La matière et le temps clignotent entre l'être et le non-être (hypothese)

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Re: La matière et le temps clignotent entre l'être et le non-être (hypothese)

Message par BROEDERS le Dim 30 Mai 2010 - 20:51

bernard1933 a écrit:Broeders, as-tu calculé ton poids en énergie ? Mes 74 kgs représentent
15.900.000.000 kilotonnes . La bombe d' Hiroshima est évaluée à 15000
à 20000 kilotonnes . Elle avait un très mauvais rendement . Mieux vaut sauter...de joie !

Incroyable, mais le pire c'est que nos scientifiques "tu leurs donnerais le Sahara dans dix ans ils redemande du sable", ça va vite. mais la je crois que c'est des quantité ultra infime et ce serai fabriquer dans l'espace ou sur une autre planète (ont est loin tout de même). je suis pas trop "complotiste" mais nos gouvernements débloquent des milliards pour des cyclotrons et autres "étrangetés".
avatar
BROEDERS
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 123
Localisation : REUNION
Identité métaphysique : Petit Pandit'
Humeur : incertaine
Date d'inscription : 14/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La matière et le temps clignotent entre l'être et le non-être (hypothese)

Message par BROEDERS le Dim 30 Mai 2010 - 21:06

La plume a écrit:Avez-vous déjà pensé que si tout est énergie et vibrations, les images, les sons et donc tous les événements qui se passent sur terre y compris les images de notre propre vie, de nous mêmes, sont des vibrations qui se propagent dans l'espace.

Si une planète éloignée de 2000 année lumière, reçoit la lumière, les vibrations de ce qui s'est passé sur terre il y a 2000 ans, tout comme on reçoit sur terre la lumière d'étoiles qui sont mortes depuis des années lumière, on peut imaginer que les vibrations qui ont fait les événements de notre vie sont enregistrés quelque part dans l'espace.

N'est-ce pas l'Akasha des philosophies orientales ?

ben oui, normalement oui. mais peut êtres que les ondes sont moins net, et tout dépend de la manière dont elles sont reçus. mais ont observe l'univers avec des micro onde, je crois ? donc pourquoi d'autres ne le ferait il pas ?
pour l'akasha c'est l'éther et c'est le son, il agirait plus comme un liant des 4 autres éléments promordiaux. mais le concept quantique et plus fin encore, plus subtile (mon avis), cette force sous tend memes le son, elle est méga collosale. plus c'est petit plus c'est costaud.
avatar
BROEDERS
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 123
Localisation : REUNION
Identité métaphysique : Petit Pandit'
Humeur : incertaine
Date d'inscription : 14/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La matière et le temps clignotent entre l'être et le non-être (hypothese)

Message par Claude Dorpierre le Lun 31 Mai 2010 - 12:21

Retenons l’idée que nous construisons chacun notre réalité, en permanence. Nous pouvons dès lors nous étonner qu’il existe un monde commun à tous les êtres humains ! Ne soyons pas mesquins, pour essayer de comprendre, prenons comme point de départ le Big Bang. Dès le premier instant, l’Univers est une intention. Bien sûr, il y a un « Maître d’œuvre » dont la nature nous est inaccessible. En ce qui me concerne, il s’agit de l’expression d’une Conscience Universelle, d’une Dynamique Créatrice pour mener le projet à son terme : l’organisation de la Matière, des interactions régissant celle-ci, la création des nébuleuses, des galaxies, des étoiles, des planètes, et surtout de la notre (vous aurez compris que je simplifie !). Après le Minéral, nous aurons, très rapidement, l’avènement de la Vie. C’est un moment capital. La vie est la forme supérieure de la matière, qui va servir « d’outil » à la Dynamique Créatrice, pour poursuivre ses desseins. Il y aura d’abord le règne du Végétal, puis sous différentes formes, le règne Animal pour finalement aboutir à l’Homme, étape terminale de l’évolution matérielle de notre univers. L’homme est en effet la première forme de vie consciente d’elle-même, une conscience individuelle, capable d’abstractions. Avant lui, les autres formes de vie ont une conscience collective, commune à l’espèce. Ce qui explique, les grandes migrations, comment un banc de plusieurs milliers d’alevins se deplace « en bloc » pour échapper aux prédateurs,etc. Je pourrais vous donner beaucoup d’autres exemples. Tout se passe comme si, notre « Maître d’œuvre » crée une société, et au fur et à mesure de son développement, délègue ses pouvoirs à des collaborateurs, formés à son image, avec de plus en plus de responsabilités. Notre MOI est l’un deux et notre corps est son outil… C’est donc l’évolution de notre Conscience qui est en jeu…

Claude Dorpierre
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 463
Localisation : Belgique
Identité métaphysique : Libre penseur
Humeur : Tolérante
Date d'inscription : 22/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La matière et le temps clignotent entre l'être et le non-être (hypothese)

Message par BROEDERS le Lun 31 Mai 2010 - 13:09

mon cher ami Dorpierre, je vous suit sauf en ce qui concerne la conscience de soit même, elle n'est pas exclusivement humaine, c'est le degrés de conscience des êtres (tous les êtres animé comme inanimé). il est pensable qu'une baleine ai un niveau de conscience très supérieures mais bloqué par la communication ou autres comme la peur de l'homme. bien que je conçoivent le concept du maitre d' oeuvre ont pourrait rétorquer qu' il s'agisse de pure hasard. Hasard confirmé par l'aspect instable de concept Quantique. Ce que je peut dire a mon piètre niveau c'est que dans nos vastes univers, une "lutte" entre la matière est l'antimatière se passe, ou plutôt un équilibre précédé d'une poussé créatrice qui ce termine peut être par une annihilation (ou une destruction). Il est pensable que d'autres univers parallèles ce côtoient mais que des états vibratoire trop différentes nous sépares, pour X raison. L'âme est elle de l'anti-matiére concentrés dans chaques particules sub atomique du corps ?
avatar
BROEDERS
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 123
Localisation : REUNION
Identité métaphysique : Petit Pandit'
Humeur : incertaine
Date d'inscription : 14/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La matière et le temps clignotent entre l'être et le non-être (hypothese)

Message par BROEDERS le Lun 31 Mai 2010 - 14:18

BROEDERS a écrit:Alors je viens de lire un truc démentiel sur l'énergie que peut dégager l' annihilation, une des futures applications de la mécanique quantique (la on oublis la fission et la fusion) : 1 MICROGRAMME (correction) d' antimatière représente 20 kilo de TNT mais on arrive pas a en produire pour l'instant. Cette énergie pourrait être utilisé pour des déplacement spatiaux. ce n'est presque plus de la science fiction.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Rectification ou ajout d' info. sur wikipédia ont peut lire :

↑ Une masse de 10 mg d'antimatière représente une énergie équivalente à 300 t de TNT ; soit 1/50e de la bombe d'Hiroshima.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par BROEDERS le Lun 31 Mai 2010 - 15:43, édité 1 fois
avatar
BROEDERS
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 123
Localisation : REUNION
Identité métaphysique : Petit Pandit'
Humeur : incertaine
Date d'inscription : 14/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La matière et le temps clignotent entre l'être et le non-être (hypothese)

Message par Claude Dorpierre le Lun 31 Mai 2010 - 14:45

Cher Broeders,merci pour votre intérêt sur la question.
Je me suis probablement mal exprimé.
Le vivant, quel qu'il soit, c'est l'association de la matière et de la conscience.
Sur l'échelle du vivant, tous les êtres ne sont pas au même degré d'évolution.
Pour les animaux, la conscience est collective, mais de plus en plus individualisée au fur et à mesure de l'évolution de l'espèce.
Un animal n'a pas conscience d'une personalité qui lui est propre.
Il n'a pas de concept abstrait et de ce fait n'a pas peur de la mort.
Il est guidé par un instinct de survie, ce qui est différent.

Claude Dorpierre
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 463
Localisation : Belgique
Identité métaphysique : Libre penseur
Humeur : Tolérante
Date d'inscription : 22/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La matière et le temps clignotent entre l'être et le non-être (hypothese)

Message par Invité le Lun 31 Mai 2010 - 19:56

Claude Dorpierre :
Tout se passe comme si, notre « Maître d’œuvre » crée une société, et au fur et à mesure de
son développement, délègue ses pouvoirs à des collaborateurs, formés à son image, avec de plus en plus de responsabilités. Notre MOI est l’un deux et notre corps est son outil… C’est donc l’évolution de notre Conscience qui est en jeu…

Salut Claude
Je souscris pratiquement à la globalité de ton post, avec quelques nuances si je peux me permettre. Que chacun construise sa propre réalité est un postulat auquel j’adhère, mais qu’il y ait une intention, un but, un maître d’œuvre, ça….. hum, comment dire, pour moi c’est plus sujet à caution.

Je pense qu’il n’y a qu’une Conscience, qui n’est peut-être même pas consciente d’elle-même et qui se contente d’être de toute éternité. Cette énergie, cette force, hors du temps et de l’espace et en même temps dans le temps et dans l’espace, transcendante et immanente à la fois, est tout ce qui existe, c’est l’Etre, l’absolu. Chaque conscience individuelle est partie intégrante de cette Conscience, et est cette Conscience, mais en état parcellaire, embryonnaire.

Donné un but à cette Conscience c’est la jauger à l’aune de nos référents et immanquablement fausser la donne, car nos « outils » sont trop primaires pour pouvoir, ne serait-ce qu’effleurer un début de compréhension. Peut être qu’un jour l’humain aura la possibilité de devenir cette Conscience pleine et entière et par là se comprendre lui-même.

En attendant, nous ne pouvons que spéculer sur le Mystère suprême…… l’Univers se contemple grâce à notre œil.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La matière et le temps clignotent entre l'être et le non-être (hypothese)

Message par bernard1933 le Lun 31 Mai 2010 - 22:47

Hitori, nous avons une conception très voisine . Il est probable que
l' homme est l' être le plus élaboré , au moins jusqu' à une certaine distance de notre globe. Qui peut dire qu' un être plus malin que lui
n' a jamais existé et n' existera jamais ? Notre soleil n' a guère plus que 5 milliards d' années , et, avant lui, combien d' étoiles se sont formées puis ont disparu ? Et pourquoi l' Evolution s' arrêterait à ce pauvre type , qui n' est quand même pas ce qu' on peut faire de mieux ?
Et l' homme disparaîtra, et après ? Tout est " foutu "?
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La matière et le temps clignotent entre l'être et le non-être (hypothese)

Message par Claude Dorpierre le Lun 31 Mai 2010 - 23:06

Cher Hitori, bonsoir.
Je comprends parfaitement tes réserves au sujet d’un " Maître d’œuvre et d’une Intention Universelle". Tu pourrais l’interpréter comme un parfum de mysticisme religieux. Ce n’est pas le cas. Je suis libre penseur et je considère le dogme religieux, quel qu’il soit, comme la négation de l’intelligence : « ne réfléchissez plus, nous détenons LA vérité ». Très peu pour moi.
Ce qui ne m’empèche pas d’avoir des convictions personnelles. Quand je parle d’un « Maître d’œuvre », je ne songe pas à une divinité suprème. Ce ne sont que des mots mis sur l’inévitable point d’interrogation de l’origine des choses. Mais je reconnais que c’est typiquement humain de vouloir un commencement à tout. Le fonctionnement de notre cerveau oblige cette organisation temporelle. Cependant, je reste convaincu que l’Univers est une intention, un projet :celui de créer la vie. J’ai participé récemment à une conférence débat ou « un éminent scientifique » a déclaré : il faut tellement de hasards miraculeux pour que la vie apparaisse, qu’il est impossible que cela se reproduise une seconde fois ! Le plus pur des discours matérialiste… Je lui ai répondu : il faut tellement de hasards miraculeux pour que la vie apparaisse que c’est impossible que se soit un hasard. C’est un débat passionnant et ce serait intéressant d’utiliser ce site pour continuer à confronter nos idées. A bientôt

Claude Dorpierre
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 463
Localisation : Belgique
Identité métaphysique : Libre penseur
Humeur : Tolérante
Date d'inscription : 22/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La matière et le temps clignotent entre l'être et le non-être (hypothese)

Message par Claude Dorpierre le Lun 31 Mai 2010 - 23:24

Le proton, l’atome d’H, est la brique de base pour construire le monde matériel (je sais que c’est un peu plus compliqué !). c'est-à-dire tous les autres éléments de la matière.. Ceux-ci formeront, inéluctablement, des molécules complexes, qui donneront plus tard, naissance à la vie. Nous savons qu’il y a une interaction entre tous les atomes de notre univers : entre ceux constituant la matière dite inerte et ceux constituant les êtres vivants, donc aussi notre corps physique. Nos sens, c’est l’équipement indispensable pour assurer cette communication permanente. C’est ce qui nous permet de vivre dans cette réalité. Si vous êtes dans une pièce obscure et silencieuse, vous ne saurez pas vous situer, car aucune information n’est disponible pour votre cerveau. Introduisez des chauve-souris, elles n’auront aucun problème pour se déplacer, car elles ont « l’équipement » pour communiquer avec leur environnement dans cette situation. Je me répète, nous construisons notre réalité dans les limites de nos sens.. Mais c’est ici que « nous » intervenons, avec notre intelligence, notre créativité, qui nous différencient des autres êtres vivants. Nous avons la capacité d’inventer de nouveaux moyens qui prolongent les possibilités de nos perceptions (microscope électronique, télescope Hubble…) De cette façon, nous agrandissons petit à petit notre monde. Nous sommes presque aux confins de l’Univers. Je terminerai mes élucubrations en vous proposant une hypothèse sur « la matière clignotante », le sujet de départ de ce forum

Claude Dorpierre
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 463
Localisation : Belgique
Identité métaphysique : Libre penseur
Humeur : Tolérante
Date d'inscription : 22/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La matière et le temps clignotent entre l'être et le non-être (hypothese)

Message par Invité le Mar 1 Juin 2010 - 11:30

Claude Dorpierre :

Cher Hitori, bonsoir.
Je comprends parfaitement tes réserves au sujet d’un " Maître d’œuvre et d’une Intention Universelle". Tu pourrais l’interpréter comme un parfum de mysticisme religieux. Ce n’est pas le cas. Je suis libre penseur et je considère le dogme religieux, quel qu’il soit, comme la négation de l’intelligence : « ne réfléchissez plus, nous détenons LA vérité ». Très peu pour moi.
Ce qui ne m’empèche pas d’avoir des convictions personnelles……..

Salut Claude
Je vois que nous sommes sur la même longueur d’onde. Où nous différons, peut être, c’est que je ne fais pas de mes « convictions » des convictions. Je m’explique ; actuellement j’ai une conception des choses qui est le résultat de plusieurs décennies de recherches et de ressentis, liés à diverses expériences et Travaux. Cette conception est fluctuante au cours du temps et celle d’aujourd’hui ne sera vraisemblablement pas celle de demain. C’est ma conception, que je sais immature et en devenir. Elle le sera certainement toute ma vie, mais peu importe, car je sais que le mystère du Graal ne se découvre pas pendant notre incarnation, mais qu’à cela ne tienne la « Queste » est en elle-même un graal.

Bon, pour revenir au sujet, je pense que la Conscience n’a pas de but, elle se « contente » d’être pérenne en s’auto organisant. Car si on postule un but, immanquablement il faut parler d’un début, ce qui nous replace dans un contexte « humain » . Non, il n’y a pas de début et il n’y aura pas de fin, pas d’intention, seulement une auto organisation de l’énergie.

Mais bon, comme écrit dito c’est ma conception, que je sais précaire et je serais heureux que tu développe la tienne.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La matière et le temps clignotent entre l'être et le non-être (hypothese)

Message par Invité le Mar 1 Juin 2010 - 11:44

Bernard:
Hitori, nous avons une conception très voisine .

Salut Bernard.
Eh oui, ne dit-on pas que les grands esprits se rencontrent ?
Tiens, puisque je t’ai, je profite de l’occasion pour te dire que tu m’es sympathique, vieux brigand.

A part peut être certaines de tes prises de position au sujet de l’islam, où j’aurais des fois envie de plonger ta tête d’épagneul dans la moutarde de Dijon, la forte de préférence !
lol!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La matière et le temps clignotent entre l'être et le non-être (hypothese)

Message par Millenium le Mar 1 Juin 2010 - 15:12

Hitori ;Bon, pour revenir au sujet, je pense que la Conscience n’a pas de but, elle se « contente » d’être pérenne en s’auto organisant. Car si on postule un but, immanquablement il faut parler d’un début, ce qui nous replace dans un contexte « humain » . Non, il n’y a pas de début et il n’y aura pas de fin, pas d’intention, seulement une auto organisation de l’énergie.

L'énergie n'a pas besoin de la dualité bien et mal (par la conscience humaine)pour s'organiser.
La naissance de la sagesse(le but) postule d'une évolution de la conscience dans la dualité bien et mal.
avatar
Millenium
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1975
Localisation : Ardenne Belge
Identité métaphysique : chercheur
Humeur : Motivé
Date d'inscription : 17/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La matière et le temps clignotent entre l'être et le non-être (hypothese)

Message par Invité le Mar 1 Juin 2010 - 15:29

Millenium :
L'énergie n'a pas besoin de la dualité bien et mal (par la conscience humaine)pour s'organiser

Ben oui, c’est ce que je dis !!??

La naissance de la sagesse(le but) postule d'une évolution de la conscience dans la dualité bien et mal.

Bon là tu mélanges deux choses. On parlait du but éventuel de la Conscience (l’Absolu) et là tu parles du but de la conscience (humaine). Après, il faudrait définir les mots sagesse, bien et mal, avant d’aller plus loin.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La matière et le temps clignotent entre l'être et le non-être (hypothese)

Message par Claude Dorpierre le Mar 1 Juin 2010 - 16:18

Hitori, bonjour!
J'ai évoqué "mes convictions", mais j'ai commencé par préciser que je suis LIBRE PENSEUR.
Cela signifie que ma pensée est libre d'être séduite par de nouvelles idées.
Et, crois-moi, cela m'est arrivé plus d'une fois dans mon existence. S'enfermer d'une façon définitive dans des convictions, cela devient du dogme, et je t'ai dit ce que j'en pensais.
J'ai été, il y a une vingtaine d'années, confronté "au fantastique", c.a.d. avoir l'impression de discuter avec une intelligence non-matérielle (non, je n'avais pas bu...).
Je me propose de te la raconter un jour prochain.
C'est depuis que je m'intéresse au sujet.
A bientôt.

Claude Dorpierre
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 463
Localisation : Belgique
Identité métaphysique : Libre penseur
Humeur : Tolérante
Date d'inscription : 22/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La matière et le temps clignotent entre l'être et le non-être (hypothese)

Message par JO le Mar 1 Juin 2010 - 18:28

j'ai aussi "discuté" avec une intelligence immatérielle, sans être ivre ou droguée ... mystère! C'est depuis que j'ai lu Jung que je sais qu'il s'agit d'une percée vers un autre niveau de réalité, où une partie de ce qui dit "je", dans celui où nous sommes a des racines, ou une autre vie ... Lupasco a décrit ça , je crois ...
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22727
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La matière et le temps clignotent entre l'être et le non-être (hypothese)

Message par Claude Dorpierre le Mar 1 Juin 2010 - 18:55

Je vais me fendre d’un dernier petit couplet sur le sujet du départ. J’entends déjà certains crier au fou, mais ce fut aussi le cas pour Galilée quand il prétendait que la terre était ronde… Rassurez-vous, là, je plaisante ! Visualisez la lettre J Imaginez qu’elle symbolise cette Conscience Universelle, cette Dynamique Créatrice que j’ai évoqué précédemment : c’est la barre principale, qui se recourbe et crée un « creuset ». Dans ce creuset, notre Univers se crée ; le Big Bang, la création de la matière, etc…Puis, issue de la même branche principale, un deuxième creuset, pour un autre univers, semblable ou différent du notre. Et un troisième et une multitude d’autres. Vous me suivez toujours ? Nous avons la Conscience Universelle (c'est-à-dire « nous) comme contenant (les creusets) et dans chaque creuset, un Univers comme contenu. Ici, sur Terre, notre corps physique nous rend compatible avec la Matière. Il en sera de même dans les autres Univers. Ce qui nous permet d’exister dans ces différentes réalités. Ce n’est pas la Matière qui clignote, c’est nous, qui passons d’un Univers à l’autre. Rien de tel qu’un petit exemple. Un ordinateur est relié à 100 imprimantes. Un programme prévoit l’impression simultanée d’un même texte par l’ensemble des imprimantes. Vous lancez le programme, vous voyez toutes les imprimantes commencer et finir le travail en même temps. Pour vous, l’observateur humain, tout fut effectivement simultané. Mais en vérité, cela ne l’est pas. Quelles que soient le nombre de tâches, un ordinateur les traite séquentiellement. Dans l’exemple des imprimantes, imaginez qu’elles doivent toutes taper le mot matière . L’ordinateur lance l’ordre d’impression du M à la 1ère imprimante, puis à la 2ème etc. Arrivé à la 100ème, il revient à la 1ère qui attendait et qui reçoit l’ordre d’impression du A, donne le même ordre à la 2ème… jusqu’à la 100ème et ainsi de suite jusqu’à la fin du mot. Entre l’impression de deux lettres, le programme « clignote ». En réalité, le programme s’interrompt pendant un court laps de temps pour s’occuper des 99 autres imprimantes. Cette interruption est imperceptible au temps humain. Si je compare cet exemple au cligno-tement de la matière, sachez qu’elle s’occupe de plusieurs milliards « d’imprimantes » simultanément. Les imprimantes (les Univers) restent stables. C’est « le programme » (notre conscience) qui voyage…

Claude Dorpierre
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 463
Localisation : Belgique
Identité métaphysique : Libre penseur
Humeur : Tolérante
Date d'inscription : 22/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

A vrai dire, j'ai eu l'idée en trouvant que le mouvement avait du rythme

Message par lennonslegacy le Dim 13 Juin 2010 - 5:02

C’est là que naît l’idée d’une matière « clignotante »

A vrai dire, j'ai eu l'idée en trouvant que le mouvement avait du rythme....

lennonslegacy
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 227
Localisation : 3ieme roche à partir du Soleil
Identité métaphysique : Organisme à base de carbone
Humeur : Agréablement Contagieuse
Date d'inscription : 23/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La matière et le temps clignotent entre l'être et le non-être (hypothese)

Message par JO le Dim 13 Juin 2010 - 8:37

c'est ingénieux ... et plausible.
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22727
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La matière et le temps clignotent entre l'être et le non-être (hypothese)

Message par _InfinimentGrand le Dim 13 Juin 2010 - 20:13

Les outils de perceptions modernes microscopiques comme macrocosmiques évoluent certes, mais à la limite de nos moyens.

J'ai été illuminé un jour en voyant qu'il n'y avait pas qu'une pomme sur pommier. Un autre jour j'ai à nouveau été illuminé en faisant des cercles à la surface de l'eau, au contact de mon doigt.

Si je laisse la vie me parler, au moins une part de la vérité se déroule sous mon nez.

_InfinimentGrand
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 911
Localisation : Bogota
Identité métaphysique : Infiniment panthéiste
Humeur : Sereine
Date d'inscription : 09/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La matière et le temps clignotent entre l'être et le non-être (hypothese)

Message par _InfinimentGrand le Lun 14 Juin 2010 - 23:43

Le coup des imprimantes est techniquement concevable je le conçois et je m'en persuade. Mais je ne pense pas que des univers se placent en attendant notre conscience, même si ce principe est au naturel connu dans bien des sources comme le cerveau qui envois des ordres aux muscles, les embranchements pulmonaires de la trachée aux alvéoles, ou les réseaux nevralgiques...etc.

Je perçois plutôt un miroir entre le macrocosme et le microcosme, donnant un ordre similaire des mondes et des choses. Rappelons comme JO l'a dit que l'arbre est un tronc distinguant un embranchement aérien opposé à un embranchement souterrain, ainsi l'arbre dans son entier, bref.

Parcourons ceci:

Un atome se veut d'un noyau atomique.
Une cellule se veut d'un noyau cellulaire.
Un oeuf se veut d'un embryon.
Un corps humain se veut d'un coeur.
La terre se veut d'un noyau magmatique.
Le système solaire se veut d'un soleil.
Une galaxie se veut d'un hyper-centre.
----passons la composante Amas de galaxie----
Un univers se voudrait d'UNE seule conscience humaine.
Un cosmos se voudrait d'un univers.

Le cosmos étant un espace astral beaucoup plus indéterminé selon moi comparé à UN Univers je pense que celui-ci est plus petit.

Ce qui appuierait l'hypothèse d'une technologie avancée(venant de notre futur, ou provenant d'ailleurs) capable de dépasser l'espace-temps des univers voisins(parallèles) justifiants les rares visites et les quelques phénomènes, démontrant une espèce pour chaque univers, et cette terrible croyance de nous savoir seul dans l'univers s'avèrerait vraie, mais pas pour autant dans les cosmos parrallèles, antérieurs, ultérieurs, tous les sens des mondes exponnentiels. Ce qui rejoind une idée que j'ai lu d'une structure et qui appuie, je le dis également, la forme avancée d'une mousse de bulles, dont chacune d'elle est un cosmos au noyau universel=un seul=une espèce.

Mais là encore la suite est une autre question.

Merci.

_InfinimentGrand
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 911
Localisation : Bogota
Identité métaphysique : Infiniment panthéiste
Humeur : Sereine
Date d'inscription : 09/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La matière et le temps clignotent entre l'être et le non-être (hypothese)

Message par Sebi le Mar 22 Juin 2010 - 22:23

pandore a écrit:Tu vois plus d'images qui défilent selon tout ton parcours;je ne suis pas sur qu'à cette vitesse l'on ce voit bouger...

Si tu voyages à la vitesse de la lumière, tu vois une seule image, toujours la même, qui voyage à la même vitesse que toi... Tu es tout le temps là où la lumière arrive.

Gereve a écrit:L'idée ne me paraît pas si farfelue que ça, mais l'exemple de la flèche n'est pas convaincant, la faute logique de ce paradoxe de Xénon a été depuis longtemps relevée.

M'est Avis qu'il avait autre chose en tête... La flèche dont il parle pourrait être son discours lui-même qui vole et ne vole pas. Xénon décoche sur les tyrans sans s'attirer d'ennuis. C'est comme cela que je le vois.

bernard1933 a écrit:Une réalité extérieure , inaccessible à nos sens, existe certainement .

Je dirais même plus, très cher Dupond, c'est la réalité. Elle est là et nous l'imaginons au travers de nos perceptions, au travers de ce que l'on nomme des théories!

Le mot "théorie" est intrigant. En en émettant, nous donnons forme aux perceptions des autres et donc à leurs interactions avec la réalité.
-----------------------------------------


En gros, une chose m'échappe dans cette discussion... Que dire du "non-être"? Est-il?
avatar
Sebi
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1106
Localisation : Bruxelles
Identité métaphysique : Empereur
Humeur : Printanière
Date d'inscription : 26/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La matière et le temps clignotent entre l'être et le non-être (hypothese)

Message par lennonslegacy le Mer 23 Juin 2010 - 2:29

il y a une suite.....un peu plus bas

lennonslegacy
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 227
Localisation : 3ieme roche à partir du Soleil
Identité métaphysique : Organisme à base de carbone
Humeur : Agréablement Contagieuse
Date d'inscription : 23/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La matière et le temps clignotent entre l'être et le non-être (hypothese)

Message par _InfinimentGrand le Mer 23 Juin 2010 - 4:17

d'accord, c'est parti

_InfinimentGrand
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 911
Localisation : Bogota
Identité métaphysique : Infiniment panthéiste
Humeur : Sereine
Date d'inscription : 09/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La matière et le temps clignotent entre l'être et le non-être (hypothese)

Message par lennonslegacy le Sam 3 Juil 2010 - 6:09

InfinimentGrand a écrit:
Je perçois plutôt un miroir entre le macrocosme et le microcosme, donnant un ordre similaire des mondes et des choses. Rappelons comme JO l'a dit que l'arbre est un tronc distinguant un embranchement aérien opposé à un embranchement souterrain, ainsi l'arbre dans son entier, bref.


Merci.

Je suis d accord la dessus. Ce qui me fait penser... Avez-vous déjà penser au fait que les divers "cosmes" (macrocosme, microcosme...) N'allaient ni du plus petit au plus grands, ni du plus grands au plus petits, mais du plus grand vers nous et du plus petit vers nous, exactement comme la métaphore de l'arbre....non?

lennonslegacy
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 227
Localisation : 3ieme roche à partir du Soleil
Identité métaphysique : Organisme à base de carbone
Humeur : Agréablement Contagieuse
Date d'inscription : 23/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum