C'est un pays...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

C'est un pays...

Message par Babylon5 le Lun 15 Fév 2010 - 14:44

Voilà, je commence avec ce pays intérieur, si vous voulez continuer...

Dans ce pays très peu lointain,
Personne n'est jamais allé.
C'est un pays, ou ce n'est rien
Qu'une illusion, une fumée.

C'est un pays avec des tours,
Des bois, des châteaux embrumés ;
Des rues très droites, de grandes cours
Et des fermes abandonnées.

Il y a des arbres qui bougent
Avec leurs feuilles tous les soirs
Sur des fillettes en robe rouge
Cherchant leur maison dans le noir.

C'est un pays avec des gens
Qui semblent ne pas voir, et marchent
Sur des trottoir couleur de sang,
Quand on les croise sous les arches.

C'est un pays avec des temples
Au bout d'avenues désertées.
Du haut des flèches vous contemplent
Des sortes d'oiseaux effarés.

C'est un pays mal éclairé,
Par un soleil dont la lueur
Pâle et dorée semble filtrée
Par les yeux frissonnants des fleurs.

C'est un pays tout intérieur,
Chacun y voit sa vérité
C'est un pays dont on a peur
Tant qu'on n'a pas le fond touché.

Continuez, si cela vous dit, sur ce thème du "pays intérieur".... bon rêves (ou cauchemards, éh ! éh !)
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est un pays...

Message par Cochonfucius le Lun 15 Fév 2010 - 16:08

C'est un pays où le soleil
Est un trou noir dans un ciel mauve;
Tu y vas pendant ton sommeil,
Lors de ton réveil tu t'en sauves.

Dans ce pays, lorsque tu vois
Auprès de toi un personnage,
Ce n'est pas celui que tu crois;
Et trop changeants sont les visages

Pour qu'on puisse associer un nom
A une personne qui parle.
Ah, c'est Alfred, ah, pourtant non,
Voilà qu'il est devenu Charles.

C'est un pays où quand on prend
Un livre on n'y voit pas de lettres,
Si on les voit on ne comprend
Rien à ce qu'elles pourraient être,

Ou si on veut cartographier
Cet insondable territoire,
On en est bientôt mortifié;
Mais ceci est une autre histoire.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 22408
Age : 62
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est un pays...

Message par Babylon5 le Lun 15 Fév 2010 - 16:17

Thanks, Mister Cochonfucius !
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est un pays...

Message par Babylon5 le Mar 16 Fév 2010 - 13:57

C'est un pays où l'on rencontre
Des vieillards à double visage,
Sans chapeaux, appuyés tout contre
Les hauts murs donnant de l'ombrage.

C'est un pays peuplé de chiens,
De chevaux furieux, galopant
Sans fers ni cavaliers humains
Sur les silex étincelants.

C'est un pays vide d'écoles,
Un pays où l'on ne fait rien
Tout le jour assis dans l'herbe folle
Que regarder venir demain.

Dans ce pays, le temps est lent.
Il y a des rivières. Elles roulent
Leurs cailloux et poissons d'argent,
Noyés, diamants, sable qui coulent.

Dans ce pays, si l'on y va
On peut par mégarde y rester
Peut-être bien qu'on restera
Sous un cèdre à jamais couché.
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est un pays...

Message par Cochonfucius le Mar 16 Fév 2010 - 14:17

C'est un pays dont le sol mou
Rend la marche un peu malhabile,
Il faut forcer sur les genoux
Et par moments c'est bien pénible.

Les animaux d'un tel pays
Ne sont pas tous reconnaissables,
On ne peut en être obéi,
Certains sont vraiment haïssables.

Dans ce pays, l'instituteur
Donne ses cours à la taverne.
Mais son public est chahuteur,
N'écoutant point ses balivernes.

Et dans ce pays, les cadrans
Des horloges sont fantaisistes,
Ils montrent des chiffres marrants
Et les changent à l'improviste.

Ah, dans ce pays, les tombeaux
Ont subi du temps les ravages;
Leur aspect ne serait pas beau,
S'ils n'étaient sous l'herbe sauvage.


Dans ce pays, si l'on y va
On peut par mégarde y rester
Peut-être bien qu'on restera
Sous un cèdre à jamais couché.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 22408
Age : 62
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est un pays...

Message par Babylon5 le Mar 16 Fév 2010 - 17:35

Dans ce pays tous les enfants
Jouent entre eux, parlant à voix basse.
Leurs jeux sont peut-être amusants
Mais ils se taisent quand on passe.

C'est un pays où les parents
Ne restent jamais : ils ont peur
De ces enfants aux yeux méchants
Car ils font régner la terreur.
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est un pays...

Message par Babylon5 le Mar 16 Fév 2010 - 20:36

Pourtant ce pays a ses charmes
La vie s'y passe étrangement,
Avec des ombres et des drames
Déployés théâtralement.

Il fait bon vivre en ce pays
Pour celui qui n'a plus de pleurs ;
Dans la pénombre qui sourit
On entend des chants et des Chœurs.

C'est un pays qui est profond
Géré par un autre destin
Avec des pentes et des monts
Qui vous ouvrent d'autres chemins.

C'est un pays d'enfants sauvages
D'animaux désobéissants
Un pays sans tenue, peu sage
A rebours du soleil tournant.

C'est un pays, oui, un pays,
Qui en fait n'est pas très lointain
Ceux qui viennent de ce pays
Tiennent leur coeur entre leur mains.
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est un pays...

Message par Cochonfucius le Mer 17 Fév 2010 - 11:14

C'est un pays aux nuits grandioses
Mais où les jours sont un peu morts.
On vibre en une apothéose,
L'instant d'après on n'est qu'un porc.

Pays de poissons aux yeux d'or
Dont la chair est décomposée
Et qui avec de grands efforts
Veulent maîtriser leur nausée.

Intoxiqués de volupté,
Ils passeront leur vie entière
A consommer de la beauté
Qui dans le fond n'est que misère.

Point n'est de fin à leurs désirs
Sous le froid regard de la lune,
Ils se prennent sans se choisir,
Leurs joies s'effacent une à une.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 22408
Age : 62
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est un pays...

Message par Babylon5 le Mer 17 Fév 2010 - 11:20

J'adore, Cochonfucius, j'aurais presque envie de rajouter ces vers (ben oui, je me fais un petit recueil...). En fait, bien que l'ambiance ne soit pas la même dans tes vers que dans les miens, on pourrait peut-être arriver à faire une sorte de "fusion" poétique, un poème à deux têtes... (euh.... en tout bien tout honneur, cher Mâître...)
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est un pays...

Message par Cochonfucius le Mer 17 Fév 2010 - 11:28

Un dialogue entre voyageurs de l'imaginaire, qui ont vu des choses semblables mais pas identiques...
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 22408
Age : 62
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est un pays...

Message par Babylon5 le Mer 17 Fév 2010 - 11:43

Oui, c'est un peu ça. J'ai fait un document avec juste mes vers, forcément il y a une certaine unité de ton, mais si on faisait un document "dialogue", ça pourrait être sympa aussi. En tout cas, jamais je ne te piquerai tes copygirhts !

Tiens, au fait, j'ai remarqué que tu as repris mon dernier quatrain dans un de tes posts. C'est fait exprès pour faire écho ?
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

écho

Message par Cochonfucius le Mer 17 Fév 2010 - 13:26

à l'origine c'est une inadvertance, cependant, l'effet d'écho ne me déplaisait pas, alors je l'ai laissé.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 22408
Age : 62
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est un pays...

Message par Babylon5 le Mer 17 Fév 2010 - 18:18

Point n'est de fin à leurs désirs
Sous le froid regard de la lune,
Ils se prennent sans se choisir,
Leurs joies s'effacent une à une.

Dans ce pays on ne peut voir
De satellite que le jour :
La lune poursuit sans espoir
Le soleil qui fuit son amour.

Elle est radieuse pourtant,
Plus lumineuse qu'une étoile
Je crois le soleil mécontent
De voir qu'elle lui fait un voile.

Le soleil se sent ridicule
En ce pays trop écarté
Pour que sa lumière ne brule
Avec assez de majesté.

En ce pays, le soir venu,
On est heureux ou on a peur :
Suivant les jours, le temps, l'humeur,
Des amants se promènent nus.

Mais aussi il est certains soirs,
Où les grands bois sont menaçants :
Leurs ombres suivent dans le noir
Ceux qui se sauvent en courant.

C'est un pays qui est selon :
Il y a des sables mouvants,
Mais aussi de jolies maisons
Au fond de jardins florissants.

Dans ce pays, tous les chemins
Montent ou descendent, vers des collines
Peuplées par des peuples anciens
Parlant une langue divine.
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est un pays...

Message par Cochonfucius le Mar 27 Mar 2012 - 18:09

Émile Verhaeren a écrit:
Je suis celui des pourritures grandioses
Qui s'en revient du pays mou des morts ;
Celui des Ouests noirs du sort
Qui te montre, là-bas, comme une apothéose,
Son île immense, où des guirlandes ,
De détritus et de viandes
Se suspendent,
Tandis, qu'entre les fleurs somptueuses des soirs,
S'ouvrent les grands yeux d'or de crapauds noirs.

http://poesie.webnet.fr/lesgrandsclassiques/poemes/emile_verhaeren/celui_du_rien.html

Terrains tuméfiés et cavernes nocturnes,
Oh ! mes grottes bâillant l'ennui par les crevasses
Des fondrières et des morasses !
A mes arbres de lèpre, au bord des mares,
Sèchent ton coeur et tes manteaux baroques,
Vieux Lear ; et puis voici le noir Hamlet bizarre
Et les corbeaux qui font la cour à son cadavre ;
Voici René, le front fendu, les chairs transies,
Et les mains d'Ophélie, au bord des havres,
Sont ces deux fleurs blanches - moisies.

Et les meurtres me font des plans de pourriture,
Jusqu'au palais d'où s'imposent les dictatures
De mon pays de purulence et de sang d'or.

Sont là, les carcasses des empereurs nocturnes ;
Les Nérons fous et les Tibères taciturnes,
Gisant sur des terrasses de portor.
Leur crâne est chevelu de vers - et leur pensée
Qui déchira la Rome antique en incendies
Fermente encor, dans leur tête décomposée.
Des lémures tettent les pustules du ventre
Qui fut Vitellius - et maux et maladies
Crèvent, sur ces débris leurs poches de poisons.

Je suis celui du pays mou des morts...

Et puis voici ceux-là qui s'exaltaient en Dieu ;
Voici les coeurs brûlés de foi, ceux dont le feu
Etonnait les soleils, de sa lueur nouvelle :
Amours sanctifiés par l'extatique ardeur
" Rien pour soi-même et sur le monde, où s'échevèlent
La luxure, l'orgueil, l'avarice, l'horreur,
Tous les péchés, inaugurer, torrentiel
De sacrifice et de bonté suprême, un ciel !
Et les Flamels tombés des légendes gothiques,
Et les avares blancs qui se mangent les doigts,
Et les guerriers en or immobile, la croix
Escarbouclant d'ardeur leurs cuirasses mystiques,
Et leurs femmes dont les regards étaient si doux ;
Voici - sanguinolents et crus - ils sont là, tous.

Je suis celui des pourritures méphitiques,

Dans un jardin d'ombre et de soir,
Je cultive sur un espalier noir,
Les promesses et les espoirs.
La maladie ? elle est, ici, la vénéneuse
Et triomphale moissonneuse
Dont la faucille est un croissant de fièvre
Taillé dans l'Hécate des vieux Sabbats.
La fraîcheur de l'enfance et la santé des lèvres,
Les cris de joie et l'ingénu fracas
Des bonds fouettés de vent, parmi les plaines,
Je les flétris, férocement, sous mes haleines,
Et les voici, aux coins de mes quinconces
En tas jaunes, comme feuilles et ronces.

Je suis celui des pourritures souveraines.

Voici les assoiffés des vins de la beauté ;
Les affolés de l'unanime volupté
Qui fit naître Vénus de la mer toute entière ;
Voici leurs flancs, avec les trous de leur misère ;
Leurs yeux, avec du sang ; leurs mains, avec des ors ;
Leurs livides phallus tordus d'efforts
Brisés - et, par les mares de la plaine,
Les vieux caillots noyés de la semence humaine.
Voici celles dont l'affre était de se chercher
Autour de l'effroi roux de leur péché,
Celles qui se léchaient, ainsi que des lionnes -
Langues de pierre - et qui fuyaient pour revenir
Toujours pâles, vers leur implacable désir,
Fixe, là-bas, le soir, dans les yeux de la lune.
Tous et toutes - regarde - un à un, une à une,
Ils sont, en de la cendre et de l'horreur
Changés - et leur ruine est la splendeur
De mon domaine, au bord des mers phosphorescentes.

Je suis celui des pourritures incessantes.
Je suis celui des pourritures infinies ;
Vice ou vertu, vaillance ou peur, blasphème ou foi,
Dans mon pays de fiel et d'or, j'en suis la loi.
Et je t'apporte à toi ce multiple flambeau
Rêve, folie, ardeur, mensonge et ironie
Et mon rire devant l'universel tombeau.

avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 22408
Age : 62
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est un pays...

Message par Babylon5 le Jeu 29 Mar 2012 - 18:34

Superbe lecture. Merci Cochonfucius.
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum