A quoi sert la poésie ?

Page 9 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: A quoi sert la poésie ?

Message par _GERARDMENVUSSA le Dim 13 Fév 2011 - 12:55

HS:
Jipé a écrit:allez régler vos comptes ailleurs svp!!

Un grand Merci pour ton conseil éclairé, et que je prends, sois en persuadé, très au sèrieux !
... Mais sois aussi persuadé que ce n'est que quand je n'aurai besoin de rien : Que je te ferai signe !
...Ainsi que l'affirmait Pierre DAC :
“La véritable et sincère amitié verbale profondément superficielle étant celle sur laquelle on peut absolument compter... Quand on n'a strictement besoin de rien !”
... Ceci dit "amicalement", et sans aucune rancune, ni animosité de ma part !

_GERARDMENVUSSA
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 624
Localisation : Vietnam
Identité métaphysique : Croyant
Humeur : Egale
Date d'inscription : 01/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: A quoi sert la poésie ?

Message par bernard1933 le Dim 13 Fév 2011 - 14:59

Je suggère une idée originale: si on s' engueulait en poésie ?
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: A quoi sert la poésie ?

Message par _GERARDMENVUSSA le Dim 13 Fév 2011 - 15:27

bernard1933 a écrit:Je suggère une idée originale: si on s' engueulait en poésie ?

Mais non, voyons ! Je pense qu'il ne faut jamais "s'engueuler"... En poésie comme ailleurs !
... Il faut au contraire rester pondéré, sûr de soi, et très calme !
... Il n'y a, en effet, que comme ça que l'on peut se rendre compte si l'on à à faire à une personne "équilibrée", ou à une personne qui ne l'est pas ! Il importe de ne jamais perdre son sang froid, envers des gens, "perturbés psychologiquement", et qui se laissent dominer par leurs émotions !

Vois-tu, quand on "s'engueule", quand on insulte ou qu'on se met à "injurier" quelqu'un, c'est que l'on perd ses moyens ! Cela signifie simplement qu'étant à bout d'argument, l'on s'imagine ne plus avoir que cette "lamentable" ressource, pour faire "passer ses "idées", sa haine, et sa méchanceté!
... Gardons-nous donc bien "de nous engueuler", de nous injurier, ou de nous insulter : Car l'insulte, les "engueulades", et les injures sont TOUJOURS l'arme des faibles et des lâches !

_GERARDMENVUSSA
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 624
Localisation : Vietnam
Identité métaphysique : Croyant
Humeur : Egale
Date d'inscription : 01/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: A quoi sert la poésie ?

Message par allégorie le Dim 13 Fév 2011 - 15:49

[quote=GG a écrit..." Gardons-nous donc bien "de nous engueuler", de nous injurier, ou de nous insulter : Car l'insulte, les "engueulades", et les injures sont TOUJOURS l'arme des faibles et des lâches !."/quote]

GG n'a pas été banni du forum seulement parce qu'il a des difficultés à suivre la charte, mais bien parce qu'il a injurié plus d'une fois ,et seulement sur ce fil,cochonfucius, allégorie, bulle et Jipé.

voilà la vérité !

allégorie


Dernière édition par allégorie le Dim 13 Fév 2011 - 16:51, édité 4 fois (Raison : correction de quote)

allégorie
Maître du Relatif et de l'Absolu

Féminin Nombre de messages : 1036
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 05/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: A quoi sert la poésie ?

Message par Bulle le Dim 13 Fév 2011 - 16:19

GERARDMENVUSSA a écrit:
bernard1933 a écrit:Je suggère une idée originale: si on s' engueulait en poésie ?

Mais non, voyons ! Je pense qu'il ne faut jamais "s'engueuler"... En poésie comme ailleurs !
... Il faut au contraire rester pondéré, sûr de soi, et très calme !
... Il n'y a, en effet, que comme ça que l'on peut se rendre compte si l'on à à faire à une personne "équilibrée", ou à une personne qui ne l'est pas ! Il importe de ne jamais perdre son sang froid, envers des gens, "perturbés psychologiquement", et qui se laissent dominer par leurs émotions !

Vois-tu, quand on "s'engueule", quand on insulte ou qu'on se met à "injurier" quelqu'un, c'est que l'on perd ses moyens ! Cela signifie simplement qu'étant à bout d'argument, l'on s'imagine ne plus avoir que cette "lamentable" ressource, pour faire "passer ses "idées", sa haine, et sa méchanceté!
... Gardons-nous donc bien "de nous engueuler", de nous injurier, ou de nous insulter : Car l'insulte, les "engueulades", et les injures sont TOUJOURS l'arme des faibles et des lâches !

Merci Bernard pour cette suggestion.
Désormais donc sur ce fil seuls les engueulades en vers seront autorisées lol!
GERARDMENVUSSA, je prends bonne note de ta remarque ci-dessus. J'espère que tu ne l'oublieras pas.

Avertissement !
1)le forum n'est pas là pour servir de lieu où l'on règle des comptes en rapport avec ce qui a pu se passer sur d'autres forums.
2)les comportements récidivistes et injurieux entraîneront l'exclusion.

_________________
Hello Invité ! Le du 01 décembre est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 40267
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: A quoi sert la poésie ?

Message par _GERARDMENVUSSA le Dim 13 Fév 2011 - 16:33

Bulle a écrit:
GERARDMENVUSSA a écrit:
bernard1933 a écrit:Je suggère une idée originale: si on s' engueulait en poésie ?

Mais non, voyons ! Je pense qu'il ne faut jamais "s'engueuler"... En poésie comme ailleurs !
... Il faut au contraire rester pondéré, sûr de soi, et très calme !
... Il n'y a, en effet, que comme ça que l'on peut se rendre compte si l'on à à faire à une personne "équilibrée", ou à une personne qui ne l'est pas ! Il importe de ne jamais perdre son sang froid, envers des gens, "perturbés psychologiquement", et qui se laissent dominer par leurs émotions !

Vois-tu, quand on "s'engueule", quand on insulte ou qu'on se met à "injurier" quelqu'un, c'est que l'on perd ses moyens ! Cela signifie simplement qu'étant à bout d'argument, l'on s'imagine ne plus avoir que cette "lamentable" ressource, pour faire "passer ses "idées", sa haine, et sa méchanceté!
... Gardons-nous donc bien "de nous engueuler", de nous injurier, ou de nous insulter : Car l'insulte, les "engueulades", et les injures sont TOUJOURS l'arme des faibles et des lâches !

Merci Bernard pour cette suggestion.
Désormais donc sur ce fil seuls les engueulades en vers seront autorisées lol!
GERARDMENVUSSA, je prends bonne note de ta remarque ci-dessus. J'espère que tu ne l'oublieras pas.

Avertissement !
1)le forum n'est pas là pour servir de lieu où l'on règle des comptes en rapport avec ce qui a pu se passer sur d'autres forums.
2)les comportements récidivistes et injurieux entraîneront l'exclusion.

Je te fais la promesse que je ne l'oublierai pas !
(ne sommes-nous pas tous... "Perfectibles?")
... En te faisant remarquer que je n'ai eu ni propos insultant, ni injurieux,vis à vis de "cette curare" qui m'agressait sans raison !
Bien Cordialement à toi !

(Mais quand même... Tu conviendras que je ne pouvais pas subir impunément la diatribe, les calomnies, et la délation "gratuite", d'une personne nuisible et mal-intentionnée à mon égard, une personne à qui je n'ai rien demandé... Et qui crachait sur moi son "curare", sans même connaître seulement "les tenants et les aboutissants" des horreurs qu'elle avançait si "légèrement"!)

_GERARDMENVUSSA
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 624
Localisation : Vietnam
Identité métaphysique : Croyant
Humeur : Egale
Date d'inscription : 01/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: A quoi sert la poésie ?

Message par Bulle le Dim 13 Fév 2011 - 17:03

Au passage GERARDMENVUSSA, la citation de ta signature :
"Ayant été infiniment plus cochon qu'aucun homme ne l'avait jamais été, ayant avili, avec un succès incomparable, tout ce qui pouvait être avili, je veux qu'on reconnaisse en moi "le patron, le chef absolu, le calife"... Et j'en appelle à toute la racaille bourgeoise dont les suffrages m'ont exalté ! "

est tirée de quelle oeuvre de Léon Bloy ? De son journal ?

_________________
Hello Invité ! Le du 01 décembre est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 40267
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: A quoi sert la poésie ?

Message par Jipé le Dim 13 Fév 2011 - 17:11

GMV
(Mais quand même... Tu conviendras que je ne pouvais pas subir impunément la diatribe, les calomnies, et la délation "gratuite", d'une personne nuisible et mal-intentionnée à mon égard, une personne à qui je n'ai rien demandé... Et qui crachait sur moi son "curare", sans même connaître seulement "les tenants et les aboutissants" des horreurs qu'elle avançait si "légèrement"!)
Il me semble, en fonction de ce que tu as dit dans un autre post, que
c'est ton KARMA....Tu devrais t'en réjouir, non ! rire

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25749
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: A quoi sert la poésie ?

Message par _GERARDMENVUSSA le Lun 14 Fév 2011 - 2:32

Jipé a écrit:GMV
(Mais quand même... Tu conviendras que je ne pouvais pas subir impunément la diatribe, les calomnies, et la délation "gratuite", d'une personne nuisible et mal-intentionnée à mon égard, une personne à qui je n'ai rien demandé... Et qui crachait sur moi son "curare", sans même connaître seulement "les tenants et les aboutissants" des horreurs qu'elle avançait si "légèrement"!)
Il me semble, en fonction de ce que tu as dit dans un autre post, que
c'est ton KARMA....Tu devrais t'en réjouir, non ! rire

Chacun de nous avons notre KARMA.
Et le KARMA ne donne pas lieu, ni "à s'en réjouir", ni à "ne pas s'en réjouir".
Il "est"; c'est tout; et personne n'y peut rien, puisqu'il n'est autre que notre Destinée, sur laquelle nul n'a de "prise", et à laquelle nul ne peut échapper.
Seul Dieu est le "Maître" de notre notre Destinée, que nous ne pouvons que suivre, avec notre personnalité, notre psychisme, notre tempérament, etc.

Seuls les Êtres Réalisés n'ont plus de Destinée, leur KARMA ayant été aboli, une fois pour toutes, et définitivement : Ainsi, "n'oeuvrant" que pour "le Bien de tous", tout ce qu'ils peuvent dire ou faire, n'a ABSOLUMENT aucune importance, puisqu'ils sont au-delà de la dualité; et que, de ce fait, ils ne peuvent pas voir les autres différents d'eux-mêmes.

... Leur égo, qui est comme "un fil brûlé", n'a donc, lui aussi, plus la moindre importance... Malgré les apparences qui, comme chacun le sait, sont TOUJOURS trompeuses.

_GERARDMENVUSSA
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 624
Localisation : Vietnam
Identité métaphysique : Croyant
Humeur : Egale
Date d'inscription : 01/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: A quoi sert la poésie ?

Message par _GERARDMENVUSSA le Lun 14 Fév 2011 - 3:11

Bulle a écrit:Au passage GERARDMENVUSSA, la citation de ta signature :
"Ayant été infiniment plus cochon qu'aucun homme ne l'avait jamais été, ayant avili, avec un succès incomparable, tout ce qui pouvait être avili, je veux qu'on reconnaisse en moi "le patron, le chef absolu, le calife"... Et j'en appelle à toute la racaille bourgeoise dont les suffrages m'ont exalté ! "

est tirée de quelle oeuvre de Léon Bloy ? De son journal ?

... Quelle bonne surprise !!!
Tu sais que tu remontes-là prodigieusement dans mon estime ? Tu connaitrais donc cet écrivain de Génie qu'était Léon BLOY, et que si peu de gens connaissent???? Quand on connaît Léon BLOY, et qu'on l'apprécie (... Si c'est le cas, pour ce dernier point?!)... Je suis bien persuadé que l'on ne peut être, d'abord, qu'intelligent, et aussi, infiniment sensible!!! Donc, toutes mes plus vives, et plus sincères, Félicitations !

... Pour répondre à ta question : "Oui"; cette citation ci-dessus est extraite de son journal; de son tome fameux intitulé, "le mendiant ingrat".
Comme tu le sais certainement, son journal étant composé de plusieurs tomes; j'ai fait cadeau de son second tome a un oncle, conservant "son journal 1", que je ne me lasse pas de lire et de relire, et qui comporte "le Mendiant ingrat, mon journal, quatre ans de captivité à cochons-sur-Marne, l'invendable"; j'aimerais bien pouvoir me procurer tout son journal. Mais outre celui-ci, je pense que pour bien connaître cet écrivain hors pair, (Qui maîtrisait parfaitement la langue Française, en employant le mot qu'il fallait, toujours quand il le fallait, et maîtrisait également autant la langue Grecque que le Latin!) il faut avoir lu de lui ses ouvrages majeurs, ou, du moins, quelques uns de ceux-ci !
Personnellement, je ne dispose que du "désespéré, de la femme pauvre (Qui est une pure Merveille ! L'humour, qui est à mourir de rire dans ce Chef d'oeuvre, transparaît au travers de situations, de descriptions, et de portraits, tous plus cocasses les uns que les autres !!!), du sang du pauvre, du Salut par les Juifs, des histoires désobligeantes, et de l'exégèse des lieux communs. Je souhaiterais pouvoir me procurer un jour ses autres ouvrages (La Chevalière de la mort, Léon BLOY devant les cochons, etc.), mais c'est très difficile ! Il faut avoir le temps de faire des bouquinistes, "denrée" qui n'existe malheureusement pas au vietnam où je réside !Peut-être (Si Dieu me prête vie d'ici là!) quand je reviendrai en France, d'ici quelque temps : Mais j'ai appris récemment, avec grand plaisir, que toutes les oeuvres de Léon BLOY semblaient reprendre en France un nouveau "souffle", et que l'on commençait à les rééditer, dans des éditions accessibles "à tout un chacun!" Ce qui est, sans le moindre doute, une marque évidente d'évolution !
... Ce qui signifie aussi, selon moi, que l'intelligence des Français, (en s'interessant à nouveau à cet auteur extraordinaire longtemps laissé dans l'ombre,!) fait un grand pas en avant ! Voilà qui fait "chaud au coeur", et qui nous réconcilie avec l'humanité !
(NB, à propos des vers libres dont on a tant parlé - On reste comme ça un peu dans le sujet! -, Léon BLOY avait un jour écris :
"Entrepris avec désespoir, la lecture de recueil manuscrit de vers libres. C’est navrant ! Le vers libre est, à mes yeux, l’une des pires aberrations modernes ! L’une de celles qui proclament, avec des éclats de fanfare, l’affaiblissement de la raison ! Remplacer le mystère, tout à fait surnaturel, du rythme, et du nombre, par des alinéas, et des signes de ponctuation, ce n’est pas seulement de la sottise, c’est DE LA PERVERSITE !!!"
... Comme elle n'est pas de moi, mais de Léon BLOY, j'espère que personne (Même si, bien évidemment, je partage parfaitement ce point de vue !!!) ne me fera "grief" de cette réflexion !

_GERARDMENVUSSA
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 624
Localisation : Vietnam
Identité métaphysique : Croyant
Humeur : Egale
Date d'inscription : 01/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: A quoi sert la poésie ?

Message par _GERARDMENVUSSA le Lun 14 Fév 2011 - 5:43

Puisque nous parlons de Léon BLOY, et afin de mieux le connaître, voici un extrait de son journal, qui le "situera" :
"Le Mendiant ingrat finissait en novembre 1895. Huit ans se sont écoulés et c'est toujours la même chose! Dans l'intervalle, ce Mendiant a écrit, Dieu sait à quel prix ! une demi-douzaine de livres que ses ennemis eux-mêmes ne peuvent pas mépriser. Son existence entière a donc été un tel prodige de douleur, un pèlerinage si infernal que les juges les plus atroces conviennent de l'exagération du châtiment. Sans doute il est difficile de trop punir un réfractaire qui a choisi de crever de faim pour Jésus-Christ, mais, tout de même, cela va bien loin. D'autres pauvres qui le connaissent ne peuvent s'empêcher de voir là une contrefaçon de l'interminable enfer, et les quelques riches chrétiens, admirateurs ou soi-disant tels, de l'oeuvre de Léon Bloy, leur paraissent les démons de cet enfer.
... Pour parler sans métaphore et à la première personne, ainsi qu'il convient à un chrétien qui est absolument seul, je dis que les catholiques riches sont des bourreaux inexcusables. J'ai trouvé parfois du secours chez des gens sans Dieu qui voyaient au moins un artiste en moi. Les catholiques n'ont pas vu cela ni autre chose, et ceux, en grand nombre, qui auraient pu si aisément faire ma voie moins douloureuse, ont été souvent mes plus implacables ennemis.
On m'assure que je peux compter sur mille acheteurs pour chacun de mes livres, ce qui permet de les éditer, sans autre gain, il est vrai, que le vague honneur de publier des ouvrages d'où la fange ne ruisselle pas. Or on peut calculer humblement que tout exemplaire acheté est lu, en moyenne, par trois personnes. Me voilà donc, malgré l'insuccès brillant et inamovible procuré par l'hostilité silencieuse du journalisme, escorté de trois mille lecteurs qui ne peuvent être ni des illettrés ni des concierges, car je vise rarement au-dessous de la tête Est-il croyable que, du milieu de cette foule, il ne me vienne jamais un homme ? Quelques pauvres m'ont dit en pleurant leur impuissance. Jamais un riche ne s'est montré. Il y en avait pourtant et mes livres leur criaient assez ce qu'il fallait faire. "Regarde, misérable, ce qu'on souffre pour Dieu et pour toi. Vois cette famille sans pain et ce père forcé de se détourner de la gloire du Fils de Dieu pour aller, dans des tourments indicibles, vers la gloire de l'Esprit-Saint qui est de mendier avec une abondante ignominie. Entends aussi le faible râle de ces innocents qui meurent
« Qu'avez-vous fait pour moi ? écrivais-je dernièrement à un de ces maudits qui m'avait affirmé de la façon la plus énergique son admiration_ et son amour. Que feriez-vous si je vous appelais à mon aide, si je criais vers vous au Nom de Notre Sauveur crucifié ? » Rien de plus désespérant que ces interrogations jetées tant de fois et tellement en vain.
Je n'imagine pas d'iniquité plus complètement abominable que celle des Pères Augustins de l'Assomption faisant servir à l'abrutissement définitif_ de la société catholique une influence colossale. En ce sens "La Croix et Le Pèlerin", dont le succès fut inouï, ont été des meules de bêtise incomparables. Pendant vingt ans les âmes chrétiennes en furent systématiquement et obséquieusement aplaties. Jamais le Démon n'avait rencontré d'aussi aimables serviteurs.
Ils savaient qui j'étais, ceux-là, m'ayant reçu chez eux, autrefois, lorsque ma vie littéraire n'avait pas encore commencé, avant même qu'existassent "La Croix et Le Pèlerin. Ils savaient, avant tout le monde et mieux que personne, quelle machine de guerre je pouvais être. Ils disposèrent bientôt de ressources immenses. Leur devoir strict eût été de m'armer avec honneur, de m'utiliser formidablement. Ils ont trouvé plus expédient de m'abandonner, de me dévouer à la mort, de me laisser, le tiers d'une vie, dans l'occasion prochaine du désespoir, préférant à la moelle généreuse dont j'aurais pu ranimer ce pauvre monde catholique en agonie, les débilitantes et sentimentales sucreries de leur officine. Et il y avait des âmes qui attendaient de moi leur pain !
« La règle de notre Ordre nous DEFEND de faire L'AUMONE », m'a dit, un jour, l'un d'entre eux. Cette parole, monstrueuse déjà dans l'ac-ceptation littérale, entendue au spirituel, est strictement diabolique.
On les a balayés comme de la vermine et on a bien fait. Les affreux catholiques de ce temps ont ce qu'ils méritent et ils l'auront de plus en plus. Après les réguliers les séculiers, la fermeture ou la profanation des églises, les enfants livrés aux démons, l'abolition du christianisme. Il y a bien trente ans que je vois cela et j'étais garçon à le crier si fort que les murs en auraient tremblé. Aujourd'hui, que faire ? Il n'y a plus de prêtres, il n'y a plus d'hommes, il n'y a plus de femmes, il n'y a plus d'enfants peut-être. Toute ressource terrestre semble dissipée.
N'importe, je suis forcé de vociférer jusqu'à la fin, étant missionné pour le Témoignage. Nul moyen d'échapper. Dès que je regimbe, on m'applique à la question, et, si vous voulez le savoir, tel est le secret de mon existence littéraire. Chacun de mes livres est un AVEU arraché par la torture. C'est ainsi que mes bourreaux ont obtenu Le Désespéré, Sueur de Sang, et tous les autres sans exception. La Femme pauvre, à elle seule, a nécessité l'enfoncement à coups de maillet d'un nombre de coins tout à fait invraisemblable. Aujour-d'hui je me sens vieux et broyé et la mort me sera douce après une telle vie.

J'ai cru bien longtemps qu'à force de souffrir je verrais venir un libérateur quelconque, un homme de Dieu ou un homme sans Dieu qui, me voyant seul contre tous, près de périr et m'estimant une force perdue, me donnerait simplement ce qu'il faut pour achever mon oeuvre en paix, comme les grandes gens d'autrefois fondaient des monastères ou construisaient des basiliques pour le salut de leurs âmes. De quels élans désespérés n'ai-je pas appelé cet Inconnu dans les heures d'excessive déréliction !
Je ne l'appelle plus, mais je veux espérer que la justice posthume, accordée, même par les catholiques opulents, aux artistes enterrés, sera profitable à mes enfants et que mes trente ans de supplice leur vaudront, un jour, un morceau de pain.
Lagny, 28 août 1903. Ceux qui ont lu Le Mendiant ingrat_ comprendront sans peine qu'après l'égorgement de la fin, il ait fallu quelque temps pour me ranimer. Pendant des mois, mon Journal fut presque entièrement interrompu A peine ai-je pu retrouver, pour la première année surtout, quelques brouillons de lettres, quelques notes rapides et quasi télégraphiques. Je sentais si bien que rien n'était fini, qu'il se préparait, au contraire, une nouvelle série de tourments et j'étais si profondément découragé ! "

... Le mur du silence dressé autour de cet écrivain hors du commun, lui a valu, tués par la misère la perte de deux enfants. Simplement parce que, comme Socrate qui avait préféré de boire la cigüe, plutôt que de renoncer à la Vérité... Il avait toujours refusé de "prostituer" sa plume au profit d'une affreuse multitude !


_GERARDMENVUSSA
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 624
Localisation : Vietnam
Identité métaphysique : Croyant
Humeur : Egale
Date d'inscription : 01/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: A quoi sert la poésie ?

Message par Bulle le Lun 14 Fév 2011 - 10:03

Pour ceux qui seraient intéressés par Leon Bloy (dont je ne connais que infime partie du journal et à peine plus son travail d'essayiste, en particulier sur le symbolisme et le naturalisme)

Il est en ligne sur gallica
Voir ici

_________________
Hello Invité ! Le du 01 décembre est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 40267
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: A quoi sert la poésie ?

Message par _GERARDMENVUSSA le Lun 14 Fév 2011 - 11:13

Bulle a écrit:Pour ceux qui seraient intéressés par Leon Bloy (dont je ne connais que infime partie du journal et à peine plus son travail d'essayiste, en particulier sur le symbolisme et le naturalisme)

Il est en ligne sur gallica
Voir ici

Je te remercie vivement pour ton lien vraiment interessant ! A l'époque où je l'avais parcouru, (Il y a, je te l'avoue,quelque temps déjà!) il n'y était fait mention que du "Mendiant ingrat", qui fait partie du "JOURNAL 1", dont je t'ai parlé,et qui est en ma possession; dans ce "JOURNAL 1", donc, figurent de cet auteur, "Le Mendiant ingrat, Mon journal, Quatre ans de captivité à Cochons sur Marne, et l'invendable". Mais il semblerait qu'aujourd'hui, il y aurait un peu plus de son oeuvre que l'on peut lire "en ligne", avec ce lien dans internet.
... Je les ai relevés, et vais les afficher, afin de les scanner, et de les imprimer : Du fait que les ouvrages de Léon BLOY, sont, pour moi, après "l'Imitation de Jésus Christ, "des livres de chevet" !
Ainsi, pour toi (Peut-être?!), et pour d'autres personnes qui, comme tu l'écris, pourraient aussi être interessées (Sait-on jamais? Léon BLOY n'étant lu, comme il le disait lui-même de son temps qui n'a guère changé, "que par un tout petit nombre d'âmes d'élite auxquelles ses ouvrages s'adressent!"), j'ai relevé les titres de ses livres; parmi tous ceux-ci, je n'en dispose, hélas, que de très peu ! Mais il paraît qu'ils seraient tous, maintenant, réédités !
Le Symbolisme de l'Apparition
Le Révélateur du Globe.
Propos d'un entrepreneur de démolitions.
Sueur de Sang
Le Pèlerin de l'Absolu (1914). (Qui fait partie de son journal)
Belluaires et Porchers (1905).
Le Fils de Louis XVI
Je m'accuse
Les Dernières Colonnes de l'Église
L'épopée byzantine
Celle qui pleure (Je dispose de cet ouvrage qui a trait à l'Apparition de la Vierge à La Salette)
L'Âme de Napoléon
Jeanne d'Arc et l'Allemagne
Au seuil de l'Apocalypse (Qui fait partie de son journal)
Les méditations d'un solitaire
Dans les Ténèbres . (Qui fait partie de son journal)
La Méduse-Astruc, 1875, 17 p., réédition Mercure de France, octobre 1902
Le Révélateur du globe, préface de Barbey d'Aurevilly, Paris, A.Sauton, 1884 [lire en ligne]
Propos d'un entrepreneur de démolitions (1884)
Un brelan d'excommunié, éd. Savine (1889) [lire en ligne]
Christophe Colomb devant les taureaux (1890) [lire en ligne]
Le Salut par les Juifs, Paris A. Demay (1892) [lire en ligne]
Léon Bloy devant les cochons (1894)
La Chevalière de la mort (1896)
Je m'accuse (1899)
Le Fils de Louis XVI, Mercure de France (1900)
Exégèse des lieux communs (1902) réédition: coll. Idées, Paris, Gallimard, (1968); Rivages Poche (2005) (Téléchargement format PDF) Excellent récapitulatif rempli d'humour sur certains lieux communs les plus utilisés!
Belluaires et porchers (1905), réédition Sulliver (1997) [lire en ligne]
L'Épopée byzantine et Gustave Schlumberger, (1906), éd. de la Nouvelle revue
La Résurrection de Villiers de L'Isle-Adam" (1906)
Vie de Mélanie écrite par elle même (1912)
Le Salut par les Juifs, édition nouvelle, revue et modifiée par l'auteur (Joseph Victorien, 1906) (Je dispose de cet ouvrage tout à fait particulier!)
Le Sang du pauvre, Paris, Juvent (1909) (Cet ouvrage traite de l'anathème jeté sur les riches et sur la richesse, apr les Saintes Ecritures)
Les dernière colonnes de l'Église (1903) [lire en ligne]
Celle qui pleure, Mercure de France (1908) [lire en ligne]
Sur la tombe de Huysmans, (1913), coll. des "Curiosités littéraires" [lire en ligne]
L'Âme de Napoléon (1912)
Exégèse des lieux communs, nouvelle série, (1913)
Nous ne sommes pas en état de guerre - 1914-1915, (1915) Paris, Maison du Livre ; Frontispice de Auguste Leroux ;
Jeanne d'Arc et l'Allemagne (1915) [lire en ligne]
Méditations d'un solitaire en 1916 (1917) [lire en ligne]
Dans les ténèbres (1918) (posthume)
Le Symbolisme de l'apparition, Le mercier, (1925) (posthume)
Les Funérailles du naturalisme, (2001) (posthume), éd. Moderne Aux Belles lettres
Mendiant ingrat [lire en ligne]
Mon Journal [lire en ligne]
Quatre ans de captivité à Cochons-sur-Marne (Lire en ligne : Volume I Volume II)
L'Invendable [lire en ligne]
Ces quatre premiers tomes ont été réédités par Robert Laffont, coll. « Bouquins », Journal I 1892-1907, (ISBN 2221070674)
Le Vieux de la Montagne [lire en ligne] (Son journal)
Le Pèlerin de l'Absolu [lire en ligne] (Son journal)
Au seuil de l'Apocalypse [lire en ligne] (Son journal)
La Porte des Humbles [lire en ligne] (Son journal)
Ces quatre tomes ont été réédités par Robert Laffont, « Bouquins », Journal II 1907-1917, (ISBN 2221090977)
Version non remaniée :
Journal inédit I (1892-1895), Éditions l'Âge d'Homme, 1989, (ISBN 2825107204)
Journal inédit II (1896-1902), Éditions l'Âge d'Homme, 2000, (ISBN 2825109991)
Journal inédit III, Éditions l'Âge d'Homme, 2006, (ISBN 2825118532)





_GERARDMENVUSSA
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 624
Localisation : Vietnam
Identité métaphysique : Croyant
Humeur : Egale
Date d'inscription : 01/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: A quoi sert la poésie ?

Message par _GERARDMENVUSSA le Lun 14 Fév 2011 - 12:49

Bulle a écrit:Pour ceux qui seraient intéressés par Leon Bloy (dont je ne connais que infime partie du journal et à peine plus son travail d'essayiste, en particulier sur le symbolisme et le naturalisme)

Il est en ligne sur gallica
Voir ici

Je veux revenir ici pour te dire, de tout coeur, un grand MERCI !!!
... J'ai pris le temps qu'il fallait, et j'ai pu "récupérer", absolument tout ce qui est récupérable en ligne, sur Léon BLOY que j'adore!!! Il me reste donc à acheter, dès que je le pourrai, le reste de l'oeuvre fantastique de cet écrivain hors du commun !!!

... Ceci dit, je tenais à dire ici que je regrettais profondément tout ce que j'ai pu te dire de désagréable ! Je n'étais alors qu'un sot en le faisant, et je te prie de bien vouloir me pardonner : Comme je le fais également, très sincèrement, pour toutes celles et pour tous ceux, que j'ai pu "fustiger", dans ce Forum, dans mes précédents posts !

... Encore une fois, je reconnais que je n'étais alors qu'un crétin : Mes paroles ayant dépassées ma pensée de milliers de lieues!

Bien Cordialement à toi, à toutes et à tous !

... Avec encore, toutes mes excuses : Je souhaite à toutes et à tous une excellente fin de la Saint Valentin... Avec beaucoup d'Amour, de Bonheur, de Joie, et de gaieté, pour tous les "Amoureux" !

GG

_GERARDMENVUSSA
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 624
Localisation : Vietnam
Identité métaphysique : Croyant
Humeur : Egale
Date d'inscription : 01/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: A quoi sert la poésie ?

Message par Bulle le Lun 14 Fév 2011 - 20:17

GERARDMENVUSSA a écrit :
... Avec encore, toutes mes excuses : Je souhaite à toutes et à tous une excellente fin de la Saint Valentin... Avec beaucoup d'Amour, de Bonheur, de Joie, et de gaieté, pour tous les "Amoureux" !
C'est très gentil !
Plein d'amour et de joie pour toi aussi !

_________________
Hello Invité ! Le du 01 décembre est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 40267
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: A quoi sert la poésie ?

Message par Jipé le Lun 14 Fév 2011 - 22:35

lechebotte

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25749
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: A quoi sert la poésie ?

Message par _GERARDMENVUSSA le Mar 15 Fév 2011 - 2:32

Bulle a écrit:GERARDMENVUSSA a écrit :
... Avec encore, toutes mes excuses : Je souhaite à toutes et à tous une excellente fin de la Saint Valentin... Avec beaucoup d'Amour, de Bonheur, de Joie, et de gaieté, pour tous les "Amoureux" !
C'est très gentil !
Plein d'amour et de joie pour toi aussi !

Je te remercie pour ta compréhension, pour ta gentillesse, et pour ton sens de l'équité; comme je te remercie également pour ton voeux !

Je te refais donc ici ma promesse : Dorénavant, je mettrai un point d'honneur, quand je viendrai sur ce Forum, de rester "calme", sans plus manifester la moindre agressivité ! J'ai en effet relu tout ce que j'avais écris, et je puis t'assurer que je suis loin d'être fier de beaucoup de mes posts ! Je reconnais ainsi que tu as eu parfaitement raison de me traiter de "caractèriel" : On le serait à moins !!!

... Mais cela ne se renouvellera plus; sois en persuadée !!! J'ai eu bien trop honte de moi en me relisant !!!

Bien Cordialement à toi,

Et excellente journée, à toi, à toutes et à tous !

GG




_GERARDMENVUSSA
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 624
Localisation : Vietnam
Identité métaphysique : Croyant
Humeur : Egale
Date d'inscription : 01/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: A quoi sert la poésie ?

Message par _GERARDMENVUSSA le Mar 15 Fév 2011 - 8:54

Jipé a écrit: lechebotte

... diable au fouetdiable au fouet
... diable au fouet


Dernière édition par GERARDMENVUSSA le Mar 15 Fév 2011 - 9:51, édité 13 fois

_GERARDMENVUSSA
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 624
Localisation : Vietnam
Identité métaphysique : Croyant
Humeur : Egale
Date d'inscription : 01/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: A quoi sert la poésie ?

Message par Jipé le Mar 15 Fév 2011 - 9:03

GMV:
je ne demande qu'à croire tes belles promesses, mais le doute m'est présent...
Ceci dit, il t'appartient de me l' ôter.

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25749
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: A quoi sert la poésie ?

Message par _GERARDMENVUSSA le Mar 15 Fév 2011 - 9:20

Jipé a écrit:GMV:
je ne demande qu'à croire tes belles promesses, mais le doute m'est présent...
Ceci dit, il t'appartient de me l' ôter.

Ce ne sont pas "de belles promesses !" C'est la vérité ! Y a-t-il en effet une seule raison... Un seul motif plausible pour nous haïr?
... Je ne le pense pas !

Ainsi, Léon BLOY, avait-il faite un jour, à l'un de ses "détracteurs", cette réflexion :

"... La paix, je vous en prie, la paix ! Nous n'avons, je crois, aucune raison de nous haïr... Et nous allons mourir demain, l'un et l'autre !
... Vivons donc en paix, aujourd'hui, pour l'amour de Dieu ! "

... Je t'adresse cette même pensée !



_GERARDMENVUSSA
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 624
Localisation : Vietnam
Identité métaphysique : Croyant
Humeur : Egale
Date d'inscription : 01/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: A quoi sert la poésie ?

Message par Jipé le Mar 15 Fév 2011 - 9:47

Mais il n'est pas question de "haïr" qui que ce soit, haïr ne peut être qu'un sentiment extrémiste...
Je pense juste que, lorsqu'on tient des propos injurieux, basés sur un manque de maîtrise absolu des ses émotions, que l'on est un récidiviste du fait, ayant pourtant été averti, il me semble donc très peu plausible qu'un changement total et sincère, puisse s'opérer du jour au lendemain.
Je suis pour l'adage, qui dit: "chasser le naturel, il revient au galop".
Mais je suis prêt à reconnaître mon erreur de jugement en fonction des actes à venir...

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25749
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: A quoi sert la poésie ?

Message par _GERARDMENVUSSA le Mar 15 Fév 2011 - 10:23

Jipé a écrit:Mais il n'est pas question de "haïr" qui que ce soit, haïr ne peut être qu'un sentiment extrémiste...
Je pense juste que, lorsqu'on tient des propos injurieux, basés sur un manque de maîtrise absolu des ses émotions, que l'on est un récidiviste du fait, ayant pourtant été averti, il me semble donc très peu plausible qu'un changement total et sincère, puisse s'opérer du jour au lendemain.
Je suis pour l'adage, qui dit: "chasser le naturel, il revient au galop".
Mais je suis prêt à reconnaître mon erreur de jugement en fonction des actes à venir...

"On croit quelquefois marcher l'un vers l'autre... Et l'on marche l'un à côté de l'autre" !"
SCHUBERT

... Qui vivra... Verra !

Je me permets de te citer cette réflexion d'un DALAÏ LAMA :
"Quelles armes acérées pourfendent les cœurs de ceux qui se rencontrent ? Dire des méchancetés Et critiquer les défauts des autres
Les mots cruels et la calomnie sont les « armes acérées qui pourfendent les cœurs » car nos mots sont des instruments qui blessent les autres profondément si nous les utilisons à mauvais escient. Le plus souvent, ce sont ceux qui nous sont le plus proches et que nous aimons le plus que nous faisons souffrir le plus communément par nos paroles. De bien des façons la violence verbale est une manière plus grave de nuire aux autres que l'agression physique, car les répercussions en sont plus profondes.
Malheureusement, dans cet âge de ténèbres, ils sont tous deux considérés comme courants et acceptables.
Ceux qui suivent le chemin de l'Éveil essaient cependant de toujours s'exprimer avec douceur, avec le désir sincère de venir en aide aux autres."

... J'essaie, "vaille que vaille" de suivre ce chemin.

... Comme tu le vois : Je comprends bien ce que tu dis ! Ainsi, voilà (Bien que je ne sois pas Bouddhiste!) la raison pour laquelle j'ai affirmé que je regrettais profondément mon agressivité, envers toi, comme envers certaines autres personnes de ce Forum, en disant des paroles blessantes... Qui sont, de plus, en parfaite inadéquation avec ma nature, comme avec mon "vécu" quotidien !

... Sois donc assuré qu'il n'est là aucunement question de faire, comme tu le crois..."Du lèche-botte" !

"Vous avez entendu qu'il a été dit aux anciens: Tu ne tueras point; celui qui tuera mérite d'être puni par les juges. Mais moi, je vous dis que quiconque se met en colère contre son frère mérite d'être puni par les juges; que celui qui dira à son frère: "Racaille"! mérite d'être puni par le sanhédrin; et que celui qui lui dira: Insensé! Mérite d'être puni par le feu de la géhenne.
... Si donc tu présentes ton offrande à l'autel, et que là tu te souviennes que ton frère a quelque chose contre toi, laisse là ton offrande devant l'autel, et va d'abord te réconcilier avec ton frère; puis, viens présenter ton offrande !"

"Cueille-t-on des raisins sur les épines, et des figues sur des ronces ? "
Tout arbre est bon, qui produit de bons fruits.
Tout arbre est mauvais, qui produit de mauvais fruits.
Il n'est pas possible qu'un bon arbre produise de mauvais fruits, ni qu'un mauvais arbre produise de bons fruits.
Tout arbre qui ne produit pas de bons fruits, qu'on le coupe, et le jette au feu!
... D'après leurs fruits, vous les reconnaîtrez !"






_GERARDMENVUSSA
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 624
Localisation : Vietnam
Identité métaphysique : Croyant
Humeur : Egale
Date d'inscription : 01/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: A quoi sert la poésie ?

Message par allégorie le Mar 15 Fév 2011 - 18:01

PERMETTEZ-MOI, GMV, DE DOUTER DE VOTRE BONNE NATURE
Inutile de mettre de l'huile sur le feu:
, AYANT ÉCOPÉ PLUS D’UNE FOIS ET SUR DIFFÉRENTS POSTS DE VOTRE HARGNE. LAISSEZ-MOI VOUS RAPPELER CERTAINES DE VOS INSULTES (JE PARDONNE MAIS JE N’OUBLIE PAS), MAIS AUSSI DE VOS EXCUSES (QUE J’ACCEPTE AVEC RÉSERVES) ;À L’IMAGE DU CHRIST, JE DIRAI DONC « VA ET NE PÊCHE PLUS » :
Re: A quoi sert la poésie ?
par GERARDMENVUSSA le Mer 2 Fév 2011 - 19:07

PREMIÈRE TENTATIVE D’EXCUSE

... Ceci dit, je regrette de m'énerver un peu, parfois : Et je suis désolé pour la petite "guéguerre" (terminée maintenant, PROMIS!!!), mais quand on me cherche : On me trouve... Et généralement, "on écope" ferme !


Re: A quoi sert la poésie ?
par GERARDMENVUSSA le Jeu 3 Fév 2011 - 8:58
Je te dirai, pour ces deux "poème", et pour "simplifier"... Tout à fait le contraire de ce que j'ai affirmé à Cochonfucius !
... Un poème en "vers", sans au moins faire l'effort de respecter les pieds... C'est une horreur !
La poésie est une musique qui a un "rythme", et qui doit "couler", d'une Âme, vers une autre Âme... Non un vague "truc bizarre" avec lequel l'on s'efforce, à grand peine, avec quelques phrases sans recherche, et "arrangées à la sauvette": D'exprimer des sentiments !


Re: A quoi sert la poésie ?
par GERARDMENVUSSA le Ven 4 Fév 2011 - 0:14

DEUXIÈME TENTATIVE :
Ceci dit, je suis tout à fait d'accord avec ton expression : "Enterrons la hache de guerre!" Il est vrai, (et je le confesse!), que ma parole dépasse malheureusement parfois ma pensée... Mais... "Faute avouée, est à moitié pardonnée", n'est-ce pas ? Je suis profondément heureux de savoir que nous revenons, tous deux, à de meilleurs sentiments...C'est le plus important !

Ainsi, si tu le permets, te proposerais-je de faire"notre" cette réflexion de Léon BLOY:

"... Cela dit, cessons donc de nous disputer ! Et la paix, je vous en prie, la paix ! Nous n'avons, je crois, aucune raison de nous haïr... Et nous allons mourir demain, l'un et l'autre ! Vivons donc en paix, aujourd'hui, pour l'amour de Dieu !"
Bien Cordialement à toi

Re: A quoi sert la poésie ?
par GERARDMENVUSSA le Dim 6 Fév 2011 - 0:43
Non! Décidément : Je viens de lire avec patience (Et espoir!) quelques poèmes de ce "Gaston Miron"... Je n'y arrive pas!!! Pardonne-moi de te le dire : Mais je t'avoue n'avoir que très rarement lu une forme de poésie aussi nulle !!!
... Je ne comprends pas ce que tu trouves de beau chez ce crétin qui a l'air "d'aimer s'écouter parler", et qui est plein d'une vanité, comme le dirait Léon BLOY, qui doit faire rougir les chastes étoiles" !!!
... On sent en cet individu qui paraît corrompu jusqu'à la moelle, comme un souffle de puanteur, de turpitudes, de bassesse, et de sensualité à faire peur au diable lui-même !!!

Quelle Médiocrité d'esprit, et combien l'on peut sentir, dans ses soi-disant "poèmes", la fausseté du cœur!!!
"CEUX QUI SANS NOUS CONNAITRE ASSEZ DISENT DU MAL DE NOUS, NE NOUS FONT PAS DE TORT : CE N'EST PAS NOUS QU'ILS ATTAQUENT... C'EST LE FANTÔME DE LEUR IMAGINATION !"

C’EST CE QUE TU VIENS DE FAIRE AVEC GASTON MIRON.


Re: A quoi sert la poésie ?
par allégorie le Lun 7 Fév 2011 - 12:33
"L'immense" poète des Fleurs Du Mal affirmait :
"Quand quelque chose commence à être utile, ça cesse d'être beau!"
... Il en va bien entendu ainsi de la VRAIE poésie ! (BAUDELAIRE n'est-il pas l'un des plus grands poètes connus, dont la Littérature Française puisse s'ennorgueillir?) Défions-nous donc (en matière de poésie tout particulièrement !), comme de la peste, de tout mouvement de "supèriorité", d'orgueil, de vanité... Comme de toute prétention, qui ne pourraient que nous desservir, en allant à l'encontre de la Beauté de l'expression

Supériorité, orgueil, vanité et prétention,je ne saurais mieux dire du narcissisme qui est tien; méfie-toi de toi-même !


Re: A quoi sert la poésie ?
par GERARDMENVUSSA le Lun 7 Fév 2011 - 21:52
!!!: Oh!

Là là !!! Mais c'est qu'elle s'énerve, la petite allégorie !!! Aurais-je donc "touché" le point sensible de son amour propre démesuré ??? Si c'est le cas, c'est parfait !!! Tant mieux !!! Tant on dit que : "Chassez le naturel... Et il revient au galop..."!
... Vois-tu, j'aime bien voir le véritable visage des gens : Celui qui se cache derrière "le masque" de "la respectabilité" ! Le tien est tombé !!! Joie !!!
"Supériorité, orgueil, vanité et prétention,je ne saurais mieux dire du narcissisme qui est tien;"...
Je ne saurais trop que te rappeler cette Maxime de La BRUYERE, qui affirmait avec raison: "Ceux qui sans nous connaitre assez disent du mal de nous (Comme tu sais si bien le faire pour moi, ô toi, la "douce" allégorie, dont l'humilité ne fait aucun doute!!!) ne nous font pas de tort : Ce n'est pas nous qu'ils attaquent... C'est le fantôme de leur imagination !"




Re: A quoi sert la poésie ?
par GERARDMENVUSSA le Mer 9 Fév 2011 - 4:33

JO a écrit:chacun a ses sensibilités poétiques et musicales , qui ne sont pas rationnelles . La poésie "sert" à émouvoir les fibres que la raison n'atteint pas .


"chacun a ses sensibilités poétiques et musicales , qui ne sont pas rationnelles ."
Je suis tout à fait d'accord avec toi ! Je suis encore d'accord avec toi quand tu affirmes que "La poésie "sert" à émouvoir les fibres que la raison n'atteint pas" ! Mais encore s'agit-il d'appeler chaque chose par son nom !!! Il importe d'appeler "un chat, un chat", et "un chien, un chien", tout de même !!!
... Comment ose-t-on, en effet, appeller "poésie", "des niaiseries" : La poésie dite "moderne" étant à la poésie classique, ce que le RAP est à la musique "traditionnelle" ? Comment oser désigner, sans honte, par le terme si honorable de "poésie" : Une phraséologie dégradante, qui déshonore à la fois la langue, et les Lettres Française ??? Pour oser le faire, il faut être, avant tout, parfaitement ignare, voyons !

... Il faut être une "bulle" ou une "allégorie" (Avec dix-mille autres personnes comme elles!), qui ne comprennent, et ne comprendront jamais rien à la poésie, pour imaginer seulement une aberration pareille !!!
... Il faut surtout ne pas avoir le moindre goût !!!

... S'il semble que "je critique" les gens, c'est que j'essaie, par une argumentation malheureusement toujours incomprise, de "faire passer un message" !

(***)Message réédité pour ajouter des propos injurieux. C'était le dernier avertissement : bannis 3 jours

... Ceci dit, je regrette de m'énerver un peu, parfois : Et je suis désolé pour la petite "guéguerre" (terminée maintenant, PROMIS!!!), mais quand on me cherche : On me trouve... Et généralement, "on écope" ferme !

[quote=GG a écrit..." Gardons-nous donc bien "de nous engueuler", de nous injurier, ou de nous insulter : Car l'insulte, les "engueulades", et les injures sont TOUJOURS l'arme des faibles et des lâches !."/quote]

Avertissement !
1)le forum n'est pas là pour servir de lieu où l'on règle des comptes en rapport avec ce qui a pu se passer sur d'autres forums.
2)les comportements récidivistes et injurieux entraîneront l'exclusion
Re: A quoi sert la poésie ?
par GERARDMENVUSSA Hier à 6:49

TROISIÈME TENTATIVE :

... Ceci dit, je tenais à dire ici que je regrettais profondément tout ce que j'ai pu te dire de désagréable ! Je n'étais alors qu'un sot en le faisant, et je te prie de bien vouloir me pardonner : Comme je le fais également, très sincèrement, pour toutes celles et pour tous ceux, que j'ai pu "fustiger", dans ce Forum, dans mes précédents posts !

... Encore une fois, je reconnais que je n'étais alors qu'un crétin : Mes paroles ayant dépassées ma pensée de milliers de lieues!

Je te refais donc ici ma promesse : Dorénavant, je mettrai un point d'honneur, quand je viendrai sur ce Forum, de rester "calme", sans plus manifester la moindre agressivité ! J'ai en effet relu tout ce que j'avais écris, et je puis t'assurer que je suis loin d'être fier de beaucoup de mes posts ! Je reconnais ainsi que tu as eu parfaitement raison de me traiter de "caractèriel" : On le serait à moins !!!

... Mais cela ne se renouvellera plus; sois en persuadée !!! J'ai eu bien trop honte de moi en me relisant

allégorie
Maître du Relatif et de l'Absolu

Féminin Nombre de messages : 1036
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 05/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: A quoi sert la poésie ?

Message par Bulle le Mar 15 Fév 2011 - 18:24

allégorie a écrit:PERMETTEZ-MOI, GMV, DE DOUTER DE VOTRE BONNE NATURE(...)
Allez Allégorie, essaie de lâcher prise ange
J'y crois moi à la promesse de GG !
On parie un poème oki ?

_________________
Hello Invité ! Le du 01 décembre est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 40267
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: A quoi sert la poésie ?

Message par allégorie le Mar 15 Fév 2011 - 19:00

OKI! BULLE !

allégorie
Maître du Relatif et de l'Absolu

Féminin Nombre de messages : 1036
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 05/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Page 9 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum