Qu'est que la nudité représente aujourd'hui?

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Qu'est que la nudité représente aujourd'hui?

Message par virgule le Lun 18 Oct 2010 - 19:40

J'ai hésité a poser ce sujet dans cette section, je me demandai si la psychologie, ou la sociologie n'était pas plus a même de répondre a la question. Et pourquoi pas la théologie?... La question peut être vu sous des angles divers.

Voici ma question:

Pourquoi l'homme en est venu a s'habiller?
Quelle place a aujourd'hui l'habit dans sa vie, et pourquoi?
Que représente à ses yeux la nudité, et pourquoi selon le penseur, n'est elle pas admise dans nos sociétés?
Pourquoi nudité est il souvent devenu synonyme de perversité?

Voici ma vision de la nudité.




virgule
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1067
Localisation : Dans un haricot.
Identité métaphysique : rathée de peu... divin quand même!
Humeur : Pourquoi y penser?...
Date d'inscription : 30/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est que la nudité représente aujourd'hui?

Message par Lila le Lun 18 Oct 2010 - 19:47

nous avons été crées nus.
Plus on cache son corps, plus les fantasmes sexuels vont bon train... Plus les femmes sont et séparées de la gent masculine, et l'obsession sexuelle augmente. Voir une simple cheville devient indécent...

Je suis POUR la liberté de nudité, sauf que j'ai été gagnée par l'argumentation de JO: dans les espaces que l'on partage avec d'autres (sièges de transport en commun, etc) cela poserait de trop gros problèmes d'hygiène.

Lila
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 6327
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 26/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est que la nudité représente aujourd'hui?

Message par MrSonge le Lun 18 Oct 2010 - 20:14

Le pourquoi, j'en ai donné mon interprétation dans l'autre fil (dans Islam), si ça intéresse quelqu'un, je peux le copier-coller par ici...

Aujourd'hui, l'habit a, à mon sens une place assez complexe dû à l'évolution aliénante des mentalités modernes. D'un côté : libération sexuelle, tabous brisés les uns après les autres, décolletés vertigineux, plages surpeuplées de corps de plus en plus nus rôtissant au soleil de midi, etc... D'un autre côté, paradoxalement : dévalorisation totale de la sexualité (elle est partout, elle n'est donc nulle part), pudibonderie risible des individus se baladant à moitié nu et hurlant au harcèlement dès qu'on a l'impudence de les regarder, triomphe de la pornographie, du visible au détriment du mystère, mort de l'érotisme, etc... Ces deux états de choses font que les vêtements deviennent un véritable problème métaphysique : comment ne pas assassiner toute forme d'érotisme, de désir, donc de sexualité lorsque l'on évolue dans une pensée de la Transparence absolue et de la Visibilité totale ? Bref, comment conserver l'attrait du mystère, quand on hait ce dernier.

Nous ne sommes heureusement plus au Paradis : la volupté existe toujours, la merde est devenue répugnante (on s'enferme dans les toilettes) mais le désir est apparu, et ce dernier est un corolaire du mystère, battu en brèche depuis quelques décennies par la dictature de la visibilité.

MrSonge
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 3369
Localisation : Suisse
Identité métaphysique : En chemin
Humeur : Humaine, trop humaine
Date d'inscription : 13/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est que la nudité représente aujourd'hui?

Message par Ferragus le Lun 18 Oct 2010 - 22:14

Je comprends et adhère à votre conception de l'habit. Cependant plusieurs points me viennent à l'esprit.

Cette "prohibition" du "noumène" nu est une idée - ainsi qu'une réalité -, très sociologique mais pas que. La grâce et le beau sont toujours très lié avec la nudité, je l'admets mais de nos jours, et on pensera ce qu'on veut, l'esthétisme passe par l'habit. Les défilés, les mouvances stylistiques... tout le pot-pourri de la société occidentale qui a su se proliférer un peu partout dans le monde.

Le mystère nu ne représente plus grand chose pour le sens commun car il n'a effectivement plus de tabou à ce sujet. On est effectivement tombé dans un paradoxe assez comique du nu banal et de la parure gracieuse.

Nous ne sommes heureusement plus au Paradis : la volupté existe toujours, la merde est devenue répugnante (on s'enferme dans les toilettes) mais le désir est apparu, et ce dernier est un corolaire du mystère, battu en brèche depuis quelques décennies par la dictature de la visibilité.

Je suis d'accord que nous ne sommes plus au Paradis. La volupté existe sous une forme beaucoup plus complexe dans l'esprit collectif mais elle subsiste encore... La merde, elle, n'est plus répugnante maintenant, ce qui répugnant pour le sens commun, c'est de dire qu'elle l'est. Nous sommes dans une époque où des "oeuvres" comme la Merda d'Artista de Piero Manzoni font que les excréments sont devenu un objet du beau, un beau "sensible". Peut-on voir en cela la recherche de nouveau sentier invisible ou non exploré ?
avatar
Ferragus
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 23
Localisation : Admirant le lever de l'aurore.
Identité métaphysique : Je cherche à savoir, pas à croire.
Humeur : J'hume les mœurs.
Date d'inscription : 17/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est que la nudité représente aujourd'hui?

Message par Lila le Lun 18 Oct 2010 - 22:19

Pourquoi l'homme en est venu a s'habiller?
pour se protéger, et aussi pour se distinguer des autres, notamment pour marquer une supériorité, ou son appartenance à un clan...
Pour les guerriers, les deux fonctions sont intensifiées pour des raisons vitales.

Lila
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 6327
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 26/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est que la nudité représente aujourd'hui?

Message par MrSonge le Lun 18 Oct 2010 - 22:25

Je suis d'accord que nous ne sommes plus au Paradis. La volupté existe sous une forme beaucoup plus complexe dans l'esprit collectif mais elle subsiste encore... La merde, elle, n'est plus répugnante maintenant, ce qui répugnant pour le sens commun, c'est de dire qu'elle l'est. Nous sommes dans une époque où des "oeuvres" comme la Merda d'Artista de Piero Manzoni font que les excréments sont devenu un objet du beau, un beau "sensible". Peut-on voir en cela la recherche de nouveau sentier invisible ou non exploré ?
Il y a des exceptions comme partout, mais si, à notre époque, la merde est encore répugnante. Du moins si j'entends par «merde» l'action de déféquer plus que la matière en elle-même. On s'enferme toujours dans les toilettes, même si je sais, on m'opposera les scatophiles, mais qui sont une minorité dérisoire et m'apparaissent, je l'avoue, plus comme des névrosés qu'autre chose. D'ailleurs la tendance scatophilique de l'art lui-même, que vous évoquer, est à mon sens assez significative. L'avantage de l'art, du moins du faux art, c'est qu'il innocente tout. De même qu'à la fin du XIXe, pour avoir le plaisir d'admirer des corps de femme sublimes, on allait au musée d'art contemporain admirer les pin-ups peintes par Gérôme, de même, de nos jours, on s'extasie devant des œuvres qui font semblant de briser les derniers tabous qui résistent encore rageusement à la haine de l'interdit qui agitent notre époque. Donc, résultat, on s'enferme toujours avec pudeur pour aller déféquer, mais Piero Manzoni se considère comme un artiste hautement conceptuel en chiant dans 90 boîtes de conserves. Sauf que la merde est évidemment faussement sublimée par les gogos, qui ne la considère plus comme une simple déjection (encore soumise au tabou) mais comme une pure œuvre d'art qui va servir de dérivatif à la bonne conscience des tueurs d'interdits. C'était exactement ce qui se passait, à l'envers, quand un bon bourgeois pudibond allait se délecter des courbes voluptueuse d'une Vénus de Bouguereau, alors qu'il estimait sans doute indécent que sa femme porte un décolleté.
J'aurais donc tendance à soutenir, au contraire, que plus la merde est détournée par le pseudo-art contemporain, plus la véritable merde, l'acte de déféquer en lui-même est facilement concevable comme tabou infranchissable. «Là ou ça sent la merde, ça sent l'être», disait Artaud, et dans notre société, l'homme n'a plus envie de sentir l'être -il n'a jamais voulu-, il veut simplement exister sans trop d'effort dans un monde infantilisé où on lui tiendrait la main de la maternelle à la morgue.

MrSonge
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 3369
Localisation : Suisse
Identité métaphysique : En chemin
Humeur : Humaine, trop humaine
Date d'inscription : 13/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est que la nudité représente aujourd'hui?

Message par Ferragus le Lun 18 Oct 2010 - 23:09

Mais on parle encore et toujours de notre belle société occidentale là. Si on part d'un point de vue plus anthropologique, l'acte de déféquer n'a rien de malsain dans certaine tribu, je crois bien. Même mieux, si on reste dans notre chère culture, Louis XIV n'accordait pas à ses "meilleurs" sujets le droit de le voir faire ce qu'il doit faire sur le royal pot ? Bien sûr, ce n'est plus très récent cela et on peut aisément faire le parallèle entre le statut divin qu'il devait prendre et donc que tout ce qu'il rejette ou ingurgite est de nature sacré... enfin bref.

Je suis d'accord avec ce que vous dites sur ce prétendu artiste mais plus vraiment avec la conclusion. Je ne vois pas l'acte de "couler un bonze" comme un tabou infranchissable, je crois que c'est plus par empirisme et à mon "contre-transfert" du point de vue purement Freudien que le mot " tabou " peut transmettre. Mon terme adéquat serait plutôt "complexe".

Que l'être ne veut plus sentir, il y a de ça mais je ne serai pas aussi absolu dans mes propos. Qu'il n'a jamais voulu, je ne sais pas non plus. Etant jeune et donc inexpérimenté ainsi que non connecté "psychiquement" avec les astres plus anciens, je ne peux dire si mes aïeux n'avait pas envie de côtoyer autrui aussi bien que moi j'ai tendance à ne pas forcement vouloir avoir la présence d'autrui.

Le sens commun est ainsi. Il se laisse vivre, border et même enterrer. L'homme qui se découvre, qui se prend comme sujet lui et ses semblables est, à mon humble avis, plus apte à sentir la présence. "A le voir déféquer avec plaisir même", le voir sous sa véritable forme - certainement nu -.
avatar
Ferragus
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 23
Localisation : Admirant le lever de l'aurore.
Identité métaphysique : Je cherche à savoir, pas à croire.
Humeur : J'hume les mœurs.
Date d'inscription : 17/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est que la nudité représente aujourd'hui?

Message par Intégraal le Lun 18 Oct 2010 - 23:44

tant pis si je me fais huer, "nous avons été crées nus", je veux bien, mais je vous pose la question:qui, parmi vous a été un témoin de la nudité de l'homme dans le jardin d'éden? le "premier" homme de la Bible n'a rien de comparable avec l'humain actuel, alors, le cheminement de la nudité à l'habillement, c'est aussi vain que chercher à attraper le vent.Pourquoi l'homme en est-il venu à s'habiller...sans doute, au départ, pour ne pas se peler...après, évidemment, l'homme a donné d'autres sens aux vêtements...
avatar
Intégraal
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 501
Localisation : loin
Identité métaphysique : aucune
Humeur : humour
Date d'inscription : 17/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est que la nudité représente aujourd'hui?

Message par casimir le Mar 19 Oct 2010 - 0:23

question de température, oui l'idée semble plausible.

Mais en observant les peuples dit "primitif", dans des pays ou la temperature n'a jamais dû être très polaire, on remarque que même si il n'ont pas toujours de vêtements a proprement parler, ils ont au moins soit des peintures, des bijoux, des objets naturels ou des manières de se coiffer...bref quelque choses qui les distingue visuellement. Que cette transformation de l'image du corps ou du corps lui même, reste assez fascinante.

Il y a une idée qui me dit que en même temps qu'est né l'image et son double la magie, l'illusion nous a séduite et fascinée (tromper le monde, force psychique, création artistique).
Plus simplement l'imaginaire s'est ouvert.
Et ensuite l'imagination a commencé a se frayer un chemin dans cet espace vierge.
Pour le meilleur et pour le pire là aussi.
M'enfin je sors du sujet...
avatar
casimir
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2138
Localisation : dans la forêt
Identité métaphysique : la même
Humeur : ni plus ni moins
Date d'inscription : 14/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est que la nudité représente aujourd'hui?

Message par MrSonge le Mar 19 Oct 2010 - 14:57

Mais on parle encore et toujours de notre belle société occidentale là. Si on part d'un point de vue plus anthropologique, l'acte de déféquer n'a rien de malsain dans certaine tribu, je crois bien.
De malsain, non, sans doute pas, quoique logiquement, plus la médecine est avancée dans une société, plus les excréments sont évidemment considérés comme malsains (étant donnés qu'ils le sont). Mais je ne connaisse aucune société qui fasse de la défécation, par exemple, un rituel (excepté, comme vous l'avez dit, le cas de Louis XIV, mais cela, à mon sens, est plus à rapprocher de la fameuse politique de Visibilité Absolue), ce qui est le cas de la sexualité dans de nombreuses tribus (je crois). Mais l'acte lui-même est fortement rattaché à la personne. Louis XIV en est un excellent exemple, puisque ce n'était évidement pas ses déchets organiques qui étaient admirés par les dindons de sa cour, mais bien sa personne à lui, dans toutes les situations possibles et imaginables. En revanche, la matière fécale elle-même, scatophile exceptée et la médecine aidant, n'est que très très très rarement (nulle part, à ma connaissance) considérée comme autre chose que quelque chose de foncièrement répugnant. Exemple frappant : le mot «merde», considérer comme vulgaire, était la plupart du temps remplacé par des points dans les romans. Pour des raisons morales ? certainement pas. En quoi la merde serait-elle immorale ? Non, il y a, à mon avis, cette autre raison, ce dégoût né symboliquement de la prise de conscience par l'homme de sa condition d'homme (Adam et Eve chassés du Paradis), et qui donc lui rend étranger à lui-même le phénomène le plus naturel qui soit, dans une perspective biologique (n'importe quel organisme un tant soit peu évolué doit se nourrir, et par conséquent rejeter les déchets).


MrSonge
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 3369
Localisation : Suisse
Identité métaphysique : En chemin
Humeur : Humaine, trop humaine
Date d'inscription : 13/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est que la nudité représente aujourd'hui?

Message par virgule le Mar 19 Oct 2010 - 16:23

Je m'aperçois que la nudité est finalement une chose qui aujourd'hui doit se mériter par une certaine noblesse d'esprit, ou par un naturel total, sans cela elle est laide, et répugnante même. C'est un triste constat.

Pour toute les histoires de caca à mr songe, je dirai que si la merde est répugnante c'est aussi à cause de son odeur, de sa texture, et parce qu'on ne peut rien en faire. A titre d'exemple, la merde de mouton, de vache, de cheval etc... , qui peut servir de fumier pour engraisser les sols, de combustible, ou pour faire des murs en torchis, est beaucoup moins repoussante.


Anecdote: En traversant un parking il y a peu de temps, j'ai vu une punk entrain de chier au yeux de tous, sans la moindre gêne. J'ai trouvé cela charmant, plus encore, ça m'a réchauffé le cœur de voir tant de naturel... tant d'insouciance.

virgule
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1067
Localisation : Dans un haricot.
Identité métaphysique : rathée de peu... divin quand même!
Humeur : Pourquoi y penser?...
Date d'inscription : 30/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est que la nudité représente aujourd'hui?

Message par MrSonge le Mar 19 Oct 2010 - 16:35

Pour toute les histoires de caca à mr songe, je dirai que si la merde est répugnante c'est aussi à cause de son odeur, de sa texture, et parce qu'on ne peut rien en faire. A titre d'exemple, la merde de mouton, de vache, de cheval etc... , qui peut servir de fumier pour engraisser les sols, de combustible, ou pour faire des murs en torchis, est beaucoup moins repoussante.
Non, non, ça ne tient pas. Le purin pue sans doute cent fois plus que nos déjections, et rien n'indique que nous ne pourrions rien en faire, même si je n'ai jamais creusé la question, je pense que personne ne s'est jamais vraiment posé cette question. Et pour cause, même si on lui trouvait une utilité, on répugnerait à la mettre en pratique. Le dégoût est donc beaucoup plus profondément ancré que s'il ne l'était «par défaut» comme vous le suggérez. Du moins à mon sens.

Anecdote: En traversant un parking il y a peu de temps, j'ai vu une punk entrain de chier au yeux de tous, sans la moindre gêne. J'ai trouvé cela charmant, plus encore, ça m'a réchauffé le cœur de voir tant de naturel... tant d'insouciance.
Super. On interdit aux chiens de chier sur la voie publique pour éviter de se prendre des galugées dans la crotte, mais quand c'est une personne, ça réchauffe le cœur... Ce n'est même plus une question de naturel, à ce stade, mais d'hygiène publique, il me semble. Déjà quand je vois un Médor à sa maman lâcher sa crotte sur un trottoir, ça me donne envie de lui envoyer un coup de pied magistral, alors si je croisais une punk dans cette situation, je ne sais pas ce que serait mon envie. pette de rire

MrSonge
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 3369
Localisation : Suisse
Identité métaphysique : En chemin
Humeur : Humaine, trop humaine
Date d'inscription : 13/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est que la nudité représente aujourd'hui?

Message par virgule le Mar 19 Oct 2010 - 17:41

Bien, faisons une parenthese pour parler caca, puisque tu sembles si attaché a celui ci.
Non, non, ça ne tient pas. Le purin pue sans doute cent fois plus que nos déjections
Question de gout alors, car je suis bien moins indisposé par l'odeur des excréments de vache ou de moutons, que par les excrément de chien de chat ou d'hommes.
et rien n'indique que nous ne pourrions rien en faire, même si je n'ai jamais creusé la question, je pense que personne ne s'est jamais vraiment posé cette question.
Alors creuse la question, avant.
Et pour cause, même si on lui trouvait une utilité, on répugnerait à la mettre en pratique.
Dois je prendre cela comme une information? J'en doute n'est ce pas?
Le dégoût est donc beaucoup plus profondément ancré que s'il ne l'était «par défaut» comme vous le suggérez. Du moins à mon sens.
ah... Si tu le dis.
Super. On interdit aux chiens de chier sur la voie publique pour éviter de se prendre des galugées dans la crotte, mais quand c'est une personne, ça réchauffe le cœur... Ce n'est même plus une question de naturel, à ce stade, mais d'hygiène publique, il me semble. Déjà quand je vois un Médor à sa maman lâcher sa crotte sur un trottoir, ça me donne envie de lui envoyer un coup de pied magistral, alors si je croisais une punk dans cette situation, je ne sais pas ce que serait mon envie.
Donc finalement c'est bien toi qui a un problème avec le fait de déféquer, et qui court te cacher dans les chiottes pour satisfaire ce besoin. Pour moi, et je l'espère pour d'autres aussi, chier est presque aussi divin que manger, et j'adore faire ça dans l'herbe, comme une bête... ou comme un homme...





virgule
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1067
Localisation : Dans un haricot.
Identité métaphysique : rathée de peu... divin quand même!
Humeur : Pourquoi y penser?...
Date d'inscription : 30/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est que la nudité représente aujourd'hui?

Message par MrSonge le Mar 19 Oct 2010 - 17:59

Question de gout alors, car je suis bien moins indisposé par l'odeur des excréments de vache ou de moutons, que par les excrément de chien de chat ou d'hommes.
Disons que je connais assez peu de gens, même dans les familles ou environnements fermiers, qui ne se disent pas foncièrement indisposés par les odeurs du purin (qui n'est pas, je le rappelle celle des «excréments de vache ou de montons»). Mais oui, après, il y a sans doute une question de goût même si à mon avis, les séances d'inhalations au-dessus des fosses à purin ne sont pas pour demain...

Dois je prendre cela comme une information? J'en doute n'est ce pas?
On pourrait facilement le vérifier en s'amusant à faire des sondages débiles du genre «Utiliseriez-vous vos propres déjections pour ceci ou cela ? », mais à mon avis, le résultat majoritaire ne ferait aucun doute.

Donc finalement c'est bien toi qui a un problème avec le fait de déféquer, et qui court te cacher dans les chiottes pour satisfaire ce besoin. Pour moi, et je l'espère pour d'autres aussi, chier est presque aussi divin que manger, et j'adore faire ça dans l'herbe, comme une bête... ou comme un homme...
Oui, moi et... 99% de la population occidentale, en effet.
Aller le faire dans l'herbe, ça, ça te regarde. Mais comme la liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres, j'espère que tu saisis bien la nuance entre aller chier dans les champs à 10 kilomètres de toute habitation, voire dans son propre jardin si tu n'es pas un amoureux des pelouses anglaises, et aller faire ses besoins dans le parc public du coin, sur un parking, sur le trottoir... Dans le premier cas, les seuls qui t'en voudront peut-être seront les musaraignes, dans le second cas, les invités qui se prendront une gamelle dans tes étrons ; en revanche dans le dernier cas, tu risques bien d'avoir -légitimement- quelques problèmes avec plus d'un ou deux individus. rire

MrSonge
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 3369
Localisation : Suisse
Identité métaphysique : En chemin
Humeur : Humaine, trop humaine
Date d'inscription : 13/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est que la nudité représente aujourd'hui?

Message par JO le Mar 19 Oct 2010 - 18:55

joli mois de mai,
quand reviendras-tu?
m'apporter des feuilles,
m'apporter des feuilles, pour me torcher l'cul ?
On chantait ça, enfants, dans le sentiment délicieux que donne l'obcénité .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22376
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est que la nudité représente aujourd'hui?

Message par virgule le Mar 19 Oct 2010 - 19:00

Disons que je connais assez peu de gens, même dans les familles ou environnements fermiers, qui ne se disent pas foncièrement indisposés par les odeurs du purin (qui n'est pas, je le rappelle celle des «excréments de vache ou de montons»). Mais oui, après, il y a sans doute une question de goût même si à mon avis, les séances d'inhalations au-dessus des fosses à purin ne sont pas pour demain...
Nous parlions d'excrément, et pas de fosse a purin n'est ce pas? Si tu tiens maintenant a changé d'avis, il te faudra comparer l'odeur qu'exhale une fosse a purin, avec celle qu'exhale, en quantité équivalente de merde, une fosse sceptique.

On pourrait facilement le vérifier en s'amusant à faire des sondages débiles du genre «Utiliseriez-vous vos propres déjections pour ceci ou cela ? », mais à mon avis, le résultat majoritaire ne ferait aucun doute.
Ca c'est toi qui le dit, et un peu a la légère si tu veux mon avis, car si demain on pouvait mettre ses excréments dans le moteur de sa voiture, et que ceux ci étaient en mesure de remplacer le pétrole, je t'assure, que nombreux sont ceux qui chierai dans leur réservoir, et peut être toi le premier(du moins si tu as une voiture)...
virgule: Donc finalement c'est bien toi qui a un problème avec le fait de déféquer, et qui court te cacher dans les chiottes pour satisfaire ce besoin.
mrsonge: Oui, moi et... 99% de la population occidentale, en effet.
Et quand on voit ce qu'est devenu cette population occidentale, on comprends que ce n'est pas là une référence. Pauvre espéce animale toute honteuse de faire son caca...
Aller le faire dans l'herbe, ça, ça te regarde. Mais comme la liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres, j'espère que tu saisis bien la nuance entre aller chier dans les champs à 10 kilomètres de toute habitation, voire dans son propre jardin si tu n'es pas un amoureux des pelouses anglaises, et aller faire ses besoins dans le parc public du coin, sur un parking, sur le trottoir...
Ce que j'aime dans l'exemple de la punk qui ne s'est pas géné pour chier, ou l'envie lui a prise, c'est qu'elle ne s'est pas laissé bouffé par les conventions sociale, et qu'en elle respirait une si grande force, si naturelle, que pas uns n'a osé lui dire quoi que ce soit...
J'ai aimé cette femme pour cela, ne t'en déplaise.
Dans le premier cas, les seuls qui t'en voudront peut-être seront les musaraignes,
Mais les mouches du coin me remercieront de mon offrande.

Chier dans la nature, est naturel, et ne cause pas de désagrément, surtout qu'il est possible d'enterrer sa petite papillote, et de se laver le cul avec un peu d'eau. Chier dans un wc public, entraine une pollution de l'eau, oblige la construction d' installations énorme, nécessite de l'électricité provenant très majoritairement du nucléaire, nécessite des produit d'entretiens toxique, du papier cul. Résultat: Je respecte la nature, toi, tu t'en fou, il s'agit juste que ton petit cul soit bien au chaud, et bien caché... Qui de nous deux est le déviant?


virgule
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1067
Localisation : Dans un haricot.
Identité métaphysique : rathée de peu... divin quand même!
Humeur : Pourquoi y penser?...
Date d'inscription : 30/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est que la nudité représente aujourd'hui?

Message par MrSonge le Mar 19 Oct 2010 - 19:16

Nous parlions d'excrément, et pas de fosse a purin n'est ce pas? Si tu tiens maintenant a changé d'avis, il te faudra comparer l'odeur qu'exhale une fosse a purin, avec celle qu'exhale, en quantité équivalente de merde, une fosse sceptique.
Je suis presque prêt à parier que l'odeur la plus insupportable serait celle de la fosse à purin, mais là n'est pas le sujet.

Ca c'est toi qui le dit, et un peu a la légère si tu veux mon avis, car si demain on pouvait mettre ses excréments dans le moteur de sa voiture, et que ceux ci étaient en mesure de remplacer le pétrole, je t'assure, que nombreux sont ceux qui chierai dans leur réservoir, et peut être toi le premier(du moins si tu as une voiture)...
Mauvais exemple, car il n'implique aucune manipulation de ses excréments. À mon humble avis, le nombre de gens prêt à remplir de merde leur réservoir tomberait de moitié -au moins- s'il leur fallait les déplacer eux-mêmes jusqu'au réservoir de leur voiture.

Ce que j'aime dans l'exemple de la punk qui ne s'est pas géné pour chier, ou l'envie lui a prise, c'est qu'elle ne s'est pas laissé bouffé par les conventions sociale, et qu'en elle respirait une si grande force, si naturelle, que pas uns n'a osé lui dire quoi que ce soit...
J'ai aimé cette femme pour cela, ne t'en déplaise.
Si elle n'avait plus que cette «convention sociale» à faire sauter, c'est vraiment qu'elle devait avoir l'imagination d'une huître. En plus, comme je l'ai dit, il n'est pas question de convention sociale mais d'hygiène public. Tout serait beaucoup plus simple avec une machine à remonter le temps, qui nous plongerait dans les ruelles puantes de merde, d'urine et de vomissure des bas-fonds londoniens (par exemple) du XVIIème siècle. Après un petit voyage spatio-temporel, je suis sûr que cette punk comprendrait que si tout le monde se (re)mettait à faire comme elle, les villes seraient invivables. Il y a déjà assez de merde au figuré dans le monde, pour pas que l'on se mette à rajouter le propre, merci bien !

Chier dans la nature, est naturel, et ne cause pas de désagrément, surtout qu'il est possible d'enterrer sa petite papillote, et de se laver le cul avec un peu d'eau. Chier dans un wc public, entraine une pollution de l'eau, oblige la construction d' installations énorme, nécessite de l'électricité provenant très majoritairement du nucléaire, nécessite des produit d'entretiens toxique, du papier cul. Résultat: Je respecte la nature, toi, tu t'en fou, il s'agit juste que ton petit cul soit bien au chaud, et bien caché... Qui de nous deux est le déviant?
C'est pour cela que j'ai fait la distinction entre la campagne et un parc public. En allant chier dans un parc public, c'est la communauté entière que tu ne respectes pas, et tout le monde n'a pas 30 hectares de pré derrière chez soi. Ta position est donc intenable dès qu'il s'agit de vie en société dans un espace urbain (la nature n'est pas présente, on ne peut donc pas la respecter quand elle n'est pas là, excepté en la personne des bégonias du balcon de la voisine...). Résultat : moi je respecte autrui, et cette punk, elle ne pense qu'à son petit cul et à ses fantasmes.

MrSonge
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 3369
Localisation : Suisse
Identité métaphysique : En chemin
Humeur : Humaine, trop humaine
Date d'inscription : 13/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est que la nudité représente aujourd'hui?

Message par virgule le Mar 19 Oct 2010 - 21:07

Je suis presque prêt à parier que l'odeur la plus insupportable serait celle de la fosse à purin, mais là n'est pas le sujet.
Si tu es presque prêt a parier alors...
Mauvais exemple, car il n'implique aucune manipulation de ses excréments. À mon humble avis, le nombre de gens prêt à remplir de merde leur réservoir tomberait de moitié -au moins- s'il leur fallait les déplacer eux-mêmes jusqu'au réservoir de leur voiture.
Tu connais mal les hommes...
Si elle n'avait plus que cette «convention sociale» à faire sauter, c'est vraiment qu'elle devait avoir l'imagination d'une huître.
Plus que? Ai je dis cela? Le fond se révèle parfois malgré soi, mais je vais passer outre cette fois.
En plus, comme je l'ai dit, il n'est pas question de convention sociale mais d'hygiène public. Tout serait beaucoup plus simple avec une machine à remonter le temps, qui nous plongerait dans les ruelles puantes de merde, d'urine et de vomissure des bas-fonds londoniens (par exemple) du XVIIème siècle. Après un petit voyage spatio-temporel, je suis sûr que cette punk comprendrait que si tout le monde se (re)mettait à faire comme elle, les villes seraient invivables. Il y a déjà assez de merde au figuré dans le monde, pour pas que l'on se mette à rajouter le propre, merci bien !
Il est donc question d'hygiene publique? C'est donc ça? Parlons en alors de l'hygiene publique, cette hygiéne a coup de produit ménager toxique et de papier cul, cette hygiène qui consomme du pétrole, du nucléaire, cette hygiéne "monsieur propre" qui detruit la terre, et les eaux. Mais soit, je te l'accorde par avance, l'hygiéne n'est pas seule a participer a ce carnage, il y a aussi tout ces besoins dont sont friands les gens, qui, habituellement se soucient fort peu de la conséquence de leur comportement sur la terre... Ce n'est pas que ma punk s'en soucie plus, j'en sais rien, mais son pieds de nez a tout les mensonges par son attitude naturelle ma plu, ne t'en déplaise.
En allant chier dans un parc public, c'est la communauté entière que tu ne respectes pas, et tout le monde n'a pas 30 hectares de pré derrière chez soi.
Et voila comment se trouve les excuses... On exgére, et on croit a ses propres clowneries. Il te faut donc un parc de 30 hectares derriére chez toi pour déposer ta petite pécole?
Ta position est donc intenable dès qu'il s'agit de vie en société dans un espace urbain (la nature n'est pas présente, on ne peut donc pas la respecter quand elle n'est pas là, excepté en la personne des bégonias du balcon de la voisine...).
Et voici comment on se démet de ses responsabilités, en ironisant, en disant que de toute manière y a rien a faire, puisque ci, puisque mi, puisqu'on est en ville. Et en disant cela, on pense être juste encore, on pense même avoir une reflexion correcte. La vérité c'est que tu as la flemme de remettre en question tes comportements, que tu aimes ton confort quoi qu'il en coute a la nature, et que tu préfères défendre l'indéfendable, plutôt qu'avouer que ce que tu dis pose problème. Mais soit, c'est trés courant comme attitudes, c'est moderne.
Résultat : moi je respecte autrui, et cette punk, elle ne pense qu'à son petit cul et à ses fantasmes.

Non, voici le vrai résultat: Toi tu participes a un système qui pose de très sérieux problèmes écologique sur toute la planète, mais tu fantasmes sur ton soit disant respect, et la petite punk, elle, a finalement mieux respecté la nature, et donc les vivants qu'elle abrite, sans nourrir aucun des fantasmes dont tu l'accuses.

Ps: Tu sais, toi qui aime Nietzsche au point d'avoir choisi sa photo pour te représenter, sache qu'il a été vagabonds... Tu ne comprends pas tout ce que çela veut dire n'est ce pas?

virgule
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1067
Localisation : Dans un haricot.
Identité métaphysique : rathée de peu... divin quand même!
Humeur : Pourquoi y penser?...
Date d'inscription : 30/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est que la nudité représente aujourd'hui?

Message par MrSonge le Mer 20 Oct 2010 - 12:42

Tu connais mal les hommes...
Peut-être. Mais bon, comme ce genre d'affirmation ne mène à rien, puisque je pourrais très bien répliquer : «Toi non plus», je ne vois pas bien l'intérêt.

Plus que? Ai je dis cela? Le fond se révèle parfois malgré soi, mais je vais passer outre cette fois.
Non, tu ne l'as pas dit, mais je suppose que quand on ressent le besoin de s'attaquer à l'immonde tyrannie de la société qui nous oblige à aller chier ailleurs que sur les parkings publics, c'est qu'on a exploré à peu près toutes les autres voies sans issues des rebelles à roulettes salariés du monde moderne.

Il est donc question d'hygiene publique? C'est donc ça? Parlons en alors de l'hygiene publique, cette hygiéne a coup de produit ménager toxique et de papier cul, cette hygiène qui consomme du pétrole, du nucléaire, cette hygiéne "monsieur propre" qui detruit la terre, et les eaux.
Merveille très moderne de la dictature écologique, voir même le terrorisme écologique. Cela aussi, ne t'en déplaise, c'est une attitude très moderne, très dans le vent, très prisée par notre société. Dernière trouvaille : supprimez les waters, vous sauverez la planète. Pour chaque coup de chasse d'eau, comme dirait les militants de GreenPeace, c'est un ours blanc que vous assassinez ! Quand vous avez la chiasse, vous êtes génocidaire, c'est évident.

La vérité c'est que tu as la flemme de remettre en question tes comportements, que tu aimes ton confort quoi qu'il en coute a la nature, et que tu préfères défendre l'indéfendable, plutôt qu'avouer que ce que tu dis pose problème. Mais soit, c'est trés courant comme attitudes, c'est moderne.
Oui, en effet, j'aime mon confort, et j'aime la nature, et je suis assez lucide pour voir qu'il y a des milliers de problèmes écologiques plus important que les toilettes publics. Je ne vais donc pas me rouler par terre de culpabilité en demandant l'absolution à la prétraille écologique parce que je préfère déféquer aux toilettes que sur les parkings publics.

Non, voici le vrai résultat: Toi tu participes a un système qui pose de très sérieux problèmes écologique sur toute la planète, mais tu fantasmes sur ton soit disant respect, et la petite punk, elle, a finalement mieux respecté la nature, et donc les vivants qu'elle abrite, sans nourrir aucun des fantasmes dont tu l'accuses.
Non, moi je suis lucide, je constate que ce n'est pas en envoyant l'humanité chier dans les prés avec les papillons, le doux meuglement des vaches, les fleurs qui penchent avec affection leurs coroles humides de rosées sur le galbe rose des petites fesses écologiques, que l'on va régler les problèmes qui gangrènent notre planète. J'ajoute que si, pour toi, chier sur un parking est une forme de respect de la nature, je vais sérieusement me demander si l'on est d'accord sur le terme : «nature», parce que pour moi, la nature ne se résume pas vraiment à des lignes blanche sur du bitume puant, mais enfin...

Ps: Tu sais, toi qui aime Nietzsche au point d'avoir choisi sa photo pour te représenter, sache qu'il a été vagabonds... Tu ne comprends pas tout ce que çela veut dire n'est ce pas?

Manque de pot, j'ai visité sa maison à Sils-Maria et... elle était munie de toutes les commodités. De plus, il a longtemps vécu dans une pension de famille et on ne l'a jamais vu se présenter que tiré à quatre épingles. Mais c'est vrai qu'un philosophe qui va faire ses besoins aux toilettes et se promène tout habillé, de nos jours, ça «sent son vieux temps»... Wink

MrSonge
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 3369
Localisation : Suisse
Identité métaphysique : En chemin
Humeur : Humaine, trop humaine
Date d'inscription : 13/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est que la nudité représente aujourd'hui?

Message par virgule le Mer 20 Oct 2010 - 13:59

Peut-être. Mais bon, comme ce genre d'affirmation ne mène à rien, puisque je pourrais très bien répliquer : «Toi non plus», je ne vois pas bien l'intérêt.
Il n'est pas difficile d'imaginer la situation pourtant: Si une merde dans le reservoir permettez de faire mille kilometre, je peux te certifier, et ce, parce que je connais un peu les hommes, que les pompes a essences feraient bientot faillite. Mais libre a toi d'en douter, d'être aveugle, ou malhonnettes.
Non, tu ne l'as pas dit, mais je suppose que quand on ressent le besoin de s'attaquer à l'immonde tyrannie de la société qui nous oblige à aller chier ailleurs que sur les parkings publics, c'est qu'on a exploré à peu près toutes les autres voies sans issues des rebelles à roulettes salariés du monde moderne.
Ne supposes pas tant, ou fais le de manière plus plausible, plus cohérente.

Merveille très moderne de la dictature écologique, voir même le terrorisme écologique. Cela aussi, ne t'en déplaise, c'est une attitude très moderne, très dans le vent, très prisée par notre société.
La dictature écologique hein!? Le terrorisme écologique hein!? Si tu es pour une terre complétement pourri par l'inconscience qui accompagne la modernité des comportements de personnes aussi inconsciente que débilisé par le manque de comprehension de ce qu'est un vrai respect, alors mon ami, oui, tu peux t'exprimer comme tu le fais. Mais au moins aie le courage de ne pas faire comme si toi même tu étais respectable. Car si tu ne respecte pas la terre, tu n'es qu'un parasite de celle ci.
Dernière trouvaille : supprimez les waters, vous sauverez la planète. Pour chaque coup de chasse d'eau, comme dirait les militants de GreenPeace, c'est un ours blanc que vous assassinez ! Quand vous avez la chiasse, vous êtes génocidaire, c'est évident.
Voici là toute ton argumentation pour expliquer un comportement malheureux. Admirable, et tellement parlant...
Oui, en effet, j'aime mon confort, et j'aime la nature, et je suis assez lucide pour voir qu'il y a des milliers de problèmes écologiques plus important que les toilettes publics. Je ne vais donc pas me rouler par terre de culpabilité en demandant l'absolution à la prétraille écologique parce que je préfère déféquer aux toilettes que sur les parkings publics.
Mais vu les comportement que tu défends, la nature elle ne doit pas t'aimer des masses. Et puis il ne s'agit pas de se rouler par terre devant qui que se soit, a moins qu'habituellement ce soit chez toi une passion, mais simplement de ne pas se déresponsabilisé de maniere si infantile, en pensant que ce type d'agissement est en mesure de te donner raison.
Non, moi je suis lucide
oh mais oui, c'est flagrant...
je constate que ce n'est pas en envoyant l'humanité chier dans les prés avec les papillons, le doux meuglement des vaches, les fleurs qui penchent avec affection leurs coroles humides de rosées sur le galbe rose des petites fesses écologiques, que l'on va régler les problèmes qui gangrènent notre planète.
Non bien sûr, c'est en chiant dans des petits cabinets, que l'on bourre de papier cul, de produit d'entretiens toxique, ou l'on tire la chasse pour faire évacuer et caca, et pipi, polluant des litres et des litres d'eau, ou l'on doit allumer une lumiere qui fonctionne au nucléaire, c'et en faisant cela n'est ce pas que l'on va régler les problèmes... Arrête de faire l'autruche.
J'ajoute que si, pour toi, chier sur un parking est une forme de respect de la nature, je vais sérieusement me demander si l'on est d'accord sur le terme : «nature», parce que pour moi, la nature ne se résume pas vraiment à des lignes blanche sur du bitume puant, mais enfin...
Au moins ne l'a t elle pas pollué la nature, fussent elles déjà partiellement détruite par ce bitume dont tu reconnais qu'il est puant. Elle a rajouté une touche de vivant a la mort des ensembles.
MAis on ne peut pas en dire autant des gens qui se contente de tirer une chasse, tout sûr d'eux même d'être des gens bien, civils...
Manque de pot, j'ai visité sa maison à Sils-Maria et... elle était munie de toutes les commodités. De plus, il a longtemps vécu dans une pension de famille et on ne l'a jamais vu se présenter que tiré à quatre épingles. Mais c'est vrai qu'un philosophe qui va faire ses besoins aux toilettes et se promène tout habillé, de nos jours, ça «sent son vieux temps»...
Nietzsche quand il a écrit son Zarathoustra par exemple, livre auquel il semblait attaché plus qu'a tout autre, l'a écrit alors qu'il vivait d'errance. Qui dit vivre d'errance, signifie chier ou on peut, se laver comme on peut, manger quand on peut.
Mais je vois bien que tu fais parti de ces lecteurs, qui lisent la vie de certains philosophes comme ils regardent un film a la télé, le cul au chaud dans un fauteuil, en tentant de s'imaginer des choses, et des vécus, sans rien en vivre par eux même. Et le pire c'est qu'ils s'imaginent comprendre... Pâle philosophe que ceux là, mais ils sont grande majorité... alors... la philosophie est devenue pâle.






virgule
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1067
Localisation : Dans un haricot.
Identité métaphysique : rathée de peu... divin quand même!
Humeur : Pourquoi y penser?...
Date d'inscription : 30/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est que la nudité représente aujourd'hui?

Message par MrSonge le Mer 20 Oct 2010 - 14:27

Il n'est pas difficile d'imaginer la situation pourtant: Si une merde dans le reservoir permettez de faire mille kilometre, je peux te certifier, et ce, parce que je connais un peu les hommes, que les pompes a essences feraient bientot faillite. Mais libre a toi d'en douter, d'être aveugle, ou malhonnettes.
Excellent sujet pour un auteur de science-fiction. Mais ça ne fait pas avancer le schmilblick d'un centimètre, en revanche. Mais moi, comme je connais aussi les hommes, je peux te certifier que si ça devenait vrai, on devrait payer sur sa propre merde un impôt mensuel qui, avec un peu de chance, serait plus élevé que le coût de l'essence, et donc aurait pour résultat de faire courir tout le monde vers les pompes à essences.

Ne supposes pas tant, ou fais le de manière plus plausible, plus cohérente.
Ce n'est pas parce que tu n'es pas d'accord avec moi que je suis incohérent. Je suis tout-à-fait cohérent dans mon raisonnement.

La dictature écologique hein!? Le terrorisme écologique hein!? Si tu es pour une terre complétement pourri par l'inconscience qui accompagne la modernité des comportements de personnes aussi inconsciente que débilisé par le manque de comprehension de ce qu'est un vrai respect, alors mon ami, oui, tu peux t'exprimer comme tu le fais. Mais au moins aie le courage de ne pas faire comme si toi même tu étais respectable. Car si tu ne respecte pas la terre, tu n'es qu'un parasite de celle ci.
Mais oui, le terrorisme écologique, je maintiens. Et c'est exactement ce à quoi tu es entrain de jouer en ce moment même. «Terre complètement pourrie», «personnes débilisées», «parasite de celle-ci», tu es entrain d'endosser la soutane du prêtre fanatique de l'Ecologie. Libre à toi de croire que si je vais aux toilettes plutôt que sur les parkings publics pour chier, je suis un parasite, mais sois gentil, ne diabolise pas ceux qui ont l'impudence de ne pas souscrire à ces fariboles.

Voici là toute ton argumentation pour expliquer un comportement malheureux. Admirable, et tellement parlant...
Je n'ai pas à argumenter l'évidence. Si encore les écolomaniaques défendent des causes honorables, certes, mais alors je t'avoue que le coup de «Pour une terre plus pure : suppression des waters» n'aura d'autre effet sur moi que de muscler mes zygomatiques.

Mais vu les comportement que tu défends, la nature elle ne doit pas t'aimer des masses. Et puis il ne s'agit pas de se rouler par terre devant qui que se soit, a moins qu'habituellement ce soit chez toi une passion, mais simplement de ne pas se déresponsabilisé de maniere si infantile, en pensant que ce type d'agissement est en mesure de te donner raison.
La nature n'aime personne, elle ne déteste personne.

Au moins ne l'a t elle pas pollué la nature, fussent elles déjà partiellement détruite par ce bitume dont tu reconnais qu'il est puant. Elle a rajouté une touche de vivant a la mort des ensembles.
MAis on ne peut pas en dire autant des gens qui se contente de tirer une chasse, tout sûr d'eux même d'être des gens bien, civils...
Ah non en effet, elle n'a pas pollué Ste-Mère Nature, c'est bien. Et puis elle a symboliquement rajouté du vivant sur le bitume cruel de notre société bétonneuse. Quel beau geste. J'en suis encore ému aux larmes. Avec un peu de chance, Ste-Mère Nature la récompensera par une canonisation.

Nietzsche quand il a écrit son Zarathoustra par exemple, livre auquel il semblait attaché plus qu'a tout autre, l'a écrit alors qu'il vivait d'errance. Qui dit vivre d'errance, signifie chier ou on peut, se laver comme on peut, manger quand on peut.
Non. Nietzsche, pendant son «errance», a vécu d'hôtel en hôtel, de pension de famille en pension de famille. Et cela, quand il n'allait pas chez des amis qui avait la gentillesse de l'inviter (Malwida von Meysenburg à Rome, par exemple). Nietzsche n'est pas Rimbaud : il circule en train, en voiture postale, etc... il dort dans des gîtes, paie pour ses repas, mange à table, bref se comporte de la plus ignoble des façons, c'est évident. C'est vrai, c'est la tendance actuelle, pour être un artiste, il faut son petit coté bohème, son petit côté pouilleux, mais la réalité est toute autre, malheureusement. Il n'y a jamais eu que des génies pauvres, sales et vagabonds, en «harmonie» avec les dogmes de Ste-Mère Nature. Claudel était pourri de fric, Malraux ministre, Baudelaire haïssait la campagne, Hugo amassait les honneurs, Zola amassait le fric, Balzac ne quittait pas Paris, Kant n'a jamais quitté sa ville d'origine où il vivait réglé comme une pendule, etc...

MrSonge
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 3369
Localisation : Suisse
Identité métaphysique : En chemin
Humeur : Humaine, trop humaine
Date d'inscription : 13/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est que la nudité représente aujourd'hui?

Message par virgule le Mer 20 Oct 2010 - 18:10

Excellent sujet pour un auteur de science-fiction. Mais ça ne fait pas avancer le schmilblick d'un centimètre, en revanche. Mais moi, comme je connais aussi les hommes, je peux te certifier que si ça devenait vrai, on devrait payer sur sa propre merde un impôt mensuel qui, avec un peu de chance, serait plus élevé que le coût de l'essence, et donc aurait pour résultat de faire courir tout le monde vers les pompes à essences.
Donc quand tu disais: À mon humble avis, le nombre de gens prêt à remplir de merde leur réservoir tomberait de moitié -au moins- s'il leur fallait les déplacer eux-mêmes jusqu'au réservoir de leur voiture. tu disais des bétises, raison pour laquelle je t'ai repris. Maintenant tu essaies de noyer le poisson. Libre a toi.
Ce n'est pas parce que tu n'es pas d'accord avec moi que je suis incohérent. Je suis tout-à-fait cohérent dans mon raisonnement.
Sauf que ton raisonnement pour ce cas, s'appuie sur des suppositions infondée, et donc n'a aucune valeur, sinon celle de tes fantasmes.
Mais oui, le terrorisme écologique, je maintiens.
Maintenir ne coute pas grand chose mais ne prouve rien. C'est a la porter du premier têtu venu.
Et c'est exactement ce à quoi tu es entrain de jouer en ce moment même. «Terre complètement pourrie», «personnes débilisées», «parasite de celle-ci», tu es entrain d'endosser la soutane du prêtre fanatique de l'Ecologie.
Ce que je dis, c'est que les comportements civils dont tu te veux le défenseur, pollue la terre, et il faut être irresponsable et inconscients pour ne pas le reconnaitre. L'hygiene "monsieur propre" est une hygiene vendu par des commerciaux, une hygiene qui descend dans nos nappes phréatique, qui se déverse dans les océans, dans les rivières, dans les sols. Une hygiène toxique dont je ne me ferai jamais le défenseur puisqu'elle est contre nature. Aussi, pour ce qui est de mon soit disant terrorisme écologique, terrorisme que tu m'attribues un peu a la légère, tu repasseras quand tu auras des arguments sérieux.
Libre à toi de croire que si je vais aux toilettes plutôt que sur les parkings publics pour chier, je suis un parasite, mais sois gentil, ne diabolise pas ceux qui ont l'impudence de ne pas souscrire à ces fariboles.
C'est le système que tu défends qui fait de toi un parasite.
La nature n'aime personne, elle ne déteste personne.
La nature comprends les être sensibles qui y vivent. C'est a travers eux que tu es aimé ou pas, mais cela je doute que tu sois assez sensible pour le comprendre.
Ste-Mère Nature la récompensera par une canonisation.
Il n'y avait rien qu'a voir la force naturelle qui se dégageait de cette femme, pour comprendre qu'elle n'avait pas besoin d'une absurde canonisation pour être reconnu.

Non. Nietzsche, pendant son «errance», a vécu d'hôtel en hôtel, de pension de famille en pension de famille.
Alors il est moins digne de son Zarathoustra que ce que je le pensais. Moins authentique que ce que j'imaginais. Mais ne l'ayant pas connu, je dois relativiser mes dires.
En tout cas, ici se tient une des raisons pour laquelle j'aime cet homme, si comme je le pense tout cela n'est pas du a une crise de sa maladie, mais en une noblesse de coeur:
Nietzsche a une crise plus forte que les autres ; alors qu’il croise un cheval se faire violemment fouetter par le cocher, il tombe en sanglot au cou du cheval ; Il se fait alors interné à Bâle, reconnu incurable, puis confié à sa mère et de nouveau hospitalisé à Iena avec un diagnostic de Paralysie Générale d’origine syphilitique



virgule
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1067
Localisation : Dans un haricot.
Identité métaphysique : rathée de peu... divin quand même!
Humeur : Pourquoi y penser?...
Date d'inscription : 30/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est que la nudité représente aujourd'hui?

Message par MrSonge le Mer 20 Oct 2010 - 22:29

Donc quand tu disais: À mon humble avis, le nombre de gens prêt à remplir de merde leur réservoir tomberait de moitié -au moins- s'il leur fallait les déplacer eux-mêmes jusqu'au réservoir de leur voiture. tu disais des bétises, raison pour laquelle je t'ai repris. Maintenant tu essaies de noyer le poisson. Libre a toi.
Non désolé, je maintiens l'une et l'autre. Non seulement, si les gens devaient manipuler eux-même leur merde, le nombre d'enthousiasmés diminuerait de moitié, mais en plus, si le phénomène était avéré (la merde comme combustible automobile) l'état se précipiterait sur la possibilité d'instaurer une taxe sur la merde, payable mensuellement par tous les propriétaire de véhicules automobiles. Je t'avoue que je vois difficilement ce qui peut être perçu comme incohérent là-dedans.

Sauf que ton raisonnement pour ce cas, s'appuie sur des suppositions infondée, et donc n'a aucune valeur, sinon celle de tes fantasmes.
J'ai démontré au paragraphe précédent que ce que tu ne comprenais pas n'était pas forcément incohérent ou infondé. Mon raisonnement, donc, s'appuie sur des suppositions tout-à-fait fondées.

Ce que je dis, c'est que les comportements civils dont tu te veux le défenseur, pollue la terre, et il faut être irresponsable et inconscients pour ne pas le reconnaitre. L'hygiene "monsieur propre" est une hygiene vendu par des commerciaux, une hygiene qui descend dans nos nappes phréatique, qui se déverse dans les océans, dans les rivières, dans les sols. Une hygiène toxique dont je ne me ferai jamais le défenseur puisqu'elle est contre nature. Aussi, pour ce qui est de mon soit disant terrorisme écologique, terrorisme que tu m'attribues un peu a la légère, tu repasseras quand tu auras des arguments sérieux.
Mes arguments sont criants, ils sont dans ton texte. Tu tentes (vainement) de me faire culpabiliser parce que... parce que quoi, déjà ? Ah oui ! Parce que je vais aux toilettes pour chier. Et sur cette base-là, tu fais de moi un défenseur de la pollution terrestre, un irresponsable, un inconscient floué par des commerciaux au service d'une hygiène toxique. Donc je réitère ma constatation : c'est une optique de terroriste écologique, voir d'Inquisiteur écologique.

La nature comprends les être sensibles qui y vivent. C'est a travers eux que tu es aimé ou pas, mais cela je doute que tu sois assez sensible pour le comprendre.
Mère Nature, c'est une fable pour les enfants, hein, ou un gros cliché dégoulinant des cordicoles actuels qui vivent par le chantage aux sentiments. La nature est impersonnelle, elle ne comprend rien, n'aime rien, ne désapprouve rien, n'est ni triste ni heureuse, ni colérique, ni rien du tout. C'est amusant pour faire des films, ce genre d'image d'Epinal, mais encore une fois, ça ne fait pas avancer le schmilblick d'un pouce.

Il n'y avait rien qu'a voir la force naturelle qui se dégageait de cette femme, pour comprendre qu'elle n'avait pas besoin d'une absurde canonisation pour être reconnu.
Tant mieux pour elle. Je trépigne d'impatience de voir l'initiative des Verts dans 10 ans : «Pour le droit de chier sur les parkings publics», là tu pourras te réjouir, ta punk et sa «force naturelle» auront triomphés. Pour le Bien de Ste-Mère Nature, comme de juste.

Moins authentique que ce que j'imaginais.
Tu vis dans le cliché, ma parole. Nietzsche ne chie pas dans la nature, donc il est «moins authentique que tu ne te l'imaginais». Wahou, ça c'est du jugement profond. Et Baudelaire, qui détestait ouvertement la campagne, lui était au degré zéro de l'authenticité, je présume ?

MrSonge
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 3369
Localisation : Suisse
Identité métaphysique : En chemin
Humeur : Humaine, trop humaine
Date d'inscription : 13/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est que la nudité représente aujourd'hui?

Message par virgule le Jeu 21 Oct 2010 - 0:09

Non désolé, je maintiens l'une et l'autre.
Maintiens, maintiens... ça mange pas de pain.
J'ai démontré au paragraphe précédent que ce que tu ne comprenais pas n'était pas forcément incohérent ou infondé. Mon raisonnement, donc, s'appuie sur des suppositions tout-à-fait fondées.
Oui, monsieur songe... oui, il t'es permis de le croire...
Mes arguments sont criants
Oh mais oui... j'en suis abasourdis...
Tu tentes (vainement) de me faire culpabiliser parce que...
Vilain virgule!... Tu nous copieras cent fois: tu ne dois pas tenter de faire culpabiliser monsieur songe...
Mais... Mais voyons, je l'ai juste mis face a la réalité!
Non! tu es un vilain, et tu as voulu le faire culpabiliser etc... grotesque et compagnie.
Et sur cette base-là, tu fais de moi un défenseur de la pollution terrestre, un irresponsable, un inconscient floué par des commerciaux au service d'une hygiène toxique.
Pas juste un défenseur, mais aussi un pratiquant. Tiens! on va jouer au jeu de l'honnêteté(j'avoue que je ne t'en crois guère capable, mais bon...): Voici en quoi cela consiste: Tu répertories avec exactitude tout les produits ménager dont tu te sert chez toi, savon et produits vaisselle compris, et moi je fais de même. Ensuite nous communiquons ici nos listes respectives, et nous ferons le calcul... Et à partir de là on laissera parler les chiffres, et on verra qui divague, et qui est le terroriste, qui est celui qui respecte, et qui est celui qui croit respecter.
Mère Nature, c'est une fable pour les enfants, hein, ou un gros cliché dégoulinant des cordicoles actuels qui vivent par le chantage aux sentiments. La nature est impersonnelle, elle ne comprend rien, n'aime rien, ne désapprouve rien, n'est ni triste ni heureuse, ni colérique, ni rien du tout. C'est amusant pour faire des films, ce genre d'image d'Epinal, mais encore une fois, ça ne fait pas avancer le schmilblick d'un pouce.
ô... comme tu comprends peu de chose mon ami, comme tu es superficiel, comme la nature s'est fermée à toi. Quelle tristesse!
Tant mieux pour elle. Je trépigne d'impatience de voir l'initiative des Verts dans 10 ans
Les verts? Tu crois donc que je suis entrain de parler politique? Mais mon ami, je ne vote même pas, alors pour les verts tu repasseras...
Tu vis dans le cliché, ma parole. Nietzsche ne chie pas dans la nature, donc il est «moins authentique que tu ne te l'imaginais». Wahou, ça c'est du jugement profond.
Non pas dans le cliché. Celui qui a écrit le Zarathoustra, celui qui se voulait de raconter le Surhomme se devait de le vivre avant. Voilà qui aurait été l'œuvre d'un homme authentique. Nietzsche s'il en est bien tel que tu dis, s'est contenté de rêver, et son rêve est juste un travers de l'imagination ou il s'est lui même enfermé.
Et Baudelaire, qui détestait ouvertement la campagne, lui était au degré zéro de l'authenticité, je présume ?
Cela dépend de plusieurs facteurs. Je ne peux pas juger, je ne connais pas son œuvre, ni sa pensée, ni ce qu'il a fait de sa vie, dans sa vie, ni la place qu'il se donner lui même par rapport a tout cela.


virgule
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1067
Localisation : Dans un haricot.
Identité métaphysique : rathée de peu... divin quand même!
Humeur : Pourquoi y penser?...
Date d'inscription : 30/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est que la nudité représente aujourd'hui?

Message par JO le Jeu 21 Oct 2010 - 9:22

Avez-vous déjà déculotté un ancien qui fut brillant et eut son heure de prestige, maintenant contraint d'être nettoyé et langé comme un bébé ? Sauriez-vous y mettre de la compassion, de l'humour, de la tendresse, du respect ?
Le dire, c'est bien, le faire c'est mieux ! Mais le fer à dix sous, c'est pas cher , disait Bourvil : un vieux .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22376
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum