Brèves de délire poétique

Page 6 sur 14 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 10 ... 14  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Brèves de délire poétique

Message par ElBilqîs le Ven 13 Aoû 2010 - 10:38

illustre inconnu? pas tant que ça!
On t'a reconnu Io Kanaan, aka Cochonfucius, aka JB, aka....
Tu as ton heure de gloire!
avatar
ElBilqîs
Aka Peace & Love

Féminin Nombre de messages : 4073
Localisation : là haut dans les étoiles
Identité métaphysique : qu'importe
Humeur : douce et calme
Date d'inscription : 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de délire poétique

Message par _pandore le Ven 13 Aoû 2010 - 15:43

l'inconnu.

L'inconnu ne s'habille pas de bienséance ,
Il est incongrus.
L'inconnu en toile de fond de ma vie est à l'impromptu.
L'inconnu jalonne mes rues,d'un pas lent ou cadencé.
L'inconnu arbore un sourire ou une mine triste.
L'inconnu s'affiche par sa désinvolture et son désintéressement.
Je ne sais rien de lui ...
Il est inconnu au bataillon de mes fréquentations.
L'inconnu est mystère et suspicion.
L'inconnu est à la croisée de mes jours mais sans détour dans ma cours.

_pandore
EXCLUE DU FORUM

Féminin Nombre de messages : 2182
Localisation : Québec
Identité métaphysique : Femme
Humeur : Simple
Date d'inscription : 23/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de délire poétique

Message par Radha2 le Ven 13 Aoû 2010 - 19:55

C'est l'heure de boire pour l'impromptu
Avant l'arrivée du printemps
C'est l'heure de gloire et le beau temps
Qui succède à une fin connue

Radha2
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 736
Date d'inscription : 16/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de délire poétique

Message par bernard1933 le Ven 13 Aoû 2010 - 21:29

Ode à Mélanie , égarée dans la métaphysique...

Mélanie s’appelait, mais pour nous les intimes,
N’était que Mélamoi, tant soit peu polisson…
Elle était philosophe, mais le jeu de ses mimes
Révélait à chacun son don de séduction .

Sa marche déhanchée et son museau futé,
Son œil de loup garou et ses seins duveteux,
Nous jetaient à genoux, implorant, étonnés,
Quémandant un regard de ses yeux vénéneux .

Son discours était creux, vain, incompréhensible,
Se disait de Vénus, et de métamachin…
Qu’importe le contenu, ce n’était pas la cible,
Désirions le flacon pour y porter la main…

Depuis ce pauvre Adam, haletant de désir,
Pourchassant dans l’Eden la gazelle aux abois,
Nous voilà condamnés à chercher le plaisir
Mais sans jamais conclure : « Maintenant c’est à moi »…

avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de délire poétique

Message par ElBilqîs le Ven 13 Aoû 2010 - 23:55

Et Bernard haletant, lui aussi de plaisir,
cherche sur le forum quelle dame le croit
Assez polisson pour exprimer son désir
De la regarder nue priant près de la croix! Twisted Evil
avatar
ElBilqîs
Aka Peace & Love

Féminin Nombre de messages : 4073
Localisation : là haut dans les étoiles
Identité métaphysique : qu'importe
Humeur : douce et calme
Date d'inscription : 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de délire poétique

Message par Cochonfucius le Jeu 9 Sep 2010 - 17:54

Il est bon de prier pour meubler ses loisirs,
Et dans la tenue d'Eve, en effet, c'est un droit;
Une option que, souvent, femmes ont pu choisir,
Faisant confiance à Dieu pour ne pas prendre froid.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23626
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de délire poétique

Message par Cochonfucius le Ven 10 Sep 2010 - 17:35

Eve dans son jardin ne couvrait point ses formes
Pour adresser au Ciel des prières conformes
A la piété du coeur et à la tradition.

Brassens nous a chanté la jeune religieuse;
Il eut pour ses attraits des rimes élogieuses,
Et des enfants de choeur il décrit l'émotion.

avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23626
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Il n'y a pas de Dieu

Message par Cochonfucius le Sam 11 Sep 2010 - 16:23

Il n’y a pas de Dieu, n’en ayez nulle crainte.
Les hommes d’autrefois, guidés par leur frayeur,
Ont inventé ce truc, exorcisant la peur.
Tu peux voir sa statue et son image peinte

Où jamais il ne fut, ni ne but une pinte.
Il n’est pas de démiurge, il n’est pas de sauveur,
Encore moins de fils, et point de créateur.
Bon, mais rassurons-nous par les images saintes:

Nous sommes les enfants de la vierge Marie,
Car c’est notre maman qui jamais ne varie,
Certes, pour son amour, on peut devenir pieux.

Enfin, depuis le temps, elle est morte, et bien morte.
Et donc, sa sainteté ne peut servir de porte
Pour qui veut aujourd’hui être proche de Dieu.

avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23626
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Croire ou ne pas croire

Message par Cochonfucius le Lun 13 Sep 2010 - 16:18

Au métier de poète, il s'attache une crainte:
C'est (je l'entends souvent) que la vie soit ailleurs.
Mais ceux qui de la sorte ont cru me faire peur
N'ont sur nul de mes vers laissé la moindre empreinte.

Le jour où de rimer sera ma force éteinte,
Je laisserai faucher la faux du moissonneur.
Chaque jour a besoin d'un geste créateur,
Pour avoir quelque chose à fêter d'une pinte.

Qu'importe que le thème à chaque fois varie,
C'est dans ces autres vers la même âme qui prie,
Peu importe avec qui, peu importe en quel lieu.

Et c'est pourquoi je vis heureux dans la nature
Que le langage soit donné aux créatures,
Celles qui ont la foi, celles qui sont sans Dieu.




avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23626
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de délire poétique

Message par Téoma le Mar 14 Sep 2010 - 7:22

Tu as créé

D'où viens tu ô magnificence,
Des cieux,des dessous de la terre,
Est-ce le soleil et sa lumière
En toi qui te donnent la puissance?

Mère de tout homme tu es l'essence,
Père de toutes vies tu es mystère
En toi l'amour et l'univers
Se confondent,tu es providence.

Et comme un ange, immatériel
Tu dessines des arcs en ciel
De ton souffle,juste après la pluie.

Où es-tu ô être magnifique
Qui a fait la terre et le ciel;
Dans un livre?un conte mythique?

Téoma
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 426
Date d'inscription : 17/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Paraphrase du Coran (s. 24, v.35)

Message par Cochonfucius le Mar 14 Sep 2010 - 11:14

Dieu, lumière du Ciel, lumière de la Terre !
Illuminant les cieux comme un astre brillant,
Huile d'un olivier qui n'est pas d'Orient
Ni d'Occident non plus, huile tellement claire

Que sans recours au feu elle peut éclairer.
Clarté dans la clarté, brillance sur brillance.
Dieu choisit qui guider selon sa convenance,
Dans une parabole il peut nous déclarer

De chaque chose au monde un aspect véridique.
Homme, sois attentif et soumis à l'Unique.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23626
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de délire poétique

Message par Babylon5 le Jeu 23 Sep 2010 - 19:08

Alexandre et Xavier (poème d'inspiration oulipienne)

Installés sur un banc d'onyx, un xylophone prolixe s'expliquait à avec un saxophone à l'air excédé sur les excès de la sexualité, sous l'oeil d'un Sphynx accompagné d'une Syrinx.

-"Saviez-vous, cher Xavier, qu'on peut expirer de ces extases exquises ? J'ai des exemples!"
Exprima le xylophone, qui se nommait Alexandre, dans un excellent Sanon"".

-"Allons-donc, Alex, vous extrapolez à partir d'exceptions -excellemment exhumées, j'en conviens"-mais hors de leur contexte, à partir de Codex mal transcrit par les exégètes.Moi-même, malheureux exilé de Saxe, j'ai pu exhiber mon sexe en Saxe, au Luxembourg, à Auxerre, en Extrême-Orient, dans la Chapelle Sixtine où j'ai exultés sans le moindre excédant ni accident. Mais quel est votre avis Monsieur le Sphynx ? Et vous-même, exquise Syrinx ?"

C'est alors que, vexé, le xylophone Alexandre faxa au Phoenix "Le Saxo exagère, vient vite avec un extincteur."

"Excellent !" Fit le Phoenix -qui n'était autre qu'un dynosaure Rex mixé avec un sibuxiang- je vais lui faire un remix des X-men à la Saxonne. En ce moment j'ai fort besoin d'un exhutoire !"

Mais le saxo Xavier, excédé, exacerbé, appela un grand Sioux exilé du Texas qui buvait son Viandox. Passant par le pays des silex il se joignit à Vercingétorix qui avait coché la bonne astérisque et tous deux s'extirpèrent de leur mélancolie pour aller occire le PHoenix. Ce fut une voyave excessivement long, mais ils virent bientôt le Sphynx et la Syrinx qui leur montrèrent le fier Phoenix de l'index (enfin, pour la Syrinx).

"Pouvez-vous nous expliquer l'objet de cet accident diplomatique, ô, ami Phoenix"

"Je n'en ai point" répondit le Phoenix "Sinon qu'Alex, ce sylophone prolixe, m'a faxé pour que qu'occisse le dénomme Xavier, sylophone un peu trop exalté et prêt à exhiber son sexe".

Alors s'avança la Syrinx, aimée de Pan : "Beau Phenix, et toi le Sioux rusé, Vercingétorix, aux silex bien taillés". Ne malaxez pas vos cerveaux pour Alexandre ni Xavier. Venez avec moi jouer du Syrinx, et laissez ces instruments s'accorder...

Le Sphynx resta muet.

avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de délire poétique

Message par Cochonfucius le Ven 24 Sep 2010 - 11:41

Exquise syntaxe!
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23626
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de délire poétique

Message par ElBilqîs le Ven 24 Sep 2010 - 13:25

sans exagérer, c'est excellent!
avatar
ElBilqîs
Aka Peace & Love

Féminin Nombre de messages : 4073
Localisation : là haut dans les étoiles
Identité métaphysique : qu'importe
Humeur : douce et calme
Date d'inscription : 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de délire poétique

Message par Babylon5 le Ven 24 Sep 2010 - 13:32

Si ça vous a plu... alors voici la version longue :

Luxueusement installés sur un banc d’onyx, un xylophone prolixe s’expliquait avec un saxophone à l’air excédé sur les excès de la sexualité, sous les yeux exhorbités d’un Sphynx accompagné d’une Syrinx sans trop de sex appeal.

- « Saviez-vous, cher Xavier, qu’on peut expirer de ces extases exquises ? J’ai des exemples! »Exprima le xylophone, qui se nommait Alexandre, dans un excellent Saxon.

- « Allons-donc, Alex, vous extrapolez à partir d’exceptions -excellemment exhumées, j’en conviens »-mais hors de leur contexte, à partir de Codex mal transcrits par les exégètes. Moi-même, malheureux exilé de Saxe, j’ai pu exhiber mon sexe en Saxe, au Luxembourg, à Auxerre, en Extrême-Orient, dans la Chapelle Sixtine où j’ai exulté sans le moindre excédant ni accident. Mais quel est votre avis Monsieur le Sphynx ? Et vous-même, exquise Syrinx ? »

Le Sphynx, qui n’avait pas de larynx, ne put exhaler un seul mot.

- »Le sexe, c’est extra et c’est bien relaxant », fit la Syrinx d’un air exalté. « Moi-même j’y ai excellé. Mais j’ai du prendre des anxiolitiques suite aux exigences excessives de Pan. Maintenant, me voilà anorexique depuis au moins soixante-dix ans… »

- »Ah ! Vous voyez, par cet exposé, que mes dires ne sont pas des axiomes extravagants !’ s’exclama Alexandre « , exultant « Et pensez à Tristan, le preux chevalier, le cortex intoxiqué par un élixir mal malaxé , mixture qui le voua à un amour excessif et exclusif, jusqu’à l’apex de la mort…mais je vous exempte du récit en Alexandrins… »

- »Mais vous faites une fixation sur le sexe ! Vous seriez pour l’excision et autres mutilations que cela ne m’extasierait pas! »

C’est alors que, vexé, le xylophone Alexandre, prêt à boxer, prit une forme convexe qui le priva presque d’oxygène :
- »Espèce de Saxon xénophobe ! » s’écria t-il « Désaxé exhibitionniste ! Adepte des boxons sans la prophylaxie de Durex ! Expatriez-vous donc au Mexique ! »

Puis il faxa au Phoenix « Le Saxo exagère, vient vite avec un extincteur. »

« Excellent ! » Fit le Phoenix -qui n’était autre qu’un dinosaure Rex mixé par un taxidermiste avec un sibuxiang- « je vais lui faire un remix des X-men à la Saxonne. En ce moment j’ai fort besoin d’un exutoire ! »

Mais le saxo Xavier, excédé, exacerbé, appela un grand Sioux exilé du Texas dans un luxueux duplex, non loin d’une mine de bauxite, et qui buvait son Viandox. Passant par le pays des silex,il se joint à Vercingétorix qui avait coché la bonne astérisque, et tous deux s’extirpèrent de leur mélancolie pour aller occire le Phoenix. Ce fut une voyage excessivement long en taxi, mais ils virent bientôt le Sphynx et la Syrinx qui leur montrèrent le fier Phoenix de l’index (enfin, pour la Syrinx).

« Pouvez-vous nous expliquer l’objet de cet accident diplomatique, ô, ami Phoenix »

« Je n’en sais rien » répondit le Phoenix « Sinon qu’Alex, ce xylophone prolixe, m’a faxé pour que qu’occise le dénomme Xavier, saxophone un peu trop exalté et prêt à exhiber son sexe ».

Alors s’avança la Syrinx, aimée de Pan : « Beau Phoenix, et toi le Sioux rusé, Vercingétorix, aux silex bien taillés. Ne malaxez pas vos cerveaux pour Alexandre ni Xavier. Venez avec moi jouer du Syrinx, et laissez ces instruments s’accorder… »

«- Mais c’est extravagant ! J’exige des excuses ! » fit Xavier, les maxillaires crispés. « Pourquoi Alexandre , qui a exacerbé ma colère en serait-il exempté d’expiation ? »

« Le contexte est exceptionnellement complexe, cher Xavier Voyez l’extension qu’à pris votre explication. « Voyez ce malheureux xylophone, il est tout oxydé… » Et elle sortit un Kleenex pour oxygéner Alexandre, encore tout exacerbé.

Le Phoenix et Vercingétorix , tous deux expatriés, partirent loin de tout texte, sous d’autres cieux, pour chercher du Xenon.

Le Sphynx resta muet.
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de délire poétique

Message par ElBilqîs le Ven 24 Sep 2010 - 13:42

oui, oui, exactement, c'est excessif mais extra, excellent!
excuse cet excès de compliment, la version expurgée m'a moins mise en extase que la version in extenso. C'eut été extrêmement dommage de ne nous en donner qu'un extrait.
avatar
ElBilqîs
Aka Peace & Love

Féminin Nombre de messages : 4073
Localisation : là haut dans les étoiles
Identité métaphysique : qu'importe
Humeur : douce et calme
Date d'inscription : 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de délire poétique

Message par Babylon5 le Ven 24 Sep 2010 - 14:36

La version in ex-tenso ne fut extraite que grâce à un malaxage de deux cortex lors d'une soirée sans films classés X et peu extatique, si ce n'est l'exaltation de creuser avec une certaine anxiété dans les excavations de nos cortex.
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de délire poétique

Message par bernard1933 le Ven 24 Sep 2010 - 14:51

Je me suis perdu dans les x !
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de délire poétique

Message par Babylon5 le Ven 24 Sep 2010 - 18:13

Et pourtant j'en ai laissé plein : examen / exercice / rixe / réflexion / exécuter / examiner / exigü / excrément / excommunication / exorcisme / exclure / exclu / excoriation (sais pas ce que ça veut dire) / Xanax / para-texte / extrader / extradition / expulser / expulsion / expert / expertise / exploration / taxonomie / exotisme / expansion / exposition ..... bref, va falloir que je me mette à une version 3
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de délire poétique

Message par Babylon5 le Ven 24 Sep 2010 - 18:49

ARRRGHHH ! Je ne peux plus éditer mon sublime texte, or j'y trouve des erreurs gravissimes...... Pas étonnant que Bernard se soit perdu dans tous ces X !!! Comment faire, ô Dieux de la modération ?
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de délire poétique

Message par bernard1933 le Ven 24 Sep 2010 - 21:59

Et pourtant le X ne me déplaît pas...
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de délire poétique

Message par Babylon5 le Dim 26 Sep 2010 - 10:56

bernard1933 a écrit:Et pourtant le X ne me déplaît pas...

Je sais combien tu est friand de X, ö, descendant d'Astérix. ...
Finalement, je m'y suis retrouvé dans mes Phoenix, mes Vercingétorix et mes Sioux. Et vous ?

Bon, je coupe..... problèmes de "connexion"
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Le grand poisson rouge

Message par Cochonfucius le Dim 3 Oct 2010 - 11:17

J'ai rêvé que j'étais un très grand poisson rouge
Dans un bel aquarium, au restaurant chinois.
Je regardais, tranquille, aller, autour de moi,
La foule des dîneurs qui paisiblement bouge.

L'endroit était correct, ce n'était pas un bouge,
Les convives parlant un peu tous à la fois
Produisaient dans l'ensemble un son de bon aloi,
C'était à Gentilly, ou peut-être, à Montrouge.

Soudain je me sentis quelque peu angoissé
Et mes deux compagnons aussi étaient stressés,
Et ce sentiment fut difficile à combattre.

De la couleur d'un plat qu'on venait d'apporter,
Notre esprit eut du mal à se réconforter ;
Tous trois nous nous disions: "Mais quoi? Nous étions quatre..."
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23626
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de délire poétique

Message par Radha2 le Lun 4 Oct 2010 - 19:00

L'arachnéide muse avait prophétisé
L'approche de l'été dans le cœur automnal
Contre le suranné l'écoute proximale
Et loin des mots frivoles l'unique vérité

J'ai également rêvé, mais je n'étais poisson
Ni n'ai rêvé vraiment - son parfum en témoigne
Comme parlent les fleurs avant qu'elles ne soignent
L'olfactive rumeur d'un 'nous' désenchanté

Et voilà que les roses reprennent de l'éclat
Que le soleil enfin, éclaire nos ébats
Quand rien d'autre n'importe que la douce démence

Me voilà de stupeur complètement frappé
Quand en cet irréel je plonge les deux pieds
Pour vivre de ce rêve l'ineffable silence.

Radha2
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 736
Date d'inscription : 16/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de délire poétique

Message par Babylon5 le Lun 4 Oct 2010 - 19:49

Cela me fait penser à du Mallarmé.... es-tu bien armé pour le Mal armé ?

Moi j'ai toujours été très mal armée, bien qu'aimant les beaux vers de Mallarmé qui me laissaient pantoise à Pontoise, trop sensible à Sens, gênée à Gêne, déboussolée au pôle nord, etc... etc...
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 14 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 10 ... 14  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum