La limite des certitudes

Aller en bas

La limite des certitudes

Message par Lila le Jeu 2 Sep 2010 - 8:31

Ou placez vous la limite de vos certitudes ?

Exemples: un croyant dira que ses certitudes englobe ce que sa religion enseigne. Un matérialiste la limitera à ce qui est matériel, mesurable et reproductible.

Comment gérez vous ce qui les dépasse ?

Exemples: le croyant rejettera ce qui est en contradiction avec son "livre", le matérialiste ramènera tout à la matière, ...


Ma réponse:
Mes certitudes dans le monde matériel sont de plus en plus relatives, c'est à dire qu'elles se réfèrent au monde matériel tel qu'on le connaît actuellement. Elles ne sont plus valables si la matière se définit autrement ou si on sort de son champ.
Exemple: les règles de l'espace-temps ne sont valables que dans l'espace-temps, et ce, dans la limite de nos connaissances. Si on sort de cet espace OU qu'on le définit autrement, ces règles doivent être revues ou ne sont plus vraies du tout.
Donc (par exemple) les lois de la thermodynamiques font partie de mes certitudes, mais seulement dans les condition pour lesquelles elles ont été définies. C'est comme la loi de gravitation de Newton, elle est valable et vérifiable pour 2 corps célestes, mais plus pour 3.

Donc ma certitude dans le monde matériel se limite, bien sûr, au mesurable et reproductible, mais dans un champ limité, toujours relatif à la manière dont il a été défini (cette "manière" évolue très fort, surtout depuis un siècle).

Je ne suis pas sûre du tout qu'un autre champ, non matériel, ne puisse pas interférer dans l'espace-temps. Alors, tout ce qui n'est pas sûr, pour moi, ne seront que des théories, jamais des certitudes. Je vais adopter des théories pour continuer à essayer de comprendre ce qui se passe dans l'espace-temps, mais je ne les adopterai que quand elles sont démontrables et reproductibles. Je suis donc, en permanence, prête à remettre ces théories en question, à les balayer et à en essayer d'autres.
Je dirais "je pense" quand je parle de ces "théories adoptées provisoirement".

Je pense que notre monde matériel n'est qu'une cristallisation de champs non matériels, dont la plupart se situent hors de notre espace-temps. On leur donne le nom de "spirituels", mais ce mot galvaudé est totalement insuffisant face aux multiples "champs d'existence" qu'il recouvre.

La frontière de mes certitudes est donc encore plus réduite que celle des matérialistes les plus matérialistes: je les contiens dans les mêmes limites qu'eux, mais je ne suis même pas sûre que la matière soit ce qu'on pense qu'elle est. Elle est peut être une illusion. Par contre j'y ajoute une "matière" supplémentaire, qui sont les émotions et les pensées. Pour moi, ce sont des matières, dont on n'a pas encore "rationalisé" l'existence, leur "monde" nous est encore inconnu, donc tout ce qu'on peut en dire pour le moment seront des théories. Leur existence fait partie de mes certitudes, mais pas leur nature ni leur lois.

Mes certitudes sont donc
- que je me meus dans un monde qui me paraît matériel et "solide", mesurable et prédictible, avec des émotions et des pensées qui ne sont pas mesurables mais dont on constate le effets dans la matière,
- que l'instant présent est le seul où je peux agir, que ce corps physique mourra un jour, et
- que cette vie a sans doute une raison d'être (là, je suis déjà dans la théorie, mais qui est à la frontière de la certitude).


Dernière édition par Lila le Jeu 2 Sep 2010 - 8:43, édité 1 fois

Lila
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 6327
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 26/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La limite des certitudes

Message par JO le Jeu 2 Sep 2010 - 8:40

si tu dis tout, je n'ai plus rien à ajouter !
Des certitudes, je n'en ai pas ... si : je pense, donc je suis . Je ne suis pas ce que je pense mais je pense. Et tout porte à me faire penser que Lila pense, et tous les gens que je connais , ceux que je ne connais pas, présents et futurs, depuis l'origine, pensaient, donc il y a un "je suis" , en actes , dans ce que je vis . Une réalité, dont il faut séparer le réel, le virtuel et l'actuel, à jamais distincts . La chose et ce que j'en perçois, différents , irrémédiablement .

Je lisais, relisais, plutôt , un bouquin de Siboni ( psychanalyste), "lectures bibliques , dont je ne me souvenais plus du tout .
Il considère le "au commencement", comme le moment du surgissement de la parole dans la création . Le Verbe , premier. Le ciel et la terre n'existent qu'à partir du moment où l'homme parle et les nomme .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22727
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La limite des certitudes

Message par Jipé le Jeu 2 Sep 2010 - 9:38

Jo:
si tu dis tout, je n'ai plus rien à ajouter !
excellent!!!!

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 26448
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2018 : Caipirinha !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La limite des certitudes

Message par Lila le Jeu 2 Sep 2010 - 9:41

pette de rire

ben si, vous pouvez ajouter VOTRE point de vue, comme JO l'a fait. Je n'ai parlé que du mien.

Ou alors c'est que vous êtes d'accord avec moi ? supercontent

Lila
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 6327
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 26/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La limite des certitudes

Message par JO le Jeu 2 Sep 2010 - 10:38

c'était une approbation, pas une objection : la preuve, j'ai pratiquement toujours quelque chose à ajouter ! blabla
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22727
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La limite des certitudes

Message par Leleu le Jeu 2 Sep 2010 - 10:38

Nous avançons à coup de convictions et nous progressons par rectifications.
La certitude est là ! vieux
avatar
Leleu
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1538
Localisation : Jura
Identité métaphysique : chercheur
Humeur : sociable
Date d'inscription : 16/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La limite des certitudes

Message par _athéesouhaits le Jeu 2 Sep 2010 - 11:21

la seule certitude que j'ai c'est:
Spoiler:
plus tu pédales moins vite , moins t'avances davantage

_athéesouhaits
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6507
Date d'inscription : 22/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La limite des certitudes

Message par _La plume le Jeu 2 Sep 2010 - 12:45

La seule certitude c'est que je cherche et je me contente des vérités relatives qui me conviennent au fil de mon cheminement comme autant d'étapes.

Plus qu'aux écritures sacrées du passé, qu'on peut toujours interprêter en fonction du temps, du lieu, de la culture, je crois aux paroles de certains maitres incarnés parce que j'y ai ressenti un écho de vérité au fond de moi.

_La plume
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5987
Localisation : au sud du sud
Identité métaphysique : hérétique
Humeur : c'est selon avec qui
Date d'inscription : 17/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La limite des certitudes

Message par casimir le Jeu 2 Sep 2010 - 13:30

JO a écrit:
Il considère le "au commencement", comme le moment du surgissement de la parole dans la création . Le Verbe , premier. Le ciel et la terre n'existent qu'à partir du moment où l'homme parle et les nomme .

Le Verbe ne signifie pas la parole, mais l'acte.
L'acte produit le contact nécéssaire à la communication, et élabore le langage qui permet la reflection.
avatar
casimir
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2138
Localisation : dans la forêt
Identité métaphysique : la même
Humeur : ni plus ni moins
Date d'inscription : 14/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La limite des certitudes

Message par Ladysan le Ven 3 Sep 2010 - 21:28

Il est absurde de douter de tout. Comme si l’esprit humain était incapable d’arriver à un certain nombre de certitudes ! Avoir une certitude ne signifie pas forcément affirmer posséder une vérité. Tout homme vit de certitudes, et il n’y a aucune honte à l’avouer. Pour moi, la logique c’est que 1 1=2 et non pas 3, et j’ai appris sur ce forum, qu’on ne lutte jamais à armes égales contre une idéologie, et que ni les sentiments, ni les pressions ne peuvent venir à bout d’un comportement sectaire. Dès qu’une personne a besoins de faire appel à un dogme ou a un autre truc de ce genre pour justifier ses croyances, je me braque, parce que justement, il y a un certain nombre d’évidences immédiates, réfléchies ou spontanées qui ne peuvent êtres mises en doute.
J’ai donc des certitudes, mais je ne cesse de les remettre en question de temps en temps.
avatar
Ladysan
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4769
Localisation : Belgique (Wallonie)
Identité métaphysique : Aucune
Humeur : De toutes les couleurs
Date d'inscription : 15/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La limite des certitudes

Message par _dhmo le Dim 5 Sep 2010 - 6:21

Lila a écrit:Ou placez vous la limite de vos certitudes ?
Ma seule certitude, c'est que j'existe. Je suis le raisonnement Descartes (je pense donc je suis), mais je ne considère pas ce raisonnement comme une preuve de l'existence de mon âme (métaphysique). Seulement, d'une partie de moi qui est capable de penser. Je n'ai aucune certitude sur sa nature.

Mes autres certitudes dépendent des axiomes que j'accepte. Je ne sais pas vraiment si on peut appeler cela des certitudes. Je les vois comme tel. Exemple, si j'admet que 0+n=n, alors je suis certain que 0+1=1.
Comment gérez vous ce qui les dépasse ?
J'ai par principe de ne jamais spéculer sur ce qui me dépasse, à moins d'accepter certains axiomes. Alors je tente de l'ignorer en espérant un jour pouvoir le gérer.

_dhmo
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 257
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 27/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La limite des certitudes

Message par _dhmo le Dim 5 Sep 2010 - 6:27

Lila a écrit: que cette vie a sans doute une raison d'être (là, je suis déjà dans la théorie, mais qui est à la frontière de la certitude).

Cette certitude, tu penses qu'elle vient de ta foi ou d'un raisonnement quelconque?

Par foi, je veux dire la même chose qui me permet de dire avec certitude que dieu n'existe pas... Je sais que c'est ma foi, pas un raisonnement comme Descarte et l'existence.

_dhmo
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 257
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 27/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La limite des certitudes

Message par Lila le Dim 5 Sep 2010 - 7:33

dhmo a écrit:
Lila a écrit: que cette vie a sans doute une raison d'être (là, je suis déjà dans la théorie, mais qui est à la frontière de la certitude).

Cette certitude, tu penses qu'elle vient de ta foi ou d'un raisonnement quelconque?

Par foi, je veux dire la même chose qui me permet de dire avec certitude que dieu n'existe pas... Je sais que c'est ma foi, pas un raisonnement comme Descarte et l'existence.
sûrement pas d'une foi quelconque, puisque je suis agnostique.
C'est plus un espoir qu'une certitude. Je le précise bien: je suis, avec cela, à la frontière avec la théorie. Je suis toute prête à abandonner cette idée, si j'ai des éléments qui l'infirment.

Ma source d'enseignement est dans la nature, dans les lois qui régissent notre univers, la première loi de la thermodynamique: "rien ne se perd, rien ne se crée". Une graine qui ne germe pas ne se perd pas: elle pourrit et nourrit les autres. Ainsi en va peut-être de notre "âme". C'est sans doute une matière comme les autres.

Lila
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 6327
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 26/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La limite des certitudes

Message par JO le Dim 5 Sep 2010 - 7:40

j'aime comprendre . Alors je me dis que je ne comprends pas lequel mais que la vie doit avoir un sens . Alors je cherche à découvrir lequel ...
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22727
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La limite des certitudes

Message par Half-moon le Ven 10 Sep 2010 - 8:49

"Les convictions sont des ennemis de la vérité plus dangereux que les mensonges" Nietzsche
puis "Les convictions n'ont pas de place dans la science"
quant à moi, je ne peux avoir des certitudes absolues, la limite? je ne sais pas ce que c'est exactement...les limites, les normes...etc, ça me gène et je trouve le très fatiguant.



Half-moon
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 163
Localisation : Un bout de nuage
Identité métaphysique : Pensive
Humeur : Indifférent
Date d'inscription : 24/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La limite des certitudes

Message par Invité le Sam 11 Sep 2010 - 6:41

Merci Lila pour ce sujet qui, pour pouvoir répondre, oblige chacun à se mettre en question (ou à l'éluder).

Ma certitude est que rien n'est statique et permanent.
Ma certitude est que tout est mouvement et évolution, de l'atome en passant par l'être vivant jusqu'aux galaxies.
Ma certitude est que l'univers et tout ce qui le constitue est système auto-organisé. L'univers est vie.

Par conséquent je ne crois ni à un créateur, ni à un juge suprême. Je ne crois ni à un début ni à une fin de l'univers. Je ne crois ni à la permanence du moi, ni à une "vie éternelle" ni à une réincarnation.
Par contre je crois à la loi de l'action (karma) dans le sens que par ses actions, paroles et pensées chacun contribue un peu (en bien ou en mal) à l'évolution commune du groupe, de l'humanité et de l'univers.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La limite des certitudes

Message par ElBilqîs le Dim 12 Sep 2010 - 18:42

ma seule certitude absolue:
"je sais que je ne sais rien" (ou presque)
après, bien sûr, je suis "sûre" d'exister sur cette terre que je peux toucher du doigt. Mais je ne sais si "exister" a le même sens pour tout le monde.
je suis sûre d'être allée à l'école et d'avoir appris un certain nombre de choses qui se sont avérées par la suite justes ou erronées... et je pense que ça peut encore changer.

Je "crois" en Dieu, mais là, je n'ai aucune certitude, si ce n'est ma "conviction profonde" qu'Il doit être à l'origine du monde.

Après, tant de choses évoluent, que je crois qu'il vaut mieux vivre avec "un doute raisonnable" plutôt qu'avec des affirmations péremptoires!
avatar
ElBilqîs
Aka Peace & Love

Féminin Nombre de messages : 4073
Localisation : là haut dans les étoiles
Identité métaphysique : qu'importe
Humeur : douce et calme
Date d'inscription : 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum