre,
Ce n'est pas de l'ennui, tu vois, ce sont les affres
De la réalité, de ses interjections,

Du sens surabondant qui induit la frayeur,
De ces lendemains qui jamais ne sont meilleurs,
Du virtuel trop réel avec ses projections.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23625
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les trois facettes de l'amour.

Message par JO le Sam 6 Fév 2010 - 19:12

On entre et puis on sort,
Mais en passant, c'est logique,
même dans les temps morts
les mots s'attardent, magiques
et leur sillage laisse une traînée d'or .
Enfin, on devrait !
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22400
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les trois facettes de l'amour.

Message par Cochonfucius le Lun 16 Mai 2011 - 17:04

On devrait...

On a parfois le pas plus sûr
En marchant dans un clair-obscur
Qu'en parcourant la fulgurance.

avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23625
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les trois facettes de l'amour.

Message par JO le Mar 17 Mai 2011 - 15:44

fulgurance :
on entre dans la danse
et tant-pis si j'en crève
vive la part du rêve!
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22400
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les trois facettes de l'amour.

Message par JO le Sam 21 Mai 2011 - 18:03

En contrepoint des piteuses prestations mâles qui s'étalent en boucle sur tous les medias, dans l'actualité mondiale, trois figures de femme se détachent : un fantôme bâché mais évoqué comme victime et deux figures de proue, affichant haut et clair leur solidarité avec le coupable présumé .
Une épouse et une fille : l'amour, richesse surajoutée , solidaire, disponible, combattant, sacrificiel et surtout, surtout, hors jugement . Ce que femme pardonne, Dieu le pardonne ...

Qu'on me comprenne: il ne s'agit pas d'exonérer un acte inexcusable - s'il est avéré- mais de souligner ce qui est de l'ordre de la compasion bouddhiste pour tout homme, frère faillible, ô combien, mais frère, semblable à chacun d'entre nous par la faiblesse et la vulnérabilité psychiques, communes au genre humain .

Par delà le bien et le mal : l'amour . L'amour qui ne juge pas, qui prend avec soi, sur soi, le problême de l'autre, coupable ou innocent, qui vient à la rescousse , et donne sans compter .

Heureux homme, dans son adversité!
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22400
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum