Le soutra du lotus 1

Page 45 sur 50 Précédent  1 ... 24 ... 44, 45, 46 ... 50  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le soutra du lotus 1

Message par Rio sur Seine le Dim 24 Juin 2012 - 22:08

gaston21 a écrit:Mais ne me dites pas que cette philosophie a été d'un grand apport pour l'Humanité . Je préfère le dynamisme, l'encouragement à l'effort et à la recherche " au dehors de soi-même" que cet enfermement sur soi.


Tu poses au moins dix fois de suite les mêmes questions avec les mêmes arguments,
auxquels je t'ai déjà répondu plusieurs fois sans que tu relèves mes réponses, comme
tu as snobé la dernière.


Puis passé un laps de temps comme si rien n'était, tu reviens toujours avec exactement les
mêmes arguments mot pour mot, comme si on t'avais jamais répondu, pour remettre exactement
la même couche de peinture.

C'est tout juste de la provocation pour la provocation, d'autant plus que le trait est un peu trop
grossièrement forcé que ça ne mérite même pas la plus part du temps qu'on s'y attarde.

D'autre part il y a des fils qui sont bien mieux appropriés que de venir troller celui-ci.

Rio sur Seine
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages: 1744
Age: 47
Localisation: Sud Ouest
Identité métaphysique: Bouddhiste
Humeur: ça dépend
Date d'inscription: 13/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le soutra du lotus 1

Message par maya le Dim 24 Juin 2012 - 23:00

Gaston, pour toi etre bouddhiste c'est ne pas etre dynamique, c'est etre un ètre amorphe centré sur soi. Quelle erreur. Je connais beaucoup d'amis bouddhistes pratiquants, médecins et dans les professions de la santé, un ingénieur des ponts et chaussées, plusieurs personnes dirigeant des entreprises. J'ai passé des années dans une profession du Droit avec de très grandes responsabilités et c'est volontairement que j'ai cessé cela à la suite d'un accident de santé. Je suis loin d'etre inactive maintenant dans ce milieu mais j'y reste bénévolement.
La vision du monde extérieur change en pratiquant le bouddhisme et aussi les priorités. Ma famille, mes amis, les ètres humains que je rencontre dans ce milieu m'ouvre à une tolérance que je n'ai pas beaucoup rencontré auparavant. non mais
'

maya
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages: 3020
Localisation: à l'ouest
Identité métaphysique: bouddhiste et yogas
Humeur: sereine
Date d'inscription: 21/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le soutra du lotus 1

Message par Spin le Lun 25 Juin 2012 - 6:23

maya a écrit:Gaston, pour toi etre bouddhiste c'est ne pas etre dynamique, c'est etre un ètre amorphe centré sur soi.
A une époque que Gaston a connue, c'étaient les musulmans qui avaient cette réputation. Dans les camps de concentration nazis, on appelait "musulmans", quelle que fût leur religion, des gens qui se résignaient, devenaient amorphes et se laissaient mourir.

Enfin, ça nous éloigne du Myoho rengué Kyo...

à+

Spin
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages: 9507
Date d'inscription: 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le soutra du lotus 1

Message par komyo le Mar 26 Juin 2012 - 7:48

Concernant la métaphore du radeau qui se trouve dans le Discours sur la meilleure façon d'attraper un serpent) et le Vajracchedika Sutra, (Le Diamant qui tranche à travers l'illusion)

Voici ce qu'en dit Thich Nhat Hanh
http://www.meditation-estrie.org/images/14entrainementsthai.pdf

lol!

komyo
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages: 1584
Localisation: france
Identité métaphysique: cercle
Humeur: stable
Date d'inscription: 28/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le soutra du lotus 1

Message par Tenzin Dorje le Mar 26 Juin 2012 - 8:19

C'est un bon petit bouquin, je ne l'avais jamais lu en français.

Merci pour ce lien :)

Tenzin Dorje
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages: 352
Age: 31
Localisation: LTWA, Dharamshala, H.P., India
Identité métaphysique: Mahayana (Tibetan) Buddhism
Humeur: At sea level
Date d'inscription: 08/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le soutra du lotus 1

Message par Rio sur Seine le Mer 1 Aoû 2012 - 18:41


http://www.meditation-estrie.org/images/14entrainementsthai.pdf
Le Bouddha considérait ses enseignements comme un radeau qui nous aide à traverser la rivière et non comme une vérité
absolue qu'on vénèrerait et à laquelle on s'accrocherait. Ceci pour éviter que le fanatisme et le dogmatisme ne prennent racine, la rigidité idéologique étant la cause de tant de conflits et de tant de violence dans le monde.
....
Le Bouddha dit que lorsque nous sommes attachés aux opinions, même si la vérité
frappe à notre porte, nous ne la laisserons pas entrer. S'accrocher inflexiblement à une opinion et
la prendre pour vérité absolue est la fin du processus de recherche et d'éveil. Les enseignements
du Bouddha sont des moyens pour aider les gens. Ils ne sont pas une fin à vénérer et pour laquelle
nous combattons.


Thich Nhat Hanh contraste beaucoup avec ce qui peut être véhiculé ou rapporté par certaines conceptions
Zen mal comprises en étant très clair et très synthétique quant à l'essentiel.

Ce document explore avec beaucoup de complémentarité les différents anges d'approche, mais ne tombe pas
dans le piège de dire qu'il faut rejeter les enseignements, que le Bouddha n'a jamais rien enseigné et que le
Dharma n’existe pas. Pour ensuite mettre la couche supplémentaire qui consiste à résumer ces notions
à "être son propre refuge".

Ce que je tentais d'expliquer plus haut, c'est que certaines affirmation mal comprises ajoutée à "être son propre
refuge" certains sujets vont le percevoir à l'envers de ce qui est dit par Thich Nhat Hanh et s'attacher à leur
propres opinions toutes faites.

Je crois qu'il faut être très prudent toutes ces nuances, et dans la rédaction de textes destinés à un large publique
éviter d'entrer dans certaines formules extrêmes qui ne sont parfois que des subterfuges provocateurs utilisés au
cas par cas par certains maitres et dans un cadre spécifique.

Rio sur Seine
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages: 1744
Age: 47
Localisation: Sud Ouest
Identité métaphysique: Bouddhiste
Humeur: ça dépend
Date d'inscription: 13/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le soutra du lotus 1

Message par akh le Mer 1 Aoû 2012 - 19:31

Rio sur Seine a écrit:
Thich Nhat Hanh contraste beaucoup avec ce qui peut être véhiculé ou rapporté par certaines conceptions
Zen mal comprises en étant très clair et très synthétique quant à l'essentiel.

Ce document explore avec beaucoup de complémentarité les différents anges d'approche, mais ne tombe pas
dans le piège de dire qu'il faut rejeter les enseignements, que le Bouddha n'a jamais rien enseigné et que le
Dharma n’existe pas. Pour ensuite mettre la couche supplémentaire qui consiste à résumer ces notions
à "être son propre refuge".

Ce que je tentais d'expliquer plus haut, c'est que certaines affirmation mal comprises ajoutée à "être son propre
refuge" certains sujets vont le percevoir à l'envers de ce qui est dit par Thich Nhat Hanh et s'attacher à leur
propres opinions toutes faites.

Je crois qu'il faut être très prudent toutes ces nuances, et dans la rédaction de textes destinés à un large publique
éviter d'entrer dans certaines formules extrêmes qui ne sont parfois que des subterfuges provocateurs utilisés au
cas par cas par certains maitres et dans un cadre spécifique.

Certes, vous croyez ;-)

Quand à être son propre refuge, Shakyamuni a dit d'après le Dhammapata et le Dîgha-nikâya:

"On est sont propre refuge, qui d'autre pourrait être le refuge?" et exortait ses disciples à: " être un refuge pour soi-même" et à ne "jamais chercher refuge ou aide auprès d'un autre"


akh
Jeune Padawan

Masculin Nombre de messages: 54
Localisation: Paris
Identité métaphysique: agnostique
Humeur: ...
Date d'inscription: 25/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le soutra du lotus 1

Message par Coeur de Loi le Mer 1 Aoû 2012 - 19:46

Le Bouddha dit : "Vous devez faire votre travail vous-mêmes; les Tathâgatas enseignent la voie."

(Lien)

---

Cela veut dire qu'il faut suivre les enseignement du Bouddha afin de pouvoir arriver à être son propre refuge. En attendant on prend refuge dans les 3 joyaux.

Coeur de Loi

Coeur de Loi
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages: 8184
Localisation: France
Identité métaphysique: Bouddhiste et chrétien
Humeur: Sans illusion
Date d'inscription: 11/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le soutra du lotus 1

Message par komyo le Mer 1 Aoû 2012 - 20:33

Bon lien CDL, bon lien..

La Vérité n'a pas d'étiquette

... On demande souvent sile bouddhisme est une religion ou une philosophie. Peu importe comment on l'appelle. Le bouddhisme reste ce qu'il est, quelle que soit l'étiquette qu'on lui attache. L'étiquette importe peu. L'étiquette même de "bouddhisme"qu'on attache à l'enseignement du Bouddha a peu d'importance. Le nom qu'on lui donne n'est pas l'essentiel.

"Qu'y a-t-il dans un nom?
Ce que nous appelons une rose,
Sous un autre nom sentirait aussi bon."

... La Vérité n'a pas d'étiquette : elle n'est ni bouddhiste, ni chrétienne, ni hindoue, ni musulmane. La vérité n'est le monopole de personne. Les étiquettes sectaires sont un obstacle à la libre compréhension de la Vérité, et elles introduisent dans l'esprit de l'homme des préjugés malfaisants.
... Cela est vrai non seulement en matière intellectuelle et spirituelle, mais aussi dans les relations humaines. Quand, par exemple, nous rencontrons un homme, nous ne le voyons pas comme un individu humain, mais nous mettons sur lui une étiquette l'identifiant en tant qu'Anglais, Français, Allemand, Américain ou Juif, et nous le considérons avec tous les préjugés associés dans notre esprit à cette étiquette. Le pauvre homme peut être entièrement exempt des attributs dont nous le chargeons.
... Les gens affectionnent tellement les appellations discriminatoires qu'ils vont jusqu'à les appliquer à des qualités et à des sentiments humains communs à tout le monde. C'est ainsi qu'ils parlent de différentes "marques" de charité, par exemple de charité bouddhiste ou de charité chrétienne, et méprisent d'autres "marques" de charité. Mais la charité ne peut pas être sectaire. La charité est la charité, si c'est de la charité. Elle n'est ni chrétienne, ni bouddhiste, ni hindoue ou musulmane. L'amour d'une mère pour son enfant n'est ni bouddhiste, ni chrétien ni d'aucune autre qualification. C'est l'amour maternel. Les qualités ou les défauts, les sentiments humains comme l'amour, la charité, la compassion, la tolérance, la patience, l'amitié, le désir, la haine, la malveillance, l'ignorance, la vanité etc..., n'ont pas d'étiquette sectaire, ils n'appartiennent pas à une religion particulière. Le mérite ou le démérite d'une qualité ou d'un défaut n'est ni augmenté ni diminué par le fait qu'on le rencontre chez un homme qui professe une religion particulière, ou n'en professe aucune.
... Il est sans importance, pour un chercheur de la Vérité, de savoir d'où provient une idée. L'origine et le développement d'une idée sont l'affaire de l'historien. En fait, pour comprendre la Vérité, il n'est pas nécessaire de savoir si l'enseignement vient du Bouddha ou de quelqu'un d'autre. L'essentiel est de voir la chose, de la comprendre.

komyo
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages: 1584
Localisation: france
Identité métaphysique: cercle
Humeur: stable
Date d'inscription: 28/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le soutra du lotus 1

Message par Coeur de Loi le Mer 1 Aoû 2012 - 20:52

Certe, mais qui connait le Dharma ?

"L'Ainsi-Venu seul, ô Çâriputtra, enseigne toutes les lois, car l'Ainsi-Venu seul les connaît toutes."

(Lotus 2.6)

---

Il n'y a que le Bouddha qui connait le Dharma et qui peut l'enseigner.

Coeur de Loi
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages: 8184
Localisation: France
Identité métaphysique: Bouddhiste et chrétien
Humeur: Sans illusion
Date d'inscription: 11/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le soutra du lotus 1

Message par Rio sur Seine le Mer 1 Aoû 2012 - 22:26

Dans le Bouddhisme il y a le concept de "relation de maitre à disciple" qui est quelque chose de fondamentale et interdépendante, dans la mesure où le disciple à besoin du maitre et également le maitre à besoin des disciples, car on ne reçoit que dans l'intention de donner sincèrement ce qu'on a reçu.

Nous avons donc profondément au niveau de la conception des "Trois Trésors" la notion que le Bouddha ne peut pas exister sans la Shanga, autrement cela n'a aucun sens, et bien entendu le "Dharma" n'aurait aucun sens.

Par conséquent la démarche de ceux qui sont dans la Shanga et qui se consacrent au développement des autres en donnant leur vie, reproduit exactement la réalité de la venue du Bouddha dans ce monde et la cohérence du principe fondamental des "Trois Trésors".

C'est tout simplement l'expression de l'état de Boddhisatva, où l'on plante la cause de la Compassion vis à vis des êtres êtres humains de forme totalement cohérente avec la Loi de Causalité faisant que si l'on se consacre aux autres êtres humains on en reçoit le rétribution.

Chez Shyamuni la "Cause" c'est son désir de sortir les êtres humais des "4 Souffrances fondamentales" et "l'Effet" c'est l'atteinte de la Boddhéité".

En vertu de cela je crois personnellement que le Bouddhisme est beaucoup plus pertinent qu'une version "free style" où certain mépriserait les ainés par ce qu'ils se croiraient d'une intelligence supérieure, invoquant des principes dont la profondeur le échapperait, à savoir la dimension métaphysique très profonde des " Trois Trésors".

Dans ce cadre c'est très difficile de dire aux gens de rejeter ceux qui veulent les aider, dans la mesure où la tendance naturelle de l'être humain va plutôt dans le sens d'écouter son égo et ses illusions, surtout pour des personnes qui savent très bien en quoi consiste cette attitude mentale très humaine, effectuant un certain nombre de tris sélectifs au niveau de ce qui l'arrange.

Pour moi, il faut être très prudent vis à vis de personnes qui prennent comme référence de basse la conception biaisée "d'être son propre refuge" car en terme de production conditionnée, sur le plan humains cela peut conduire à des catastrophe asse importantes.

Rio sur Seine
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages: 1744
Age: 47
Localisation: Sud Ouest
Identité métaphysique: Bouddhiste
Humeur: ça dépend
Date d'inscription: 13/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le soutra du lotus 1

Message par Coeur de Loi le Mer 1 Aoû 2012 - 22:45

Oui, les maitres sont les anciens bouddhistes qui sont là pour nous aider.

C'est ça prendre refuge dans la communauté bouddhiste, c'est indispensable. Sinon on serait comme un enfant qui veut apprendre à lire et écrire tout seul.

"Hommage aux 3 joyaux : Bouddha, Dharma, Sangha."

Coeur de Loi
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages: 8184
Localisation: France
Identité métaphysique: Bouddhiste et chrétien
Humeur: Sans illusion
Date d'inscription: 11/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le soutra du lotus 1

Message par akh le Mer 1 Aoû 2012 - 23:33

Rio sur Seine a écrit:Dans le Bouddhisme il y a le concept de "relation de maitre à disciple" qui est quelque chose de fondamentale et interdépendante, dans la mesure où le disciple à besoin du maitre et également le maitre à besoin des disciples, car on ne reçoit que dans l'intention de donner sincèrement ce qu'on a reçu.

Nous avons donc profondément au niveau de la conception des "Trois Trésors" la notion que le Bouddha ne peut pas exister sans la Shanga, autrement cela n'a aucun sens, et bien entendu le "Dharma" n'aurait aucun sens.

Par conséquent la démarche de ceux qui sont dans la Shanga et qui se consacrent au développement des autres en donnant leur vie, reproduit exactement la réalité de la venue du Bouddha dans ce monde et la cohérence du principe fondamental des "Trois Trésors".

C'est tout simplement l'expression de l'état de Boddhisatva, où l'on plante la cause de la Compassion vis à vis des êtres êtres humains de forme totalement cohérente avec la Loi de Causalité faisant que si l'on se consacre aux autres êtres humains on en reçoit le rétribution.

Chez Shyamuni la "Cause" c'est son désir de sortir les êtres humais des "4 Souffrances fondamentales" et "l'Effet" c'est l'atteinte de la Boddhéité".

En vertu de cela je crois personnellement que le Bouddhisme est beaucoup plus pertinent qu'une version "free style" où certain mépriserait les ainés par ce qu'ils se croiraient d'une intelligence supérieure, invoquant des principes dont la profondeur le échapperait, à savoir la dimension métaphysique très profonde des " Trois Trésors".

Dans ce cadre c'est très difficile de dire aux gens de rejeter ceux qui veulent les aider, dans la mesure où la tendance naturelle de l'être humain va plutôt dans le sens d'écouter son égo et ses illusions, surtout pour des personnes qui savent très bien en quoi consiste cette attitude mentale très humaine, effectuant un certain nombre de tris sélectifs au niveau de ce qui l'arrange.

Pour moi, il faut être très prudent vis à vis de personnes qui prennent comme référence de basse la conception biaisée "d'être son propre refuge" car en terme de production conditionnée, sur le plan humains cela peut conduire à des catastrophe asse importantes.
Dans le sutra au kâlâma Shakyamuni dit:

"Ne vous laissez pas guider par les rapports, par la tradition ou par ce que vous avez entendu, ne vous laissez pas guider par l'autorité de textes religieux, ni par la simple logique ou l'inférence, ni par les apparences, ni par le plaisir de spéculer sur des opinions, ni par les vraisemblances possibles, ni par la pensée "il est notre maitre"

Cela infirme à mon sens votre argumentation.

Les prophéties menaçantes, je fait référence vos propos ci-dessus ou vous affirmez que les "conceptions biaisées", c'est à dire celles que vous n'agréez pas, pourraient conduire à la catastrophe, sont à mettre en parallèle avec celles de votre gourou qui menace les opposants à la secte et les personnes qui arrètent de pratiquer le bouddhisme Soka Gakkai:

"Abandonner a mi-chemin, ou totalement trahir notre pratique bouddhique, conduit en définitive à une vie de souffrance et de regrets."

"Nous devons combattre résolument les ennemis du bouddhisme "avec encore plus de force", comme nichiren nous incite à le faire. Faute de quoi, nous serons incapables de protéger notre précieuse organisation dédiée a kosen-rufu."


Kosen-rufu c'est l'égémonie de la secte qui a l'intention de convertir 1/3 de la population mondiale, les deux autres tiers étant respectivement composé de sympatisants et d'opposants...

Sympa non?






Dernière édition par akh le Jeu 2 Aoû 2012 - 0:32, édité 1 fois

akh
Jeune Padawan

Masculin Nombre de messages: 54
Localisation: Paris
Identité métaphysique: agnostique
Humeur: ...
Date d'inscription: 25/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le soutra du lotus 1

Message par Rio sur Seine le Jeu 2 Aoû 2012 - 3:06

akh a écrit:
"Ne vous laissez pas guider par les rapports, par la tradition ou par ce que vous avez entendu, ne vous laissez pas guider par l'autorité de textes religieux, ni par la simple logique ou l'inférence, ni par les apparences, ni par le plaisir de spéculer sur des opinions, ni par les vraisemblances possibles, ni par la pensée "il est notre maitre"

Cela infirme à mon sens votre argumentation.

Les prophéties menaçantes, je fait référence vos propos ci-dessus ou vous affirmez que les "conceptions biaisées", c'est à dire celles que vous n'agréez pas, pourraient conduire à la catastrophe, sont à mettre en parallèle avec celles de votre gourou qui menace les opposants à la secte et les personnes qui arrètent de pratiquer le bouddhisme Soka Gakkai:

Ça n'infirme absolument rien du tout.

Tu te sert juste du Kalama Sutra pour faire de propagande, en le détournant de son sens en lui faisant dire ce qu'il
ne dit pas, ce qui justifie à tes yeux le rejet de la notion de "Maitre à Disciple".

Le Bouddha Shakyamuni dès le départ condamne les croyances abstraites et les recherches comme l'origine du monde, les superstitions qui étaient celles du de l'Indouisme et en particulier celles du Brahmanisme, ce qu'on peut comprendre également comme l’attachement au littéralisme aux dogmes.

De même qu'il faut rechercher la sagesse par sa propre raison, et non pas faire de mimétisme ou d'être
obséquieux.

C'est donc dans ce sens là qu'il faut comprendre les paroles du Bouddha qui utilise le termes de "radeau", à
savoir ce qu'on entend de forme plus commune pour désigner le Bouddhisme lorsqu'on utilise les termes
adéquats de "La Voie".

Je ne vois donc pas en quoi cela infirme quoi que ce soit dans les propos que j'ai tenu, d'autant plus que
je me réfère aussi THICH NHAT HANH, ainsi on se demande ce que la Soka Gakkaï vient
faire dans les lieux commun du Bouddhisme.

Pour le reste c'est ton interprétation personnelle que tu présentes sorti de son contexte avec tes habituels
abus de langage, comme l'utilisation du terme "menaces" absolument pas adéquat à la situation.


Rio sur Seine
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages: 1744
Age: 47
Localisation: Sud Ouest
Identité métaphysique: Bouddhiste
Humeur: ça dépend
Date d'inscription: 13/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le soutra du lotus 1

Message par komyo le Jeu 2 Aoû 2012 - 8:51

Coeur de Loi a écrit:Certe, mais qui connait le Dharma ?

"L'Ainsi-Venu seul, ô Çâriputtra, enseigne toutes les lois, car l'Ainsi-Venu seul les connaît toutes."

(Lotus 2.6)

---

Il n'y a que le Bouddha qui connait le Dharma et qui peut l'enseigner.

A mon avis CD, vous faites plusieurs erreurs conceptuelles, la première c'est que vous n'utilisez que le sutra du lotus, omettant de mettre ce guide dans un contexte ou plusieurs seraient utiles pour vous emmenez a une compréhension juste, la seconde c'est que vous n'avez ni maitre ni sangha pour vous aider à accéder à un niveau de compréhension plus élevé. Une construction intellectuelle basée sur une lecture littéraliste, visant a sortir de temps a autre un extrait, comme un pasteur sortirait un texte de la bible, vous apporte peut être en estime de vous même, mais en terme de développement spirituel c'est une impasse. Le bouddhisme n'a jamais eu comme vocation première d'être une scolastique ou une histoire intellectuelle transmissible via des bibliothèques de sutras. Les sutras ne sont que des cartes routières ou des doigts qui montre la lune, l'éveil à travers la pratique de tous les jours est le plus important.
Passé un temps on ne se balade plus avec son radeau, ou sa bibliothèque sur le dos....



Puissé-je libérer tous les êtres de leurs difficultés,
Puissé-je éradiquer toutes les passions,
Puissé-je maîtriser tous les dharmas,
Puissé-je conduire tous les êtres à la bouddhéité.


komyo
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages: 1584
Localisation: france
Identité métaphysique: cercle
Humeur: stable
Date d'inscription: 28/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le soutra du lotus 1

Message par gaston21 le Jeu 2 Aoû 2012 - 10:57

Ca patauge, ça patauge ...Hola, on est à l'ère du boson de Higgs !
"Laissez les morts ensevelir les morts! "qu'il a dit... C'est devant qu'il faut regarder, pas du côté des vieilles "badernes" !

gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages: 6875
Localisation: Bourgogne
Identité métaphysique: agnostique
Humeur: ricanante
Date d'inscription: 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le soutra du lotus 1

Message par Coeur de Loi le Jeu 2 Aoû 2012 - 11:03

D'accord Komyo

Si j'ai mal interprété ce verset, explique le nous, tu pourras donner ton interprétation ou celle d'un maitre que tu estime valable, je t'écoute :

"L'Ainsi-Venu seul, ô Çâriputtra, enseigne toutes les lois, car l'Ainsi-Venu seul les connaît toutes."
(Lotus 2.6)

Avec ça en bonus :

"La bonne loi, ô Çâriputtra, échappe au raisonnement, elle n'est pas du domaine du raisonnement; aussi doit-elle être connue par le moyen de l'Ainsi-Venu."
(Lotus 2.57)

"C'est l'Ainsi-Venu, ô Çâriputtra, qui seul peut enseigner à l'Ainsi-Venu les lois que l'Ainsi-Venu connaît."
(Lotus 2.5)

---

La dernière citation veut dire que seul un Bouddha peut comprendre completement et parfaitement les lois que le Bouddha enseigne tant elles sont suprêmes et difficiles.

Je dis ça mais expliquez moi mieux pour ceux qui pensent mieux savoir, je les écoute.

Coeur de Loi
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages: 8184
Localisation: France
Identité métaphysique: Bouddhiste et chrétien
Humeur: Sans illusion
Date d'inscription: 11/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le soutra du lotus 1

Message par Rio sur Seine le Jeu 2 Aoû 2012 - 12:24

Coeur de Loi a écrit:
"L'Ainsi-Venu seul, ô Çâriputtra, enseigne toutes les lois, car l'Ainsi-Venu seul les connaît toutes."
(Lotus 2.6)
"La bonne loi, ô Çâriputtra, échappe au raisonnement, elle n'est pas du domaine du raisonnement; aussi doit-elle être connue par le moyen de l'Ainsi-Venu."
(Lotus 2.57)
"C'est l'Ainsi-Venu, ô Çâriputtra, qui seul peut enseigner à l'Ainsi-Venu les lois que l'Ainsi-Venu connaît."
(Lotus 2.5)


Je t'ai déjà fais remarquer que tu te basais sur une traduction très approximative,
c'est le moins qu'on puisse dire.

En plus les vers que tu a choisi ne disent strictement rien, à part d'insister lourdement sur le fait
qu'il est l'éveillé et au Dharma et que seul lui peut l'enseigner, ce qui nous fait une belle jambe
si on n'en sait pas plus que ça.

Le seul vers où le Bouddha révèle les dix aspects de l'entité réelle de tout les phénomènes, ou l'aspect
réel de tout les Dharmas c'est précisément celui que tu as totalement zappé.

A chaque fois tu nous sort les vers les plus creux en forme de phrase toute faites qui évoquent la Loi
comme s'il s'agissait de Dieu, et lorsque je t'explique en détail en quoi consiste exactement ce Dharma
(Loi) et au tour de quoi il s'articule vraiment, visiblement tu n'arrives pas à le voir.

C'est justement au tour de ce Dharma qu'ils ont mis en place dans les Bouddhisme ésotériques leur système
de pratique de la méditation.

La différence avec le Bouddhisme de Nichiren c'est qu'il s'en tient strictement au Sutra du Lotus et à la
récitation de Myoho Rengê Kyo comme Mantra, et les autres se basent sur d'autres Sutras avec un autre
Mantra.

Autrement on ne peut pas dire qu'on pratique vraiment le Dharma du Lotus même si on le récite n'importe
comment.

Rio sur Seine
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages: 1744
Age: 47
Localisation: Sud Ouest
Identité métaphysique: Bouddhiste
Humeur: ça dépend
Date d'inscription: 13/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le soutra du lotus 1

Message par Coeur de Loi le Jeu 2 Aoû 2012 - 12:36

Cela dit au moins que seul le Bouddha connait et enseigne le Dharma, et donc qu'on peut chercher longtemps tout seul si on n'utilise pas le Dharma dans les soutras.

Quand aux "dix aspects de l'entité réelle" je n'ai pas la même interprétation, et donc j'étudie la Loi sous un autre angle.

Coeur de Loi
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages: 8184
Localisation: France
Identité métaphysique: Bouddhiste et chrétien
Humeur: Sans illusion
Date d'inscription: 11/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le soutra du lotus 1

Message par komyo le Jeu 2 Aoû 2012 - 13:05

si seul le bouddha connait et enseigne le dharma, il va de soit que vous ne le connaissez pas, pas plus que vous n’êtes habilité a pouvoir l'enseigner.
Vos interventions montrent les limites d'une compréhension intellectuelle découplée d'une pratique et d'un enseignement vivant.

komyo
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages: 1584
Localisation: france
Identité métaphysique: cercle
Humeur: stable
Date d'inscription: 28/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Page 45 sur 50 Précédent  1 ... 24 ... 44, 45, 46 ... 50  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum