Brèves de délire poétique

Page 11 sur 14 Précédent  1 ... 7 ... 10, 11, 12, 13, 14  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Brèves de délire poétique

Message par Babylon5 le Dim 31 Oct 2010 - 8:23

Dieu triste

Dieu a chassé Adam :
L’ Éden est vide sans lui.
De l’ Éden Ève est partie :
Vide est le Paradis sans elle.

Il ne reste au jardin qu’un pommier
qui ne donne plus de fruits.
Plus d’animaux, plus d’oiseaux
le Serpent aussi s’est enfui.

Il reste aussi quelques anges
assis devant son trône,
Certains debout derrière lui
agitant des palmes :
les derniers anges soumis.
Ailes blanches, auréoles,
peau diaphane
œil bleu adorateur…

Mais Dieu est triste.
Dieu s’ennuie
de sa plus belle création,
ces êtres à son image,
homme et femme
aux jambes longues
foulant l’herbe du jardin,
illuminant le jardin
de leur conscience ;
de leur amour pour Lui

C’est fini.

Il les a jetés sur la terre, nus,
comme des rebuts,
comme des malappris.
Dieu, comme il s’en veut !

Aujourd'hui ils occupent toute la terre.
Ils ont levé le poing contre Lui.
Aujourd'hui, ils ricanent à Son nom.

Ils sont devenus laids,
ils s’entassent dans des lieux sordides,
ils se reproduisent et meurent comme des mouches.
Ils font exploser des engins terrifiants,
hallucinants,
qui bravent les étoiles.

Ils ont choisi :
à jamais ils se sont détournés de Lui.

Dieu, impuissant, regarde les champs de mines,
les frères égorgeant les frères,
les femmes vendues comme de la viande,
les enfants aux yeux trop grands
pour rester vivants,
les foules se prosternant en son nom,
dans de faux temples,
avant d’aller poser des bombes.
Les puissants, qui bâtissent des tours
pour le défier.

Les assassins.
Les victimes entassées.
Tant de victimes.

Jamais Dieu ne sera pardonné.

Alors, alors,
Dieu pleure.
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Antipsaume 23

Message par Cochonfucius le Dim 31 Oct 2010 - 11:16

Dieu ne va plus la tête haute,
Car il se sent un peu en faute.
Il se souvient que des herbages,
Avant Adam, et des rivages,
Avant cette invasion humaine,
La vie était bien plus sereine.

S'il avait su qu'on en viendrait
A ce gâchis, jamais n'aurait
Fait vivre l'homme, même une heure.
A présent Dieu s'inquiète et pleure
Car il lui devient nécessaire
De traiter l'homme en adversaire.

Ah, cette affaire n'est pas bonne,
Adam, quel souci tu me donnes...
Quelle nature est donc la tienne?
Ne sais à quoi les choses tiennent,

http://www.forum-metaphysique.com/approches-poetiques-du-profane-et-du-religieux-f19/t-m-glauque-t4594.htm#107592

Tu as trahi mon espérance,
Et je n'ai de toi que souffrance.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 22821
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de délire poétique

Message par Babylon5 le Dim 31 Oct 2010 - 12:06

Pas tout à fait le même Dieu que celui que j'ai imaginé : le mien est vraiment un pauvre bougre soupe au lait qui a jeté de son Paradis les seules créatures intéressantes avec qui il aurait pu avoir des rapports francs et conviviaux. Il leur donne l'intelligence puis voudrait qu'ils n'accèdent pas à la connaissance du Bien et du Mal. Il aurait du s'arrêter aux moutons.
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de délire poétique

Message par Cochonfucius le Dim 31 Oct 2010 - 16:09

Aux cloportes...
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 22821
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de délire poétique

Message par Babylon5 le Dim 31 Oct 2010 - 17:34

Cochonfucius a écrit:Aux cloportes...
C'est vrai que ceux-là ne posent pas trop de questions.
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Quatre océans de solitude

Message par Cochonfucius le Lun 1 Nov 2010 - 10:48

J'ai rêvé que j'étais sur une île déserte,
Et que j'avais perdu, piètre navigateur,
Mon navire aux récifs traîtres de l'Equateur.
Sur l'île je faisais d'étranges découvertes.

J'entendais discourir un arbre aux feuilles vertes
Qui de toute pitance était distributeur,
Et de livres aussi, faits par les bons auteurs;
Et pour dormir la nuit, il donnait des couvertes.

Je vis un lac de rhum ambré de trente ans d'âge.
Il m'a suffi, d'ailleurs, d'errer sur son rivage
Respirant ses vapeurs, je fus ivre bientôt.

Et dans ce double état de rêve et de délire,
Mon cerveau mélangeait le meilleur et le pire,
Jusqu'au brutal réveil -- sur le pont d'un bateau.

avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 22821
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Poke Her

Message par Radha2 le Lun 1 Nov 2010 - 18:30

Abattons-nous des cartes, ou formons-nous des paires
Pouvant atout garder quand s'exhibe River
En ce jeu ou casuel peut être vexateur
Et la veine manquante de semée tréflière ?

En rouge ainsi fardée, bluffer l'indifférence
N'est d'aucune évidence quand est sortie la Dame
Associée à couleur pour union exogame -
(La phobie de nos joueurs étant la mésalliance)

Allons Valets, allez ! Passez-donc ce tournant -
Qui, mille-fois franchi, n'en est accommodant
Qu'au louable service d'hasardeuse fortune !

Mes cartes abattues, je redeviens songeur
Quant au rapprochement de la Dame de Cœur
Et du Roi de Pique en conjoncture opportune.

Radha2
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 736
Date d'inscription : 16/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de délire poétique

Message par Curare- le Lun 1 Nov 2010 - 19:28

Hahaha...


Curare-
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 479
Localisation : --
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 16/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de délire poétique

Message par Babylon5 le Lun 1 Nov 2010 - 20:31

Radha a écrit:Abattons-nous des cartes, ou formons-nous des paires
Pouvant atout garder quand s'exhibe River
En ce jeu ou casuel peut être vexateur
Et la veine manquante de semée tréflière ?

En rouge ainsi fardée, bluffer l'indifférence
N'est d'aucune évidence quand est sortie la Dame
Associée à couleur pour union exogame -
(La phobie de nos joueurs étant la mésalliance)

Allons Valets, allez ! Passez-donc ce tournant -
Qui, mille-fois franchi, n'en est accommodant
Qu'au louable service d'hasardeuse fortune !

Mes cartes abattues, je redeviens songeur
Quant au rapprochement de la Dame de Cœur
Et du Roi de Pique en conjoncture opportune.

En Quinte Flush Royale, quel est ce coup de chance
Dix, valet, dame et roi de la même couleur !
A la rivière sachons puiser en connaisseurs
Évitant à nos rois et reines mésalliance.

Mais d'un carré nous pourrons bien nous satisfaire ;
Si l'as est en fugue, les valets seront là
Pour assener aux paires leurs coups toujours bas.
La reine de cœur se baigne dans la rivière.

Le joueur peu bluffer suprême indifférence
A croire qu'il n'a pas en main les bonnes cartes
Mais vient le moment d'abattre son indigence :
S'il s'est couché trop tôt, quelle est la différence ?

Il regrettera sans nul doute ses valets
Quand sur le tapis on ne voit que le désordre
De cartes non appariées, qui lui rient au nez.
C'est qu'on ne peut bluffer sans un petit peut d'ordre.

La Dame de Coeur, avec la dame de Pique,
Échangent sur leurs Rois quelques confidences,
Le Roi de Pique aime à donner des coups de trique
Mais le Roi de Coeur a beaucoup trop d'indulgence.





avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Tour de cartes

Message par Cochonfucius le Mar 2 Nov 2010 - 12:19

Un voisinage avec une dame de coeur
Ne fait pas d'un valet un futur roi de pique.
Les rêves ne sont pas des propos symboliques,
Ils sont des excursions dans un monde sans peur.

Mais le contexte aussi peut changer la couleur.
Prestidigitateurs ont ce pouvoir magique
D'avoir la bonne carte à l'instant fatidique
(Et l'on peut se douter que ce sont des trompeurs).

Ni rêve ni magie au programme aujourd'hui,
Sur mon parcours banal je suis comme je suis.
Peu grandiose, ma main ne contient qu'une paire.

Alice en fin de jeu voit des cartes l'envol
Qui feuilles deviendront en retombant au sol,
Ne pouvant servir même à un jeu solitaire.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 22821
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Con Parable

Message par Radha2 le Mar 2 Nov 2010 - 17:09

Le touriste seyant, à qui l'on demandait
De l'étoile et la fleur beauté superlative
Observant en chacun la cause laudative
En vint à objecter dans les termes d'un souhait :

' À l'Ultime question je peux donner un sens
S'inscrivant strictement en pleine vacuité -
A celui qui reçoit le don de cessité,
À celle qui ne veut humer l'efflorescence.'


Sa voix résonne encore au vent de la montagne
Ou survit une fleur qui vers un astre gagne
De précieux centimètres sous la clarté céleste

Collationner ainsi ce qui se meut ensemble
Dépossède le rythme qui satisfait à l'amble
Des talents contigus d'un seul et même geste.

Radha2
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 736
Date d'inscription : 16/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de délire poétique

Message par Curare- le Mar 2 Nov 2010 - 17:20

Le génie a dit ..trop de vers tuent la pomme !

Curare-
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 479
Localisation : --
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 16/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de délire poétique

Message par Radha2 le Mar 2 Nov 2010 - 17:23

Mais, le Con paré préfère le seyant touriste
Se gardant bien de frotter la bouteille

Radha2
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 736
Date d'inscription : 16/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

La rose et l'hirondelle (juillet 2010)

Message par Cochonfucius le Mar 2 Nov 2010 - 18:00

La rose au long du jour contemple l'hirondelle
Et rêve de voler au soleil de l'été.
L'oiseau envie la fleur qui au sol peut rester,
Faisant l'objet des soins d'un jardinier fidèle.

Chacune croit que l'autre a une vie plus belle
Et sur son propre sort semble se lamenter,
La fleur qui ne peut pas du sol se déplanter,
L'oiseau car il lui faut voler à tire d'aile.

Quiconque est solitaire aimerait des étreintes,
Celui qui vit en couple en subit les contraintes,
Et chacun d'envier d'un autre humain le sort.

Mais il vient à la fin le moment où s'apaisent
Ces désirs obsédants qui sur nos âmes pèsent :
Aucune fleur fanée n'envie un oiseau mort.

***
http://www.forum-metaphysique.com/approches-poetiques-du-profane-et-du-religieux-f19/nuits-de-2010-t4592-40.htm#140185



avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 22821
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de délire poétique

Message par Babylon5 le Mar 2 Nov 2010 - 19:58

Moi je n'ai pas l'esprit très poétique ;
M'étant fait agressée par mes voisins
Pour un cabanon de bois romantique :
La gouttière longe trop leur terrain.

Ils crient et nous menacent de justice :
Leur clôture abîmée n'a plus ses charmes
Il y manque une paille, quel supplice !
Ils tempêtent, prêts à prendre les armes.

J'imagine alors ce qu'est un conflit :
Entre des peuples dressés à combattre.
Si dans les prés d'un tout petit pays
Pour une gouttière on voudrait se battre.

Les hommes ne sont pas mieux que des chiens
Marquant en pissant leur maigre territoire.
Les hommes n'ont rien à faire du bien,
Et cela peut vous mettre en désespoir
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

La guerre picrocholine selon Rabelais

Message par Cochonfucius le Mer 3 Nov 2010 - 11:27




Citation :

A la suite d'une bagarre à propos de fouaces, le roi du grand pays de Lerné, Picrochole, fit une guerre sanglante à son voisin Grandgousier: un litige intercommunal aux conséquences terribles.

http://www.google.fr/search?q=%22guerre+picrocholine%22

Tout d'abord, l'horrible Picrochole envoya ses quelque treize mille six cent vingt-deux soldats pour dévaster le pays de Grandgousier: mais qui eût cru qu'il y avait tant d'hommes dans ce petit canton de Touraine? Ils employèrent une artillerie impressionnante: canons, bombardes, fauconneaux... et ils s'attaquèrent à tout ce qu'ils trouvaient sur leur passage : porcs, truies, gorets et quelques fermiers.

Puis ils voulurent s'attaquer à l'abbaye de Seuillé (ainsi qu’à sa vigne!). Tout ceci était sans compter sur l'intervention musclée du vaillant moine de Seuillé, Frère Jean, qui chassa ces malotrus à coups de bâton. Ils n'auraient jamais dû s'attaquer à la boisson divine! Et c'est guidé par la voix de Dieu qu'il tua à lui tout seul les quelque treize mille six cent vingt-deux soldats du pays de Lerné.

Devant l'ampleur que prenait cette guerre, Grandgousier fit appel à son géant de fils, Gargantua qui accourut aussitôt. La riposte fut fatale aux soldats de Picrochole. En effet ,malgré une défense acharnée des canonniers (boulets de pierre ou grains de raisin?), ils furent tous noyés à cause du cheval incontinent de Gargantua.

Résultat: une crue immense qui fit des milliers de morts et deux villages dévastés par la guerre. Et tout ceci pour quelques vulgaires brioches!

avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 22821
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Un moine vendangeur

Message par Cochonfucius le Jeu 4 Nov 2010 - 17:21

Le seigneur Picrochole a donné pour consigne
Que l'on fasse la guerre au seigneur Grandgousier.
Il a mobilisé treize mille obusiers,
Cette imposante armée en bon ordre s'aligne.

C'est le mauvais penchant de ce monarque indigne
Qui de l'affrontement alluma le brasier ;
Picrochole est pervers au point d'apostasier
La foi qu'il faut avoir en le fruit de la vigne.

A sauver le raisin Frère Jean se consacre ;
Il pourfend les soldats, ces fauteurs de massacre,
Pour défendre le sang du fils du charpentier.

Puis un très grand cheval déverse un flot d'urine
Dont la plaine est noyée, ainsi que les collines,
Afin, guerriers maudits, que vous vous repentiez.


avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 22821
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Moissons utiles

Message par Radha2 le Jeu 4 Nov 2010 - 18:21

Et pervers et indigne, le Seigneur sus-cité
Ne mérite-t-il pas cinglante correction -
Lui qui mobilisa, de l'expropriation
Toutes les exigences a des fins infectées ?

Ah ! Le féroce enfin du tigre peut s'éclore
Comme une sédation au Mauvais répandu
Sur parnassiennes mœurs et mètres attendus :
Cochonnet suffit-il à le rendre indolore ?

Collatéraux dommages pourraient bien affecter
Ce triste personnage d'amer capitonné -
Mais sa cause est comprise et il n'est plus d'espoir.

Eut-il fallu que le monarque démunisse
De leur nécessités les belles expiatrices
Pour se lever enfin, et user de pouvoir ?

Radha2
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 736
Date d'inscription : 16/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Cyclopes et navigateurs

Message par Cochonfucius le Ven 5 Nov 2010 - 11:39

Si vaincre l'on pouvait toute perversité
Rien qu'en laissant pisser un cheval dans les ondes,
Comme un Eden serait notre portion du monde,
Et les autres nations, empires et cités.

Mais Picrochole est faible en son atrocité,
Comparé aux tyrans de notre époque immonde.
Ils entendent contre eux la révolte qui gronde,
Ils disent que c'est bon pour leur publicité.

Pour quelques temps encore ayons de la patience,
Consolons-nous avec la beauté de la science,
Sachons entretenir la flamme de l'espoir.

Pour chaque Polyphème il survient un Ulysse
Qui sur lui portera sa main dévastatrice,
Et lui retirera son semblant de pouvoir.

avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 22821
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de délire poétique

Message par JO le Ven 5 Nov 2010 - 11:52

N'a qu'un oeil
par la faute d'Ulysse,
n'empêche pas
d'y voir clair ...
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22304
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de délire poétique

Message par Curare- le Ven 5 Nov 2010 - 13:10

Curare a envie de se pointer chez les voisins de Babe alone-
y a pas que le Q qui l'intéresse y a aussi le baston
Dans sa besace, 1 zest de souris ..papa et maman rat
ça prolifère bien - y sont en forme..même si c'est pas la saison
Quelques orgies de cafards et ...des teigneuses araignées
C'est pour Halloween ? non c'est pour les Ducon, ses voisins
Dieu a donc crée aussi les voisins de Babe Alone ?
Oui mais heureusement, ils ne sont pas contagieux
Tout de même Dieu aurait pu s'en passer
Et le génie qu'est ce qu'il en pense le génie ?
Ho ! faut plus rien lui demander au génie
La dernière fois qu'il a voulu exaucer le voeu de quelqu'un
il a confondu grosse mite et ..euh ..grande *ite -
Ha bon - ?
On peut pas demander à Dieu de recommencer pour les voisins justement ?
Curare s'énerve, et si on leur mettait dans la tronche là maintenant ?
Sage Cochonfucius intervient ...

La suite ?

Curare-
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 479
Localisation : --
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 16/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de délire poétique

Message par Cochonfucius le Ven 5 Nov 2010 - 14:05

Le co-jardinage,



rien de tel pour se réconcilier entre voisins !
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 22821
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de délire poétique

Message par bernard1933 le Sam 6 Nov 2010 - 17:53

Dominique chantait, vêtue de sa tunique,
La main sur la guitare et le cœur en émoi.
N’eût été son amour insolent mais pudique,
Qu’aurait fait cette main d’une fille aux abois ?

Bonne sœur au couvent, mais brûlant sous son voile
Des chaleurs de jeunesse qui rongeaient le buisson,
Elle avait beau prier, contempler les étoiles,
Le démon de l’amour lui donnait des frissons .

Te voilà, pauvre fille, condamner à souffrir,
A vivre de fantasmes mais sans te découvrir,
A te laisser brûler sans jamais consommer…

Quand tu es en cuisine , au milieu des marmites,
A qui penses-tu donc ? regrettes-tu l’invite
De ce joli garçon venu chasser les mites ?

Je laisse à Curare le soin de modifier le dernier vers…



avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de délire poétique

Message par Babylon5 le Sam 6 Nov 2010 - 20:13

Pour un frêne

Un oiseau s’est posé sur la branche du vieux frêne,
inconscient du trépas.
Il s’est posé pour chanter une dernière fois :
Pluie de Novembre, il ne reviendra pas.

L’eau tombe doucement sur l’herbe et sur le toit,
sur les branches tombées du grand arbre,
celui qui a longtemps vécu là :
un grand frêne malade, débité en tas de bois.

Je sais qu’un autre frêne va pousser, ou même
un saule, un peuplier.

Je sais qu’en décembre les oiseaux vont périr par milliers :
ils ne reviendront pas.
Mais les corbeaux vont envahir le ciel de janvier,
en troupes affamées, portées par les grands froids.

Les champs seront immenses, les forêts blanches,
et on entendra dans le silence le claquement des fusils
emplissant le ciel d’effroi.

L’oiseau est tombé de sa branche…
La nature a ses lois.
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de délire poétique

Message par Cochonfucius le Dim 7 Nov 2010 - 11:14

Je me souviens que Lao-Tseu a dit :

天地不仁,以萬物為芻狗

Ciel et terre n'ont indulgence envers les créatures, mais les traitent comme chiens de paille...

***

Bernard, merci pour cet hommage à la nonne souriante!

avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 22821
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Page 11 sur 14 Précédent  1 ... 7 ... 10, 11, 12, 13, 14  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum