Essai sur l'esprit du bouddhisme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Essai sur l'esprit du bouddhisme

Message par Invité le Mar 4 Mai 2010 - 16:08

Bonjour,

Ce qui constitue l'esprit et la vie du Bouddhisme c'est la vision intérieure du Bouddha lui-même.
Toutes les structures qui se construisent autour de ce fait central peuvent varier dans le temps (elles sont évolutives), et selon les cultures, mais le "contenu" intérieur de la nature de Bouddha, qui est au centre de l'édifice, demeure à jamais le même.

Le message du Bouddha fut compris et interprété de toutes sortes de manières,
en fonction des expériences intérieures des disciples et leurs descendants.
Le Boudhha s'est efforcé de transmettre sa vision intérieure de façon intelligible
pour son entourage dont les capacités de compréhension étaient limitées.
Son enseignement était pratique et non métaphysique.
Sa façon pratique d'étudier le monde et la vie dérivait de sa vision intérieure.
Il nomma cela le "Dharma".

Cette notion de Dharma est fondamentale pour le Bouddhisme.

Mais le Dharma n'est pas une théorie ou un ensemble de règles figées auxquellles on se conforme.
Une théorie peut être subtile et profonde; mais si elle ne contient pas une vie issue d'une vision intérieure transcendante, elle jette ses feux rapidement en se consumant comme un météore.

Le Dharma bouddhique contient cette dimension qui émane d'une vision intérieure profonde.
Il est donc mystérieusement créateur. Créateur cela signifie constamment renouvelé.

Je fais une parenthèse pour dire que cette vision intérieure transcendante n'est pas une
chose lointaine et inaccessible. Elle est présente quand il y a attention (observation
immobile, silencieuse) intérieure à "ce qui est", quoi que ce soit. C'est un état de conscience unifiée, c'est-à-dire que la dualité sujet-objet disparaît dans un ressenti unique : La conscience est l'objet,l'objet est la conscience (l'objet peut être, par ex., un sentiment - la peur, la jalousie, un désir, ou n'importe quoi d'autre). Cet état n'est pas l'état de Bouddha. Mais il est créateur. Fin de la parenthèse.

L'expérience intérieure du Bouddha est connu sous le nom d' " Illumination ".
Ce serait un état incommunicable dans lequel se résout l'énigme de la vie et du monde.

C'est l'essence du Bouddisme.

Il existe une autre notion nommée "Nirvâna" qui serait l'idéal de la vie bouddhique.
Selon les écoles et les courants de pensée, le Nirvâna est un état d'annihilation de
l'existence humaine, ou bien de fin des passions et des désirs, ou de disparition
de l'état d'ignorance, ou de dissolution de l'ego (ou du moi).

Quel est le rapport entre l'Illumination bouddhique et le Nirvâna ?
Les différentes écoles bouddhiques, en particulier les Hinayânistes et les
Mahâyânistes, apportent des réponses diverses à cette question, mais restent
toutefois toujours fidèles à l'expérience bouddhique centrale.

En tout état de cause, le Nirvâna et l' Illumination sont en rapport étroit avec
le fait central de l'état de Bouddha.

Pour terminer, je cite encore une autre idée très importante dans le Bouddhisme,
c'est la notion de "non-Atman" qui récuse l'existence de l'ego, non seulement
dans notre vie psychique, mais aussi dans le monde physique et l'univers en général. Cela signifie qu'il n'y a aucune substance-ego ni dans la vie mentale, ni dans le monde physique,
ni chez les êtres, et qu'en conséquence la séparabilité n'existe pas. Tout est Un.
Ce que nous nommons "moi" séparé des autres est une illusion.

Cordialement,

Liu Wang

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Essai sur l'esprit du bouddhisme

Message par Radha2 le Mar 4 Mai 2010 - 18:14

Bonjour Lui Wang,

Je me permets de rappeler les Pugdavalas a propos de l'anatman

http://www.forum-metaphysique.com/orient-bouddhisme-hindouisme-taoisme-etc-f16/an-atman-t5162.htm

Radha2
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 736
Date d'inscription : 16/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Essai sur l'esprit du bouddhisme

Message par Petruk le Dim 21 Nov 2010 - 22:15

Les pudgalavâdins sont des exceptions dans le bouddhisme.
Mais, à en croire le Soûtra de l'Entrée à Lankâ, le Bouddha a enseigné l'existence du soi à certains, et son inexistence à d'autres. Lui-même, il ne s'attache pas plus au soi qu'à son inexistence. Il ne faut pas oublier qu'à son époque la mystique oscillait entre le monde visionnaire ou vide de l'extase méditative et les spéculations/méditations sur l'unité (ou non) de l'âtman et du brahman.

Petruk
Jeune Padawan

Masculin Nombre de messages : 86
Localisation : nullepartout
Identité métaphysique : oui mais
Humeur : changeante
Date d'inscription : 17/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum