Sus Scrofa qui s'en dédit ..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sus Scrofa qui s'en dédit ..

Message par Invité le Mar 13 Avr 2010 - 21:19

La Muse stylite

Le vent a soulevé le voile carmélite
farouche poétesse de la muse stylite.
Trouble son repos, tourbillon affligeant!
Bourrasque sans merci, surgis en dérangeant

son âme si fuyante, usée d'une géhenne
déferlante à souhait et si arachnéenne
emprisonne son corps vacant, inhabité :
près du rivage vit sa cérébralité

Le vent emportera comme 1 caresse
ce choix de vie trahi d'instants de maladresse
le vent l'entraîne, elle, gisant près du récif.

Ce besoin de remords qui précède le mal*
Libido irréelle, bonheur paranormal
Égrillard... écrits vains, impur et si nocif.



* en hommage à Cioran (Syllogisme de l'amertume)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Défense de Tartufe

Message par Cochonfucius le Mer 14 Avr 2010 - 10:17

Si j'étais confesseur des nonnes carmélites,
J'aurais belle chambrette et ne serais stylite.
La loi m'éviterait les travaux affligeants,
L'ascèse difficile et l'effort dérangeant.

Pour que les filles soient sauvées de la géhenne,
Je disséquerais leur conscience arachnéenne.
J'aurais place en leur coeur, sans moi inhabité,
J'adoucirais de pleurs leur cérébralité.

Je placerais ici ou là quelques caresses
Que l'on excuserait comme des maladresses:
L'eau calme d'un couvent n'est jamais sans récifs.

Un confesseur absout même son propre mal,
L'ange, il ne le fait pas, de peur d'être animal...
Plaisir que Dieu permet peut-il être nocif?
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23218
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum