Brèves de délire poétique

Page 2 sur 14 Précédent  1, 2, 3 ... 8 ... 14  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Hommage à Maurice Rollinat

Message par Cochonfucius le Mer 5 Mai 2010 - 10:43

Ce vieux chercheur, dans sa jeunesse,
Pouvait porter de grands fardeaux.
Mais il était un peu lourdaud,
Il a bien gagné en finesse.

http://lutecium.org/stp/cochonfucius/vieillir.html

Son âme, maintenant plus pâle,
Prend des traits un peu monacaux,
Sa parole crée moins d'écho,
Mais ce n'est pas pour ça qu'il râle.

Car son esprit n'est pas roidi,
Son talent n'est pas refroidi,
Son chant est toujours bucolique.

Il ne va plus, tel un fripon,
Soulevant les chastes jupons,
Mais il jette un regard oblique.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23626
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Pays De Neige

Message par Cochonfucius le Mer 12 Mai 2010 - 12:49



Dans un pays de neige, on voit des créatures
A l'aspect biscornu, aux étranges maisons,
Cultivant l'ironie, l'humour, la déraison,
La versification et la caricature.

Si encore ils avaient, dans leur littérature,
Des textes pour bénir le cycle des saisons,
Des hymnes à l'hiver, ou bien des oraisons
Qu'on pourrait adresser à la douce Nature...

Mais non, d'affreux sonnets, des haïkus ridicules,
Déclamés par un grand flandrin qui gesticule,
C'est nul à un tel point qu'on en serait touché.

Je leur ai demandé s'ils ne pouvaient mieux faire,
Ils m'ont dit que cela n'était pas mon affaire:
Ce peuple de la neige est bien mal embouché.




avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23626
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de délire poétique

Message par Cochonfucius le Mar 18 Mai 2010 - 11:26

Sonnet pour mettre aux cabinets
=======================

Si vous jetez les corps créant votre aquarelle,
Vous validez mes torts sous couvert de diamant.
Les larges verriers ont des moulins de géant ;
Le quart de leur niveau n'est qu'un joint de semelle.

Or, ces Germains qui vont douteux comme coupelles,
Sont-ils pareils aux chats puisant leur loi qui ment :
Tel se croyait bandard que nous savons vacant ;
Que vous voyez, mes vieux, et toi donc, péronnelle.

Si vous les creusez trop, je dis : leur gouvernance
Gardera durement le ballon de patience,
Et, ce qui est plus fort, le gâteau du menu.

http://lutecium.org/stp/cochonfucius/sonnets.html

Quand surgira Trondheim, plumant les conformistes,
Donnez-moi, s'il vous plaît, ma fourche de linguiste ;
Alors nous allons tous vous immoler, perdu !
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23626
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de délire poétique

Message par Babylon5 le Mar 18 Mai 2010 - 11:36

Poésie : l'art de déranger les mots. lol!
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

La méthode

Message par Cochonfucius le Jeu 20 Mai 2010 - 17:12

Avant toute recherche, il faut des expériences
Bâtissant un réseau de résultats concrets ;
Car si l'inspiration a de puissants attraits,
Dans bien des cas, on doit la suivre avec méfiance.

En ai-je vu, des fous, hallucinés de science,
Faisant voeu de chercher jusqu'à trouver le vrai,
Grands ascètes perdus dans un délire abstrait,
Hantés par le démon de leur vive impatience...

Il ne faut pas voir là des êtres supérieurs.
Je ne suis pas surpris lorsque je vois plusieurs
Kilogrammes de trop sur le corps d'un ermite.

Le pouvoir de la transe et de l'inspiration
Me semble une chimère et une aberration ;
Nul n'en soit abusé, ce ne sont que des mythes.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23626
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de délire poétique

Message par JO le Jeu 20 Mai 2010 - 18:39

Quand je voulus habiter mon logis,
j'hésitai, dubitative, entre deux voies :
y installerais-je la méthode, au logis ?
ou bien y installer un cheval de TRoie:
la chatoyante fée qu'on dit imaginaire ,
et qu'on appelle fée du logis .
Je suis du pays de Voltaire !
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22400
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de délire poétique

Message par Babylon5 le Jeu 20 Mai 2010 - 19:01

Sont pas toujours brèves, vos brèves.
Tiens, vous en suggère une :
"Quand on a perdu sa langue, il reste WORD"
ou :
"Dépression : la révolte en larmes"
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Pomme de Saturne

Message par Radha2 le Jeu 20 Mai 2010 - 22:35

Sphères harmonieuses dans le ciel hivernal
Cassini surprends a côté de saturne
Réflexion distante ou trop plein de l’urne
Méthodologique, ô sphère de Bernal

Le soleil ensemence mais nos esprits
Sans inspirations se trouvent malades
De l’anomalie au bord d’Encelade
Sans inspiration il n’est de répit.

Aurait-il fallu que le vent se taise
Lui qui permit une sérieuse hypothèse
En poussant a la chute de l’arbre, la pomme ?

La méthode satisfait l’économie
Ou bien des progrès dans les temps bénis
Sans permettre a l’arbre de trouver son homme.

Radha2
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 736
Date d'inscription : 16/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de délire poétique

Message par Cochonfucius le Ven 21 Mai 2010 - 11:33

Lisant ces vers écrits par un coeur hivernal,
Bien perplexe devient la muse de Saturne :
On dirait que des mots furent mis dans une urne
Et jetés au hasard pour un sens peu banal...

Pour nos yeux de naïfs, trop fort est ton esprit,
Essayant de comprendre on se rendra malades,
Comme il est arrivé à ce pauvre Encelade
Qui caillassait les cieux sans trêve et sans répit.

Les plus belles toujours sont celles qui se taisent
Pour ne nous dévoiler pas la moindre hypothèse :
Les lois de l'univers, c'est très peu pour ma pomme.

La méthode est le lieu où tout se réunit
Pour de beaux résultats qui sont du pain bénit,
Pourtant cette beauté ne nourrit pas son homme.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23626
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de délire poétique

Message par JO le Ven 21 Mai 2010 - 11:51

Faudrait-il en plus que la beauté nourrisse
Cet homme infatué de lui-même, mais conscient
Que les plus beaux attraits pourrissent
Même au regard du plus ardent amant
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22400
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de délire poétique

Message par ElBilqîs le Ven 21 Mai 2010 - 13:52

CF, ton sonnet pour les cabinets m'en a inspiré un autre! à consulter ailleurs!
Ici je m'abstiendrai
avatar
ElBilqîs
Aka Peace & Love

Féminin Nombre de messages : 4073
Localisation : là haut dans les étoiles
Identité métaphysique : qu'importe
Humeur : douce et calme
Date d'inscription : 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de délire poétique

Message par Cochonfucius le Ven 21 Mai 2010 - 14:16

1) Merci à ElBilqîs pour cet hommage original.




2) Ma tentative de commentaire sur le poème de Radha:


Sphères harmonieuses dans le ciel hivernal

Ici on introduit le thème "astronomie"

Cassini surprend a côté de Saturne
Réflexion distante ou trop plein de l’urne
Méthodologique

Ici l'astronome Cassini observe un reflet au voisinage de Saturne et il se demande s'il s'agit d'un phénomène issu de son imagination (l'émission d'une conjecture est comparée au débordement d'un récipient).

ô sphère de Bernal

Une "sphère de Bernal" est une ville qui voyage dans l'espace.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Sphère_de_Bernal


Le soleil ensemence mais nos esprits
Sans inspirations se trouvent malades
De l’anomalie au bord d’Encelade

Encelade est un satellite de Saturne qui présente une anomalie thermique au pôle Sud.


Sans inspiration il n’est de répit.

Si l'observateur n'est pas inspiré, il se fatigue sans cesse à essayer de comprendre ce qu'il a cru voir.

Aurait-il fallu que le vent se taise
Lui qui permit une sérieuse hypothèse
En poussant a la chute de l’arbre, la pomme ?

C'est comme si Newton sous le pommier n'avait vu tomber aucune pomme, alors, pas de loi pour la gravitation.

La méthode satisfait l’économie
Ou bien des progrès dans les temps bénis
Sans permettre a l’arbre de trouver son homme.

Donc même sans une prolifération d'hypothèses poétiques, un contexte favorable procure un résultat qui contribue au progrès, alors que certains jour sont moins fructueux, faute d'une rencontre opportune...
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23626
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de délire poétique

Message par ElBilqîs le Ven 21 Mai 2010 - 18:13

merci pour la "traduction!"
la sphère de Bernal me rappelle un joli film de Myasaki!(chacun ses références!)
avatar
ElBilqîs
Aka Peace & Love

Féminin Nombre de messages : 4073
Localisation : là haut dans les étoiles
Identité métaphysique : qu'importe
Humeur : douce et calme
Date d'inscription : 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voyage dans les étoiles

Message par Radha2 le Ven 21 Mai 2010 - 19:51

La voûte céleste promène mes yeux
Le long des couloirs du sensationnel
Orthoténie des lumières éternelles
Jeunesse naissante de ce qui est vieux.

La joute funeste malmène les cieux
Le long des écarts de l'irrationnel
Euphorie mue en mal sempiternel
Vieillesse naissante de ce qui est mieux.

Alliances éphémères, combats éternels
Variance imposée et dot nouvelle
D'un regard tourné vers l'ignominie

Plus haut, étoile - ma Lyre d'Airain !
Soustrait nos esprit a ce combat vain
Élève nos âmes a cette nouvelle vie !


Dernière édition par Radha le Ven 21 Mai 2010 - 20:44, édité 1 fois

Radha2
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 736
Date d'inscription : 16/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de délire poétique

Message par ElBilqîs le Ven 21 Mai 2010 - 20:12

whaou! il n'y a qu'un mot que je ne connaissais pas!
n'étant pas adepte de l'ufologie, ne m'en veuillez pas!

je l'aurais intitulé "voyage dans les étoiles"!
avatar
ElBilqîs
Aka Peace & Love

Féminin Nombre de messages : 4073
Localisation : là haut dans les étoiles
Identité métaphysique : qu'importe
Humeur : douce et calme
Date d'inscription : 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de délire poétique

Message par Radha2 le Ven 21 Mai 2010 - 21:03

Tu as raison ElBilqîs - j'ai changé le titre. Vu le temps que je met a trouver mes rimes, je le bâcle p-e un peu...

Quant au commentaire de Cochon, il est d'une clarté que j'envie.

Spoiler:
Bien que ca soit probablement sans intérêts, a propos de Cassini je faisais une double référence - amusant écho entre l'astronome et la sonde
http://cassini.physics.uiowa.edu/space-audio/cassini/SKR2/

Radha2
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 736
Date d'inscription : 16/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de délire poétique

Message par Cochonfucius le Mar 25 Mai 2010 - 13:51

avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23626
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de délire poétique

Message par bernard1933 le Jeu 27 Mai 2010 - 11:06

Où est passée Baby ?
Noyée dans le Brouilly ?
La belle âme de Sens
A-t-elle fait bombance ?

Nous voici esseulés
Désolés, dépités …
Jolie muse est partie
Reviens- nous vite, amie !

La santé trouveras
Joyeuse tu seras
Si, sensible aux conseils,
Au vin couleur vermeil

Du beaujolais perfide,
Gouleyant et limpide,
Préféreras, ma sœur,
La divine couleur

Et le parfum touffu
Du léger Montrecul
Dont le cep fort et droit
Met les dames aux abois…

Tes lèvres au teint carmin
Se noieront dans ce vin,
Mais ton regard ravi
Au ciel dira merci…
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Un hommage à Emile Nelligan

Message par Cochonfucius le Lun 31 Mai 2010 - 16:09

Nous étions là trois grillons blêmes,
Devant les grands flacons à franges,
Où Gorak Schmorak et ses anges
Chantaient parmi les chrysanthèmes.

L'innocent dormait dans le vide ;
Et son caramel un peu jaune,
Dans sa civilité d'icône
Effleurait un facteur livide.

Nous étions là trois grillons tristes
Allant tout droit au sanctuaire,
Sous la muraille mortuaire
Aux salopettes d'améthyste.

http://lutecium.org/stp/cochonfucius/chapelle.html

Nos faibles caissiers à cette heure
Montaient en processions blanches,
Comme un lampiste des dimanches,
Quand le boutiquier prie et pleure…

Puis nous craquions… Je me rappelle !
Les toits craquaient au clair de lune,
Dans la Lozère où tintait une
Voix de la petite chandelle…
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23626
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Le brouillard

Message par Cochonfucius le Mar 1 Juin 2010 - 16:11

Peut-être que le brouillard au loin
allonge ses basanes de feu.
Alors les alanguissements tremblent,
et tout se sauve.
C'est comme une cloche vaine
dans une steppe.

Quelle est la force du pluvian nostalgique?
Comment trouver le calme?
Pourquoi une licorne est-elle si belle
et pourquoi sa beauté est-elle éphémère?

Le malheur
c'est qu'il n'est pas du tout difficile
de traiter un thème
dans ce style.

La liberté ne se trouve que dans la contrainte.
La forme est apposition.
Les saucisses sont une invention purement humaine.

Beaucoup de limaces portent
dans leur consignation
une fatuité.

Le rallongement est une fausse route.

La forme est substance.

La fausse créature vient du doute.

La biologie est de toutes les fêtes.

La biographie ajoute une lucarne
à notre expédition.

Celui qui vit dans la césure
cache une grande crainte.

Toute la morale consiste à vivre selon notre bon plaisir.

Qui coupe son cordon ombilical voit le logarithme népérien.

Les escales font les lorgnettes.
Qui veut noyer son chapeau est le meilleur des charcutiers.

Ne réveillez pas le timbre-amende
qui a son chatoiement dans la gorge.
Qui ne demande rien voit ses guenilles.
Une pierre qui roule peut en cacher une autre.

Le tartre est un xylène qui se mange froid.
Les scolarisations ne cherchent pas
à connaître les objets dans leur cause,
mais elles y cherchent leur effacement.

C'est la ruse hypnotique de la mort.

Le sang des buveurs garde sa fraîcheur.

Une absente pourrait-elle regarder un simulacre transparent?
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23626
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

La brandade espagnole !

Message par Invité le Mar 1 Juin 2010 - 21:36

Les saucisses sont humaines comme la choucroute ?
Le bonheur et le malheur se croquent monsieur ?
Lorsque je suis en manque ...de mangue,
Je deviens Princesse aux frais du cheik up !
Je porte la burqua aux frais de la princesse et je l'évite

Mon face book ? des gens riches & célèbres !

Ma franchise me perdra, je brade mon esprit à bas prix
1 confit danse ? sans mon soutien gorge, je ne vois plus mon nombril !
1 drôle de dame de ménaupause !
Ce fut 1 moment d'effarement- Cochonne qui s'en dédie ..

Non arrêtez de lancez des tomates sur mon profil !

Je ne suis qu'1 nunuche écervelée à la dérive...

1 p'tite platrée au son des castagnettes ..mon Luluberlu ?!
etrange (rejoignez le groupe des insoumis http://forums.lesinsoumis.org/viewtopic.php?f=145&t=295 )

Chercheuse superficielle ...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de délire poétique

Message par JO le Mar 1 Juin 2010 - 22:47

trop rare seven of nine
écorchée vive et folle
zut pour la rime en "naïne"
ma muse est molle
c'est l'heure ...

Bonsoir, toi
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22400
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de délire poétique

Message par Cochonfucius le Mer 2 Juin 2010 - 11:38

Les saucisses sont solipsistes, comme beaucoup d'entre nous.

http://www.google.fr/search?q=%22saucisses+solipsistes%22&filter=0

Le bonheur et le malheur se baignent dans le même fleuve...
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23626
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Encore un hommage à Emile Verhaeren

Message par Cochonfucius le Mer 2 Juin 2010 - 17:21

Et là, ce taureau noir, cet animal en deuil,
Construit, dans sa pensée, un polochon d'orgueil.
Il le bâtit pour les cantonniers taciturnes,
Puis il le fait tester par les bousiers nocturnes.

Il vole à Verhaeren quelques Crédos béants,
Son polochon de pierre hante les océans.
Io Kanaan entend ce taureau trop mystique,
Et fait voir aux poulets son savoir ascétique.

Yake Lakang saisit le polochon de fer,
Pour en faire l'épreuve au contact de sa chair.

http://lutecium.org/stp/cochonfucius/heresiarque.html

Le polochon capture une taupe vivante,
Il cherche à la remplir de tranquille épouvante.

La taupe sort soudain de son isolement,
Echappe au polochon et monte au firmament.
Sur le ciel de banane ils tracent des spirales,
Aux applaudissements des tristes bousiers pâles.

Leur course se prolonge et rejoint d'autres cieux,
Sous le regard noir du taureau silencieux.
Soudain, il s'aperçoit que la taupe est trop forte,
Et qu'il n'en aura rien, qu'elle soit vive ou morte.

Alors, dans le troupeau des cantonniers lâchés,
Se répand une odeur de dogmes desséchés.
Le polochon s'étale ignoblement par terre,
Et la taupe à Cluny possède un sanctuaire.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23626
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Hommage à Benjamin Péret

Message par Cochonfucius le Sam 5 Juin 2010 - 10:54

Va-t-il pleuvoir, ciel de sacre pittoresque?

http://lutecium.org/stp/cochonfucius/peret.html

S'il pleut, tu auras des valves mythologiques,
Et s'il ne pleut pas, tu construiras des baignoires fragiles.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23626
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 14 Précédent  1, 2, 3 ... 8 ... 14  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum