Brèves de délire poétique

Page 6 sur 14 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 10 ... 14  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Brèves de délire poétique

Message par Imala le Mer 4 Aoû 2010 - 13:48

Cochonfucius a écrit:Si je me trouvais seul au sein de l'univers,
Je m'en consolerais avec de forts breuvages.
Je me dispenserais d'user de mon langage,
Et je me permettrais d'aller tout nu, l'hiver.

Ou je m'habillerais d'épais feuillages verts,
Poussant de temps en temps un hurlement sauvage
Qui ferait déguerpir les bestiaux des parages.
J'exhiberais un ventre énorme et découvert.

Vers le premier Adam mon coeur ferait retour,
Ignorant l'amitié, la tendresse et l'amour,
Confiant dans le soleil et dans la lune claire.

Chantonnant des chansons qui n'auraient pas de mots,
Mâchonnant des poisons pour soulager mes maux,
Je serais en ce monde un roi crépusculaire.



Waaooo !!! Il y a les poémes "haaa"... c'en est un pour moi!

avatar
Imala
Maître du Relatif et de l'Absolu

Féminin Nombre de messages : 1239
Localisation : Près des étoiles
Identité métaphysique : Gnostique
Humeur : Tranquille
Date d'inscription : 21/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de délire poétique

Message par _pandore le Sam 7 Aoû 2010 - 18:21

Le retour de toi.

Tu revins ravager mon coeur déjà ensanglanté.
Inchanger en ta hauteur et ta magnifique prestance.
Toi qui illumine comme milles soleils.
Toi ce dieu ,ce roi qui en conquérant criait déjà sa victoire sur moi.
Comme le lion rugissant son dû, mais dont ce moque bien aux oreilles étrangères de m'avoir aimé.
Bourreau éffronté de qui mon essence d'amour ,n'a su que se moquer.
M'a fait plonger dans cet autrefois ou éprise de toi où je jurais d'être toujours.
Je n'ai pas voulu te revoir ...
Mais le destin,ce joue parfois de tout et en de sale tours , nous rappelle nos maux d'amours.
De Toi ma blessure d'âme et de toi mon ma déchirure,de toi ma détresse.
De toi mes larmes versées sous la lune noir, l'amer de ma bouche et des typhons d'injures.
Despote insensible, mièvre sans coeur et mysogine.
Sous mon grand étonnement,de constater que le pire ne fut pas de t'aimer!
Mais bien de souffrir des affres de toi,qui gisent tapis en mon coeur pour l'éternité.
Que Je regrette donc,de t'avoir connu et encore plus de te savoir si près.
Cette nuit,en te revoyant ,j'ai sombré de nouveau dans l'écume de la mer noire.
Je ne sais pas nager sur les mers houleuses.
Et j'ai donc dû m'accrocher à une bouée,loin d'être comme toi.
Au retour ,j'ai pleuré à fendre les blés.
Et depuis,je me terre sous un ciel brûlant.
Celui qui assèche le corps et qui donne la mort.
J'attends patiemment l'heure proche de la fin de toi.
Toi poison de qui je fus la toison,au moment pire de ta solitude et dont tu n'a eu que du mépris.
Ne revient plus,oublie moi ..












_pandore
EXCLUE DU FORUM

Féminin Nombre de messages : 2182
Localisation : Québec
Identité métaphysique : Femme
Humeur : Simple
Date d'inscription : 23/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de délire poétique

Message par JO le Sam 7 Aoû 2010 - 18:25

"Ma mère, voici le temps venu
D'aller prier pour mon salut
Mathilde est revenue
Bougnat, tu peux garder ton vin
Ce soir je boirai mon chagrin
Mathilde est revenue
Toi la servante, toi la Maria
Vaudrait p't-être mieux changer nos draps
Mathilde est revenue
Mes amis, ne me laissez pas, non
Ce soir je repars au combat
Maudite Mathilde, puisque te v'là

Mon cœur, mon cœur ne t'emballe pas
Fais comme si tu ne savais pas
Que la Mathilde est revenue
Mon cœur, arrête de répéter
Qu'elle est plus belle qu'avant l'été
La Mathilde qui est revenue
Mon cœur, arrête de bringuebaler
Souviens-toi qu'elle t'a déchiré
La Mathilde qui est revenue
Mes amis, ne me laissez pas, non
Dites-moi, dites-moi qu'il ne faut pas
Maudite Mathilde puisque te v'là

Et vous mes mains, restez tranquilles
C'est un chien qui nous revient de la ville
Mathilde est revenue
Et vous mes mains, ne frappez pas
Tout ça ne vous regarde pas
Mathilde est revenue
Et vous mes mains, ne tremblez plus
Souvenez-vous quand j'vous pleurais d'ssus
Mathilde est revenue
Vous mes mains, ne vous ouvrez pas
Vous mes bras, ne vous tendez pas
Sacrée Mathilde puisque te v'là

Ma mère, arrête tes prières
Ton Jacques retourne en enfer
Mathilde m'est revenue
Bougnat, apporte-nous du vin
Celui des noces et des festins
Mathilde m'est revenue
Toi la servante, toi la Maria
Va tendre mon grand lit de draps
Mathilde m'est revenue
Amis, ne comptez plus sur moi
Je crache au ciel encore une fois
Ma belle Mathilde puisque te v'là, te v'là !"
Jacques Brel
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22304
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de délire poétique

Message par _pandore le Dim 8 Aoû 2010 - 2:14

merçi Jo,je ne connaissais pas ce texte de J.Brel

_pandore
EXCLUE DU FORUM

Féminin Nombre de messages : 2182
Localisation : Québec
Identité métaphysique : Femme
Humeur : Simple
Date d'inscription : 23/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de délire poétique

Message par bernard1933 le Dim 8 Aoû 2010 - 18:37

Inspiré par un délire poétique de pandore , et à titre d’amitié !

Mon coeur, comme un oiseau, voltigeait tout joyeux…( Baudelaire )

Mon amant mon ami , pourquoi donc as-tu mis
Dans mon cœur enflammé par ton regard brûlant
Ce feu et cette ardeur… plus qu’il n’en est permis,
Et qui me laisse ensuite en l’état haletant !

Je te vois en lion, la crinière conquérante,
Se jetant sur sa proie innocente et craintive !
Croquant à pleines dents en une faim violente
Sa beauté insolente et ses mimes naïves !

J’en étais aveuglé comme par mille soleils,
Par toi j’ai découvert ce qu’était la folie !
Dans les rugissements , en me mordant l’oreille,
As ravagé mon corps et mon âme attendrie…

Avec toi j’ai vogué sur les vagues houleuses,
Découvert dans tes bras des désirs inconnus ;
Et puis repu, lassé, rejetant la valseuse
tu m’as abandonnée dans un univers nu !

Tu m’avais déchirée et noyée sous l’écume
De pulsions animales et de larmes amères .
Et me voilà réduit à fouler le bitume…
A vendre ce qui reste, assurer mes arrières...








avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de délire poétique

Message par _pandore le Dim 8 Aoû 2010 - 19:14

Très beau Bernard1933.

Il m'a fallu du temps amour pour guérir mon coeur.
Celui là même qui était en pleure.
Mais mon retour à la plume est bien maigre et les mots me manquent.
Depuis l'obscure d'où je vie ,une brève lueur brille.
Que j'ai mal à mon âme détruite et que le passée est lourd en souvenirs .
Je n'ai jamais touché la lune,ni les étoiles.

_pandore
EXCLUE DU FORUM

Féminin Nombre de messages : 2182
Localisation : Québec
Identité métaphysique : Femme
Humeur : Simple
Date d'inscription : 23/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de délire poétique

Message par bernard1933 le Dim 8 Aoû 2010 - 21:51

Courage, pandore ! J' admire ta sensibilité ! La vie nous réserve de bien sales moments , et il faut serrer les poings !
Tu fais comme la mère du poète, selon Baudelaire :
" Sa mère épouvantée et pleine de blasphèmes
Crispe ses poings vers Dieu, qui la prend en pitié ! "
Parfois, ça soulage !
Et puis, tu as plein d' amis et d'amies sur le forum, malgré
l' Atlantique qui nous sépare !
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de délire poétique

Message par _pandore le Lun 9 Aoû 2010 - 15:59

merçi, mon compagnon,tes mots m'encourage.
Malgré la mer qui nous sépare ,je me sens épaulé en puissance d'un frère.
Je ne suis plus seul avec vous mes âmes soeurs.

_pandore
EXCLUE DU FORUM

Féminin Nombre de messages : 2182
Localisation : Québec
Identité métaphysique : Femme
Humeur : Simple
Date d'inscription : 23/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de délire poétique

Message par Cochonfucius le Lun 9 Aoû 2010 - 16:17

Merci au forum! J'ai souvent senti cette fraternité.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 22855
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

merci d'exister

Message par ElBilqîs le Mar 10 Aoû 2010 - 22:05

je t'ai longtemps cherché partout dans l'univers
Tu es ma nourriture, mon unique breuvage,
Et c'est auprès de toi que j'appris le langage
De mon corps engourdi par un trop long hiver.

Ensemble, nous avons, un jour, redécouvert
Le désir, le partage et cette joie sauvage
Qu'on n'imaginait plus trouver dans nos parages,
Vision inoubliable au fond de tes yeux verts.

Nous n'avons pas besoin de battre le tambour
Pour annoncer fièrement au monde notre amour.
Notre sourire complice est un message clair.

Si, pour communiquer, nous inventons des mots
C'est qu'il nous faut parfois soigner les quelques maux
Qui troublent nos esprits dans les moments-galères.
avatar
ElBilqîs
Aka Peace & Love

Féminin Nombre de messages : 4073
Localisation : là haut dans les étoiles
Identité métaphysique : qu'importe
Humeur : douce et calme
Date d'inscription : 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de délire poétique

Message par _pandore le Mer 11 Aoû 2010 - 4:58

La poésie du coeur est une poésie spontanée.
Elle est la vérité et faîte en toute sincérité.
Il n'y a rien de mieux sur terre.
La poésie du coeur ,ne ment pas,elle se donne.
Elle est d'ailleur comme la rose qui s'ouvre à l'orée du jours.
La poésie du coeur inspire et révèle.
À quoi bon écrire, si elle n'est que chimère et mensonge.
Qu'elle soit clinquante ou banale importe peu,
Du moment quelle touche l'âme et le coeur.

_pandore
EXCLUE DU FORUM

Féminin Nombre de messages : 2182
Localisation : Québec
Identité métaphysique : Femme
Humeur : Simple
Date d'inscription : 23/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de délire poétique

Message par ElBilqîs le Mer 11 Aoû 2010 - 19:42

la poésie du coeur ne plaît pas aux râleurs
Ni à ceux qui déclarent "moi je suis un poète"
La poésie du coeur c'est comme une allumette
qui s'enflamme pour un rien, pour un bobo au coeur...

ou pour un grand bonheur...

avatar
ElBilqîs
Aka Peace & Love

Féminin Nombre de messages : 4073
Localisation : là haut dans les étoiles
Identité métaphysique : qu'importe
Humeur : douce et calme
Date d'inscription : 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de délire poétique

Message par Cochonfucius le Jeu 12 Aoû 2010 - 12:49

La poésie est une flamme
Brûlant les cendres du malheur ;
Puis on a des braises dans l'âme
Et du feu couvant dans nos coeurs.

avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 22855
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de délire poétique

Message par Radha2 le Jeu 12 Aoû 2010 - 21:03

Dans cet ardent brasier de mots
Tant habité, l'habit se meut
Sur une terre ou vivre à deux
Fait d'une flamme l'âme des maux

L'automne arrive et l'arbre pense
À ce voyage et à ce jeu
Brûlant des âmes dans un feu
Qui ne dura qu'une circonstance

Bientôt le brasier s'étendra
Bientôt la pluie recouvrira
La fumée dansante de larmes

Faudra-t-il alors dire adieu
Au feu, aux mots et puis au deux
Qui de l'enfer permit le charme ?

Radha2
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 736
Date d'inscription : 16/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de délire poétique

Message par Cochonfucius le Ven 13 Aoû 2010 - 9:53

La "une" de Macadam :

http://www.macadam-forum.net/Un-auteur-a-la-Une-h7.htm

avec un illustre inconnu.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 22855
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de délire poétique

Message par ElBilqîs le Ven 13 Aoû 2010 - 10:38

illustre inconnu? pas tant que ça!
On t'a reconnu Io Kanaan, aka Cochonfucius, aka JB, aka....
Tu as ton heure de gloire!
avatar
ElBilqîs
Aka Peace & Love

Féminin Nombre de messages : 4073
Localisation : là haut dans les étoiles
Identité métaphysique : qu'importe
Humeur : douce et calme
Date d'inscription : 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de délire poétique

Message par _pandore le Ven 13 Aoû 2010 - 15:43

l'inconnu.

L'inconnu ne s'habille pas de bienséance ,
Il est incongrus.
L'inconnu en toile de fond de ma vie est à l'impromptu.
L'inconnu jalonne mes rues,d'un pas lent ou cadencé.
L'inconnu arbore un sourire ou une mine triste.
L'inconnu s'affiche par sa désinvolture et son désintéressement.
Je ne sais rien de lui ...
Il est inconnu au bataillon de mes fréquentations.
L'inconnu est mystère et suspicion.
L'inconnu est à la croisée de mes jours mais sans détour dans ma cours.

_pandore
EXCLUE DU FORUM

Féminin Nombre de messages : 2182
Localisation : Québec
Identité métaphysique : Femme
Humeur : Simple
Date d'inscription : 23/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de délire poétique

Message par Radha2 le Ven 13 Aoû 2010 - 19:55

C'est l'heure de boire pour l'impromptu
Avant l'arrivée du printemps
C'est l'heure de gloire et le beau temps
Qui succède à une fin connue

Radha2
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 736
Date d'inscription : 16/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de délire poétique

Message par bernard1933 le Ven 13 Aoû 2010 - 21:29

Ode à Mélanie , égarée dans la métaphysique...

Mélanie s’appelait, mais pour nous les intimes,
N’était que Mélamoi, tant soit peu polisson…
Elle était philosophe, mais le jeu de ses mimes
Révélait à chacun son don de séduction .

Sa marche déhanchée et son museau futé,
Son œil de loup garou et ses seins duveteux,
Nous jetaient à genoux, implorant, étonnés,
Quémandant un regard de ses yeux vénéneux .

Son discours était creux, vain, incompréhensible,
Se disait de Vénus, et de métamachin…
Qu’importe le contenu, ce n’était pas la cible,
Désirions le flacon pour y porter la main…

Depuis ce pauvre Adam, haletant de désir,
Pourchassant dans l’Eden la gazelle aux abois,
Nous voilà condamnés à chercher le plaisir
Mais sans jamais conclure : « Maintenant c’est à moi »…

avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de délire poétique

Message par ElBilqîs le Ven 13 Aoû 2010 - 23:55

Et Bernard haletant, lui aussi de plaisir,
cherche sur le forum quelle dame le croit
Assez polisson pour exprimer son désir
De la regarder nue priant près de la croix! Twisted Evil
avatar
ElBilqîs
Aka Peace & Love

Féminin Nombre de messages : 4073
Localisation : là haut dans les étoiles
Identité métaphysique : qu'importe
Humeur : douce et calme
Date d'inscription : 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de délire poétique

Message par Cochonfucius le Jeu 9 Sep 2010 - 17:54

Il est bon de prier pour meubler ses loisirs,
Et dans la tenue d'Eve, en effet, c'est un droit;
Une option que, souvent, femmes ont pu choisir,
Faisant confiance à Dieu pour ne pas prendre froid.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 22855
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de délire poétique

Message par Cochonfucius le Ven 10 Sep 2010 - 17:35

Eve dans son jardin ne couvrait point ses formes
Pour adresser au Ciel des prières conformes
A la piété du coeur et à la tradition.

Brassens nous a chanté la jeune religieuse;
Il eut pour ses attraits des rimes élogieuses,
Et des enfants de choeur il décrit l'émotion.

avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 22855
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Il n'y a pas de Dieu

Message par Cochonfucius le Sam 11 Sep 2010 - 16:23

Il n’y a pas de Dieu, n’en ayez nulle crainte.
Les hommes d’autrefois, guidés par leur frayeur,
Ont inventé ce truc, exorcisant la peur.
Tu peux voir sa statue et son image peinte

Où jamais il ne fut, ni ne but une pinte.
Il n’est pas de démiurge, il n’est pas de sauveur,
Encore moins de fils, et point de créateur.
Bon, mais rassurons-nous par les images saintes:

Nous sommes les enfants de la vierge Marie,
Car c’est notre maman qui jamais ne varie,
Certes, pour son amour, on peut devenir pieux.

Enfin, depuis le temps, elle est morte, et bien morte.
Et donc, sa sainteté ne peut servir de porte
Pour qui veut aujourd’hui être proche de Dieu.

avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 22855
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Croire ou ne pas croire

Message par Cochonfucius le Lun 13 Sep 2010 - 16:18

Au métier de poète, il s'attache une crainte:
C'est (je l'entends souvent) que la vie soit ailleurs.
Mais ceux qui de la sorte ont cru me faire peur
N'ont sur nul de mes vers laissé la moindre empreinte.

Le jour où de rimer sera ma force éteinte,
Je laisserai faucher la faux du moissonneur.
Chaque jour a besoin d'un geste créateur,
Pour avoir quelque chose à fêter d'une pinte.

Qu'importe que le thème à chaque fois varie,
C'est dans ces autres vers la même âme qui prie,
Peu importe avec qui, peu importe en quel lieu.

Et c'est pourquoi je vis heureux dans la nature
Que le langage soit donné aux créatures,
Celles qui ont la foi, celles qui sont sans Dieu.




avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 22855
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de délire poétique

Message par Téoma le Mar 14 Sep 2010 - 7:22

Tu as créé

D'où viens tu ô magnificence,
Des cieux,des dessous de la terre,
Est-ce le soleil et sa lumière
En toi qui te donnent la puissance?

Mère de tout homme tu es l'essence,
Père de toutes vies tu es mystère
En toi l'amour et l'univers
Se confondent,tu es providence.

Et comme un ange, immatériel
Tu dessines des arcs en ciel
De ton souffle,juste après la pluie.

Où es-tu ô être magnifique
Qui a fait la terre et le ciel;
Dans un livre?un conte mythique?

Téoma
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 426
Date d'inscription : 17/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 14 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 10 ... 14  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum