Vivant et en marche...

Page 6 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Aller en bas

Re: Vivant et en marche...

Message par Imala le Lun 28 Juin 2010 - 21:08

La Vie ?...

Je me suis réveillée un matin avec une conviction chevillée au coeur : j'étais en marche et je marchais à la rencontre de mon Dieu, et Lui marchait à ma rencontre...

J'en ai fait un poème :

RENCONTRE

Entre sommeil et éveil
S’est immiscée une merveille :

La pensée prophétique
D’une marche authentique.
L’une à la rencontre de l’Un
Et l’Un à la rencontre de l’une
Réunis au moment opportun.

Et voilà que j’étais libre.
Assurée d’équilibre.
Dans cette conviction inégalée
Que tout désormais a un sens.
Mes heures alors imprégnées
De douceur et de chaleur
Garantissent en mon cœur
Que là est la fin de l’errance.

Plus rien ne me presse
Si ce n’est cette paisible allégresse…

C’est un temps miséricordieux.
Je marche à la rencontre de mon Dieu
Et mon Dieu s’avance en mon lieu.

La Vie pour moi, c'est chaque fois que je me touche, chaque fois que je suis consciemment consciente et que j'accepte ce qui est, dans un apaisement qui me vient d'ailleurs et qui a tout à voir avec cette rencontre... Rencontre comme toujours en devenir et pourtant déjà là...

Imala

avatar
Imala
Maître du Relatif et de l'Absolu

Féminin Nombre de messages : 1239
Localisation : Près des étoiles
Identité métaphysique : Gnostique
Humeur : Tranquille
Date d'inscription : 21/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivant et en marche...

Message par Imala le Lun 28 Juin 2010 - 21:19

Oh je sais!
Tu va dire que c'est moi qui aie tout pourri.

Eh bien ce que tu sais ici, tu le sais mal.
Je ne dis rien de tel.

Et même, je garde le silence, parce que tu vois, bizarrement j'ai du chagrin... Mais ne te méprends pas, ce n'est pas contre toi...

... Quelque chose a avorté... C'est tout.

Imala
avatar
Imala
Maître du Relatif et de l'Absolu

Féminin Nombre de messages : 1239
Localisation : Près des étoiles
Identité métaphysique : Gnostique
Humeur : Tranquille
Date d'inscription : 21/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivant et en marche...

Message par JO le Lun 28 Juin 2010 - 21:47

mais sans halte, sans aide, sans guide ? Quand j'ai - rarement- cette certitude sans mots, justement, j'ai le sentiment d'une aide,qui me porte et me rassure . Plus besoin de rien : je suis arrivée . Mais il faut repartir, toujours .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22650
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivant et en marche...

Message par JO le Mar 29 Juin 2010 - 7:39

Je repars chaque matin, vivante et contente de l'être .Mais prête à ne plus l'être . Celà, c'est réglé . J'avance . en marche , c'est ainsi que Chouraqui traduit les béatitudes . Je l'ai déjà indiqué , ici ou ailleurs .
En marche, les ... etc
C'est une exhortation, pas un bêlant appel à la soumission .
La soumission doit être raisonnée, pas moutonnière .
Quelqu'un avait initié un fil sur la désobéissance civile . La religieuse est aussi nécessaire . Obéir, oui, mais à sa conscience, pas à un dogme considéré comme sacré, donc inexaminable .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22650
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivant et en marche...

Message par virgule le Mar 29 Juin 2010 - 13:32

Et même, je garde le silence, parce que tu vois, bizarrement j'ai du chagrin... Mais ne te méprends pas, ce n'est pas contre toi...

... Quelque chose a avorté... C'est tout.


Non imala, pas avorté,
ça a été volé... volé!
dérobé en bonne et due forme...
...Encore une fois...
tu as accepté qu'on te le vole...
par charité, par peur, par ignorance de certaine chose.
Résultat personne n'est libre, et j'ai mal pour toi, mal pour ce cœur qui pensait enfin avoir entr'aperçu un semblant de Lumière possible.
La lumière ce n'était pas moi, c'était toi seule. Toi. Toi à qui je m'offre pour toujours, depuis la nuit des temps; Comprends.
Mais tu n'as pas pu aller jusqu'a lire entre les lignes.
Ton idée du bien t'as stoppé net. Les voleurs s'en sont servir pour te contraindre a rester des leurs, c'est qu'ils t'aiment!
mais ils t'aiment en prison, fut elle bien arrangé pour créer l'illusion...
Ce que bulle a vu, tu aurais du le voir, il faut que tu apprennes à le voir.
Elle a vu derriere mes cris, cet autre chose, leur pourquoi... elle ne m'as pas jugé.
Je ne te la compare pas, que ce soit clair, et j'aurai honte de faire une chose si basse, mais je la cite pour t'aider a mieux comprendre.

Tu ne m'as pas fait confiance, alors que tu avais senti mon cœur.
Tu as voulu que je sois aimable, polis, tu as voulu la vérité mais la vérité selon...
Il fallait que la vérité soit agréable, toujours, une vrai soupe...
Et au passage tu as oublié la scène ou c'est avec un fouet, que celui en qui tu as foi, le christ, a du chasser les marchands du temple. Il ne l'as surement pas fait de gaité de cœur, ou pour être méchant. Il ne l'a surement pas fait en appelant a l'amitié ceux qu'il chassait.
Mais chasser t il l'homme ou la corruption? Pose toi bien cette question quand tu poses les yeux sur moi. Sais tu que j'en ai les larmes au yeux?
N'oublie pas qui il a été, ni comment il a réagi quand il a rencontrer la fourberie, et les moralistes qui posent des fardeau sur les épaules des gens, sans eux même en respecter rien du tout sinon en apparences.
J'ai combattu les apparences, je les combattrai toujours, pas pour faire mal, mais pour libéré de l'emprise des gentils méchant.

Si tu ne comprends toujours pas, c'est perdu... et peut être que c'est mieux ainsi. Je sais pas.

Losing My Religion (Perdant Ma Religion)traduction:


... ... ...

La vie est plus grande
Plus grande que toi
Et tu n'es pas moi
Les longueurs que j'atteindrai
La distance dans tes yeux
Oh non, j'en ai trop dit
Je l'ai provoqué

C'est moi dans le coin
C'est moi sous le feu du projecteur
Perdant ma religion
Essayant d'être à ta hauteur
Et je ne sais pas si je peux y parvenir
Oh non, j'en ai trop dit
Je n'en avais pas dit suffisamment

[Refrain]
J'ai cru t'entendre rire
J'ai cru t'entendre chanter
Je pense que j'ai cru te voir essayer

Chaque murmure
Chaque heure éveillé, je
Choisis mes confessions
Essayant de garder un oeil sur toi
Tel un idiot blessé perdu et aveugle
Oh non, j'en ai trop dit
Je l'ai provoqué

Considère cela (x2)
L'allusion des siècles
Considère cela
L'erreur qui m'a amené
A m'agenouiller
Qu'en serait-il si tous ces fantasmes
Venaient nous hanter
A présent que j'en ai trop dit

[Refrain]

Mais ce n'était qu'un rêve
Ce n'était qu'un rêve

https://www.youtube.com/watch?v=if-UzXIQ5vw

virgule
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1067
Localisation : Dans un haricot.
Identité métaphysique : rathée de peu... divin quand même!
Humeur : Pourquoi y penser?...
Date d'inscription : 30/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivant et en marche...

Message par JO le Mar 29 Juin 2010 - 17:38

Le premier comment, sous la frappe d'Imala, affirme
"Impossible de poser son paquetage, impossible de faire son trou ici, ou là, afin d’y vivre heureux, et de s’y cacher."

pourquoi s'y cacher et de quoi ?
S'arrêter, c'est le mot fin, c'est la mort. Vivre heureux n'est pas de vivre immobile et caché : tu étais déprimée ce jour-là, Imala ?

avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22650
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivant et en marche...

Message par Imala le Mar 29 Juin 2010 - 18:20

virgule a écrit:
Et même, je garde le silence, parce que tu vois, bizarrement j'ai du chagrin... Mais ne te méprends pas, ce n'est pas contre toi...

... Quelque chose a avorté... C'est tout.


Non imala, pas avorté,
ça a été volé... volé!
dérobé en bonne et due forme...
...Encore une fois...
tu as accepté qu'on te le vole...
par charité, par peur, par ignorance de certaine chose.
Résultat personne n'est libre, et j'ai mal pour toi, mal pour ce cœur qui pensait enfin avoir entr'aperçu un semblant de Lumière possible.
La lumière ce n'était pas moi, c'était toi seule. Toi. Toi à qui je m'offre pour toujours, depuis la nuit des temps; Comprends.
Mais tu n'as pas pu aller jusqu'a lire entre les lignes.
Ton idée du bien t'as stoppé net. Les voleurs s'en sont servir pour te contraindre a rester des leurs, c'est qu'ils t'aiment!
mais ils t'aiment en prison, fut elle bien arrangé pour créer l'illusion...
Ce que bulle a vu, tu aurais du le voir, il faut que tu apprennes à le voir.
Elle a vu derriere mes cris, cet autre chose, leur pourquoi... elle ne m'as pas jugé.
Je ne te la compare pas, que ce soit clair, et j'aurai honte de faire une chose si basse, mais je la cite pour t'aider a mieux comprendre.

Tu ne m'as pas fait confiance, alors que tu avais senti mon cœur.
Tu as voulu que je sois aimable, polis, tu as voulu la vérité mais la vérité selon...
Il fallait que la vérité soit agréable, toujours, une vrai soupe...
Et au passage tu as oublié la scène ou c'est avec un fouet, que celui en qui tu as foi, le christ, a du chasser les marchands du temple. Il ne l'as surement pas fait de gaité de cœur, ou pour être méchant. Il ne l'a surement pas fait en appelant a l'amitié ceux qu'il chassait.
Mais chasser t il l'homme ou la corruption? Pose toi bien cette question quand tu poses les yeux sur moi. Sais tu que j'en ai les larmes au yeux?
N'oublie pas qui il a été, ni comment il a réagi quand il a rencontrer la fourberie, et les moralistes qui posent des fardeau sur les épaules des gens, sans eux même en respecter rien du tout sinon en apparences.
J'ai combattu les apparences, je les combattrai toujours, pas pour faire mal, mais pour libéré de l'emprise des gentils méchant.

Si tu ne comprends toujours pas, c'est perdu... et peut être que c'est mieux ainsi. Je sais pas.

Losing My Religion (Perdant Ma Religion)traduction:


... ... ...

La vie est plus grande
Plus grande que toi
Et tu n'es pas moi
Les longueurs que j'atteindrai
La distance dans tes yeux
Oh non, j'en ai trop dit
Je l'ai provoqué

C'est moi dans le coin
C'est moi sous le feu du projecteur
Perdant ma religion
Essayant d'être à ta hauteur
Et je ne sais pas si je peux y parvenir
Oh non, j'en ai trop dit
Je n'en avais pas dit suffisamment

[Refrain]
J'ai cru t'entendre rire
J'ai cru t'entendre chanter
Je pense que j'ai cru te voir essayer

Chaque murmure
Chaque heure éveillé, je
Choisis mes confessions
Essayant de garder un oeil sur toi
Tel un idiot blessé perdu et aveugle
Oh non, j'en ai trop dit
Je l'ai provoqué

Considère cela (x2)
L'allusion des siècles
Considère cela
L'erreur qui m'a amené
A m'agenouiller
Qu'en serait-il si tous ces fantasmes
Venaient nous hanter
A présent que j'en ai trop dit

[Refrain]

Mais ce n'était qu'un rêve
Ce n'était qu'un rêve

https://www.youtube.com/watch?v=if-UzXIQ5vw

Je reste statufiée... Je n'ose plus faire un pas... Je n'ose plus rien... Je me sens affreusement seule... Je ne comprends plus rien... mais je t'en supplie, ne dis pas que c'est perdu, et que c'est mieux ainsi parce que si quelque chose est perdu, là où j'en suis rendue, c'est moi qui suit perdue ! Je cherche... j'essaie... vraiment !

Imala
avatar
Imala
Maître du Relatif et de l'Absolu

Féminin Nombre de messages : 1239
Localisation : Près des étoiles
Identité métaphysique : Gnostique
Humeur : Tranquille
Date d'inscription : 21/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivant et en marche...

Message par Imala le Mar 29 Juin 2010 - 18:25

JO a écrit:Le premier comment, sous la frappe d'Imala, affirme
"Impossible de poser son paquetage, impossible de faire son trou ici, ou là, afin d’y vivre heureux, et de s’y cacher."

pourquoi s'y cacher et de quoi ?
S'arrêter, c'est le mot fin, c'est la mort. Vivre heureux n'est pas de vivre immobile et caché : tu étais déprimée ce jour-là, Imala ?


JO, je crois comprendre ce que tu essaies de faire, et je t'en remercie, mais ce n'est pas la peine... Il faut que j'aille au bout de ce que je suis en train de vivre là, grâce à Virgule.

Imala
avatar
Imala
Maître du Relatif et de l'Absolu

Féminin Nombre de messages : 1239
Localisation : Près des étoiles
Identité métaphysique : Gnostique
Humeur : Tranquille
Date d'inscription : 21/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivant et en marche...

Message par JO le Mar 29 Juin 2010 - 18:30

tu devrais peut-être demander de faire déplacer votre dialogue dans l'espace réservé à deux intervenants qui ne désirent pas être interrompus . Ce serait plus logique et vous pourriez aller paisiblement aussi loin que désiré .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22650
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivant et en marche...

Message par bernard1933 le Mar 29 Juin 2010 - 18:32

Imala, je t' imagine très sensible, trop sensible ! Le tourment du poète...
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivant et en marche...

Message par Imala le Mar 29 Juin 2010 - 20:01

... Trop sensible, certainement !... Mais le tourment du poète ?... J'aimerais que cela soit !

En tous les cas, merci Bernard. J'apprécie ici grandement la tienne de sensibilité. Me fait du bien !! copains

Jo : tu devrais peut-être demander de faire déplacer votre dialogue dans l'espace réservé à deux intervenants qui ne désirent pas être interrompus . Ce serait plus logique et vous pourriez aller paisiblement aussi loin que désiré .

Paisiblement ??? Tu en as de bonnes !! lol! Heureusement que tu es là !!!

En fait, non JO. Je ne suis pas sûre de vouloir continuer. Je vais revenir au plus près du sujet de ce post, et à cet égard, je te remercie pour tes questions et remarques.

Imala
avatar
Imala
Maître du Relatif et de l'Absolu

Féminin Nombre de messages : 1239
Localisation : Près des étoiles
Identité métaphysique : Gnostique
Humeur : Tranquille
Date d'inscription : 21/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivant et en marche...

Message par JO le Mar 29 Juin 2010 - 21:00

c'est là que je voulais en venir : le sujet est intéressant en lui-même, et ici, , c'est la place publique . Bienveillante mais interrompant le fil des échanges privés -ô combien- sympathiques mais privés . Je te supplie de ne rien interrompre en m'imputant la rupture des échanges : je suis déjà l'horrible mégère qui a rompu le charme, pour Virgule .Tu es bien assez grande pour ne pas avoir besoin de moi .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22650
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivant et en marche...

Message par Imala le Mar 29 Juin 2010 - 22:07

mais sans halte, sans aide, sans guide ? Quand j'ai - rarement- cette certitude sans mots, justement, j'ai le sentiment d'une aide,qui me porte et me rassure . Plus besoin de rien : je suis arrivée . Mais il faut repartir, toujours .

Non pas sans halte, sans aide et sans guide.

Il y a les jours de tout est bien : jour de halte, ou jour tranquille. Tu te lèves, tu fais ton café, tu le bois sur ta terrasse, le chat se frotte à tes jambes, les oiseaux chantent et tu as le sentiment que tout est en place. Que rien ne manque.

Et puis il y a les textes sacrés : la Bible pour moi, et ceci, par exemple, qui remonte à ma mémoire grâce à toi : "Quiconque marche dans l’obscurité et manque de lumière, qu’il se confie dans le nom de l’Eternel, et qu’il s’appuie sur son Dieu". Es.50:10

Conseil particulièrement avisé pour moi ce soir.

Et puis il y a les "maîtres" : ceux qui sont plus en avance que toi sur le chemin, et qui t’aident à marcher !

Pêle-mêle : (quelques tout, tout petits extraits)

Olivier le Gendre

Le Dieu que j’aime est silence, et ce n’est pas seulement être un Dieu silencieux. L’homme qui se tient devant son Dieu se tient d’abord devant un silence, et ce n’est pas seulement se tenir devant un silence, et ce n’est pas seulement se tenir devant un Dieu silencieux. (…) le silence de Dieu est souvent jugé comme une absence. Comment croire en celui qui ne se laisse voir ni entendre ? Comment lui donner présence quand jamais mot il ne dit ? (…) il y a moi qui deviens silence, et il y a ce Dieu qui pour moi est silence. Et c’est une étrange rencontre dont il ne faudrait rien dire. Parler de deux silences qui se rejoignent, ce serait leur faire injure, n’est-ce pas ? (…) deux silences qui se rejoignent, et le monde est différent. Comment redouter ce silence de Dieu, ce Dieu silence, et comment ne pas l’aimer ? Il est celui que me crée au fur et à mesure de ses rencontres.

Jean-Yves Leloup :

Prier c’est être attentif à ce qui respire dans la profondeur de notre souffle !

Maurice Zundel

… C’est un Dieu inconnu, un Dieu inimaginable, un Dieu imprévu, un Dieu que les chrétiens n’ont pas encore commencé à reconnaître. Nous continuons à pense à Dieu comme on pouvait y penser avant Jésus-Christ. On oublie qu’en Jésus-Christ tout a été renouvelé, qu’au travers de l’humanité transparente de Jésus-Christ, le vrai visage de Dieu s’est révélé, qui est le visage de la pauvreté, le visage de la fragilité. Car si Dieu est pauvre, il est fragile, si Dieu est pauvre, il est désarmé, car il n’a rien pour le défendre, il n’est que son amour.

Francine Carillo

Père je te rends grâce de ce que tu m’as exaucé Jn.11 :41

Il s’avance
au bord
du tombeau
et sa parole déjà
est en avance
sur l’absence


Enlevez cette Pierre

Ce qu’il dit là
Vient de plus loin
Que lui

De la vie
Qu’il laisse
Passer devant
Pour éclairer
Le présent

De la vie
Qu’il n’en finit pas
De nous étonner
Quant tout
semble fané

Etre exaucé
Serait-ce
Quand le deuil
Devient seuil

De laisser entrer
La prière
Au profond
De sa chair ?


Lytta Basset

Parlant sur le thème de la religion perverse et citant et expliquant une parole phare dans la Bible : "Voici moi je vous envoie comme des brebis au milieu de loups. Devenez donc sensés/intelligents/avisés comme des serpents et entiers/intacts/non-mélangés/intègres comme des colombes !" Mt.10 :16

Autrement dit, sortir d’une religion perverse, donc mortifère, cheminer vers la vie, et sa fécondité, suppose un travail de vérité qui bannit la complaisance et mobilise l’intelligence, le bon sens, la lucidité sur soi-même et sur les autres. Donc cela suppose aussi un travail d’unification dont l’enjeu est de devenir non-mélangé, c’est-à-dire non divisé au-dedans de soi. En devenant entier on perçoit de mieux en mieux les divisions intérieures qui sont à l’origines des perversions, et en utilisant son bon sens et son intelligence, on prend consciences des parties de soi et d’autrui auxquelles ont était aveugle… et on re(trouve) sont identité intacte. ( Comme dirait l’autre : y a encore du chemin à faire !)…

Maurice Bellet

Parlant de l’amour du Christ : "l’amour est surtout celui qui se prétend le plus grand, ne peut que signifier : je préfère que tu sois plutôt que non, je te préfère vivant, tel que tu es, plutôt qu’inexistant, ou mort. Tout ce qui est signifié dans le Christ ne peut que commencer là : de nous justifier en notre naissance."

Jean-Marie Gueulette parlant des autres manières de vivre sa spiritualité :

L’herbe plus verte à côté ?

Si tu trouves dans une autre manière de vivre des éléments intéressants rien ne t’empêche de les faire entrer dans celle que tu as choisie. L’essentiel est de rester fidèle et constant, en se rappelant que tous ces modes de la vie spirituelle ne sont que des modes, des moyens, et que Dieu n’est pas dans le mode. (…) il ne faut donc pas t’arreter à tel ou tel bien, à telle ou telle manière de vivre ou de prier. N’attache pas à ceux-ci une telle importance que tu croies utile d’en changer pour aller plus sûrement à Dieu. Tu confondrais la route et la destination. Si tu changes constamment de route tu n’arriveras nulle part.


Marie Balmary

Lire – avec délices – "Le moine et la psychanalyste" !

Alice Miller… et beaucoup d’autres, moins sérieux mais détour du chemin, et là : point de vue lumineux, halte réparatrice : soif étanchée, faim rassasiée… pour un moment, et oui : il faut repartir toujours !

Merci JO. Grand bénéfice à faire ce petit travail de mémoire pour toi.


Je te supplie de ne rien interrompre en m'imputant la rupture des échanges : je suis déjà l'horrible mégère qui a rompu le charme, pour Virgule .

Bah ! Je suis sûre que tu en as vu d'autres ! Et si j'interromps le dialogue c'est qu'il est bien trop destabilisant pour le moment, pas à cause de toi.

Tu es bien assez grande pour ne pas avoir besoin de moi

... Si on a souvent besoin d'un plus petit que soi, à fortiori un plus grand qui ne le prétend pas !!
Imala
avatar
Imala
Maître du Relatif et de l'Absolu

Féminin Nombre de messages : 1239
Localisation : Près des étoiles
Identité métaphysique : Gnostique
Humeur : Tranquille
Date d'inscription : 21/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivant et en marche...

Message par JO le Mar 29 Juin 2010 - 22:17

ça, ça résume toute ma démarche et j'aime beaucoup
"Si tu trouves dans une autre manière de vivre des éléments intéressants rien ne t’empêche de les faire entrer dans celle que tu as choisie. L’essentiel est de rester fidèle et constant, en se rappelant que tous ces modes de la vie spirituelle ne sont que des modes, des moyens, et que Dieu n’est pas dans le mode. (…) il ne faut donc pas t’arreter à tel ou tel bien, à telle ou telle manière de vivre ou de prier. N’attache pas à ceux-ci une telle importance que tu croies utile d’en changer pour aller plus sûrement à Dieu. Tu confondrais la route et la destination. Si tu changes constamment de route tu n’arriveras nulle part."

Les fidèles crient au syncrétisme, sauf le bouddhisme qui admet qu'on puisse être autre chose et bouddhiste !

avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22650
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivant et en marche...

Message par JO le Mar 29 Juin 2010 - 22:30

Imala je ne suis pas plus grande . Plus vieille, oui . Ne dis pas ça, s'il te plait . Nous sommes tous, uniques , irremplaçables , pas interchangeables. Chaque feuille est unique, chaque cristal de givre sur le carreau, l'hiver . Unique , et minuscule dans une énorme et gigantesque main ...
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22650
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivant et en marche...

Message par JO le Mar 29 Juin 2010 - 22:35

Chaque flocon de neige est unique, que sa forme soit celle d’une plaquette, d’une étoile, d’un bouton de manchette ou d’une nouille. Ce particularisme intrigue les savants, les premiers à s’en étonner étant Johannes Kepler et René Descartes. Aujourd’hui, les physiciens savent quels mécanismes commandent la croissance cristalline de la glace. Pour les découvrir, nous suivrons, de la prime enfance à la maturité, la croissance d’un «peloton de glace», comme disait si joliment Descartes. Nous comprendrons alors mieux l’incroyable variété de la structure des flocons et l’origine des angles de 60° ou de 120° qu’elle arbore partout.
La naissance d’un flocon de neige s’accomplit sous les auspices de trois marraines : la vapeur d’eau, la température et… la poussière. La vapeur d’eau, tout d’abord, doit être suffisamment dense dans l’atmosphère pour qu’elle s’y condense à la première occasion. Elle se condense sous forme de glace, quand la température est inférieure à 0° C à partir d’une densité minimale de vapeur d’eau dans l’atmosphère, la densité de saturation. Cette saturation dépend de la température : elle est atteinte pour cinq grammes par mètre cube à 0° C, mais seulement pour un gramme par mètre cube à –18° C. Finalement, il faut aussi une poussière. La croissance cristalline s’amorce à partir d’un germe, soit une poussière, soit un microcristal de glace. Quand l’atmosphère est très propre, un tel cristal microscopique ne se forme pas facilement. La densité de vapeur d’eau peut même dépasser quatre fois la valeur de saturation sans que la moindre glace ne se forme. À un certain niveau de sursaturation, toutefois, les chocs entre molécules d’eau finissent par créer des agrégats assez volumineux pour servir de support à la croissance cristalline. Dans les nuages de neige, la vapeur d’eau est rarement aussi dense : aussi, le plus souvent, la croissance de la glace s’amorce à la surface de poussières atmosphériques. La chute de neige dense que nous espérons pour Noël est, pour l’essentiel, une pluie de poussières atmosphériques que leur robe de glace contraint à la chute! "
Je trouve ça beau comme un poême

avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22650
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivant et en marche...

Message par JO le Mar 29 Juin 2010 - 22:41

Tout ce qu'il faut pour qu'un flocon soit , et soit unique ... de paramètres rigoureux et de fantaisie incroyable . Mon dieu, s'il existe , a un sens du jeu, un sens de la blague , de l'art pour lart . Il ne peut pas être agent dans la laideur, la méchanceté, le malheur . Il y a eu un bug quelque part... On comprendra , ou non , mais tout cela est fabuleux , non ?
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22650
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivant et en marche...

Message par Imala le Mer 30 Juin 2010 - 10:09

... Dieu est Vie et Lumière...

... Nous sommes splendeur et poussière...

Oui JO ! Fabuleux !

Imala
avatar
Imala
Maître du Relatif et de l'Absolu

Féminin Nombre de messages : 1239
Localisation : Près des étoiles
Identité métaphysique : Gnostique
Humeur : Tranquille
Date d'inscription : 21/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivant et en marche...

Message par JO le Mer 30 Juin 2010 - 10:16

peut-être que nous sommes poussière "sale", mais nécessaire pour que la beauté se dégage du chaos , en cristallisant . En somme, le même processus que la perle , au coeur de l'huître ...
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22650
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivant et en marche...

Message par JO le Mer 30 Juin 2010 - 10:17

Savoir transformer le mal en beauté ... quel programme !
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22650
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivant et en marche...

Message par virgule le Mer 30 Juin 2010 - 13:59

Je reste statufiée... Je n'ose plus faire un pas... Je n'ose plus rien... Je me sens affreusement seule... Je ne comprends plus rien... mais je t'en supplie, ne dis pas que c'est perdu, et que c'est mieux ainsi parce que si quelque chose est perdu, là où j'en suis rendue, c'est moi qui suit perdue ! Je cherche... j'essaie... vraiment !
Regarde avec attention ce qu'il se passe en toi. Tu arrives a une extrémité, visite là, petit a petit, et accepte de devoir te repositionner pour préparer la future imala, celle que tu recherches;
C'est un passage difficile, mais ce n'est qu'un passage.
Moi aussi j'en pâtis, tu sais (sourire...), mais ne nous laissons pas aller, c'est pas le moment.
C'est qu'ici, on commence a descendre dans les profondeurs de l'âme humaines.
L'échafaudage intellectuel perds de sa puissance, il devient bancal.
Les idées sur dieu ne suffisent plus, il va falloir vivre sa réalité plutôt que de la pensé.
Laisser son cœur ressentir vraiment, simplement en suivant l'élan.
Commencez a voir que tout les discours perdent leur sens quand l'homme se met vraiment face a lui même, au mystère insondable.
Se sentir affreusement seul(e)... oui, mais...
Mais ne pas se laisser emporter trop loin par ce sentiment; trouver la force necessaire; avancer sans peur, être prêt a mourir même, et prendre enfin le pouvoir sur soi.
Une véritable personnification de l'être est en cours. Le "Je" est entrain de prendre forme, mais il doit traverser ses abimes.
Les douleurs de l'enfantement, ça te dis quelque chose?...
JO, je crois comprendre ce que tu essaies de faire, et je t'en remercie, mais ce n'est pas la peine... Il faut que j'aille au bout de ce que je suis en train de vivre là, grâce à Virgule.
Voila! il faut qu'elle respecte ton espace. Tu as droit a cet espace imala, il est ton bien le plus légitime.
Dans la vie, tu trouveras toujours de ces personnes, jalouses la plupart du temps, possessive a souhait, loup recouvert de peau d'agneau qui ne voudront pas te laisser tranquille dans ce qui a toi n'était que reservé. Il te feront toute sorte de simagrée, ils détourneront ton attention, ils jouerons les outrés, ceux qui ne comprennent pas etc... Ils iront jusqu'à essayer de te culpabiliser trés subtilement (pour les plus fine guêpe), si tu ne reponds pas a leur royale attentes.
Chasses les de ton royaume, c'est mon conseil.
Chasse les, ce sont des voleurs qui en veulent a ton bien, et si tu te veux secourables a l'extrême, si tel est ton coeur, alors comprends ce que tu dois faire pour eux, mais surtout protége encore et toujours ton espace, sinon c'est foutu, ils seront maitre chez toi.
N'as tu pas remarquer ceux qui ne sont pas intervenus malgré qu'il soit certain qu'ils lisent cet échange, ou qui l'ont fait simplement par touche; touche nécessaire.
Ceux là t'ont respecté. N'as tu pas vu bferrand, intervenir dans le dialogue puis s'effacer avec grande delicatesse. Bulle, jipé, bernard, et peut être un autre ou deux que j'oubli, ne t ont ils pas vraiment respecté, toi tout autant que moi?
Est-ce donc le seul sujet ou deux personnes se répondrait l'un a l'autre? J'ai pourtant vu sur ce site des tas de duels, ou personne ne venait crier au scandale de ne pas être intégrer dans le dialogue. alors pourquoi ici, cela parait en choquer certain? Pose toi bien cette question et vois la par toi même la reponse...
On a choisi l'espace public, et je crois qu'on ne s'est pas trompé au vu de ce qu'il y a à faire.
Faudrait il donc laisser certaine personne venir nous accuser de cela?
N'aurions nous le droit de vivre le vivant que selon eux même, selon leur désir et exigence?
Mais peut être que c'est moi que tu dois chasser Réfléchis y bien, car il est possible que je sois l'intrus.
Si tel est le cas, tu dois m'évincer, tu le dois imala;
C'est le prix de ta liberté si par ce que j'amène je te détourne de toi même.











virgule
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1067
Localisation : Dans un haricot.
Identité métaphysique : rathée de peu... divin quand même!
Humeur : Pourquoi y penser?...
Date d'inscription : 30/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivant et en marche...

Message par JO le Mer 30 Juin 2010 - 14:07

cet espace est public et j'ai respecté l'échange, comme les autres . Mais j'ai déplacé le dialogue privé- et qui doit le rester- dans la rubrique réservée à cet effet, au demeurant lisible par tous : discussion approfondie . Ce qui permet à tous de continuer à échanger sur le sujet , en public .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22650
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivant et en marche...

Message par virgule le Mer 30 Juin 2010 - 15:05

Soit assez aimable divine modératrice pour laisser ce post là ou il doit être, là ou la vie l'a placé.
Il est la clôture du Vivant, avant que ne renaisse les banalités et tout ce qui s'en suit.
Si tu tiens a le changer de place absolument, pour le placer la ou toi seule l'exige et l'a exigé, n'écoutant comme toujours que toi même, empêchant par la même quiconque de réagir, que ce soit au moins avec l'accord de celui qui est au dessus de toi dans ses fonctions, et qui porte le nom de Magnus. si Magnus dis OK! je ne pourrai plus rien faire, mais j'aurai au moins fait ce que j'aurai pu.
Voila donc la suite de ce a quoi je n'ai pas voulu répondre sur le précédent message:
En fait, non JO. Je ne suis pas sûre de vouloir continuer. Je vais revenir au plus près du sujet de ce post, et à cet égard, je te remercie pour tes questions et remarques.
Alors la messe est dites, parlons de la pluie et du beau temps qu'il fait chez Dieu, mais tenons nous en là. Et encore!... remercions, celle qui nous amené a le comprendre...
c'est là que je voulais en venir : le sujet est intéressant en lui-même, et ici, , c'est la place publique
ah!... C'est donc là que tu voulais en venir!...
Le sujet est intéressant... pfff!... le sujet... : Qui voudra voir, ici, verra! Vois Imala ce que tu es devenu entre les mains de la tendre et bienveillante amie!

Mais pour moi, chére jo, ce qui est aussi intéressant que malheureux c'est de voir que tu n'auras pas été une seule fois capable de respecter vraiment cette femme qui ici s'appelle imala, pas une seule fois depuis qu'elle a commencé a vouloir faire ce chemin vers elle.
Pourtant elle t'as dit combien cela comptait pour elle.
Et douce imala, elle ne t'en veux même pas, pire, elle te défends, mais a la manière dont les enfants delicat défendent les êtres qu'ils aiment, quand ceux la leur font un mal intime;
Mais un jour l'enfant grandira, et lorsqu'il comprendra enfin ce qu'il s'est passé, alors... s'il n'a pas été trop detruit, il dira: traitre!
je suis déjà l'horrible mégère qui a rompu le charme, pour Virgule
Pour moi! : Me serait il permis ici de dire ce que je pense, de ce que tu fais? Me serait il permis de dire ton nom, ton vrai nom?
Non, je dois tempérer mes mots... et ne pas parler des diableries, en les appelant par leur nom.
Ce n'est pas le charme que tu rompts, c'est l'espoir et la vie. Tu les volent pour les remplacés par des banalités du types de ce qui suit:
Imala je ne suis pas plus grande . Plus vieille, oui . Ne dis pas ça, s'il te plait . Nous sommes tous, uniques , irremplaçables , pas interchangeables. Chaque feuille est unique, chaque cristal de givre sur le carreau, l'hiver . Unique , et minuscule dans une énorme et gigantesque main ...
Quelle rigolage alors!...
Imala sous le poids de tes jérémiade te reponds par un:
Bah ! Je suis sûre que tu en as vu d'autres ! Et si j'interromps le dialogue c'est qu'il est bien trop destabilisant pour le moment, pas à cause de toi.
Imala, si c'est parce que cela te déstabilise trop que tu arrêtes, je le comprends.
J'espère que tu saura tirer profit de tout ce que l'on s'est dit, et que cela te permettra de voir un peu mieux ou tu dois diriger tes forces pour devenir cette Vie que tu recherches.
Je te remercie du temps, et de la Vérité que tu m'as offertes, de ce cœur que tu as laissé respirer en notre compagnie.
J'ai aussi laissé respirer le miens.
Arretons là donc, puisque tu en ressents le besoin.
Prends le temps de bien digéré, et si tu as besoin de moi... soit libre de venir me trouver.

Paix, Vérité, authenticité, dans ton royaume.

Avec amour et reconnaissance,

Ce bon dieu de satané Virgule pirat

virgule
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1067
Localisation : Dans un haricot.
Identité métaphysique : rathée de peu... divin quand même!
Humeur : Pourquoi y penser?...
Date d'inscription : 30/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivant et en marche...

Message par Magnus le Mer 30 Juin 2010 - 17:16

Ce sujet ---Vivant et en marche--- a été déplacé
et devient désormais, pour des raisons évidentes,
un dialogue entre IMALA et VIRGULE.
La règle de cette section
est que personne d'autre n'y intervienne.

Magnus.

_________________
Avec Dieu, ce qu'il y a de terrible, c'est qu'on ne sait jamais si ce n'est pas un coup du diable...
(Jean Anouilh)

*****************
Salut Invité. Si tu n'y as pas encore participé, je t'invite ici à un sondage sur la dépénalisation de l'euthanasie.
Pour visiter notre site interactif, clique sur le bouton web de mon profil ou sur la page d'accueil.
avatar
Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages : 23980
Localisation : Belge en Provence
Identité métaphysique : Atypique
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivant et en marche...

Message par Imala le Mer 30 Juin 2010 - 19:39

Non imala, pas avorté,
ça a été volé... volé!

Virgule tu te trompes. La vérité et la liberté intérieure ne peuvent être volées, quand bien même on t’enfermerait… "il est libre Max"... et s’il l’est, il le reste !
Mais voilà : libre et vraie, profondément, je ne le suis pas encore, mais suffisamment pourtant pour le reconnaître ici, et à mes yeux, c’est déjà ça !

Donc, si je dis qu’ici, cela a avorté, c’est que c’est ainsi que cela s’est passé en moi.

Résultat personne n'est libre, et j'ai mal pour toi, mal pour ce cœur qui pensait enfin avoir entr'aperçu un semblant de Lumière possible.

Sans vouloir t’offenser, je ne suis pas qu’ici, et la Lumière ne vit pas qu’en toi… Crois-moi, d’autres opportunités s’offrent tous les jours à moi, où j’entraperçois cette Lumière, et où il m’est possible de répondre : présente !

La lumière ce n'était pas moi, c'était toi seule.

La Lumière est en tout homme… il suffit juste de ne pas la mettre sous le boisseau… Et certainement, toi tu irradies…

Toi. Toi à qui je m'offre pour toujours, depuis la nuit des temps; Comprends.

La lumière de la vérité ? La vérité, toujours, à n’importe quel prix ? Mais il arrive que l'on se trompe Virgule !!! Tellement, et tellement souvent. Ensuite le mal est fait. Vois ce qui nous arrive : je me suis trompée. Mon idée du bien comme tu dis… Alors quoi ? Abandonner toute espèce de maîtrise concernant le bien et le mal, ne suivre que son cœur… Pourtant, si il y a bien quelque chose qui soit trompeur, c'est bien le coeur de l'homme... Et alors faire le mal que l'on ne veut pas faire, et ne pas faire le bien que l'on voudrait pourtant !!!

Mais tu n'as pas pu aller jusqu'a lire entre les lignes.
Ton idée du bien t'as stoppé net.

Oui.

Les voleurs s'en sont servir pour te contraindre a rester des leurs, c'est qu'ils t'aiment!

Non. Ils ne m’ont contraintes à rien, et vois-tu Virgule, il ne me vient même pas à l’esprit qu’une telle idée ait pu germer en eux, si tant est qu’il y ait vraiment des voleurs, ici.

mais ils t'aiment en prison, fut elle bien arrangé pour créer l'illusion...
Ce que bulle a vu, tu aurais du le voir, il faut que tu apprennes à le voir.

Bien sûr, les gens qui nous côtoient ne sont que rarement d’accord de nous voir changer… personne n’aime vraiment le changement… Si tout reste tel qu’ils le croient, ils peuvent continuer à dormir sur leurs deux oreilles, leurs repères sont et restent en place.
Mais ici, c’est un peu différent, bien que nous appréciant, nous ne sommes pas vraiment proches les uns des autres, sauf rares exceptions.
Les gens qui postent ici, savent qu’ils peuvent être surpris d’un post à l’autre : tel qu’il croyait ceci ou cela fait voir, dans ses dires tout-à-coup, quelque chose d’autre, et souvent ils en sont heureux, cela leur permet aussi de rebondir.

Elle a vu derriere mes cris, cet autre chose, leur pourquoi... elle ne m'as pas jugé.

J'en suis heureuse pour toi, et si elle a cette clairvoyance, alors elle l'aura pour d'autres aussi...

Mais, jugé ? Qu’est-ce que ce mot veut vraiment dire pour toi, parce que là, vois-tu, j’ai vraiment du mal. Lorsque je te reproche ton attitude vis-à-vis du nouveau, tu me réponds : je lui ai donné ce dont il avait besoin ou quelque chose d'approchant ! Ne l’as-tu pas jugé, en deux temps trois mouvements, pour lui donner ce dont il avait besoin ? Et finalement, à te relire, d'une si mauvaise manière ? Au point de lui faire un doigt d'honneur ? C'était quoi ça ? Il en avait aussi besoin ?

Je moralise à nouveau ? Supporte !!!

Tu ne m'as pas fait confiance, alors que tu avais senti mon cœur.

C’est juste. Mais pour que toi tu comprennes aussi qui est Imala : faire confiance aux autres, dans l’intérêt qu’on semble me porter, ne va pas de soi chez moi, il faut que je me fasse violence. Et ce que je vois de toi, derrière mon écran, même si j’ai senti un peu ton cœur, c’est surtout un être passionné, pour ne pas dire... excessif. Tout pour m'effaroucher.

Tu as voulu que je sois aimable, polis, tu as voulu la vérité mais la vérité selon...

Oui. Tu as raison. Et c'est moche. Parce que même si tu es excessif, tu es surtout tellement beau dans ce qui t'anime.

Il fallait que la vérité soit agréable, toujours, une vrai soupe...

Oui. J'aime le brouillard, au propre je veux dire. Forcément cela doit aussi déborder sur le figuré...

Et au passage tu as oublié la scène ou c'est avec un fouet, que celui en qui tu as foi, le christ, a du chasser les marchands du temple. Il ne l'as surement pas fait de gaité de cœur, ou pour être méchant. Il ne l'a surement pas fait en appelant a l'amitié ceux qu'il chassait.
Mais chasser t il l'homme ou la corruption? Pose toi bien cette question quand tu poses les yeux sur moi.

O.K. Virgule. Seulement voilà : je ne vois pas la corruption là où tu l’as voit.

Sais tu que j'en ai les larmes au yeux?

Je suis désolée, navrée. Si j’ai senti un peu ton cœur, j’espère que tu as senti le mien aussi…

N'oublie pas qui il a été, ni comment il a réagi quand il a rencontrer la fourberie, et les moralistes qui posent des fardeau sur les épaules des gens, sans eux même en respecter rien du tout sinon en apparences.

Virgule, pourquoi compares-tu ce qui ne peut l’être sur ce fil ? Je n’ai vu ici, ni fourbe, ni moraliste. Quelques-uns ont pris la parole, JO en particulier, et immédiatement tu l’as comme soupçonnée de manipulation… et pour tout te dire, j’ai eu le sentiment que tu faisais un transfert négatif sur elle…

J'ai combattu les apparences, je les combattrai toujours, pas pour faire mal, mais pour libéré de l'emprise des gentils méchant.

Si tu ne comprends toujours pas, c'est perdu...

Au sens général et dans l'absolu, je comprends très bien que tu veuilles et puisses, et même réussisses à combattre les apparences, et c’est tout à ton honneur, mais ici, je n’en voyais point à combattre. Et je n’en vois toujours pas.

Si ce n'est celles que je t'oppose, et que je m'essaie à vaincre.

Imala

avatar
Imala
Maître du Relatif et de l'Absolu

Féminin Nombre de messages : 1239
Localisation : Près des étoiles
Identité métaphysique : Gnostique
Humeur : Tranquille
Date d'inscription : 21/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum