La matière et le temps clignotent entre l'être et le non-être (hypothese)

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

La matière et le temps clignotent entre l'être et le non-être (hypothese)

Message par lennonslegacy le Mer 3 Mar 2010 - 0:16

Soyez indulgent ce n'est juste qu'une hypothèse débile.

Un extrait provenant de Wikipedia.org:

Dans le paradoxe de la flèche, nous imaginons une flèche en vol. À chaque instant, la flèche se trouve à une position précise. Si l'instant est trop court, alors la flèche n'a pas le temps de se déplacer et reste au repos pendant cet instant. Maintenant, pendant les instants suivants, elle va rester immobile pour la même raison. La flèche est toujours immobile et ne peut pas se déplacer : le mouvement est impossible.(Wikipedia.org)

Le tout tient aussi pour le temps et les distances. Étant donné que l'on peut diviser à l'infini une distance entre deux points, ou un laps de temps, il serait impossible de se rendre de A jusqu'à B, il y a donc paradoxe.

Il a un moyen de résoudre le problème et c'est de faire comme si la matière (l'univers) clignotait entre l'être et le non-être un nombre astronomique de fois par seconde. Bref, imaginez qu'il y a vraiment un nombre FINI de divisions possible entre la distance séparant deux points. Donc, il serait physiquement impossible de diviser a l'infini la distance séparant A et B, et on ne peut non plus séparé un laps de temps à l'infini. Que l'univers et le temps sont discontinus. Imaginez que l'on « clignote » entre être et non-être par exemple. Je m'explique

Prenons une distance d’entre le point A et le point B et la divisons en 100 parties égales, et chaque fois que l'objet bouge de A vers B il procède en oscillant d'une division à l'autre, donc 100 fois pour atteindre b. disons un objet x qui part de A pour aller vers B à une vitesse v . Plus que v est élevé, plus le nombre de fois qu'il va clignoter par seconde sera élevé par rapport à un observateur plus lent.

Imaginer que vous regarder l'objet à une vitesse disons plus lente que lui. Il paraitra clignoter plus vite que vous. Ceci aura l'effet d'une caméra à haute vitesse; plus il y aura d'images-seconde (soit de clignotement) plus les mouvements paraitront lents et détaillés vu par un observateur plus lent (donc, clignotant à moins d'image seconde).

Si on procède par logique on tire les conclusions suivantes qui sont pour le moins farfelues,c'est à dire, partir du fait que plus l'on se déplace rapidement plus l'on « clignote », et plus on clignote vite plus le temps passe lentement par rapport a un observateur au repos qui lui clignote moin vite. Bref, plus tu va vite plus tu clignotes de fois par secondes. Plus tu clignotes de fois par secondes, pour franchir une distance X, plus le temps ralentit, comme l'image d'une caméra à haute vitesse, par rapport a un objet plus lent.

Donc, supposons que je suis dans un vaisseau qui va très vite et regarde un vaisseau qui va moin vite. Il me verra à plus d'images secondes que lui, donc je paraîtrais bouger plus lentement, lui de mon point de vue, paraîtra bouger plus vite. Donc, plus on se rapproche de la vitesse de la lumière plus le temps ralentit, ou plus on clignote vite plus on parait ralentir...


Tel que prévu par la relativité générale et restreinte..[b]

lennonslegacy
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 227
Localisation : 3ieme roche à partir du Soleil
Identité métaphysique : Organisme à base de carbone
Humeur : Agréablement Contagieuse
Date d'inscription : 23/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La matière et le temps clignotent entre l'être et le non-être (hypothese)

Message par _pandore le Mer 3 Mar 2010 - 4:37

La façon que je comprends,
c'est si tu atteins la vitesse de la lumière tu atteins le temps zéro.
Tu vois plus d'images qui défilent selon tout ton parcours;je ne suis pas sur qu'à cette vitesse l'on ce voit bouger...
Je me demande si voyager à cette vitesse on a le temps de voir des images...peut être qu'à cette vitesse ne fait qu'un flash...si on regarde à l'extérieure d'un hublot peut-être que à la vitesse de la lumière donne l'impression que l'image est fixe.
je suis là prêt à partir,je programme un temps x exemp 1hrs,je démarre ,j'arrête.
je suis dans le futur,le lendemain.

Enfin merci ,je ne sais pas seul un expert pourrait nous éclairer.

_pandore
EXCLUE DU FORUM

Féminin Nombre de messages : 2182
Localisation : Québec
Identité métaphysique : Femme
Humeur : Simple
Date d'inscription : 23/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La matière et le temps clignotent entre l'être et le non-être (hypothese)

Message par JO le Mer 3 Mar 2010 - 9:13

Régis Dutheil, et sa fille , ont évoqué l'univers superlumineux. Et il me sempble que la physique quantique postule cet univers "clignotant". Mais je ne connais pas grand chose en physique, ce qui me gène dans l'intérêt que je porte aux liens entre science et spiritualité .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22727
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La matière et le temps clignotent entre l'être et le non-être (hypothese)

Message par _pandore le Mer 3 Mar 2010 - 15:31

JO a écrit:Régis Dutheil, et sa fille , ont évoqué l'univers superlumineux. Et il me sempble que la physique quantique postule cet univers "clignotant". Mais je ne connais pas grand chose en physique, ce qui me gène dans l'intérêt que je porte aux liens entre science et spiritualité .



Oui .
Ah bon ,mais à nos yeux la vitesse de la lumière on ne la voie pas.
Une masse à là vitesse de la lumière ...flash peut-être.

_pandore
EXCLUE DU FORUM

Féminin Nombre de messages : 2182
Localisation : Québec
Identité métaphysique : Femme
Humeur : Simple
Date d'inscription : 23/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La matière et le temps clignotent entre l'être et le non-être (hypothese)

Message par Geveil le Mer 3 Mar 2010 - 16:46

Pas bien compris, tu veux dire que le monde serait comme un film, constitué d'images fixes ( l'être) et de séparations ( le néant )? Comme au cinéma, à vingt quatre images par seconde, il y a une petite pose entre chaque image, le néant.
L'idée ne me paraît pas si farfelue que ça, mais l'exemple de la flèche n'est pas convaincant, la faute logique de ce paradoxe de Xénon a été depuis longtemps relevée.
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La matière et le temps clignotent entre l'être et le non-être (hypothese)

Message par JO le Mer 3 Mar 2010 - 19:02

le temps c'est du mouvement, de l'évènement ... il me semble . De l'entropie . Charon parlait d'une compensation néguentropique et Bounias d'une totalité matière se convertissant en esprit, totalement, au bout du compte ...
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22727
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La matière et le temps clignotent entre l'être et le non-être (hypothese)

Message par lennonslegacy le Mer 3 Mar 2010 - 21:20

Gereve a écrit:Pas bien compris, tu veux dire que le monde serait comme un film, constitué d'images fixes ( l'être) et de séparations ( le néant )? Comme au cinéma, à vingt quatre images par seconde, il y a une petite pose entre chaque image, le néant.
L'idée ne me paraît pas si farfelue que ça, mais l'exemple de la flèche n'est pas convaincant, la faute logique de ce paradoxe de Xénon a été depuis longtemps relevée.

Tu as bien compris, c'est un peu comme au cinéma.

lennonslegacy
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 227
Localisation : 3ieme roche à partir du Soleil
Identité métaphysique : Organisme à base de carbone
Humeur : Agréablement Contagieuse
Date d'inscription : 23/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Un exemple imagé pour expliquer la "matière clignotante"

Message par Claude Dorpierre le Mer 26 Mai 2010 - 16:11

Imaginons une pièce équipée de deux séries de projecteurs.
Une série est verte et l'autre orange.
Chaque série de projecteurs s'allume alternativement pendant 50/100ème de seconde.
La pièce sera donc verte puis orange, puis verte, etc.
Vous allez entrer danc cette pièce muni d'une paire de lunettes spéciale. Elle dispose de deux obturateurs s'ouvrant et se fermant en parfaite synchronisation avec une série de projecteurs, par exemple l'orange.
Vous aurez l'impression que la pièce est orange de façon continue, sans vous rendre compte, qu'elle existe également "en vert"
Si une autre personne pénètre dans la pièce, mais munie de lunettes synchronisées sur le vert, ce sera pareil pour elle.
Vous vivrez "simultanément" dans deux univers différents.
N'oublions jamais que nous appréhendons la réalité qui nous entoure avec nos sens, relativement limités.
En fait, nous construisons [u]une réalité sur base de la limite de nos sens.
Si la matière clignote, nous pouvons imaginer qu'elle crée d'autres réalités à des vitesses inconcevables pour nous.
Comme notre corps est constitué des mêmes atomes, il existe peut-être dans d'autres réalités que nous vivons sans que nous puissions nous en rendre compte, comme les deux personnes dans le pièce orage/verte.
Pourquoi pas?

Claude Dorpierre
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 463
Localisation : Belgique
Identité métaphysique : Libre penseur
Humeur : Tolérante
Date d'inscription : 22/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La matière et le temps clignotent entre l'être et le non-être (hypothese)

Message par JO le Mer 26 Mai 2010 - 18:41

voui... et ?
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22727
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La matière et le temps clignotent entre l'être et le non-être (hypothese)

Message par bernard1933 le Mer 26 Mai 2010 - 22:09

Ce que dit Claude est rationnel . Nous sommes reliés par nos sens à ce qui est extérieur à nous ; il en est de même physiologiquement pour ce qui se passe dans notre corps . Une réalité extérieure , inaccessible à nos sens, existe certainement .
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La matière et le temps clignotent entre l'être et le non-être (hypothese)

Message par Invité le Mer 26 Mai 2010 - 22:16

je trouve que c'est une bonne façon d'expliquer que plusieurs mondes pourraient co-exister, mais que nous n'en percevons qu'un. okey

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La matière et le temps clignotent entre l'être et le non-être (hypothese)

Message par Leleu le Jeu 27 Mai 2010 - 1:19

Claude Dorpierre dit :
Si la matière clignote, nous pouvons imaginer qu'elle crée d'autres réalités à des vitesses inconcevables pour nous.
Si une réalité aussi proche de nous existe, ce que je pense, et si nous en avons besoin, ce que je pense, alors le sens pour la capter existe aussi. Selon un mode engourdi pour la plus part d’entre nous, sous un mode éveillé pour quelques autres. L’avenir sera à l’éveil collectif de ce sens et sera probablement le moyen de l’avenir humain : l’antenne entièrement déployée.
avatar
Leleu
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1538
Localisation : Jura
Identité métaphysique : chercheur
Humeur : sociable
Date d'inscription : 16/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La matière et le temps clignotent entre l'être et le non-être (hypothese)

Message par JO le Jeu 27 Mai 2010 - 10:12

On peut l'espérer . Toutefois, quelle communication peut exister, à notre échelle, pourtant, entre une fourmi et un humain ? L'humain a conscience de la fourmi ... qui maudit dieu de l'écraser avec indifférence et même, de la détruire, sciemment .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22727
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La matière et le temps clignotent entre l'être et le non-être (hypothese)

Message par Claude Dorpierre le Ven 28 Mai 2010 - 7:58

Bonjour!
Je suis tombé sur ce site par hasard.
Evidemment, j'ai été accroché par le titre "La matière qui clignote" qui aborde un domaine qui m'a toujours passionné.
J'ai voulu illustrer le propos par un exemple simple à imaginer et je me propose de vous soumettre d'autres idées sur ce sujet.
Je ne prétends pas par là,vous révéler une quelconque "vérité"!
Mais quoi de plus enrichissant que de débattre sur des questions qui nous taraudent tous.
A condition que se soit dans la tolérance et en toute courtoisie.
A bientôt.

Claude Dorpierre
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 463
Localisation : Belgique
Identité métaphysique : Libre penseur
Humeur : Tolérante
Date d'inscription : 22/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La matière et le temps clignotent entre l'être et le non-être (hypothese)

Message par JO le Ven 28 Mai 2010 - 8:03

chacun est donc enfermé dans une bulle existentielle et ne peut avoir conscience de la réalité d'autres bulles éventuelles , im-pensables pour lui .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22727
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La matière et le temps clignotent entre l'être et le non-être (hypothese)

Message par Claude Dorpierre le Dim 30 Mai 2010 - 11:28

Voilà un titre bien énigmatique : la matière clignotante ! Nous pourrions aussi dire matière palpitante ou pulsante. Sous ces simples mots, se cache quelque chose d’inconcevable pour nous. Notre univers disparaît quelques instants ( !) pour se recréer « ailleurs » et même dans une infinité «d’ailleurs » ! Chacun de ces univers a ses caractéristiques propres. Il peut être proche ou complètement différent du nôtre. Le seul dont nous pouvons discuter, c’est évidemment celui dans lequel nous vivons, vous et moi. Il semble solide, permanent, et l’idée qu’il puisse s’effacer peut sembler farfelue et ridicule. Mais il existe une toute autre façon d’aborder notre réalité : la Physique Quantique. C’est là que naît l’idée d’une matière « clignotante » C’est un domaine fascinant, ou le solide n’est que du vide, le « certain » ressort des probabilités et de l’incertitude. C’est, à mon sens, là que nous pouvons essayer de comprendre l’univers qui nous entoure. Non pas que je sois féru d’équations, mais les conséquences philosophiques auxquelles la physique quantique nous confronte sont bouleversantes… Mais vous et moi, nous pourrions dire logiquement : « Tout ça c’est très joli, les univers qui clignotent, la matière qui disparaît ! Mais MOI dans tout ça, qu’est ce que je deviens ? » C’est LA question et le cœur du sujet.

Claude Dorpierre
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 463
Localisation : Belgique
Identité métaphysique : Libre penseur
Humeur : Tolérante
Date d'inscription : 22/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La matière et le temps clignotent entre l'être et le non-être (hypothese)

Message par BROEDERS le Dim 30 Mai 2010 - 16:42

salut tout le monde.
certains pensent que les OVNI sont des images de nos propres technologies futures "perdues" dans des méandres Quantique, voir même des objets réels qui utilisent la mécanique Quantique, pour voyager dans le temps.
avatar
BROEDERS
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 123
Localisation : REUNION
Identité métaphysique : Petit Pandit'
Humeur : incertaine
Date d'inscription : 14/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La matière et le temps clignotent entre l'être et le non-être (hypothese)

Message par Claude Dorpierre le Dim 30 Mai 2010 - 17:15

Quand j’évoque mon « MOI » (et le vôtre !), je ne parle plus de la matière. Je vis en symbiose avec elle par l’intermédiaire de mon corps qui en est issu, mais j’en suis totalement indépendant. Ceci étant dit, j’en reviens à nos moutons. Imaginez que j’aligne l’un à côté de l’autre, 50 miroirs. Je présente, devant chaque miroir, le même objet. Si les miroirs sont de qualité égale, pour un même observateur, l’objet apparaîtra identique. Chaque miroir réfléchit la lumière bêtement, sans l’interpréter. Maintenant, présentez cet objet à 50 êtres humains. Tout sera différent. Lorsque la lumière frappe l’objet, ce sont des photons qui vont se heurter aux atomes qui le constituent. Ces photons se composent de différentes longueurs d’ondes (couleurs). Certaines seront absorbées et le résidu sera rejeté (ce qui va nous donner la couleur de l’objet). Ce résidu photonique va sensibiliser la rétine . L’information sera transmise au cerveau via le nerf optique. Celui-ci va la décrypter et ME la présenter. Mais cette procédure est propre à chaque individu. Ainsi, beaucoup de personnes ne distinguent pas les couleurs et vivent dans un monde en noir et blanc. Ce qui revient à dire que chacun de nous appréhende SA réalité, différente de son voisin. Je vais pousser mes élucubrations un peu plus loin, par un autre exemple: vous êtes seul dans une pièce. Vous la quittez et refermez la porte derrière vous. Etes-vous certain que la pièce existe encore ? Vous me direz oui, car si j’ouvre à nouveau la porte, je vois que tout est en place. Mais je peux vous rétorquer, c’est vrai, mais vous venez de la « reconstruire ». Si la personne daltonienne était rentrée à votre place, la pièce aurait existé en noir et blanc. Il n’y a pas de réalité absolue, chaque être vivant a la sienne. On peut pousser le raisonnement en disant que rien n’existe vraiment s’il n’y a pas une conscience pour s’en rendre compte…

Claude Dorpierre
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 463
Localisation : Belgique
Identité métaphysique : Libre penseur
Humeur : Tolérante
Date d'inscription : 22/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La matière et le temps clignotent entre l'être et le non-être (hypothese)

Message par BROEDERS le Dim 30 Mai 2010 - 17:39

c'est le concept de l'univers illusion "maya", notre univers matériel selon la cosmogonie hindou moderne n'est que le pale reflet de l'univers spirituel. le shivaite lui estime que non seulement nous créons notre univers mais qu 'il est une sorte de prisons, créer par le mental (pour jouir des sens), une illusion. la conscience d'une matiere et d'une antimatiére existe depuis longtemps, elle était exprimé différement.
avatar
BROEDERS
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 123
Localisation : REUNION
Identité métaphysique : Petit Pandit'
Humeur : incertaine
Date d'inscription : 14/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La matière et le temps clignotent entre l'être et le non-être (hypothese)

Message par _La plume le Dim 30 Mai 2010 - 17:44

BROEDERS a écrit:c'est le concept de l'univers illusion "maya", notre univers matériel selon la cosmogonie hindou moderne n'est que le pale reflet de l'univers spirituel. le shivaite lui estime que non seulement nous créons notre univers mais qu 'il est une sorte de prisons, créer par le mental (pour jouir des sens), une illusion. la conscience d'une matiere et d'une antimatiére existe depuis longtemps, elle était exprimé différement.

Exact, je pense de même mais tu l'exprimes très bien.

_La plume
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5987
Localisation : au sud du sud
Identité métaphysique : hérétique
Humeur : c'est selon avec qui
Date d'inscription : 17/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La matière et le temps clignotent entre l'être et le non-être (hypothese)

Message par BROEDERS le Dim 30 Mai 2010 - 18:48

Alors je viens de lire un truc démentiel sur l'énergie que peut dégager l' annihilation, une des futures applications de la mécanique quantique (la on oublis la fission et la fusion) : 1 millionièmes de grammes d' antimatière représente 20 kilo de TNT mais on arrive pas a en produire pour l'instant. Cette énergie pourrait être utilisé pour des déplacement spatiaux. ce n'est presque plus de la science fiction.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
BROEDERS
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 123
Localisation : REUNION
Identité métaphysique : Petit Pandit'
Humeur : incertaine
Date d'inscription : 14/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La matière et le temps clignotent entre l'être et le non-être (hypothese)

Message par Invité le Dim 30 Mai 2010 - 18:54

La plume :
Exact, je pense de même mais tu l'exprimes très bien.

+1…. Je me souviens du jour, il y a longtemps, où j’ai lu dans un livre la phrase : « Que deviennent les choses et les êtres lorsque nous ne les regardons pas ? Existent-ils toujours ? »
Ce fut une révélation ! Quelque chose s’est soudain ouvert dans mon esprit et depuis ce jour, je « vois » le monde différemment.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La matière et le temps clignotent entre l'être et le non-être (hypothese)

Message par BROEDERS le Dim 30 Mai 2010 - 20:06

le multivers : des bulle de matières cerné hermétiquement par de l'antimatière et qui disparaissent par un phénomène d'annihilation. ces Bulles pourraient êtres toutes identiques, clonées ou complètement différentes, de taille, de masses etc. comme de la mousse en somme.
avatar
BROEDERS
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 123
Localisation : REUNION
Identité métaphysique : Petit Pandit'
Humeur : incertaine
Date d'inscription : 14/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La matière et le temps clignotent entre l'être et le non-être (hypothese)

Message par _La plume le Dim 30 Mai 2010 - 20:09

Avez-vous déjà pensé que si tout est énergie et vibrations, les images, les sons et donc tous les événements qui se passent sur terre y compris les images de notre propre vie, de nous mêmes, sont des vibrations qui se propagent dans l'espace.

Si une planète éloignée de 2000 année lumière, reçoit la lumière, les vibrations de ce qui s'est passé sur terre il y a 2000 ans, tout comme on reçoit sur terre la lumière d'étoiles qui sont mortes depuis des années lumière, on peut imaginer que les vibrations qui ont fait les événements de notre vie sont enregistrés quelque part dans l'espace.

N'est-ce pas l'Akasha des philosophies orientales ?

_La plume
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5987
Localisation : au sud du sud
Identité métaphysique : hérétique
Humeur : c'est selon avec qui
Date d'inscription : 17/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La matière et le temps clignotent entre l'être et le non-être (hypothese)

Message par bernard1933 le Dim 30 Mai 2010 - 20:29

Broeders, as-tu calculé ton poids en énergie ? Mes 74 kgs représentent
15.900.000.000 kilotonnes . La bombe d' Hiroshima est évaluée à 15000
à 20000 kilotonnes . Elle avait un très mauvais rendement . Mieux vaut sauter...de joie !
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum