Brèves de délire poétique

Page 12 sur 14 Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13, 14  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Brèves de délire poétique

Message par Babylon5 le Dim 7 Nov 2010 - 11:33

Bernard, puis-je te publier ?
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Les trois arbres

Message par Cochonfucius le Mer 17 Nov 2010 - 18:01

Trois arbres se dressaient en haut d'une colline.
L'un voulait être un coffre abritant des trésors,
L'autre un vaisseau portant un monarque à son bord,
Le troisième, approcher de la grandeur divine.

Du premier on a fait, dans une humble chaumine,
La mangeoire à bestiaux. Le deuxième est dehors,
Barque pour les pêcheurs, un bien modeste sort.
Du troisième on tira des pièces anodines.

Mais où donc a dormi le fils du charpentier,
Sinon dans la mangeoire, offerte par pitié ?
N'a-t-il pas navigué dans la barque ordinaire ?

La colonne et la planche, un sombre vendredi,
Ont accompli les mots qui aux Psaumes sont dits,
Et ont porté le corps du sauveur de la terre.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23203
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Tierces d'acuité

Message par Radha2 le Mer 17 Nov 2010 - 18:31

Comme une perle rare dans le vaste océan
Fugaces, ils surgissent, les instants redoutés
Dans l'averse des jougs, foudres de liberté
Électrisant l'inerte, au-delà et céans !

Certains, dissimulés dans le sombre tragique
Des oripeaux factices de la dépossession
Sont au nu primitif brusque coercition -
De l'ombreux seraient-ils le secret emphatique ?

Il en est, aux lumières de l'aube décharnée
Qui, de la dernière heure, délogent tout effroi
Te réclamant si voisin de l'Ultime Froid,
Mais te laissant distant de la fatalité !

Et d'autres dont pratique s'exerce dans le sang
Qui, abritant l'acquis sous leur longue tunique
Mêlent dans le mystère un véhicule inique
Et l'admirable aveu d'acolyte adjacent !

Ô horrible merveille, drogue de mes tourments !
Ton attrait impétueux - plus que mes égéries,
Plus que cette opulence, qui à rien n'aguerrit -
Aura été tragique et fidèle enseignant.

Je me souviens de toi, j'honore ta beauté
Quand brisé, abattu, pulvérisé encore
Sous ton dense Salut, aux étanches accords,
Tu m'offres d'approcher régnante Liberté !

Radha2
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 736
Date d'inscription : 16/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Loin des fulgurances

Message par Cochonfucius le Jeu 18 Nov 2010 - 12:11

Plus que le plaisir sans merci,
Ce poète aime la lumière.
Il a su le montrer ici,
Dans ce qui semble une prière.

Les efforts qui l'ont endurci
Sortent un peu de l'ordinaire ;
Son esprit n'est pas obscurci
Par une sagesse précaire.

Mais sans évoquer le plaisir,
Je me demande que choisir :
Cette lumière, ou l'ignorance ?

On a parfois le pas plus sûr
En marchant dans un clair-obscur
Qu'en parcourant la fulgurance.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23203
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de délire poétique

Message par Babylon5 le Jeu 18 Nov 2010 - 12:40

Je suis averse aux jougs
Redoutant ces instants
Qu’il faut vivre céans
Tout en restant debout.

N’étant point téméraire
J’avance à petit pas
Sans rechercher l’effroi
De trop dense lumière.

Mais si sublimer là
Celui-là, fulgurant
En vapeurs d’océan
D’un très mortel émoi ?

Fugace liberté
Qui pousse dans la boue
S’écrase sous la roue
Aux rayons inversés.
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Paradoxe sauvage

Message par Radha2 le Jeu 18 Nov 2010 - 22:52

Cet aplomb, cette audace, ce talent courroucé
Cet esprit critiqué aux confins du secret
A ce baroud verbal est aussi indiscret
Qu'il se fait circonspect des mires effacées.

Fascinant intérêt, que l'on voue à ces fauves
Qui, brillant de vigueur à cause d'appétence
Unissent à leurs heures gracieuse compétence
Et défiant bellicisme dont friable se sauve

Mais aussi prestement qu'il les a attiré
De tant d'impunité, s'écartent de son flair
Ceux qui de l'indompté redoutent le célère !

Paradoxe sauvage, tant terrible qu'aimé -
Cette prunelle vive qui s'insinue partout !
Fascinant, d'assez loin - voyons vite, au cas où...

Radha2
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 736
Date d'inscription : 16/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de délire poétique

Message par Babylon5 le Ven 19 Nov 2010 - 8:56

Très beau texte, Radha. J'espère que tu as apprécié ma modeste reprise de ton texte précédent : ce n'était pas critique du tien ni "baroud verbal", juste un essai de transmettre ce que m'inspiraient tes maux (euh... mots). Ton poème "tierce d'acuité" est très profond et m'inspirera sans doute encore des vers ou des méditations.

Mon dernier quatrain essaye de transmettre l'intuition que notre "liberté" de faire ce qu'on veut se trouvera écrasée sous les rayons de la Roue aux rayons inversés (par rapport à notre perception).
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Carpe diem

Message par Cochonfucius le Ven 19 Nov 2010 - 12:51

L'homme à ses lendemains ne cesse de penser,
Cette façon de faire est probablement vaine.
L'avenir dosera les bonheurs et les peines,
Mais respecter nos plans, il en est dispensé.

Comme César disant que les dés sont lancés,
Je poursuis mon chemin sans savoir où il mène.
César a dit aussi que l'erreur est humaine
Quand par ses bons amis son corps fut transpercé.

Feuille qui sur sa branche à l'automne demeure,
Est-ce pour quelques jours, est-ce pour quelques heures,
Le vent venu du Nord n'en sait lui-même rien.

J'écris mes mots du jour, selon que vient la brise.
Ma plume est quelquefois la première surprise
De voir ce que produit son parcours quotidien.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23203
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Des rebonds

Message par Radha2 le Ven 19 Nov 2010 - 18:07

Mes amis, ne se tarit pas l'inspiration
Ni même l'affection, à trop la sillonner
Urbi et orbi, tant que bien accompagné
De fidèles alliés, s'exprime variation.

Infinie cette danse qui conjugue nos maux
Inondant d'allégresse les vaporeuses panses
Quand s'alignent ainsi les verbes que dispensent
Nos souffles amplifiés en réflexion d'émaux !

Ici n'est pas l'essence qui puisse se tarir
D'un usage dantesque, aux infamantes mires -
En présente Agora se révèle l'Essence

Libellons à nouveau, et libellons encore
Nos intimes inspirs, transitoires accords :
Glorifions ainsi les fâcheuses contingences!

Radha2
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 736
Date d'inscription : 16/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de délire poétique

Message par Babylon5 le Ven 19 Nov 2010 - 18:37

Réponse à Carpe Diem

Ils ne sont pas tous nés sous les mêmes étoiles :
En leur âme les hommes sont bien différents,
Comme tous ces poissons qui peuplent l'océan
Ou tous ces animaux de tout bec et tout poil.

Certains, les plus chanceux, n'ont pas d'idées fatales.
D'autres vivent fiévreux, toujours au mauvais temps,
Un destin d'inquiétude au futur angoissant :
Chagrin ou maladie, ils voudraient faire voile.

Ce ne sont point des feuilles privées de conscience
Que l'on peut arracher sans des cris de souffrance.
Les hommes de tous temps ont questionné le vent.

Quand les fées sont du jeu, effleuré par la brise,
Sans rage ni douleur aucun feu ne s'attise :
On profite du jour et n'est point véhément.
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Ubi Sunt

Message par Cochonfucius le Sam 20 Nov 2010 - 11:19

Te raconter mes vingt ans,
Comme la chose est lointaine...
Les ans, comme des semaines,
Ont glissé dans le néant.

J'étais studieux en ce temps;
J'aimais de belles humaines
Qui se montraient peu amènes,
Et j'avais le coeur battant.

Que survienne la vieillesse
Sans apporter la sagesse,
Point ne vais m'en étonner.

Pourtant, ma plume qui chante
Des rimes point trop méchantes
Ne m'a pas abandonné.

avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23203
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

20

Message par Radha2 le Sam 20 Nov 2010 - 19:51

En ce lieu évidé d'usités oripeaux
Que dirais-je d'un âge que je n'ai jamais eu -
Quand à peine majeur et néanmoins fourbu
N'admettait la jouvence aux multiples suppôts ?

Ah oui ! j'ai eu vingt ans - ces vingt ans si lointains
Exploitants de colère, et d'inadéquation
De l'émoi et du monde qui mêle la friction
De l'idée et de l'âge ! Ah oui ! je me souviens

Est-ce ainsi que, mature, la noble découverte
De hardiesse à muter les alentours inertes
Se manifesterait en l'auguste vingtaine ?

L'univers à nos causes ne serait que prétexte -
Le tragique tracas de la plume et du texte
Que nous dotons de dénégations incertaines.

Radha2
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 736
Date d'inscription : 16/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de délire poétique

Message par Babylon5 le Sam 20 Nov 2010 - 20:19

Et vint le temps de mes vingts ans ;
Je bus du vin, je m'en rappelle,
Dans un très simple verre à dents,
En ce temps où j'étais rebelle.

Seigneur, faites que m'en souvienne
J'étais si farouche en ses temps,
Je rêvais que sagesse vienne
Calmer la fureur de mon sang.

Ah ! Ils furent durs mes vingt ans ;
Ces temps ou sauvage et muette
Au mains de mon prince charmant
Je haïssais cette conquête.

J'étais au bord de la folie,
Vivant dans une brume noire.
J'étais maigre, pauvre et vieillie
Mais je sculptais mon désespoir.

Et puis le temps est bien passé ;
Si à présent je suis moins vielle
Je regrette mes cheveux tressés,
Blonds, à un monstre abandonnés.
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de délire poétique

Message par _pandore le Dim 21 Nov 2010 - 9:22

Aux temps de ma jeunesse déjà révolu
Des amours d'une nuit et des échanges lèvres
Vous avez déposé en moi tant de forces et douces sensations
D'élégante amante ,je vous suis gré

Vous mes amours qui avez sur l'écume écris
Mes printemps,mes étés puis mes automnes, de tonal chants vibrants
Ce soir ,en vous,je m'enchante sous la claire lune
Mon passé ,vous danse et vous trinque, amoureusement

Mes amours,je vous serez, toujours reconnaissante
Par la noblesse de vos coeurs
Et de vos secrètes lumière scintillantes
Déposé sur la stèle de l'amante

J'ai, sous votre soleil, goûté la vigne des Dieux
Et en pâleté nue,j'ai rougis comme la pomme
Votre croque en bouche,est à l'amuse gueule
Sous vos délices morsures plume

Et c'est, sous votre frénésie de rire, sans souci que je respire la vie et l'amour
Vos amours tendres et vos étreintes délicieuses,m'ont chaviré le coeur
Vous mes amours
Qui Satinèrent ma peau, en reine rose
Et éleva mon âme, en complice
Je vous garde le temps précieux et joyeux
Mes amours,mes amours pour vous toujours


Pour vous ,je serai toujours votre Attila
Mon épée sous votre honneur
La majesté qui s'incline
Sous votre tendre coeur



_pandore
EXCLUE DU FORUM

Féminin Nombre de messages : 2182
Localisation : Québec
Identité métaphysique : Femme
Humeur : Simple
Date d'inscription : 23/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de délire poétique

Message par Babylon5 le Dim 21 Nov 2010 - 9:32

Pandore, tu fis de belles rencontres,
Et avec beauté tu les contes.
De nobles cœurs se sont soumis
Sous le joug de tes nuits.
Amie, je n'ai point eu ta chance,
Mais au fond quelle importance ?
J'ai jeté mes habits d'amertume
Et laisse le passé à sa brume.
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de délire poétique

Message par _pandore le Dim 21 Nov 2010 - 9:50

merci babylone mais je n'ai pas encore écris sur l'amour aux milles visages...et toi? ange

_pandore
EXCLUE DU FORUM

Féminin Nombre de messages : 2182
Localisation : Québec
Identité métaphysique : Femme
Humeur : Simple
Date d'inscription : 23/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de délire poétique

Message par Babylon5 le Dim 21 Nov 2010 - 9:55

pandore a écrit:merci babylone mais je n'ai pas encore écris sur l'amour aux milles visages...et toi? ange

Euh... C'est qui celui là ? lol! Sans blague.... Tu veux bien publier ton texte sur mon blog ? Ou si tu préfères je le fais à ta place, mais tu dois avoir tes loggins, non ?
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Inspiration

Message par Cochonfucius le Dim 21 Nov 2010 - 11:05

Chers compagnons, merci pour cette inspiration
Que vos écrits ont su, bien souvent, me transmettre:
Don de l'esprit qui fait épanouir la lettre,
Aventure du thème et de la variation.

De la légèreté dans la concentration,
Surtout, au grand jamais, ne poser comme un Maître,
A ce prix un échange entre plumes peut naître,
Puisque nous partageons au moins une passion.

Sitôt éteint l'écran, il est temps d'aller boire
Avec les bons clients d'un troquet sans histoires,
Où n'est jamais entrée la peur du lendemain.

Les poètes buveurs laissent dormir leurs plumes,
Et, progressivement, tout autour d'eux, s'allume
L'éclairage public du faubourg Saint-Germain.

avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23203
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de délire poétique

Message par Curare- le Dim 21 Nov 2010 - 11:16

Il est moche ce poème
on dirait un poème de poivrot !

Curare-
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 479
Localisation : --
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 16/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de délire poétique

Message par Cochonfucius le Dim 21 Nov 2010 - 11:18

Il y a de cela.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23203
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Demande de réconciliation (sans aucun espoir)

Message par Cochonfucius le Dim 21 Nov 2010 - 16:35

Tu es seule à pouvoir me traiter de héros,
Puisqu'en ce monde-là je n'entends plus les femmes.
J'ai plus de cinquante ans, bien éteinte est la flamme
Qui jadis me mettait dans la peau d'un poivrot.

Mais, ceux à qui tu as offert ce numéro,
Jamais il n'ont osé s'en venger par un blâme,
Ni n'ont inscrit réponse aux formes d'une lame,
Même quand ils étaient producteurs de tarot.

Le ciel nous enverra une atmosphère grise,
Ni pour toi, ni pour moi, ce n'est une surprise ;
Mon regard envers toi reste toujours ardent.

Plus nous vivons longtemps, plus notre vie s'avance,
Et plus cela produit entre nous de distance,
Mais tu restes mon Eve et je suis ton Adam.





avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23203
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de délire poétique

Message par Curare- le Dim 21 Nov 2010 - 17:23

Je découvre avec dégoût
Et la larme à l'oeil, l'affront
De tels propos, fourre-tout
Ha le virtuel poison

Les roses refleuriront
M'sieur l'Jardinier ronflont

Je ne suis ''celle'' de personne..

C'est ma devise et mon adieu sur ce forum
Curare tourne 1 page définitivement.

Curare-
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 479
Localisation : --
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 16/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de délire poétique

Message par Cochonfucius le Dim 21 Nov 2010 - 18:02

C'est bien ce que j'avais cru entendre.

Merci pour tes poèmes, irremplaçables.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23203
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de délire poétique

Message par _pandore le Dim 21 Nov 2010 - 19:41

Mon amie éffarouchée,lance son cris ,je vous quitte
Blessée et sensible ,je suis émue
En elle vacille,sa douleur d'âme grise
Le navire d'or de jadis,maintenant l'attriste
Sur quelques propos mal agencés
Pleure ses ennuies de gloire rêvés
La sensibilité de son âme rose
La noiceur des proses meurtrières
Se déchaîne sur votre barque,au milieu d'une mer houleuse
Accrochez-vous bien à la barre où oui le soleil reviendra tôt ou tard
Il n'est point le temps de quitter le navire
Mais de le gratifier en force et courage
Ne soyez pas poltronne, du cran et tenez bon,ma chère
Lever le yeux et voyez donc le phare qui ce soir vous éclaire au loin
Non, vous n'êtes pas solitude morose
Vos nuits noire ,sont les notre
Et vos orages nous traverses mon amie
N'ayez crainte amours ,n'ayez peur
J'en appel de tout mes voeux
Chère soeur ,chère coeur
Vivez de courage, aux temps creux
Accrochez vous du mieux
Vivez humblement, aux temps heureux
Accrochez vous du mieux
Et sachez entre vous et moi
Qu'en rire vous libèrera de bien des tracas
Soupoudré un grain de sel
Arrosé d'un vin d'hydromel
Ma soeur, mon coeur ,ma perle
Ma pomme caramel
Votre douceur me rappel
Les échanges charnels
De l'archange Gabriel
Tout droit descendu du ciel
Amie de l'intemporel
Comme le vol de l'hirondelle
Je suis placé sous vos ailes
De l'amitié virtuel
Mais douce comme le miel





_pandore
EXCLUE DU FORUM

Féminin Nombre de messages : 2182
Localisation : Québec
Identité métaphysique : Femme
Humeur : Simple
Date d'inscription : 23/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Oreiller ou traversin

Message par Petruk le Lun 22 Nov 2010 - 1:40

muet
Il n'est fille
plus gentille
que ma douce amie.
Elle a fait de ma vie
un poème
et je l'aime.

Petruk
Jeune Padawan

Masculin Nombre de messages : 86
Localisation : nullepartout
Identité métaphysique : oui mais
Humeur : changeante
Date d'inscription : 17/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Page 12 sur 14 Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13, 14  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum