Bouddhisme et famille

Aller en bas

Bouddhisme et famille

Message par Mayali le Jeu 4 Nov 2010 - 15:52

Bonjour à tous :)

Nouvelle venue sur ce forum, je viens compléter ma petite présentation par un post

Je suis maman au foyer (2 petites filles dont un bébé de 8 mois), il y a quelques années j'ai commencé à m'intéresser au Bouddhisme. Beaucoup de lectures, de méditations et un passage/visite (éclair) en temple.

Les choses de la vie m'ont fait rencontrer mon compagnon et refondée une famille (ma 1ère fille vient d'une autre union plus ancienne).

Au jour d'aujourd'hui j'aimerais réussir à lier ces deux "vies" différentes qui sont la philosophie bouddhiste et la vie familiale..... pas facile du tout !! être maman et être en couple apporte forcément du désir et des sentiments (bons ou mauvais), je manque de temps pour méditer et je tombe trop souvent dans les affres de mon égo lol!

Y a t-il ici quelqu'un dans la même situation ? où quelqu'un qui puisse me remettre sur la voie ?

Je sais bien que le "vrai bouddhisme" et incompatible avec la vie de couple, je ne serais pas moine dans cette vie lol!

Mais j'aimerais réussir au mieux à lier les deux

J'attend vos avis merci

Mayali
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 183
Localisation : Midi-Pyrénées
Identité métaphysique : Bouddhiste
Humeur : A la réflexion
Date d'inscription : 04/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouddhisme et famille

Message par _La plume le Jeu 4 Nov 2010 - 16:39

@ Mayali

Si ton compagnon ne partage pas tes croyances, ça peut compliquer vos relations mais pas forcément.

Le bouddhisme est assez tolérant et ne demande pas beaucoup extérieurement, il me semble que l'effort doit être d'abord intérieur. Il n'est pas incompatible avec la vie de couple, il suffit d'avancer à son rythme, pourquoi voudrais-tu être moine ? Si je devrais te donner un conseil ? Essaie plutôt d'être une bonne bouddhiste laïque en accomplissant du mieux ton karma d'épouse et de mère.

Si tu fréquentes un centre bouddhiste, tu pourrais poser ces questions
à un lama, et tu rencontreras certainement des couples dans ta situation.

_La plume
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5987
Localisation : au sud du sud
Identité métaphysique : hérétique
Humeur : c'est selon avec qui
Date d'inscription : 17/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouddhisme et famille

Message par Intégraal le Jeu 4 Nov 2010 - 21:39

Je suis bien d'accord avec La Plume. La vie de famille, de couple, n'est pas du tout incompatible avec le bouddhisme.Ce n'est pas une religion qui interdit, impose, juge, condamne(au-delà du hinayana, ça n'a rien à voir avec une religion) C'est sûr que si tu t'embarrasses de rituels, tu vas te compliquer la vie et ça ne te mènera à rien. Le bouddhisme, c'est d'abord le respect d'autrui, donc faire son possible pour nuire à personne, ni par les actes, ni par la parole ni par la pensée -et c'est pas si facile, dans notre société- Puis le Bouddha nous a montré la voie pour se libérer de la souffrance(notre propre souffrance et celle de tous les êtres) Mais contrairement à ce qu'on cru comprendre certains, il n'a jamais dit qu'il ne fallait pas éprouver d'émotions ou de sentiments!(que la vie serait triste!) Ce qu'il enseigne, c'est d'être toujours conscient, dans le moment présent, pour reconnaitre ces fameuses émotions et les gérer, dans un premier temps. Si on a cette attention, on se rend vite compte que les émotions n'ont pas d'existence propre, qu'elles ne sont pas palpables et que les émotions perturbatrices(genre colère, jalousie...) y a qu'à les laisser s'évanouir d'elles-même, les laisser se dissiper comme les nuages dans le ciel. Et rien que ça, déjà, ça ne peut qu'être bénéfique dans une vie famille. Je te rassure, y a pas besoin d'être moine ou nonne pour être un vrai bouddhiste. D'ailleurs, "vrai" bouddhiste, ça veut dire quoi, pour toi?
avatar
Intégraal
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 501
Localisation : loin
Identité métaphysique : aucune
Humeur : humour
Date d'inscription : 17/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouddhisme et famille

Message par bernard1933 le Ven 5 Nov 2010 - 0:58

Sur le forum, il y a beaucoup de personnes qui se réclament du bouddhisme ; on sent chez eux beaucoup de tolérance et le goût de la réflexion . Mais une question me taraude, et comme je suis mal élevé, je la pose : Combien d' entre vous croient qu' après leur mort, ils vont se transformer en moustique, en petit lapin rose ou en épagneul breton ?
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouddhisme et famille

Message par _La plume le Ven 5 Nov 2010 - 10:08

Bernard, je ne pense pas que le bouddhisme affirme cela ?

Comme je n'ai suivi le bouddhisme que pendant une année, je ne serai pas affirmatif.

Si je ne me trompe pas, il n'y a pas d'âme ou de soi permanent dans le bouddhisme contrairement à l'hindouisme. Le seul permanent est vacuité. L'égo est totalement illusoire, un assemblage d'agrégats subtils et changeants (tout comme ceux du corps physique d'ailleurs) qui donne l'illusion d'être permanent (comme l'image de la cascade qui donne l'illusion d'une permanence, mais n'est jamais la même) mais est éphémère.

A la mort ces agrégats se détachent de la même façon que ceux du corps et retournent à leur état, ils seront réutilisés dans d'autres formes.

Quand on dit qu'un lama est une réincarnation, c'est qu'à un certain niveau d'éveil, il a le pouvoir de maintenir la mémoire d'une vie passée ? enfin, c'est de cette façon que je l'avais compris. Il y a peut être d'autres interprétations ?

Ton corps physique retournera à la terre, et aux minéraux qui le constituent. Qu'ils soient réutilisés par la nature pour d'autres formes semble évident. La question qu'on pourrait se poser : y a-t-il une mémoire des atomes ?


_La plume
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5987
Localisation : au sud du sud
Identité métaphysique : hérétique
Humeur : c'est selon avec qui
Date d'inscription : 17/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouddhisme et famille

Message par JO le Ven 5 Nov 2010 - 10:19

Peut-on dire que l'eau de la carafe est une réincarnation de l'océan ? Oui, car le cycle de l'eau passe par l'évaporation des océans , et la condensation, ensuite .
Mais le moustique ne se réincarnera, éventuellement qu'en moustique, sauf si une mutation génétique n'intervient . L'eau reste Hydrogène et oxygène, plus quelques saletés résiduelles , non constitutives .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22717
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouddhisme et famille

Message par Mayali le Ven 5 Nov 2010 - 11:48

Intégraal a écrit:C'est sûr que si tu t'embarrasses de rituels, tu vas te compliquer la vie et ça ne te mènera à rien
.

Non je ne pratique pas :)


Le bouddhisme, c'est d'abord le respect d'autrui, donc faire son possible pour nuire à personne, ni par les actes, ni par la parole ni par la pensée -et c'est pas si facile, dans notre société- Puis le Bouddha nous a montré la voie pour se libérer de la souffrance(notre propre souffrance et celle de tous les êtres) Mais contrairement à ce qu'on cru comprendre certains, il n'a jamais dit qu'il ne fallait pas éprouver d'émotions ou de sentiments!(que la vie serait triste!)

C'est vrai tu as raison, les sentiments font partie intégrante de l'être humain, le tout est d'arriver à les regarder passer sans y prêter attention


D'ailleurs, "vrai" bouddhiste, ça veut dire quoi, pour toi?

Hmm, je dirai un homme(femme) qui suit la voie du milieu afin d'atteindre le Nirvana et se libérer des souffrances de ce monde... et pour y arriver il faut être moine je pense.

Il est quand même bien difficile de se libérer de tous nos "désirs" quand on vit comme tout le monde dans ce monde matérialiste, destructeur et sans âme.

En fait, je suis un peu tirailler entre ma vie de famille et mon envie de devenir pratiquante, c'est à dire partir en temple

Mayali
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 183
Localisation : Midi-Pyrénées
Identité métaphysique : Bouddhiste
Humeur : A la réflexion
Date d'inscription : 04/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouddhisme et famille

Message par Mayali le Ven 5 Nov 2010 - 11:50

bernard1933 a écrit:Sur le forum, il y a beaucoup de personnes qui se réclament du bouddhisme ; on sent chez eux beaucoup de tolérance et le goût de la réflexion . Mais une question me taraude, et comme je suis mal élevé, je la pose : Combien d' entre vous croient qu' après leur mort, ils vont se transformer en moustique, en petit lapin rose ou en épagneul breton ?

lol!

Et bien oui je crois en la réincarnation, qui n'est pas une "transformation" ! je dirais plutôt hmm un passage d'énergie d'un corps à l'autre

Mais honnêtement j'espère pas revenir en moustique lol!

Mayali
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 183
Localisation : Midi-Pyrénées
Identité métaphysique : Bouddhiste
Humeur : A la réflexion
Date d'inscription : 04/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouddhisme et famille

Message par Mayali le Ven 5 Nov 2010 - 12:02

La plume a écrit: Il y a peut être d'autres interprétations ?

Non j'ai trouvé ton explication des plus clairs Plume :)

Je rajouterai que ce qui se réincarne, serait à mon sens, une sorte d'énergie créée par nos bonnes et mauvaises actions, cette énergie qui fait donc suite au karma.

Le Bouddhisme ne dit pas non plus que nous sommes "rien" bien au contraire nous sommes le "tout", quand on parle du Nirvana on ne parle pas d'un paradis ni d'un état de béatitude, mais d'une fusion avec le "tout", d'une sorte de retour aux sources. D'ailleurs certaines thèses de physique comme la théorie des cordes, nous montre que l'Univers n'est qu'énergie vibratoire, et bien notre "âme" serait en quelque sorte une de ces énergies. Certain d'entre vous on peut être aussi vécu des "sortie astral" ?
Nos corps ne sont que des véhicules et notre égo, une création psychique dû à notre ignorance de la vérité.

Encore une fois j'ai souvent du mal à m'expliquer alors n'hésitez pas à me reprendre au besoin ^^

Mayali
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 183
Localisation : Midi-Pyrénées
Identité métaphysique : Bouddhiste
Humeur : A la réflexion
Date d'inscription : 04/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouddhisme et famille

Message par _La plume le Ven 5 Nov 2010 - 12:57

La vacuité est difficile à comprendre et à traduire, ce n'est pas un néant, mais un vide de toute chose créée, un état de pureté originelle ?

_La plume
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5987
Localisation : au sud du sud
Identité métaphysique : hérétique
Humeur : c'est selon avec qui
Date d'inscription : 17/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouddhisme et famille

Message par bernard1933 le Ven 5 Nov 2010 - 13:07

La Plume, je plaisantais, bien sûr, et tu sais que nos conceptions sont proches . Pour moi, tout est énergie, y compris bien sûr la matière .
Je mourrai , ma masse ( mot inadéquat ) énergétique rejoindra
l 'Energie globale inchangeable de toute éternité, et puis voilà !
La goutte dans la mer...Pourquoi aller chercher un karma ? De toute façon, comme on n' en garde aucun souvenir, quelle en serait l' utilité ?
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouddhisme et famille

Message par _La plume le Ven 5 Nov 2010 - 13:14

oui d'une certaine façon, le karma et la réincarnation, c'est secondaire, si l'on a conscience de faire partie du Tout.

_La plume
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5987
Localisation : au sud du sud
Identité métaphysique : hérétique
Humeur : c'est selon avec qui
Date d'inscription : 17/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouddhisme et famille

Message par Intégraal le Ven 5 Nov 2010 - 15:22

Hmm, je dirai un homme(femme) qui suit la voie du milieu afin d'atteindre le Nirvana et se libérer des souffrances de ce monde... et pour y arriver il faut être moine je pense.

Il est quand même bien difficile de se libérer de tous nos "désirs" quand on vit comme tout le monde dans ce monde matérialiste, destructeur et sans âme.

En fait, je suis un peu tirailler entre ma vie de famille et mon envie de devenir pratiquante, c'est à dire partir en temple
On pratique là où on est, et si tu as une vie de famille dans ce monde matérialiste, c'est une bonne occas, justement, pour "travailler" sur les désirs et les émotions. Sans confrontation avec les difficultés de la vie "ordinaire", "laïque", on n'apprend rien . Il n'y a qu'en dépassant tout ça qu'on peut progresser, avancer sur le chemin de l'éveil...après, on peut enfiler la robe de moine pour aller +loin. Ceux qui ont fait consciemment ce choix(sans aucune influence) et en toute liberté sont déjà bien engagés dans cette voie(je veux dire depuis plusieurs vies-on n'atteint pas le nirvana en une vie!) La nonne, dans son monastère, ne sera jamais confrontée aux problèmes d'une mère avec ses gosses, d'une femme avec son conjoint, d'une ouvrière face à son connard de patron etc...Or, ce sont des expériences nécessaires (comme on n'apprend pas à nager sans se confronter à l'eau) A mon avis, l'Etre que tu ES sait mieux que quiconque ce qui convient : écoutes toi !
avatar
Intégraal
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 501
Localisation : loin
Identité métaphysique : aucune
Humeur : humour
Date d'inscription : 17/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouddhisme et famille

Message par Mayali le Ven 5 Nov 2010 - 15:58

La plume a écrit:La vacuité est difficile à comprendre et à traduire, ce n'est pas un néant, mais un vide de toute chose créée, un état de pureté originelle ?

On pourrait le définir comme ça oui :)

Mayali
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 183
Localisation : Midi-Pyrénées
Identité métaphysique : Bouddhiste
Humeur : A la réflexion
Date d'inscription : 04/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouddhisme et famille

Message par Mayali le Ven 5 Nov 2010 - 16:02

On pratique là où on est, et si tu as une vie de famille dans ce monde matérialiste, c'est une bonne occas, justement, pour "travailler" sur les désirs et les émotions. Sans confrontation avec les difficultés de la vie "ordinaire", "laïque", on n'apprend rien . Il n'y a qu'en dépassant tout ça qu'on peut progresser, avancer sur le chemin de l'éveil...après, on peut enfiler la robe de moine pour aller +loin. Ceux qui ont fait consciemment ce choix(sans aucune influence) et en toute liberté sont déjà bien engagés dans cette voie(je veux dire depuis plusieurs vies-on n'atteint pas le nirvana en une vie!) La nonne, dans son monastère, ne sera jamais confrontée aux problèmes d'une mère avec ses gosses, d'une femme avec son conjoint, d'une ouvrière face à son connard de patron etc...Or, ce sont des expériences nécessaires (comme on n'apprend pas à nager sans se confronter à l'eau) A mon avis, l'Etre que tu ES sait mieux que quiconque ce qui convient : écoutes toi !

Voilà un avis intéressant merci

Tu as entièrement raison, il faut que je vois ça comme une façon d'avancer dans l'adversité ange
Ce que je sais c'est que je me fiche totalement de ce monde matérialiste, que j'aime énormément ma famille et que j'ai besoin dans tout ça de continuer à avancer sur ce long chemin de délivrance. Et puis il est vrai que je n'attendrais pas le nirvana dans cette vie, je le sais depuis bien longtemps wistle

Mayali
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 183
Localisation : Midi-Pyrénées
Identité métaphysique : Bouddhiste
Humeur : A la réflexion
Date d'inscription : 04/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum