Drogues, quelles sont les meilleurs mesures : la légalisation, ou la prohibition.

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Drogues, quelles sont les meilleurs mesures : la légalisation, ou la prohibition.

Message par StoopidWhenINeedit le Lun 27 Déc 2010 - 18:57

Est-il préférable d'interdire toute forme de drogue (alcool, cannabis, héroïne, cocaïne, café, tabac, champignons hallucinogènes, méthadone, etc... et de sanctionner leurs usagers. Ou alors de prendre en compte la toxicomanie d'une certaine partie de la population tenter de les intégrer à la société, et les aider à vivre leur dépendance sainement (abolition des trafics, matériel propre et non contaminé, suivi psychologique, propositions d'activités alternatives à la drogue, etc...)

StoopidWhenINeedit
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 37
Localisation : 94
Identité métaphysique : rien n'existe d'autre que la nature la souffrance le plaisir le reste n'est que fruit de l'inconscient collectif
Humeur : umor
Date d'inscription : 27/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Drogues, quelles sont les meilleurs mesures : la légalisation, ou la prohibition.

Message par JO le Lun 27 Déc 2010 - 19:06

Prévention, education ... tout ça, oui!
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22249
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Drogues, quelles sont les meilleurs mesures : la légalisation, ou la prohibition.

Message par StoopidWhenINeedit le Lun 27 Déc 2010 - 19:15

Cool ça commence bien! En même temps sur un site qui traite de philosophie je m'attend peu a entendre parler de répression positive ^^!!

StoopidWhenINeedit
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 37
Localisation : 94
Identité métaphysique : rien n'existe d'autre que la nature la souffrance le plaisir le reste n'est que fruit de l'inconscient collectif
Humeur : umor
Date d'inscription : 27/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Mon expérience.

Message par _InfinimentGrand le Mar 28 Déc 2010 - 0:38

Qu'est-ce qu'on veut finalement?
Légaliser les drogues, ok, mais quoi de plus? Faire des drogués longues durés? Faire pour les futurs décennies de l'assistanat aux drogués? Est-qu'on souhaite dégénérer notre génome ADN pour les générations futures? Produire de la loque humaine, ou de la pile? Quoi? je suis lucide!

Bon, d'abord il y a deux types de produits. Le mot drogue étant une fenétre ouverte sur falaise, je ne l'emploierai pas. On distingue les produits chimiques et les produits naturels. La différence peut s'illustrer ainsi:
C'est un peu comme celui qui va acheter dans les grandes surfaces sa salade traitée chimiquement contre les parasites.
Et l'autre qui préfére couper sa salade lui-meme dans son potager bio, et manger quelque peu une larve ou deux sans s'en rendre compte.

Résultat: Le produit est le meme arrivé dans l'assiette. Or, son gout, sa saveur, son effet gustatif seront un petit peu plus, voir largement différents.

Voilá comment je résume le rapport chimique/naturel des produits.
Maintenant nous parlons de substances, et non de salades. On est d'accord. Ces substances ont plusieurs effets:
- Premiérement, tabac, alcool, marie-juana, shitt sont des drogues douces... dures si leur consommation devient abusive.
- Ensuite nous avons les drogues dites dures, mais aussi dures á s'en détacher, car elles créent chaque année de nombreux accros: Cocaine, eroine, subutex, lsd, extasie (cashton&Acid-Trip-compagnie).
Ah j'oubliais les champignons qui ont un effet trés hallucinant, provoquant ce qu'on appelle des barres de rire sans raisons, meme des troubles du comportement á faire entre amis, comme par exemple monter ses escaliers en arriére, retourner son fauteuil pour s'assoir dessus, dormir sous son lit, mettre la vaisselle sale dans le frigo, faire du café avec de la lessive, ou préparer du riz en mettant de la litiére pour chat á la place.
Et dernier cas, puisque je vis en Colombie, c'est cette fameuse mixture que respirent les accros de la rue dans des bouteilles ou des sacs plastiques, dans lesquels ils mélangent une colle liquide (appelée ici Boxer)á laquelle ils ajoutent un solvant á bas prix (trés accessible) ou de l'ether (le luxe pour noel). La colle permet de retenir plus longtemps la diffusion des vapeurs, donc la défonce.
Il faut voir á moyen terme les conséquences, et surtout les séquelles physiques que cela laisse: Comportement désorienté, mouvements articulaires désynchronisés, expression agressive ou euphorique. Quand vous voyez une gamine de 14 ans dans cet état... vous ne pouvez pas l'enmener au Macdo.lol. C'est á peine si elle vous comprendra, pour accepter de quoi manger.

Bien. L'usage des drogues (hors-mi la colle)n'est pas faite pour tout le monde, faut le savoir. Certains résistent trés bien. Lá n'est pas le challenge, mais par habitude, je veux dire que les doses augmentent.
Et si ces doses augmentent, elles ne produisent donc plus le meme effet qu'au départ. Les drogues produisent moins d'effets avec le temps. C'est la raison pour laquelle, on passe les drogues douces, pour chercher la drogue dure, et ainsi de suite, jusqu'á devenir un PACMAN du comprimé(á en manger á la petite cuillére presque).

Il n'y a pas d'objectif á cette superbe-défonce, ni d'obligation. Car au passage elle n'entretient pas trés bien la santé.

Bien des fois certains tombent dans divers drogues douces parce-qu'on les a insité. Ils consomment occasionnellement, ou commencent á en acheter pour le FUN, faire comme les copains, ou pour rentrer tout simplement dans la masse collective de tous les consommateurs de France et d'Europe!(et du monde)
Une fois qu'on est dedans, je ne sais pas pour certains, on remarque tout ce grand cercle mondial de la consommation. On regardant la téle, en appréciant le fond productif des artistes. On se rend compte que tous les humoristes et les stars consomment au moins de la marie-jeanne pour se divertir, trouver de nouvelles idées. Puisque les produits aménent les gens á vivre dans une meme vibration.
Les grandes stars, je crois sont les grandes exceptions! Iggy Pop, les Rolling Stone, AC/DC, et tout le shobizz, on les laisse presque snifer avant de monter sur scéne. Lá je parle de coke. Les flics doivent meme les aider á inspirer avec l'age, les vieux rocker,lol, parce-que les flics américains sont fans d'eux depuis 40ans. Ils ne peuvent pas les arréter, c'est des dieux pour eux. Ils sont tolérés. Et la téle? L'émission á Ardisson; On le sait depuis ses débuts, avec son style bourgeois poudré au talc. C'est Champagne, coke,&jupons pour détendre les invités á chaque émission! Bon ce n'est que mon avis.

Revenons-en á notre herbe hallucinante. Et bien je dis que certains ne savent pas pourquoi ils fument de l'herbe, et parfois sans connaitre les effets du produits, mais aussi les mélanges avec les boissons, c'est á dire l'alcool á l'apérot. Mélange=Danger, car ca multiplie les effets. Et je peux vous dire que quand vous étes lamentablement accroché á des chiottes, chez des amis qui plus est, avec cette impression de ne plus sentir votre corps, ou du moins de vous sentir á l'envers dans votre crane, c'est effectivement que vous avez passé une excellente mauvaise soirée! lol.

Certains fument sans que ca leur fasse d'effets. Enfin c'est l'impression qu'il me donne. C'est ca que je ne comprend pas. Quand la jeunesse dit, "Oui, l'herbe c'est pour la paix, c'est pour se détendre, c'est pour rire entre amis, se laisser aller..."
Mais comme je disais tout á l'heure l'effet tombe á un moment. L'accomodation fait que les gens ne rigolent plus. Ils n'en n'ont plus assez. Il leur faut 24/24 á fumer et á boire. Les gens sont anxieux, nerveux, angoisser parce-que l'effet de détente n'est plus! Il y en a meme qui vous regarde sans vous écouter. Ou qui vous écoute en ne regardant que le pétard que vous avez entre les doigts. Le mec en face de vous ne pense qu'á fumer. A un moment donné il s'en fout de ce que vous dites. Celui qui devient addicte devient également non-chalant. Depuis ce temps je n'aime pas non plus les mecs blancs avec 15kilos de dreads-locks sur la téte, ce genre de cheveux dégeulasses en tresses, pour s'imiter le genre africain de Bob Marley. Ca me révulse. Je préfére voir un black aux dreads dans sa tribu, point-barre. Vivre avec, manger comme lui. Mais dés que je vois un blanc dreadeux je me transforme en robot destructeur. Bref.

Idem pour l'alcool, aprés quelques(vingtaines) de biéres, l'alcool amplifie et fait resortir la vraie face intérieure de la personne. On rencontre souvent le genre de mec vous aguiche de toutes les maniéres, mais finalement il ne cherche qu'á fumer sur votre pétard. Faut savoir que le partage du pétard entre des gens, des amis signifie la bienvenue, le respect, le salut, et c'est aussi une maniére de rentrer en contact dans une collectivité, ou de faire d'autres amis. Cela se dit également faire tourner le pétard.

Il y a des extremes du pétard. Ceux qui fument jusqu'á ne plus entendre, jusqu'á ne ressembler á rien! Comme des loques, par-terre. Ceux lá on les appelle les perchés.

Mais quel est le sens avec tout ca d'arriver jusque lá, dans cet état? Ou de ne plus savoir savourer un état de pleine euphorie partagé avec des amis, en paix, sans jalousie, libre de rire sans pré-jugés? Je me le demande. Je ne comprends ces gens qui fument sans rien ressentir, ou meme qui ne partagent plus leur pétard d'ailleurs. Ou bien qui vous donnent la fin de leur pétard pour bien passer devant vous, mais en réalité ca leur écorche la gueule, c'est ce qu'on appelle une fin de batard, désolé, quand il ne reste qu'un bout de carton brulant et salivant, á fumer.

Bon alors voilá, mon avis sur la chose, et mon expérience: Je pense surtout á l'état originel de la drogue qui nous vient des plantes. Les plantes sont utilisés depuis des millénaires par tous les indigénes de la planéte, dans les forets. Je n'ai donc aucune raison premiére á penser me défoncer le crane, comme disent les jeunes, non.

Je pense qu'avant toute consommation, douce, de shitt ou de marijuana, il faut d'abord bien se connaitre: Savoir pourquoi on va l'employer, et savoir si vraiment on en a besoin, et surtout si on supportera son effet. C'est trés proche de la pratique chamanique ce que je vais vous expliquer, et cela n'engage que moi, sans doute par instinct. Il faut savoir que dans la jungle Péruvienne, qui porte sur l'Amazonie, le poumon de la terre, toutes les plantes ont une caractéristique de soin bien précise. Un indigéne est capable de vous dire tout ce qui vous manque(vitamines, nutritions, aspect, énergie), ou tout ce qui ne va pas chez vous(maladies) rien qu'en vous regardant. hein, se sont des gens de la nature! Il va donc vous prescrire quelles plantes á prendre en cure pendant deux semaines. Chiasses assurées mais c'est pour votre bien.

De nombreux accidents se sont déroulés parce-que des personnes n'étaient pas aptent premiérement á ce genre de consommation(le pétard). Je parlais tout á l'heure des effets comiques des champignons. Mais faut savoir que des jeunes sont passés inconsciemment par des fenétres, amenant á se suicider involontairement. Et oui, vous faites comment aprés? Y a qu'une chance d'aprés ce qu'on sait! Hein! Aprés la fenétre c'est finit!

Personnellement, voilá, je me présente un peu plus d'un autre angle de vue: J'ai l'alcool plutot heureux, déconneur meme, sage, aimable. Avec la marijuana je suis plutot réveur, philosophe, penseur. Donc á la limite, je vais demander á la personne qui me parle de se taire deux minutes parce-que je vais avoir quelquechose á écrire sur mon calpin.
Bon, quand viennent les heures prolongées de la nuit, quand l'animal tombe dans le sommeil, qu'est-ce que je crains? Rien!
L'alcool peut amplifier mon état (comme tous le monde sait), la marijuana peut me projeter plus loin dans l'iréel, pas de problémes! Je suis réveur á la base, depuis tout gosse c'est un excés.
Je connais déja cet océan d'incompréhension qu'est le réve comme ma maison, mon monde á moi, j'y ai mes reperts, mes questions, mes réponses. Je me sens comme chez moi... seulement multiplier par mille. La vision est extraordinaire á ce stade. Tous les sens sont en éveil. Il n'y a aucune séquelles physiques, juste besoin de boire de l'eau. Je rentre dans un sommeil profond, qui me projette dans des perceptions aussi réel que le réel. Mais c'est lá que cela dépasse la normal des visions je dirais, pour passer dans une dimension totalement irréelle, fractale, confuse de formes et d'horizons qui se répétent en musique. C'est tout á fait impressionnant surtout quand je trouve un rapport avec ce que je comprends avec la nature, ou les gens. C'est comme une religion qui a ses points similaires avec les autres!

Voilá, je ne cherche pas la défonce. Je vais trouver un état profitable pour dépasser mes réves et mes visions, mais aussi, puisque le facteur inconscient/conscient est au plus haut par l'esprit,(esprit=véhicule) pour comprendre cet océan irréel, cet infini dont je vous parle des fois. Et oui, nos visions ne sont pas en option pour nous divertir seulement la nuit. Nos visions de l'irréel(appelez cela comme vous voudrez, ne relancez pas de débat la-dessus) pour moi me sont fortement en relation avec le réel quand j'ouvre les yeux.
Et oui, en fermant les yeux on peut mettre les choses á plat, les comprendre, les revoir grace á ce procédé irréel créé dans le réve.

Voilá j'arréte je suis fatigué. Mon attention s'épuise. J'espére vous donner de nouveaux sentiers d'exploration ou de compréhension, et surtout une bonne image de ma personne.

Merci.

_InfinimentGrand
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 911
Localisation : Bogota
Identité métaphysique : Infiniment panthéiste
Humeur : Sereine
Date d'inscription : 09/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Drogues, quelles sont les meilleurs mesures : la légalisation, ou la prohibition.

Message par Millenium le Mar 28 Déc 2010 - 3:24

Merci à toi, pour ce témoignage très instructif. okey
avatar
Millenium
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1975
Age : 38
Localisation : Ardenne Belge
Identité métaphysique : chercheur
Humeur : Motivé
Date d'inscription : 17/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Drogues, quelles sont les meilleurs mesures : la légalisation, ou la prohibition.

Message par JO le Mar 28 Déc 2010 - 8:23

Ce sont les motivations qu'il faut soigner . Le drogué est d'abord un humain mal dans la vie, mal dans sa peau .
Infiniment grand me rappelle ce bouquin, ancien : "je veux regarder dieu en face" de Michel Lancelot .
La société actuelle , à Valeur fric , ne suscite pas de révolutionnaires : elle leur a cassé les pattes, préventivement .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22249
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Drogues, quelles sont les meilleurs mesures : la légalisation, ou la prohibition.

Message par Intégraal le Mar 28 Déc 2010 - 11:10

InfinimentGrand,
Très intéressant tout ce que tu nous as dit là.
tu vas peut-être trouver ma question absurde: quand tu es dans cet état où tous tes sens sont en éveil, que tes perceptions semblent frôler l'infini etc...pour toi, ou est la "vraie" réalité? est-ce que tu te dis"trop fort!trop grandiose, dommage que la réalité soit différente" ou est-ce que tu te dis"trop fort, trop grandiose,dommage que l'homme n'aie pas conscience de cette réalité" ? ...et en dehors de ces moments particuliers, est ce que ta "perception-compréhension" de la vie est: "le vrai" est ici, avec mes perceptions limitées, ou:le grandiose n'est que chimère?
avatar
Intégraal
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 501
Localisation : loin
Identité métaphysique : aucune
Humeur : humour
Date d'inscription : 17/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Drogues, quelles sont les meilleurs mesures : la légalisation, ou la prohibition.

Message par _InfinimentGrand le Mar 28 Déc 2010 - 19:23

Intégrale

Pour répondre á ta question, je vais parler d'inconscience/conscience d'état primaire et d'état second. (Aussi pour résumer mes termes.)
C'est un peu comme enclencher les vitesses d'une voiture de la premiére á la cinquiéme.

Premiére ou cinquiéme vitesse, la route, le paysage, le monde restent ce qu'ils sont. La perception du loin variera en fonction de cette vitesse.
A 10 km/h on voit trés bien notre entourage á 20m á la ronde. On a le temps de le regarder.
A 120 km/h toute notre attention est devant, l'oeil fixe au loin l'évolution de la route de par ses virages ou ses obstacles.

Traduction
L'état primaire du corps et de l'esprit est au point zéro. L'humain percoit la normale des choses dans une perception limitée.
Normale=Limitée
Mon cerveau est au ralentit, mais rien ne m'empéche de percevoir ce grandiose qu'est la vie. Je peux toujours voir avec mes yeux, et réver avec mon esprit comme tout le monde. Ensuite c'est á chacun son tempérament de réver ou de penser plus ou moins á la vie. Moi c'est surtout depuis l'enfance; La maternelle. Je menais déjá une lutte á comprendre la maitresse et la trentaine de pantins scolaires autour de moi.
Voilá, seulement á l'état normal je vais devoir me concentrer un peu plus pour traiter mes perceptions. C'est un peu comme avoir á la place du cerveau un windows92 á pédales.

Bien. L'état second de corps et de l'esprit est largement plus avancé. Surtout au niveau de l'esprit (capteur de perceptions) issue du corps bien évidement sous l'influence des vertues de la plante(drogue).
C'est donc également une approche du réve á l'état second. Analyse, perception, compréhension de nos visions; les embranchements de nos questions/réponses défilent, soit á une vitesse incroyable, soit dans une vision aussi réelle que la réalité. (Mieux qu'un Mac Windows 2010, c'est une matrice.)
C'est un ensemble de perceptions que le corps comprend par tous ses sens, par vague d'émotions fortes, ou en un seul sentiment. Je précise qu'il n'y a qu'une lecture á l'image. On ne finit jamais de décrire une image ou un tableau d'artiste, les mots et les textes ne suffisent pas dans l'infini. C'est pourquoi le language universel de nos visions se traduit par des sentiments, mais aussi par la mémoire de nos images. Images perceptibles par le biais du réve. Je rappelle que le réve n'est pas lá en option pour faire joli, meme si c'est un procédé émit par le corps.
Pour moi le corps est dans son monde propre réel. Il respire de l'air sur terre.
Il me semble donc juste que l'esprit, un non-corps controlé, soit dans son propre monde irréel, le réve. En allant plus loin, on peut supposer que l'esprit ne respire pas. Ou du moins par notre biais. Mais c'est un corps fluide; Il faut étre clair lá-dessus, on a pas une deuxiéme paire de poumons ou d'oeils qui flottent dans l'air ou au dessus de notre téte.

Comment j'en arrive á dire cela; Uniquement parce-que j'imagine ces deux corps opposables. Nous savons tous que le corps et l'esprit font un et sont complémentaires, mais qu'ils ont un aspect différent comme le noir et blanc, donc je suis tenté de penser qu'ils s'opposent, comme des opposés, des contraires, ou des inverses: Choses á prendre en compte essentiellement dans les perceptions. Pourquoi? Parce-que la vie n'est faite que de ca. Personnellement c'est le moteur de recherche de mes réves, le moteur d'analyse de mes perceptions. J'ai avancé grace á cela. J'ai éclaircit mes océans obscures grace á cela: En comprenant et en suivant la logique des choses le plus honnétement possible. C'est ainsi que ma foi c'est construit: Rechercher la vérité.

Si l'esprit et le corps ne font qu'un, ce n'est qu'un point de rencontre, un point de fusion. Nous savons oú se trouve notre corps, quand on ignore oú se ballade exactement notre esprit. Comme je le disais, le corps appartient á son propre monde d'air, la terre. Mais si on imagine aller au-delá de celle-ci, l'espace, l'homme ne respire plus! C'est l'univers, la porte infinie de tous les possibles.
Remarque: Le monde du réve est aussi une porte infinie de tous les possibles.
Cela supposerait-il que le réve soit le prolongement de l'univers? L'irréel inverse du réel!
...En tout cas, l'esprit est bien le prolongement du corps. Dans un sens comme dans un autre. (Il n'y a pas de régles)
Lá j'aimerais mettre un petit graphique, mais impossible aparament, ca ne passe pas. Dommage.

Toujours pour te répondre, la réalité grandiose comme je la vois, reste á découvrir pour chacun en soi. Chaque regard différent en fait sa diversité; Nous sommes dans un infini qui accorde cette diversité par tous les possibles bien entendu.
Le grandiose de la vie est en partie sur terre par le témoignage de la nature, mais cette grandeur continue et se poursuit vers l'au-delá. Depuis longtemps je ne me sens plus vraiment sur terre, je ne sais pas trop quoi y faire. Sauf biensur me battre pour faire un nouveau paradis de quelques dizaine de milliers d'humain, dans une nature verdoyante.

Oui donc je trouve que la réalité est différente de que nous avons fait de notre planéte. Ce n'est plus vraiment la meme directive harmonieuse. Et je dis également dommage que l'homme n'est pas aussi cette perception, ou cette conscience de la réalité: Ce sens de la vie qui est, non pas d'utiliser le savoir des choses á des fins obscures ou personnelles, mais de comprendre ces choses.
On vit sur une planéte, mais une fois qu'on a fait le tour, on sait qu'on ne peut pas aller plus loin. A un moment donné, on doit et on se pose des questions sur cet immense univers qui nous entoure, que personne ne voit finalement! Le gigantisme cré un effet de loupe qui nous rend aveugle.

Imaginez-vous en 2011 sans fusées, sans modernité. Bon, et bien l'enigme, le mystére, est de comprendre ce qu'on ne voit pas au loin, á l'infini, ce qui est hors de la terre. Mais comment? Le probléme encore c'est qu'on ne peut pas nager dans l'espace, ni respirer. Alors on a pas le choix. Et c'est ainsi que le mystére reste entier (et chiant á faire je l'avoue), mais il faut se poser des questions. Nous n'avons que les choses autour de nous pour comprendre l'au-delá. Les choses sont comme des hublots par lesquels nous percevons des univers multiples. Alors il y a une infinité de relations entre les choses bien entendu. Multiplication = Relation
Mais vous verrez que par la science ce que j'appelle les hublots sont tout simplement les atomes. Et encore plus loin, ce qui compose les atomes, c'est le quark: Une sorte de rien énergétique de l'espace.
Je rappelle que l'infiniment petit rejoind par tous les chemins possibles l'infiniment grand. Je n'ai meme pas besoin d'aller le vérifier, ce sont tout simplement les deux faces d'une meme piéce.

De notre situation ambigue sur terre, je pense que l'on répond aux questions de la mort avec les réponses de la vie. Puisque l'un est l'opposé de l'autre. La planéte est l'opposé de l'espace. L'air est l'opposé du non-air. Le noir est l'opposé du blanc, enfin bref etc, la chaine est infiniment longue. C'est grace á l'un que l'on comprend l'autre.(et que l'on recompléte l'un) Il faut adapter un raisonnement de la relativité des choses, puisqu'elles sont fondamentallement liées entre elles. Ainsi vous étes sur de suivre la voix véritable de la logique: A la hauteur de vos moyens intellectuelles et spirituelles. Il ne faut pas se vexer. Tout n'arrive pas en claquant des doigts.

On se rend compte finalement dans ce micmac de la vie, que tout est parfaitement claire si la lumiére nous touche. Il suffit d'une fois pour voler de ses propres ailes aprés. Moi je me sens trés loin, depuis que je réve de jours comme de nuit: Personne ne s'imagine toute la clarté que j'ai recu, percu et ressentit. Je crois á l'espace-temps comme une horloge. Et pourtant la vie nous est percue comme quelquechose de confus, énigmatique. Rien n'est rangé dans l'ordre croissant évidement. Les choses arrivent comme ca par hasard ici et lá. Tout s'explique je dirais par les sentiments en soi. Comme tout s'explique par les mathématiques.

Dans le monde du réve c'est pire. Tant qu'on ne prend pas le controle de l'image, le réve nous enméne n'importe oú, et on ne comprend toujours rien. On reste dans le confus, le noir. On reste au bord de l'océan á faire des réves simples.
Bon il est bien aussi de se laisser porter par le réve. Pour moi le meilleur sommeil c'est quand vous étes bien crevé aprés une journée de travail, et que vous resentez les membres bouger. Lá le corps est comme anesthésié. L'esprit est trés loin, et en générale le réve est en HD (Haute Définition). Quand vous arriverez á faire ce que vous voudrez de vos réves, c'est que vous pourrez mettre á plat vos visions, les revoir, et les analyser. Ce n'est pas tout á fait comme une bande vidéo. On ne rembobine la vision. Mais on peut la revoir par un point-mémoire ultérieur ou par un embranchement différent du réve.
Si ce n'est pas ce point qui vous rappelle votre vision, cela peut étre un objet ou une chose de la vie quotidienne. Avec le temps votre monde du réve s'organisera. Vous crérez meme une toile trés ordonnée de vos idées, et de vos réponses, puisque la recherche de la vérité est issue de la logique comme je l'ai dit. Les océans de questions deviennent des réponses.
Finalement toutes les choses de la vie se trouvant devant nous peuvent étre des points de mémoire, ou des points de réflexion. La notion infinie du monde du réve n'est pas á apprendre par coeur, cela serait impossible. La mémoire est devant nous, physiquement, c'est la nature. Sans elle, on ne comprendrait rien. Et le prolongement de cette mémoire-nature va elle-meme vers l'infini, qui nous rapporte non plus á son aspect physique mais spirituel. Toute choses est issue d'un corps et d'un esprit inséparable jusqu'á la mort, mais puisque les cycles se perpétuent, faisons une généralité; Disons que l'infini existe par son corps et son esprit. Autrement dit on peut dire que l'infini existe par la vie physique de corps, et par sa mémoire , information spirituelle qui crée cette vie. Les deux faces perpétuelles d'une meme piéce. C'est obligé, l'un ne vit pas sans l'autre. Et il y a assez de place dans l'infini pour imaginer l'harmonie du palpable et de l'impalpable, du réel et de l'irréel, du visible et de l'invisible, du réve et de l'infini.

Voilá je crois que le "vrai" se trouve partout, comme le grandiose; On peut d'ailleurs s'étonner de si peu parfois, ...d'une plante, ou d'un chat. Par exemple chez le chat je vois le descendant du dragon. Mais certains dragons ont des cornes comme la chévre. Cela reste á approffondire évidement. Ce n'est que mon avis.
Nous découvrons le "vrai" en partie physiquement jusqu'á nos 100ans(plus ou moins). On est vraissemblablement sur la premiére marche d'une longue échelle. Je crois que le reste de la montée s'effectue par l'esprit. Mais qu'est-ce qui empéche l'esprit de pouvoir prévisualiser ce chemin qui est l'infini, durant la vie du corps? Rien. Justement il n'y a que l'esprit. Comme je disais, notre terre est la clé de l'inconnu. Pourquoi ne le serait-elle pas si d'ici comme ailleurs, de l'univers á l'infini la vie est la meme. Respectons-lá au passage, si nous voulons la comprendre pour les générations á venir. Surement que de toutes ses vertues naturelles nous gagnerons 100ans de plus sur notre longévité.

Pour en revenir, et pour finir, un pétard de marie-juana pour l'adepte c'est comme avoir une fusée au cul direction le meli-melo de l'univers. J'entends bien quand on souhaite découvrir l'univers. Celui qui reste dans l'ombre avec sa déprime, il restera dans un coin obscure, á tourner en rond sur sa déprime puissance 10!!



Ceci étant, cela n'a rien a voir avec le monde d'aujourd'hui, nos factures á payer, ou encore l'heure du diner. Ce qui remet tout en cause notre actualité qui ne vaut pas mieux que le pet d'une mouche.
C'est une suite de réflexion depuis un point de départ. Ce point de départ c'est d'abord moi, nous, vous, puis ce monde dans lequel nous vivons.
Comme dit le proverbe: "Connais-toi toi-meme, et tu connaitras l'univers."
C'est le cas de le dire. L'univers est grand, et cela regarde chacun de s'y engager á le découvrir par lui-meme, et je crois qu'il n'y a pas d'autres facons. Il faut apprendre la vie seul, c'est cruel, mais c'est la seule régle qui nous fait résonner humain avec la nature elle-meme, mére nature; Et non en copiant ou en regardant sur son voisin! Voilá une des raisons sources qui a produit l'effet de mode, les frontiéres entre les pays, la concurrence, les puissances et les guerres, tout simplement compliqué!


Merci.


Dernière édition par InfinimentGrand le Mar 28 Déc 2010 - 19:39, édité 2 fois

_InfinimentGrand
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 911
Localisation : Bogota
Identité métaphysique : Infiniment panthéiste
Humeur : Sereine
Date d'inscription : 09/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Drogues, quelles sont les meilleurs mesures : la légalisation, ou la prohibition.

Message par StoopidWhenINeedit le Mar 28 Déc 2010 - 19:26

En fait, je voulais savoir, ce que vous pensiez en prenant en compte les drogués qui existent déjà, quelle était d'après vous la meilleure mesure à prendre face à ce phénomène (qui hormis chez les Inuits jusqu'à l'arrivé de l'homme blanc n'a épargné aucune société) : la répression ou la compréhension?

StoopidWhenINeedit
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 37
Localisation : 94
Identité métaphysique : rien n'existe d'autre que la nature la souffrance le plaisir le reste n'est que fruit de l'inconscient collectif
Humeur : umor
Date d'inscription : 27/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Drogues, quelles sont les meilleurs mesures : la légalisation, ou la prohibition.

Message par _InfinimentGrand le Mar 28 Déc 2010 - 19:45

La compréhension des plantes biensur.
Le chimique, aaaah, pas beau, caca, poubelle...

_InfinimentGrand
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 911
Localisation : Bogota
Identité métaphysique : Infiniment panthéiste
Humeur : Sereine
Date d'inscription : 09/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Drogues, quelles sont les meilleurs mesures : la légalisation, ou la prohibition.

Message par Intégraal le Mar 28 Déc 2010 - 21:29

InfinimentGrand,
merci pour tes explications...c'est pourtant pas facile de trouver les mots pour traduire ce genre d'expérience, de ressentis.
Mais, l'effet des "plantes" est variable selon l'individu qui les utilise, non? Quelqu'un de très terre à terre qui ne s'est jamais posé de questions existentielles, qui n'est préoccupé que par les problèmes quotidiens(boulot, bouffe, télé...) ne "touchera" pas cet infini, je suppose...il faut qu'il y aie déjà, au fond de soi, une recherche, des interrogations, une attirance...et la plante sera comme une aide, un trempoling...sinon on a des perceptions bien différentes?
avatar
Intégraal
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 501
Localisation : loin
Identité métaphysique : aucune
Humeur : humour
Date d'inscription : 17/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Drogues, quelles sont les meilleurs mesures : la légalisation, ou la prohibition.

Message par bernard1933 le Mar 28 Déc 2010 - 21:50

IG, très intéressant ton expérience ! Tu ouvres des fenêtres sur
l' inconnu ! Il nous reste à le méditer ...
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Drogues, quelles sont les meilleurs mesures : la légalisation, ou la prohibition.

Message par Lila le Mar 28 Déc 2010 - 22:01

Tu as raison, Bernard: la méditation, sans plante hallucinogènes peut aussi mener à des expériences fantastiques qu'on peut apprendre à contrôler au lieu de se laisser mener par elles.
La difficulté est qu'il faut des années d'entraînement: plus facile de prendre une substance qui donne un résultat immédiat, bien qu'aléatoire.

Pour ma part: je préfère: c'est sans risque, sans effet secondaires, gratuit... et cela n'empêche pas de se passionner pour les plantes, vivre en harmonie avec la Nature, que du contraire Wink
Mais je ne juge pas les autres qui font des choix différents.

Pour mes enfants, j'ai préféré les avertir des risques avec l'espoir qu'ils n'y touchent pas. Il y a pour eux un grand danger de prendre des drogues en étant poussés par les autres et puis par les trafiquants, d'entrer dans un engrenage infernal, et de consommer des drogues de très mauvaise qualité ou carrément dangereuses. Je suis pour une répression sévère des trafiquants, mais je serais tolérante pour le plant de cannabis au fond du jardin...

Lila
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 6327
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 26/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Drogues, quelles sont les meilleurs mesures : la légalisation, ou la prohibition.

Message par _InfinimentGrand le Mar 28 Déc 2010 - 22:53

Pour mes enfants, j'ai préféré les avertir du danger avec l'espoir qu'ils n'y touchent pas. Il y a pour eux un grand danger de prendre des drogues en étant poussés par les autres et par les trafiquants, d'netre dans un engrenage infernal, et de consommer des drogues de très mauvaise qualité ou carrément dangereuses. Je suis pour une répression sévère des trafiquants, mais je serais tolérante pour le plant de cannabis au fond du jardin...
Ah, ce que tu dis est contradictoire si tu tolére le plant de marie-jeanne au fond du jardin (je rigole)
Et puis sache que ce n'est pas la plante á laquelle il faut avoir peur, meme si ce n'est pas ca que tu as dis. C'est envers tes enfants que tu dois avoir confiance. Tu dis avoir peur parce-que tu ne connais pas la plante et ses effets.
J'ai ici un ami médecin qui a tout essayé á petite dose. Il a vécu des expériences comiques, et ca va trés bien avec sa personne. Cet ami est aujourd'hui tout á fait correcte en tant que médecin! Néanmoins il sait parler des drogues et de leurs effets. Et c'est meme plus sécurisant parce-que par lá meme on s'est comment réagir devant une personne en malaise, sans paniquer.
Voilá surtout ce que tu dois savoir et que tes enfants doivent savoir également. Ils feront leur propre expérience de toute facon, meme si tu es la meilleure maman du monde. Si ils ont le gout de la découverte, et de la curiosité, le gout de la vie, tu n'as pas de soucis á te faire. Ils arréteront ou se modéreront sans que tu leur dises.
Il faut vraiment étre mal barré pour s'intoxiquer et confronter les trafiquants.

_InfinimentGrand
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 911
Localisation : Bogota
Identité métaphysique : Infiniment panthéiste
Humeur : Sereine
Date d'inscription : 09/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Drogues, quelles sont les meilleurs mesures : la légalisation, ou la prohibition.

Message par _InfinimentGrand le Mar 28 Déc 2010 - 23:00

Intégraal
Mais, l'effet des "plantes" est variable selon l'individu qui les utilise, non? Quelqu'un de très terre à terre qui ne s'est jamais posé de questions existentielles, qui n'est préoccupé que par les problèmes quotidiens(boulot, bouffe, télé...) ne "touchera" pas cet infini, je suppose...il faut qu'il y aie déjà, au fond de soi, une recherche, des interrogations, une attirance...et la plante sera comme une aide, un trempoling...sinon on a des perceptions bien différentes?.

Biensur, tout dépend encore une fois de la personne, et du fond de la personne. Je l'ai dit cela ne convient pas á tout le monde.
Attention, le sujet porte sur la drogue, mais ce n'est pas une méthode, ni un conseil.
Ce dont je souhaite c'est que tout le monde médite dans cet océan de question. A l'état primaire on peut atteindre des trances minimales aussi. Ce qui signifie consacré quelques minutes d'attention, et en laissant aller ses idées: Le sujet vient souvent sans qu'on s'en apercoive.

_InfinimentGrand
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 911
Localisation : Bogota
Identité métaphysique : Infiniment panthéiste
Humeur : Sereine
Date d'inscription : 09/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Drogues, quelles sont les meilleurs mesures : la légalisation, ou la prohibition.

Message par _InfinimentGrand le Mar 28 Déc 2010 - 23:11

Je vous laisse un documentaire qui explique trés bien les vertues d'une plante, dite la reine des plantes, c'est l'Ayahuasca
Ayahuasca. le serpent et moi (part.1) il y a cinq parties


_InfinimentGrand
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 911
Localisation : Bogota
Identité métaphysique : Infiniment panthéiste
Humeur : Sereine
Date d'inscription : 09/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Drogues, quelles sont les meilleurs mesures : la légalisation, ou la prohibition.

Message par Intégraal le Mar 28 Déc 2010 - 23:18

Lila a écrit:la méditation, sans plante hallucinogènes peut aussi mener à des expériences fantastiques qu'on peut apprendre à contrôler au lieu de se laisser mener par elles.
"se laisser mener par elles"...je ne suis pas sûre que cette expression soit adéquate...enfin, pas applicable à tous, y en a qui gèrent très bien.
La méditation, c'est très bien, mais l'état de méditation n'est pas accessible à tout le monde, quoi qu'on en dise.
avatar
Intégraal
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 501
Localisation : loin
Identité métaphysique : aucune
Humeur : humour
Date d'inscription : 17/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Drogues, quelles sont les meilleurs mesures : la légalisation, ou la prohibition.

Message par _InfinimentGrand le Mar 28 Déc 2010 - 23:58

Inutile de chercher un état. L'état c'est la personne, son bon vouloir, son naturel, son enthousiasme de comprendre la vie á tout moment. Trente seconde par-ci, trente seconde au levé du lit, en faisant sa vaiselle. C'est savoir s'échapper sans le vouloir.
Parce-que la plus part du temps des fois, c'est quand on le veut que ca ne marche pas.
Vous savez c'est comme chercher un mot, le titre d'une chanson, ou le nom de sa femme, et qu'il ne vient pas. On fait tous pareil pour le retrouver; On attend, on pense á autre chose, on bricole 3 min, et enfin...
"JANINE!! chérie, je me souviens de ton prénom!! Aprés 50 ans de mariage!"

Je le disais dans mon récit précédant, on a souvent besoin d'un autre point-mémoire, par un autre embranchement-souvenir complétement différent, car c'est souvent ailleurs loin de l'idée que nous avons le point de vue pour y penser.

Il n'y a pas d'état ou de position magique plus efficace qu'une autre. Pour moi la position du lotus n'est pas accessible á tout le monde pour une question de souplesse. Le principe n'est que de la flute enchantée. En revanche cette position n'est qu'une forme modeste de la posture du corps au sol, tout simplement parce-que les initiés peuvent méditer ainsi plusieurs jours durant sans manger; Et puis c'est une prise de contact direct avec la terre, l'air, la nature.

_InfinimentGrand
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 911
Localisation : Bogota
Identité métaphysique : Infiniment panthéiste
Humeur : Sereine
Date d'inscription : 09/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Drogues, quelles sont les meilleurs mesures : la légalisation, ou la prohibition.

Message par Intégraal le Mer 29 Déc 2010 - 0:58

quand je parlais à Lila "d'état de méditation", c'était juste pour faire la distinction entre-se mettre dans des conditions particulières(physiques et mentales) pour tenter de provoquer quelque chose-et lâcher le vouloir- parce que ce n'est qu'en lâchant la volonté-de..qu'on peut "entrer", "tomber"dans cet état d'être particulier assez difficile à décrire,, je dirais une sorte d'expansion de conscience.
J'ai regardé les 5parties de la vidéo. Ca montre bien que le pouvoir des plantes est fabuleux. Il est connu depuis des millénaires et chaque coin du globe a ses espèces, mais la connaissance de leurs propriétés et la manière de les utiliser se perd. le reportage montre aussi à quel point les gens sont mal dans leur peau et ont besoin de combler un manque et sont prêts à dépenser des fortunes pour des pseudo-rituels qui les laisseront dans l'illusion...la médaille a son revers...celui qui est prêt ira vers le vrai "guérisseur", et le touriste avide de magie ou de sensationnel ira vers les autres...
avatar
Intégraal
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 501
Localisation : loin
Identité métaphysique : aucune
Humeur : humour
Date d'inscription : 17/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Drogues, quelles sont les meilleurs mesures : la légalisation, ou la prohibition.

Message par _InfinimentGrand le Mer 29 Déc 2010 - 1:18

J'ai peut-étre une chance en février d'aller voir les indigénes d'Amazonie, avec mon ami médecin qui connait un village.

_InfinimentGrand
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 911
Localisation : Bogota
Identité métaphysique : Infiniment panthéiste
Humeur : Sereine
Date d'inscription : 09/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Drogues, quelles sont les meilleurs mesures : la légalisation, ou la prohibition.

Message par Lila le Mer 29 Déc 2010 - 8:34

InfinimentGrand a écrit:Il faut vraiment étre mal barré pour s'intoxiquer et confronter les trafiquants.
Je suis d'accord avec ce que tu m'as répondu, sauf que tu minimises fort l'influence que peuvent avoir les autres (et surtout les petits vendeurs) sur des adolescents en crise. Ils peuvent consommer des drogues destructrices à leur insu, ce qui peut entraîner des dégâts irrémédiables à leur cerveau ou leur système nerveux. Même un simple pétard peut être trafiqué, l'herbe mélangée à des saloperies (et souvent, ils le sont).
__________________

J'ai vu ces vidéos il y a quelques mois, elles m'ont convaincue de la vanité de ce tourisme "spirituel", et du risque qui y est associé. On a tout ce qu'il nous faut chez soi: médecins, psychologues, centres spirituels divers. Les "gens" qui sont à la recherche de spectaculaire, d'exotisme d'expériences rapides n'ont simplement pas envie de confronter directement leurs problèmes et cherchent des échappatoires. Les animaux et visions que l'on voit pendant ces expériences, sûrement directement induites par le chamane, sont issues de la culture de l'endroit, ce qui prouve bien qu'elles sont faites pour les gens de l'endroit, et pas pour n'importe qui débarque là avec une soif de sensations fortes. Les chamanes qui s'adonnent à cette comédie exploitent simplement le filon. S'ils sont compétents, il donnent aux touristes ce qu'ils viennent chercher, sans leur causer de dégât, mais il y en a probablement qui ne sont ni honnêtes, ni suffisamment compétents. J'ai même la conviction qu'un "vrai" chamane refusera de jouer cette mascarade. Faire évoluer la spiritualité de quelqu'un est un travail continu pendant des années, des dizaines d'années. Un "choc" reçu pendant une expérience doit être guidé pendant des mois: il est aberrant de laisser partir les personnes chez elles après.

Quant aux expériences induites par l'état de méditation, il ne faut pas les rechercher non plus. Quand on arrive à ce stade, il faut être dirigé par une personne compétente: un maître spirituel, justement pour éviter les erreurs et les dégâts. Mais il n'est pas nécessaire d'arriver jusque là: simplement arriver à être bien dans sa peau, gérer son quotidien, être serein et savoir aider nos proches à être heureux, que faut-il de plus ?
Pas besoin de tout ce cinéma. On est incarné dans le corps qu'on a, c'est la seule certitude que nous avons, alors centrons nous dessus ! Toutes les expériences "spirituelles" peuvent être des illusions et des manipulations: rien ne prouve qu'elles sont "réelles". Elles m'ont aussi tentée, mais plus j'avance, plus je reviens au "banal quotidien" qui contient tout: jardiner ou observer la Nature (une de mes passions) me fourni tout ce dont j'ai besoin comme "sensations d'harmonie avec le Cosmos", très fortes, parfois.

Je le répète: je parle pour moi uniquement ; je ne juge pas du chemin pris par les autres. Je réagis négativement à ce tourisme spirituel" parce que j'ai aussi été tentée, et ce que je livre ici sont le résultat de mes réflexions pour "moi" (même si je cite les autres en effet-miroir). Les autres peuvent vivre d'autres circonstances qui font que cela leur est bénéfique: découverte d'une autre "dimension" ou d'une vie proche de la Nature, déblocage d'un traumatisme, etc... Chacun est différent. Wink

Lila
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 6327
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 26/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Drogues, quelles sont les meilleurs mesures : la légalisation, ou la prohibition.

Message par Intégraal le Mer 29 Déc 2010 - 9:51

Lila a écrit:On a tout ce qu'il nous faut chez soi: médecins, psychologues, centres spirituels divers.
Je ne suis pas sûre que ce qu'on a chez nous soit très performant.Je crains que ce qu'on vise, ici, soit la seulement la désintoxication(c'est déjà bien), mais qu'on n'aborde pas vraiment le problème qui a amené la personne à se droguer, elle est libérée de sa dépendance mais pas de son mal-être profond .
Les dérives des chamanes sont inévitables et y a pas besoin de changer de continent, on a les mêmes ici.
...Mais comme tu dis, chacun son chemin.
avatar
Intégraal
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 501
Localisation : loin
Identité métaphysique : aucune
Humeur : humour
Date d'inscription : 17/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Drogues, quelles sont les meilleurs mesures : la légalisation, ou la prohibition.

Message par Lila le Mer 29 Déc 2010 - 10:02

tout à fait d'accord. "Chez nous" aussi, il faut parfois chercher longuement pour trouver le thérapeut ou le guide qui nous convient. Il est probable que s'ils maîtrisaient les pouvoirs des plantes, cela pourrait aider. Ils ont encore beaucoup à apprendre...

Je crois à la mise en commun de toutes ces sciences: c'est là qu'est l'avenir ?

Lila
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 6327
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 26/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Drogues, quelles sont les meilleurs mesures : la légalisation, ou la prohibition.

Message par Lila le Mer 29 Déc 2010 - 10:26

IG, une question à toi qui as tes mains dans la Terre: ne penses tu pas que quand on est en contact avec la Nature, elle nous guide et nous soigne à notre insu ? Par exemple dans le jardin, si on est bien "branché", on choisira instinctivement les plantes dont on a besoin, ou elles viendront d'elles-même. En tous cas c'est ce qui est ressorti lors de la visite de mon jardin par mon médecin, qui est aromathérapeute. Je suis persuadée qu'elles nous soignent directement, par notre simple contact quand on les approche.
C'est déjà vrai avec une jardinière sur l'appuie de fenêtre: pas besoin d'un jardin.

Il y a plus de 170 espèces médicinales différentes dans mon petit jardin très "sauvage".Voici un échantillon, tu comprendras peut-être mieux ma réaction de m'en contenter. Salicaire, guimauve, eupatoire, épilobe, reine des prés...

Lila
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 6327
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 26/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Drogues, quelles sont les meilleurs mesures : la légalisation, ou la prohibition.

Message par bernard1933 le Mer 29 Déc 2010 - 11:04

Eh bien, on apprend sur le forum des choses très intéressantes .Nul doute que l' expérience très ancienne des chamanes peut agir sur notre fonctionnement cérébral et nous conduire peut-être à une relation plus intime avec le Cosmos . Y-a-t'il eu des recherches scientifiques sur ces phénomènes, par exemple des IRM sur des sujets " drogués " ( sans aucun sens péjoratif ) ?
Je signale qu 'au 1er Avril 2011, l' Europe interdira la médecine par les plantes ! L' Europe du grand capital, des monopoles pharmaceutiques, du Mediator et autres cochonneries...
D' ici à ce que le rosé bien frais soit interdit...Mais non, le lobby du vin y pourvoiera ..
http://www.carevox.fr/sante-naturelle-57/article/l-ue-interdit-la-medecine-par-les?
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum