Le Fou.

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Fou.

Message par _InfinimentGrand le Dim 25 Juil 2010 - 23:13

Qu'est-ce qu'un fou?

Comment peut-on le définir? Et reprenant l'idée de Anima (autant que mon copier/collier) quelle est notre vision de la folie?
Pour moi le Fou n'est pas fou. Ou du moins c'est le mot folie qui me dérange. La folie a trop souvent évoqué la blouse blanche des médecins, la sereingue(et non la mereingue), la cellule, et la camisole de force. Tout ça c'est de l'ancienne école aux murs blancs. Ancienne, pas tout à fait. Nos campagnes aussi ont des histoires. Quand on enfermait le simplet cousin germain de la famille au fond du jardin dans une cabanne, attaché à une chaine. J'ai un ami qui travaille pour Damard dans une zone campagnarde, il en a encore vu.(Il y a de cela 5 ans)

Revenons-en au fait. Entre l'intelligent, le génie et le fou, on distingue trois niveaux de conscience, peut-être plus. Y at-il un ordre d'intelligence? Des exceptions? Des cas rares?

Pour moi, le Fou est à un niveau de conscience inférieure à l'intelligence. Et le génie du calcul est à un niveau de conscience supérieure à l'intelligence, il travail, il est pas là pour rêver puisqu'on l'embauche. Nous observons donc un ordre des choses tout aussi clair que se range l'équilibre Acide/Neutre/Basique, avec Fou/Intelligent/Génie.
Cependant nous parlons de conscience, c'est à dire d'une attention particulièrement élevée d'une personne sur la vie, ou dans un domaine particulier.
1-Le génie semble se placer au dessus de tout le monde, sa vie n'est que laboratoire souterrain secret d'état, ou nucléaire, son cas est un petit peu à part.
2-Le citoyen, lui, se comporte tout à fait normalement, hm hmrr pardonnez mon ironie, c'est l'Être humain intelligent.
3-Le fou, est très peu conscient étant ailleurs dans un autre monde, ou le sien. Peut-être même est-il au-dessus de cette conscience humaine à tel point qu'il est capable d'être ailleurs tout en vous parlant. Ce qui fait de lui un être plus riche inconsciemment que consciemment.

Retournement du sablier. Le génie est plus pauvre inconscient car il ne peut tolérer la déviance de l'esprit dans son travail de recherche.

Puis vous m'en direz d'avantage en rappelant tous les cas désespérés de fous dangereux en liberté, je le conçois. Mais si vous voulez bien je parle des fous " gentils " d'accord?

Donc on peut également émettre que le fou est à un niveau d'inconscience supérieure à l'intelligence. Que l'intelligent à ses défauts et ses qualités. Et que le génie est à un niveau d'inconscience inférieure au fou tout comme nous.

Pour moi le fou a plusieurs cordes à son arc, et plusieurs arcs tout court. Le fou c'est celui qui sait s'évader, ouvrir la fenêtre de la liberté, se fondre dans un autre lui-même qu'il n'est pas. Vous pouvez en croiser un sans même vous en apercevoir. Le fou n'a pas envie d'être normal, mais il sait y revenir.

J'ai une autre vision du fou pour terminer. Tout le monde connait le fou-rire? Sourire/Rire/Fou-rire. Entre paranthèses, le génie se permet au moins de sourire, l'intelligent rit, le fou a le fou-rire. Un jour j'ai vécu un vrai fou-rire comme jamais on en a, ou rarement. Un fou-rire d'une amplitude qui m'avait défiguré et fait verser des larmes, à tel point que je ne savais plus sur quel bord rire ou pleurer. Une vraie paralysie. Quand je pris soudain conscience(inconsciemment) que je pouvais peut-être mourir de rire pour de vrai. Et je pris peur de rire trop loin, comment vous dire, trop haut dans les niveaux! Mais en même temps, mourir de rire ne me faisait plus peur!
Reste que le fou-rire que j'avais eu était devenu le rire du fou. Le tao dit bien, qu'un état qui arrive à son apogé, trouve alors son contraire.
Il m'est venu alors cette vision du fou, dont lui seul peut véritablement mourir de rire. Cela dit, rien ne se compare à un fou-rire. Car seul le fou meurt en gardant le sourire. Merci.


Et vous, quelle est votre vision?

_InfinimentGrand
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 911
Localisation : Bogota
Identité métaphysique : Infiniment panthéiste
Humeur : Sereine
Date d'inscription : 09/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Fou.

Message par _InfinimentGrand le Lun 26 Juil 2010 - 8:01

ça va? Il n'y en a pas qui sont morts de rire? Non, je demande!

_InfinimentGrand
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 911
Localisation : Bogota
Identité métaphysique : Infiniment panthéiste
Humeur : Sereine
Date d'inscription : 09/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Fou.

Message par JO le Lun 26 Juil 2010 - 8:22

je crois que nous sommes tous fous et, comme tu le dis, c'est une question de degré de conscience . De sens du réel, plutôt . La plupart des gens ( catégorie dite normale) font la différence entre leur fantasme et la vie ordinaire . Certains vivent entièrement dans leur fantasme et d'autres encore, refusent de se reconnaitre un univers fantasmatique.
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22400
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Fou.

Message par Bulle le Lun 26 Juil 2010 - 8:55

Hello IG !
Le thème de la folie est un des thèmes préféré de la littérature ! Thème tout à fait passionnant.
Ton sujet est fort intéressant car il continue à développer le thème de l'"image de la folie"...
Le fou des "blouses blanches" est celui qui est atteint d'une folie pathogène ; qui dit pathogène dit souffrance ; que cette souffrance touche l'individu en personne (avec la kyrielle des symptômes qui nécessitent s'il y en a, un traitement) ou qu'elle touche l'entourage (pervers etc...)
Et puis comme tu le dis il y a le fou/génie/poète/passionné, celui qui sert (je parle toujours de littérature) à transmettre ce que l'on aurait du mal à écrire sans ce personnage (en raison de la censure réelle ou morale par exemple) : le Roland Furieux, Don Quichotte pour ne citer que ceux-là...
A la fin du 19ème siècle, Charcot et le développement de la discipline a inspiré un amalgame de ces deux notions de folie et tu retrouves cela dans les nouvelles de Pirandello, celles de Maupassant (le Horlà : un must), dans les romans de Flaubert et également dans la littérature canadienne francophone (Anne Hébert, Marie Claire Blais)
Finalement je trouve que tu résumes assez bien les deux acceptions de la folie. A cela prêt que le fou pathologique (même s'il est gentil) ne maîtrise absolument rien, il n'a plus aucune liberté : "il tourne en rond comme une mouche dans son bocal", disait Flaubert.
L'autre "folie" est effectivement un produit de l'imaginaire et est très créatrice...

_________________
Hello Invité ! Le du 01 décembre est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 40274
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Fou.

Message par JO le Lun 26 Juil 2010 - 9:04

j'admire toujours la construction impeccable de tes posts, Bulle !
Je vois la conscience humaine comme un segment de cercle, où, comme l'ouroboros, un serpent se mord la queue . La plupart des génies frisent la folie . L'inverse n'est pas vrai, quoique, les fous qui peignent le font parfois de façon géniale .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22400
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Fou.

Message par Bulle le Lun 26 Juil 2010 - 9:32

Oh c'est gentil !
Spoiler:
Je n'ai aucun mérite c'est ma formation
L'expression de la folie peut-être effectivement tout à fait belle et extraordinaire. J'ai eu l'occasion de lire les écrits d'une adolescente en échec scolaire complet et qui n'était pas capable apparemment de construire une phrase correcte en milieu scolaire. Ces écrits (bien que marqués d'incohérences) étaient parfois d'une poésie fabuleuse.
Aujourd'hui 17 ans après, sortie de l'impasse et étant maintenant indépendante et parfaitement autonome elle est toujours aussi nulle en français grr...

_________________
Hello Invité ! Le du 01 décembre est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 40274
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Fou.

Message par Jipé le Lun 26 Juil 2010 - 9:50

Folie est un dérivé du latin: "follis" qui était une outre gonflée, une sorte de ballon.
Le fou étant comparé à ce ballon qui va de côté et d'autre.
En psychiatrie et psychologie, ce terme de folie est très vague, regroupant toutes les formes d'affection mentale, synonyme de déraison.
La psychiatrie moderne l'a remplacé par ceux de "maladies mentales", divisées en névroses et psychoses, mais cette classification elle-même est aujourd'hui contestée et la psychiatrie n'en a pas encore trouvé une de satisfaisante.
Le terme de folie garde toutefois un usage médical dans des formes définies d'aliénation mentale, de délire etc...
Selon certains psychanalystes, l'aliénation mentale serait un trouble de la communication, une perturbation du lien interhumain, une fuite de la réalité pour un mode d'existence imaginaire, peut-être une protection...

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25749
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Fou.

Message par bernard1933 le Lun 26 Juil 2010 - 15:49

Comme le dit JO, nous sommes tous plus ou moins fous. Et la folie peut aider . On voit parfois même des fous à la tête des Etats...Des noms ?
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Fou.

Message par _InfinimentGrand le Lun 26 Juil 2010 - 16:53

Bien, bien, bien, merci à tous!!! Je suis trop content pour mon deuxième sujet qu'il y aie des réponses à chacun, et intéressantes.

Bulle, tu mentionnes la folie pathogène liée à une souffrance. Cette souffrance m'a toute suite évoqué la tristesse ou le mal de ne pas se faire comprendre de la part du fou des autres qui ne le sont pas(blouses blanches), et qui sans véritable attention s'occupent simplement de le laver et de lui donner des médicaments. C'est vrai, et d'autant plus voir le tableau d'un homme enfermant un homme, je trouve ça morbide. Alors qu'il y aurait surement meilleur remède à aller voir Heidi dans les alpes, à courir sur les collines enfleuries, et à manger du fromage de grand-père. Bon je pense que le dénouement de l'âme serait plus efficace ici!! Le bon air comme disait le grand-père!!

_InfinimentGrand
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 911
Localisation : Bogota
Identité métaphysique : Infiniment panthéiste
Humeur : Sereine
Date d'inscription : 09/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Fou.

Message par Bulle le Lun 26 Juil 2010 - 20:37

InfinimentGrand a écrit:
Bulle, tu mentionnes la folie pathogène liée à une souffrance. Cette souffrance m'a toute suite évoqué la tristesse ou le mal de ne pas se faire comprendre de la part du fou des autres qui ne le sont pas(blouses blanches), et qui sans véritable attention s'occupent simplement de le laver et de lui donner des médicaments.
C'est vrai que les HP sont souvent des usines pour cause de lamentable volonté politique.
Mais normalement l'écoute doit exister dans les structures hospitalières. Et dans certaines elle existe réellement. Pas que l'écoute d'ailleurs parce que souvent les codes de communication sont tout à fait différents et ne passent pas par le langage. Ceci dit c'est vrai que certains tableaux sont tout à fait pathétiques.
Hélas, parfois l'enfermement (camisole chimique ou physique) est une mesure de protection inévitable, pour le malade comme pour son entourage.

_________________
Hello Invité ! Le du 01 décembre est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 40274
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Fou.

Message par Half-moon le Dim 5 Sep 2010 - 3:02

je crois que nous sommes tous des fous pirat mais on n'a pas les mêmes gouts dans la folie. wistle
peut être le plus grand nombre d'eux qui partagent presque le même gout gouvernent et imposent leurs idées...

Half-moon
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 163
Localisation : Un bout de nuage
Identité métaphysique : Pensive
Humeur : Indifférent
Date d'inscription : 24/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Fou.

Message par Bulle le Dim 5 Sep 2010 - 8:36

Half-moon : la folie ce n'est pas une idée romantique c'est un drame pathologique.

_________________
Hello Invité ! Le du 01 décembre est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 40274
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Fou.

Message par JO le Dim 5 Sep 2010 - 8:39

névrosés : nous le sommes tous . Psychotiques, non .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22400
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Fou.

Message par Half-moon le Lun 6 Sep 2010 - 5:25

Bulle, ben tout est relatif à la définition du mot "folie" ! selon toi "un drame pathologique"
par exemple: un homme soit disant il a "l'hallucination" -en pathologie trouble sensoriel qui donne l'impression de percevoir quelque chose qui n'existe pas (dictionnaire)...
cette chose qui n'existe pas... soit elle n'existe pas, soit parce que la majorité ne l'aperçoit pas...(tout en acceptant que la perception est limitée et le monde est définit selon cette perception)
le jugement dans ce cas là est-il juste?


silent

Half-moon
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 163
Localisation : Un bout de nuage
Identité métaphysique : Pensive
Humeur : Indifférent
Date d'inscription : 24/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Fou.

Message par Bulle le Lun 6 Sep 2010 - 9:12

Half~moon a écrit:Bulle, ben tout est relatif à la définition du mot "folie" ! selon toi "un drame pathologique"
Nous sommes bien d'accord Half-moon, c'est pour cela que je faisais la part des choses entre la "folie romantique" et la pathologie. En fait je me rends compte de mon oubli du "que" à la rédaction et je voulais dire "n'est pas qu'une idée romantique", pardon !
... soit elle n'existe pas, soit parce que la majorité ne l'aperçoit pas...(tout en acceptant que la perception est limitée et le monde est définit selon cette perception)
La perception est limitée, oui. Le monde est défini selon cette perception, oui.
Mais les choses existent ou n'existent pas avant de les percevoir d'une manière ou d'une autre. Et si elles ne sont pas le produit de l'imagination d'un ou, par suggestion, quelques individus elles sont perceptibles par tout le monde à peu de chose près. Que l'on comprenne ou non le phénomène n'a pas d'importance quant au fait qu'il existe.
Hallucination a une définition bien précise et c'est pathologique :

Code:
 PATHOL. Phénomène psychique par lequel un sujet en état de veille éprouve des perceptions ou des sensations sans qu'aucun objet extérieur les fasse naître et qui apparaît au cours de certaines maladies ou sous l'effet de la drogue. Hallucination auditive, gustative, olfactive, tactile, visuelle; hallucination hypnagogique, hypnotique; hallucination collective.

_________________
Hello Invité ! Le du 01 décembre est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 40274
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Fou.

Message par JO le Lun 6 Sep 2010 - 10:53

j'ai connu une veuve, réveillée le matin par l'odeur de l'after shave de son mari... Fallait-il la soigner, alors que c'était sa consolation, persuadée que l'absent se rappelait à elle chaque matin ? Et que savons-nous ?
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22400
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Fou.

Message par virgule le Lun 6 Sep 2010 - 13:51

La folie... Vaste sujet souvent approché de maniere trop subversive et romantisé a souhait par tous ceux qui se sentent ou se croient un peu hors norme... Chercherai t il a justifier leur travers par cette sublimation fantasmatique de ce qu'il pense être la folie?
Nous sommes tous fous iront jusqu'a dire certains inconscient de ce que ce mot suppose en réalité...
La réalité est autre.
Il y a dans un premier temps quelques nuances a faire entre:
1)Nevrose
2)trouble de la personnalité
3)perversion
4)psychose

Si dans les trois premiers cas, les personnes touchées par ce type de developpement psychique peuvent avoir des attitudes etrange, ou commettre des actes pouvant les faire apparaitre comme folle aux personnes non en proie a ce type de symptome, ou qui n'ont pas étudié suffisamment la question, en réalité, en creusant sérieusement la problématique de ces cas, on aura de forte chance de trouver une expliquation qui restera inscrite dans une certaine logique. La personne elle même par cette logique établi sera a même de comprendre son probléme. Elle reste accessible a la raison, même si elle est victime de ses troubles.

Il en va autrement pour les personnes atteintes de psychose pure et dure. La personne psychotique, victime de dissociation, d'hallucination vécu comme absolument réelle ect... est sorti de par ces troubles, de ce que l'entendement humain courant est capable d'entendre comme siens. Le psychotique lui même est devenu etranger a sa propre capacité d'entendement, le Moi ne pouvant plus y avoir accés pour cause d'éclatement; Ici est la chute, ici commence la vraie folie, l'apothéose de la maladie mentale, qui fait d'une personne comme les autres, la victime atrocément mutilé dont les plaies toujours béantes accable l'intégralité de son être; Cette Folie est un Drame humain.

virgule
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1067
Localisation : Dans un haricot.
Identité métaphysique : rathée de peu... divin quand même!
Humeur : Pourquoi y penser?...
Date d'inscription : 30/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Fou.

Message par _Spin le Lun 6 Sep 2010 - 16:46

JO a écrit:j'ai connu une veuve, réveillée le matin par l'odeur de l'after shave de son mari... Fallait-il la soigner, alors que c'était sa consolation, persuadée que l'absent se rappelait à elle chaque matin ? Et que savons-nous ?
Il me semble qu'une hallucination n'est pas forcément synonyme de folie. Cela peut aussi bien prendre les noms d'apparition ou rêve éveillé...

Ce qu'on appelle "folie", c'est plutôt (même s'il n'y a pas que ça), la psychose, donc fondamentalement les délires, des fantasmes qui se substituent à la réalité devenue pour diverses raisons insupportable, avec une tension émotionnelle terrible. On ne supporte pas de ne pas réussir autant qu'on devrait d'après son conditionnement initial, alors on délire pour faire porter la faute sur autrui, c'est la paranoïa. On ne supporte pas de ne pas être aimé(e) alors on délire pour être aimé(e) quand même de quelqu'un, c'est l'érotomanie, etc.

à+

_Spin
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 9507
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Fou.

Message par Bulle le Lun 6 Sep 2010 - 20:44

virgule a écrit:La folie... Vaste sujet souvent approché de maniere trop subversive et romantisé a souhait par tous ceux qui se sentent ou se croient un peu hors norme... Chercherai t il a justifier leur travers par cette sublimation fantasmatique de ce qu'il pense être la folie?
Nous sommes tous fous iront jusqu'a dire certains inconscient de ce que ce mot suppose en réalité...
La réalité est autre.
Il y a dans un premier temps quelques nuances a faire entre:
1)Nevrose
2)trouble de la personnalité
3)perversion
4)psychose

Si dans les trois premiers cas, les personnes touchées par ce type de developpement psychique peuvent avoir des attitudes etrange, ou commettre des actes pouvant les faire apparaitre comme folle aux personnes non en proie a ce type de symptome, ou qui n'ont pas étudié suffisamment la question, en réalité, en creusant sérieusement la problématique de ces cas, on aura de forte chance de trouver une expliquation qui restera inscrite dans une certaine logique. La personne elle même par cette logique établi sera a même de comprendre son probléme. Elle reste accessible a la raison, même si elle est victime de ses troubles.

Il en va autrement pour les personnes atteintes de psychose pure et dure. La personne psychotique, victime de dissociation, d'hallucination vécu comme absolument réelle ect... est sorti de par ces troubles, de ce que l'entendement humain courant est capable d'entendre comme siens. Le psychotique lui même est devenu etranger a sa propre capacité d'entendement, le Moi ne pouvant plus y avoir accés pour cause d'éclatement; Ici est la chute, ici commence la vraie folie, l'apothéose de la maladie mentale, qui fait d'une personne comme les autres, la victime atrocément mutilé dont les plaies toujours béantes accable l'intégralité de son être; Cette Folie est un Drame humain.
Merci Virgule : on ne peut faire plus clair... soutenir
Et plus juste.
Spin tu as raison aussi dans ce que tu dis car un délire est une manière parfois de survivre quand une réalité n'est pas supportable. Un accident psychotique peut parfaitement rester isolé et passer avec la résolution du problème.
Mais ce n'est pas gérable par celui qui délire. Et si ce dernier devient trop récurrent ou trop installé, il peut rendre le moyen plus douloureux que le facteur déclenchant. Ou devenir intenable pour l'entourage. Il y a donc bien pathologie, souffrance à nouveau.

_________________
Hello Invité ! Le du 01 décembre est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 40274
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Fou.

Message par Half-moon le Ven 10 Sep 2010 - 8:30

cette chose qui n'existe pas... soit elle n'existe pas, soit parce que la majorité ne l'aperçoit pas...(tout en acceptant que la perception est limitée et le monde est définit selon cette perception)
le jugement dans ce cas là est-il juste?
les humains ont pour commun "une perception limitée" donc les fous aussi ont une perception limitée, et l'hallucination ne peut surement pas être le bon prétexte ou le meilleur argument pour l'existence d'un autre monde en dehors cette perception !
le trouble ne peut s'expliquer que par une perception altérée.

Half-moon
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 163
Localisation : Un bout de nuage
Identité métaphysique : Pensive
Humeur : Indifférent
Date d'inscription : 24/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Fou.

Message par _pandore le Sam 11 Sep 2010 - 7:12

je crois que je suis atteinte et je m'accepte ...hihihi
Et mon bon ami français aimait a dire;
Nous avons tous un grain de folie!

_pandore
EXCLUE DU FORUM

Féminin Nombre de messages : 2182
Localisation : Québec
Identité métaphysique : Femme
Humeur : Simple
Date d'inscription : 23/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Fou.

Message par bernard1933 le Sam 11 Sep 2010 - 15:53

Quand un homme dit à sa " bourgeoise ", " je t' aime à la folie! ", et que
celle-ci y croit de toutes les fibres de son corps et de son âme, il faut se résoudre à penser : pas possible, l' homme est fou...
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Fou.

Message par _InfinimentGrand le Sam 25 Sep 2010 - 17:07

Merci O Virgule, réponse claire et explicite. J-approuve ton analyse du sujet.

_InfinimentGrand
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 911
Localisation : Bogota
Identité métaphysique : Infiniment panthéiste
Humeur : Sereine
Date d'inscription : 09/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Fou.

Message par Calice le Dim 10 Oct 2010 - 10:45

InfinimentGrand a écrit:Qu'est-ce qu'un fou?

Et vous, quelle est votre vision?

Il faut distinguer le fou malade que a des déficiences intellectuelles, dont les circuits sont perturbés organiquement , ou des expériences psychiques qui les a traumatisés et le fou qui a une perception altéré de la réalité parce qu'il a accès à une autre réalité :ceux de cette dernière catégorie ne sont pas fou , ils ont juste une ouverture de conscience (hyperconscience) qui leur fait percevoir des choses qu'habituellement les autres ne voient pas , et qu'ils n'arrivent pas à accorder avec le reste de leur vie .Le corps médical les prennent donc pour des fous et leur donne une camisole chimique qui ne règle rien du tout .Il leur faudrait plutôt un maitre spirituel , une personne versée dans la spiritualité qui pourrait les harmoniser .J'ai connu une personne comme ca , diagnostiquée schizophrène , avec des visions bizarre ,mais pas dangereuse , pour qui la rencontre avec une personne spirituelle a été très bénéfique .
Les mystiques sont il fous ? non , ils ont des perceptions affinés de la réalité .....un niveau de conscience plus élevé.

Calice
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 529
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : spirituelle
Humeur : Harmonieuse
Date d'inscription : 11/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Fou.

Message par Jipé le Dim 10 Oct 2010 - 10:57

Calice:
Les mystiques sont il fous ? non , ils ont des perceptions affinés de la réalité .....un niveau de conscience plus élevé.
Tu dis des perceptions affinées de la réalité...mais de quelle réalité parles-tu ?
Une conscience plus élevée ? Sur quoi te bases-tu pour dire cela ? Plus élevée par rapport à quoi ?

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25749
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum