LE DESTIN

Page 6 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: LE DESTIN

Message par tango le Lun 3 Jan 2011 - 10:58

GERARDMENVUSSA a écrit:Je pense que le seul vrai problème, c'est que nous avons le tort d'appréhender communément "le futur", "linéairement"; c'est à dire, "sur une ligne continue", qui a un début et une fin. Mais la perspective change lorsqu'on le considère, non sur une ligne, mais... Inscrit dans une circonférence ! Alors seulement la notion "d'éternité" peut-elle prendre un sens: En nous permettant de concevoir aisément... Que nous ne sommes pas des êtres "limités" dans le temps, mais des Êtres, "hors du temps", Eternels, Immortels, et Infinis ! Des Êtres qui n'ayant, en Réalité, aucun commencement... Ne peuvent avoir de fin !
Tu soulèves là, la relativité du temps...Ce temps qui nous semble s'écouler linéairement, alors que cette perception est liée au déplacement de la Terre dans l' Espace....
Mais quand tu dis qu'on est "hors du temps", voudrais-tu dire que nous soyons autres que l'identification que nous nous donnons, ou autre chose ?
Quel serait pour toi le sens de notre incarnation ?
avatar
tango
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6972
Localisation : à vous de voir si nous sommes séparés
Identité métaphysique : papillon
Humeur : volatile
Date d'inscription : 18/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DESTIN

Message par _GERARDMENVUSSA le Lun 3 Jan 2011 - 12:59

Léon BLOY disait, avec un réalisme que je partage : "Le temps n'existe pas pour Dieu... Il ne devrait pas exister pour nous !"
Ainsi en est-il !
Nous sommes en réalité, hors du temps et de l'espace :Nous avons vécu(e)s d'innombrables existences, dans ce monde et dans un autre; dans cet univers, et dans d'autres univers. Et nous vivrons encore d'innombrables existences !
En fait, nous ne sommes pas ce que nous croyons être : Car ce que nous sommes réellement dépasse le mental qui ne peut appréhender que ce qui est dans son "champ", c'est à dire, ce qui est dans le temps, et dans l'espace; le mental ne peut concevoir ce qui le dépasse... Et ce que nous sommes réellement le dépasse infiniment !
Nous ne pouvons pas dire que "nous sommes ce que nous pensons être": Nos idées à ce sujet changent de jour en jour, d’instant en instant. Notre image de nous-même est la chose la plus changeante que nous ayons !!! Elle est éminemment "vulnérable", à la merci du "premier passant !" Un deuil, la perte d’une situation, une insulte...Et cette image de nous que nous appelons "notre personne", change profondément ! Pour savoir ce que nous sommes, (Notre "identification", comme tu dis !) nous devons d’abord rechercher et connaître ce que nous ne sommes pas. Et pour savoir ce que nous ne sommes pas, nous devons nous observer soigneusement; nous devons rejeter tout ce qui n’est pas en accord avec le fait fondamental : "JE SUIS" ! Ces idées "Je suis né à telle heure, à tel endroit, de mes parents; et maintenant je suis celui-ci, ou celui-là, vivant à… Marié à… Père de… Employé par…etc.... N’appartiennent pas à : "JE SUIS". Notre attitude habituelle est : "Je suis ceci, je suis cela" ; séparons, avec esprit de suite et persévérance, le " JE SUIS", de "ceci et cela" : Et essayons de sentir ce que signifie "ÊTRE"; simplement; "ÊTRE", sans "être ceci ou cela !" Toutes nos habitudes vont contre cela, et, parfois, les combattre est long et difficile ; mais une compréhension claire aide beaucoup. Plus nous comprendrons qu’au plan mental, nous ne pouvons être décrits qu’en termes négatifs, plus rapidement nous parviendrons au terme de notre recherche, et nous réaliserons notre être illimité !
"Quel serait pour toi le sens de notre incarnation ?" : Pour répondre à ta question, "il n'y a aucun sens à notre incarnation" présente, si ce n'est celui de réaliser notre Être Véritable, notre Être Réel, qui est Immortel, Eternel, et Infini. Tout comme le monde n'a aucune raison, ni aucun sens... Ainsi en est-il de toute existence terrestre, malgré tous les objectifs, et toutes les directions que nous imaginons, ou voulons lui donner : "Car rien n'arrive sans la Volonté Divine !"


_GERARDMENVUSSA
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 624
Localisation : Vietnam
Identité métaphysique : Croyant
Humeur : Egale
Date d'inscription : 01/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DESTIN

Message par _bradou le Lun 3 Jan 2011 - 13:04

bernard1933 a écrit:Mais pourquoi donc l' homme participerait-il au développement de je ne sais quelle conscience ?
Tu as raison, Bernard, l’homme n’a à participer à rien du tout, ni à s’élever, ni à s’améliorer, ni à se réaliser, ni à réaliser quoi que ce soit. Il est homme, élément de ce qui est, un point c’est tout.
Je ne sais pas d’où vient cette idée que l’homme serait investi d’une sorte de mission ou aurait la charge de participer à quelque réalisation et même à influer sur son destin ou sur le cours de l’univers. C’est une idée qui découle des religions qui veulent accorder à l’homme une place et un rôle, en faire en quelque sorte un associé de Dieu. Il serait là comme pour parachever l'oeuvre de Dieu. Au lieu de se contenter de tenir sa place, élément d’entre les éléments de la création, il prétend escalader une échelle pour grimper je ne sais où. Complètement dingue.
avatar
_bradou
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 5099
Localisation : fixe.
Identité métaphysique : terre-à-terre.
Humeur : têtu.
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DESTIN

Message par _GERARDMENVUSSA le Lun 3 Jan 2011 - 13:55

L'homme ne participe, et n'a à participer à aucun développement d'aucune conscience; comme le dit très justement BRADOU, ça, "C’est une idée qui découle des religions qui veulent accorder à l’homme une place et un rôle, en faire en quelque sorte un associé de Dieu". BRADOU à parfaitement raison !
Une vie humaine n'a en réalité, tout comme le monde, aucun sens, ni aucune raison, métaphysique ou autre ! La Concience "est"; elle n'est pas "ceci ou cela"; elle ne se décrit pas en termes de "raison", de "but", d'objectif, etc. N'oublions pas qu'une vie humaine n'est qu'un "clin d'oeil dans l'éternité", et une simple "goutte d'eau dans l'océan des générations" ! Pourquoi (Je parle là pour toi et pour BRADOU qui semble s'interesser "à la question"!)!) ne pas mettre votre foi en question ? Vous avez, sans le moindre doute, peint ce monde sur l’écran de votre conscience, et ce monde est entièrement "votre monde privé". Seule votre sensation "JE SUIS", quoique dans le monde, n’est pas du monde. Aucun raisonnement logique, aucun effort d’imagination ne vous permettront de transformer "JE SUIS", en " Je ne suis pas !" Dans la négation même de votre existence, vous l’affirmez. Dès l’instant où vous avez réalisé que le monde est votre propre projection, vous en êtes libéré. Mais, en Réalité, vous n’avez pas besoin de vous libérer d’un monde qui n’existe pas, sauf dans votre imagination. !!! Que la peinture soit belle ou horrible, c’est vous qui le peignez, et vous n’êtes pas lié par elle. Réalisez qu’il n’y a personne pour vous l’imposer, que tout cela n’est dû qu’à l’habitude de prendre l’imaginaire pour le réel. Voyez l’imaginaire comme tel, et soyez libéré de la peur ! Tout comme les couleurs d’un tapis proviennent de la lumière, bien que la lumière ne soit pas la couleur, vous êtes la cause du monde, en étant pas ce monde ; vous pouvez appeler ce qui crée, et soutient le monde, Dieu ou la Providence, mais, en dernier ressort, c’est vous qui êtes la preuve que Dieu existe, et non l’inverse, car, avant que n’importe quelle question sur Dieu soit posée, il faut que vous soyez là pour la poser !
Par nature, le mental ne connaît pas le repos. Commencez donc par le libérer de son activité. Donnez-lui la paix; détournez-le des distractions; apprenez-lui à se tourner vers l'intérieur ; faites qu'il en prenne l'habitude. Vous y parviendrez en ignorant l'existence du monde extérieur et en supprimant ce qui fait obstacle à la paix du mental. Ainsi, vous Réaliserez, en vous Réalisant vous-mêmes, que le monde, qui n'a aucun sens, n'a pas besoin de vous qui n'en avez également aucun !

_GERARDMENVUSSA
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 624
Localisation : Vietnam
Identité métaphysique : Croyant
Humeur : Egale
Date d'inscription : 01/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DESTIN

Message par _bradou le Lun 3 Jan 2011 - 14:31

GERARDMENVUSSA a écrit:. N'oublions pas qu'une vie humaine n'est qu'un "clin d'oeil dans l'éternité", et une simple "goutte d'eau dans l'océan des générations" !
L'homme, une goutte d'eau dans l'océan.
Encore un grand mystère, Gerardmenvussa. L’homme étant partie intégrante de la création, goutte d’eau dans l’eau, pas étranger, devrait en principe se voir naturellement présent dans un ensemble tout aussi naturel ou normal. Il ne devrait en principe ni s'étonner ni s'effrayer. D’où vient qu’il s’étonne et se sente devant un mystère, comme s’il était étranger, ou que ce qui l’entoure, étranger ?
Ne devrait être un mystère que ce qui est étrange ou étranger. Une goutte d'eau dans l'eau n'est pourtant ni étrange ni étrangère, ni la goutte ni l'océan ne sont étrangers l'un à l'autre.
L’homme, son intelligence, sa perception, ne devrait voir nul mystère dans ce qui est. Mais il s'étonne et prend peur. C'est à croire que l'homme a été quelque part perverti, qu'il s'est désagrégé du Tout.
avatar
_bradou
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 5099
Localisation : fixe.
Identité métaphysique : terre-à-terre.
Humeur : têtu.
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DESTIN

Message par _GERARDMENVUSSA le Lun 3 Jan 2011 - 15:00

"... Plus je sonde l'abîme, hélas! plus je m'y perds.
La douleur ici-bas à la douleur s'enchaîne,
Le jour succède au jour, et la peine à la peine.
Borné dans sa nature, infini dans ses voeux,
L’homme est un dieu tombé qui se souvient des cieux ;
Soit que déshérité de son antique gloire,
De ses destins perdus il garde la mémoire ;
Soit que, de ses désirs l'immense profondeur
Lui présage de loin sa future grandeur :
Imparfait ou déchu, l'homme est le grand mystère !.
Dans la prison des sens enchaîné sur la terre,
Esclave, il sent un coeur né pour la liberté ;
Malheureux, il aspire à la félicité ;
Il veut sonder le monde, et son oeil est débile ;
IL veut aimer toujours: ce qu'il aime est fragile!
Tout mortel est semblable à l'exilé d'Éden :
Lorsque Dieu l'eut banni du céleste jardin,
Mesurant d'un regard les fatales limites,
Il s'assit en pleurant aux portes interdites.
Il entendit de loin dans le divin séjour
L’harmonieux soupir de l'éternel amour,
Les accents du bonheur, les saints concerts des anges
Qui, dans le sein de Dieu, célébraient ses louanges ;
Et s'arrachant du ciel dans un pénible effort,
Son oeil avec effroi retomba sur son sort.
Malheur à qui du fond de l'exil de la vie
Entendit ces concerts d'un monde qu'il envie !
Du nectar idéal sitôt qu'elle a goûté,
La nature répugne à la réalité :
Dans le sein du possible en songe elle s'élance ;
Le réel est étroit, le possible est immense ;
L’Âme avec ses désirs s'y bâtit un séjour,
Où l'on puise à jamais la science et l'amour ;
Où dans des océans de beauté, de lumière,
L’homme, altéré toujours, toujours se désaltère,
Et de songes si beaux enivrant son sommeil,
Ne se reconnaît plus au moment du réveil.
Hélas! Tel fut ton sort, telle est ma destinée.
J'ai vidé comme toi la coupe empoisonnée ;
Mes yeux, comme les tiens, sans voir se sont ouverts ;
J’ai cherché vainement le mot de l'univers.
J'ai demandé sa cause à toute la nature,
J'ai demandé sa fin à toute créature ;
Dans l'abîme sans fond mon regard a plongé ;
De l’atome au soleil, J'ai tout interrogé,
J'ai devancé les temps, j'ai remonté les âges.
Tantôt passant les mers pour écouter les sages,
Mais le monde à l'orgueil est un livre fermé !
Tantôt, pour deviner le monde inanimé,
Fuyant avec mon âme au sein de la nature,
J'ai cru trouver un sens à cette langue obscure.
J'étudiai la loi par qui roulent les cieux :
«Dans leurs brillants déserts Newton guida mes yeux,
Des empires détruits je méditai la cendre
Dans ses sacrés tombeaux Rome m'a vu descendre ;
Des mânes les plus saints troublant le froid repos,
J'ai pesé dans mes mains la cendre des héros.
J'allais redemander à leur vaine poussière
Cette immortalité que tout mortel espère!
Que dis-je ? Suspendu sur le lit des mourants,
Mes regards la cherchaient dans des yeux expirants ;
Sur ces sommets noircis par d'éternels nuages,
Sur ces flots sillonnés par d'éternels orages,
J'appelais, je bravais le choc des éléments
Semblable à la sibylle en ses emportements,
J'ai cru que la nature en ces rares spectacles
Laissait tomber pour nous quelqu'un de ses oracles ;
J'aimais à m'enfoncer dans ces sombres horreurs.
Mais en vain dans son calme, en vain dans ses fureurs,
Cherchant ce grand secret sans pouvoir le surprendre,
J'ai vu partout un Dieu sans jamais le comprendre !
J'ai vu le bien, le mal, sans choix et sans dessein,
Tomber comme au hasard, échappés de son sein,
J'ai vu partout le mal où le mieux pouvait être,
Et je l'ai blasphémé, ne pouvant le connaître ;
Mais ma voix, se brisant contre ce ciel d'airain,
N'a pas même eu l'honneur d'irriter le destin. »

_GERARDMENVUSSA
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 624
Localisation : Vietnam
Identité métaphysique : Croyant
Humeur : Egale
Date d'inscription : 01/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DESTIN

Message par tango le Lun 3 Jan 2011 - 18:04

GERARDMENVUSSA a écrit:
"il n'y a aucun sens à notre incarnation" présente, si ce n'est celui de réaliser notre Être Véritable, notre Être Réel, qui est Immortel, Eternel, et Infini.
Si réaliser notre Être Véritable, est en prendre conscience et le révéler...ce n'est pas aucun sens...ya de quoi faire...mais en même temps, tout se passe un peu au delà de nous-même, comme tu le dis en disant:
"Car rien n'arrive sans la Volonté Divine !"
Mais l'homme a cette faculté qu'est le libre arbitre, et pourquoi donc l'aurait-il ?
avatar
tango
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6972
Localisation : à vous de voir si nous sommes séparés
Identité métaphysique : papillon
Humeur : volatile
Date d'inscription : 18/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DESTIN

Message par tango le Lun 3 Jan 2011 - 18:17

bradou a écrit:
GERARDMENVUSSA a écrit:. N'oublions pas qu'une vie humaine n'est qu'un "clin d'oeil dans l'éternité", et une simple "goutte d'eau dans l'océan des générations" !
L'homme, une goutte d'eau dans l'océan.
Encore un grand mystère, Gerardmenvussa. L’homme étant partie intégrante de la création, goutte d’eau dans l’eau, pas étranger, devrait en principe se voir naturellement présent dans un ensemble tout aussi naturel ou normal. Il ne devrait en principe ni s'étonner ni s'effrayer. D’où vient qu’il s’étonne et se sente devant un mystère, comme s’il était étranger, ou que ce qui l’entoure, étranger ?
Ne devrait être un mystère que ce qui est étrange ou étranger. Une goutte d'eau dans l'eau n'est pourtant ni étrange ni étrangère, ni la goutte ni l'océan ne sont étrangers l'un à l'autre.
L’homme, son intelligence, sa perception, ne devrait voir nul mystère dans ce qui est. Mais il s'étonne et prend peur. C'est à croire que l'homme a été quelque part perverti, qu'il s'est désagrégé du Tout.
L' homme une goutte d'eau ?...pour l'éternité oui !...mais pas pour son existence.
Si l'homme doit se réaliser aussi parfaitement que le ferait une goutte d'eau, il a de quoi faire.
L' homme perverti ?...non, l' homme est plus complexe qu'une goutte d'eau, il a plus d'obstacles à traverser, mais il a les facultés pour le faire.
avatar
tango
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6972
Localisation : à vous de voir si nous sommes séparés
Identité métaphysique : papillon
Humeur : volatile
Date d'inscription : 18/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DESTIN

Message par _bradou le Mar 4 Jan 2011 - 0:04

Certains ont de drôles de façons de traiter les problèmes.
Ils tirent tout simplement un trait sur ce monde-ci, ce Dieu-ci, cet homme-ci, cette vie-ci pour vous dire: "attendez de voir plus tard, car ce qu'ils sont aujourd'hui ne sont pas ce qu'ils sont ou ce qu'ils devraient être. Patientez, plus tard, quand vous ne serez plus là, ils se montreront et se révèleront tels qu'ils sont réellement, bien différents de ce que vous en savez."
Rien ne peut ni ne doit les gêner, alors ils cisaillent tout ce qui les gêne.
Certains vont jusqu'à vous expliquer comment ce macrocosme va se métamorphoser et même vous le dépeindre une fois accompli et épanoui.
Jipé dirait qu'on a oublié de fermer les portes des asiles.
avatar
_bradou
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 5099
Localisation : fixe.
Identité métaphysique : terre-à-terre.
Humeur : têtu.
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DESTIN

Message par _GERARDMENVUSSA le Mar 4 Jan 2011 - 2:11

tango a écrit:
GERARDMENVUSSA a écrit:
"il n'y a aucun sens à notre incarnation" présente, si ce n'est celui de réaliser notre Être Véritable, notre Être Réel, qui est Immortel, Eternel, et Infini.
Si réaliser notre Être Véritable, est en prendre conscience et le révéler...ce n'est pas aucun sens...ya de quoi faire...mais en même temps, tout se passe un peu au delà de nous-même, comme tu le dis en disant:
"Car rien n'arrive sans la Volonté Divine !"
Mais l'homme a cette faculté qu'est le libre arbitre, et pourquoi donc l'aurait-il ?
Le libre arbitre est l'état présent tel qu'il apparaît à nos facultés limitées de jugement et de volonté. L'ego a également la faculté de se pencher sur son passé et de constater que son activité antérieure s'est déroulée dans le cadre d'une loi, d'une série de règles, où son libre arbitre a été un simple maillon dans le jeu de cette loi.
L'omnipotence et l'omniscience de Dieu sont dès lors considérées par l'ego comme ayant été la force qui est intervenue sous l'apparence de son propre libre arbitre. Il parvient donc à la conclusion que l'ego doit se gouverner d'après le témoignage des apparences et que les lois naturelles sont des manifestations de la volonté divine, tracées par celle-ci.
Ainsi, la volonté de Dieu régissant le cours prescrit des choses fournit une bonne solution au problème épineux du libre arbitre. Si le mental reste agité parce qu'il éprouve le sentiment que tout ce qui nous arrive ou que nous commettons ou omettons est imparfait et non satisfaisant, alors il est sage de nous débarrasser du sens de notre responsabilité ou de notre libre arbitre en ne nous considérant plus que comme les instruments que le Tout-Puissant, dans Son infinie sagesse, a ordonné que nous devenions, pour agir et souffrir selon Son bon plaisir. C'est Lui qui supporte toutes nos peines et qui nous donne la paix.
Le libre arbitre est impliqué dans l'injonction donnée par les Écritures d'être bon. Cela implique que l'on peut triompher du destin, et cela grâce à la Sagesse. C'est le feu de la Sagesse qui consume toutes nos activités !

_GERARDMENVUSSA
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 624
Localisation : Vietnam
Identité métaphysique : Croyant
Humeur : Egale
Date d'inscription : 01/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DESTIN

Message par _GERARDMENVUSSA le Mar 4 Jan 2011 - 8:29

tango a écrit:
bradou a écrit:
GERARDMENVUSSA a écrit:. N'oublions pas qu'une vie humaine n'est qu'un "clin d'oeil dans l'éternité", et une simple "goutte d'eau dans l'océan des générations" !
L'homme, une goutte d'eau dans l'océan.
Encore un grand mystère, Gerardmenvussa. L’homme étant partie intégrante de la création, goutte d’eau dans l’eau, pas étranger, devrait en principe se voir naturellement présent dans un ensemble tout aussi naturel ou normal. Il ne devrait en principe ni s'étonner ni s'effrayer. D’où vient qu’il s’étonne et se sente devant un mystère, comme s’il était étranger, ou que ce qui l’entoure, étranger ?
Ne devrait être un mystère que ce qui est étrange ou étranger. Une goutte d'eau dans l'eau n'est pourtant ni étrange ni étrangère, ni la goutte ni l'océan ne sont étrangers l'un à l'autre.
L’homme, son intelligence, sa perception, ne devrait voir nul mystère dans ce qui est. Mais il s'étonne et prend peur. C'est à croire que l'homme a été quelque part perverti, qu'il s'est désagrégé du Tout.
L' homme une goutte d'eau ?...pour l'éternité oui !...mais pas pour son existence.
Si l'homme doit se réaliser aussi parfaitement que le ferait une goutte d'eau, il a de quoi faire.
L' homme perverti ?...non, l' homme est plus complexe qu'une goutte d'eau, il a plus d'obstacles à traverser, mais il a les facultés pour le faire.
L'homme n'a pas plus d'importance qu'une goutte d'eau : Peut-être, dans l'Absolu, en a-t-il même moins :
"... Car ses jours sont comme l'herbe, comme la fleur des champs qui fleurit : Qu'un souffle passe, et il n'est plus... Et jamais plus ne le connaîtra sa place !"... Ainsi chante le Psalmiste !
"... Du milieu de la foule, un homme demanda à Jésus : « Maître, dis à mon frère de partager avec moi notre héritage ! »
Jésus lui répondit :
« Qui m'a établi pour être votre juge ou pour faire vos partages ? » Puis, s'adressant à la foule :
« Gardez-vous bien de toute âpreté au gain ; car la vie d'un homme, fût-il dans l'abondance, ne dépend pas de ses richesses. » Et il leur dit cette parabole :
« Il y avait un homme riche, dont les terres avaient beaucoup rapporté. Il se demandait : "Que vais-je faire ? Je ne sais pas où mettre ma récolte ?!" Puis il se dit : "Voici ce que je vais faire : je vais démolir mes greniers, j'en construirai de plus grands et j'y entasserai tout mon blé et tout ce que je possède. Alors je me dirai à moi-même : Te voilà avec des réserves en abondance pour de nombreuses années. Repose-toi, mange, bois, jouis de l'existence !" « Mais Dieu lui dit :
"Tu es fou ! : cette nuit même, je te redemanderai ton Âme. Et ce que tu auras mis de côté, qui l'aura ?"
... Voilà ce qui arrive à celui qui amasse pour lui-même, au lieu d'être riche en vue de Dieu ! »

_GERARDMENVUSSA
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 624
Localisation : Vietnam
Identité métaphysique : Croyant
Humeur : Egale
Date d'inscription : 01/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DESTIN

Message par bernard1933 le Mar 4 Jan 2011 - 11:28

GERARDMENVUSSA a écrit:
tango a écrit:
GERARDMENVUSSA a écrit:
"il n'y a aucun sens à notre incarnation" présente, si ce n'est celui de réaliser notre Être Véritable, notre Être Réel, qui est Immortel, Eternel, et Infini.
Si réaliser notre Être Véritable, est en prendre conscience et le révéler...ce n'est pas aucun sens...ya de quoi faire...mais en même temps, tout se passe un peu au delà de nous-même, comme tu le dis en disant:
"Car rien n'arrive sans la Volonté Divine !"
Mais l'homme a cette faculté qu'est le libre arbitre, et pourquoi donc l'aurait-il ?
Le libre arbitre est l'état présent tel qu'il apparaît à nos facultés limitées de jugement et de volonté. L'ego a également la faculté de se pencher sur son passé et de constater que son activité antérieure s'est déroulée dans le cadre d'une loi, d'une série de règles, où son libre arbitre a été un simple maillon dans le jeu de cette loi.
L'omnipotence et l'omniscience de Dieu sont dès lors considérées par l'ego comme ayant été la force qui est intervenue sous l'apparence de son propre libre arbitre. Il parvient donc à la conclusion que l'ego doit se gouverner d'après le témoignage des apparences et que les lois naturelles sont des manifestations de la volonté divine, tracées par celle-ci.
Ainsi, la volonté de Dieu régissant le cours prescrit des choses fournit une bonne solution au problème épineux du libre arbitre. Si le mental reste agité parce qu'il éprouve le sentiment que tout ce qui nous arrive ou que nous commettons ou omettons est imparfait et non satisfaisant, alors il est sage de nous débarrasser du sens de notre responsabilité ou de notre libre arbitre en ne nous considérant plus que comme les instruments que le Tout-Puissant, dans Son infinie sagesse, a ordonné que nous devenions, pour agir et souffrir selon Son bon plaisir. C'est Lui qui supporte toutes nos peines et qui nous donne la paix.
Le libre arbitre est impliqué dans l'injonction donnée par les Écritures d'être bon. Cela implique que l'on peut triompher du destin, et cela grâce à la Sagesse. C'est le feu de la Sagesse qui consume toutes nos activités !

Le libre-arbitre, voilà le mot-clé qui nous donne l' impression de choisir librement nos actions sous l' inspiration bienveillante de Dieu ! Quelle illusion ! Si vous faites l' effort de " décortiquer " le pourquoi de vos décisions et de
remonter jusqu' à l' origine, vous verrez que ces décisions ne sont que le résultat , la synthèse des connaissances
qu' on a fourrées dans votre cerveau, complétées par vos gènes et les évènements que vous avez vécus . Le cerveau, un ordinateur fanstastique, une mémoire prodigieuse, mais seulement un ordinateur ! Tout le reste n' est que du vent ! Il est d' ailleurs symptomatique de constater le formatage des cerveaux de ceux qui ont été influencés par le Bouddhisme . Leur mode de pensée serait entièrement différent s' ils n' avaient reçu cet enseignement . Attention, ce n'est pas une critique, car ce que je lis sur la question enrichit mes neurones et me donne une perception intéressante de la Réalité .
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DESTIN

Message par _GERARDMENVUSSA le Mar 4 Jan 2011 - 12:49

Selon les scientifiques, le cerveau humain contiendrait de deux à trois milliards de neurones; chaque neurone est à lui seul un "mini-ordinateur", puisque sa fonction est, tout comme un ordinateur, celle "de recevoir, et d'envoyer" des données ! ... Nous aurions donc deux à trois milliards d'ordinateurs dans notre cerveau! !
... Ceci dit, peut-être pourrai-t-on " répondre à ta réflexion par celle-ci de Pascal :
"Si tout est matière, et si la pensée, en moi, comme dans tous les autres, n’est qu’un effet de l’arrangement des parties de la matière : « Qui a mis dans le monde tout autre idée que celle des choses matérielles? La matière a-t-elle dans son fond, une idée aussi pure, aussi simple, aussi immatérielle qu’est celle de l’esprit ? Comment est-elle dans l’homme ce qui pense, c’est à dire, ce qui est à l’homme même la conviction qu’il n’est point matière ?
... Et aussi celle-ci :
"Je ne conçois pas qu’une Âme que Dieu a voulu remplir de Son Être infini, et Souverainement parfait, doive être anéantie !"le
... Tu parles de "Bouddhisme" :
Le Bouddhisme est une école de la Sagesse que j'admire assez; mais je ne suis pas Bouddhiste.


_GERARDMENVUSSA
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 624
Localisation : Vietnam
Identité métaphysique : Croyant
Humeur : Egale
Date d'inscription : 01/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DESTIN

Message par Millenium le Mar 4 Jan 2011 - 14:21

Il faudrait arrêter de voir l'homme comme un morceau de matière insignifiant ,l'homme est d'abord une conscience en évolution et à ce titre ,fait partie l'essence même de l'univers,celle qui anime la matière et l'évolution.
Pour moi ,faire des comparaisons entre la grandeur de l'univers et celui de notre corps n'a pas de sens .
avatar
Millenium
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1975
Age : 38
Localisation : Ardenne Belge
Identité métaphysique : chercheur
Humeur : Motivé
Date d'inscription : 17/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DESTIN

Message par _GERARDMENVUSSA le Mar 4 Jan 2011 - 16:32

"L'homme" (Je préfèrerais le terme "d'être humain"!)... Est-il le corps ? Est-il le mental ?

_GERARDMENVUSSA
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 624
Localisation : Vietnam
Identité métaphysique : Croyant
Humeur : Egale
Date d'inscription : 01/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DESTIN

Message par _GERARDMENVUSSA le Mar 4 Jan 2011 - 16:41

Extrait d'un dialogue d'un Sage du siècle dernier avec un ingénieur :
"... N’est-il pas important pour vous de savoir si vous n’êtes qu’un simple corps, ou quelque chose d’autre ? Ou peut-être rien du tout ? Ne voyez-vous pas que tous vos problèmes sont ceux de votre corps et de votre mental : nourriture, vêtements, maisons, amis, nom, réputation, sécurité, survie, tout cela perd son sens quand vous réalisez que vous ne pouvez pas être qu’un simple corps, ou qu’un simple mental.
Lorsque le mental se fixe, immobile, sur « JE SUIS », vous entrez dans un état que vous ne pouvez exprimer, mais que vous pouvez expérimenter. Tout ce que vous avez à faire, c’est d’essayer sans relâche. Après tout, cette sensation « JE SUIS », vous est toujours présente, mais vous y avez greffé toutes sortes de cho-ses : corps, sentiments, pensées, opinions, possessions intérieures ou extérieures, etc. A cause d’elles, vous vous prenez pour ce que vous n’êtes pas.

- Alors, qui suis-je ?

- Il vous suffit de savoir ce que vous n’êtes pas. Vous n’avez pas besoin de savoir ce que vous êtes, car vous ne pouvez raisonnablement dire : « VOILA CE QUE JE SUIS ». Cela n’a tout simplement aucun sens. Ce que vous pouvez désigner par « ceci ou cela » ne peut pas être vous. Vous n’êtes rien d’imaginable. Cepen-dant, sans vous, il ne peut y avoir ni perception, ni imagination. Cessez d’imaginer que vous existez, ou que vous faites ceci, ou cela, et vous réaliserez que vous êtes la source et le cœur de toute chose. Il vous viendra alors un grand Amour, qui ne sera, ni un choix, ni une prédilection, ni un attachement, mais un pouvoir qui rend toute chose aimable et digne d’Amour.
- La rivière de la vie coule entre les rives de la souffrance et du plaisir. Il n’y a de problème que si le mental refuse de couler avec la vie, et reste cloué aux rives ; ce que j’entends « Couler avec la vie », c’est l’acceptation ; laissez venir ce qui vient, et laisser aller ce qui va. Ne désirez pas, n’ayez pas peur, observez le présent tel qu’il est, et quand il arrive, car vous n’êtes pas ce qui arrive, mais celui à qui ça arrive. Vous êtes la potentialité ultime dont la conscience qui embrasse tout, est la manifestation et l’expression."

_GERARDMENVUSSA
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 624
Localisation : Vietnam
Identité métaphysique : Croyant
Humeur : Egale
Date d'inscription : 01/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DESTIN

Message par _bradou le Mer 5 Jan 2011 - 12:12

GERARDMENVUSSA a écrit:
... Mais ce qui n'a pas de début, n'a jamais de fin : Seul ce qui est né doit mourir.. Ainsi, ce qui n'est jamais né ne peut-il mourir !
On pourrait dire qu'il n'y a ni naissance ni mort, en ce sens qu'il n'y a rien hors du ballon qui puisse y entrer et que ce qui est dans le ballon ne peut en sortir, le ballon n'ayant pas de dehors. Un ballon parfaitement étanche.
Autrement dit, Dieu a tout créé d'un coup et ne crée rien de nouveau, ce qui a pour corollaire qu'il ne laisse rien se perdre.
Ce que nous voyons ce sont des apparitions et des disparitions que nous appelons naissance et mort. Une multitude de poissons qui sautent hors de l'eau et y replongent, un ballet incessant. Quant à ce qui se passe à l'intérieur de l'eau, Allah seul le sait.
avatar
_bradou
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 5099
Localisation : fixe.
Identité métaphysique : terre-à-terre.
Humeur : têtu.
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DESTIN

Message par _GERARDMENVUSSA le Mer 5 Jan 2011 - 12:42

... Peut-être vaut-il mieux de rester dans le domaine de la simplicité : Sans poser de questions qui n'auront jamais de réponse !
... Je pense qu'il suffit de savoir qu'un système où même les objets inanimés sont en ordre, et ont une fonction utile, est forcément dirigé par un pouvoir conscient. Est-ce qu'un simple objet inanimé peut faire quelque chose relevant de la connaissance infaillible ? Et notre mode de connaissance imparfaite, le peut-il ? Non, ce n'est pas possible ! C'est pourquoi il est dit que Dieu est Conscience. Pour le reste :
...Que sert de lutter contre sa destinée ?
Que peut contre le sort la raison mutinée ?
Elle n’a, comme l’œil, qu’un étroit horizon !
Ne porte pas plus loin ta foi et ta raison !
Hors de là tout nous fuit, tout s’éteint, tout s’efface :
Dans ce cercle borné Dieu t’a marqué ta place
Comment, pourquoi ?... Qui sait ?
De Ses puissantes mains
Il a laissé tomber le monde des humains
Comme il a dans nos champs suspendu la poussière
Où semé dans les airs la nuit et la lumière
IL le sait, il suffit : L’univers est à lui
Et nous n’avons à nous que le jour d’aujourd’hui !

... Notre crime est d’être homme et de vouloir connaître :
Ignorer et servir, c’est la loi de notre être !
BRADOU, ce mot est dur : Longtemps j’en ai douté...
Mais pourquoi reculer devant la destinée ?
Ton titre devant Dieu, c’est d’être Son ouvrage,
De sentir, de bénir ton divin esclavage
Dans l’ordre universel faible atome emporté
D’unir à Ses desseins ta libre volonté!
D’avoir été conçu par Son intelligence
De Le glorifier pour ta seule existence !!!
Voila, voilà ton sort ! Ah, loin de l’accuser
Baise plutôt ce joug que tu voudrais briser !:
Descend du rang des dieux qu’usurpait ton audace :
Tout est bien, tout est beau, tout est grand à sa place !
Aux regards de Celui qui fit l’immensité,
... L’insecte vaut un monde !!! Ils ont autant coûté !

... Ainsi, et comme tu le dis si justement, mon Cher BRADOU:
"Quant à ce qui se passe à l'intérieur de l'eau... Allah seul le sait !"


_GERARDMENVUSSA
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 624
Localisation : Vietnam
Identité métaphysique : Croyant
Humeur : Egale
Date d'inscription : 01/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DESTIN

Message par _bradou le Mer 5 Jan 2011 - 13:49

Penser, ce n'est pas refuser de penser; penser, ce n'est pas invoquer une ou des forces occultes. Au contraire penser, c'est à dire penser avec tout son être et ses fibres, c'est essayer de comprendre ce dans quoi on est compris.
avatar
_bradou
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 5099
Localisation : fixe.
Identité métaphysique : terre-à-terre.
Humeur : têtu.
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DESTIN

Message par _bradou le Mer 5 Jan 2011 - 14:19

GERARDMENVUSSA a écrit:Extrait d'un dialogue d'un Sage du siècle dernier avec un ingénieur :
Lorsque le mental se fixe, immobile, sur « JE SUIS », vous entrez dans un état que vous ne pouvez exprimer, mais que vous pouvez expérimenter.
- La rivière de la vie coule entre les rives de la souffrance et du plaisir. Il n’y a de problème que si le mental refuse de couler avec la vie, et reste cloué aux rives ; ce que j’entends « Couler avec la vie », c’est l’acceptation ; laissez venir ce qui vient, et laisser aller ce qui va. Ne désirez pas, n’ayez pas peur, observez le présent tel qu’il est, et quand il arrive, car vous n’êtes pas ce qui arrive, mais celui à qui ça arrive.

Ce JE SUIS, je l'ai déjà expérimenté quand j'étais dans le ventre de ma mère. Et ce sage aurait mieux fait de rester dans le ventre de sa maman, on ne voit pas très bien ce qu'il est venu faire dans ce monde. Si ce n'est pas pour faire l'expérience, si c'est pour tout laisser glisser sur sa carapace, il s'est trompé d'adresse, il ferait mieux de se casser. Ici, tout le monde est là pour se cogner aux murs et s'écorcher aux rives, tout le monde est là pour ça et pour rien d'autre. Ces sages d'Asie commencent à me courir.
avatar
_bradou
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 5099
Localisation : fixe.
Identité métaphysique : terre-à-terre.
Humeur : têtu.
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Fin de la discussion !

Message par _GERARDMENVUSSA le Mer 5 Jan 2011 - 15:11

Salomon, dans sa grande Sagesse, donnait ce conseil que je vais suivre dés maintenant vis à vis de toi : "Ne fréquente pas l’homme violent, ne va pas avec l’homme « colère »...De peur que tu ne t’habitues à ses sentiers, et qu’ils ne deviennent un piège pour ton Âme !"
... Tu aurais dû dire ce que tu viens de dire plus tôt ! J'aurais immédiatement compris à qui j'avais à faire :Et ça t'aurait évité de te faire perdre ton temps... Comme de me faire perdre le mien !
... Porte-toi bien !
Excellente journée !
Que Dieu te garde et te Bénisse !!!

_GERARDMENVUSSA
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 624
Localisation : Vietnam
Identité métaphysique : Croyant
Humeur : Egale
Date d'inscription : 01/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DESTIN

Message par _bradou le Jeu 6 Jan 2011 - 0:16

Je suis dans ce monde pour goûter au sucré et à l'amer, voir le laid et le beau, m'écorcher rageusement les pieds sur les sentiers caillouteux et vivre l'amour furieux. Puis riche de mon expérience, je partirai pour ne plus revenir dans ce monde ni en homme ni en tortue. J'irai faire l'expérience d' un autre monde totalement différent, puis encore un autre. Moi-même Dieu, j'explorerai le domaine de Dieu, indéfiniment......
avatar
_bradou
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 5099
Localisation : fixe.
Identité métaphysique : terre-à-terre.
Humeur : têtu.
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DESTIN

Message par tango le Jeu 6 Jan 2011 - 16:34

bradou a écrit:Je suis dans ce monde pour goûter au sucré et à l'amer, voir le laid et le beau, m'écorcher rageusement les pieds sur les sentiers caillouteux et vivre l'amour furieux. Puis riche de mon expérience, je partirai pour ne plus revenir dans ce monde ni en homme ni en tortue. J'irai faire l'expérience d' un autre monde totalement différent, puis encore un autre. Moi-même Dieu, j'explorerai le domaine de Dieu, indéfiniment......
Tu serais dans un bal masqué, où tu jouerais successivement tous les personnages...
Mais il n'est pas impossible que le temps se contourne, que tu puisses danser avec ton ancien personnage...puis avec tes autres...dans une soirée qui n'en finirait jamais...et que tu puisses même y revenir pour en goûter une bien plus haute subtilité....
avatar
tango
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6972
Localisation : à vous de voir si nous sommes séparés
Identité métaphysique : papillon
Humeur : volatile
Date d'inscription : 18/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DESTIN

Message par bernard1933 le Jeu 6 Jan 2011 - 18:22

bradou, quel enthousiasme ! Voyager éternellement à-travers les mondes ! Mais crois-tu que ce serait fantastique ? Sans ton cheval, que tu serais triste et désespéré ! Là-haut sans mon épagneul ? Je me jetterais en bas..., mais pourrais-je encore me suicider ? Dieu est tellement vicieux...
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DESTIN

Message par tango le Jeu 6 Jan 2011 - 18:38

bernard1933 a écrit:bradou, quel enthousiasme ! Voyager éternellement à-travers les mondes ! Mais crois-tu que ce serait fantastique ? Sans ton cheval, que tu serais triste et désespéré ! Là-haut sans mon épagneul ? Je me jetterais en bas..., mais pourrais-je encore me suicider ? Dieu est tellement vicieux...
Peut-être te retrouveras-tu dans la peau de ton épagneul...et tu regarderais ton maître, en ne pouvant lui dire : sais-tu que tu es moi ?...Oaf...Oaf...
avatar
tango
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6972
Localisation : à vous de voir si nous sommes séparés
Identité métaphysique : papillon
Humeur : volatile
Date d'inscription : 18/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum