Les Voix Marines

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Les Voix Marines

Message par Curare- le Mar 28 Sep 2010 - 22:20

1 souffle d'ombre

Merci - j'apprécie-

En attendant d'instruire ce t'm,
je dépose près de votre lit qui vous attend
(c'est la maman qui parle)
ce poème dont j'ignore l'auteur,
Tu sembles très érudit -
Ce sonnet ouvrira t il 1 voie marine à notre jeune songeur ?

Ombre fugace, forme ou s'esquisse l'image
tant convoitée d'un bien quêté mais incertain,
à la façon de l'air ou d'une aile, surviens
pour adoucir un peu en moi l'horreur de vivre.

Tout ceci : l'inutile effort, l'action pénible,
de quoi hormis souffrir rien jamais ne provient,
l'appréhension, l'incertitude et le dédain,
soulage-le et guéris-le, comme on oublie.

Bien qu'il soit irréel, ton moment est le sien,
Tu es, dans la minute où tu viens t'emparer
de toute l'âme, étant son soleil et son ciel,

toute la vie, le reste étant l'ombre et la trace.
Chatoie en vérité, ombre, quand tu chatoies,
que je puisse dans ton éclat mourir à moi !


Curare-
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 479
Localisation : --
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 16/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Voix Marines

Message par MrSonge le Mar 28 Sep 2010 - 22:34

C'est avec plaisir que je me
Penche au-dessus du bord
De mon lit
Pour tendre le bras vers ce sonnet si
Régulier.
Mais, hélas, je crains d'en
Ignorer l'auteur
sans en perdre pour autant
La saveur !

MrSonge
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 3369
Localisation : Suisse
Identité métaphysique : En chemin
Humeur : Humaine, trop humaine
Date d'inscription : 13/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Voix Marines

Message par Curare- le Mar 28 Sep 2010 - 22:42

1 dernière pensée pour lui lorsque je naquis en ''elle'' et qu'il s'est ébloui alors :

Serait-ce à ce récent dessin d'enfant
de lady Godiva, la rousse crinière au vent,
que je devrais de répéter en aparté :
Lady Godiva, adieu ! Godiva, j'ai oublié...
Février 1931 -
Ossip Mandelstam-


(A bientôt..)

Curare-
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 479
Localisation : --
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 16/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Voix Marines

Message par Curare- le Mer 29 Sep 2010 - 21:14

Ombre fugace, forme ou s'esquisse l'image
tant convoitée d'un bien quêté mais incertain,
à la façon de l'air ou d'une aile, surviens
pour adoucir un peu en moi l'horreur de vivre.

Tout ceci : l'inutile effort, l'action pénible,
de quoi hormis souffrir rien jamais ne provient,
l'appréhension, l'incertitude et le dédain,
soulage-le et guéris-le, comme on oublie.

Bien qu'il soit irréel, ton moment est le sien,
Tu es, dans la minute où tu viens t'emparer
de toute l'âme, étant son soleil et son ciel,

toute la vie, le reste étant l'ombre et la trace.
Chatoie en vérité, ombre, quand tu chatoies,
que je puisse dans ton éclat mourir à moi !


C'est celui qu'on sacre souvent le plus grand poète portugais, Fernando Pessoa, 1887-1935 (prononcer Psoha! Pessoa signifie "personne"). La traduction est jolie, n'est-ce pas? Presque tout le volume (une grosse Pléiade) est de cette eau.
(Le Génie)





Curare-
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 479
Localisation : --
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 16/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Voix Marines

Message par MrSonge le Mer 29 Sep 2010 - 22:05

Pessoa ! Aussi grand dépressif que poète (c'est dire s'il devait être heureux !). Je connais très peu son œuvre mais je m'y suis assez souvent intéressé par petits fragments.
Mille mercis de m'avoir fait découvrir celui-ci !

MrSonge
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 3369
Localisation : Suisse
Identité métaphysique : En chemin
Humeur : Humaine, trop humaine
Date d'inscription : 13/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Voix Marines

Message par Cochonfucius le Lun 26 Mar 2012 - 17:48

Le traducteur a écrit:
"Ombre fugace, forme ou s'esquisse l'image
tant convoitée d'un bien quêté mais incertain..."

Pessoa, en portugais dans le texte:

Sombra fugaz, vulto da apetecida
Imagem de um ansiado e incerto bem,
Aereamente e aladamente vem
E um pouco abranda em mim o horror da vida.

O esforço inútil, a penosa lida,
De que, salvo sofrer, nada provém,
O receio, a incerteza e o desde
Mitiga e sara, como a quem olvida.

Irreal embora, o teu momento é teu.
Nesse minuto, em que deveras prendes
Toda a alma, e és o seu sol e o seu céu,

És toda a vida, e o resto é a sombra e o trilho.
‘Splende em verdade, ó sombra, enquanto ‘splendes,
E eu morra para mim nesse teu brilho.

avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23218
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum