Que vienne cet automne

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Que vienne cet automne

Message par _pandore le Dim 19 Sep 2010 - 18:33

Je ne suis pas une serpillère n'on plus Jo...
Mais je suis en conctact avec mon coeur et je ne peux me mentir à moi même...

_pandore
EXCLUE DU FORUM

Féminin Nombre de messages : 2182
Localisation : Québec
Identité métaphysique : Femme
Humeur : Simple
Date d'inscription : 23/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que vienne cet automne

Message par JO le Dim 19 Sep 2010 - 18:57

c'est ça qui compte. Il vaut mieux souffrir d'amour que de manque d'amour ...
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22400
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que vienne cet automne

Message par _pandore le Dim 19 Sep 2010 - 21:25

Tu as parfaitement raison...merci amie ange

_pandore
EXCLUE DU FORUM

Féminin Nombre de messages : 2182
Localisation : Québec
Identité métaphysique : Femme
Humeur : Simple
Date d'inscription : 23/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que vienne cet automne

Message par Babylon5 le Lun 20 Sep 2010 - 10:11

Tenez, il me semble que j'ai oublié de poster de chef-d'œuvre hier soir : (bon, c'est de l'humour, hein !)

Le chant des hormones

Écoutez le chant sournois des hormones :
Ce sont-elles qui vous guident vers l'homme.
Pourquoi celui-là, pourquoi celui-ci ?
Quel vent puissant vous attire vers lui ?

Il vous rappelle un lointain secret ;
Les yeux de votre père, ou autre effet.
Comme une alouette vers ce miroir
Vous accourez, le cœur battant d'espoir.

Vous êtes une autre, un ange au Paradis ;
Vous ne dormez plus, ne pensez qu'à lui.
Vous sentez tout votre corps défaillir
Pour un mot, un baiser ou un sourire.

Vous le trouvez fort, si intelligent :
C'est enfin l'âme sœur qui vous comprend.
L'alter ego masculin, complétude
De votre être marqué de finitude.

Vous fusionnez dans l'amour qu'il vous donne :
Ce n'est pourtant que la loi des hormones.
Après-demain, la fête terminée,
Seule à nouveau, vous vous réveillerez.

L'être merveilleux vous broiera la cœur ;
la magie passée, ce n'est qu'un hâbleur.
Ce n'est qu'un homme, il ne peut que cela :
jetez le, vous ne le comprenez pas.

Vous ne comprenez pas que ses chaussettes
Trainent trop souvent sur votre moquette.
Les hormones, sirènes, ont accompli
Leur fonction, et puis soudain sont parties.

avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que vienne cet automne

Message par JO le Lun 20 Sep 2010 - 10:29

je crains qu'il ne reste des retardataires, à vie , demande à Bernard !
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22400
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que vienne cet automne

Message par Cochonfucius le Lun 20 Sep 2010 - 11:24

Comme dit Jacques Brel:

Il nous fallut bien du talent
Pour être vieux sans être adultes.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23626
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que vienne cet automne

Message par Ladysan le Lun 20 Sep 2010 - 12:52

Ah, nostalgie quand tu nous tiens !!!

Madame Nostalgie
(de Serges Reggiani)


Madame Nostalgie
Depuis le temps que tu radotes
Et que tu vas de porte en porte
Répandre ta mélancolie

Madame Nostalgie
Avec tes yeux noyés de brume
Et tes rancœurs et tes rancunes
Et tes douceâtres litanies

Madame Nostalgie
Tu causes, tu causes, tu causes, tu causes
De la fragilité des roses
Je n'entends plus ce que tu dis

Madame Nostalgie
Depuis le temps que tu m'accables
J'ai envie d'envoyer au diable
Ton mal d'amour si mal guéri

Madame Nostalgie
Tu pleures sur un nom de ville
Et tu confonds, pauvre imbécile
L'amour et la géographie

Madame Nostalgie
Tu rêves, tu rêves, tu rêves, tu rêves
Mais tes arbres n'ont plus de sève
Et tes branches n'ont plus de fruits

Madame Nostalgie
Pardonne-moi si j'en ai marre
De tes dentelles grises et noires
Il fait trop triste par ici

Madame Nostalgie
Je veux entendre des orages
Respirer des jardins sauvages
Voir le soleil et la pluie

Madame Nostalgie
Tu pleures, tu pleures, tu pleures, tu pleures
Mais ce soir je n'ai plus le cœur
De partager tes insomnies

Madame j'ai envie
Ce soir d'être infidèle
Dans les bras d'une belle
Qui ressemble à la vie

avatar
Ladysan
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4769
Localisation : Belgique (Wallonie)
Identité métaphysique : Aucune
Humeur : De toutes les couleurs
Date d'inscription : 15/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Fidélité

Message par Cochonfucius le Mar 21 Sep 2010 - 12:54

Presque tous, nous savons comment dire "Je t'aime",
Ce n'est pas laborieux, ce n'est pas compliqué ;
Il faut, pour que ce mot puisse nous impliquer,
Le dire en étant libre et fidèle à soi-même.

Ou alors, il est là pour orner un poème,
Et cet usage-là n'est pas contre-indiqué.
Souvent les vers sont faits pour nous communiquer
La saveur du désir, c'est un excellent thème.

Aimer, ce sont des voix qui de loin s'apprivoisent,
Messages échangés, souffles qui s'entrecroisent,
Quelques débordements à l'essor incertain.

Mais aimer dans la vie, c'est être responsable ;
Et donc ne pas aller s'endormir sur le sable,
Quand la rose languit sur son astre lointain.


avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23626
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que vienne cet automne

Message par Radha2 le Mar 21 Sep 2010 - 18:10

Bienheureux celui qui, le long de son parcours
Trouva de Cupidon un carquan plein de flèches
Et usant de son arc, d'un papier, d'une brèche
Oeuvra à imprégner autrui de son amour

Aimer, ce sont de loin des maux qui s'entrecroisent
Et pour ces maux créer il faut oser subir,
Il faut oser sauter, et à la craie, écrire
''Tu me permets de vivre''- sans effacer l'ardoise

Malheureux celui qui, le long de son chemin
N'a pas appris à prendre, ni à donner la main
Dans le sombre océan il pourrait se noyer

Mais l'amour responsable c'est aussi découvrir
De l'amputé vocal, le magnifique rire
Du silence contingent, l'intention évoquée.

Radha2
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 736
Date d'inscription : 16/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que vienne cet automne

Message par Babylon5 le Mar 21 Sep 2010 - 18:38

Bravo ! Très beaux textes. J'ai beaucoup aimé la chanson de Reggiani.
Magnifique ton dernier tercet, Radha, et Cochonfucius, tu nous gâtes ! câlinchat
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que vienne cet automne

Message par _pandore le Mer 22 Sep 2010 - 0:30

Tu es un sacré nargueur Babylone... câlinchat
J'ai bien aimé vos textes ,ils sont magnifique!
Merçi Radha pour ton texte...tu es un amour! ange

_pandore
EXCLUE DU FORUM

Féminin Nombre de messages : 2182
Localisation : Québec
Identité métaphysique : Femme
Humeur : Simple
Date d'inscription : 23/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que vienne cet automne

Message par Babylon5 le Mer 22 Sep 2010 - 9:22

pandore a écrit:Tu es un sacré nargueur Babylone... câlinchat
Euh... nargueuse, Pandore... Mais je ne vois pas en quoi je nargue. Les poèmes que j'ai complimentés sont tous de beaux poèmes -j'avoue avoir un faible pour celui de Radha, que je n'avais pas lu depuis longtems.
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que vienne cet automne

Message par Imala le Mer 22 Sep 2010 - 13:47

Jamais faire pitié , mais envie ...

Belle devise !

Imala
avatar
Imala
Maître du Relatif et de l'Absolu

Féminin Nombre de messages : 1239
Localisation : Près des étoiles
Identité métaphysique : Gnostique
Humeur : Tranquille
Date d'inscription : 21/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Déterminisme

Message par Cochonfucius le Mer 22 Sep 2010 - 14:30

Pour qui n'a plus de voix, puisse rester le rire,
Qui même aux jours obscurs se montre salvateur.
Le fils du charpentier, en proie au tentateur,
Usa de son humour pour échapper au pire.

J'aime trop Cupidon pour vouloir le maudire,
Il fit parfois de moi presque un bon orateur ;
Devenir son esclave, ou son adorateur?
Il ne m'est pas permis d'être sous son empire.

Mon esprit est tenu par ses engagements,
Comme un astre accomplit sa course au firmament
Sans jamais se donner l'illusion d'être libre.

Ma vie, au quotidien, suit son tranquille cours,
Un peu de poésie convient à mes discours,
Mais sans aller jusqu'à troubler mon équilibre.



avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23626
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que vienne cet automne

Message par Babylon5 le Mer 22 Sep 2010 - 19:46

Marine[i]

Passe le temps dans un bruit sourd,
Passe l’hiver sur mes doigts gourds.
L’été fut froid et sans ivresse,
Le vent emporte ses promesses.

Un navire a quitté le quai :
Vois : la grand-voile disparaît.
Un tourbillon dans les nuages
Avec mes rêves en naufrage.

Sur les pavés mouillés de brume
Je vois mes pieds léchés d’écume.
Les jours s’en vont et mon coeur las
Regrette sans savoir pourquoi.

Et je songe à cet équipage
Embarqué loin sous les orages ;
Marins rieurs que rien n’arrête
Leurs cris, la houle et la tempête.

Ô ! Qu’un seul rafiot usé vienne
Mangé de sel et de lichens.
Sur la grève, sans matelots,
Apporté de nuit par les flots.

Carcasse noircie, bois vaincu,
Vomis par l’Océan déçu :
Vienne ton heure qui est mienne,
Au galets rongés de la peine.

Bateau berçant les coquillages,
Bois flottant sans plus de ravages,
Lassé des rêves océans,
Bois qui revient au Continent.

Allons, cette tristesse est mienne,
Mouillant au port, comme la tienne :
Sur le quai un marin pleure
Ce vieux rafiot usé qui meurt.

Passe le temps dans un bruit sourd,
Passe le vent, passe l’amour.
Je vais pouvoir enfin pleurer
Le bateau au grand mât blessé.
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Sobriété

Message par Cochonfucius le Ven 24 Sep 2010 - 17:23

Sur le jardin et sur la cour,
Un triste vent d'automne court.
Ayant renoncé à l'ivresse,
Au morne labeur je m'empresse.

Comme un fantôme aveugle et sourd
Qui hanterait de vieilles tours,
Je vais au hasard et je tresse
Ce chant de profonde tristesse.

Certes, je tremble dans la brume,
Cependant j'avance et j'assume.
J'avance sans avoir la foi,

J'assume sans trop savoir quoi,
Je sens, que nul ne s'en étonne,
Un peu de douceur dans l'automne.


avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23626
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que vienne cet automne

Message par Babylon5 le Ven 24 Sep 2010 - 18:03

Douceur d'automne

J'entends la chanson de l'automne
Entre les arbres qui frissonnent.
Un triste vent vient du Ponant,
Un vent très doux et reposant.

Sur le jardin le soleil luit
Entre deux nuées, à midi.
Je vais, marchant sous l'arc-en-ciel :
Beauté soudaine et sans pareille.

J'y vois un signe merveilleux,
De l'été mort comme un adieu
A mon coeur sourd qui ne croit pas.

J'avancerai à petits pas
Dans la langueur de cet automne
Sur le chemin si monotone.

avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Pole shift

Message par Radha2 le Ven 24 Sep 2010 - 18:53

C'est un cochonfucius qui m'avait inspiré
De mes tout premiers vers, la triste mélodie
Lisant en son désir la conscience éclaircie
À colorier de noir, je m'étais résigné

Si de Yin il était, j'aurais été de Yang
Car en ce monde éclos, mouvement est Principe
De l'été lumineux, auquel il participe
À l'automne des coeurs et des esprits exsangues

Mais combien d'entre nous, à avoir oublié
Que d'une cause connue, le vice réitéré
N'est plus malediction, mais triste gourmandise

Mouvement en l'inspir et muse sempiternelle
Pourvu que de ces rimes le Mystérieux appelle
Reviendra la beautée, et du coeur la maîtrise

Radha2
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 736
Date d'inscription : 16/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que vienne cet automne

Message par Babylon5 le Ven 24 Sep 2010 - 19:10

Beau poème, Radha, merci de ce cadeau.
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que vienne cet automne

Message par Radha2 le Ven 24 Sep 2010 - 19:15

Merci Bab

Je propose une fin alternative:

Mouvement de la muse, qui d'un battement d'ailes
Confèra au poète pouvoir décisionnel
Passé de la grisaille, l'inhérente traitrise.

Radha2
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 736
Date d'inscription : 16/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que vienne cet automne

Message par Cochonfucius le Sam 25 Sep 2010 - 10:04

Babylon5 a écrit:J'avancerai à petits pas
Dans la langueur de cet automne
Sur le chemin si monotone.

Radha a écrit:le vice réitéré
N'est plus malédiction, mais triste gourmandise


Merci pour ces excellentes reprises!
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23626
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Presque une aventure

Message par Cochonfucius le Dim 26 Sep 2010 - 11:22

A l'arrêt d'autobus, un homme a son regard
Capté par la beauté d'une femme en attente.
"Vous êtes belle", a-t-il dit d'une voix charmante.
L'autobus arriva, même pas en retard.

Et pendant le trajet, cette femme émue par
La douceur de ces mots, avait l'âme tremblante,
Et elle imaginait l'aventure excitante
Qui pourrait se produire avec l'inconnu, car

Lorsque deux coeurs soudain battent à l'unisson,
Les corps peuvent bientôt partager leurs frissons,
L'amour ne requiert pas de formalités lourdes.

Le bus accomplit son parcours sans intérêt.
Le monsieur descendit, car c'était son arrêt.
A nos violents désirs, la vie, parfois, est sourde.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23626
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que vienne cet automne

Message par Babylon5 le Dim 26 Sep 2010 - 11:45

C'était en septembre, je m'en souviens très bien
Que je rencontrai ce Bouddhiste à l'œil bleu clair.
Au Japonais du coin, d'un air un rien coquin,
Mon curriculum j'embellissai pour lui plaire.

On mangea des souchis, pour moi du poisson cuit.
J'étais très intriguée par son air décalé.
De hippie au volant d'une Mitsubishi
Flambant neuve, comme un Américain friqué.

Il avait du mystère ; il voulait disait-il,
Aller jusqu'en Asie, jusqu'en Himalaya,
Région de glaciers blancs et de plateaux stériles,
Pour y suivre en bon moine l'illustre Bouddha.

Pauvre bouddhiste de son karma mécontent,
Il ne trouvait jamais, sinon à Amsterdam,
De quoi pacifier un temps ses méchants penchants,
Mais cherchait sans y croire une nouvelle dame.

Je devais bien lui plaire, à cet énergumène,
Puisqu'il me fit vivre d'intéressants émois
Etait-il donc mon Cid ? Alors j'étais Chimène,
Mais la pièce étant dite, il n'était pas pour moi.

Jamais de sa maison ne reverrai le seuil,
Dans ce hameau perdu, ni ses volets fermés
Ses murs gris effrités, qui blessèrent mon œil :
D'avoir dit ma pensée ne m'a pas pardonné.

Et maintenant peut-être l'adepte Bouddhiste,
Conduit son véhicule avec sérénité,
Peut-être sa maison est-elle un peu moins triste :
Peut-être est-il aussi un peu moins endetté.

avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Sérénité

Message par Cochonfucius le Lun 27 Sep 2010 - 14:30

C'est vrai qu'il est serein, le moral des bouddhistes,
Dans leur Grand Véhicule ou bien dans le Petit,
A porter leur fardeau leurs coeurs ont consenti,
Ils ne sont pas pourtant devenus fatalistes.

Ils restent souriants lorsque leur vie est triste,
Ils voient de la couleur sur un mur qui est gris.
Il peut leur arriver de se montrer épris,
Mais aux attachements de la chair, ils résistent.

Ils ont compris d'où vient l'éternelle souffrance,
L'impression de non-sens, de peur, de déshérence,
Tout ce qui nous retient de nos malheurs captifs.

Ils savent qu'un aveugle, en sa grise misère,
Peut sentir que sa peau est baignée de lumière;
Ses yeux ne la voient pas, ils ne sont pas fautifs.



avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23626
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que vienne cet automne

Message par _pandore le Lun 27 Sep 2010 - 16:15

Le vide ,le vide
Le véhicule sans passagé
L'aspirant aspiré
dans sa chimère

Je préfère les milles misères et les joies de l'amour
La vie et ses tourments
Les grands vents et les brises légères
Le soleil qui réchauffe et la pluie qui abreuve
Et être ,sous la caresse de la vie.

_pandore
EXCLUE DU FORUM

Féminin Nombre de messages : 2182
Localisation : Québec
Identité métaphysique : Femme
Humeur : Simple
Date d'inscription : 23/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum