Vision/son , réel/surnaturel...

Aller en bas

Vision/son , réel/surnaturel...

Message par Invité le Sam 3 Mai 2008 - 0:49

le témoignage de l'expêrience de NDE de jonathan et son explication ma rappelé une histoire que j'avais lu autour d'une religion minoritaire.

Découverte du livre: La révélation d'Arès

J'ai découvert le livre "La Révélation d'Arès" en devanture d'une banale librairie en 1989. Le sous-titre "L'évangile donné à Arès" m'a intrigué.

Et puis surtout, pourquoi donc Michel Potay n'avait-il pas fait une seule photographie en 40 rencontres avec Jésus et 5 avec Dieu ? Les photos ne sont certes pas des preuves totales et absolues, elles peuvent toujours être truquées (quoique dans les années 70, cela n'était pas aussi simple que de nos jours...) mais au moins faire des photos permet de vérifier pour soi-même n'être pas victime d'hallucinations. Et aussi, pourquoi n'avoir pas utilisé un magnétophone pour recueillir fidèlement les paroles divines au lieu de gribouiller sur un cahier d'écolier et de ne pas pouvoir relire ensuite certains mots ?
Bref, si le récit des circonstances de toutes ces apparitions était amusant, les révélations elles-mêmes n'étaient guère probantes, le prophète ne semblait pas très compétent et le tout formait à mes yeux essentiellement un livre folklorique, divertissant à lire mais sans plus.
Visite à une permanence des pélerins d'Arès

pourquoi donc n'avoir pas fait de photos ni d'enregistrements avec un magnétophone ? Tout cela ne serait-il pas le fruit d'une simple hallucination ?


Je peux ensuite poser la question qui me brûle les lèvres :
- "Pourquoi n'avoir pas fait une seule photo et n'avoir pas fait d'enregistrements avec un magnétophone alors qu'il y a eu quarante rencontres avec Jésus christ et cinq avec Dieu, quasiment toutes ayant été annoncées à l'avance ?"
La réponse officielle est fort décevante : Michel Potay n'y a pas pensé.
J'insiste :
- "La première fois, Michel Potay a été surpris, c'est normal qu'il n'ait pas pensé à prendre un appareil photo. La deuxième apparition, il ne pouvait pas la prévoir. La troisième fois, il n'était pas encore habitué. Mais tout de même, à partir du moment où Jésus l'a prévenu qu'il reviendrait régulièrement pour lui dicter un évangile, et qu'il est effectivement revenu non pas une autre fois, non pas cinq autres fois, non pas dix autres fois, non pas vingt autres fois mais plus de trente autres fois, quand même, l'usage d'un appareil photo ou d'un magnétophone s'imposait naturellement. Et surtout, Michel Potay n'explique pas le pourquoi de cet oubli dans son livre, alors que forcément c'est la première question qui se pose.

A chacun de mes arguments, la réponse est toujours la même : il n'y a pas pensé. Rapidement, je vois bien que mon interlocuteur commence à perdre patience. Il faut croire à ce que dit Michel Potay parce que... Michel Potay dit qu'il faut croire ce qu'il dit, un point c'est tout.




Michel Potay se présente et raconte, en gros, ce qui est dans son livre. Son enfance, son parcours professionnel (mais sans dire qu'il fut voyant occultiste), son engagement dans l'église "orthodoxe" (sans dire que c'était une branche non reconnue par les orthodoxes de France), son départ du clergé "orthodoxe", son arrivée à Arès puis la première apparition de Jésus. Il se contente cependant de relater les apparitions sans donner le sens de l'évangile qui lui aurait été dictée.
Quelques questions de spectateurs concernent des points de détail : la longueur de la barbe de Jésus, le ton de sa voix etc... A l'occasion, le prophète désigne une femme assise au premier rang et j'apprend qu'il s'agit de son épouse (quoique ni l'un ni l'autre ne portent d'alliance). Deux ou trois spectateurs s'impatientent et voudraient bien savoir ce qu'a donc dit Jésus. Le prophète temporise en prétextant qu'il doit d'abord expliquer comment ces premières apparitions ont bouleversé son existence.
"Mais qu'est ce qu'il a dit ?" s'impatientent de nouveau quelques personnes au bout d'un certain temps et le prophète répond "qu'il va y venir".
Je saisi l'occasion pour l'interrompre. Je me présente brièvement, précise que j'ai lu son livre et lui pose enfin ma question :
- "Pourquoi ne pas avoir utilisé un appareil photo ?"
Sa réponse est déconcertante : "Je n'y ai pas pensé".

[Note : pour toute la suite du texte, les citations de Michel Potay ne sont pour la plupart pas littérales. Il s'agit du sens général tel qu'il m'est resté en mémoire, non d'un fidèle mot à mot de ce qui fut dit]

Je commence donc par m'excuser de devoir insister, mais il a précisé tout à l'heure avoir gardé toute sa logique d'ex-ingénieur en présence de Jésus et avoir ainsi pu déterminer sa taille par rapport à la porte près de laquelle il se tenait. Avoir réfléchi en ingénieur mais ne pas avoir pensé à prendre un appareil photo semble donc contradictoire.
Sa réponse varie peu : "Je n'y ai pas pensé et de toute façon on aurait dit que c'était truqué"

J'insiste :
- "Bien entendu qu'une photo n'est pas une preuve ! Mais, pour vous, surtout en tant qu'ingénieur, il était important de savoir si, oui ou non, vous étiez victime d'hallucinations. La meilleure façon de le savoir c'était de faire une photo : si Jésus apparaissait, c'était la réalité, s'il n'y avait rien, c'était une hallucination, particulièrement réaliste puisque vous nous avez déclaré entendre le crissement de ses pas sur les gravats du sol, mais hallucination tout de même."

Je constate que mon insistance a commencé à porter ses fruits : on peut voir apparaître sur la chemise du prophète de fines lignes de transpiration.
"Je n'y ai pas pensé car pour moi il était évident que c'était la réalité et je n'avais pas besoin de me le prouver avec une photo"

J'insiste encore :
- "D'accord, pour vous, ce que vous avez vu était évident, cela peut se comprendre. Mais Jésus vous a donné un message à transmettre et vous écrivez dans votre livre que c'est à partir de la dixième apparition que vous l'avez compris et que vous aviez du mal ensuite à relire vos notes. Il restait donc encore trente apparitions : penser à utiliser un magnétophone était naturel à ce moment, surtout pour respecter l'intégralité du texte, non ?"

Réponse : "Oui, vous avez entièrement raison, d'autant que j'avais un appareil photo, et aussi un magnétophone (il se tourne vers son épouse qui acquiesce) mais c'est ainsi : Je n'y ai pas pensé"

Je pose une autre question :
- "Vous avez rencontré Dieu à cinq reprises, toutes prévues, sauf la première. Là encore vous n'avez pas fait de photos et je suppose que vous n'y avez pas pensé, soit... Mais, en ce qui concerne vos notes, vous dites utiliser le livre d'or des visiteurs de votre chapelle alors que vous avez déjà expérimenté, avec Jésus, que vous avez eu des difficultés à vous relire. Et on vous a reproché de n'avoir pas utilisé un magnétophone. Vous recevez maintenant un message de Dieu, vous savez que prendre des notes par écrit va entraîner des erreurs de transcription, et des reproches d'incrédules, et vous refaites l'erreur déjà faite, de nouveau vous vous contentez de prendre des notes, sans utiliser de magnétophone. C'est Dieu qui parle, tout de même, cela mérite un minimum de respect, or vous n'avez même pas ce minimum de respect, cela semble peu crédible, comment l'expliquez-vous ?"

Le prophète est visiblement mal à l'aise quand il répète pour la N-ième fois : "C'est ainsi, je ne me l'explique pas : Je n'y ai pas pensé...".
source http://prevensectes.com/ares2.htm

Ce qui m'épate ici c'est la vision et du rationnaliste et du "témoin" !

Un homme dit avoir vu et entendu jésus et Dieu et un homme lui demande pourquoi il a pas pris un appareil photo et un magnetophone !

Quelque chose qu'on vois devant nos yeux mais qui n'existe que dans notre cerveau...
Et incroyablement le "témoin"réagit comme ce "rationaliste"il dit oui j'aurais pu c'est vrai mais ja'i pas pensé...
Alors que moi que je soit honnête ou pas j'aurais jamais idée que une image puisse apparaitre de quelqu'un qu'on puisse prendre en photo !
Enfin je veux dire dans le cas de "jésus" ou Dieu si quelqu'un dit les avoir vu et entendu ça ne peux venir que de l'intêrieur de la personne non ?
parceque là quelqu'un aurait pu tendre perche au "témoin en lui disant mais avec un appareil photo il n'y auarit rien eut sur la pellicule puisque cette image provenait de votre tête probablement !
Qu'est que le questionneur aurait pu dire ?
Je asais pas ,je crois que cette histoire est remarquable pour montrer que certains croient que les chosent comme abraham entendant Dieu par ex ne peuvent être que fausse ou surnaturelle tout en se disant scientifique,ou raisonable.

Et le fait que ça soit une hallucination serait plus une preuve de réalité d'une expêrience non ???

Après la question est de savpoir si une vision/hallucination n'est pas une réalité !

Et aussi de se demander si on peux avoir des hallucination/vision sans être fou et donc en étant conscient qu'on ne peux pas les prendre en photo !

dubitatif

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum