Souffle d'ombre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Souffle d'ombre

Message par MrSonge le Dim 3 Oct 2010 - 11:37

Un petit poème glané dans les limbes virtuels qu'il m'arrive de fréquenter...

Un souffle d'ombre d'elle, délaissée, virtuelle
Que la nuit enchanta de délits surannés.
Il voulait s'adoucir de tout ce mal femelle
Voir s'ouvrir l'anthère sur ses mots trépanés.

L'ombre sibylline flotte sur l'écran terne
D'une froide contrée, horizon délétère
D'où il prît son envol ; sous le regard materne
Nul silence embué, ni larme mensongère

Ô l'exil en exil de ce destin funèbre
Ineffables esprits s'accouplant aux ténèbres
Providence figée que nul glas n'essouffle

Enfin elle peut mourir immolée par l'orage
s'absorber de sa voix sortie d'un éclai'rage
Entrelacée en lui, tandis que son coeur souffle.

MrSonge
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 3369
Localisation : Suisse
Identité métaphysique : En chemin
Humeur : Humaine, trop humaine
Date d'inscription : 13/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Souffle d'ombre

Message par Babylon5 le Dim 3 Oct 2010 - 12:02

C'est très beau... C'est de qui ? (et aussi me dire ce qu'est une "anthère") ?
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Souffle d'ombre

Message par Babylon5 le Dim 3 Oct 2010 - 12:06

Tiens, je me mettrais bien une signature aussi, mais le problème c'est que je ne sais pas si c'est de moi ou de quelqu'un d'autre.
"Poésie : art de déranger les mots."
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Un souffle se partage.

Message par Cochonfucius le Dim 3 Oct 2010 - 16:46

MrSonge a écrit:Entrelacée en lui, tandis que son coeur souffle.

Leurs coeurs, peut-être.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23250
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Souffle d'ombre

Message par MrSonge le Dim 3 Oct 2010 - 18:22

Babylon5 :

Navré, mais je crois que son auteure désir garder l'anonymat. En revanche, je vais me renseigner pour cette anthère qui m'a, moi également, fortement intrigué !

MrSonge
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 3369
Localisation : Suisse
Identité métaphysique : En chemin
Humeur : Humaine, trop humaine
Date d'inscription : 13/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Souffle d'ombre

Message par Babylon5 le Dim 3 Oct 2010 - 18:41

Ah ! Bon ? Tu postes des poèmes contenant des termes dont tu ne connais pas la signification ? Ce serait pas une forme de snobisme ?
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Souffle d'ombre

Message par MrSonge le Dim 3 Oct 2010 - 18:46

Non, c'est juste que je n'ai pas obtenu de réponse, et je ne voulais pas faire attendre l'auteure. ^^

MrSonge
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 3369
Localisation : Suisse
Identité métaphysique : En chemin
Humeur : Humaine, trop humaine
Date d'inscription : 13/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Souffle d'ombre

Message par Babylon5 le Dim 3 Oct 2010 - 19:04

MrSonge a écrit:Non, c'est juste que je n'ai pas obtenu de réponse, et je ne voulais pas faire attendre l'auteure. ^^

Ah ! Je sais au moins que c'est une auteure !
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Souffle d'ombre

Message par MrSonge le Dim 3 Oct 2010 - 19:18

Oui en effet ! ^^
Et l'anthère, pour sa part est la partie terminale de l'étamine.

MrSonge
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 3369
Localisation : Suisse
Identité métaphysique : En chemin
Humeur : Humaine, trop humaine
Date d'inscription : 13/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Souffle d'ombre

Message par Babylon5 le Dim 3 Oct 2010 - 20:35

Poh ! Poh ! Poh....
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Encore un peu de silence

Message par Cochonfucius le Lun 4 Oct 2010 - 13:11

Une inconnue a écrit:
Un souffle d'ombre d'elle, délaissée, virtuelle
Que la nuit enchanta de délits surannés.
Il voulait s'adoucir de tout ce mal femelle
Voir s'ouvrir l'anthère sur ses mots trépanés.

L'ombre sibylline flotte sur l'écran terne
D'une froide contrée, horizon délétère
D'où il prit son envol ; sous le regard materne
Nul silence embué, ni larme mensongère

Ô l'exil en exil de ce destin funèbre
Ineffables esprits s'accouplant aux ténèbres
Providence figée que nul glas n'essouffle

Enfin elle peut mourir immolée par l'orage
s'absorber de sa voix sortie d'un éclai'rage
Entrelacée en lui, tandis que son coeur souffle.

***
Si nous avons choisi, ce jour, de nous déprendre,
Ce n'est pas un effet de culpabilité;
Nous avons pesé nos responsabilités,
Même s'il est besoin pour nous d'encore apprendre.

A un bonheur commun nous ne pouvions prétendre,
Aussi proches que soient nos sensibilités,
De l'incendie éteint par la réalité
Ne sont point refroidies les braises ni les cendres.

Et si je ne vois plus danser la moindre flamme,
Les reflets n'en sont pas assombris dans mon âme ;
Trop loin du brasier mort ne saurais m'en aller.

Quand le serpent revient de sa mission cruelle,
Ses enfants demandant si la journée fut belle
Le voient sourire un peu, il n'ose leur parler.

avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23250
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Souffle d'ombre

Message par Curare- le Mar 5 Oct 2010 - 19:15

1 petit poème glané -et pour vous MrSonge-

Essaye
essaye encore
d'aimer vraiment
d'aimer assez
et qu'est-ce que comprendre
même un peu sinon accueillir
dans son corps et dans sa pensée
un commencement d'amour
qui ne t'a jamais manqué
seuls la main et le regard
seule la pensée qui voit et qui sent
peuvent commencer un jour
à sentir, à voir, à penser
ce qui depuis toujours fut là-

encore et encore sans répit
s'ouvrir chaque jour et chaque nuit
à la pensée claire de l'amour

n'ajoute pas de la haine à ta douleur
essaye d'aimer ne fût-ce qu'un instant
ce signe qui est encore de la vie
car le néant ne souffre pas, n'est rien
et même un atome de vie et de lumière
est toute la vie et toute la clarté-

Curare-
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 479
Localisation : --
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 16/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Souffle d'ombre

Message par Half-moon le Ven 8 Oct 2010 - 22:43

J'aime bien ce poème...

Half-moon
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 163
Localisation : Un bout de nuage
Identité métaphysique : Pensive
Humeur : Indifférent
Date d'inscription : 24/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Souffle d'ombre

Message par Half-moon le Ven 8 Oct 2010 - 22:46

Salutations Curare-
ce signe qui est encore de la vie
car le néant ne souffre pas, n'est rien
Oui...
peut être le néant ne souffre pas mais est-t-il sensible à ce signe de vie?

Half-moon
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 163
Localisation : Un bout de nuage
Identité métaphysique : Pensive
Humeur : Indifférent
Date d'inscription : 24/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Souffle d'ombre

Message par Curare- le Sam 9 Oct 2010 - 8:48

J'aime bien ce poème...
violon~rouge


Lorand Gaspar

Encore 1 pour Violon-rouge,
rien penser et partager

Je regarde la nuit
les nuances infinies du soir

j'écoute le silence
les plis infimes de l'eau
que j'apprends à traduire
ce ne sont pas des mots
des sons simples rougis
sur l'enclume de l'air-

je regarde longuement la nuit
écoute ce qu'on appelle silence.
Et ce n'est que façon de parler

mais comment le dire sans les mots ?

Curare-
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 479
Localisation : --
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 16/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Souffle d'ombre

Message par Cochonfucius le Sam 9 Oct 2010 - 11:02

Baigné de silence,
Un paysage me parle.
Sans bruit, je réponds.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23250
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Souffle d'ombre

Message par _pandore le Sam 9 Oct 2010 - 11:57

Sous la nuit ,je pleure mon passé
De souffrances et de douleurs
Avec l'âme de mon coeur de rose
Je panse mes blessures
Arrive le jour ,arrive mon amour
Je ne souffrai plus
Ta source,ta vie et ton sang
Briseront le feu des mes enfers
Je tressaille de joie et sous les blessures d'amours des jeunes années
Ma faible amie poésie, me réjouie
Je t'aime parcours mon encrié
Et la plume courbes,parcours le nue de ton corps
Déterre moi sous le roussie du soleil
Je t'aime ,comme aux premiers jours de ta vie
Mon amour ..mon amour..tes lèvres...tes lèvres
Me voilà ,mon amour ...me voilà
Non ne me quitte pas..ne me quitte pas
J'ai peur dans le noir et sans toi
J'ai peur de la vie
J'ai peur de tout
Mais j'ai peur de ne pas plus y arriver
Personne ne comprends mon amour ,Mes joies
Et de mes doigts sur ta peau,de mes yeux posés sur toi ,les mots de moi ne sont que mon Dieu que tu es beau,que tu es magnifique et que je t'aime oui je t'aime...
Je veux t'éblouir et m'allonger sur ta passion et t'aimer...autant que je le pourrais et ce jusqu'à ma mort
De part la perfection du soleil qui s'incline à la nuit tombante et de la lune qui monte aux cieux
Nous nous renconterons..oui par lucifer
Et sur l'amour en vert prés allongé
Je m'allongerai aux creux de ton lit
De pars mes lèvres et je tremblerai la fureur des volcans
Rouge passion et noir pronfond
Sous l'obcurité de ma nuit j'écrirai mon amour
Je t'aime à l'infinie gravé dans ton âme..mon amour

_pandore
EXCLUE DU FORUM

Féminin Nombre de messages : 2182
Localisation : Québec
Identité métaphysique : Femme
Humeur : Simple
Date d'inscription : 23/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Souffle d'ombre

Message par MrSonge le Sam 9 Oct 2010 - 12:12

Ma foi, Curare, à un si charmant "glanage", je ne vois pas très bien quoi répondre... ^^

Volupté

I

Soudain, voici qu'en plein midi
Un autre soleil s'est levé,
Ni ange ni démon, hardi,
Il n'est que plus ardent, cuivré,
Et plus violent que l'ancien.

Qu'il brûle et avive la plaie,
Qu'importe, mon ange-gardien,
Si d'un amour nouveau et vrai
Il illumine aussi la nuit,
Sans pleurs, et sans cris, et sans bruit.

II

Lèvre à lèvre, si lentement,
Paupière à paupière, courir
Le doux pays de ton sourire,
De ton visage...tendrement.

Ligne à ligne d'un doigt tremblant,
Volute à volute, cédant,
D'un doigt timide et hésitant
(Mais cela par coeur, cependant)

Tracer les contours du désir,
Arabesques voluptueuses.
A ton oreille, doux plaisir,
Ecartant cheveux de rêveuse,

Parfums subtils de contre-jour,
Confier dans sa totalité
(Ô mon affolante beauté)
L'aveu brûlant de mon amour.

III

A tes lèvres, (sur quel obscur désir serrées ?
Sur quelle innocence impossible, suggérée ?)
A tes lèvres de soie je m'étais mis à lire

L'offrande des belles saisons,
L'aveu de toutes les passions.

A tes lèvres entr'ouvertes, sans défaillir,
Je pus boire d'un trait, enfin, moment bénit !
La coupe de cristal des noces infinies.

MrSonge
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 3369
Localisation : Suisse
Identité métaphysique : En chemin
Humeur : Humaine, trop humaine
Date d'inscription : 13/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Souffle d'ombre

Message par Curare- le Sam 9 Oct 2010 - 16:05

C'est 1 plaisir de vous lire, MrSonge
même si, l'amour qu'en faire ..?
qu'enfer, peut-être-

Allis aussi prenait plaisir à lire Tarentule..
Mais nos Allis & Alice s'en sont allées n'est ce pas ?


Curare-
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 479
Localisation : --
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 16/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Souffle d'ombre

Message par Cochonfucius le Sam 9 Oct 2010 - 18:53

Notre espoir nous fait vivre.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23250
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Souffle d'ombre

Message par Curare- le Dim 17 Oct 2010 - 11:33

A propos de Lorand Gaspar en googlant sur le net :
http://lediffuseurpoetique.blogspot.com/2010/04/lorand-gaspar-derriere-le-dos-de-dieu.html

J'ai invité l'auteure ^^ à venir nous rejoindre dans notre rubrique poésie..(du blog je précise)

Sait-on jamais, des fois qu'elle préfèrerait parler de dieu, ce capitaine Ô croq'mitaine imaginaire ..

Curare-
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 479
Localisation : --
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 16/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Notre corps est un arbre

Message par Cochonfucius le Sam 27 Nov 2010 - 16:10

Notre corps est un arbre, a déclaré l'ermite,
Notre esprit un miroir, il faut l'épousseter.
Or, il n'a point parlé avec légèreté,
Celui qui transcendait le réel et ses mythes.

Ton arbre est dans un vase, a dit le cénobite,
Et d'un endroit à l'autre il peut se transporter.
Quant au miroir, tu peux tout un jour le frotter,
Tu ne nettoieras pas les reflets qui l'habitent.

Epoussetons bien l'arbre, arrosons le miroir,
Car pour telle entreprise il n'est besoin d'espoir,
Ni de succès non plus pour que l'on persévère.

Les ayant accueillis dans ta méditation,
Retiens de ces deux mots la signification :
L'arbre, on en fait du bois, le miroir, c'est du verre.

avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23250
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Notre chair est d'argile

Message par Cochonfucius le Lun 29 Nov 2010 - 17:32

Ma chair, a dit l'ermite, est une faible argile,
Mon esprit, la lueur d'un cierge dans le vent.
Que l'eau tombe du ciel, que vienne l'ouragan,
Et c'en est fait de moi, tant mon être est fragile.

Le moine a répondu : « Sous des dehors graciles,
Ton corps et ton esprit sont fermes, cependant.
On a vu des mortels, même âgés de cent ans,
Rester forts et vaillants dans des temps difficiles ».

Puisque les moines sont une troupe de frères
Qui en toute occasion s'affirment solidaires,
Ils ont de l'optimisme et savent l'exprimer.

L'ermite affronte seul cent démons redoutables
Qui lui font entrevoir tous ses penchants coupables,
Il n'a donc pas le coeur à se surestimer.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23250
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Le commentaire du barde

Message par Cochonfucius le Mar 25 Jan 2011 - 17:25

-- Ermite et moine ont tort de s'affronter en rimes,
Ça ne peut qu'affaiblir leur transcendant regard.
Prenez le sans-issue comme point de départ,
Contemplez-le de près, devenez son intime.

Ne cherchez pas de vers qui telle chose expriment,
Ils auraient des échos indécents, quelque part.
Ne vous dévoilez pas en des dictons hagards,
Allez vers l'intérieur, allez vers le sublime.


Or, le moine et l'ermite ont dans un bel accord
Reproché au rimeur d'agir en esprit fort.
- - Apprends-nous le métier! Remets-en une couche!

A d'autres assemblées va proposer ton chant;
De ce lieu si un jour on te voit approchant,
On te demandera de bien taire ta bouche.



avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23250
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Cupidon au Parnasse

Message par Cochonfucius le Sam 5 Fév 2011 - 16:52

Ce n'est pas évident de construire des rimes
Pour noter ce que dit cent fois mieux le regard.
Prendre ses sentiments pour un point de départ
Peut être ressenti comme atteinte à l'intime.

Pourtant, offrir des vers qui telle chose expriment,
Ça contient des échos de magie, quelque part,
Même si ce ne sont que quelques mots hagards,
On sent que néanmoins ils touchent au sublime.

Les discours en écho, les gestes en accord,
La preuve que l'amour est toujours le plus fort,
Celui qui vous endort sur une même couche.

Seule une chose peut faire taire ce chant,
C'est l'instant où nos corps, enfin se rapprochant,
Se voient coeur contre coeur et bouche contre bouche.

avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23250
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum