L' homme : animal sexuellement voire totalement pervers

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Re: L' homme : animal sexuellement voire totalement pervers

Message par Ranma le Jeu 18 Nov 2010 - 0:38

Gereve a écrit:En dix mots, tu poses une question de fond.
Le soucis c'est le mot pervers correspond à tout un éventail de définitions.
Bref , si on considère l'acte pervers comme l'acte de détourner quelque chose de sa vraie nature ,en poussant le raisonnement plus loin on s'aperçoit très vite que nous vivons dans un environnement totalement artificiel.
L'homme ne vit qu'à travers ses désirs , il cueille la nature, la modèle et la transforme en objet pour répondre à ses besoins.
Peu importe l'état de la couche d'ozone et de son devenir , il connait très bien les effets néfastes et pernicieux du carburant ,de la déforestation , des industries technique chimique et nucléaire,ça ne l'empêche pas pour autant de continuer son chemin de petit destructeur. Ben si ça c'est pervers c'est quoi?
avatar
Ranma
Jeune Padawan

Masculin Nombre de messages : 50
Localisation : In my brain
Identité métaphysique : sceptique...au bord du précipice de l'athéisme.
Humeur : Météo
Date d'inscription : 14/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L' homme : animal sexuellement voire totalement pervers

Message par apollonius le Jeu 18 Nov 2010 - 0:47

nous pouvons observer que les humains, grégaires, établissent des codes communément admis socialement suivant la culture, l'époque et le lieu de leur édification.
et que la notion de perversité vient lorsqu'un de ces codes est bafoué:

par exemple de nos jours et dans la culture française:
seins nus dans la rue = exhib
seins nus sur la plage = bronzage

vous noterez que dans ce cas, l'entorse à la règle est "encadrée" (lieu, période pour la faire...)

ou encore historiquement, l'anthropophagie est un bon exemple:
pour les pratiquants, il correspondait à un acte sacré, et pour les colons, une perversité. (...et pourtant, ils mangeaient bien le corpus christus à travers l'hostie...)

généalogiquement, l'amour sororal, présent (en Egypte ancienne par ex) pour conserver la lignée du sang, et totalement réprouvé de nos jours..

à travers ces exemples, la perversité serai donc seulement....un jugement
avatar
apollonius
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 251
Localisation : Serpentaire
Identité métaphysique : Amoureux de Philosophie Naturelle
Humeur : Eve entée
Date d'inscription : 24/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L' homme : animal sexuellement voire totalement pervers

Message par Petruk le Jeu 18 Nov 2010 - 0:56

La perversité est telle à l'issue d'un jugement, en effet.
La perversion pervertit, mais là aussi il faut juger.
Les pervers sont inattendus, parfois ils dérangent, et parfois non.
"Seins nus provoc seins nus bronzage" : on n'en aura jamais fini.
Et puis, il y a des milliers de degré d'intensité dans la perversion :
regardez la politique française actuelle...

Petruk
Jeune Padawan

Masculin Nombre de messages : 86
Localisation : nullepartout
Identité métaphysique : oui mais
Humeur : changeante
Date d'inscription : 17/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L' homme : animal sexuellement voire totalement pervers

Message par Geveil le Jeu 18 Nov 2010 - 8:32

Ranma a écrit: Ben si ça ce n'est pas pervers, c'est quoi?[/justify]
Si on s'en tient à la définition que j'ai donnée:
"Qui accomplit par plaisir des actes immoraux ou cruels".oui, c'est pervers, puisque l'homme détruit pour son plaisir.

avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L' homme : animal sexuellement voire totalement pervers

Message par JO le Jeu 18 Nov 2010 - 8:54

Il me semble qu'on oublie la notion d'intention . On a dit que l'enfant et le vieillard sont des pervers polymorphes : ils agissent pour le plaisir, sans intention, juste pour le jeu, la curiosité .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22727
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L' homme : animal sexuellement voire totalement pervers

Message par Ranma le Jeu 18 Nov 2010 - 13:32

JO a écrit:Il me semble qu'on oublie la notion d'intention . On a dit que l'enfant et le vieillard sont des pervers polymorphes : ils agissent pour le plaisir, sans intention, juste pour le jeu, la curiosité .

Peut on accuser de menteur une personne qui affirme une contrevérité sans le savoir?


Dernière édition par Ranma le Jeu 18 Nov 2010 - 14:17, édité 1 fois
avatar
Ranma
Jeune Padawan

Masculin Nombre de messages : 50
Localisation : In my brain
Identité métaphysique : sceptique...au bord du précipice de l'athéisme.
Humeur : Météo
Date d'inscription : 14/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L' homme : animal sexuellement voire totalement pervers

Message par JO le Jeu 18 Nov 2010 - 14:13

non, d'erreur et de prétention, oui
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22727
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L' homme : animal sexuellement voire totalement pervers

Message par nuage bleu le Jeu 18 Nov 2010 - 15:54

La perversion.
Si DIEU a bien créé ttes les possibilités, C'EST A DIRE QUE QUOIQUE NOUS FASSIONS C'EST OBLIGATOIREMENT DANS CE QUE DIEU A PRÉVU.
Jusqu'a preuve du contraire il n'y a qu'un seul créateur et l'univers dans son entiéreté est son oeuvre, SA VOLONTÉ.
Donc il ne peut y avoir de perversion en quoi que ce soit.
La perversion ne serait encore qu'une perception humaine dans un systéme de valeurs humaines, comme la morale, le suicide, l'avortement etc, etc
Difficile a accepter dubitatif

nuage bleu
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1079
Localisation : canada
Identité métaphysique : sans religion
Humeur : excellente
Date d'inscription : 08/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L' homme : animal sexuellement voire totalement pervers

Message par Petruk le Jeu 18 Nov 2010 - 17:17

Les possibilités seraient alors une liste ouverte de tout et de n'importe quoi ? Et tout y serait "bon", conforme à la volonté de Dieu ? Mais qui connaît le contenu de la volonté de Dieu ? Et pourquoi Dieu n'aurait-il pas créé la possibilité de la "perversion" ? (N'a-t-il pas permis à son premier archange de devenir le Diable?) Les fantaisies théologiques m'émerveilleront toujours...

Petruk
Jeune Padawan

Masculin Nombre de messages : 86
Localisation : nullepartout
Identité métaphysique : oui mais
Humeur : changeante
Date d'inscription : 17/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L' homme : animal sexuellement voire totalement pervers

Message par bernard1933 le Jeu 18 Nov 2010 - 17:27

J' ai lu, il y a un jour ou deux, qu' un homme avait été condamné pour avoir " grimpé " des chèvres dans un élevage . L' éleveur s' était rendu compte que des chèvres mouraient bizarrement . Il a fini par prendre le
délinquant en flagrant délit ! Moralité : pour éviter la perversion,
n' élevez pas de chèvres, surtout avec des boucles d' oreilles...
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L' homme : animal sexuellement voire totalement pervers

Message par nuage bleu le Jeu 18 Nov 2010 - 17:38

SALUT PETRUK
Mais il a créé cette possibilités aussi, (TTES disais je) puisque dans notre monde relatif une chose n'éxiste que grace a son contraire. Mais donc pq condamnerait il une chose et son contraire puisqu'il est a l'origine de l'une et de l'autre?.
Pour la volonté de DIEU il ''suffit'' de regarder la nature ou ses volontés ne peuvent qu'y étre écrites.
Quant au ''diable''il sagit d'une possibilité comme les autres, avec son contraire.
Pour moi ce n'est pas une réalité pour une foule de raisons que nous ne pouvons pas débattre ici.

nuage bleu
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1079
Localisation : canada
Identité métaphysique : sans religion
Humeur : excellente
Date d'inscription : 08/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L' homme : animal sexuellement voire totalement pervers

Message par Petruk le Jeu 18 Nov 2010 - 17:53

Sans débattre, nuage bleu, le diable, dieu et le reste, et moi non plus, nous ne sommes pas des réalités au sens de réel-pur-et-dur, plutôt des perceptions au sein d'un mystère percevant, lui-même irréel mais en cours... Comment ? "Je" l'ignore mais autrement-que-je le sait, le sent, le perçoit, l'est-n'est-pas. Aïe le délire me reprend...

Petruk
Jeune Padawan

Masculin Nombre de messages : 86
Localisation : nullepartout
Identité métaphysique : oui mais
Humeur : changeante
Date d'inscription : 17/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L' homme : animal sexuellement voire totalement pervers

Message par nuage bleu le Jeu 18 Nov 2010 - 18:00

Les philosophes depuis la nuit des temps nous disent que notre monde n'est qu'illusions. Et bien oui, puisque ttes choses ont jaillies de la pensée de celui que l'on appele DIEU, cette ''réalité'', notre monde, est sortie de rien et de ce fait peut il étre qq chose...de réel?

nuage bleu
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1079
Localisation : canada
Identité métaphysique : sans religion
Humeur : excellente
Date d'inscription : 08/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L' homme : animal sexuellement voire totalement pervers

Message par Petruk le Jeu 18 Nov 2010 - 18:03

Quelle beauté que ce dieu-rien où tout "est" !

Petruk
Jeune Padawan

Masculin Nombre de messages : 86
Localisation : nullepartout
Identité métaphysique : oui mais
Humeur : changeante
Date d'inscription : 17/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L' homme : animal sexuellement voire totalement pervers

Message par MrSonge le Ven 19 Nov 2010 - 12:47

Les philosophes depuis la nuit des temps nous disent que notre monde n'est qu'illusions.
Quelques uns ont soutenus cette théorie, en effet, mais relativement peu, et elle est presque définitivement morte avec la naissance de la phénoménologie.

MrSonge
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 3369
Localisation : Suisse
Identité métaphysique : En chemin
Humeur : Humaine, trop humaine
Date d'inscription : 13/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L' homme : animal sexuellement voire totalement pervers

Message par Ranma le Ven 19 Nov 2010 - 17:02

bernard1933 a écrit:J' ai lu, il y a un jour ou deux, qu' un homme avait été condamné pour avoir " grimpé " des chèvres dans un élevage . L' éleveur s' était rendu compte que des chèvres mouraient bizarrement . Il a fini par prendre le
délinquant en flagrant délit ! Moralité : pour éviter la perversion,
n' élevez pas de chèvres, surtout avec des boucles d' oreilles...

lol!

Pour l'instant je reste sur ma position , il est dans la nature de l'homme d'être pervers, le sens premier de ce mot , lui même,a subi plusieurs détournements, ça justifie que l'homme est un être doué de perversion.
Si les hommes n'étaient pas par nature pervers et belliqueux ils ne seraient pas maitres sur cette planète.
avatar
Ranma
Jeune Padawan

Masculin Nombre de messages : 50
Localisation : In my brain
Identité métaphysique : sceptique...au bord du précipice de l'athéisme.
Humeur : Météo
Date d'inscription : 14/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L' homme : animal sexuellement voire totalement pervers

Message par Ranma le Ven 19 Nov 2010 - 17:04

MrSonge a écrit:
Les philosophes depuis la nuit des temps nous disent que notre monde n'est qu'illusions.
Quelques uns ont soutenus cette théorie, en effet, mais relativement peu, et elle est presque définitivement morte avec la naissance de la phénoménologie.
Pourtant si on y réfléchit bien il semble n'exister dans ce monde ni plus ni moins que des idées et des esprits.
avatar
Ranma
Jeune Padawan

Masculin Nombre de messages : 50
Localisation : In my brain
Identité métaphysique : sceptique...au bord du précipice de l'athéisme.
Humeur : Météo
Date d'inscription : 14/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L' homme : animal sexuellement voire totalement pervers

Message par MrSonge le Ven 19 Nov 2010 - 18:27

Ranma a écrit :
Pourtant si on y réfléchit bien il semble n'exister dans ce monde ni plus ni moins que des idées et des esprits
C'est précisément ce que refuse la phénoménologie. Pour ce courant de pensée, il y a le monde donné, matériel, qui est ce qui est, ni une illusion, ni un esprit, ni une idée. Puis tout le reste...

MrSonge
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 3369
Localisation : Suisse
Identité métaphysique : En chemin
Humeur : Humaine, trop humaine
Date d'inscription : 13/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L' homme : animal sexuellement voire totalement pervers

Message par nuage bleu le Ven 19 Nov 2010 - 19:31

Tjrs est il que nous vivons a la surface des choses. Si nous pouvions descendre au niveau atomique ou encore voir ce qui s'y passe, nous ne verrions que du vide et peut étre verrions nous des soleils comme lorsque nous levons la téte un soir étoilé.
Ceci serait alors tres loin de notre réalité ET celle ci semblerait bel et bien etre une illusion.

nuage bleu
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1079
Localisation : canada
Identité métaphysique : sans religion
Humeur : excellente
Date d'inscription : 08/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L' homme : animal sexuellement voire totalement pervers

Message par MrSonge le Ven 19 Nov 2010 - 20:04

Il faut s'entendre sur le terme illusion. Ce n'est pas parce que l'atome est composé essentiellement de vide que la réalité crée par l'assemblage d'atomes est une illusion. Au contraire, le fait même de constater qu'il n'y a pas que du vide dans l'atome sous-entend que la réalité crée ne sera pas vide. Et dès qu'il y a quelque chose, ce quelque chose n'est plus illusion.

MrSonge
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 3369
Localisation : Suisse
Identité métaphysique : En chemin
Humeur : Humaine, trop humaine
Date d'inscription : 13/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L' homme : animal sexuellement voire totalement pervers

Message par Petruk le Ven 19 Nov 2010 - 23:19

C'est la nature même de l'être de ne s'exprimer que dans de l'illusoire. Si la manifestation de l'être n'était pas illusoire, elle serait immuable et il ne se passerait rien. La vacuité ne pourrait pas être la forme. Une illusion, c'est une apparence qui ne cache aucun être, et cela suffit à nous faire croire à l'être, cette valeur ajoutée. Les illusions ne sont les accidents de rien de réel dont elles seraient la version illusoire ; et elles ne sont les rêves de personne qui les subirait

Petruk
Jeune Padawan

Masculin Nombre de messages : 86
Localisation : nullepartout
Identité métaphysique : oui mais
Humeur : changeante
Date d'inscription : 17/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L' homme : animal sexuellement voire totalement pervers

Message par Ranma le Dim 21 Nov 2010 - 2:29

MrSonge a écrit:
C'est précisément ce que refuse la phénoménologie. Pour ce courant de pensée, il y a le monde donné, matériel, qui est ce qui est, ni une illusion, ni un esprit, ni une idée. Puis tout le reste...
Que répondrait un phénomènologue si on lui disait:
"Qu'en est il d 'une cigarette? une représentation d'idées ou chaque sens apporte la sienne , un sens de moins, un sens de plus et l'objet en serait tout autre. On aura beau aiguiser nos sens et porter au plus loin l'examen la chose en soi est imperceptible , elle n'est qu'une illusion calquée sur l'infirmité d'un être imparfait.
Le monde est une somme d'idées que l'on appréhende avec notre esprit par le biais de la sensibilité, la matiere pure n'existe pas , aussi sécable soit elle, elle n'en reste pas moins qu'une une illusion,impossibe de l'imaginer sans l'associer à un autre attribut.
Quant à l'univers et toutes choses dont ils se compose ne peuvent exister ailleurs que dans un esprit ,les chosent n'existent que si elles sont perçues , « être c'est être perçu »c'est pourquoi à la maniere d'un certain Berkeley certains d'entre nous ont la sensation que dans ce monde n'existe rien d'autre que des idées et des esprits."
avatar
Ranma
Jeune Padawan

Masculin Nombre de messages : 50
Localisation : In my brain
Identité métaphysique : sceptique...au bord du précipice de l'athéisme.
Humeur : Météo
Date d'inscription : 14/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L' homme : animal sexuellement voire totalement pervers

Message par bad04 le Dim 21 Nov 2010 - 17:42

bonjour ranma j'aurai voulu savoir quelle est le but de ta vie dans ce monde
avatar
bad04
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 161
Localisation : 69000
Identité métaphysique : bad
Humeur : bonne
Date d'inscription : 20/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L' homme : animal sexuellement voire totalement pervers

Message par MrSonge le Dim 21 Nov 2010 - 20:28

"Qu'en est il d 'une cigarette? une représentation d'idées ou chaque sens apporte la sienne , un sens de moins, un sens de plus et l'objet en serait tout autre. On aura beau aiguiser nos sens et porter au plus loin l'examen la chose en soi est imperceptible , elle n'est qu'une illusion calquée sur l'infirmité d'un être imparfait.
Le monde est une somme d'idées que l'on appréhende avec notre esprit par le biais de la sensibilité, la matiere pure n'existe pas , aussi sécable soit elle, elle n'en reste pas moins qu'une une illusion,impossibe de l'imaginer sans l'associer à un autre attribut.
Quant à l'univers et toutes choses dont ils se compose ne peuvent exister ailleurs que dans un esprit ,les chosent n'existent que si elles sont perçues , « être c'est être perçu »c'est pourquoi à la maniere d'un certain Berkeley certains d'entre nous ont la sensation que dans ce monde n'existe rien d'autre que des idées et des esprits."
Il répondrait sans doute que vous pouvez le croire mais lui n'y croit pas. En effet, pour un phénoménologue, toute analayse philosophique doit être consciente du besoin de retourner au phénomène même. Et même si toute conscience et conscience de quelque chose, donc toute chose est toujours chose pour une conscience, le phénoménologue ne peut pas admettre l'idée d'un monde qui ne serait qu'idée. Car pour lui, le monde donné préexiste à la conscience, de façon totalement neutre.

MrSonge
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 3369
Localisation : Suisse
Identité métaphysique : En chemin
Humeur : Humaine, trop humaine
Date d'inscription : 13/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L' homme : animal sexuellement voire totalement pervers

Message par Petruk le Dim 21 Nov 2010 - 21:32

Il n'est de phénoménologie que du vécu. Or le vécu, c'est l'expérience subjective, le coeur vivant de l'illusion. La conscience et ses contenus sont également des phénomènes : ceux-ci sont la vision des choses, l'expérience qu'on en fait. Quant à savoir s'ils montrent les choses telles quelles, c'est une autre paire de manches...

Petruk
Jeune Padawan

Masculin Nombre de messages : 86
Localisation : nullepartout
Identité métaphysique : oui mais
Humeur : changeante
Date d'inscription : 17/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum