La seule crise la crise de l'homme ....

Aller en bas

La seule crise la crise de l'homme ....

Message par Erique le Mer 17 Fév 2010 - 12:20

Quiconque ayant tant soit peu observé le monde depuis 1975 s'attendait à ce qu'une économie fondée sur l'endettement - et, ce qui est pire, l'endettement en chaîne: la re-re-créance des re-créances des créances - ne se change en commerce de vent. Il faut ou il faudrait tôt ou tard redonner à toute chose son vrai prix, différent de celui écrit dans les comptes et sur les étiquettes, et rendre les emprunts (1.200 milliards d'euros pour le seul gouvernement français). Cette nécessaire rationalisation ne pourra ou ne pourrait que coûter très cher à tout le monde, mais la situation n'est pas si grave, puisqu'on a trouvé dans le monde, en l'espace d'un mois, 4.000 milliards d'euros pour sauver les banques alors qu'on n'en a à peine trouvé, en dix ans, 20 milliards pour sauver les affamés.
De toute façon, nul n'a plus d'intérêt au désastre des banques qu'il n'a intérêt à la disparition du boulanger et du garagiste du quartier qui tomberaient en faillite par mauvaise gestion. Nous avons besoin de ces professions même fautives, comme elles ont besoin de nous pour survivre. Chaque fois que l'un de nous a acheté une machine à laver, une voiture, un appartement à crédit, il s'est fait complice du système bancaire autant que s'en est fait complice l'état en empruntant 1.200 milliards d'euros. La question, on le voit, est existentielle et énorme, mais la vraie crise existentielle est humaine.

Économiquement le pire est à venir, mais nous n'en mourrons pas.
La vraie crise économique viendra, incroyablement cruelle et aberrante, quand l'écorce mangera son propre arbre, quand les coqs tueront les poules pour leur prendre la pauvre mousse qui leur restera et quand, de ce fait, l'homme regardera en face la vérité, que symbolise le faucon (Rév d'Arès xvi/15)*. Non seulement la parole du Créateur l'annonce, mais ça tombe sous le sens.
Soyons donc sereins et forts dans la vie spirituelle, parce que la vie matérielle nous réserve d'amères surprises, comme déjà nous y préparait Jésus voilà 2.000 ans: La vie (La Révélation d'Arès dit l'ha, xxxix/5-11)* d'un homme n'est jamais assurée par ses biens matériels (Luc 12/15).

Mais l'homme peut mourir de la crise spirituelle.
Avant que Jésus ne m'apparaisse et ne me parle, en 1974, je croyais que l'homme était irrémédiablement mauvais, voué à la damnation éternelle et ne pouvait être sauvé que par la sainte miséricorde que la religion prétend lui assurer en échange de sa fidélité aux credos, aux lois religieuses et, dans certaines églises, aux sacrements.
Depuis 1974, chaque jour, La Révélation d'Arès me crie tout le contraire, et j'enseigne à des hommes tout le contraire, à savoir que l'humain, croyant ou non, peut se sauver, vaincre le mal, retrouver le bonheur, mais seulement par lui-même et en pratiquant en toute circonstance l'amour, le pardon, la paix, la liberté et l'intelligence spirituelles, que La Révélation d'Arès englobe sous le terme actif de pénitence. La pénitence qui n'est ni tristesse ni austérité, mais joie et fête (Rév d'Arès 30/11). Malheureusement l'humanité n'évolue pas dans ce sens. D'où la nécessité de notre mission.

C'est cela que j'enseigne depuis 1974 (dit michel potay)

L'action de la pénitence et de la moisson des pénitents a commencé il y a vingt-cinq ans, c'est très bien, mais il faut aussi développer les actions publiques incitatrices concrètes.

Il y a des raisons, La Révélation d'Arès le démontre, d'être pessimiste sur l'avenir, mais il y a des limites au pessimisme.
Ce monde majoritairement rationaliste, qui de ce fait devrait être "réaliste", je m'étonne de le voir plus pessimiste que nous. Regardez les écologistes! Ne voient-ils pas que, déjà au temps où les dinosaures régnaient en maîtres, il y avait des raisons d'être écologiste et pessimiste pour l'avenir de la planète? Pourtant la planète, home de l'homme, créature privilégiée du Créateur, est toujours là et demeurera malgré les nouveaux dinosaures que sont le dioxyde de carbone, les insecticides et le réchauffement climatique. L'absence de foi et d'espérance rétrécit la raison. La Révélation d'Arès ne s'inquiète ni de la disparition des éléphants et des gorilles ni du manque de pommes de terre écologiques, mais elle s'inquiète de la disparition de la bonté et de l'amour. C'est l'amour qu'il faut sauver!

Il nous faut innover en action.
Nous devons inspirer à l'homme des actions, qu'il ait envie d'essayer, de reproduire à notre suite, et qui puissent, ce faisant, le convaincre que l'avenir et même le bonheur et la réussite terrestres sont dans le bien. Nous devons démontrer à l'homme que la foi et l'espérance donnent force et lucidité, que l'amour, le pardon, la paix, la liberté et l'intelligence spirituelles sont les composants de la vertu, seule dynamique lucide d'une vie réussie... et d'un monde changé (Rév d'Arès 28/7).
Le monde reçoit mal le message de La Révélation d'Arès, quand il n'est fait que de mots. C'est parce que, comme disait le savant Jean Rostand, "la vérité a forcément un goût de vengeance." Les mots crus de la vérité font reculer beaucoup, sauf quelques hommes d'exception, les rares qui voient au-delà des mots. Or, le petit reste que le Père nous envoie rassembler (Rév d'Arès 24/1) n'est pas fait d'hommes d'exception, mais de pauvres types comme vous et moi. C'est si le mot "vengeance" qu'utilisait Rostand perd le sens de représailles - de vengeance sans fin (27/9) - et prend le sens de démenti démontré, prouvé, bref, d'action et de fait conduisant au bien et au bonheur, que notre message passe.
Être compris du monde devrait être de plus en plus facile, parce qu'il y a de moins en moins de blocs opposés. La société devient un patchwork. C'est une grande espérance.



Erique
---------------------
Nota: La Révélation d'Arès a pour origine un événement surnaturel survenu à Arès, Gironde, France, en 1974 et 1977. Elle ne fonde ni religion, ni dogmes. Bien au contraire, elle libère!
Dénoncé comme une secte surtout à cause de la radicalité de sa critique des religions et des pouvoirs politiques et économiques, le mouvement né de ces théophanies d'Arès revendique les accents du prophétisme biblique ou coranique. Comme les prophètes qui ont combattu les hypocrisies en leur temps, il s'oppose, au nom de Dieu, de la Liberté et de la dimension sublime de l'humain tant au matérialisme qu'à la sclérose religieuse, aux superstitions et aux pouvoirs policés.




http://vie-spirituelle.forums-actifs/
Wink
L'ABEILLE
Un groupe missionnaire de Pèlerins d'Arès. Un des mouvements générés par la Révélation d'Arès

Erique
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 3
Localisation : Val de marne
Identité métaphysique : pélerin
Humeur : selon les jours
Date d'inscription : 17/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La seule crise la crise de l'homme ....

Message par _pandore le Ven 19 Fév 2010 - 6:01

je comprends le fond du message ,il est vraie que le fanatique ,ne c'est pas crée tout seul.

Maintenant plusieurs sciècles d'écrit sur la religion et plusieurs interprétations on fini pas effacé le message initial.

Un nettoyage ne ferait pas de mal.
L'homme à assujetti l'homme.

Il a du oublier en cours de route que c'est lui le maître du jeu.

Qu'est-ce que la liberté individuelle si elle devient subversive?

N'y a t'il pas risque de répression démagogique?

IL semblerait selon ce que j'ai lu sur le net ;que son livre s'inspire de la bible et ses évangiles ainsi que du coran.

Enfin un nouveau gourou est parmi nous.

_pandore
EXCLUE DU FORUM

Féminin Nombre de messages : 2182
Localisation : Québec
Identité métaphysique : Femme
Humeur : Simple
Date d'inscription : 23/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum