L'Homme est le fils de Dieu

Page 4 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Aller en bas

Re: L'Homme est le fils de Dieu

Message par _bradou le Dim 6 Fév 2011 - 11:18

Si Dieu est conscience/intelligence au moins autant que l'homme, il ne saurait tenir les hommes responsables de ce qu'ils ont pu faire de mal et de bien et les absoudrait tous, du meilleur au pire. Tout petit que je suis, c'est plutôt ceux qui ont fait le pire que je prendrai en pitié, pour avoir souffert plus que les autres.
S'il est karma, sanction automatique des actes, aussi froid que les étiquettes de prix dans une grande surface, alors c'est une mécanique moins évoluée que l'homme et non un Dieu.
S'il n'est pas, il n'est pas....
Dans le cas 1, dans le cas 2 et dans le cas 3, il n'y a pas lieu de le harceler.
avatar
_bradou
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 5099
Localisation : fixe.
Identité métaphysique : terre-à-terre.
Humeur : têtu.
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Homme est le fils de Dieu

Message par nuage bleu le Dim 6 Fév 2011 - 11:44

PLUME
DES miracles nous en faisons chaque jour, mais tu ne les vois pas: tu appelles ca le quotidien. LE simple fait de revenir a la vie aprés le sommeil est un miracle.. en es tu conscient?

nuage bleu
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1079
Localisation : canada
Identité métaphysique : sans religion
Humeur : excellente
Date d'inscription : 08/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Homme est le fils de Dieu

Message par SkyD le Dim 6 Fév 2011 - 12:44

bradou a écrit:Si Dieu est conscience/intelligence au moins autant que l'homme, il ne saurait tenir les hommes responsables de ce qu'ils ont pu faire de mal et de bien et les absoudrait tous, du meilleur au pire. Tout petit que je suis, c'est plutôt ceux qui ont fait le pire que je prendrai en pitié, pour avoir souffert plus que les autres.
C'est ce qu'il offre librement en Jésus-Christ.

SkyD
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1092
Localisation : Jura
Identité métaphysique : anabaptisme pomo
Humeur : volage
Date d'inscription : 09/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Homme est le fils de Dieu

Message par _La plume le Dim 6 Fév 2011 - 12:54

Non, j'ai renoncé à savoir, et je préfère croire ceux qui sont arrivés au sommet et ont contemplé l'immensité. Donc c'est une foi, une confiance, une croyance, en les dires de ceux qui ont contemplé. Mais qui sont-ils ? me diras-tu ? seule l'intuition me sert de guide, et si je me trompe ce sera encore et malgré tout mon chemin.

Tout le monde n'est pas apte à prendre des chemins abrupts, ou à faire de l'alpinisme pour arriver au sommet, chacun avance à son rythme, moi je préfère les pentes douces qui traversent les verts pâturages, et faire des pauses Cool , je suis un adepte de la voie progressive, le risque de chute est moins élevé, et c'est pourquoi je ne rejette pas les religions en bloc.

On m'a appris qu'il y avait trois stades progressifs :
Au premier stade le croyant proclame : "je suis le serviteur de Dieu, je vis en sa présence"
Le second stade : "Je suis le Fils de Dieu , je vis en Dieu et Dieu en moi"
Au troisième stade : "Mon Père et moi ne faisons qu'Un" ce qui revient à dire "Je suis Dieu".

donc le "Je Suis Dieu" n'est pas pour moi et je ne pense pas que beaucoup soient arrivés à ce stade. JC fut l'un de ceux là, (est-ce que tout le monde l'a compris?) mais pas le seul. Ça ne veut pas dire que tous les croyant d'une religion soient arrivés, loin de là, non, au contraire, la plupart des religions n'en sont qu'au premier stade, celui de serviteur, c'est déjà bien, cela signifie qu'on a commencé à prendre le chemin du retour vers ... la demeure du Père...ou vers Soi. Cool

_La plume
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5987
Localisation : au sud du sud
Identité métaphysique : hérétique
Humeur : c'est selon avec qui
Date d'inscription : 17/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Homme est le fils de Dieu

Message par nuage bleu le Dim 6 Fév 2011 - 13:03

SERVIR DIEU?
IL est TOUT et a TOUT, et n'a donc besoin de rien, servir est inutile.. Mais bon, on peut tjrs y croire.

nuage bleu
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1079
Localisation : canada
Identité métaphysique : sans religion
Humeur : excellente
Date d'inscription : 08/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Homme est le fils de Dieu

Message par raphael-rodolphe le Dim 6 Fév 2011 - 13:50

nuage bleu a écrit:SERVIR DIEU?
IL est TOUT et a TOUT, et n'a donc besoin de rien, servir est inutile.. Mais bon, on peut tjrs y croire.
Servir Dieu ce n'est pas le servir à table (pour imager); c'est entendre Ses Paroles, les comprendre, les accepter pour les faire vivre en soi et les partager avec autrui. Être porteur des Paroles et qui plus est les faire raisonner dans les esprits fertiles, c'est être serviteur de Dieu, c'est être Son Serviteur.
avatar
raphael-rodolphe
Aka L'Arbre Qui A La Tête Dans Les Etoiles

Masculin Nombre de messages : 1824
Localisation : Aucune
Identité métaphysique : Christique
Humeur : Aucune.
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Homme est le fils de Dieu

Message par Opaline le Dim 6 Fév 2011 - 14:23

raphael-rodolphe a écrit:
nuage bleu a écrit:SERVIR DIEU?
IL est TOUT et a TOUT, et n'a donc besoin de rien, servir est inutile.. Mais bon, on peut tjrs y croire.
Servir Dieu ce n'est pas le servir à table (pour imager); c'est entendre Ses Paroles, les comprendre, les accepter pour les faire vivre en soi et les partager avec autrui. Être porteur des Paroles et qui plus est les faire raisonner dans les esprits fertiles, c'est être serviteur de Dieu, c'est être Son Serviteur.

Dieu , on le sert ou on s'en sert ?
Comment peux-tu être assuré ?

Opaline
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 3483
Date d'inscription : 01/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Homme est le fils de Dieu

Message par nuage bleu le Dim 6 Fév 2011 - 15:00

SERVIR ou étre attentif? Il y a tte une différence.
JE ne vois pas de ''mal'' a se servir de DIEU. Une priére c'est se servir du pere.

nuage bleu
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1079
Localisation : canada
Identité métaphysique : sans religion
Humeur : excellente
Date d'inscription : 08/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Homme est le fils de Dieu

Message par raphael-rodolphe le Dim 6 Fév 2011 - 15:17

Opaline a écrit:Dieu , on le sert ou on s'en sert ? Comment peux-tu être assuré ?
Épouser la cause de Dieu c'est s'accorder avec Ses Lois, c'est être en accord avec soi et autrui. SES Commandements nous servent et de ce fait, nous nous servons tous les uns les autres. Nous servons UN.
Si les Lois font du bien en nous, elle ne nous font point de mal; mais ces règles ne servent que peu si nous les gardons en nous. Partager, échanger est le Principe de Vie Universel des Lois au service de Dieu.
avatar
raphael-rodolphe
Aka L'Arbre Qui A La Tête Dans Les Etoiles

Masculin Nombre de messages : 1824
Localisation : Aucune
Identité métaphysique : Christique
Humeur : Aucune.
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Homme est le fils de Dieu

Message par _La plume le Dim 6 Fév 2011 - 15:41

Servir DIEU ça veut dire suivre la Loi de ton ÊTRE, ton Dharma, là où le destin t'a placé et faire ton Devoir pour le bien de l'ensemble (loka sangraham) et ne pas agir juste selon ton égoïsme. (Une image, les cellules de ton corps sont au service de l'ensemble, sinon si chacune se met à agir de son côté, ton corps tombe malade, c'est le cancer, tu comprends ?) de même nous faisons tous partie d'une unité organique plus grande dont nous dépendons, donc que nous servons d'une façon ou d'une autre. Nous ne vivons pas pour nous mais pour l'ensemble, nous sommes tous interdépendants, on ne peut pas trouver le bonheur dans l'égoïsme car c'est à ce moment que nous fabriquons du karma.

_La plume
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5987
Localisation : au sud du sud
Identité métaphysique : hérétique
Humeur : c'est selon avec qui
Date d'inscription : 17/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Homme est le fils de Dieu

Message par bernard1933 le Dim 6 Fév 2011 - 16:31

L' Homme, fils de Dieu ! Je crois là, que tout est dit ! On aime péter plus haut que son cul, aurait dit Rabelais ! Immense orgueil de
l' homme qui a même imaginé l' incarnation de Dieu ! Rien que ça ! Lui seul a une âme, lui seul est éternel, digne de figurer là-haut, tout là-haut, à moins que...Brrr...j' en ai la chair de poule ! Je ne crois à rien de cette mégalomanie abracadabrantesque ! L' homme, comme l' oiseau, le morpion ou le bout de corail n' est qu' une infime particule dans
l' immensité éternelle de " Ce qui est " , Réalité en perpétuel bouleversement, évolution, transformation...
Une très mauvaise comparaison entre l' homme et le persil : un ordinateur fantastique face au boulier...
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Homme est le fils de Dieu

Message par raphael-rodolphe le Dim 6 Fév 2011 - 17:15

bernard1933 a écrit: Immense orgueil de l' homme qui a même imaginé l' incarnation de Dieu !

Dieu est le Créateur de notre corps, de notre esprit. De ce fait on ne peut prétendre pour autant être Dieu incarné. On retrouve ce problème d'orgueil dans la position du pape et son infaillibilité. C'est à dire qu'il est au même niveau que Dieu ! Il faut l'appeler Très Saint Père !! Un véritable blasphème vis à vis de UN. L'orgueil, la toute puissance...., des enfants. D'ailleurs, Dieu nous appelle t-Il pas Ses Enfants ....
Dieu parlait en Esprit à Jésus et par sa voix IL s'exprimait. Ce qui n'a pas fait de Jésus, Dieu, mais son Fils préféré. Mais on peut dire en quelque sorte (vu de l'esprit) que Dieu c'est incarné d'autant plus qu'IL est notre Créateur ayant mis une infime partie de LUI en nous.
Pas facile.....

avatar
raphael-rodolphe
Aka L'Arbre Qui A La Tête Dans Les Etoiles

Masculin Nombre de messages : 1824
Localisation : Aucune
Identité métaphysique : Christique
Humeur : Aucune.
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Homme est le fils de Dieu

Message par nuage bleu le Dim 6 Fév 2011 - 21:05

SES enfants.?
OUI et NON.
OUI parce que l'image pere/enfant est bonne.
NON parce qu'IL n'est pas notre pére au sens biologique, IL s'est DIVISÉ: Nous sommes UN et un seul, facettes d'un étre unique.

nuage bleu
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1079
Localisation : canada
Identité métaphysique : sans religion
Humeur : excellente
Date d'inscription : 08/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Homme est le fils de Dieu

Message par _La plume le Dim 6 Fév 2011 - 23:01

Pour moi une facette reflète le tout mais n'est pas le tout

_La plume
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5987
Localisation : au sud du sud
Identité métaphysique : hérétique
Humeur : c'est selon avec qui
Date d'inscription : 17/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Homme est le fils de Dieu

Message par nuage bleu le Dim 6 Fév 2011 - 23:08

LA PLUME
Regarde ta main ouverte et tu comprendras.

nuage bleu
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1079
Localisation : canada
Identité métaphysique : sans religion
Humeur : excellente
Date d'inscription : 08/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Homme est le fils de Dieu

Message par raphael-rodolphe le Lun 7 Fév 2011 - 17:25

nuage bleu a écrit:OUI parce que l'image pere/enfant est bonne. NON parce qu'IL n'est pas notre pére au sens biologique, IL s'est DIVISÉ: Nous sommes UN et un seul, facettes d'un étre unique.
Le fait que Dieu est mis une infime parcelle de LUI en nous, le "nous" est notre Esprit. C'est la partie immortelle réincarnée dans un corps terrestre, nous sommes plus des âmes-esprits que des âmes-esprit-entité (réincarnée).
Cette Étincelle Divine (du Divin donc) ne diminue en rien UN. IL est UN malgré des parties de LUI en nous (Esprit) et les particules de notre corps reviennent vers Dieu pour resservir à d'autres réincarnations pour d'autres âmes-esprits.
Si Dieu est UN, malgré Ses particules manquantes et constamment, c'est qu'IL en développe sans cesse, sans un repos de la moindre parcelle de temps.
Si c'était le cas, les galaxies, les univers, les mondes, Ses Créations ne fonctionneraient plus et s'effondreraient sur eux même.
avatar
raphael-rodolphe
Aka L'Arbre Qui A La Tête Dans Les Etoiles

Masculin Nombre de messages : 1824
Localisation : Aucune
Identité métaphysique : Christique
Humeur : Aucune.
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Homme est le fils de Dieu

Message par _La plume le Lun 7 Fév 2011 - 20:13

nuage bleu a écrit:LA PLUME
Regarde ta main ouverte et tu comprendras.

oui je vois ma main, et je vois mon corps et si j'ai conscience que c'est ma main, mon corps, c'est que ce n'est pas moi. Mais si j'avais réalisé DIEU, j'aurais conscience de tous les corps, je ne serais pas limité à la conscience d'un seul corps. Donc affirmer que l'on est DIEU ne sert à rien tant qu'on est prisonnier d'un corps, et du temps, juste à prouver sa limitation et son impuissance, tout le contraire de DIEU.

_La plume
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5987
Localisation : au sud du sud
Identité métaphysique : hérétique
Humeur : c'est selon avec qui
Date d'inscription : 17/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Homme est le fils de Dieu

Message par NICOLAS ROUSSELOT le Ven 18 Fév 2011 - 2:30

bernard1933 a écrit:L' Homme, fils de Dieu ! Je crois là, que tout est dit ! On aime péter plus haut que son cul, aurait dit Rabelais ! Immense orgueil de
l' homme qui a même imaginé l' incarnation de Dieu
l'âme humaine vient de Dieu, elle est donc d'essence divine, elle est donc fils de Dieu
bernard1933 a écrit: ! Rien que ça ! Lui seul a une âme, lui seul est éternel,
on a pas une âme, on est âme, on est eternel
bernard1933 a écrit:digne de figurer là-haut, tout là-haut, à moins que...Brrr...j' en ai la chair de poule ! Je ne crois à rien de cette mégalomanie abracadabrantesque !
c'est le simple bon sens qui peut se vérifier par l'expérience
bernard1933 a écrit: L' homme, comme l' oiseau, le morpion ou le bout de corail n' est qu' une infime particule dans
l' immensité éternelle de " Ce qui est " , Réalité en perpétuel bouleversement, évolution, transformation...
tout est une partie de la divinité, l'oiseau, le morpion etc. ayant pour origine la divinité sont d'essence divine leur âme est d'essence divine, donc ils sont aussi fils de DIEU
bernard1933 a écrit:
Une très mauvaise comparaison entre l' homme et le persil : un ordinateur fantastique face au boulier...

NICOLAS ROUSSELOT
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 673
Date d'inscription : 23/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Homme est le fils de Dieu

Message par bernard1933 le Ven 18 Fév 2011 - 16:40

Nicolas, j' admets tout à fait le sens " fils de Dieu " tel que tu sembles
l' exprimer ici . Etant agnostique tendance déiste, ça ne me choque pas .Je conçois Dieu comme cette Réalité hors de l' espace et du temps, qui englobe la totalité de l' existant . Et j' y vois même une conscience, ce qui me donne une explication de la merveilleuse complexité ( et complexification ) de l' Univers . Mais j' ai peut-être complètement tort !
Ce que je rejette , c' est ce Dieu construit à l' image de l' homme par les religions monothéistes , et surtout celui que je qualifierai
d' infanticide...Je " pousse " un peu, mais cette histoire d' Incarnation
et de sacrifice humain est invraisemblable .
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Homme est le fils de Dieu

Message par un Ami de Dieu le Ven 18 Fév 2011 - 17:17

secret

un Ami de Dieu
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 34
Localisation : France
Identité métaphysique : sans objet
Humeur : sans objet
Date d'inscription : 11/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Homme est le fils de Dieu

Message par NICOLAS ROUSSELOT le Sam 19 Fév 2011 - 0:12

bernard1933 a écrit:Nicolas, j' admets tout à fait le sens " fils de Dieu " tel que tu sembles
l' exprimer ici . Etant agnostique tendance déiste, ça ne me choque pas .Je conçois Dieu comme cette Réalité hors de l' espace et du temps, qui englobe la totalité de l' existant . Et j' y vois même une conscience,
c'est aussi comme cela que je me représente la source, et il m'est assez difficile de l'imaginer autrement quand on saisi le lien qui existe entre tout ce qui existe
bernard1933 a écrit: ce qui me donne une explication de la merveilleuse complexité ( et complexification ) de l' Univers . Mais j' ai peut-être complètement tort !
Où peut être pas, alors que faire? est ce que le besoin de savoir est assez fort pour attirer à toi la vérité comme un aimant? car tout est là l'intensité de notre désir de faire la part des choses
bernard1933 a écrit:
Ce que je rejette , c' est ce Dieu construit à l' image de l' homme par les religions monothéistes , et surtout celui que je qualifierai
d' infanticide...Je " pousse " un peu, mais cette histoire d' Incarnation
et de sacrifice humain est invraisemblable .
ça fait du bien à certains et on ne peux qu'espérer qu'un jour il comprendrons et vivrons ce que les gens qu'ils vénèrent ont vécu. Sinon c'est pas bien grave on a l'infini pour se réaliser.

NICOLAS ROUSSELOT
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 673
Date d'inscription : 23/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Homme est le fils de Dieu

Message par Opaline le Sam 19 Fév 2011 - 0:36

La plume a écrit:Servir DIEU ça veut dire suivre la Loi de ton ÊTRE, ton Dharma, là où le destin t'a placé et faire ton Devoir pour le bien de l'ensemble (loka sangraham) et ne pas agir juste selon ton égoïsme.
Ne pas nuire autour de soi, c'est déjà bien, si on ne peut mieux !
Si c'est trop idéaliste , on peut en retirer une insatisfaction décourageante.


Nous ne vivons pas pour nous mais pour l'ensemble, nous sommes tous interdépendants, on ne peut pas trouver le bonheur dans l'égoïsme car c'est à ce moment que nous fabriquons du karma.
Ca, ça me gonfle ! ça m'embête terriblement ! c'est l'horreur !
L'interdépendance est une atteinte à la liberté de chacun.

Opaline
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 3483
Date d'inscription : 01/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Homme est le fils de Dieu

Message par NICOLAS ROUSSELOT le Sam 19 Fév 2011 - 21:50

Opaline a écrit:
La plume a écrit:Ca, ça me gonfle ! ça m'embête terriblement ! c'est l'horreur !
L'interdépendance est une atteinte à la liberté de chacun.[/color]
pourquoi? tout est interdépendance, ne dépendons nous pas de la nature et la nature ne dépend t'elle pas de nous? peux tu vivre dans la société, sans le boulanger? le fleuriste? le maçon? le médecin? la femme qui veut avoir des enfant peut-elle le faire seul? il y a interdépendance, et cela altère en quoi notre liberté? s'il te plait. merci

NICOLAS ROUSSELOT
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 673
Date d'inscription : 23/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Homme est le fils de Dieu

Message par Ilibade le Dim 20 Fév 2011 - 18:12

Je crois que dans ce fil de discussion, il faudrait mettre de l'ordre dans les mots employés.

1- Fils de Dieu ou Fils des dieux ? Y a-t-il plusieurs dieux ou bien un seul ? Que signifie le mot "dieu"
2- Homme et homme : quel sens peut-on porter à la lettre capitale et donc quelle différence entre les deux écritures ?
3- matière et corps : si un corps est bien matériel, est-ce que tout ce qui est matériel est nécessairement corporel ? Cette question est très importante, car l'âme, si elle est matérielle ne semble pas être corporelle. Par exemple connaissez-vous quelque chose de matériel qui soit incorporel et que tout le monde a vu au moins une fois, ne serait-ce qu'en photo ? De là, en tirer les conséquences sur les définitions respectives des mots "matériel" et "corporel"
4- Le mot incarnation employé par Bradou et d'autres, ne fait allusion qu'à la chair : s'incarner signifie "prendre chair" ou "venir dans la chair". La chair est peut-être quelque chose de corporel et de matériel, mais elle est aussi une partie du désir de l'âme, désir qui, en lui-même, n'est pas nécessairement matériel ou corporel, un désir n'ayant pas de poids ou de volume. Un désir immatériel de sensations ou d'émotions matérielles ou corporelles n'est-il pas possible au niveau de l'âme ? Un tel désir peut néanmoins être très intense et "peser" malgré tout sur l'âme, surtout lorsque son mode d'expression est seulement une opération logique impérieuse qui exige un résultat intangible. Et donc, si la réalisation de ce désir purement intentionnel et immatériel (venant de l'esprit) nécessite de disposer d'un corps matériel, est-ce que la chair n'a pas aussi une traduction purement intentionnelle et abstraite, comme quelque chose d'incorporel et d'immatériel ?

Nicolas R a écrit:En réalisant et en acceptant d’abord le fait que nous ne sommes pas seulement fait de chair, mais d’abord d’esprit
Pourquoi donc ? L'être humain organique est à la fois matériel et spirituel, puisque le corps qui est formé est aussi organisé et structuré, ce qui implique l'existence simultanée d'une logique de structure, donc d'un langage conceptuel. Le code génétique est bien l'aspect conceptuel (immatériel ou informel) et informationnel du programme final qui permet l'obtention du corps. Mais comme tout programme, il ne peut fonctionner que si plusieurs niveaux de langage et de fonctions sont préalablement implémentées (programmées). Ces couches de programmes antérieures sont nécessaires au bon fonctionnement du programme "nouveau corps". De quoi s'agit-il ? Il s'agit d'un ensemble de programmes très diversifiés et de niveaux très différents : programmation des noyaux atomiques et des particules énergétiques, molécules, organites, structures d'environnement, limites spatio-temporelles et dimensions, contrôle énergétique et régulation, règnes minéral, cellulaire, végétal, animal, et enfin les programmes humains au-delà de l'individu, à savoir le genre, l'espèce, la sous-espèce etc.

C'est seulement alors que le programme "nouveau corps" peut être activé et encore si et seulement si on réunit deux cellules provenant de deux corps antérieurs. Dans toutes ces étapes, il y a à la fois esprit et matière, la matière structurée recevant alors la désignation de "corps", car une organisation structurante impose une pluralité de composants hiérarchisés et en interaction. Nous ne sommes donc pas d'abord esprit, mais esprit + matière, comme un livre comprenant des idées et une table des matières. A un certain stade de compréhension des choses, on s'aperçoit que matière et esprit ne sont qu'une seule réalité. Il ne peuvent être distingués que de façon simultanée et non selon un mode de succession chronologique ou logique. C'est une vision non-duale de ce que "nous" sommes.

nailsmith a écrit:Selon une autre version religieuse, très sérieuse d'ailleurs, l'immortalité de l'homme est dans son coccyx.
Absolument ! La région coccygienne est décrite comme la région sacrée ou sacrum. Les anciens anatomistes avaient en effet une vision très traditionnelle du corps humain. Ce sacrum n'est pas important de par l'os coccygien en lui-même, mais parce que c'est la zone d'un très important chakra ou centre énergétique, c'est-à-dire d'un vortex ou porte de communication entre deux espaces-temps. Le corps physique reçoit par ce centre une énergie provenant d'une ou plusieurs dimensions n'appartenant pas aux dimensions de notre champ d'observation.

D'une façon générale, le corps physique n'est pas une entité repliée sur elle-même et autonome, mais une structure déployée dans notre espace-temps et qui communique en plusieurs endroits et de plusieurs façons avec d'autres réalités physiques (d'autres couches de programmes). Le corps physique n'est autonome que pour notre espace-temps, et encore, sans tenir compte des fonctions de communication dont il est capable.

Bradou a écrit:Je leur ai déjà dit, Bernard, que je veux bien jouer avec eux, à condition qu'ils me présentent un "système intégré", c'est à dire un large réseau dont les parties se tiennent et dont la cohésion même suppose, exige, renforce, accrédite l'idée de l'âme. Mais ils sont trop absorbés par leur jeu pour entendre.
C'est bien la raison pour laquelle on se doit de distinguer Homme et homme. De même, on se doit de distinguer Dieu de "Dieu créateur".
Dieu = Tout sans dimension, sans changement, sans partie, sans forme, sans image, sans poids, sans volume = PUISSANCE TOTALE = Toute-Puissance = Imaginaire Total
Dieu créateur = partie de Dieu qui est sans dimension, sans partie, sans forme, sans image, sans poids, sans volume MAIS AVEC CHANGEMENT. Ce principe du changement actif permet d'extraire de l'Imaginaire total, des notions particulières et de leur donner une réalité circonscrite ou une existence verbale et formelle. Chacune des notions arrive à l'existence en même temps que la notion contraire. Ainsi, la notion de matière est simultanément produite de la notion contraire d'esprit. Ces deux notions ne sont que deux aspects du même Dieu et aussi du même Dieu créateur. Mais en Dieu, elle ne se distinguent pas, alors qu'en Dieu créateur, elles peuvent être "connues", c'est-à-dire objets de connaissance. Cette connaissance discerne sans les séparer les deux notions. Pour que la connaissance puisse devenir effective, il faut au préalable que quelque chose d'à la fois esprit et matière soit réalisé et qui à son tour soit capable de discerner les deux aspects. Ce quelque chose est l'Homme

L'Homme est alors le point de fusion ou de séparation entre les notions duales et il s'exprime comme une conscience universelle. Cette conscience est une connaissance simultanée des notions contraires. On peut la représenter comme la surface de l'eau d'un océan calme au repos. Cette surface au repos est matérielle et non corporelle, car son degré de simplicité ne lui autorise aucune sorte de composante ou d'organisation. Pour preuve de sa matérialité, on peut par exemple photographier cette surface de l'eau vue d'un avion. Mais n'étant qu'une limite théorique entre ce qui est au-dessus (ciel) et ce qui est au-dessous (profondeurs abyssales), cette surface n'ayant aucune "épaisseur", l'Homme a une dimension de moins que l'Univers, l'Univers représentant le champ de connaissance liée au discernement. C'est pourquoi, l'Homme est comme un miroir qui reflète une image bidimensionnelle (duale) d'une réalité objective créée tridimensionnelle (trine). La dimension manquante de l'image est alors compensée par le temps, l'image pouvant se modifier sous l'action du Dieu créateur.

Puisque l'Homme est la surface d'un miroir, ou comme la surface au repos d'un océan calme, que peut faire le Dieu créateur ou Souffle de Dieu ? Il peut souffler sur la surface de l'eau. Et là, l'Homme tout comme la surface de l'océan cesse d'être stable et sans épaisseur. On voit des ondes apparaître et perturber l'état de repos. L'état unique d'équilibre et de repos cesse au profit de l'apparition d'une multitude de "vagues de surface", ces vagues modifiant "localement" l'équilibre entre ciel et profondeurs abyssales. Ces vagues sont les "créatures" et l'être humain biologique n'en est qu'un exemple parmi une infinité. Chaque portion de cette conscience globale devient une conscience limitée qui agit en réaction avec une force perturbatrice. Ces consciences locales agissent elles-mêmes comme des mini-souffles locaux qui peuvent entretenir la perturbation initiale. En fait, dans cette mouvance, chacune cherche à se maintenir comme une surface séparant le ciel (le champ conscient) des profondeurs abyssales (le champ subconscient). Mais le devenir de chaque vague dépend de l'océan entier, lequel a tendance à revenir à son équilibre, sous peine de faire disparaître le souffle perturbateur.

Autrement dit, pour marcher sur l'eau en situation de tempête, la conscience universelle (l'Homme) s'étant divisée (vagues), les vagues doivent comprendre les lois du conscient et du subconscient, afin de produire "UN NOUVEAU SOUFFLE" appelé Dieu sauveur, capable de compenser et de réguler le souffle initial appelé Dieu créateur. Ce Dieu sauveur qui marche sur l'eau dans la tempête doit devenir lui-même une vague au milieu des vagues, et donner l'exemple de ce second souffle, qui, bien que démarrant localement doit produire progressivement l'accalmie généralisée des vagues, comme une contre-onde opposée, ou si l'on veut une onde inversée (en rébellion à l'onde initiale), non pas pour faire disparaître le Dieu créateur, mais pour faire contrepoids auprès des vagues de son action perturbatrice. C'est une force d'équilibrage et de tempérance des mini-souffles réactionnels des vagues. Là où ce Dieu sauveur est apparu, la vague dans laquelle il était incarné a aussi disparu pour restaurer l'état initial de la conscience, à savoir une surface au repos, dans laquelle, le ciel vient se refléter dans une image stable et durable. Ce qui nous reste de ce Dieu sauveur est la connaissance de son action universelle, qui prend forme en chacune des vagues, soit de façon consciente, soit pour certaines, de façon subconsciente.

Le Dieu créateur ayant une action permanente, c'est lui qui se révèle comme la première réalité divine dans l'extrait local de conscience de chacune des vagues-créatures. La possibilité du Dieu sauveur est alors annoncée comme seule réaction valide possible à celle du Dieu créateur. Rien ne permet d'affirmer que les vagues vont assimiler et saisir ce Dieu sauveur afin de souffler comme lui. Aussi, tant que subsiste un rapport de force qui privilégie le Dieu perturbateur, les âmes risquent de se perdre dans une perturbation de plus en plus intense et qui conduirait chacune des vagues à des distances si éloignées du point d'impact du souffle créateur, qu'elles seraient annihilées. Mais là où les vagues s'inspirent du souffle sauveur, le contrepoids de ce souffle sur le souffle perturbateur permettrait à la vague de mourir en tant que vague produite pour naître en tant que surface au repos. Autrement dit, chacune des créatures cultivant en conscience (métaphysique et connaissance traditionnelle) ou par le biais de pratiques dirigées vers le subconscient (liturgies-rites) le souffle sauveur, peut accéder à un état de créature au repos, sans cesser d'exister comme une conscience locale, mais devenant une conscience locale calme et durable comme la surface originelle de l'océan avant la tempête créationnelle.

A travers cette description, on voit bien que plusieurs notions doivent être distinguées du moins en esprit.
Dieu = Toute possibilité
Dieu créateur = Principe d'action logique ou lumière, laquelle permet le discernement, mais au prix d'une division perturbatrice de l'Homme (vu comme une unique surface) en une multitude de miniportions de surface, miniportions de conscience, limitées et en concurrence mutuelle.
Dieu sauveur = Principe local de résistance à la perturbation, qui frappe une miniconscience, et lui permet de revenir à l'état de calme d'une connaissance intégrale (du conscient et du subconscient en équilibre).

Leurs actions sont différentes aussi :
Dieu crée l'Homme au singulier, comme l'Unique miroir universel, l'unique conscience
Dieu créateur crée les créatures au pluriel, et donc, il crée les hommes, par division de la surface, par création des ondes et donc du temps. Il ajoute une dimension à la surface.
Dieu sauveur supprime la vague en tant que produit perturbé local et régénère une conscience calme et durable, d'abord localement (chez quelques créatures) puis in fine, universellement, en unissant les miniconsciences dans une conscience plus vaste au repos, qui est l'assemblage (ou ekklesia) de chacune des consciences locales résistantes au dieu créateur. Partant des hommes, le dieu sauveur crée l'Eglise, havre de paix.

Bradou a écrit:Je commence à croire sérieusement que nous avons commis de très grands crimes dans une vie passée et que nous sommes en train de payer.
Et bien, notre façon de vivre, même au sein des religions n'appelle jamais au calme. Celui qui a commis l'erreur, c'est l'Homme universel, en ne résistant pas au départ au souffle perturbateur du Serpent, qui est le Dieu créateur. Ce Dieu de lumière (porteur de lumière = Lucifer) a chuté et il est l'ennemi ou l'adversaire du "Dieu Autre" c'est-à-dire du Dieu sauveur. Ces deux "Dieu" ne sont que deux aspects de Dieu que l'on peut voir comme ayant 3 composantes : une composante calme et immuable, une composante perturbatrice et une composante d'équilibrage.
Dieu se décompose en Créateur, Sauveur et réalité matérielle (réalisée ou encore imaginaire). Cette réalité matérielle est préconçue en Dieu et elle n'est au départ productrice d'aucune perturbation visible. C'est pourquoi on la nomme Vierge Mère et l'Homme est posé conceptuellement dans cette réalité matérielle qui n'a pas encore commencé. Mais, dans la perturbation, comme les réalités matérielles sont devenues temporelles et éphémères sous l'action du Dieu créateur, elle ne peut que produire une forme incarnée du Dieu sauveur. Autrement dit, la Vierge Mère doit elle-même être incarnée comme une vague pour enfanter la vague de salut. Cette nouvelle perturbation appelée Vierge Marie résulte du processus perturbant et donc du Dieu créateur, mais comme une conséquence logique que lui-même ne peut pas empêcher. Et donc, l'erreur débouche nécessairement un jour sur la vérité. C'est pourquoi l'état de notre monde (et je suis assez d'accord Bradou avec ce que vous avez dit sur l'Occident dans un autre fil), ne doit nullement nous empêcher de croire dans la question du salut. Il faut avoir la foi dans la foi pour la rendre opérative, surtout lorsqu'elle est un résultat logiquement nécessaire.

Bernard1933 a écrit:L' Homme, fils de Dieu ! Je crois là, que tout est dit ! On aime péter plus haut que son cul, aurait dit Rabelais !
Vous avez raison : tout cela est une question de souffle. L'homme préfère de loin le souffle buccal au souffle anal. Mais est-ce bien légitime en langage marin ? Car lorsque le Dieu sauveur apparaît comme une vague, il est l'exacte incarnation du Dieu créateur initial. Car il va produire à son tour un souffle local, ou plutôt un anti-souffle, donc un souffle quand-même. Faites l'expérience vous-même ! Prenez une large bassine et mettez de l'eau dedans. Laissez-là reposer à l'abri du vent durant 15 minutes. Puis penchez-vous au-dessus la bassine et soufflez lentement au milieu de l'eau. Vous allez voir que sous l'action du souffle, l'eau commence par s'abaisser, mais dès que vous cessez, l'eau au point d'impact du souffle s'élève. C'est comme si un souffle lié à la pression de l'eau soufflait à contresens. Plus vous comprimez un ressort, et plus il vous résiste ! Dans le principe, le Dieu créateur et le Dieu sauveur agissent de la même façon, mais en sens inverse. Ils sont tous deux des aspects du Souffle divin, comme 1 et -1 sont deux aspects de l'unité.

Ilibade
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1098
Date d'inscription : 04/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Homme est le fils de Dieu

Message par Jipé le Dim 20 Fév 2011 - 18:23

Ilibade:
Ce sacrum n'est pas important de par l'os coccygien en lui-même, mais parce que c'est la zone d'un très important chakra ou centre énergétique, c'est-à-dire d'un vortex ou porte de communication entre deux espaces-temps. Le corps physique reçoit par ce centre une énergie provenant d'une ou plusieurs dimensions n'appartenant pas aux dimensions de notre champ d'observation.
pette de rire il y a parfois des coups de pied coccygiens qui se perdent...pffff
C'est une photo de toi ton avatar ? Tu es bien comme je l'imaginais. rire

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 26226
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2018 : Caipirinha !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum