L'ego, c'est quoi ?

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'ego, c'est quoi ?

Message par Lila le Dim 8 Aoû 2010 - 0:10

Pour moi cette notion est assez vague, une sorte de barrière entre moi et les autres, qui m'empêche de sentir que nous sommes interdépendants.
Il fait partie de notre personnage sur terre, mais nous devrions apprendre à nous en détacher (pas l'annuler, mais ne plus s'y identifier).

Et pour vous ? dubitatif

Lila
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 6327
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 26/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego, c'est quoi ?

Message par Mam Goz le Dim 8 Aoû 2010 - 0:47

Je ne vais pas dire grand chose, comme d'habitude, j'ai sommeil à cette heure, c'est comme ça! Mais tu emploies les mots justes "ne plus s'y identifier"et oui... pour retrouver notre Soi commun. Mais on tend tellement à s'identifier à n'importe quoi, ces exemples:
"Tu consommes combien?"
"Moi? Pas grand chose, je fais du 4L4 aux 100"
"T'es garé où?",
" Assez loin, à l'angle de..." Oh le menteur! Il est assis sur le canapé chez son pote et il sirote une menthe à l'eau (enfin, j'ai pas trop vérifié, c'est vert dans le verre!)
Bon, je ne suis pas serieuse, ce n'est d'ailleurs pas obligatoire...
L'égo, oui, on s'y identifie et cela nous empêche d'entendre l'autre vraiment, parce qu'il (l'égo) s'écorche dès qu'il entend la moindre critique à propos de ce qui fait tout son orgueil, son physique, ses certitudes, etc...Pourtant sommes-nous seulement ceci?
Bonsoir à tous, dors bien Lila! Et moi... fatigué ou marre de
avatar
Mam Goz
Sorti de l'oeuf

Féminin Nombre de messages : 22
Localisation : Ici
Identité métaphysique : Maintenant
Humeur : Là, ça va, et vous?
Date d'inscription : 02/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego, c'est quoi ?

Message par JO le Dim 8 Aoû 2010 - 7:20

merci, bien dormi, et vous ?
JE (enfin, l'ordi) fonctionne bien, ce matin ( merci fiston).
Une intervenante disparue du forum avait proposé un thême sur l'univers de chacun .
JE, c'est ego plus extensions matérielles et humaines .C'est provisoire, comme un campement, pour le temps à passer sur terre . Ce qui m'intrigue, c'est ce qui reste, quand le camp a été levé ...
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22400
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego, c'est quoi ?

Message par Invité le Dim 8 Aoû 2010 - 10:36

Jo :
Ce qui m'intrigue, c'est ce qui reste, quand le camp a été levé ...
La mémoire de ta présence sur terre dans le cœur de ceux qui t’ont aimée. Et tant que cette mémoire existe, tu continues d'«exister ». Après……. chi lo sa !!??

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego, c'est quoi ?

Message par Lila le Dim 8 Aoû 2010 - 10:53

Mam Goz.
Ce que tu dis est très profond; si, si !
Tout est dit lol!

Lila
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 6327
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 26/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego, c'est quoi ?

Message par Mam Goz le Dim 8 Aoû 2010 - 11:56

Lila,
Tant mieux si ma réponse te convient.Ensuite, chacun est libre, d'en faire ce qu'il veut, ou peut.
Bonne journée à tout le monde.
avatar
Mam Goz
Sorti de l'oeuf

Féminin Nombre de messages : 22
Localisation : Ici
Identité métaphysique : Maintenant
Humeur : Là, ça va, et vous?
Date d'inscription : 02/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego, c'est quoi ?

Message par Thierry le Dim 8 Aoû 2010 - 12:56

Le procès de l'égo.
Le 27/03/2010 à 21:49
Quelque chose qui me gêne dans cette démarche spirituelle qui consiste à chercher à identifier nos fonctionnements internes, inconscients ou pas, conditionnements, formatages éducatifs, inconscient collectif...
Pas dans la recherche de vérité interne mais dans le désamour qui est sous-entendu. Je ne veux pas voir en moi un "ennemi" contre lequel je dois lutter mais bien davantage un individu égaré que je dois avant tout aimer. Dans cette quête de lucidité, je ne veux pas renier ce que je suis mais accueillir chaleureusement celui qui s'est perdu. La colère, le déni, le procès. Une erreur à mon sens. Il me semble impossible de scinder en moi une part que je n'ai pas su maîtriser d'une part qui serait l'antre de la vigilance. Les deux sont imbriquées et s'influencent. Il ne s'agit pas d'une prédominance de l'un sur l'autre mais plutôt d'un passage occasionnel, une démarche qui consisterait à opter pour une voie, comme deux chemins parallèles accolés, n'ayant qu'une infime frontière. Le travail essentiel à mon avis consiste à oeuvrer envers l'égo pour qu'il reste accompagné par la vigilance de l'esprit et non pas à étouffer l'égo par une domination constante de cet esprit, de cette conscience ou de l'âme. Je suis un être social, inévitablement, un être relationnel même si ces relations sont limitées au strict nécessaire. J'ai une histoire, un panel de traumatismes, une famille, des proches que j'aime, un métier, des passions, des projets, des rêves, des espoirs, des attentes, je suis un être commun, un égo qui se débat. Il serait inconcevable que je nie tout cela, que je cherche à m'en défaire, comme si je devais m'extraire d'une prison. Je ne poserai jamais tout cela à moins d'entrer dans une vie monacale. Et encore... Pas certain qu'ils y parviennent...
Alors que faire ?
Aimer ce que je suis et à travers cet amour et ce regard apaisé, libéré de toutes colères, nourrir mon égo de la vigilance de l'esprit. Non pas condamner l'égo dans un procès inique mais apporter la douceur dont il a besoin pour déposer les armes. Si je vais vers lui en ennemi, si mon esprit vient au devant de ce mental indocile comme un justicier il se défendra, il établira de nouvelles murailles, il se perdra, s'égarera, il préfèrera perdre pied en sillusionnant de maîtrise plutôt que de laisser s'instaurer en lui l'acceptation du jugement. La justice appliquée n'a jamais apaisé. Elle ancre dans les fibres, au plus profond, le goût amer de l'humiliation. Si aucun amour ne vient s'y adjoindre, aucune guérison n'est envisageable. Le condamné restera immanquablement, malgré le temps, un individu en souffrance et la souffrance imposée n'élève pas. Elle fossilise.

Alors que faire ?
Nul jugement, nul déni, nul aveuglement, aucune colère, aucune condamnation, je suis un individu en errance, un égo qui se débat, un esprit qui aime. Etre dans l'acceptation, dans l'accueil, le détachement aussi, sûrement de l'humour, beaucoup d'humilité, abandonner l'intellect prétentieux et les savoirs inquisiteurs, il n'y a pas de mode d'emploi, pas de règles, pas de chemin établi, juste une errance qu'il s'agit d'aimer pour qu'elle ne devienne pas une perdition, de l'empathie, de la compassion, pour ce pauvre hère qui erre.
Juste de l'amour.
avatar
Thierry
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 751
Localisation : Savoie
Identité métaphysique : celle qui vous plaira
Humeur : celle qui me convient
Date d'inscription : 03/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego, c'est quoi ?

Message par _pandore le Dim 8 Aoû 2010 - 15:22

Je vous pose cette question....
Si je vous dit ,trouvez votre oeil et arraché le....qu'en serait t'il de vous?

Vous avez mal interprété la signification de l'égo...(a méditer et a réfléchir sur le sens)avant de répondre.

Rien de vous n'est a retirer!


_pandore
EXCLUE DU FORUM

Féminin Nombre de messages : 2182
Localisation : Québec
Identité métaphysique : Femme
Humeur : Simple
Date d'inscription : 23/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego, c'est quoi ?

Message par Thierry le Dim 8 Aoû 2010 - 16:28

pandore a écrit:Je vous pose cette question....
Si je vous dit ,trouvez votre oeil et arraché le....qu'en serait t'il de vous?

Vous avez mal interprété la signification de l'égo...(a méditer et a réfléchir sur le sens)avant de répondre.

Rien de vous n'est a retirer!


Ah, désolé mais c'est ma façon de voir, je ne vous demande pas d'en faire la vôtre. Quant au laps de temps nécessaire avant de répondre, croyez bien qu'il est dépassé.
avatar
Thierry
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 751
Localisation : Savoie
Identité métaphysique : celle qui vous plaira
Humeur : celle qui me convient
Date d'inscription : 03/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego, c'est quoi ?

Message par Jipé le Dim 8 Aoû 2010 - 16:55

Mais lequel d'égo parlez-vous ?

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25749
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego, c'est quoi ?

Message par _pandore le Dim 8 Aoû 2010 - 16:59

Thierry si vous êtes bouddhiste ,vous connaissez fort propablement les koans.

Ils sont là pour aider ....en de vue de....

Encore une fois ,vous avez mal compris mes propos.

_pandore
EXCLUE DU FORUM

Féminin Nombre de messages : 2182
Localisation : Québec
Identité métaphysique : Femme
Humeur : Simple
Date d'inscription : 23/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego, c'est quoi ?

Message par Lila le Dim 8 Aoû 2010 - 17:08

Jipé a écrit:Mais lequel d'égo parlez-vous ?
Voilààààà, tu as compris ma question. okey

Il y a plusieurs notions qui portent le nom de "ego", notamment celle en psychologie.

Ce serait vraiment intéressant de pouvoir comparer les différentes approches.

Donc merci d'avance de contribuer à compléter ces points de vue différents.

Lila
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 6327
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 26/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego, c'est quoi ?

Message par bernard1933 le Dim 8 Aoû 2010 - 17:18

" Si je vais vers lui en ennemi, si mon esprit vient au devant de ce mental indocile comme un justicier il se défendra, il établira de nouvelles murailles, il se perdra, s'égarera, il préfèrera perdre pied en s' illusionnant de maîtrise plutôt que de laisser s'instaurer en lui l'acceptation du jugement. La justice appliquée n'a jamais apaisé. Elle ancre dans les fibres, au plus profond, le goût amer de l'humiliation. Si aucun amour ne vient s'y adjoindre, aucune guérison n'est envisageable. Le condamné restera immanquablement, malgré le temps, un individu en souffrance et la souffrance imposée n'élève pas. Elle fossilise."
Thierry, je retiens ces mots que tu as écrit . Appliqués à la politique,
ils la changeraient du tout au tout . Si je pouvais te faire nommer au
Ministère de l' Intérieur, voire à l' Elysée...Tu as parfaitement raison !
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego, c'est quoi ?

Message par Thierry le Dim 8 Aoû 2010 - 17:40

pandore a écrit:

Encore une fois ,vous avez mal compris mes propos.

Effectivement et c'est récurrent. Désolé.
Et je ne suis pas bouddhiste ni rien d'autre même si je connais les koans.
avatar
Thierry
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 751
Localisation : Savoie
Identité métaphysique : celle qui vous plaira
Humeur : celle qui me convient
Date d'inscription : 03/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego, c'est quoi ?

Message par _pandore le Dim 8 Aoû 2010 - 18:13

Par cette petite question ,j'ai simplement voulu transmettre la vérité quand au mensonge de l'égo et sa problématique faussaire et ainsi que le ridicule du problème de l'égo.
Cette égo qui selon beaucoup serait la cause de tant de maux et de souffrances (alors qu'il n'en est rien....
Je vais essayer de m'expliquer le plus simplement possible sur cette égo.
Pour posséder un bon équilibre psychologique et mental, l'égo doit être non pas un ennemi mais un atout,de plus l'égo est en chacun,même chez les sages et les croyants(car ils ont choisis et ont décidés de s'exécuter dans ce cheminement particulier)c'est justement cette égo (inné en chacun de nous...) qui a agis dans l'individus et sa vie.(les psychologues le savent bien).L'égo est une fonction exécutive de la psyché,ce qui veut dire en clair que sans l'égo ,je ne peux ni choisir et ni agir ou si vous préférez ,ni décider ,ni exécuté .....
Pourquoi donc cherchez vous a l'endiguer?

Car cette recherche funeste réprime et comprime en vous ce que vous êtes réellement.

_pandore
EXCLUE DU FORUM

Féminin Nombre de messages : 2182
Localisation : Québec
Identité métaphysique : Femme
Humeur : Simple
Date d'inscription : 23/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego, c'est quoi ?

Message par Thierry le Dim 8 Aoû 2010 - 18:46

Etrangement, Pandore, je pense exactement la même chose et c'est ce que j'écris. La preuve encore qu'on ne comprend pas de la même façon des idées similaires...
avatar
Thierry
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 751
Localisation : Savoie
Identité métaphysique : celle qui vous plaira
Humeur : celle qui me convient
Date d'inscription : 03/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego, c'est quoi ?

Message par Lila le Dim 8 Aoû 2010 - 19:50

avant de savoir pourquoi il faut l'endiguer ou non, faudrait d'abord savoir ce que c'est, de QUEL "ego" on parle Wink ...

Lila
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 6327
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 26/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego, c'est quoi ?

Message par Bénédicte le Dim 8 Aoû 2010 - 20:54

Lila dit :
Bénédicte, je te souhaite une semaine pleine d'émerveillements!
Merci Lila.
Je reprends le travail demain. Je ne pense pas que le travail en retard après 4 semaines de vacances va m'émerveiller. Mais, ça ira, il le faudra bien.

Pour revenir au sujet, je pense comme Pandore, à savoir qu'il ne faut pas renoncer à son égo si on en fait bon usage.

Bénédicte
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 401
Localisation : ouest
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : belle
Date d'inscription : 26/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego, c'est quoi ?

Message par Lila le Dim 8 Aoû 2010 - 21:05

Personne ne peut dire ce qu'est l'ego en psychologie ? J'en ai donné une définition plutôt "bouddhiste", bon, je m'y colle alors.

1) Du latin "moi", le mot ego désigne en psychanalyse la part de la personnalité chargée d'équilibrer les différentes forces auxquelles est confronté le psychisme de l'individu. Ces forces incluent ses pulsions profondes, sa morale personnelle (comprise dans le surmoi) et la réalité du monde extérieur tel qu'il le perçoit .
Parmi les oeuvres importantes en egopsychologie, ou psychologie du moi, nous citerons "le Moi et les mécanismes de défense " (1936), écrit par A. Freud ou encore "la Psychologie du moi et le problème de l'adaptation" (1930), écrit par H. Hartmann.
2) Synonyme du terme "le Moi". Au sens strict signifie le Moi conscient de lui-même et de la réalité à laquelle il doit s'adapter.

Lien

C'est déjà fort différent, non ? dubitatif

J'ai ouvert ce sujet en "psychologie" en espérant en apprendre plus sur ce point de vue. Je dois avouer que je ne vois pas bien où se situe l'ego tel que défini ici... C'est la conscience ? La volonté ? Je ne comprends pas bien cette division de notre personnalité en "parts". Si quelqu'un peut donner un exemple ?

Lila
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 6327
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 26/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego, c'est quoi ?

Message par Bénédicte le Dim 8 Aoû 2010 - 21:27

J'entends aussi l'ego ainsi:
1)Du latin "moi", le mot ego désigne en psychanalyse la part de la personnalité chargée d'équilibrer les différentes forces auxquelles est confronté le psychisme de l'individu. Ces forces incluent ses pulsions profondes, sa morale personnelle (comprise dans le surmoi) et la réalité du monde extérieur tel qu'il le perçoit .

2) Synonyme du terme "le Moi". Au sens strict signifie le Moi conscient de lui-même et de la réalité à laquelle il doit s'adapter.


Bénédicte
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 401
Localisation : ouest
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : belle
Date d'inscription : 26/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego, c'est quoi ?

Message par JO le Dim 8 Aoû 2010 - 22:12

les psychanalystes voient le psychisme humain comme un feuilletage : conscient, subconscient, inconscient , moi, surmoi, ombre ( chez Jung,plus les archétypes). L'ego, c'est le moi, ce qui s'affirme comme la "personna".Sans compter l'animus et l'anima ...
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22400
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego, c'est quoi ?

Message par Bénédicte le Dim 8 Aoû 2010 - 22:57

Et pourtant Blaise PASCAL a dit que le moi est haïssable.

Je crois que ce point de vue est assez commun à toutes les religions, même le boudhisme qui n'est pas à proprement parler une religion.

Il y a pourtant une grande différence entre l'amour-propre qui est légitime et l'orgueil qui est un ego surdimensionné ou le narcissisme qui est un excès d'amour de soi-même.

Et puis, on nous serine suffisamment que pour aimer autrui, il faut s'aimer soi-même.

Pourquoi devrions-nous renoncer à notre personnalité, notre caractère, notre tempérament ?


Bénédicte
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 401
Localisation : ouest
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : belle
Date d'inscription : 26/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego, c'est quoi ?

Message par mikes356 le Dim 8 Aoû 2010 - 23:55

dite moi quel est la différence entre subconscient et préconscient
avatar
mikes356
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 267
Localisation : dans les abîmes
Identité métaphysique : spirituel
Humeur : philosophique
Date d'inscription : 09/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego, c'est quoi ?

Message par Talek le Lun 9 Aoû 2010 - 1:51

Pour moi, l'ego c'est mon corps et le "désir de vivre" (c'est un résumer peut-être pas satisfaisant) qui l'habite. C'est ainsi qu'il y a Toi et Moi, séparé par notre peau, non pas comme une barrière mais plutôt comme l'horizon qui permet le contact entre le ciel et la terre, qui permet l'histoire d'amour. Un amour aux formes incomprises tel un champ de bataille ou une éruption volcanique.
Rattacher à la mémoire vivante, à la terre, le corps (l'ego) sais que pour être en vie il doit pouvoir mourir. La mort en tant qu'expérience charnelle qui ne mène pas toujours au cimetière mais ressentis comme un joie de vivre et donc aussi comme une tristesse profonde qui ne se prolonge pas dans la morbidité et la lourdeur.

Bien sûr, je ressens en moi plus qu'un "désir de vivre" et sais qu'une partie de mon être n'est pas de ce "monde". Est-ce là une forme de détachement vis à vis de l'ego ? Non, c'est au plus proche de sa simplicité et de son évidence, sa nudité, que je parviens à discerner d'autres voix, sentir la présence d'un mystère en moi-même comme autour de moi-même.

Ce que les discours spirituelles cherchent à désigner par le terme ego, ce sont les vêtements que nous mettons sur le corps et que je nommerais suffisance. La suffisance est une excroissance, un par-dessus, une mentalisation de l'ego, une imitation de celui-ci mais couper du corps et effrayer par ce qui y est à l'œuvre: la mort, c'est à dire la vie. C'est donc en cette suffisance que nous trouvons peut-être une forme de mort qui ne soit pas mouvement de la vie mais mouvement de... rien. Un désir d'immortalité dans rien ? je ne sais, il y a surement un sens à cela.

Quoi qu'il en soit, personne ne souhaite se retrouver cul nu non plus, c'est pourquoi nous veillons plus souvent à nous habiller de beaux habits idéal et idéel que nous en passons réellement à nous en dévêtir. Nous ne manquons jamais d'artifice.




Talek
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 103
Localisation : P2 Dôme
Identité métaphysique : bof
Humeur : Serein
Date d'inscription : 28/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego, c'est quoi ?

Message par Jipé le Lun 9 Aoû 2010 - 8:09

mikes356 a écrit:dite moi quel est la différence entre subconscient et préconscient
Le subconscient est le mot plus ancien pour parler de l'inconscient.
Le préconscient est dans l’appareil psychique décrit par Freud, le lieu intermédiaire entre le conscient et l’inconscient.

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25749
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum