La nature de métamatière et la libération anticipée

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La nature de métamatière et la libération anticipée

Message par Leleu le Jeu 29 Juil 2010 - 1:12

La vie, c'est après la naissance. Pas de compromission avec la logique.
Pas certain encore une fois que ce ne serait pas vous, De Bortoli, qui ne soyez en infraction avec la logique.
A vouloir être trop rigoureux, je pense que vous avez une tendance au rigorisme.
Vous auriez raison en 2D mais la réalité est en 3. Avant/après, et pendant vous le mettez où ?
Nuit/jour, il n’y a pas de transition dans votre logique ? La nature n’est pas cassante comme çà, il y a des rotules partout ; l’aube, le printemps... La brève intervient toujours après la longue. La grande différence entre un organe et un fœtus c’est que celui-ci évolue, ce n’est pas du gras double tout de même !
Ok sa vie plénière est à partir de la naissance, au cri primal même très exactement, cependant puisque vous employez le mot "vie" il est "vivant" avant puisque l’on sait par exemple aujourd’hui qu’il y a des souvenirs prénataux, des traumatismes subits, de la reconnaissance des voix et des touchers et même que le fœtus peut rire ! Il y a donc une perception du monde extérieure, voir déjà une vie perso. Le petit homme commencerait "sa vie" avant Alpha à l’Omega d’une situation précédente qui s’achève.
Vous parlez là comme un matérialiste or que la vie sensible existe avant la vie matérielle (et parfois aussi après) et peut-être plus tôt que l’on est aujourd’hui capable d’en juger.
Dissocier la vie avant la naissance de la vie générale, c’est comme l’interrompre systématiquement à la mort qui peut pourtant être une naissance nouvelle dans un autre plan. Et alors dans cet autre plan dit-on que votre état d’avant n’était pas la vie ?
Bientôt vous allez nous dire que l’on est homme qu’à la puberté ou au mariage, ou à la naissance de notre premier enfant ou comme les indiens à la mort de nos parents, voir à notre mort. Tout ceci sont des paliers plus ou moins déterminants mais tous compris dans un même parcourt.
Pré-Alpha, Alpha, Omega/Alpha. Vie, Survie. Incarnation, Réincarnation… Au moyen de l’Assomption c’est l’Ascension la Raison, nous ne vivons pas de la vie en tranches mais un cycle elliptique cohérent à la Raison, incohérent si manque de Raison, un assemblage d’organes sans but. Un choix à faire dont tout dépend (parfois même la naissance !) Comprenne qui peut !
avatar
Leleu
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1538
Localisation : Jura
Identité métaphysique : chercheur
Humeur : sociable
Date d'inscription : 16/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et la libération anticipée

Message par Claude De bortoli le Jeu 29 Juil 2010 - 7:14

Lila a écrit:Il suffit de regarder les animaux pour s'en convaincre.
Mes 3 premières poules sont nées et ont été élevées en "industrie" depuis plusieurs générations, et l'une d'elle a tout de suite couvé, s'est merveilleusement occupé des pious. Elle les appelait pour leur montrer quoi manger, quelle herbe choisir, les protégeait ... or elle n'avait jamais connu cela ni vu chez d'autres.

Mais je pense que cet instinct est variable: chez certaines plus que chez d'autres. Chez l'humain, nous sommes perturbés par d'autres facteurs: nos ambitions, nos passions, le facteur social, etc... Il y a aussi l'amour tout court: je pense que l'amour d'un père pour son enfant est aussi fort que celui de la mère: il supplante l'instinct.
Dans l'univers de matière, tout est mu par une seule énergie : l'instinct.

L'instinct est totalement contrôlé par l'univers de matière. Via cette énergie, l'univers de matière contrôle tous les éléments matériels, de l'infiniment grand à l'infiniment petit. Il leurs impose des comportements et ne revient plus dessus. C'est son assurance vie !! Son assurance de longévité !!

Les galaxies évoluent d'instinct selon les lois immuables que l'univers de matière leurs a imposé. Impossible pour elles de dévier de ces lois.
Les planètes tournent d'instinct selon une trajectoire immuable définie par l'univers de matière. impossible pour elles de dévier.
Les animaux et les végétaux vivent d'instinct selon les comportements que l'univers de matière leurs a imposé. Impossible pour eux de dévier de ces lois.
Les molécules se reproduisent d'instinct d'instinct selon des lois immuables définies par l'univers de matière.

Les humains sont différents des animaux et des végétaux parce qu'ils possèdent deux énergies : l'instinct commun aux êtres matériels et l'intelligence métamatérielle.

Les animaux et les végétaux n'ont que l'instinct pour vivre. Ils n'ont pas l'intelligence. L'instinct suffit largement pour vivre dans la nature de matière. L'intelligence n'est pas nécessaire. Elle nuit même à une vie matérielle dans la mesure où l'espèce qui l'a possède n'a pas accès au béatitudes qui présentent la nature de matière comme un paradis.

Claude De bortoli
Affranchi des Paradoxes

Nombre de messages : 105
Date d'inscription : 31/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et la libération anticipée

Message par Claude De bortoli le Jeu 29 Juil 2010 - 7:21

Vous auriez raison en 2D mais la réalité est en 3. Avant/après, et pendant vous le mettez où ?
La phase gestation humaine commence à la fécondation et finit à la naissance.
La phase vie humaine commence à la naissance et finit à la mort.
La phase cadavre humain se situe après la mort

La grande différence entre un organe et un fœtus c’est que celui-ci évolue, ce n’est pas du gras double tout de même !
Un foetus est un outil à fabriquer un humain d'où son appellation " organe" (organum = outil). Son existence dans le corps de la mère est éphémère. Elle commence à la fécondation et disparait à la naissance de l'enfant.

Vous parlez là comme un matérialiste or que la vie sensible existe avant la vie matérielle (et parfois aussi après) et peut-être plus tôt que l’on est aujourd’hui capable d’en juger.
Jusqu'à maintenant, le Terrien en avait une idée approximative avec la croyance en Dieu. Ca y est ! C'est fait ! il vient de le découvrir ! C'est un véritable univers fait sans matière aussi puissant que notre univers de matière. Il est peuplé d'êtres vivants faits de métamatière qui vivent dans une nature faite de métamatière. Il est régit par des lois immuables. Les deux univers vivent en symbiose. Ils s'échangent leur énergie.

L'énergie qui anime les êtres matériels est l'instinct.
L'énergie qui anime les êtres métamatériels est l'intelligence.

Les natures matérielles et métamatérielles vivent en symbiose. Elles s'échangent leur énergie.

la nature de matière transfère son instinct chez sa partenaire la nature de métamatière qui en a fondamentalement besoin.
La nature de métamatière transfère son intelligence chez sa partenaire la nature de matière qui en a fondamentalement besoin.

La nature de matière récupère l'intelligence en provenance de la nature de métamatière et la diffuse dans son environnement instinctif pour veiller au bon fonctionnement de sa biodiversité matérielle.
La nature de métamatière récupère l'instinct en provenance de la nature de matière et le diffuse dans son environnement intelligent pour veiller au bon fonctionnement de la biodiversité métamatérielle.

Les natures matérielles et métamatérielles utilisent des transmetteurs d'énergie pour leur symbiose. Ce sont l'espèce humaine pour le coté matériel et l'espèce esprit pour le coté métamatériel.

L'univers de matière est composé d'une structure de matière en perpétuel mouvement.

Il a aussi une personnalité : les biodiversités installées sur les planètes habitables. Sans ces biodiversités, l'univers de matière ne serait qu'une structure de matière sans vie. C'est sa personnalité que l'univers de matière cherche à garantir à tout prix. C'est pour cela qu'il vit en symbiose avec l'univers de métamatière lequel va veiller au bon fonctionnement des biodiersités installées sur les planètes habitables.

Comment va t-il faire ?

Il ne peut pas agir directement chez son partenaire matériel ; une barrière infranchissable les sépare. Il va employer un autre moyen. il va doter une espèce vivant dans l'univers de matière de son intelligence. C'est l'espèce humaine. Les humains vont faire le travail à sa place !! Ils vont veiller au bon fonctionnement de la biodiversité idéale chère à l'univers de matière sous le couvert de l'univers de métamatière. Ils devront rester en communication permanente avec l'instance détentrice et émettrice d'intelligence pour tous leurs comportements intelligents.

Tant que les humains respectent ce fonctionnement et restent en communication avec la nature de métamatière, tout va bien pour la nature de matière. Si au contraire il coupent unilatéralement la communication, leurs comportements intelligents deviennent anarchiques. Ils nuisent plus qu'ils n'harmonisent. C'est le pire des scénarii pour la nature de matière qui ne peut rein faire. Elle ne peut que subir. Elle, réputée invulnérable, devient vulnérable face à l'intelligence.

Dissocier la vie avant la naissance de la vie générale, c’est comme l’interrompre systématiquement à la mort qui peut pourtant être une naissance nouvelle dans un autre plan. Et alors dans cet autre plan dit-on que votre état d’avant n’était pas la vie ?
L'espèce humaine possède deux énergies : l'instinct et l'intelligence alors que les animaux et les végétaux n'en possèdent qu'une : l'instinct.

Posséder l'intelligence dans un mode totalement dominé par l'instinct comporte des avantages : l'espèce humaine peut se libérer des liens instinctifs qui brident le comportements de tous les éléments matériels et des inconvénients : les humains se savent mortels.

tout est mortel dans la nature de matière. Se savoir mortel nuit à une vie matérielle.

Les animaux et les végétaux n'ont pas l'intelligence. Ils n'ont que l'instinct. Ils ne savent pas mortels jusqu'au moment de leur mort. La nature de matière se présente donc à eux comme un paradis. Si l'intelligence humaine les prive de leur paradis terrestre, leur vie ne vaut pas la peine d'être vécue.

Les humains possèdent l'intelligence. Ils se savent mortels. Cela nuit à leur vie. Ils n'ont pas accès au paradis terrestre. C'est injuste ! Leur vie vaut-elle la peine d'être vécue ?

Oui !

Posséder l'intelligence métamatérielle, c'est avoir un pied dans la nature de métamatière et hériter de droit sa spécificité : l'éternité. Après la mort de leur corps de matière, les humains se voient vivre dans la nature de métamatière comme ils se voyaient dans leurs rêves.

Dans la nature de matière, le fait de se savoir mortel fait mériter l'éternité !

L'éternité est le plus grand cadeau qu'un être matériel puisse espérer.

La mort n'existe pas dans la nature de métamatière. Ses éléments étant sans matière, l'idée de place de masse n'est pas de rigueur. Tout nouvel arrivant a autant de place et de chance pour se développer. La nature de métamatière est néanmoins tenue de se protéger contre la non conformité de ses éléments. éternellement.

L'univers de métamatière est éternel. La mort n'existe pas chez lui !

Les univers matériels et métamatériels vivent en symbiose. Seuls ils ne sont pas viables.

L'univers de métamatière est éternel, son partenaire l'univers de matière est aussi éternel en renouvelant sas cesse sa matière sans jamais se rassasier !

L'espèce humaine est indispensable au fonctionnement de la symbiose des univers. Elle est aussi éternelle. C'est la seule espèce matérielle a être capable de se reproduire à l'infini sur une infinité de planètes habitables.


Claude De bortoli
Affranchi des Paradoxes

Nombre de messages : 105
Date d'inscription : 31/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et la libération anticipée

Message par Téoma le Jeu 29 Juil 2010 - 10:33

Claude D-B: Dans l'univers de matière, tout est mu par une seule énergie : l'instinct.

En contradiction d'avec:
Claude D-B: La nature de matière récupère l'intelligence en provenance de la nature de métamatière et la diffuse dans son environnement instinctif pour veiller au bon fonctionnement de sa biodiversité matérielle.

Si tout est mu par une seule énergie comme vous dites "l'instinct" dans l'univers de matière, comment comprendre que vous y ajouter: " la nature de matière récupère l'énergie;"intelligence"... pour... dubitatif

Téoma
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 426
Date d'inscription : 17/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et la libération anticipée

Message par bernard1933 le Jeu 29 Juil 2010 - 11:38

Claude, as-tu jamais eu à côté de toi un animal de compagnie ? Affirmer que l' homme est le seul être intelligent " ne tient pas la route " .
J' attends un ami pour déjeuner . Je vais m ' habiller en conséquence .. Mon épagneul est à côté de moi . Dans cinq minutes, il sera devant le portail de la maison à attendre l' invité probable ! Je ne le lui ai jamais montré ! Alors , méta quoi ?
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et la libération anticipée

Message par bernard1933 le Jeu 29 Juil 2010 - 11:58

Je confirme . Me voilà tout beau... et mon épagneul est couché sur le perron d' entrée de la maison, côté rue ! Il attend le visiteur...
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et la libération anticipée

Message par Téoma le Jeu 29 Juil 2010 - 12:36

Code:
 Bernard:Dans cinq minutes, il sera devant le portail de la maison à attendre l' invité probable ! Je ne le lui ai jamais montré ! Alors , méta quoi ?

Méta dinde au four et attends que ton toutou accueille le visiteur... rire

Téoma
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 426
Date d'inscription : 17/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et la libération anticipée

Message par Leleu le Jeu 29 Juil 2010 - 18:12

Bonjour Claude De bortoli.
Dans l'univers de matière, tout est mu par une seule énergie : l'instinct.
Ceci est le centre de votre théorie.
Dommage parce que dit de cette manière péremptoire vous vous y condamnez tout seul.
Bien évidemment qu’il y a l’esprit et la matière mais votre rigidité mentale vous bloque à ouvrir le beauçant d’avantage. Si il y a blanc et noir il y a aussi blanc de noir et noir de blanc car esprit et matière sont imbriqués et non séparés comme selon votre conception dualitaire. Il y a des entrelacs partout il ne fait pas nuit d’un coup ni jour, c’est le temps qui mature. L’Homme, aussi spiritualiste de nature qu’il soit ne le fut pas depuis son premier jour comme l’enfant qui au début est plus proche du stade instinctif animal que du grand penseur célèbre qu’il sera peut-être plus tard. Idem pour l’animal de la simple amibe au chien domestique ou le dauphin voir l’ours. Bien sûr que l’animal finira toujours par bloquer à son plafond pour autant il n’est pas dépourvu de l’intelligence qui permettra à l’homme par l’évolution horizontale, assomptionnelle, de la multiplier jusqu'à réaliser des engins capables de sortir du système solaire et d’en envoyer des photos.
Comme les matérialistes vous confondez intelligence et esprit et même si vous disiez esprit vous n’auriez pas raison d’avantage car il vous faudrait considérer l’esprit de la matière et la matière de l’esprit. Tout est chevronné dans la nature, les ruptures rigides ne sont que le fait du mental humain et ses théories intellectuelles.
L’instinct est une forme d’intelligence et la masse humaine est instinctive, seul l’individu peut passer de l’instinct humain à la spiritualisation de sa pensée. La base instinctive est la planche de salut aux êtres assoiffés de liberté vraie, désireux de s’affranchir du seul instinct de nos caractères. L’intelligence instinctive n’est pas une entrave mais une situation de départ, une mise en Alpha d’un parcourt spirituel possible mais pas obligé car l’Homme peut aussi se réaliser dans l’intelligence instinctive sans pour autant être assimilés aux animaux.
Il y a bien deux énergies : l’instinct ou force vitale, le Lion vert des alchimistes et l’Esprit dit Lion rouge. Ces deux forces sont conjointes dans l’incarnation mais tout étant dans tout (la réalité est fractale) il y a du vert dans le rouge et du rouge dans le vert sinon rien ne pourrait être en Vérité.
avatar
Leleu
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1538
Localisation : Jura
Identité métaphysique : chercheur
Humeur : sociable
Date d'inscription : 16/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et la libération anticipée

Message par Claude De bortoli le Ven 30 Juil 2010 - 7:53

Téoma a écrit:Si tout est mu par une seule énergie comme vous dites "l'instinct" dans l'univers de matière, comment comprendre que vous y ajouter: " la nature de matière récupère l'énergie;"intelligence"... pour... dubitatif
L'intelligence n'appartient pas à la nature de matière. C'est l'instinct qui appartient à la nature de matière.

La nature de matière, réputée invulnérable, devient vulnérable face à l'intelligence. Cette énergie n'est pas de son monde. L'intelligence est capable de la détruire. L'instinct n'est pas capable de la détruire. La nature de matière maîtrise l'instinct mais elle ne maîtrise pas l'intelligence.

C'est la nature de métamatière qui maîtrise l'intelligence. Cette énergie lui appartient. La nature de métamatière devient vulnérable face à l'instinct. L'instinct est capable de nuire à la nature de métam

Claude De bortoli
Affranchi des Paradoxes

Nombre de messages : 105
Date d'inscription : 31/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et la libération anticipée

Message par Claude De bortoli le Ven 30 Juil 2010 - 7:55

Claude, as-tu jamais eu à côté de toi un animal de compagnie ? Affirmer que l' homme est le seul être intelligent " ne tient pas la route " .
Dans l'univers de matière, tout est mu par une seule énergie : l'instinct.

L'instinct est totalement contrôlé par l'univers de matière. Via cette énergie, l'univers de matière contrôle tous les éléments matériels, de l'infiniment grand à l'infiniment petit. Il leurs impose des comportements et ne revient plus dessus. C'est son assurance vie !! Son assurance de longévité !!

Les galaxies évoluent d'instinct selon les lois immuables que l'univers de matière leurs a imposé. Impossible pour elles de dévier de ces lois.
Les planètes tournent d'instinct selon une trajectoire immuable définie par l'univers de matière. impossible pour elles de dévier.
Les animaux et les végétaux vivent d'instinct selon les comportements que l'univers de matière leurs a imposé. Impossible pour eux de dévier de ces lois.
Les molécules se reproduisent d'instinct d'instinct selon des lois immuables définies par l'univers de matière.

Les humains sont différents des animaux et des végétaux parce qu'ils possèdent deux énergies : l'instinct commun aux êtres matériels et l'intelligence métamatérielle.

Les animaux et les végétaux n'ont que l'instinct pour vivre. Ils n'ont pas l'intelligence. L'instinct suffit largement pour vivre dans la nature de matière. L'intelligence n'est pas nécessaire. Elle nuit même à une vie matérielle dans la mesure où l'espèce qui l'a possède n'a pas accès au béatitudes qui présentent la nature de matière comme un paradis.

J' attends un ami pour déjeuner . Je vais m ' habiller en conséquence .. Mon épagneul est à côté de moi . Dans cinq minutes, il sera devant le portail de la maison à attendre l' invité probable ! Je ne le lui ai jamais montré ! Alors , méta quoi ?
L'instinct n'a pas finit de nous épater.

Claude De bortoli
Affranchi des Paradoxes

Nombre de messages : 105
Date d'inscription : 31/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et la libération anticipée

Message par Claude De bortoli le Ven 30 Juil 2010 - 7:59

Ceci est le centre de votre théorie.
Non. Les bases de la théorie :

Deux univers adjacents et seulement deux. Pas un de plus :
- un univers fait matière, celui dans lequel nous vivons notre vie de tous les jours,
- un univers fait de métamatière, celui dans lequel nous nous voyons vivre dans nos rêves et dans lequel nous nous verrons vivre après la mort de notre corps de matière pour l'éternité.

Les univers ne sont pas parallèles. Ils sont adjacents. Ils vivent en symbiose. Ils sont reliés par un seul et unique point. L'espèce humaine se situe sur ce point coté matériel.

Un autre univers fait de matière ?
Non ! L'univers de matière rassemble toute la matière découverte et à découvrir.

Un autre univers fait de métamatière ?
Non ! L'univers de métamatière rassemble toute la métamatière découverte et à découvrir.

Un univers fait d'un mélange de matière et de métamatière ?
Impossible ! La matière et la métamatière ne se mélangent pas.

Bien évidemment qu’il y a l’esprit et la matière mais votre rigidité mentale vous bloque à ouvrir le beauçant d’avantage.
L'espèce esprit est la symétrie de l'espèce humaine dans la nature de métamatière.

L'espèce humaine est le summum des êtres matérielles.
L'espèce esprit est le summum des êtres métamatériels.

L'espèce humaine est située à l'interface des univers coté matériel.
L'espèce esprit est située à l'interface des univers coté métamatériel.

L'espèce humaine est la seule espèce matérielle a posséder deux énergies : l'instinct commun aux êtres matériels et l'intelligence métamatérielle.
L'espèce esprit est la seule espèce métamatérielle a posséder deux énergies : l'intelligence commune aux êtres métamatériels et l'instinct matériel.

Les humains et les esprits ont tous deux deux énergies l'instinct et l'intelligence alors que les autres êtres vivants en ont qu'une soit l'instinct s'ils vivent dans la nature de matière soit l'intelligence s'ils vivent dans la nature de métamatière.

Humains et esprits ont une communauté de sort. Ils sont compatibles. Ils sont programmés pour vivre en symbiose. Leur union et la seule liaison de la super symbiose des univers matériel et métamatériel

Pour quelle raison le monde métamatérel intéresse t-il les humains eux vivant dans le monde de matière ?

Parce qu'ils se verront vivre dans la nature de métamatière après la mort de leur corps de matière pour l'éternité ! Leur avenir métamatériel se prépare dans leur vie matérielle. Au cour de leur vie de tous les jours, ils se forgent naturellement, sans qu'ils s'en rendent compte, un patrimoine métamatériel qu'ils utiliseront dans la nature de métamatière après le mort de leur corps de matière. C'est naturel. C'est automatique. C'est obligatoire. La vie de chaque humain produit des particules de métamatière qui s'assemblent en un ensemble cohérent : un esprit.

La mort du corps humain gestateur correspond à la naissance de l'esprit dans la nature de métamatière. L'humain gestateur, après la mort de son corps de matière, se verra vivre dans la vie de l'esprit issu de sa propre vie et cela pour l'éternité. Mieux vaut pour l'humain gestateur que son esprit soit viable de suite sinon ! Les extrêmes s'élargissent considérablement dans la nature de métamatière pour un fonctionnement normal de son environnement.

Bien sûr que l’animal finira toujours par bloquer à son plafond pour autant il n’est pas dépourvu de l’intelligence qui permettra à l’homme par l’évolution horizontale, assomptionnelle, de la multiplier jusqu'à réaliser des engins capables de sortir du système solaire et d’en envoyer des photos.
Les humains ont une anatomie mammifère proche des primates mais ils ne sont pas primates. Ils ont une classification à part des animaux et des végétaux. Ils sont humains. Ils ne sont pas primates. Ils n'ont jamais été primates. Pendant sa gestation, le Terrien était australopitèque. Les primates étaient à ses cotés. Ils sont restés primates. Le Terrien, lui, est né humain.

Les humains sont exceptionnels dans le nature de matière. Ils se différencient des animaux et des végétaux en possèdant deux énergies : l'instinct commun aux êtres matériels et l'intelligence métamatérielle. Les animaux et les végétaux n'ont que l'instinct pour vivre.


Claude De bortoli
Affranchi des Paradoxes

Nombre de messages : 105
Date d'inscription : 31/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et la libération anticipée

Message par Lila le Ven 30 Juil 2010 - 8:03

heu... je trouve que tu étends la notion d'instinct au-delà de sa signification...

Si un pomme tombe vers le sol, c'est à cause de la gravité (=facteur extérieur) et non pas à cause d'une "impulsion intérieure qui détermine certains comportements immuables propres aux individus d'une même espèce". (définition médiaco)

Lila
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 6327
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 26/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et la libération anticipée

Message par JO le Ven 30 Juil 2010 - 8:15

je visionnais les choses un peu différemment mais l'hypothèse me plait indfiniment, en ce sens qu'elle imagine le regroupement des affinités, post mortem , ce qui reste logique .
Instinct, tropisme, affectif ... même note dans des gammes différentes .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22249
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et la libération anticipée

Message par Lila le Ven 30 Juil 2010 - 9:39

je préfère alors parler de "lois de la Vie"

Mais ce n'est qu'une question de vocabulaire, je comprends ce que Claude veut dire Wink

Lila
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 6327
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 26/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et la libération anticipée

Message par Claude De bortoli le Sam 31 Juil 2010 - 7:47

Lila a écrit:heu... je trouve que tu étends la notion d'instinct au-delà de sa signification...

Si un pomme tombe vers le sol, c'est à cause de la gravité (=facteur extérieur) et non pas à cause d'une "impulsion intérieure qui détermine certains comportements immuables propres aux individus d'une même espèce". (définition médiaco)
L'intelligence n'appartient pas à la nature de matière. L'instinct appartient à la nature de matière.

La nature de matière, réputée invulnérable, devient vulnérable face à l'intelligence. Cette énergie n'est pas de son monde. L'intelligence est capable de la détruire. L'instinct n'est pas capable de la détruire. La nature de matière maîtrise l'instinct mais elle ne maîtrise pas l'intelligence.

C'est la nature de métamatière qui maîtrise l'intelligence. Cette énergie lui appartient. La nature de métamatière devient vulnérable face à l'instinct. L'instinct est capable de nuire à la nature de métamatière.

Claude De bortoli
Affranchi des Paradoxes

Nombre de messages : 105
Date d'inscription : 31/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et la libération anticipée

Message par Leleu le Sam 31 Juil 2010 - 12:23

- un univers fait matière, celui dans lequel nous vivons notre vie de tous les jours,
- un univers fait de métamatière,
Oui,
- Une dimension concrète,
- Une dimension abstraite.


Les univers ne sont pas parallèles. Ils sont adjacents.
L’Abstrait et le Concret sont le Janus d'un même Tout.
Le Concret est une densification de l’Abstrait.
Dans le relatif qui est notre condition, le Concret baigne dans l’Abstrait comme l’Abstrait constitue la cohérence essentielle du Concret. Ils sont indissociables comme deux polarités : ils sont consubstantiels
Selon une vision binaire ils paraissent adjacents en cela que ce qui est en bas est en bas et que ce qui est en haut est en haut, mais en vision plénière ils sont concentriques.


Ils vivent en symbiose.
Ils sont 1 qui fait 2. La relativisation de l’Absolu.


Ils sont reliés par un seul et unique point. L'espèce humaine se situe sur ce point coté matériel.
Ils sont reliés en tous points étant de même substance et l’Homme est la conscience prononcée de cette union. Car si les Plans sont reliés par la Conscience comme les perles d’un collier, pour autant ils sont également parties indissociables du Tout.
Dans la descente métaphysique (cette Chute si mal interprétée) nous avons l’Être Dieu, ce point de Conscience d’Être qui par l’action pensante de cette Conscience se manifeste en cette Création Abstraite qui par sa propre réflexion se densifie jusqu’au Concret puis le concret solide.
Minéral, végétal, animal, homme sont une remontée. Puisque l’homme pense Dieu, le réfléchie, le 8 est ainsi refermé et l’étincelle, la Révélation se fait, le courant passe.


La matière et la métamatière ne se mélangent pas.
Pourtant pour qu’il y est réalisation humaine il lui faut bien dissocier le subtil de l’épais !
Car si l’homme est "Elu" pour autant il doit réaliser cette élection. L’homme est potentiellement dans la position d’être Homme. Rien n’est acquit d’avance, il y a un enjeu et Apocalypse est le plus déterminant. S’extraire est une souffrance, une volonté et l’action de cette volonté se nomme le Travail, la Forge. L’Esprit de la matière est la part subtile du vivant et cette Esprit est partout, pas mélangé d’accord, mais parmi.


L'espèce humaine est le summum des êtres matérielles.
L'espèce esprit est le summum des êtres métamatériels.
L’esprit humain est le summum de ce qui peut être tiré comme esprit de la matière via la Terre.
Mais des êtres beaucoup plus subtils que lui existent dans l’Abstrait immédiat qui nous environne, des puissances considérables qu’il vaut mieux concilier si nous ne voulons pas disparaître sur l’instant comme des Contes et les Légendes nous en auront averti.


L'espèce esprit est la seule espèce métamatérielle a posséder deux énergies : l'intelligence commune aux êtres métamatériels et l'instinct matériel.
L’Homme possède bien 2 énergies soit la verticale, spirituelle et l’horizontale, vitale.
Ceci forme la croix sur laquelle il est en crucifixion jusqu’à ce qu’il la brise comme dans le rite templier.


Les humains et les esprits ont tous deux deux énergies l'instinct et l'intelligence
L’instinct est une forme d’intelligence liée au corps, c’est le début de l’intelligence qui peut aller jusqu’à des concepts genre l’emploie d’outils. C’est le début horizontal de l’intelligence humaine. L’intelligence verticale étant bien autre chose. L’Inspiration peut-être ?


Les humains ont une anatomie mammifère proche des primates mais ils ne sont pas primates. Ils ont une classification à part des animaux et des végétaux. Ils sont humains. Ils ne sont pas primates. Ils n'ont jamais été primates. Pendant sa gestation, le Terrien était australopitèque. Les primates étaient à ses cotés. Ils sont restés primates. Le Terrien, lui, est né humain.
Vous avez raison l’humain est une branche différente des primates, c’est même une certitude scientifique. Les primates que nous connaissons encore aujourd’hui sont même des branches descendantes de la notre et non pas notre passé. Pour autant l’hominidé fut également primaire voir primate dans sa propre nature.
La cravate que vous me voyez sur mon avatar, je me l’a suis mise moi-même après plusieurs millions d’années d’évolution. Sapiens-sapiens est une évolution réussie de l’hominidé de départ, nous ne sommes pas nés ainsi loin sans faut. Prédestinés, oui, mais pas préfabriqués comme le croient les créationnistes ! Vous savez, c’est dans la nuance que ce trouve l’esprit pas dans tout blanc ou tout noir.


Les animaux et les végétaux n'ont que l'instinct pour vivre.
Et c’est énorme ! La Vie n’est qu’instinct avant le dernier millimètre de son sommet où il y a Pensée, pas tous les humains dans l’Entité humaine y parviennent ; l’âme groupe supplée pour beaucoup.


L'instinct est capable de nuire à la nature de métamatière.
Intégrisme religieux ? La répudiation du corps est une absurdité, une vision à qu’un œil. L’incarnation est la forge à l’Esprit individualisé sans quoi il n’y aurait que collectivisme indifférencié donc sans ouverture vers l’Evolution. Si l’incarnation est au risque de se perdre elle est aussi le moyen de sculpter des consciences suffisamment fortes pour survivre à la seconde Mort de Jean est ainsi fortifier l’Entité humaine. Cette notion insidieuse du pêché originel est une perversion ecclésiastique, un sophisme spirituel majeur, une névrose.
Il n’y a pas "chute" mais descente orchestrée de l’Abstrait au Concret, il n’y a pas "faute" mais exercice de la Vie ! Il y aurait faute de n’avoir pas Faute, une spiritualité larvaire telle qui confond le petit Jésus et le Christ par exemple. L’instinct de Vie est notre plus sûr garant dans le risque existentiel et encore il ne suffit pas, notre intellectualisme (cette fausse conscience) est capable de passer outre et de compromettre notre Survie. Au contraire l’instinct éveillé d’un mental pur nous éviterait les fausses croix. Mais là aussi, d’une certaine façon il s’agit d’écologie, de sélection naturelle. La Nature est impitoyablement juste, c’est très souvent nous qui le somme pas avec nous-mêmes, qui nous clouons par des idéologies à des croix qui nous retiennent tandis que c’elle de la matière était là pour permettre à la chrysalide de s’envoler.
Heureuse faute, heureuse chute, heureuse matière sans laquelle il n’y aurait rien !
avatar
Leleu
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1538
Localisation : Jura
Identité métaphysique : chercheur
Humeur : sociable
Date d'inscription : 16/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et la libération anticipée

Message par Claude De bortoli le Dim 1 Aoû 2010 - 19:41

- Une dimension concrète,
- Une dimension abstraite.
Non ! Un univers fait de matière et un univers fait de métamatière.

Jusqu'à maintenant, le Terrien en avait une idée approximative avec la croyance en Dieu. Ca y est ! C'est fait ! il vient de le découvrir ! C'est un véritable univers fait sans matière aussi puissant que notre univers de matière. Il est peuplé d'êtres vivants faits de métamatière qui vivent dans une nature faite de métamatière. Il est régit par des lois immuables. Les deux univers vivent en symbiose. Ils s'échangent leur énergie.

L'énergie qui anime les êtres matériels est l'instinct.
L'énergie qui anime les êtres métamatériels est l'intelligence.

Les natures matérielles et métamatérielles vivent en symbiose. Elles s'échangent leur énergie.

la nature de matière transfère son instinct chez sa partenaire la nature de métamatière qui en a fondamentalement besoin.
La nature de métamatière transfère son intelligence chez sa partenaire la nature de matière qui en a fondamentalement besoin.

La nature de matière récupère l'intelligence en provenance de la nature de métamatière et la diffuse dans son environnement instinctif pour veiller au bon fonctionnement de sa biodiversité matérielle.
La nature de métamatière récupère l'instinct en provenance de la nature de matière et le diffuse dans son environnement intelligent pour veiller au bon fonctionnement de la biodiversité métamatérielle.

Les natures matérielles et métamatérielles utilisent des transmetteurs d'énergie pour leur symbiose. Ce sont l'espèce humaine pour le coté matériel et l'espèce esprit pour le coté métamatériel.

L'univers de matière est composé d'une structure de matière en perpétuel mouvement.

Il a aussi une personnalité : les biodiversités installées sur les planètes habitables. Sans ces biodiversités, l'univers de matière ne serait qu'une structure de matière sans vie. C'est sa personnalité que l'univers de matière cherche à garantir à tout prix. C'est pour cela qu'il vit en symbiose avec l'univers de métamatière lequel va veiller au bon fonctionnement des biodiersités installées sur les planètes habitables.

Comment va t-il faire ?

Il ne peut pas agir directement chez son partenaire matériel ; une barrière infranchissable les sépare. Il va employer un autre moyen. il va doter une espèce vivant dans l'univers de matière de son intelligence. C'est l'espèce humaine. Les humains vont faire le travail à sa place !! Ils vont veiller au bon fonctionnement de la biodiversité idéale chère à l'univers de matière sous le couvert de l'univers de métamatière. Ils devront rester en communication permanente avec l'instance détentrice et émettrice d'intelligence pour tous leurs comportements intelligents.

Tant que les humains respectent ce fonctionnement et restent en communication avec la nature de métamatière, tout va bien pour la nature de matière. Si au contraire il coupent unilatéralement la communication, leurs comportements intelligents deviennent anarchiques. Ils nuisent plus qu'ils n'harmonisent. C'est le pire des scénarii pour la nature de matière qui ne peut rein faire. Elle ne peut que subir. Elle, réputée invulnérable, devient vulnérable face à l'intelligence.

Claude De bortoli
Affranchi des Paradoxes

Nombre de messages : 105
Date d'inscription : 31/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et la libération anticipée

Message par Leleu le Lun 2 Aoû 2010 - 0:42

Salut de Bortoli.
Mis à part votre envie dévorante d’être "l’inventeur" d’une nouvelle notion dont j’estime le terme faux, sur le fond je pourrais presqu’être d’accord avec vous.
Mais la métamatière est déjà une matière et ne peut pas être la dénomination du plan subtil qui nimbe l’existence. Pourquoi pas infra-matière aussi ?
Or que cette matière est la concrétion d’un état précédent, abstrait, et que donc cette matière est le coup de pieds au fond de la piscine d’un cycle qui renvoie à la Source après avoir suscité la conscience articulée : l’Homme.
J’ai relu votre dernier texte en remplaçant métamatière par Abstrait et matière par Concret, çà marche aussi très bien !
A vous de me dire maintenant pourquoi vous ne voulez pas admettre le bien fondé des termes de la Tradition ? Seulement pour être original où y a-t-il quelque chose que je ne comprends pas ?
Cette bulle d’élément primordial enserrant le monde concret, cet océan porteur, cette Immaculée Conception comme le dit la chrétienté, ce que les Anciens nommaient Ether, c’est cela votre métamatière ? Mais ce n’est pas une matière mais un élément : le premier des 5 qui constituent la matière.
avatar
Leleu
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1538
Localisation : Jura
Identité métaphysique : chercheur
Humeur : sociable
Date d'inscription : 16/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et la libération anticipée

Message par Claude De bortoli le Mar 3 Aoû 2010 - 6:45

Antimatière et métamatière n'ont rien à voir.

L'antimatière fait partie de l'univers de matière.
La métamatière fait partie de l'univers de métamatière.

L'antimatière est étudiée par la Science.
La métamatière est étudiée par la Croyance.

La Science cherche désespérément de l'antimatière.
La Croyance vient de découvrir tout un univers de métamatière.

Claude De bortoli
Affranchi des Paradoxes

Nombre de messages : 105
Date d'inscription : 31/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et la libération anticipée

Message par Leleu le Mar 3 Aoû 2010 - 10:54

Salut de Bortoli.
Vous ne m’avez pas répondu.
Vous vous cachez derrière vos propos impersonnels pour asséner une théorie dont vous ne voulez pas discuter sur le fond. Je ne suis pourtant pas plus disposé à vous croire que le Pape d’une autre croyance.
Vous vous réfugiez maintenant sur l’antimatière pour remettre le couvert sur votre métamatière, mais qui vous parle d’antimatière ? L’Ether que j’évoque n’est absolument pas de l’antimatière à peine de la protomatière s’agissant de la première concrétisation de la Pensée, soit de l’abstrait-concret.
Je renouvelle ma question, où situez-vous votre métamatière dans la formation du monde ?
Une réponse non dogmatique est-elle possible ?
avatar
Leleu
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1538
Localisation : Jura
Identité métaphysique : chercheur
Humeur : sociable
Date d'inscription : 16/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et la libération anticipée

Message par bernard1933 le Mar 3 Aoû 2010 - 17:08

Claude , " fô" déposer un brevet, des fois qu' un p'tit futé le fasse avant toi!
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et la libération anticipée

Message par Claude De bortoli le Mer 4 Aoû 2010 - 6:51

Leleu a écrit:Je renouvelle ma question, où situez-vous votre métamatière dans la formation du monde ?
Une réponse non dogmatique est-elle possible ?
Rien est caché aux humains pas même l'invisible et l'impalpable nature de métamatière. Ils en ont une vision quasi quotidienne dans leurs rêves.

Les rêves font partie intégrante de la nature de métamatière.

Pour rêver, il faut avoir accès à cette nature. Les animaux et les végétaux n'y ont pas accès. Seule l'espèce humaine y a accès parce qu'elle est dotée de son énergie, l'intelligence.

Les animaux et les végétaux ne rêvent pas. Seuls les humains rêvent.

Rien n'est caché aux humains, pas même l'invisible métamatière. Ils en ont une vision quasi quotidienne dans leurs rêves

Les mondes matériel et métamatériel se rencontrent chez les humains. Ils vivent leur vie quotidienne dans la nature de matière et ils se voient vivre dans la nature de métamtière dans leurs rêves.

Les rêves sont une fenêtre ouverte sur la nature de métamatière accessible aux humains. Dans leur rêves; ils se voient vivre dans une nature différente de la nature de matière. c'est la nature de métamatière.

Les rêves ne sont pas issus du cerveau. ils sont issus de la gestation d'un esprit qui se génère dan notre vie quotidienne

Une preuve ?

Le cerveau mort, nous continuons à rêver pour l'éternité.

Seuls les humains rêvent. Seuls les humains ont accès à la nature de métamatière. Les rêves sont produits par l'intelligence.

Les animaux et les végétaux n'ont pas l'intelligence. Ils ne rêvent pas. Ils n'ont pas accès à la nature de métamatière. Ils vivent, ils meurent et puis plus rien !!!

Les humains, eux, vivent, leur corps de matière meurt mais les humains ne meurent pas. Après la mort de leur corps de matière, ils se voient vivre dans la nature de métamatière pour l'éternité.

Le somnambulisme est une forme pathologique du sommeil. Rien à voir avec les rêves !

La Science n'a pas et n'aura jamais les outils matériels pour visionner les rêves. Elle ne peut que détecter les soubressauts du corps en sommeil dus aux connections neurologiques. Ce ne sont pas les rêves ! Parce que les rêves ne sont pas issus du cerveau humain mais de la gestation d'un esprit qui se génère au dépend de la vie humaine.

Dans nos rêves nous visionnons l'état de croissance de notre foétus d'esprit. Au travers des rêves nous pouvons orienter ou persévérer dans nos comportements quotidiens de façon à ce qu'ils produisent des particules de métamatière les plus saines que possibles lesquelles génèreront un esprit le plus conforme que possible afin qu'il naissent le plus viable que possible. A la mort de notre corps de matière nous nous verrons vivre dans la vie de l'esprit issu de notre propre vie pour l'éternité.

Les rêves sont liés à l'intelligence. Les animaux et les végétaux n'ont pas cette énergie. Ils n'ont que l'instinct. Ils ne rêvent pas. Seule l'espèce humaine rêve. Elle possède deux énergies : l'instinct et l'intelligence.

Claude De bortoli
Affranchi des Paradoxes

Nombre de messages : 105
Date d'inscription : 31/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et la libération anticipée

Message par JO le Mer 4 Aoû 2010 - 9:46

"Les animaux et les végétaux ne rêvent pas. Seuls les humains rêvent."
c'est absolument faux, les animaus rêvent , c'est un fait constaté, démontré ...Et l'homme a une nature animale, par construction .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22249
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et la libération anticipée

Message par bernard1933 le Mer 4 Aoû 2010 - 16:27

Claude, tu affirmes n' importe quoi . Je vois mon chien rêver plusieurs fois par jour ! Et il le montre! Il bouge ses pattes ( en rêvant sans doute
de chevreuil ou de sanglier ), et il pousse souvent de petits jappements.
Libre à toi de croire qu' à ta mort tu vas t' envoler , mais ne le présente pas comme une certitude absolue...
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et la libération anticipée

Message par Leleu le Jeu 5 Aoû 2010 - 0:58

Salut de Bortoli.
Si je comprends ce que vous me répondez, le rêve serait cette métamatière ou sa preuve ?
Je ne suis pas convaincu du tout par votre démonstration.
Que les animaux ne rêvent pas me paraît totalement faux. Je ne sais pas ce qu’il en est des poissons, reptiles ou poissons mais les mammifères rêvent, en tous cas les plus évolués d’entre eux ; chevaux, chiens, chats… l’activité psychique de ces animaux a été constatée durant leur sommeil, comme nous.

La Science n'a pas et n'aura jamais les outils matériels pour visionner les rêves. Elle ne peut que détecter les soubressauts du corps en sommeil dus aux connections neurologiques. Ce ne sont pas les rêves ! Parce que les rêves ne sont pas issus du cerveau humain mais de la gestation d'un esprit qui se génère au dépend de la vie humaine.
Si vous parliez de songe nous serions d’accord mais le songe n’est pas vraiment du rêve, c’est bien autre chose qui irait dans le sens de votre idée mais pour autant je n’y verrais toujours pas démonstration à votre métamatière.
avatar
Leleu
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1538
Localisation : Jura
Identité métaphysique : chercheur
Humeur : sociable
Date d'inscription : 16/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum