Et si on fermait la Bourse ?

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Re: Et si on fermait la Bourse ?

Message par Thierry le Ven 14 Mai 2010 - 21:02

http://www.reopen911.info/News/2009/02/16/quand-jerome-kerviel-parle-du-119-et-des-attentats-de-londres/

http://www.rtbf.be/info/economie/chronique-de-paul-krugman/zero-pointe-pour-les-agences-de-notation-211256

https://www.dailymotion.com/video/x7syhh_pauvre-malgre-le-job-1_news

La base du système.Partager. samedi 8 mai 2010, à 09:03 |
Notations Standard & Poor’s de long terme d’États et entreprises du CAC 40



AAA : France, Allemagne, Royaume-Uni, Etats-Unis

AA : Belgique (AA+) ; Irlande (AA) ; Espagne (AA) ; BNP Paribas (AA) ; Total (AA) ; Crédit Agricole (AA-) ; Sanofi-Aventis (AA-)

A : Italie (A+) ; EDF (A+) ; Société Générale (A+) ; Air Liquide (A) ; Axa (A) ; GDF (A) ; Unibail (A) ; Dexia (A) ; Portugal (A-) ; Bouygues (A-) ; Carrefour (A-) ; Danone (A-) ; France Télécom (A-) ; LVMH (A-) ; Schneider Electric (A-)

BBB : Alstom (BBB+) ; EADS (BBB+) ; STMicroelectronics (BBB+) ; Veolia Environnement (BBB+) ; Vinci (BBB+) ; ArcelorMittal (BBB) ; Michelin (BBB) ; Saint-Gobain (BBB) ; Technip (BBB) ; Vivendi (BBB); Accor (BBB-) ; Cap Gemini (BBB-) ; Lafarge (BBB-) ; PPR (BBB-)

BB : Grèce (BB+) Pernod-Ricard (BB+) ; Peugeot (BB+) ; Renault (BB)

B : Alcatel-Lucent (B)





Echelle des notations de long terme Standard & Poor's (entreprises et Etats)

Catégorie
Investissement
---------------------------------------------------------------- --------------------

AAA : La qualité de la signature est la meilleure possible. L'aptitude à payer les intérêts et à rembourser le capital est extrêmement forte.

AA : L'aptitude à faire face au paiement des intérêts et du capital reste trés forte et ne diffère que dans une faible mesure de celle de la catégorie "AAA".

A : Forte capacité au paiement des intérêts et du capital, mais une certaine sensibilité aux effets défavorables des changements de circonstance ou de conditions économiques.

BBB : Capacité encore suffisante au paiement des intérêts et du capital, mais des conditions économiques défavorables ou une modification des circonstances sont davantage susceptibles d'affecter l'aptitude au service normal de la dette.

Catégorie
spéculative
------------------------------------------------------------------- ---------------------
BB : Le paiement à l'échéance présente une incertitude du fait de la vulnérabilité de l'émetteur à des conditions défavorables sur les plans économique et financier.

B : La vulnérabilité de l'émetteur à des conditions défavorables sur les plans économique et financier. est plus importante que pour la catégorie "BB" ; l'émetteur peut néanmoins toujours faire face à ses engagements.

CCC : Le paiement à l'échéance est douteux et dépend de conditions favorables sur les plans économique et financier.

CC : Le paiement à l'échéance est extrêmement douteux et trés dépendant de conditions économiques et financières favorables.

D / SD : Déjà en défault de paiement des intérêts ou du principal, sauf si, un délai de grâce étant prévu, le réglement avant expiration de ce délai est probable. L'attribution d'un "D" indique que le défaut sera général ou du moins substantiel. L'attribution d'un "SD" indique que le défaut constaté ne remet pas en cause le service normal d'autres
engagements.
------------------------------------------------------------------ -----------------------------

Les notes "AA" à "CCC" incluses peuvent être affublées de signe "+" ou "-" afin de préciser leur position relative dans l'échelle des notes.
avatar
Thierry
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 751
Localisation : Savoie
Identité métaphysique : celle qui vous plaira
Humeur : celle qui me convient
Date d'inscription : 03/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si on fermait la Bourse ?

Message par Thierry le Ven 14 Mai 2010 - 21:10

Economie...
Le 07/05/2010 à 20:25

Hier à Wall Street, un trader s'est trompé et a vendu pour 16 Milliards au lieu de 16 Millions d'actions d'un blue chip (Procter et Gamble). Tous les logarythmes informatiques se sont emballés et le Dow Jones a sombré de 9% en quelques secondes en faisant sauter tous les stops vente automatiques.

1000 Milliards de capitalisation se sont envolés...



Dans quel monde virtuel vivent ces gens là ?

La dette mondiale représente 3000 Milliards...Et les Etats de l'UE emprunte pour prêter de l'argent à la Grèce qui n'arrrive plus à rembourser sa dette...On fabrique de la dette pour rembourser de la dette.



Les agences de notation dégradent un Etat en lui attribuant une mauvaise note et les banques gagnent de l'argent avec des ventes à découvert...Elles achètent une action en misant sur une baisse au lieu d'acheter en misant sur une hausse. Les agences de notation favorisent donc leurs alliés bancaires et les petits actionnaires voient leur mise disparaître en une journée. Panique générale sur les marchés, les traders "vadent" à tout va en pariant sur une baisse et entretiennent dès lors la baisse...Lorsque le cours est tombé à un seuil intéressant ils rachètent par millions et déclenchent un rachat des dernières vades pour miser cette fois sur la hausse. Des milliards changent de mains en une journée. Les banques se renflouent en utilisant les sommes astronomiques que les Etats leur ont prêté lorsqu'elles ont sombré parce que les mécanismes qu'elles avaient elles-mêmes mises en place leur ont explosé à la figure. Faillite de Lehman Brothers par exemple avec les "subprimes"...

Et on recommence aujourd'hui les mêmes errances, les mêmes magouilles.



Trois morts en Grèce pendant les manifestations. Sans parler des suicides consécutifs aux innombrables faillites, saisies, tous ces gens jetés à la rue. La Californie est en faillite et ne subsiste que sur l'accroissement de sa dette.

Nous sommes sans doute à la veille d’une crise systémique mondiale.

En 2007, état des lieux économique. Résumé succinct :
USA (plus de 25% du PIB mondial)
1)Epargne négative des ménages pour la première fois depuis 1929. Les Américains n’éprouvent plus le besoin d’épargner puisque leur patrimoine se valorise très substantiellement. Grâce au crédit pas cher de ces dernières années, ils utilisent le levier de la dette pour accélérer cet enrichissement. Le PIB mondial est de l’ordre de 35.000 milliards de $, les crédits hypothécaires américains de l’ordre de 12.000 milliards de $ (le tiers du PIB mondial et environ 80% de la valeur de leurs actifs immobiliers). Certains organismes financiers sont même allés jusqu’à prêter des sommes supérieures à 110% de la valeur des actifs financés. La finance dans toute sa splendeur.
2)Déficit des paiements courants record de l’ordre de 7% du PIB américain. Qui démontre que les Américains consomment plus qu’ils ne produisent et vendent à l’étranger. Les US empruntent tous les jours à l’étranger 2 milliards de $. C’est astronomique et cela se cumule.

Pour se financer à l’extérieur, il y a les pays producteurs de matières premières et surtout de pétrole qui dégagent des excédents considérables ces dernières années (une sorte d’impôt mondial pour financer la conso américaine), la Chine (l’ouvrier chinois moyen épargne 50% de ses revenus, les systèmes de protections sociales étant peu développés dans le plus grand des pays communistes…), le Japon comme d’habitude (mais de moins en moins) et d’autres pays Russie, Europe et le recyclage d’argent pas toujours très propre.

Et il y a les fameux carry trades, on emprunte des yens à 0.5% que l’on revend pour acheter des $ et que l’on place sur des Tbonds ou des emprunts hypothécaires bien sur.

Si on ajoute les LBO, les hedge funds, les fonds de private equity, les fonds de fonds et autres instruments de spéculation extrêmes à levier CDO etc on arrive à un cocktail explosif à base de dette sur dette. En effet un premier emprunteur finance avec effet levier 4 un placement dans un fonds qui lui-même utilise un levier 4 pour placer dans un CDO ou autre etc. On arrive très rapidement à des leviers considérables, un investissement de 1.000.000 de $ peut être financé par seulement 20.000 $ de fonds propres, le reste n'est que de la dette.

Tant que le système est toujours alimenté, cela va très bien puisqu’on peut toujours revendre plus cher ce que l’on avait acheté précédemment à un nouveau joueur. Tout le monde gagne de l’argent, tout le monde s’enrichit. C’est formidable. C’est la croissance mondiale. Les BRIC peuvent construire des usines et des infrastructures énormes puisque leur marché est immense.

Mais voilà, un jour tout s’arrête brusquement. Pourquoi ? Pour diverses raisons (hausse des taux monétaires, perte de confiance dans le système, cycles classiques, on a ce qui nous faut, on n’achète plus rien….). Le premier signe en a été la baisse de l’immo aux US, baisse des prix, baisse des transactions, baisse des constructions.

Et là c’est la CATA et le système se déroule dans l’autre sens à vitesse grand V. Les "subprimes" ont été l'élément déclencheur.

Quand il y a surendettement, la banque saisit le bien et le vend aux enchères, (cela prend du temps mais aux US c’est quand même assez rapide) et cette vente alimente elle-même la spirale baissière des prix. Il s’ensuit des faillites personnelles bien sûr mais ce qui a été nouveau par rapport à une crise cyclique plus classique ce sont des faillites d’établissements financiers. Celles qui avaient emprunté pour prêter n'ont pas pu rembourser les "géants" et elles ont sombré en entraînant jusqu'aux géants...


L’immobilier américain est à la base de plus du tiers des emplois créés ces dernières années (constructions, agences, financements, mobiliers etc).
Si les prix baissent de 20%, le patrimoine des ménages américains devient négatif en valeur nette.
Si le consommateur américain arrête de consommer, tout s’arrête. C'est effrayant mais c'est comme ça...

Derrière, bien sur, chute des matieres premieres, surcapacité gigantesque dans les BRIC, faillites bancaires etc etc. Et la boucle est bouclée.

2010 maintenant. Depuis plusieurs mois, la Fed ne peut plus monter ses taux sinon tout s’écroule.

On fabrique de la monnaie, on augmente la masse monétaire et on créé un risque gigantesque d'inflation. Le retour de bâton pourrait être bien plus violent que le coup de bambou actuel. Crise de 1929 bis...




Où on va ?



Bienvenue sur Terre petit d'homme. Tu dois déjà des milliers d'euros. Je suis désolé d'être aussi brutal. C'est le monde que les adultes t'ont préparé.
avatar
Thierry
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 751
Localisation : Savoie
Identité métaphysique : celle qui vous plaira
Humeur : celle qui me convient
Date d'inscription : 03/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si on fermait la Bourse ?

Message par Thierry le Ven 14 Mai 2010 - 21:15

Et il y a les fameux carry trades, on emprunte des yens à 0.5% que l’on revend pour acheter des $ et que l’on place sur des Tbonds ou des emprunts hypothécaires bien sur.

C'est ce qui se passe depuis huit jours sur l'euro. Des fortunes qui se font dans les banques avec l'argent que les états leur ont prêté. Que ces échanges mettent en péril l'économie du monde ne leur importe pas. Lorsque les banques US et les agences de notation, leurs alliées, auront mis l'euro plus bas que tout, elles changeront simplement de méthodes et trouveront une autre vache à lait.
avatar
Thierry
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 751
Localisation : Savoie
Identité métaphysique : celle qui vous plaira
Humeur : celle qui me convient
Date d'inscription : 03/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si on fermait la Bourse ?

Message par BROEDERS le Sam 15 Mai 2010 - 5:07

C' est donc un system Utopique, le Communisme Sovietique était aussi une Utopie pourtant il a bien durée, c'est pareil pour l'ultra capitalisme c'est une UTOPIE qui as bien durée mais ont s'aperçois que c'est artificiel. Pas de Patron Pas Travail, OK mais il n'y a pas de Patron, Il y a des P.D.G. c'est pas pareil du tous, (mon défunt grands papa était un Patron). Le Pdg, lui il s'en fout de la boite ou il travail, sont but: rentabilisé et faire fructifié de plus en plus sous les contraintes des Investisseurs.
C'est la Masse qui pour vivre dépense en France, les Grand Riches, de toute manière, préfère ailleurs. La France c'est trop ringard quand ont a de la tune, j'était dans une High School (St Martin de France) et j'ai très bien connu cette mentalité de Prédateur, Anti France, Ultra pro Américain, je peux vous dire que ces gens ne vivent pas parmi nous (enfin, je veux dire "le commun du mortel")
Tien d'ailleurs j'arrête c'est pas bon pour mes nerfs. furieux
avatar
BROEDERS
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 123
Localisation : REUNION
Identité métaphysique : Petit Pandit'
Humeur : incertaine
Date d'inscription : 14/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si on fermait la Bourse ?

Message par Radha2 le Mar 18 Mai 2010 - 4:48

En effet Thierry.... Pourquoi ne pas partager mon optimisme a ce sujet

La crise financière s'est transformée en crise de crédit et en crise réelle pendant que les responsables même de cette crise financière se font des gros sous sur d'autres pans de l'économie

Les US pompent l'Europe, ou dit autrement l'européen moyen paie pour les dettes des riches irresponsables financiers US et européens

Et qui dit finances dit bulle anglo saxonne, City de Londres et NY exchange

D'AIG a fortis quelle distance ? Les sommes en jeu sont considérables... et malgré ses monnaies de monopoly, ne voyez-vous pas venir l'ONU aux saveurs prophétiques

Rien n'a été réformé en profondeur et la crise s'étend a la confiance. Il reste l'or, la fin des multinationales et du complexe militaro industriel - et pourquoi pas, quelques autres surprises

Radha2
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 736
Date d'inscription : 16/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si on fermait la Bourse ?

Message par BROEDERS le Mar 18 Mai 2010 - 6:22

On appelle cela un complot
avatar
BROEDERS
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 123
Localisation : REUNION
Identité métaphysique : Petit Pandit'
Humeur : incertaine
Date d'inscription : 14/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si on fermait la Bourse ?

Message par Radha2 le Mar 18 Mai 2010 - 7:39

L'incompétence explique au moins une grande majorité du problème et je garde une réserve sur ce point

Même sur des sujets plus chauds comme l'activité dans les cieux.... Le 'new ageux' s'est emparé du terme et je dois redouter qu'il implique un faux combat

Radha2
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 736
Date d'inscription : 16/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si on fermait la Bourse ?

Message par Millenium le Mer 20 Juin 2012 - 1:08


Les robots traders sont les nouvelles armes des voleurs de la finance.

avatar
Millenium
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1975
Localisation : Ardenne Belge
Identité métaphysique : chercheur
Humeur : Motivé
Date d'inscription : 17/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si on fermait la Bourse ?

Message par Gerard le Mer 20 Juin 2012 - 10:50

Millenium a écrit:
Les robots traders sont les nouvelles armes des voleurs de la finance.
dubitatif Je crois que ce sont eux les vrais dangers...

Donc autre proposition : rire autoriser la bourse, mais LEUR INTERDIRE L'UTILISATION D'ORDINATEURS.

yeux ecarquilles Parce que pour gérer les intérêts d'achats générés en un centième de seconde et revendus dans le centième de seconde suivant, tandis que durant le même centième de seconde les bénéfices de ce centième de seconde sont destinés à acheter des "options d'achat d'options de garantie de pré-achat d'hypothèques de garantie d'achat d'options.. etc... (bref du fric virtuel) durant un centième de seconde, il faut des ordinateurs et des programmes automatiques. Et dans ce cas, on ne contrôle plus rien.

Wink Donc une bourse pour définir et stabiliser des prix, ok. Mais on peut faire ça avec des humains et un simple téléphone.

...


_________________
" On sait tout sur rien et on sait rien sur tout. "
avatar
Gerard
Aka L'Ennemi Du Bon Sens

Masculin Nombre de messages : 8492
Age : 56
Localisation : Paris
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Bonne
Date d'inscription : 28/03/2008

http://www.leforum.bistrophilo.fr/phpBB3/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si on fermait la Bourse ?

Message par David2012 le Mer 20 Juin 2012 - 12:47

Un film sur le sujet que j'ai été voir récemment, c'est froid, cynique, et sans pitié, ce ne sont pas toujours les machines qui prennent les décisions...


MARGIN CALL : BANDE-ANNONCE HD par baryla

David2012
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 229
Localisation : Milieu-Ouest
Identité métaphysique : Multiple
Humeur : relax
Date d'inscription : 14/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si on fermait la Bourse ?

Message par gaston21 le Mer 20 Juin 2012 - 15:31

J'ai vu le documentaire de Cash Investigation; j'en ai d'ailleurs parlé .
Comment peut-on accepter que des machines fassent la pluie et le beau temps dans l'économie mondiale et qu'à la City, 300000 personnes vivent pratiquement de la pure spéculation ? 300000 morpions qui nous sucent le sang ! Et la bête se laisse faire, endormie, anesthésiée par nos diseurs de bonne aventure...
avatar
gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6875
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ricanante
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si on fermait la Bourse ?

Message par _dede 95 le Mer 20 Juin 2012 - 17:29

Et oui c'est cela le Capitalisme, et il se détruit par lui même, entrainant de plus en plus de monde avec lui! Il est dans sa phase ultime, celle ou il ne pourra plus revenir en arrière ou alors avec une destruction totale, pire qu'en 40!
- Utopie ?
- C'est la réponse que l'on nous donnait en 38/39! Résultat.....
La réponse à donner ? interroge
En tout cas elle ne passe pas par des réformes, on ne réforme pas ce qui est pourri! On reconstruit sur une autre base, en préservant les acquis!
Cela mériterais un thread!

avatar
_dede 95
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 7119
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 10/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si on fermait la Bourse ?

Message par troubaadour le Mer 20 Juin 2012 - 18:12

effectivement dédé : une idée de titre : Peut-t-on préserver les acquis du capitalisme sans le capitalisme, ?
A mon avis croire que tout n'est pas lié serait une grave erreur.
avatar
troubaadour
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4355
Localisation : France
Identité métaphysique : Athée Libéral-humaniste
Humeur : contrariant
Date d'inscription : 24/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si on fermait la Bourse ?

Message par _dede 95 le Mer 20 Juin 2012 - 19:01

J'entend par acquis, ceux du travail, le seul acquis du capitalisme a été l'industrialisation au 19ème Siècle ça va pas loin!
Depuis 1920 les "forces productives" déclinent, à cause du système!
Je met un renvoi vers un article collectif, qui le démontre, bien que publié après mise à jour, nous l'avons écrit il y a 2 ans, il est toujours d'actualité!

http://fr.internationalism.org/rint148/le_capitalisme_freine_t_il_la_croissance_des_forces_productives_depuis_la_premiere_guerre_mondiale.html
avatar
_dede 95
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 7119
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 10/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si on fermait la Bourse ?

Message par troubaadour le Mer 20 Juin 2012 - 22:43

C'est sur on n'a pas les mêmes lunettes pour voir le monde.... Il en faut des comme toi, il en faut des comme moi.....
avatar
troubaadour
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4355
Localisation : France
Identité métaphysique : Athée Libéral-humaniste
Humeur : contrariant
Date d'inscription : 24/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum